DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Recherche : visage caché dans image

27 avril, 2019

Le visage porte le reflet de ce que nous recherchons chez les autres …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 12:59

Le visage porte le reflet de ce que nous recherchons chez les autres ... dans Textes à méditer (239) Juan-Fortuny1
 Combien de gens se plaisent à fouiller dans la vie des autres pour y découvrir quelques fautes cachées et aller les raconter partout ! Sur leur visage, on ne lit que doute, méfiance, et leurs regards soupçonneux voient la malhonnêteté et la trahison même là où elles ne sont pas… Mais dites-moi un peu quelle est l’utilité d’agir ainsi ?Non seulement ces gens-là sèment le désordre, mais ils se rendent tellement antipathiques ! Avec leur mine sombre, ils se mettent à ressembler eux-mêmes à des malfaiteurs. Eh oui, c’est cela qui est extraordinaire : tous ces gens tellement méfiants et qui s’imaginent incarner la justice et l’honnêteté, finissent par porter sur leur propre visage les marques des défauts et des vices qu’ils sont continuellement occupés à flairer autour d’eux. Tandis que regardez le visage de celui qui cherche à découvrir les qualités et les vertus cachées des êtres : il reflète peu à peu la lumière de la splendeur divine. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 914dcd83-133x150 dans Textes à méditer (239)

C’est pourquoi je rajouterai que si vous présentez habituellement un visage avenant et souriant, il y a des chances que vous communiquiez votre confiance en la vie, votre spontanéité et sincérité à votre interlocuteur.

Coukie24

c56e0347

 

14 juin, 2016

L’OURS ET L’AMATEUR DES JARDINS …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 19:14
L'OURS ET L'AMATEUR DES JARDINS DE JEAN DE LA FONTAINE

L’OURS ET L’AMATEUR DES JARDINS

76500412_p

Certain Ours montagnard, Ours à demi léché,

Confiné par le sort dans un bois solitaire,

Nouveau Bellérophon vivait seul et caché :

Il fût devenu fou ; la raison d’ordinaire

N’habite pas longtemps chez les gens séquestrés :

Il est bon de parler, et meilleur de se taire,

Mais tous deux sont mauvais alors qu’ils sont outrés.

Nul animal n’avait affaire

Dans les lieux que l’Ours habitait ;

Si bien que tout Ours qu’il était

Il vint à s’ennuyer de cette triste vie.

Pendant qu’il se livrait à la mélancolie,

Non loin de là certain vieillard

S’ennuyait aussi de sa part.

Il aimait les jardins, était Prêtre de Flore,

Il l’était de Pomone encore :

Ces deux emplois sont beaux. Mais je voudrais parmi

Quelque doux et discret ami.

Les jardins parlent peu , si ce n’est dans mon livre ;

De façon que, lassé de vivre

Avec des gens muets notre homme un beau matin

Va chercher compagnie, et se met en campagne.

L’Ours porté d’un même dessein

Venait de quitter sa montagne :

Tous deux, par un cas surprenant

Se rencontrent en un tournant.

L’homme eut peur : mais comment esquiver ; et que faire ?

Se tirer en Gascon d’une semblable affaire

Est le mieux. Il sut donc dissimuler sa peur.

L’Ours très mauvais complimenteur,

Lui dit : Viens-t’en me voir. L’autre reprit : Seigneur,

Vous voyez mon logis ; si vous me vouliez faire

Tant d’honneur que d’y prendre un champêtre repas,

J’ai des fruits, j’ai du lait : Ce n’est peut-être pas

De nos seigneurs les Ours le manger ordinaire ;

Mais j’offre ce que j’ai. L’Ours l’accepte ; et d’aller.

Les voilà bons amis avant que d’arriver.

Arrivés, les voilà se trouvant bien ensemble ;

Et bien qu’on soit à ce qu’il semble

Beaucoup mieux seul qu’avec des sots,

Comme l’Ours en un jour ne disait pas deux mots

L’Homme pouvait sans bruit vaquer à son ouvrage.

L’Ours allait à la chasse, apportait du gibier,

Faisait son principal métier

D’être bon émoucheur  , écartait du visage

De son ami dormant, ce parasite ailé,

Que nous avons mouche appelé.

Un jour que le vieillard dormait d’un profond somme,

Sur le bout de son nez une allant se placer

Mit l’Ours au désespoir ; il eut beau la chasser.

Je t’attraperai bien, dit-il. Et voici comme.

Aussitôt fait que dit ; le fidèle émoucheur

Vous empoigne un pavé, le lance avec roideur,

Casse la tête à l’homme en écrasant la mouche,

Et non moins bon archer  que mauvais raisonneur :

Roide mort étendu sur la place il le couche.

Rien n’est si dangereux qu’un ignorant ami ;

Mieux vaudrait un sage ennemi.

923562noire

Jean de La Fontaine

19 mars, 2016

Les épreuves d’une tasse à thé ! …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 20:04

Les épreuves d’une tasse à thé !

Résultat de recherche d'images pour "images de tasse de thé"

Je me rappelle l’époque où, avant d’être une tasse, je n’étais qu’une boule d’argile.

Un jour, mon maître s’empara de moi
puis se mit à me frapper de ses mains, à me modeler.
Cela me faisait mal et je le suppliai d’arrêter mais il se contenta de me sourire en disant :

 » PAS ENCORE ! « 


J’avais si mal au coeur que je croyais que ma fin était venue.
Heureusement, il finit par me sortir de là !
Puis il me plaça sur un tour de potier et me fit tourner, tourner…

Je ne comprenais pas pourquoi il voulait me faire passer par le feu.
Alors, je hurlai, je le suppliai d’arrêter, de me faire sortir.
À travers la porte vitrée, je distinguais encore son visage,
et je le vis me sourire et hocher la tête, en disant :

 » PAS ENCORE ! « 

Puis soudain, me saisissant, le maître se mit à
me poncer et à me brosser.  Il prit un pinceau et me
badigeonna de toutes sortes de couleurs.  Les vapeurs étaient
si fortes que je cru m’évanouir.
Je l’implorais d’arrêter, mais avec le même sourire, i l me dit à nouveau :

 » PAS ENCORE ! « 

C’est alors qu’il me plaça dans un autre four,
deux fois plus chaud que le premier.

Cette fois, j’allais suffoquer, j’en était sure.
En larmes, je le suppliai, mais, une fois de plus,
i l se contenta de me sourire en disant :

 » PAS ENCORE ! « 

À ce moment-là, la porte s’ouvrit toute grande
et le maître annonça :

 » MAINTENANT ! « 

Il me prit sans ses mains et me déposa sur une étagère.
Ensuite, il me tendit un miroir en me disant de me regarder.
Je n’en croyais pas mes yeux.

Je m’écriai :   » Oh, quelle magnifique tasse ! « 


Alors le maître expliqua :

 » Je voudrais que tu comprennes.
Quand je te frappais et que je te modelais,
je savais que cela te faisait mal.
Je savais que le tour te donnait des vertiges.

Mais si je ne m’étais pas occupé de toi, tu te serais desséchée,
et tu serais restée à tout jamais une simple boule d’argile.
Ta personnalité n’aurait pas pu s’épanouir. « 

 » Je savais que le premier four était brûlant, mais si je ne t’y avais
pas mise, tu te serais effritée. « 

 » Je savais que tu étais incommodée par le ponçage et la peinture,
mais si je t’avais épargnée, ta vie serait restée sans couleurs. « 

 » Et le second four, oh ! Je savais bien qu’il te serait presque
insupportable !  Mais vois-tu, si je ne t’y avais pas placée,
tu n’aurais pas été capable de résister aux pressions de la vie. « 

 » Ta force n’aurait pas suffi, et tu n’aurais pas survécu longtemps. « 

 » Tu vois, alors même que tout te semblait si difficile,
je prenais soin de toi.  Je savais ce que tu allais devenir.
Dès le premier instant, j’entrevoyais déjà le produit fini ! « 

…auteur anonyme

76500412_p

1 novembre, 2013

Histoires qu’on se raconte à Halloween …

Classé dans : Autres fêtes ou évènements — coukie24 @ 0:02

Histoires qu'on se raconte à Halloween ... dans Autres fêtes ou évènements halloween_04276_345c793158d12e1fc02ed629bce82f9c

D'autres légendes....

La légende de Bloody Mary

skulblinking_de92324ebabe2c9619b10fe9ff88ae41 dans Autres fêtes ou évènements

La Vierge sanglante veut que lorsqu’on est dans une pièce sombre, devant un miroir éclairé à la chandelle et que l’on prononce « Bloody Mary » treize fois de suite, un visage de femme ensanglantée fait son apparition dans le miroir pour parfois s’attaquer à ceux qui l’ont appelé.

Plusieurs façons différentes d’invoquer cette mystérieuse femme semblent d’ailleurs exister. La façon la plus populaire reste quand même la suivante. S’enfermer dans une salle de bain munie d’un grand miroir, y éteindre les lumières pour s’y retrouver dans la noirceur complète et allumer deux bougies que l’on placera de chaque côté du miroir. Fixer le miroir très attentivement, droit dans les yeux de votre propre réflexion. Débutez ensuite à prononcer à voix très basse et très douce, voire presqu’invitante, le nom de « Bloody Mary » puis commencez à tourner sur vous même. Tout en continuant de tourner, prononcer le nom de l’esprit de plus en plus fort, presque comme dans un chant, pour que vers la treizième fois, vous l’imploriez, presqu’en criant. À chaque tours sur vous même, fixer le miroir en passant. Au treizième tours, votre réflexion sera maintenant celle de la Vierge sanglante.

À ce qu’on dit, elle est vraiment effrayante, son visage recouvert de sang et ses mains devant elle qui cherchent à vous prendre. Pour quelques croyants, cette femme ne veut que vous effrayer en bondissant de l’avant, vers vous. D’autres affirment que la Vierge sanglante vous attaque littéralement, vous laissant vous aussi en sang si vous ne vous échappez pas à temps.

Cette légende a tellement été prise au sérieux qu’en 1978, aux États-Unis, la folkloriste Janet Langlois décida d’écrire un essai sur cette histoire. On l’utilise encore dans certains cours universitaires sur les légendes urbaines en Amérique. Le film CANDYMAN est d’ailleurs basé sur cet essai.

Une autre croyance, adapté pour les plus braves, est celle de provoquer l’apparition de Bloody Mary en ajoutant à son nom la phrase suivante: « Bloody Mary, I killed your baby! » (Vierge sanglante, j’ai tué ton enfant). Cependant, on raconte qu’une telle invocation provoque une attaque de l’entité. Une attaque sauvage et sans merci.

Plusieurs pensent que Bloody Mary est la Vierge Marie en personne venue vous avertir de ne pas jouer avec son nom, ni le nom de son Fils, Jésus. D’autres racontent qu’elle serait une sorcière jadis brûlée vif par les habitants de son village pour sorcellerie et que quiconque invoque son nom sera frappé par la malédiction dont elle menaça ceux qui l’ont brûlée. Une minorité disent que c’est l’esprit d’une femme décédée avec son fils dans un accident d’auto quand la voiture s’enflamma, laissant sans vie la mère et le petit. La dame décida de vivre à jamais dans les miroirs, pour se venger de ceux qui ont tué son enfant. Tant d’histoires, laquelle croire?

Alors, serez-vous assez brave pour tenter l’expérience?

halloweenhouse_49f3269bfbf8a0f029886558e532460c

La légende de Grand-mère

Il y a quelques jours, je suis allée chez ma grand-mère. Le jour de la pleine lune elle a verrouillé toutes les portes, fermé les fenêtres et elle s’est assurée 8 fois qu’elle avait bien verrouillé, fermé, barré etc.. Stupéfaite, je lui est demandé ce qu’elle faisait? Elle m’a répondu que chaque pleine lune une personne venant de l’autre monde allait dans chaque ville et allait posséder quatre jeunes gens! Et si par malheur tu laisses une pomme dans ta salle de bain le soir de la pleine lune, pour eux c’est une invitation! J’ai raconté l’histoire à mes amis et la majorité m’ont dit que leur grand-parents leurs avait dit la même histoire. Je compte bien voir si ma grand-mère a dit vrai. Je vais laisser une pomme dans ma salle de bain la prochaine pleine lune

 

squelet13_5d7e43d0db6dec486c344fb12f7bab1a

Lisez c’est trop trop trop bizarre…
Le chiffre 11…

1) New York City comporte 11 lettre
2) New york est l’état n°11 des USA.
3) Afghanistan comporte 11 lettres.
4) « The Pentagon » comporte 11 lettres.
5) Ramsin Yuseb comporte 11 lettres.
6) George W. Bush comporte 11 lettres.

Vous me direz, jusque-la de simples coïncidences ?
Alors continuons, et là ça devient vraiment bizarre…

7) Le premier vol a se planter contre les Twin Towers était le vol 11.
8) Le vol Nº11 comptait 92 passagers, ce qui donne en additionnant 9+2=11.
9) Le 2ème vol Nº77, comptait 65 passagers soit 6+5=11.
10) La tragédie a eu lieu le 11 de Septembre, soit le 11/9 (1+1+9=11).
11) La date coïncide avec le numéro des urgences 911 or 911=9+1+1=11.

Et maintenant encore plus bizarre…

12) Le nombre de victimes dans les 2 avions s’élève a 254 passagers. 254 : 2+5+4=11.
13) Le 11 Septembre, est le 254 ème jour de l’année soit : 2+5+4=11.
14) A partir du 11 septembre il reste 111 jours jusqu’a la fin de l’année.
15) Nostradamus (11 lettres) a prévu la destruction de New-York dans son chapitre 11.

Et voici le plus inquiétant…

L’attentat de Madrid qui a tué 209 personnes (2+9=11) s’est produit
le 11.03.2004 = 1+1+3+2+4=11.
Enfin est-il utile de rajouter que les Twin Towers de par leur formes nous rappelle le chiffre 11 et que les trains de Madrid étaient programmés pour sauter à leur entrée en gare au moment où ils se croisent (11 vu du dessus)

BIZARRE  COÏNCIDENCE  NON !!

20 août, 2013

Faut-il plonger dans le régime sans gluten ? …

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 9:57

Faut-il plonger dans le régime sans gluten ? ... dans Santé (166) 173656853_0

Sommes-nous tous ou presque intolérants au gluten ?

La question peut se poser devant la déferlante, depuis quelques mois, tant en Europe qu’aux États-Unis, des adeptes du régime sans gluten qui ne cessent de clamer ses bienfaits, people et sportifs de haut niveau en tête.

  • Le gluten, c’est quoi ?
  • Qu’est-ce que l’intolérance au gluten ?
  • Comment savoir si on a une intolérance au gluten ?
  • Faut-il se mettre au régime sans gluten ?   

Le gluten, c’est quoi ?   

Une substance composée essentiellement de deux protéines qui se trouve dans les graines des céréales, sauf dans celles du maïs et du riz.

Le gluten ne se dissout pas dans l’eau. Mélangé avec celle-ci, il forme une masse visqueuse, collante et élastique (d’où son nom, issu de « glu »).

C’est cette propriété qui permet de fabriquer du pain : les bulles de gaz carbonique (CO2) qui se forment lors de la fermentation de la pâte sont enfermées dans le réseau formé par le gluten, ce qui la fait « lever » mais lui donne aussi son élasticité et sa souplesse, ce qui permet de la mastiquer ensuite facilement quand le pain est cuit. 

Bien évidemment, c’est le même phénomène qui intervient dans les gâteaux à pâte levée. Sans gluten, pas de brioche !

Par ailleurs, le gluten extrait du blé et réduit en poudre est très employé dans la boulangerie industrielle mais aussi dans l’industrie alimentaire pour épaissir et donner du liant à certaines préparations genre sauces, plats cuisinés.

Autrement dit, en dehors du pain, des pâtes et des très nombreux autres produits à base de farine de blé, de seigle, d’avoine et d’orge, le gluten est très présent dans notre alimentation.   

Qu’est-ce que l’intolérance au gluten ?  

C’est une maladie digestive très compliquée, appelée maladie cœliaque, et qui n’est pas récente. Elle fut décrite la toute première fois au 2ème siècle par Aretius de Cappadoce, un médecin grec. De là vient son nom, dérivé du mot grec koelia, qui signifie « abdomen ».

En 1888, un médecin anglais, Samuel Gee, en détaille les symptômes chez l’enfant : diarrhée chronique, anorexie, fatigue, ventre ballonné, etc. En 1950 et en Hollande, un jeune médecin, D.W. Dicke, publie sa thèse sur le rôle essentiel des céréales et l’intérêt du régime sans gluten.

Les recherches se sont poursuivies ensuite permettant de mieux décrire le rôle du gluten dans cette maladie cœliaque. On sait maintenant que c’est une maladie immunitaire : le gluten déclenche une réaction inflammatoire de la muqueuse intestinale (d’où l’autre nom d’intolérance au gluten). Peu à peu, celle-ci s’abîme et ne fait plus correctement son boulot. La digestion se fait mal et l’absorption des éléments nutritionnels est de plus en plus perturbée.

D’où un tas de catastrophes survenant au fil des ans. Elles vont de la fatigue à l’anémie et à la perte de poids, en passant par l’ostéoporose, l’installation d’une autre intolérance, celle au lactose, des atteintes diverses et variées du système nerveux, des douleurs articulaires et même parfois une dermatite herpétiforme (démangeaisons, cloques rouges).

On ne sait toujours pas pourquoi certain(e)s sont victimes d’une intolérance au gluten. On est seulement certain que c’est en grande partie héréditaire : on en a même identifié les principaux gènes. On sait aussi que les diabétiques de type 1 courent plus le risque d’en développer une. 

Comment savoir si on a une intolérance au gluten ?  

L’intolérance au gluten se manifeste par des troubles divers et variés, allant de la constipation aux diarrhées, en passant par les ballonnements, les crampes intestinales, les nausées. Parfois aussi par des douleurs articulaires, de la déprime, des démangeaisons et des rougeurs.

Mais tous ces symptômes peuvent avoir d’autres origines, en particulier les troubles digestifs qui sont les mêmes que ceux du fameux côlon irritable, tellement fréquent.

C’est pourquoi le diagnostic de l’intolérance au gluten est très difficile à établir à partir seulement des symptômes.

Il existe heureusement un test sanguin qui détecte les anticorps spécifiques de l’intolérance au gluten. S’il se révèle positif, on fait alors une biopsie, un prélèvement des tissus dans l’intestin grêle qui permet de juger de la gravité de l’atteinte de la muqueuse. La mise au régime sans gluten ensuite confirme ou infirme le diagnostic.

On estime actuellement que 1 personne sur 100 souffre de maladie cœliaque. Mais ce chiffre est remis en question et il serait en moyenne de 1 personne sur 270 dans les pays occidentaux. Selon certains chercheurs, il serait même plus élevé, faute de dépistage systématique.  

Faut-il se mettre au régime sans gluten ?  

Un régime difficile à suivre
Même s’il existe de nombreux produits « sans gluten » ou « gluten free » et une Association Française des Intolérants au gluten qui en tient une liste précise, même si quelques restaurants « sans gluten » existent, même si, sur Air-France, on peut commander un plateau « sans gluten », le régime est particulièrement difficile à suivre étant donné la fréquence de cette substance parfois cachée dans les produits industriels. Mais aussi, et surtout, parce que le fait de se passer de tous les produits issus des céréales autres que le maïs et le riz est loin d’être évident.

Si vous pensez que vous souffrez de la maladie cœliaque, il faut d’abord consulter un gastro-entérologue, et ce avant d’entamer un régime sans gluten car alors les résultats du test sanguin seront faussés.
Mais si vous voulez plonger dans ce régime pour tenter d’être aussi performant que le champion de tennis Novak Djokovitch (chez qui une vraie maladie cœliaque a été diagnostiquée en 2011) et/ou d’obtenir la minceur et la jolie peau des stars américaines qui revendiquent d’être « gluten free », bref, de céder à la mode actuelle, vous devez vraiment bien y réfléchir.

Vous ne risquez pas vraiment de carence nutritionnelle mais vous vous exposez sévèrement à une carence sociale et familiale.

En effet, vous serez obligé(e), sauf dans un restaurant «sans gluten », de manger tout(e) seul(e). Il est évidemment hors de question de mettre vos enfants à ce régime.
Il n’est pas évident non plus d’arriver chez des amis ou chez Tatie Danièle avec votre-manger-sans-gluten dans une boîte ou de faire le tri sélectif tout au long du repas !

Article publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 13/08/2013

Sources : Gee S. On the coeliac affection. St Bartholomew’s Hospital Reports 1888 ; 24 : 17-20.
Green PH. The many faces of celiac disease: clinical presentation of celiac dis- ease in the adult population. Gastroenterology 2005 ; 128 (Suppl. 1) : S74-8.
Sprue – maladie coeliaque, une maladie aux multiples visages. Patrick Aepli, Dominique Criblez . Forum Med Suisse 2011;11(49):907–912.

3 avril, 2012

La réponse à vos questions… de quoi vous distraire !

Classé dans : Anecdotes, expressions ou chroniques (41) — coukie24 @ 20:13

Une liste à garder pour avoir réponse à tout ! C’est vraiment génial …. !

 Cliquez sur la ligne désirée pour avoir la réponse à vos questions :

 La réponse à vos questions... de quoi vous distraire ! dans Anecdotes, expressions ou chroniques (41) 3064510731_1_5_orvs1bVY

> > > Pourquoi un ‘croque-mort’ s’appelle ainsi ?
> > > Pourquoi les femmes ne peuvent-elles pas se mettre du mascara bouche fermée ?
> > > Pourquoi le piment pique-t-il ?
> > > Pourquoi a-t-on le vertige ?
> > > Pourquoi la tour de Pise penche ?
> > > Pourquoi l’effaceur efface ?
> > > Pourquoi dit-on  »avoir voix au chapitre » ?
> > > Pourquoi gave t-on les oies et les canards ?
> > > Pourquoi le renard est-il appelé Goupil ?
> > > Pourquoi dit-on  »faire la belle » ?
> > > Pourquoi doit-on laisser les vitres de voiture ouvertes dans le tunnel sous la Manche ?
> > > Pourquoi le bébé pleure à sa naissance ?
> > > Pourquoi parle t-on des subprimes ?
> > > Pourquoi le hot-dog porte t-il ce nom ?
> > > Pourquoi les serpents tirent t-il constamment la langue ?
> > > Pourquoi un chuchotement peut-il être audible, loin, même dans un brouhaha ?
> > > Pourquoi le jus de certains végétaux peut-il changer de couleur?
> > > Pourquoi le savon nettoie t-il la graisse et la saleté ?
> > > Pourquoi l’échographe voit-elle les organes cachés?
> > > Pourquoi l’hygiène corporelle n’a pas toujours été pareille au cours des siècles ?
> > > Pourquoi y a t-il de la foudre pendant un orage ?
> > > Pourquoi utilise t-on des agences de notations ?
> > > Pourquoi peut-on marcher nu-pieds sur des braises ardentes sans se brûler ?
> > > Pourquoi le maïs éclate t-il en chauffant ?
> > > Pourquoi les fleurs coupées fanent-elles ?
> > > Pourquoi d’après la légende les pandas ont-ils des taches noires ?
> > > Pourquoi le brouillard givrant ne contient-il généralement pas de glace ?
> > > Pourquoi les ondes micro-ondes chauffent-elles les aliments et pas l’assiette ?
> > > Pourquoi l’arobas est-il utilisé ?
> > > Pourquoi Ravaillac a t-il assassiné Henri IV ?
> > > Pourquoi dit-on  »rester en rade » ?
> > > Pourquoi les insectes sont-ils attirés par la lumière la nuit ?
> > > Pourquoi, bien que carnivore, le panda géant se nourrit-il de végétaux ?
> > > Pourquoi le théorème des gendarmes porte t-il ce nom ?
> > > Pourquoi le chocolat est-il dangereux pour certains animaux de compagnie ?
> > > Pourquoi certains liquides deviennent-ils solides sous la pression ?
> > > Pourquoi le tabac se nomme t-il ainsi ?
> > > Pourquoi dit-on  »être au septième ciel » ?
> > > Pourquoi un liquide incolore peut-il se teinter en le secouant ?
> > > Pourquoi Henri Fabre est-il connu ?
> > > Pourquoi dit-on  »faire la barbe à quelqu’un » ?
> > > Pourquoi les vols d’oiseaux migrateurs se mettent-ils en V ?
> > > Pourquoi la mer Méditerranée porte t-elle ce nom ?
> > > Pourquoi parle t-on de catalyse ?
> > > Pourquoi la nacre a t-elle un aspect irisé ?
> > > Pourquoi parle t-on d’effet papillon ?
> > > Pourquoi la grenouille se nomme t-elle ainsi ?
> > > Pourquoi les verres font-ils de la musique ?
> > > Pourquoi les personnes de confession musulmane mangent-elles  »halal » ?
> > > Pourquoi l’explosion nucléaire forme-t-elle un champignon ?
> > > Pourquoi est-il dangereux de fabriquer soi-même son savon ?
> > > Pourquoi les fesses serviront-elles bientôt d’antivol ?
> > > Pourquoi dit-on  »il ne faut jamais dire : fontaine, je ne boirai pas de ton eau » ?
> > > Pourquoi l’escargot sort-il quand il pleut ?
> > > Pourquoi la fête d’halloween se nomme t-elle ainsi ?
> > > Pourquoi Henry John Heinz est-il connu ?
> > > Pourquoi dit-on  »être sur la paille » ?
> > > Pourquoi le désert de sable avance t-il sans arrêt ?
> > > Pourquoi y a t-il des oasis dans les déserts ?
> > >
Pourquoi la matière imperméable est-elle apparue ?

> > > Pourquoi les espèces ne se mélangent-elles pas ?
> > > Pourquoi parle t-on de pluies d’oiseaux ?
> > > Pourquoi dit-on « vieux comme Hérode » ?
> > > Pourquoi n’est-il pas possible de se noyer dans des sables mouvants ?
> > > Pourquoi les agences de notations ont-elles été contestées ?
> > > Pourquoi les hommes et garçons juifs portent-ils la Kippah ?
> > > Pourquoi l’art français a t-il supplanté l’art roman ?
> > > Pourquoi fumer est-il dangereux ?
> > > Pourquoi se voit-on dans un miroir ?
> > > Pourquoi ne peut-on pas diviser par zéro ?
> > > Pourquoi dit-on que le café au lait est un poison ?
> > > Pourquoi le  »triple A » est-il si important pour un pays ?
> > > Pourquoi constate t-on des ambiguïtés entre zoologie et botanique ?
> > > Pourquoi faut-il éviter les coups de chaleur ?
> > > Pourquoi dit-on  »et tout le tremblement » ?
> > > Pourquoi certaines ampoules électriques ne chauffent-elles pas ?
> > > Pourquoi capter la foudre est une fausse bonne idée ?
> > > Pourquoi le drapeau du Botswana est-il bleu rayé d’une bande noire ?
> > > Pourquoi le capitaine doit-il être le dernier à abandonner le navire ?
> > > Pourquoi les jardins d’enfants sont-ils importants ?
> > > Pourquoi dit-on  »rendre son tablier » ?
> > > Pourquoi les juifs célèbrent t-ils la Paque ?
> > > Pourquoi dit-on  »avoir une épée de Damoclès » ?
> > > Pourquoi y a-t-il de l’orage ?
> > > Pourquoi construit-on des barrages ?
> > > Pourquoi le carrelage est-il plus froid que le parquet ?
> > > Pourquoi Pluton n’est-elle plus une planète ?
> > > Pourquoi les manches de costumes ont des boutons ?
> > > Pourquoi dit-on  »avoir un nom à coucher dehors » ?
> > > Pourquoi dit-on  »en voiture Simone » ?
> > > Pourquoi rêve-t-on ?
> > > Pourquoi dit-on ‘bâbord’ et ‘tribord’ ?
> > > Pourquoi les tomates sont-elles des fruits et pas des légumes ?
> > > Pourquoi les abeilles meurent-elles après avoir piqué ?
> > > Pourquoi dit-on  »merde » à quelqu’un avant un examen ?
> > > Pourquoi le rat est-il considéré comme animal nuisible ?
> > > Pourquoi Do Ré Mi Fa Sol La Si Do ?
> > > Pourquoi les peintures rupestres de la préhistoire ont-elles tenu si longtemps ?
> > > Pourquoi si on touche un papillon, il ne peut plus voler ?
> > > Pourquoi dit-on  »mort aux vaches » ?
> > > Pourquoi dit-on  »a gogo » ?
> > > Pourquoi le Botox traite t-il les rides du visage ?
> > > Pourquoi attribue-t-on le chiffre 666 au diable ?
> > > Pourquoi les silencieux bloquent-ils le son des pistolets ?
> > > Pourquoi dit-on  »à vos souhaits » lorsqu’on éternue ?
> > > Pourquoi la majorité des gens portent-ils leur montre au poignet gauche ?
> > > Pourquoi dit-on draconien ?
> > > Pourquoi les tortues portent-elles des carapaces ?
> > > Pourquoi les trous noirs ?
> > > Pourquoi le ballon de rugby est-il ovale ?
> > > Pourquoi soupire-t-on ?
> > > Pourquoi l’oignon nous fait-il pleurer ?
> > > Pourquoi n’avons nous pas de souvenir avant nos 3 ans ?
> > > Pourquoi le Groenland a t-il été baptisé ainsi ?
> > > Pourquoi nos os craquent-ils ?
> > > Pourquoi les cheveux roux sont ils plus rares que les blonds ou les bruns ?
> > > Pourquoi flotte-t-on mieux dans l’eau salée ?
> > > Pourquoi les vêtements perdent leurs couleurs au soleil ?
> > > Pourquoi dit-on  »la mer à boire » ?
> > > Pourquoi peut-on faire de l’engrais en appartement ?
> > > Pourquoi y a t-il des impôts aujourd’hui ?
> > > Pourquoi Internet ?
> > > Pourquoi compte-t-on en ‘années-lumière’ ?
> > > Pourquoi le mélange Coca-Mentos est-il explosif ?
> > > Pourquoi a-t-on une meilleure réception lorsqu’on touche l’antenne d’une radio ?
> > > Pourquoi souvent les chiens et les chats ne s’entendent-ils pas ?
> > > Pourquoi les chats retombent-ils toujours sur leurs pattes ?
> > > Pourquoi dit-on ‘allô’ quand on répond au téléphone ?
> > > Pourquoi les dinosaures ont-ils disparu ?
> > > Pourquoi est-ce qu’il pleut ?
> > > Pourquoi ne faut-il pas montrer les gens du doigt ?
> > > Pourquoi Pekin s’appelle aussi Beijing ?
> > > Pourquoi parle t-on de portion congrue ?
> > > Pourquoi dit-on  »bouc émissaire » ?
> > > Pourquoi la Terre est ronde ?
> > > Pourquoi dit-on que le chat a 9 vies ?
> > > Pourquoi dit-on ‘au temps pour moi’ ?
> > > Pourquoi y a-t-il treize rayures sur le drapeau américain ?
> > > Pourquoi les bouteilles de vins font-elles 75cl et pas un litre ?
> > > Pourquoi a t-on un nez ?
> > > Pourquoi est-il possible de mouler le sable ?
> > > Pourquoi la mer est-elle salée ?
> > > Pourquoi les chevaux dorment-ils debout ?
> > > Pourquoi rougit-on ?
> > > Pourquoi les poissons peuvent-ils respirer sous l’eau ?
> > > Pourquoi les animaux ne parlent-ils pas alors qu’ils ont des cordes vocales ?
> > > Pourquoi le Soleil est-il jaune ?
> > > Pourquoi les Animaux ont-ils toujours les dents blanches ?
> > > Pourquoi le GPS a t-il été inventé ?
> > > Pourquoi Mars est-elle appelée  »la planète rouge » ?
> > > Pourquoi les Chinois mangent-ils avec des baguettes ?
> > > Pourquoi le sang est-il rouge ?
> > > Pourquoi l’espace est-il silencieux ?
> > > Pourquoi a-t-on le hoquet ?
> > > Pourquoi l’hymne national français s’appelle « La Marseillaise » ?
> > > Pourquoi l’eau n-a-t’elle pas de goût ?
> > > Pourquoi écrit-on « Cedex » dans certaines adresses ?
> > > Pourquoi la céramique est-elle si dure à percer alors qu’elle est cassante ?
> > > Pourquoi doit-on s’éloigner du quai lorsqu’un train arrive ?
> > > Pourquoi le drapeau algérien est-il vert et blanc avec un croissant et une étoile ?
> > > Pourquoi connait-on le chewing-gum ?
> > > Pourquoi utilise t-on la grêle virtuelle ?
> > > Pourquoi le ciel est bleu ?
> > > Pourquoi certaines planètes ont des anneaux et d’autres non ?
> > > Pourquoi n’y a-t-il pas d’atmosphère sur la Lune ?
> > > Pourquoi dit on « au fur et à mesure » ?
> > > Pourquoi le orange est la couleur des Pays-bas sans être sur leur drapeau ?
> > > Pourquoi la lanière d’un fouet claque-t-elle dans l’air ?
> > > Pourquoi dit-on  »point barre » ?
> > > Pourquoi appelle-t-on le 18ème siècle le siècle des Lumières ?
> > > Pourquoi dit-on » faire du lèche-vitrine » ?
> > > Pourquoi parle t-on un peu partout d’avatar ?
> > > Pourquoi les chats ronronnent-ils ?
> > > Pourquoi le mur de Berlin a-t-il été construit puis détruit ?
> > > Pourquoi a-t-on construit des châteaux-forts au Moyen-âge ?
> > > Pourquoi éternue-t-on ?
> > > Pourquoi le chateau de Versailles a-t-il été construit ?
> > > Pourquoi certains animaux hibernent-ils ?
> > > Pourquoi les oiseaux ne s’électrocutent-ils pas sur les lignes électriques ?
> > > Pourquoi boire de la bière donne autant envie d’uriner ?
> > > Pourquoi le funiculaire a t-il une façon particulière de fonctionner ?
> > > Pourquoi dit-on  »chanter pouilles » ?
> > > Pourquoi l’océan est-il bleu ?
> > > Pourquoi les pigeons balancent-ils leur cou en marchant ?
> > > Pourquoi les tropiques du Cancer et du Capricorne s’appellent ainsi ?
> > > Pourquoi certains oiseaux migrent-ils ?
> > > Pourquoi avons-nous des impressions de déja vu ?
> > > Pourquoi fait-on des blagues sur les blondes ?
> > > Pourquoi le chiffre 7 porte-t-il bonheur ?
> > > Pourquoi ne peut-on pas éteindre un feu avec de l’eau salée ?
> > > Pourquoi y a-t-il un écran de veille sur les ordinateurs ?
> > > Pourquoi la reine fourmi a-t-elle des ailes ?
> > > Pourquoi la neige est-elle blanche ?
> > > Pourquoi ‘soixante-dix’, ‘quatre-vingts’, ‘quatre-vingt-dix’ ?
> > > Pourquoi y a-t-il de l’écho ?
> > > Pourquoi y a-t-il des fortifications autour de la ville de Québec ?
> > > Pourquoi les feux tricolores sont-ils rouges, orange et verts ?
> > > Pourquoi les lumières semblent-elles scintiller la nuit ?
> > > Pourquoi 4 pays sont-ils rassemblés dans le Royaume-Uni ?
> > > Pourquoi a-t-on des tâches de naissance ?
> > > Pourquoi un appartement est nommé  »T3 » ou  »F3 » ?
> > > Pourquoi le baba au rhum se nomme t-il ainsi ?
> > > Pourquoi dit-on  »faire l’âne pour avoir du son » ?
> > > Pourquoi les petits chats jouent-ils avec des pelotes de laine ?
> > > Pourquoi dit-on  »avoir le diable dans sa bourse » ?
> > > Pourquoi l’Amérique s’appelle-t-elle ainsi ?
> > > Pourquoi la base de lancement française est-elle à Kourou ?
> > > Pourquoi les chats ont-ils des moustaches ?
> > > Pourquoi la muraille de Chine a-t-elle été construite ?
> > > Pourquoi y a-t-il de l’eau sur Terre ?
> > > Pourquoi le chiffre 4 des montres s’écrit-il IIII et non IV ?
> > > Pourquoi les navires en acier flottent-ils ?
> > > Pourquoi dit-on ‘avoir une mémoire d’éléphant’ ?
> > > Pourquoi les personnages de dessins animés n’ont que 4 doigts ?
> > > Pourquoi n’y a-t-il pas de mouches l’hiver ?
> > > Pourquoi l’eau éteint-elle le feu ?
> > > Pourquoi l’emblème de la France est le coq ?
> > > Pourquoi les flamants roses sont-ils roses ?
> > > Pourquoi les moustiques sont-ils plus attirés par certaines peaux ?
> > > Pourquoi Louis XIV était-il le ‘Roi-Soleil’ ?
> > > Pourquoi la colle ne colle-t-elle pas à l’intérieur de la bouteille ?
> > > Pourquoi dit-on
> > > Pourquoi dit-on  »un déjeuner de soleil » ?
> > > Pourquoi les bébés sont immunisés de certaines maladies à leur naissance ?
> > > Pourquoi dit-on ‘O.K.’ ?
> > > Pourquoi a-t-on les yeux rouges sur les photos ?
> > > Pourquoi les aurores boréales ?
> > > Pourquoi y-a-t-il des étoiles filantes ?
> > > Pourquoi certaines planètes ont des noms de dieux Romains ?
> > > Pourquoi souhaite-t-on une bonne fête à quelqu’un la veille ?
> > > Pourquoi appelle-t-on Paris ‘Paname’ ?
> > > Pourquoi les chats voient-ils la nuit ?
> > > Pourquoi perd-on le goût quand on se bouche le nez ?
> > > Pourquoi la ville de Troie n’existe-t-elle plus de nos jours ?
> > > Pourquoi les animaux n’ont pas de nombril ?
> > > Pourquoi y a t-il plus d’étoiles filantes en aout ?
> > > Pourquoi l’acide dissout-il la matière ?
> > > Pourquoi le Sphinx a t-il le nez cassé ?
> > > Pourquoi les pantalons ont une petite poche dans le haut de la poche de droite ?
> > > Pourquoi les vrais jumeaux ont-ils le même ADN et pas les mêmes empreintes ?
> > > Pourquoi les grands couturiers aiment-il utiliser la dentelle de Calais ?

11 septembre, 2011

« Se tenir à carreau » Connaissiez-vous l’origine ?

Classé dans : Anecdotes, expressions ou chroniques (41) — coukie24 @ 10:37

titredetail.gif 

arbaletrier2007.jpg

titreexpression1.gif
« Se tenir à carreau  »

signification1.gif
Être sur ses gardes.
Ne pas se manifester.
S’efforcer de passer inaperçu.

titreorigine1.gif 

Avez-vous déjà tiré à l’arbalète ? Probablement pas, cette arme n’étant plus trop utilisée de nos jours.
Mais autrefois il fallait impérativement disposer de ‘carreaux’ pour pouvoir en utiliser une, le ‘carreau’ étant le nom de la flèche spécifique de cet engin de mort.

tncarreau.jpg

Et, donc, un garde quelconque perché dans son échauguette se devait de se tenir à carreau lorsqu’il surveillait les alentours, prêt à enfiler le carreau sur son arme pour dissuader les curieux ou adversaires de s’approcher trop près du lieu gardé.
Une autre interprétation liée à ce ‘carreau’-là pourrait aussi être que tout assaillant avait intérêt à se tenir à carreau en restant hors de portée de tir des arbalétriers bien cachés derrière leurs meurtrières.

arbaletrier.gif

Je pourrais arrêter cette explication là si les lexicographes étaient d’accord sur l’origine de notre expression. Mais ce n’est hélas pas le cas.
Et, d’ailleurs, on peut avoir des doutes sur l’explication précédente, pourtant fréquente, puisque l’expression, sous sa forme actuelle, date du début du XXe siècle et n’existe sous la forme « se garder à carreau » que depuis la deuxième moitié du siècle précédent, bien après que l’usage de l’arbalète en tant qu’arme usuelle ait été abandonné.

Il existe donc deux autres explications.

La première viendrait d’un jeu de cartes d’où est tiré le dicton « qui se garde à carreau n’est jamais capot ». Autrement dit, celui-ci qui « se garde à carreau », qui surveille bien son jeu, qui est sur ses gardes, ne perd jamais. Bien sûr, on peut aussi se garder aux trois autres couleurs, mais c’est la consonance qui a fait naître ce proverbe duquel aurait été extrait l’ancienne forme de l’expression dans laquelle le verbe est maintenant remplacé par « se tenir ».

4879270damedecarreaulejeudecartes.jpg

La seconde viendrait de l’argot où, selon Jacques Arnal dans son « Argot de police », le ‘carreau’ désigne le domicile, tout comme la ‘carrée’ ou la ‘carre’ est la chambre.
Sachant qu’il existe « se tenir à carre » pour dire « rester caché dans sa chambre », donc ne pas se manifester, chercher à passer inaperçu, on peut supposer que cette dernière expression, par convergence avec le dicton, aurait servi de base à notre locution.

Ce lien avec l’argot est encore renforcé par Gaston Esnault qui signale qu’un des sens de « se carrer », datant du milieu du XIXe siècle, était « se mettre à l’abri, en sûreté ».

titreexemple.gif
« Qu’elle ait fait mauvaise impression, à Rueil, elle en paraissait d’ailleurs consciente (…) Elle se tenait à carreau (…) Elle se tassait par moments (…) engourdie, bénigne (…) »
Hervé Bazin – Cri de la chouette

titreailleurs1.gif

Pays / Région Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne
Proposé par sergio66
Auf der Hut sein Être prudent / circonspect
Angleterre
Proposé par eureka
Watch one’s step Surveiller son pas
Argentine
Proposé par augustechattah
Ser parte del decorado. Faire partie du paysage.
Belgique (Wallonie) Se tenir couche Rester tranquille, ne pas se manifester
Brésil
Proposé par saurios
Fingir-se de morto Se feindre de mort
Brésil
Proposé par saurios
Ficar na moita Rester au buisson
Brésil
Proposé par saurios
Fazer cara de paisagem Faire visage du paysage
Espagne
Proposé par joseta
Mantenerse al margen Se tenir (ou maintenir) en marge
États-Unis
Proposé par hocapito
To keep one’s cards close to one’s vest Garder ses cartes près de de son gilet
Grèce
Proposé par TOUBELKAIN
Kratao pissini J’en garde une derrière (une derniçre défense)
Italie
Proposé par telock
Tenere gli occhi aperti Garder les yeux ouverts
Italie (Sicile)
Proposé par lprofrancatane
Tinìrisi ‘nt’e so’ S’en tenir dans ses (choses ou affaires) propres
Pays de Galles
Proposé par twmprys
Gwneud rhywbeth yn ddistaw bach Faire quelque chose en cachette
Pays-Bas
Proposé par dutcheaglet
Je gedeisd houden Se tenir à l’écart (pour ne pas se faire remarquer)
Pays-Bas
Proposé par dutcheaglet
Op zijn hoede zijn Être sur son chapeau
Suède
Proposé par sergio66
Vara på sin vakt Être à sa garde

13 août, 2011

Nourriture et émotions : c’est notre estomac qui parle !

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 7:04

Nourriture et émotions : c'est notre estomac qui parle !

A quoi est due notre envie de glaces, de chocolat, de chips, bref de gras et de sucré ? Est-ce seulement lié aux émotions que le goût de ces aliments nous inspirent ? Une étude belge montre que les choses sont un petit peu plus compliquées que cela…

  • L’impact des nourritures grasses sur nos émotions
  • Mieux comprendre les relations entre graisse et émotions

L’impact des nourritures grasses sur nos émotions

Pour étudier l’impact des aliments gras sur notre cerveau, des volontaires ont été branchés à des sondes contenant soit une simple solution saline, soit une solution avec des acides gras. En même temps, les participants écoutaient soit une musique triste, soit une musique neutre. Ils pouvaient aussi voir des visages exprimant les mêmes émotions. Conclusion : les personnes qui avaient reçu des acides gras, étaient moins sensibles aux effets d’une musique triste. Ce résultat était confirmé par un questionnaire (humeur ressentie), mais aussi par une IRM fonctionnelle du cerveau (activité des différentes zones associées à la tristesse).

Alors, j’ai raison de me jeter sur du chocolat quand je déprime ?

Raison ou pas, disons en tout cas que ce n’est pas seulement une question de gourmandise : la graisse qui atteint notre système digestif améliore notre humeur, même quand elle ne passe pas par les papilles. Notre système digestif communique directement avec notre cerveau.

Mieux comprendre les relations entre graisse et émotions

L’épidémie d’obésité est aujourd’hui planétaire et touche particulièrement les enfants. Quant aux troubles du comportement alimentaire (boulimie, anorexie), ils sont eux aussi de plus en plus fréquents et de plus en plus répandus. Il est donc important de mieux comprendre les relations entre ce que nous mangeons et nos émotions.

Article publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 02/08/2011 – 17:39

Sources : Van Oudenhove, L., J Clin Invest. doi:10.1172/JCI46380.

15 juillet, 2011

Coup de soleil : réagir immédiatement !

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 13:03

réagir immédiatement !

Le soleil est bénéfique pour l’humeur et les os. Mais de petites doses suffisent. Toute exposition excessive se révèle néfaste pour les cellules de la peau. Malgré toutes les précautions, un coup de soleil reste possible.

On ne cesse de le répéter, les coups de soleil, notamment durant l’enfance, majorent le risque de cancer cutané. Il faut donc tout mettre en oeuvre pour les éviter.

  • Application régulière, et en quantité suffisante, d’une crème solaire d’indice élevée et adaptée à votre type de peau.
  • Nouvelle application après une baignade ou une forte transpiration. Attention également aux frottements avec la serviette.
  • Grande prudence les premiers jours de vacances, votre peau n’est pas encore habituée au soleil.
  • Les sujets à peau claire, en particulier les roux, sont particulièrement à risque.
  • N’oubliez pas que les nuages laissent passer quantité de rayonnements solaires, et le parasol aussi.
  • Pas d’exposition entre 12 et 16 heures, et surtout pas les enfants.
  • Jamais de nourrisson au soleil !
  • Pas de femme enceinte au soleil : risque de masque de grossesse.
  • Certains médicaments favorisent les brûlures (photosensibilisation). Alors lisez bien les notices.
  • De même pour certains parfums et cosmétiques. Evitez d’en mettre avant de vous exposer au soleil.

Trois degrés de gravité

Le banal coup de soleil se traduit par l’apparition progressive de plaques rouge vif, maximales en 12 à 24 heures. Celles-ci peuvent durer de 3 à 5 jours. L’atteinte est limitée aux couches superficielles de l’épiderme.

  • La brûlure du 1er degré est très douloureuse. Elle se manifeste par des plaques rouges, sur lesquelles des cloques peuvent se former. Ces dernières sont de tailles variables et peuvent se regrouper.
  • Le coup de soleil du 2e degré est à l’origine d’une douleur intense et durable. La réparation cutanée est longue. Mais en cas de coup de soleil sévère ou étendu, des maux de tête, des frissons et de la fièvre sont des symptômes fréquents.

L’allergie solaire

Un autre phénomène à ne pas confondre avec un coup de soleil est l’allergie solaire ou lucite estivale. La réaction apparaît de façon brutale et retardée, environ 18 à 24 heures après l’exposition. Comme le coup de soleil, la peau devient rouge, mais les plaques sont parsemées de petits boutons. Elles sont à l’origine de démangeaisons et non d’une sensation de brûlure. Ce type de réaction atteint préférentiellement le décolleté et les bras, et épargne souvent le visage. Un inconvénient supplémentaire de l’allergie solaire est qu’elle tend à récidiver chaque année lors des premières expositions.

Réagir immédiatement

Dès les premières sensations de cuisson, il faut réagir afin de limiter les dommages cutanés et se réhydrater en buvant abondamment de l’eau. Pour la peau, l’idéal est de la rafraîchir au plus vite sous une douche prolongée. Après un séchage délicat, l’hydratation cutanée est essentielle : lait après-soleil ou lait corporel en cas de coup de soleil banal, sinon recourir à une crème spéciale contre les brûlures et les coups de soleil. En cas de frissons, de fièvre ou de maladie, consultez un médecin. Les jours suivants, il est nécessaire d’éviter toute exposition au soleil. Rester à l’abri d’un parasol n’est pas toujours suffisant. L’idéal est alors de se protéger avec des vêtements.

A savoir

Si le coup de soleil semble disproportionné par rapport à l’intensité de l’exposition ou si des démangeaisons apparaissent, il faut se poser la question d’une éventuelle photosensibilisation : médicaments, parfums, cosmétiques

Article publié par Isabelle Eustache le 16/08/2005 – 02:00
Mis à jour par Isabelle Eustache le 15/07/2011 – 09:28

22 avril, 2011

La beauté intérieure, ça compte vraiment !

Classé dans : Psychologie (72),Santé (166) — coukie24 @ 13:47

La beauté intérieure, ça compte vraiment !

C’est même scientifiquement démontré: les personnes dont nous pensons qu’elles ont une personnalité désagréable ont tendance à nous paraître moins belles ou attirantes physiquement. Une leçon à méditer en ces temps de chirurgie esthétique…

Ce qui compte, c’est la beauté intérieure ?

« Ce qui compte, c’est la beauté intérieure ». Qui n’a pas déjà entendu ce cliché… Et qui ne s’est jamais dit, justement, que c’était un cliché sans réel fondement ? Une étude américaine vient pourtant nous prouver que les gens qui ont une « belle » personnalité nous paraissent plus beaux que les autres.

Avant/après

Les participants à cette étude, étudiants d’une université des Etats-Unis, ont été chargés de regarder des photographies de personnes du sexe opposé, et de leur donner une note selon l’attirance qu’ils éprouvaient. La première fois, cette note dépendait uniquement de l’apparence physique. Mais après avoir fait quelques exercices pour effacer au maximum les visages de leur esprit, les étudiants ont dû refaire le même exercice… avec une petite différence.

Quand on en sait plus sur la personnalité des gens

La deuxième fois, les visages étaient les mêmes mais des informations étaient données aux étudiants sur les personnalités attachées à chaque visage. Certaines personnes étaient décrites comme généreuses, gentilles, drôles, intelligentes ou autres, tandis que d’autres héritaient d’une personnalité agressive, instable, cruelle, injuste, ou malpolie. Pour une troisième série de visages, la personnalité restait un mystère. En écoutant ces informations, les étudiants devaient à nouveau noter les visages, selon leur attractivité mais aussi le fait qu’ils étaient désirables comme amis ou comme amoureux.

Les opinions se modifient

Le résultat de l’étude : le fait d’avoir une information sur la personnalité de quelqu’un modifie ce que nous pensons de son apparence. On pouvait s’attendre, en toute logique, à ce que les éléments de personnalité aient un impact sur l’envie que les étudiants avaient d’être amis avec la personne montrée. Mais les résultats de l’étude montrent bien que c’est la perception de la beauté physique qui est modifiée ! Les personnes qui n’étaient pas jugées très attirantes au début pouvaient gagner des places si leur personnalité était décrite comme positive. Et à l’inverse, les prix de beauté avec de gros défauts perdaient du terrain.

Si vous avez envie d’améliorer votre apparence, considérez donc la possibilité de travailler votre personnalité au moins autant que votre physique….

Article publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 16/02/2011 – 16:40

Sources : Personality goes a long way: the malleability of opposite-sex physical attractiveness. Gary W. Lewandowski Jr, Arthur Aron, Julie Gee. Personal relationships, Vol. 14, Issue 4, Dec.2007. Webmd.co

celebrityimageaudreyhepburn227822.jpg   audreyhepburn2.jpg   audreyhepburn.jpg

Certaines paroles ou images que nous recevons sur Internet nous touchent parfois vraiment. Récemment, pour moi, il s’agissait de phrases d’Audrey Hepburn et de photos de son visage – de sa jeunesse éclatante au rayonnement de ses années de femme mûre. Enfant, elle avait failli mourir de faim dans les Pays-Bas dévastés de l’après-guerre et avait été sauvée grâce à l’aide aux réfugiés des Nations unies. A la fin de sa vie, à la question : « Quels sont vos secrets de beauté ? », elle répondait avec grâce : « Pour avoir de beaux yeux, cherchez des personnes généreuses » ; « Pour avoir une silhouette fine, partagez votre repas avec quelqu’un qui a faim » ; « Pour avoir de beaux cheveux, laissez un enfant y passer ses doigts » ; « Les gens, encore plus que les choses, ont besoin d’être rétablis, ravivés, récupérés et pardonnés ; ne rejetez jamais quelqu’un » ; « La beauté d’une femme n’est pas l’esthétique de son visage mais se reflète dans son âme.

Evocation de David Servan-Schreiber,

David Servan-Schreiber est psychiatre. Auteur de Guérir (Pocket, 2005) et d’Anticancer (Robert Laffont, 2007), il a fondé et dirigé un centre de médecine intégrative à l’université de Pittsburgh, aux États-Unis.

15 octobre, 2010

Un visage se cache dans cette image le voyez-vous ? …

Classé dans : Illusions (69) — coukie24 @ 18:39

visage.gif 

11 janvier, 2009

La Visualisation – article un peu longuet mais riche d’enseignement – prendre le temps de le lire…

Classé dans : Spiritualité-Esotérisme (27) — coukie24 @ 13:28

cache1079634712.jpg

La visualisation : un chemin vers soi

Vous pouvez le voir ? Alors vous pouvez le faire…

La visualisation est cette faculté mentale que nous avons tous,  de nous représenter un objet, un son, une odeur, une situation, voire une émotion ou une sensationCette représentation  déclenche pratiquement  les mêmes effets physiologiques que le ferait la réalité.


Test du citron

gifs7.gif

Fermez les yeux, centrez vous sur votre respiration, inspirez, expirez (cinq fois calmement…) A présent visualiser un citron, bien jaune, bien brillant…Laissez bien l’image s’installer sur votre écran mental…Visualisez à présent le geste de couper le citron en quartiers…Vous prenez un quartier et vous le portez sous votre nez, vous sentez son odeur…Puis vous croquez à pleines dents dans le citron…Que ressentez vous ?

Il est fort à parier que vos glandes salivaires se sont mises à fonctionner. Pourtant ce citron n’a existé que dans votre imagination…

En fait, le cerveau ne fait pas la différence entre une situation visualisée et une situation réelle. Cela veut dire que votre cerveau donne à votre imagination un pouvoir réel.

 

En fait, le cerveau ne fait pas la différence entre une situation visualisée et une situation réelle. Cela veut dire que votre cerveau donne à votre imagination un pouvoir réel.

Diverses anecdoctes circulent sur le phénomène :

La plus connue est certainement l’histoire de cet ouvrier accidentellement enfermé dans une chambre froide et écrivant, sur les murs de celle-ci, sa lente et glaciale agonie. Or, il s’est révélé que le frigo était débranché !

Persuadé au plus haut point qu’il avait été enfermé dans une chambre froide en fonctionnement, son corps tout entier en a manifesté les symptômes jusqu’à ce qu’il meurt. 

Mais qu’en dit la science ?

Les expériences menées en neurosciences ont démontré que les zones activées en visualisation sont les mêmes que les zones activées face au stimulus réel. Des études ont par ailleurs montré que le phénomène de visualisation stimule l’hémisphère droit du cerveau et envoie des messages nerveux du cortex au système nerveux autonome. Cela activerait les processus automatiques comme les battements du cœur, la digestion, la production d’hormones, la température du corps…

L’objectif de la visualisation ?

Tromper le cerveau et lui apporter  une expérience nouvelle à laquelle il va croire.
Avec cette croyance, votre inconscient reproduira la physiologie que vous avez imaginez, votre intonation, votre débit de parole, votre posture… Méthode simple et progressive, la visualisation n’exige que quelques minutes par jour. Seules comptent la pratique et l’imagination.

Vous pouvez vous imaginer dans une nouvelle maison, ou bien avec un nouveau travail, ou vivant des relations harmonieuses, ou encore dans le calme et la sérénité, ou peut-être jouissant d’une meilleure mémoire et d’une grande faculté d’assimilation.

Si vos êtes porteur d’une maladie grave, la visualisation représente également un allié en vue de la guérison.
Quel que soit le plan sur lequel porte votre travail, vous obtiendrez des résultats… avec l’expérience, vous trouverez les images et les techniques particulières qui vous conviennent le mieux.


Exercices de visualisation

Offerts par Bénédicte Flieller Psychologue clinicienne

 

nenuphar.bmp

 

Avant de commencer,  je vous invite à prendre garde à certains aspects liés à cette technique afin qu’elle soit le plus bénéfique possible :

  • Par respect de soi, on ne visualise pas des choses ou événements qui contredisent nos valeurs.
  • On ne visualise pas un objectif trop important, préférez la méthode des petits pas. C’est à dire divisez votre objectif principal en sous-objectifs.
  • Soyez souple, sans raideur du corps et de la pensée, soyez réceptif en permanence.
  • Il doit y avoir un désir sincère, intense et profond d’atteindre son objectif, je me pose la question : est ce que je le veux vraiment ?
  • Réfléchir à ses sens (vision, ouïe, odorat, toucher) et se poser la question de son mode prédominant.  Suis je plus visuel, olfactif, kinesthésique ou auditif. Dans ses visualisation privilégier le canal dominant (la vue, l’ouïe, le toucher, l’odeur), l’associer aux images. 
  • Dans certaines situations, il semble préférable que la visualisation se transporte sur le terrain de la métaphore. (Voire atteindre un objectif)
  • La visualisation peut se pratiquer seul. Toutefois, au début de la pratique, des difficultés peuvent surgir, et l’aide d’un thérapeute, sophrologue peut être utile.

Exercices pratiques

Avant chaque exercice de visualisation, je vous invite à vous isoler dans un endroit calme, à couper votre portable et à vous installer confortablement.

Puis concentrez vous quelques instants sur votre respiration et laissez s‘installer une respiration calme et abdominale, régulière.

Mentalement répétez vous : « je suis calme, parfaitement calme »

Détendez tout votre corps de la tête aux pieds, ne forcez rien, rien à faire, juste laissez faire. ..

Puis sur votre écran mental, laissez venir :

1er exercice : je souhaite me débarrasser d’une mauvaise habitude

Je visualise ma mauvaise habitude. Je la visualise comme un parasite, une chose immonde. Imaginez qu’avec vos mains vous l’arrachez littéralement de votre corps, vous extirpez cette chose de vous. Même si cette chose s’agrippe, résiste vous devez parvenir à l’arracher de votre corps et vous la jetez loin de vous.

Regarder cette chose dégoûtante, sentez la cela sent très mauvais, la forme de cette chose est assez floue de toute façon l’ensemble de cette chose est sale, dégoûtante, puante.Trouvez lui un nom ridicule, du genre « vomi» , « crasse » ou « beurk »…

Maintenant que cette chose est hors de vous, maintenant que vous connaissez son nom, faites lui payer tout ce qu’elle vous a fait endurer. Montrez vous très cruel avec cette chose, découpez la, frappez la, écrasez la sous vos pieds,  jetez la dans du feu, détruisez là…visualisez bien tout cela…

2ème exercice : Je me prépare à un entretien d’embauche

Durant la semaine précédant votre entretien, pratiquez la visualisation  en préparant le scénario idéal pour la réussite de votre projet. Vous entrez très détendu dans le bureau de votre interlocuteur, votre démarche est souple. Vous inspirez la confiance, visualisez vous, vous êtes élégant, d’une élégance discrète. Vous vous asseyez  et exposer vos arguments. Imaginez votre interlocuteur attentif et intéressé à vos propos. Vous l’entendez vous demander une précision et vous vous entendez répondre. Votre voix est posée et calme. A vous d’adapter la visualisation à votre demande et aussi précisément que possible.

3ème exercice : je prends la parole en public

Imaginez vous en train  de parler devant une salle remplie de monde. Vous vous voyez vous-même, un peu comme si vous étiez dans une salle de cinéma devant un film dont vous êtes l’acteur principal. Habillez vous de façon à la fois élégante et décontractée. Vous êtes à l’aise dans vos vêtements comme dans votre peau. Vous vous tenez assez droit, les épaules ressorties. Vous entendez votre voix, son timbre, son volume, son débit. Vous voyez  l’intérêt sur le visage des personnes qui vous écoutent. Vous vous déplacez , votre démarche est assurée, vous occupez l’espace naturellement. Visualisez tout cela.

4ème exercice : la scène paisible (s’imprégner de calme et de sérénité)

Je visualise un lieu loin du bruit, au calme. Il peut s’agir d’un paysage de campagne, du bord de la mer, de la campagne ou tout autre endroit imaginaire. Je visualise tous les détails, les couleurs. Je mets beaucoup de lumière dans ma scène paisible. Je m’installe confortablement, assis ou allongé et je m’imprègne de l’ambiance de sérénité qui se dégage de ce lieu. Selon mon canal sensoriel de prédilection, je peux me mettre à l’écoute des bruissements, des clapotis, des ruissellements, des chants d’oiseaux ou de  cigale, présence de la vie autour de moi. Je peux également ramasser un élément par terre, de la mousse, des feuilles, un galet chauffé par le soleil, un peu de sable ou de la neige. Imprégnez vous de cette sensation tactile. Je peux humer les différentes odeurs et m’en imprégner, les parfums de la nature, les embruns, l’odeur des sous bois, de la menthe ou des orangers en fleurs. Je laisse le calme m’envahir.

arton2003.jpg  path.jpg

5ème exercice : j’atteins mon objectif

Je visualise mon objectif, pour cela je le définis parfaitement à l’avance. Je visualise une cible. Je visualise les  cercles concentriques de différentes couleurs. Mon regard s’arrête sur le centre de couleur jaune. Je me centre avec toute mon attention sur ce centre, je visualise à l’intérieur de cette cible mon objectif personnel, il est écrit en lettre majuscule. J’imagine que j’ai un arc et une flèche dans mes mains. Mon arc est le prolongement de ma main et de mon désir. La flèche c’est mon intention, elle est droite, équilibrée. Lorsque je regarde la cible, je me concentre sur tout ce qui se passe autour : le vent, le poids et la distance. J’ajuste mes mouvements, j’ouvre la main, je libère la corde. Je visualise la flèche qui atteint la cible, mon objectif.  Je visualise bien la flèche dans le mille. J’entends le bruit de la flèche et de l’impact. Je m’en imprègne totalement. J’ai atteint mon objectif.

Par Bénédicte Flieller

Psychologue clinicienne- Sophrologue

 

12 octobre, 2008

Mon discours de départ… voir diaporama ci-dessous !

Classé dans : Retraite (14) — coukie24 @ 16:51

« TOUT AGE PORTE SES FRUITS, IL FAUT SAVOIR LES CUEILLIR. » R. RADIGUET

« Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos. » [Gandhi]

Merci à tous d’être venus…

                                                   imgp1751.jpg

La retraite ! Ah, mais oui, c’est vrai, je ne pars pas que pour quelques jours !

C’est un changement de cap radical et de me dire, fini, plus de réveil le matin, plus de contrôle de gestion, plus de réunions, plus de plaisanteries un peu grasses des forestiers, plus les collègues, plus Yoan qui s’énerve devant la photocopieuse, ou l’imprimante qui refuse de lui obéir, cela me rend à la fois triste et heureuse. Eh, oui, triste de vous quitter, heureuse d’aborder une nouvelle vie pleine de projets, triste de penser que la roue tourne vite et que le 3ème âge me guette, heureuse de penser que c’est maintenant à tout jamais que je dois faire autre chose que de travailler, et qu’il est grand tant que je me consacre à ceux que j’aime en alliant plaisir et loisirs.

Merci Monsieur Michel B….. et Jérôme …… d’avoir brossé ma vie à la  C….  , en effet 38 années dans le même milieu professionnel, c’est important, elles m’ont permises de tisser un réseau d’amitiés professionnelles, d’être en quelque sorte la mémoire et porteuse d’espoir. Mon cursus de pionnière m’a fait connaître la découverte, le suspens, le challenge, le stress, les changements, les remises en question, mais comme tout ça était bon ! en effet, l’aventure m’a toujours stimulée. Mais voilà tout a une fin et la retraite est bien là. La parfaite connaissance et la maîtrise de mon poste ne me faisaient plus battre le cœur, je n’avais plus de nouveautés à me mettre sous la dent, place aux jeunes qui ont tout à découvrir et à faire progresser. Tout passe d’abord par l’investissement de soi-même comme j’ai essayé de le faire tout au long de mon parcours.

Merci Monsieur B…… , c’est grâce à vous que j’ai pu développé mon sens de l’organisation, mettre au service de la C…………… et tous ses sociétaires toute mon énergie et l’envie de faire progresser mon entreprise. Je suis rentrée dans une petite entreprise qui n’avait que 5 ans en Périgord, aujourd’hui, je la quitte en pleine expansion et aggrandie à l’échelle régionale (Aquitaine, Charente-Poitou, Limousin).

Merci encore à tous ceux qui sont venus ce soir me rendre un dernier hommage, je pense avoir rassemblé tous ceux avec qui j’ai eu des relations professionnelles, que ce soit lors de leur embauche à la C……… ou de leur formation, que ce soit pour des contrôles, des mises en place d’organisation, des relations de voisinage aussi, c’est avec joie que je vous retrouve et apprécie votre présence. Je suis très très heureuse de voir que vous avez tous bien réussi vos parcours professionnels. Une pensée toute particulière à Jacques P….. qui est descendu de ROUEN, Merci Jacques, à Alain L……. qui est venu d’Aix en Provence. Vraiment ça me touche énormément. Merci à tous d’avoir fait un détour par B…………., merci Marie Claude de m’avoir prêter la salle. Je vous suis très reconnaissante.

Il y en a qui sont en vacances et qui sont venus quand même. Grand merci !

Vous m’apportez tous une bouffée de souvenirs, vous me remémorez toutes les étapes de ma vie dans votre PME. Il n’y en a pas un d’entre-vous sur lequel je ne pourrais pas m’être une image, une histoire, un souvenir.

D’ailleurs, il y en a un qui me revient, Monsieur B…… et ses voitures ! qui pourrait ne pas se souvenir de toutes ses prouesses au volant ? Je vous raconte une petite anecdote cocasse et après on boit le verre de l’Amitié, car ce fut mon premier contact avec les aventures de Monsieur B….. au volant : ça faisait à peine 6 mois que j’étais à la C………, Mr B….. et moi-même avions R.V avec le directeur du travail, nous sommes partis très très en retard, aussi Monsieur B….. était pressé et quand nous sommes arrivés à l’entrée du parking de la cité administrative, il a tout simplement refusé la priorité à droite à un bolide qui sortait du parking de la cité administrative…. Et je vous donne en mille, qui était le chauffeur du bolide ? ? ? ? … le directeur du travail qui avait perdu patience et qui ne voulait pas arriver en retard au RV suivant.

Bilan de cette journée, le directeur du travail et moi-même à la clinique, lui pour des points de suture à l’arcade sourcilière, moi pour un plâtre, la main droite cassée. Le pire dans tout ceci est que j’avais vu arriver la voiture à droite mais je n’avais pas osé le dire, je ne connaissais pas assez mon nouveau directeur général et le respect de la Hiérarchie ! ! ! et puis « le chef a toujours raison… ». La police est venue faire un constat et rédiger un PV. Interrogatoire habituel ; votre nom, votre adresse, votre profession etc… et la personne qui était avec vous, un temps de réflexion puis … Monsieur B…. , Martine… mais Monsieur, Martine Qui ? désolée, c’est mon assistante et je ne me souviens pas de son nom (l’émotion sans doute !), le Commissariat a du appeler le siège de la C…. de l’époque pour avoir mon nom et mon adresse afin de rédiger l’enquête. Une main cassée a marqué mes débuts dans le milieu forestier et à partir de ce moment là, chaque déplacement a été pour moi empreint de risques, de prouesses mais aussi beaucoup de sympathie. Comme quoi la gestion d’une entreprise comporte aussi des risques physiques !

Bon courage à ma remplaçante,

Corinne, que votre parcours soit plein de réussite !

Bonne chance à tous, Bonne route !

 

Et maintenant, levons nos flûtes !  »

Cliquez sur la photo ci-dessous pour le diaporama

                                         imgp1752.jpg

« Moins le poste que vous occupez sera élevé, plus votre absence sera remarquée. [Georges Courteline]« 

a4d5e8c6.gif

Ainsi va la Vie ! Une page qui se referme… un peu vite quand même quand on réalise que tous les êtres qu’on a croisés dans notre vie active s’éclipsent aussi vite.

A ne pas manquer de lire l’Article ci-dessous…  nous serons tous un jour ou l’autre confrontés à …

Être vieux, c’est sérieux !

 

Dans notre monde, je parle de l’Occident, tout est nouveau, tout change; ce qui est jeune est bon, le changement est nouveau, la nouveauté est changeante et qu’on soit humain ou grille-pain, il n’est pas recommandé de vieillir. Le monde est né d’hier, il commence aujourd’hui et renaîtra demain. Nous parlons naturellement de prévenir les marques du temps, anti-tache, anti-rouille, anti-ride, anti-vieillesse. Sans anti, pas d’espoir. Vieux schnouk, vieux de la vieille, vieux machin, vieille chouette, la mode est à tout sauf à l’ancien. Si la vieillesse est un naufrage, alors je donne ma langue au chat. La vie ne serait finalement que ce grand voyage de l’absurde où nous traversons périls et océans, désert et continents pour mieux glisser, ridicules et impotents sur la pente irréversible de la fatalité. Il est vrai que l’on meurt. Il est encore plus vrai que nous nous amenuisons avec le temps rapport au fonctionnement et aux apparence de notre corps. Mais ce serait bien un comble de laisser aux émotions faciles le soin de traiter de la chose. Et pourtant, la vieillesse en a frappé plus d’un depuis la jeunesse de l’espèce. Des études récentes révèlent que lorsque nous ne mourons pas, nous vieillissons. J’en connais, décédés un peu tôt, qui aurait tout donné pour vieillir en paix. Toutefois sur le sujet du vieux, je ne sais pas de sociétés plus mal barrée que la nôtre. Si nous ne sommes pas incompétents, alors nous sommes de mauvaise foi. Nous faisons tout pour dramatiser la vieillesse, tout pour la rapetisser, la rendre déplorable et la disqualifier. Oui, il se cache du « petit » dans notre regard moderne sur le vieux. Petits vieux, petites vieilles qui font des petits dodos, des petits pipis, ils prennent des petites marches, des petites pilules, ils reçoivent de la petite visite, un petit-fils, une petite-fille, ils mangent comme des petits oiseaux et puis meurent comme des petits poulets. La sensibilité de la durée n’existe tout simplement pas. La valeur du temps s’annule depuis que, dans notre esprit, tout ce qui dure perd des plumes. Il pleurera à chaque ride, il maudira ses cheveux gris, il paniquera au premier mal de dos, au premier signe d’arthrite, celui pour qui la beauté se résume tout entière au look de la jeunesse. Nul ne sait plus assumer ses pertes de mémoire et plus personne ne sait boiter. Personne ne se vante de son grand âge, la durée n’en impose plus. Nous ne préparons pas notre vieillissement. Nous préparons notre retraite comme on prépare ses vacances mais nul n’envisage réellement sa vieillesse. Nous la nions plutôt, nous la craignons et nous renouvellons les mots pour cacher nos frayeurs : âge d’or, troisième âge et autres inepties. Comme si le mot vieillard était déjà trop vieux. Je ne dis pas que vieillir est agréable. Mais on meurt à tous les âges, on est malade en été comme en hiver, on déprime à n’importe quel moment de sa vie, les crétins se retrouvent fréquemment et partout dans la colonne de la vie et j’ai connu trop de vieux et de vieilles qui rebondissaient mieux que certains jeunes prématurémennt épuisés pour m’inquiéter sérieusement du temps qui passe. Je crains la maladie, je crains le gagaïsme, je crains le scandale de la souffrance et de la perte. Mais je ne crains pas mon âge et tous les âges que j’atteindrai. Je me propose d’embrasser chacune des années qui me seront données. Avec une canne en merisier que je lèverai au ciel, je clamerai mon grand âge sur tous les toits de la ville et je serai le premier responsable de ma fierté, si Dieu me prête l’amour et la santé. Nous devrions respecter nos vieux parce qu’ils sont vieux, un point c’est tout. Les vieux sont des pierres et des monuments, des arbres tutélaires, des âmes sculptées par le temps. Les vieux sont des témoins principaux. Ils représentent le temps passé et ce sont eux, l’histoire. À quatre-vingts ans, ma mère est si belle qu’elle donne à tous les jours un nouveau sens à la notion de dignité. J’espère ma vieillesse comme j’ai espéré toute ma vie. J’aurai la peau comme une écorce très ancienne, profondément ridée. Je serai honorable mais je serai armé. À la pointe du fusil, je forcerai les jeunes à écouter mes platitudes et jongleries. Et je tirerai un coup de semonce au premier qui me proposera une petite collation, un petit voyage en autobus, voire un petit n’importe quoi. Tous les vieux devraient être armés…

 

Serge Bouchard, anthropologue

 

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux