DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Recherche : sourire personne

6 novembre, 2018

Aucun ennemi …

Classé dans : Humour (284) — coukie24 @ 18:32
blague du jour
images (1)
Jean, 99 ans et 11 mois et 1/2, pas un seul ennemi !

Vers la fin de la messe du dimanche, le prêtre demande :
– Combien d’entre vous ont pardonné à leurs ennemis ?
80 % des gens lèvent la main.

Le curé répète sa question.
Tous lèvent la main cette fois-ci, sauf un vieillard, un golfeur passionné qui s’appelle Jean.

Il assiste à la messe seulement quand la météo est mauvaise.

– Jean,… puisqu’il ne fait pas assez beau pour jouer au golf, je vous souhaite la bienvenue dans notre église.
Vous ne voulez pas pardonner à vos ennemis ?
– Je n’ai aucun ennemi, répond-il tranquillement.
– Jean, ceci est très inhabituel. Quel âge avez-vous ?
– 99 ans et 11 mois et 1/2.
Toute la foule se lève et l’applaudit.
– Monsieur Jean, pourriez-vous, s’il vous plaît, venir devant l’autel, et nous dire comment une personne peut vivre 99 ans et 11 mois et 1/2 et n’avoir aucun ennemi ?
Le vieux Jean marche le long de l’allée et vient dire au micro avec un petit sourire sur les lèvres :
– Ils sont tous morts, ces enfoirés !…

Sources : La blague du jour,  aucun ennemi – 06/11/18 –  La Dépêche 

blague du jour

29 octobre, 2018

L’amour d’une vie …

Classé dans : Amour (119),Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 13:39

 

ylbkjzks.jpg

Comme tous les amoureux,

Ils allaient vers la vie

Celle de toutes les envies,

Croyant à leur bonheur

Renouvelé à chaque heure,

Croyant à leur amour

Qui durerait toujours,

Egaillant leur maison

Venant de leur union.

Les enfants sont venus,

Toujours les bienvenus,

Promesse de l’avenir

Avec leurs deux sourires.

Les mois, les jours ont passé

Et la vie a changé.

Les enfants sont partis

Ils allaient vers leur vie.

Ils restaient tous les deux,

Mais ils étaient heureux,

Heureux de leurs enfants

Et de leurs petits enfants.

Ils pensaient s’arrêter

La retraite arrivée,

Et ce fût l’imprévu,

Le chagrin est venu,

L’un d’eux s’en est allé

Laissant l’autre désolé.

 

René Gibout

7acow2sc.jpg

La simplicité de ce joli poème, cher à notre coeur pour plein de raisons personnelles nous rappellent ces quelques vers de Victor Hugo :

L’amour fait songer, vivre et croire.
Il a pour réchauffer le coeur,
Un rayon de plus que la gloire,
Et ce rayon c’est le bonheur !

3f8b67c2a7.gif

 

Traduction de la chanson «  There goes my everything »

J’entends des pas marcher lentement,
Alors qu’ils marchent doucement sur un sol isolé,
Et une voix dit doucement:
Chérie, ce sera un au revoir pour toujours.
Voilà ma raison de vivre,
Voilà celui de mes rêves,
Voilà ma seule possession,
Voilà mon tout.
Quand ma mémoire tourne les pages,
Je peux voir les années heureuses que nous avions auparavant,
Maintenant l’amour qui a fait battre ce vieux coeur,
A été brisé par la fermeture de la porte.

 

16 décembre, 2017

Apprivoiser les émotions positives …

Classé dans : Sentiments (132) — coukie24 @ 11:42

compassion

Installer la compassion dans nos vies, cela passe par des petits gestes au jour le jour :

- prendre le temps d’être présent pour ceux qui nous entourent, leur prêter une oreille attentive, empathique et généreuse,

- se fixer un geste solidaire chaque jour, écouter nos élans de coeur envers les autres : un sourire aux personnes que l’on croise, une pièce offerte, un coup de main ou un coup de fil à quelqu’un en difficulté, un peu de temps à un collègue déprimé…

Il s’agit de faire cela durant trois semaines, le temps nécessaire, nous disent les neurosciences, pour transformer une activité en habitude !

rosesrougebrillante1.gif

2 avril, 2017

Les 40 meilleurs conseils santé au monde !

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 13:19

guidesante

Les 40 meilleurs conseils santé au monde ! dans Santé (166) book
 

formeSANTÉ:

1. Bois beaucoup d’eau
2. Prends un déjeuner de roi, un dîner de prince et un souper de mendiant.
3. Mange plus de nourriture qui pousse dans les arbres et plantes et mange moins de nourriture manufacturée.
4. Vis avec les 3 E : Énergie, Enthousiasme et Empathie.
5. Trouve un peu de temps pour méditer.
6. Joue plus souvent.
7. Lis plus de livres que tu en as lus en 2016.
8. Assieds-toi, en silence, au moins 10 minutes par jour.
9. Dors durant 7 heures au moins.
10. Prends des marches quotidiennes de 10 à 30 minutes et, en marchant, souris.

 

yesPERSONNALITÉ:

11. Ne compare pas ta vie à celle des autres. Tu n’as aucune idée à quoi ressemble leur vie.
12. Évite les pensées négatives ou les choses dont tu ne peux contrôler. Investis plutôt ton énergie dans le moment présent.
13. N’en fais pas trop. Connais tes limites.
14. Ne te prends pas trop au sérieux. Personne d’autre ne te prend au sérieux.
15. Ne perds pas ta précieuse énergie en commérage.
16. Rêve plus souvent éveillé.
17. L’envie est une perte de temps. Tu as déjà tout ce dont tu as besoin.
18. Oubliez les problèmes du passé. Ne remémorez pas aux autres les erreurs passé. Ça ruine votre bonheur présent..
19. La vie est trop courte pour la gaspiller à détester.
20. Fais la paix avec ton passé afin qu’il ne ruine pas le présent.
21. Personne n’est en charge de ton bonheur, sauf toi.
22. Prends conscience que la vie est une école et que tu y es pour apprendre. Les problèmes font simplement partie de ton curriculum qui apparaît et disparaît comme la classe d’algèbre, mais les leçons que tu apprendras le seront pour la vie.
23. Souris et ris le plus souvent possible.
24. Tu n’as pas à gagner chaque dispute. Accepte d’être en désaccord.
.

societeSOCIÉTÉ: 

25. Téléphone à tes amis plus souvent ou envoie-leur des courriels.
26. Chaque jour, donne quelque chose de bien à quelqu’un.
27. Pardonne autant que possible.
28. Passe du temps avec des gens plus âgés que 75 ans et plus jeune que 6 ans.
29. Essaie de faire sourire au moins trois personnes quotidiennement.
30. Ce que les gens pensent de toi, ce n’est pas de tes affaires.
31. Ton travail ne prendra pas soin de toi lorsque tu seras malade. Tes amis, oui. Garde le contact.

heureuxVIE :

32. Agis bien !
33. Débarrasse-toi de tout ce qui n’est pas utile. Garde ce qui est beau ou joyeux.
34. La nature guérit tout.
35. Qu’il s’agisse d’une situation bonne ou mauvaise, elle va changer…
36. Peu importe comment tu te sens, lève-toi, habille-toi et présente-toi.
37. Le meilleur est encore à venir.
38. Quand tu te réveilles le matin, remercie d’être en vie.
39. Ton for intérieur est toujours heureux. Donc, sois heureux.

 

40-Le dernier, et non le moindre: 
email

Fais suivre ceci aux gens que tu aimes.

ligne_2 dans Santé (166)

Sources :  http://www.chezmaya.com/cartesvirtuelles/guidesante/sante.html

13 novembre, 2016

Journée de la gentillesse …

Classé dans : Autres fêtes ou évènements — coukie24 @ 16:57
 

40316153

Journée de la gentillesse !

Vous êtes du genre à sourire aux autres, à laisser passer les personnes pressées dans

la file du supermarché, à répondre « de rien » lorsqu’on vous remercie, à écouter et à

conseiller vos amis quand ils ont besoin de vous ou à rendre service à votre voisine du

dessus… Alors, bravo : vous faites partie des gentils, soyez-en fier ! Surtout si en plus,

vous envoyez des cartes et des mails à vos proches pour leur faire plaisir !!! Il existe

une journée pour récompenser tous ceux qui, chaque jour, essayent de rendre meilleure

la vie de leur entourage…

Célébrons-la comme il se doit !

16 juillet, 2016

Paroles de sage !

Classé dans : Humour (284),La Vie (116) — coukie24 @ 1:22

Paroles de sage !

e9bd107b

Avez-vous déjà réalisé que la seule période de la vie qui aspire à vieillir est l’enfance?

Si tu as moins de 10 ans, tu es tellement excité à l’idée de vieillir que tu penses en fractions.

« Quel âge as-tu?  »
« J’ai six ans et demi « .
Pourtant, tu n’auras jamais trente-six ans et demi !
Tu as 6 ans et demi, presque 7 !

C’est le bonheur !


Tu deviens par la suite adolescent, tu pourras difficilement te retenir !

Tu sautes d’une année à l’autre, presque des années.
«Quel âge as-tu? » « Je vais avoir 16 ans »
Tu as peut-être 13 ans mais tu vas avoir 16 ans!

Et le plus beau jour de la vie, tu deviens majeur, 18 ans.
Youpi ! Le mot même a l’air d’une cérémonie !

Tu as ensuite 20 ans. quand on aime on a toujours 20 ans !

Puis, tu passes le cap des 30 ans !

Et puis, tu as 33 ans, l’âge du Christ. Que s’est-il passé ?

Il est MORT à cet âge-là ! On y repense à deux fois !

Là… quelque chose qui cloche là ! Tu t’en vas sur 40.

Wow! Applique les freins, la vie te glisse entre les doigts !
Avant de t’en rendre compte, tu arrives à 50, un demi-siècle. Et tes rêves s’envolent.

Mais attends !!!

Tu te rends à 60. Tu ne pensais pas te rendre là !
La pension de vieillesse qui arrive.

Et, tout doucement, tu arrives à 70 !

Par la suite, la vie se vit au jour le jour, tu comptes les
saisons, tu te mêles dans les jours de semaine!

Puis à 80 chaque jour devient un cycle complet !

Tu te rends au dîner, t’arrives à 16:30 et t’as hâte d’aller te coucher !

Et ça ne s’arrête pas là ! Quand tu arrives à l’âge de 90, tu
commences à régresser !

« Il n’avait pas encore 92!  » entend-on au salon funéraire.

Et une chose étrange arrive. Si tu te rends à 100 ans, tu
redeviens enfant ! « J’ai 101 ans et demi ! « 

Je vous souhaite de tous vous rendre à un 101 ans et demi en bonne santé !

779708image0012

Paroles de sage ! dans Humour (284) sourire_dondine MAIS COMMENT RESTER EN BONNE SANTÉ ? marcheur dans La Vie (116)

1. Ne vous occupez pas de chiffres non nécessaires. Ceci inclut l’âge, le poids, le taux de cholestérol, la pression et la taille.  Laissez le docteur s’en préoccuper, c’est la raison pour laquelle on paie l’assurance maladie !

2. Ne conservez que les amis joyeux ! Les grincheux vous démoralisent.

3. Continuez à apprendre. Apprenez toujours plus au sujet des ordinateurs, de l’artisanat, du jardinage ou autre. Ne laissez jamais votre cerveau au repos.  Un cerveau au repos est l’atelier du diable. Et le nom du diable est Alzheimer ! 

4. Amusez-vous de choses simples.

5. Riez souvent, longtemps et fort.  Riez jusqu’à ce que vous n’ayez plus de souffle et que vos larmes coulent.

6. Si vous avez une grosse peine, pleurez un bon coup, séchez vos larmes et continuez votre chemin. La seule personne qui nous accompagne pour la vie est nous-même.
Soyez VIVANT tout au cours de votre vie.

7. Entourez-vous de choses que vous aimez, que ce soit la famille, les animaux domestiques, des collections, de la musique, plantes, passe-temps ou autre.
Votre foyer devrait être votre refuge !

8 . Prenez soin de votre santé :
Elle est bonne, conservez-là !
Elle est instable, améliorez-là.
Vous n’en avez plus le contrôle, allez chercher de l’aide.

9. Ne voyagez pas dans le temps vers la culpabilité.
Voyagez jusqu’au centre d’achats, vers la campagne, vers le pays voisin mais jamais où vous rencontrerez la culpabilité.

10. Dites à ceux que vous aimez que vous les aimez, à chaque occasion

ET SOUVENEZ-VOUS :
La vie ne se mesure pas par le nombre de respirations prises mais par le nombre de moments qui nous ont coupé le souffle.

Tiré d’un écrit de Georges Carlin

4 février, 2016

50 IDÉES SIMPLES POUR FAIRE PLAISIR…

Classé dans : Généralités & Divers (152) — coukie24 @ 12:18

50 IDÉES SIMPLES POUR FAIRE PLAISIR

Voir un sourire se dessiner sur un visage, sentir une profonde reconnaissance, apprécier un soulagement, apaiser quelqu’un, étonner les grincheux, faire du bien, réenchanter une journée… Il y a tant de magie dans un acte de gentillesse !!! Alors, pour mettre des paillettes de bonheur dans la vie des gens qui vous entourent, voici 50 façons de faire plaisir très simplement et facilement !!! Partagez ces petites astuces à volonté autour de vous :o )

 

IMAGE : Prenez le temps de faire plaisir

 

1. Faites un compliment à chacune des personnes que vous aimez/cotoyez.
2. Payez la note d’un café pris avec un ami ou un repas en allant payer à la caisse discrètement. La surprise sera démultipliée !
3. Apportez des croissants ou quelque chose à partager au travail pour les collègues. Vous deviendrez l’ange gardien du jour.
4. Offrez ses friandises ou une part de son gâteau préféré à votre conjoint/ami.
5. Laissez les bons de réductions dont vous n’avez pas besoin au-dessus des produits au supermarché.
6. Préparez des collations dans la voiture pour donner aux personnes sans-abri.
7. Faites un dessin (vous ou vos enfants) et envoyez-le/offrez-le à quelqu’un. Une belle façon de partager l’innocence et la fraîcheur des enfants :o )
8. Envoyez une cybercarte à tous ceux dont le prénom est en fête.
9. Laissez les derniers biscuits du paquet à quelqu’un d’autre au lieu de les finir. C’est dur… mais c’est un bel acte de générosité ^^
10. Laissez un plus gros pourboire que vous le feriez normalement. Surtout quand la personne est souriante et agréable !
11. Proposez de garder les enfants d’un couple d’amis afin qu’ils puissent faire une pause.
12. Apportez à manger à des animaux de votre quartier.
13. Faites le ménage/vaisselle ou quelque chose de contraignant chez une personne que vous appréciez.
14. Laissez passer quelqu’un devant vous à la caisse d’un supermarché.
15. Prenez du temps pour raconter votre jeunesse à vos enfants/petits enfants. Transmettez vos souvenirs et vos conseils !
16. Faites un don de vieux livres/jouets à une association, une garderie, etc.
17. Aidez quelqu’un à porter ses sacs de course.
18. Déposez un livre chez quelqu’un que vous pensez qu’il peut apprécier.
19. Faites des petits cadeaux à vos voisins que vous placerez devant leur porte. Quel plaisir en rentrant du travail !
20. Laissez votre conjoint faire une grasse matinée.
21. Faites un petit déjeuner au lit à votre famille.
22. Occupez vous de plantes, dans votre quartier ou chez vous, bichonnez-les !
23. Laissez un gentil commentaire sur la photo ou le statut de quelqu’un sur Facebook.
24. Ecrivez des post its amusants (blague, clin d’oeil, citation) dans votre maison ou sur le miroir des toilettes publiques.
25. Regardez les gens dans les yeux et souriez-leur avec plaisir !
26. Offrez votre caddie vide avec une pièce à quelqu’un qui s’approche pour en prendre un.
27. Laissez votre place de stationnement à la personne qui attend derrière vous.
28. Envoyez des fleurs à quelqu’un de façon anonyme (ou cueillez-les dans votre jardin !)
29. Fabriquez un cadeau fait maison pour un proche.
30. Mettez pause à votre course quotidienne pour discuter avec quelqu’un sur un banc.
31. Engagez la conversation dans une salle d’attente.
32. Faites des gentils commentaires sur des blogs de façon aléatoire.
33. Complimentez quelqu’un au hasard (que vous ne connaissez ou pas !).
34. Déposez quelques fruits et légumes de votre jardin sur le palier d’un voisin sympathique.
35. Donnez votre siège dans un bus ou dans un endroit bondé.
36. Offrez un dessert ou une boisson pour quelqu’un dans un restaurant de façon anonyme.
37. Lavez le pare-brise d’une voiture au hasard.
38. Organisez une soirée pour tout le quartier dans votre jardin.
39. Demandez un conseil à quelqu’un et écoutez-le attentivement.
40. Tenez la porte pour quelqu’un.
41. Mettez la musique à fond et faites danser votre conjoint/votre famille en rentrant chez vous le soir.
42. Parlez à la caissière du magasin de sa journée.
43. Préparez son gâteau préféré à une personne gourmande.
44. Proposez un massage à un proche pour le réconforter.
45. Déposez un repas, plats cuisiné, pizza (ou autre) chez quelqu’un qui vient d’avoir un bébé, qui a été opéré, qui vit à mille à l’heure ou qui en aurait juste besoin selon vous.
46. Offrez un bouquet de fleurs toutes simples à quelqu’un qui vous a rendu un service dernièrement.
47. Discutez un peu avec la première personne que vous croisez dans votre quartier.
48. Envoyez des copies d’une belle photo aux gens qui sont dessus.
49. Ramassez les ordures dans la rue.
50. Louez le film préféré de votre conjoint ou vos enfants et regardez le tous ensemble avec un plateau repas.

soleil_003
En savoir plus sur http://cybermag.cybercartes.com/50-idees-simple-pour-faire-plaisir/#ckQlyrTf0SiexurS.99

31 décembre, 2015

A l aube du nouvel an …

Classé dans : Noël et 1er de l An (83) — coukie24 @ 1:19

À l’aube de la nouvelle année

A l aube du nouvel an ... dans Noël et 1er de l An (83) 1451322313
1301584810 dans Noël et 1er de l An (83)

Quand une autre année se finit
Je pense toujours à mes amis
À ma famille, à tous mes parents
À ceux que je croise le plus souvent

Je me rappelle de beaux souvenirs
De tous ceux qui m’ont fait sourire
De ceux aussi que j’ai écrit
Dans le grand livre de ma vie

Chacune de ces personnes a sa page
J’y ai aussi ajouté des images
Ce sont eux qui m’ont fait avancer dans la vie
C’est aussi à cause d’eux si j’ai grandi

À la fin de cette année donc qui fuit
Je voudrais cent fois leur dire Merci
D’être de près ou de loin dans ma vie
Mais surtout d’y être encore aussi

Tous les jours j’écris sur eux des mots
Je ne me rappelle que le plus beau
Je veux leur souhaiter une belle année
D’avoir le courage de continuer

De vivre heureux, dans la santé
De me conserver leur amitié
Je veux qu’ils sachent aussi
Qu’ils embellissent toujours ma vie

Texte Claude Marcel Breault

1451324700

5 septembre, 2014

Leçon de Vie …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 14:17

Leçon de Vie ... dans Textes à méditer (239) titre

En passant de la vie humaine à trépas,
Que laisserais-je comme trace de pas ?
Le monde ici bas sera-t-il meilleur ?
Les hommes auront-ils un peu plus de coeur ?

Se donneront-ils tous enfin la main
Pour aider les plus pauvres parmi les humains ?
Verra-t-on le vrai sens du mot solidarité ?
Si l’un a mal, souffrance pour toute l’humanité.

On serre les coudes pour apporter soulagement
À la multitude qui baigne dans les tourments.
Les hommes vivront-ils plus de quiétude et de paix ?
Leurs désirs moins égoïstes, presque parfaits ?

Y aura-t-il entre les peuples plus de justice,
Moins de querelles et moins de préjudices ?
Tous les hommes et les femmes de la terre
Éteindront-ils à jamais les feux de la guerre ?

Aurais-je laissé à une chaleureuse postérité
Qui distribue aux proches joie et félicité ?
Sourires, amitié, partage et amour,
Plus on donne, plus on reçoit en retour.

Feront-ils partie des courantes attitudes
Et seront-ils des hommes la bonne habitude ?
Et y aura-t-il pour le Créateur plus de connaissance ?
Pour ses dons et sa grâce, plus de reconnaissance ?

Mon frère et ma soeur seront-ils plus heureux
Avec leur vie comblée de moments joyeux ?
Y aura-t-il dans le monde moins de pauvreté
Et de misère, beaucoup plus de générosité ?

La chanson «  Quand les hommes vivront d’amour  »
Deviendra-t-elle réalité de jour en jour ?
Voilà ce qu’au monde de laisser est mon rêve
Tandis que je vieillis et que ma vie se parachève.

Si chacun avait en tête un tel testament,
La terre s’embellirait, car se serait plus charmant.
Il ferait merveilleux de vivre en ce monde
Où joie, entraide et partage surabondent.

Le quotidien de tous les peuples de la planète
Et chaque jour donne occasion de faire la fête,
Car entre les personnes plus de fraternité
Tous étant frères et soeurs de l’humanité.

Richard Langlois, 2006

4 février, 2014

Le pouvoir du sourire …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 17:06
sourires
Un sourire sincère attire toujours la sympathie.

93d6b0a7

Le sourire comme le rire produisent une complicité amicale.

7qlaoc6v

Un sourire ne coûte rien mais rapporte beaucoup.

Un sourire enrichit celui qui le reçoit sans rien enlever à celui qui le donne.

Un sourire est un signe d’amitié.

images

« Si vous rencontrez un jour une personne trop lasse
pour vous donner un sourire, offrez-lui le vôtre,
car personne n’a plus besoin d’un sourire
que celui qui n’en a plus à offrir »

19 novembre, 2013

Le sac de sable …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 22:31

sac-a-sable_2209716-M

Juan arrive du Mexique à la frontière séparant le Mexique des États-Unis  en bicyclette.

Il a un gros sac sur ses épaules.

 Le douanier l’arrête et lui demande :

- Qu’est-ce que tu as dans ton sac ?

Il répond :

- Du sable.

 Le douanier, incrédule, lui dit :

- On va voir ça… Descends du vélo.

Le douanier ouvre le sac et répand le sable qu’il contient sur le sol.

Il fouille dedans sans rien y trouver.

- C’est bon, lui dit-il.

Juan ramasse le sable du mieux qu’il peut et repart sur sa bicyclette.

 Une semaine plus tard, la même chose se produit.

Le douanier demande à Juan :

- Qu’est-ce que tu as dans ton sac cette fois ?

Juan répond :

- Du sable.

Le douanier, qui n’est toujours pas convaincu, décide de détenir Juan pour  la nuit et d’envoyer un échantillon du sable pour analyse. Le lendemain,  les résultats révèlent qu’il s’agit bien de sable. Il laisse donc Juan  repartir sur son vélo.

Le petit manège se poursuit tous les deux ou trois jours pendant les quelques années qui suivent.

 A chaque fois, le douanier fouille le sac de sable. Il envoie régulièrement des échantillons pour analyses de toutes sortes mais toujours sans rien trouver d’autre que du sable.

Finalement, quelques années plus tard, Juan arrête de traverser la frontière en bicyclette avec son sac de sable.

Un beau jour, alors qu’il est en retraite, le douanier prend ses vacances au Mexique et rencontre Juan dans un petit bar sur la plage.

- Hé ! je te reconnais, toi! Tu n’es pas le gars qui traversait la frontière en bicyclette avec un sac de sable ?

Juan reconnaît le douanier et lui répond :

- Oui, c’est moi.

- Qu’est-ce que tu deviens ? lui demande le douanier.

- Je me suis acheté ce petit bar et je vis tranquillement, répond Juan.

 Le douanier se décide finalement à lui demander :

- Écoute, je suis à la retraite et je n’ai plus aucun pouvoir. Je voudrais bien savoir une chose. Je n’ai jamais arrêté de penser à ça depuis que je t’ai vu la première fois. Juste entre toi et moi, tu faisais de la contrebande ?…

Juan esquisse un petit sourire et répond :

- Oui, et c’est comme ça que je me suis acheté ce bar.

Le douanier s’approche un peu et demande à voix plus basse :

- Et qu’est-ce que tu passais frauduleusement aux douanes ?

 

- Des bicyclettes….

 

02b17825ba3133ee1ada858e268064c0

 

La morale de l’histoire

 

 Avoir un regard d’enfant, un regard neuf. Si le douanier avait regardé Juan sans présupposé, sans que le mental intervienne, il aurait sans doute compris le manège. Trop souvent, nous avons des préjugés sur un type de personne ou sur quelqu’un…

* Avoir la maîtrise de son attention, choisir de la poser où l’on veut et ne pas laisser les autres choisir où elle se porte. Certains hommes politiques sont très doués pour cela avec la complicité des médias. Ils ne sont pas les seuls. On manipule en attirant l’attention sur une chose secondaire pour faire passer les choses plus importantes. C’est la théorie de Milton Freidman qui dit qu’il faut profiter d’une bonne crise pour faire passer les réformes les plus douloureuses, quand les gens ont l’attention captée par des problèmes pressants. 

  Le sable ici est aussi le sable du temps, celui qui coule dans le sablier, ce temps que passe Juan à transporter son sable, à transporter le rien qui deviendra quelque chose grâce au temps. Il faut donner du temps pour récolter.

 

Auteur inconnu

BICYCLETTE FER_LAITON 30 CM  EA20164

15 novembre, 2013

L’expression « être comme chien et chat » n’est pas toujours vérifiée …

Classé dans : Anecdotes, expressions ou chroniques (41) — coukie24 @ 15:39

Dans la croyance populaire, les chiens et les chats sont des animaux qui ne peuvent se supporter les uns les autres. Et cette conviction ne date pas d’hier. On disait en effet dès le XVIe siècle « être amis comme le chien et le chat ». La forme actuelle « être comme chien et chat » date du XVIIe siècle et signifie que deux personnes ne peuvent s’entendre.

Voici des images qui vous feront sourire !

L'expression   
1335972731 dans Anecdotes, expressions ou chroniques (41)  
1335972752  
1335972767  
1335972784  
1335972802  
1335972819  
1335972863  
1335973122  
1335973394  
1335973413  
1335973434  
1335973454  
1335973474  
1335973493  
1335973513

Ils sont tous craquants !

22 septembre, 2013

Rester positif en toutes circonstances …

Classé dans : Psychologie (72) — coukie24 @ 12:01

Rester positif en toutes circonstances ... dans Psychologie (72) 1411003_24247697-300x199

 

Il existe certaines attitudes qui sont attractives et d’autres qui sont répulsives. Si le sourire attire la joie, « faire la gueule » attire la tristesse et rejette donc la joie.

 

N’oubliez pas d’être joyeux !

Lorsque nous oublions d’être joyeux, d’avoir le sourire aux lèvres, notre mental commence à être sous domination des pensées négatives. Et nous le savons, les pensées négatives attirent des circonstances…négatives.

Au contraire, lorsque nous vivons avec l’esprit rempli de joie et de gratitude pour toutes les choses, notre vie ira de l’avant ! Il est beaucoup plus difficile d’avoir une vie agréable, lorsqu’on a une fâcheuse tendance à l’irritation et que le sourire est rarement présent sur notre visage.

Même si une personne a des capacités importantes et une intelligence au-dessus de la moyenne, en vivant d’une façon triste et en étant renfermée , elle se met , toute seule, des bâtons dans les roues.
Si vous « faites toujours la gueule », les gens n’auront pas envie de travailler avec vous, et vous passerez surement à côté d’opportunités qu’ils auraient pu vous présenter.

Devenez une personne joyeuse, optimiste et pleine de joie de façon à rendre, de par votre présence, une ambiance agréable sur votre lieu de travail. Personne n’a envie de travailler dans une ambiance pesante ou tout le monde fait la gueule, non ?

137566_7112 dans Psychologie (72)
L’autre jour, je me suis rendu à Paris et j’ai pris le métro. Quelle folie ! Alors qu’il y a un métro toutes les 2 minutes, les gens courent dans les couloirs, se bousculent ne se parlent pas et ne se respectent pas, c’est incroyable.

Ils avaient tous l’air tendus, préoccupés. Quelle mauvaise habitude ! A quoi cela sert-il d’avoir ce comportement. Il ne peut apporter que des difficultés supplémentaires…aucun intérêt !!

Un moyen efficace de redresser ses affaires !

Si vous êtes chef d’entreprise, indépendant, autonome et donc sans revenus fixe, vous avez surement des préoccupations comme, entre autres, celles de payer vos charges et votre personnel.

En restant dans cette préoccupation, vous remplissez votre esprit de pensées négatives. Les traits de votre visage se resserrent et vous avez la tête d’une personne qui porte sur ses épaules toute la misère du monde.

Un comique français, Coluche, disait en parlant d’un journaliste de télévision peu souriant :« c’est toute la misère du monde et la malchance sur son visage. Si il y a un avion qui s’écrase…c’est sur ses pompes ! »

Votre expression faciale désespérée peut être une cause des difficultés de votre entreprise !!
Voici une recette que je vous préconise.

Mettez des miroirs sur tous les lieux de travail ou vous passez dans la journée.

269713_1779-1024x682

Votre bureau, salle de réunion et même machine à café !

Ce petit investissement en miroir va changer votre vie et celle de l’entreprise.

En effet lorsque vous allez voir la tête que vous faites à chaque fois que vous apercevrez votre reflet dans le miroir vous n’allez pas supporter. Vous allez donc modifier l’expression de votre visage et retrouver votre sourire, inconsciemment. Personne n’aime se regarder dans un miroir avec une tête de 10 pied de long !

Le personnel de votre entreprise va également changer son expression faciale et il va donc régner une ambiance beaucoup plus joyeuse au sein de votre établissement. La productivité et les ventes vont s’en ressentir, c’est certain.

Considérez comme une obligation de maintenir une expression du visage joyeuse.

Si vous pensez que votre visage est tel qu’il est et que vous ne pouvez rien changer, je vous rappelle une phrase que j’adore.

« On n’est pas responsable de la tête qu’on a, mais on est responsable de la gueule qu’on fait !! »

 

lucky_1161681801_fleur.gif10-150x97

Une attitude qui rejette la prospérité, et comment la modifier ?

Publié le 29 avril 2013 par christian - visiter son site : http://www.toujours-positif.com/  blog particulièrement optimisme et plein de bons conseils

11 avril, 2013

Lire de la joie au lieu de la colère sur les visages permettrait d’être moins agressif

Classé dans : Psychologie (72),Santé (166) — coukie24 @ 14:00

Joie Colere Visage

BIEN-ÊTRE – La façon dont vous percevez les émotions de ceux qui vous entourent pourrait bien avoir un impact réel sur votre propre état d’esprit, d’après une étude britannique.

Publiée dans la revue Psychological Science, cette recherche démontre que le fait d’entraîner des personnes à voir dans les expressions faciales de la joie là où elles lisent habituellement de la colère pourrait les aider à se sentir moins agressives et moins énervées.

« Les résultats apportent des preuves non négligeables que notre analyse des émotions joue un rôle déterminant par rapport à notre colère et qu’elle peut entretenir notre comportement agressif », affirme l’un des chercheurs Marcus Munafo, professeur d’université. « Cela pourrait potentiellement faire naître de nouveaux traitements comportementaux dans le futur ».

Conditionnement

Les chercheurs de l’université de Bristol, au Royaume–Uni, ont mené leur étude sur des volontaires en bonne santé et des adolescents connus soit pour leurs risques élevés de commettre un crime ou d’adopter une attitude agressive.

Au début de l’étude, les chercheurs ont demandé aux premiers volontaires de classer une série d’expressions faciales comme étant « joyeuses » ou « en colère ». Ils leur ont ensuite affirmé que certains des visages qu’ils avaient classés comme « en colère » étaient en fait heureux.

« Conditionnés » de cette façon, les volontaires adultes ont commencé à voir des visages heureux au lieu de les reconnaître comme en colère et ont ensuite déclaré se sentir moins agressifs et moins énervés.

Le sourire, remède anti-stress

Les chercheurs ont obtenu les mêmes résultats quand ils ont mené l’expérience sur les adolescents (âgés de 11 à 16 ans). Les jeunes volontaires auraient même eu moins d’incidents liés à leur agressivité dans les semaines qui ont suivi l’expérience.

Une découverte dans la même veine que les conclusions d’une étude qui démontrait que les expressions faciales joyeuses, et plus particulièrement un véritable sourire, pouvait réduire le stress en diminuant le rythme cardiaque après un évènement crispant.

5 janvier, 2013

3744 billes …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 19:00

3744 billes ... dans Textes à méditer (239)

Plus je vieillis, plus j’apprécie les samedis matin. Peut-être à cause de la tranquillité du matin, ou alors la joie sans borne de ne pas être au travail.

Depuis quelques temps, j’avais l’impression que les semaines passaient de plus en plus vite. Un peu comme si, plus on vieillissait, plus le temps passait vite.

Pour ton anniversaire, je voulais trouver un moyen de te faire apprécier ta vie. Que tu te rendes compte que celle-ci file à toute allure et qu’il faut se hâter d’en profiter.

« Tu vois, un jour je me suis assis et j’ai fait un peu de mathématiques. Une personne peut espérer vivre environ 85 ans.

Tu as aujourd’hui 13 ans. Il te reste donc environ 3 744 semaines à vivre et à apprécier avant d’atteindre tes 85 ans.

J’ai donc décidé d’acheter toutes les billes que je pouvais et d’en trouver 3 744. Cela m’a pris beaucoup de temps je te l’avoue. Je les ai placé ensuite dans un grand pot transparent.

A partir d’aujourd’hui, chaque samedi, j’aimerais que tu enlèves une des billes du pot et que tu la jettes.

Je pense qu’en voyant tes billes diminuer rapidement, tu te concentreras davantage sur les choses réellement importantes dans la vie. Il n’y a rien de mieux que de voir ton temps sur cette terre s’en aller pour t’aider à établir clairement tes priorités.

Maintenant laisse-moi te dire une dernière chose : Le jour où tu enlèveras ta dernière bille, j’espère vraiment que tu n’auras aucun regret de ne pas avoir réalisé tous tes rêves. De ne pas avoir profité de tout ce temps que le destin nous donne sur cette terre. De ne pas avoir profité de l’amour que nous te donnons.

J’espère que cette histoire te donnera l’envie de sourire à la vie et d’apprécier chaque jour comme si c’était le dernier…

Papa

hi-256-0-1cade55f73322c55664cb1fc12dab84924da31e3 dans Textes à méditer (239)

15 août, 2012

Citations sur l’Amitié

Classé dans : Amitiés (74) — coukie24 @ 17:46

Citations sur l'Amitié dans Amitiés (74) 1a630f56

Ce qui rend les amitiés indissolubles et double leur charme est un sentiment qui manque à l’amour : la certitude.

(Honoré de Balzac)

42888071plum-png dans Amitiés (74)0a16b3ba

La chance ne fait pas tout. Tout se construit pas à pas,qu’il s’agisse d’amitiés ou d’opportunités.

(Barbara Bush)

42888071plum-png

Les peines qu’éprouvent nos amis nous affectent davantage que celles que nous éprouvons.

(Philippe Soupault)

42888071plum-png

Les vrais amis t’aiment pour ce que tu es et non pource qu’ils veulent que tu sois

(Ted Rall)

42888071plum-png

L’ornement d’une maison ce sont les amis qui la fréquentent.

(Ralph Waldo Emerson)

42888071plum-png

Les amis sont les anges qui nous soulèvent quand nos ailes n’arrivent plus à se rappeler comment voler.

(Anonyme)

42888071plum-png

Un ami… rien n’est plus commun que le nom, rien n’est plus rare que la chose.

(Anonyme)

42888071plum-png

Dans la main d’un ami, il faut déposer sa confiance;

dans son âme, sa compréhension;

sur ses lèvres, son sourire;

devant ses yeux, une rose;

près de lui, sa présence et son aide;

et dans son coeur, le bonheur de son amitié.

(Anonyme)

42888071plum-png

Un ami, c’est celui qui voit clair en vous, et qui continue à apprécier le spectacle.

(Anonyme)

42888071plum-png

Je prendrai, dans les yeux d’un ami, ce qu’il a de plus chaud, de plus beau et de plus tendre aussi.

Qu’on ne voit que deux ou trois fois durant toute une vie et qui fait que cet ami est votre ami…”

(Jacques Brel)

42888071plum-png

Un ami, c’est quelqu’un qui sait tout de toi, et qui t’aime quand même.
(F.W. Hubbard)

42888071plum-png

Il y a des personnes qui marquent nos vies, même si cela ne dure qu’un moment.
Et nous ne sommes plus les mêmes.
Le temps n’a pas d’importance mais certains moments en ont pour toujours.

(Fern Bork)

42888071plum-png

On se demande parfois si la vie a un sens… et puis l’on rencontre des être qui donnent un sens à la vie.

(Brassa)

42888071plum-png

120727021325737742

Un ami est celui qui vous laisse l’entière liberté d’être vous-même.

(Jim Morrison)

42888071plum-png

Quand tu donnes tu perçois plus que tu ne donnes, car tu n’étais rien et tu deviens.

(Antoine de Saint-Exupéry)

42888071plum-png

Plusieurs personnes entrent et sortent de nos vies, seuls les vrais amis laissent une empreinte sur nos cœurs.

(Antoine Chuquet)

42888071plum-png

Un ami est toujours un extra-terrestre qui nous permet de dévier de notre parcours

quotidien à la découverte d’un ailleurs inaccessible.

Être l’ami de quelqu’un signifie qu’on le comprend au-delà des apparences.

Il nous rend justice en toute occasion.

Il nous aide à aller, au risque de se perdre, où notre destin nous appelle.

(Francesco Alberoni)

42888071plum-png

9d6af494Il est des nœuds secrets, il est des sympathies

Dont par le doux rapport les âmes assorties

s’attachent l’une à l’autre et se laissent piquer.

Par ces « je ne sais quoi » qu’on ne peut expliquer.

(Corneille)

42888071plum-png
Les amitiés les plus sincères sont souvent celles que l’on ne soupçonne pas. 
(Vincent Gury)
 
42888071plum-png
Heureux deux amis qui s’aiment assez pour (savoir) se taire ensemble.
(Charles Péguy)
42888071plum-png
8d6a8a6b
Pour tout ce que tu peux être : merci de me transmettre ton amitié et de m’offrir ta présence.
Rire avec le bonheur que j’ai rêvé, c’est toujours possible, car j’ai la chance inestimable de te connaitre. (Auteur Inconnu)
 42888071plum-png
80bfc028Vous reconnaissez vos amis à ce qu’ils ne vous empêchent pas d’être seul,
à ce qu’ils éclairent votre solitude sans l’interrompre.
(Christian Bobin)
42888071plum-png
999c3ec2
Faire confiance est une preuve de courage,
être fidèle, un signe de force.
(Marie Von Eschenbach)
42888071plum-png9d6af494

 

 

26 juillet, 2012

Petites annonces …

Classé dans : Humour (284) — coukie24 @ 10:12

 

fe7c2228

Personnel demandé !

 Simple mais tellement vrai !
Urgent …
Cherche un
 ELECTRICIEN pour rétablir le courant entre les gens qui ne se parlent plus…
Un 
OPTICIEN pour changer le regard des gens….
Un 
ARTISTE pour dessiner un sourire sur tous les visages….
Un 
MACON pour bâtir la paix….
Un 
JARDINIER pour cultiver la pensée …
Et un 
PROFESSEUR DE MATHS pour nous réapprendre…… à compter les uns sur les autres !!!!  

sourir10_1

7 juin, 2012

Les 100 plus belles façons d’Aimer – Bel ouvrage de François Gagol

Classé dans : Amour (119),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 20:09

 Les 100 plus belles façons d'Aimer - Bel ouvrage de François Gagol dans Amour (119) h3uxv8kd

Les 100 plus belles façons d’Aimer vues par François Gagol

ruban_21 dans Textes à méditer (239) 1. Aimer, ce n’est pas simplement dire  » je t’aime « .

 2. Aimer, ce n’est pas être gentil que lorsque le climat est agréable.

 3. Aimer, c’est avoir un regard chaleureux qui, dans la fraîcheur d’une solitude, est un baiser du coeur.

4. Aimer un bébé, c’est gravir une montagne de tendresse et patauger dans un océan de câlins.

5. Aimer, ce n’est pas voir quelqu’un comme un faible mais comme quelqu’un qui a des problèmes et des difficultés.

1304360498 6. Aimer, c’est avoir le coeur qui chante, le regard qui sourit et quelques souvenirs qui pleurent.

7. Aimer, c’est admirer la nature, être parfois fasciné par une petite fleur qui pousse, laisser vivre un petit animal inoffensif pour lequel sa mort n’apporterait rien.

8. Aimer, c’est savoir que personne n’est parfait, que chacun porte sa croix et qu’elle n’est pas forcément plus légère que la vôtre.

9. Aimer, c’est parfois faire des compromis avec ses envies, et sourire à ses faiblesses humaines.

10. Aimer, c’est ne pas toujours envier le bonheur d’un autre qui n‘est peut-être qu’apparent.

rosesv11 11. S’aimer soi-même, c’est toujours dans un coin de son être le soleil, la plage et les cocotiers, ne pas s’aimer soi-même, c’est souvent la grisaille et le froid.

 12. Aimer, c’est parfois avoir envie de mépriser mais de ne pas médire.

13. Aimer, c’est parfois avoir L’impression d’être seul à comprendre certaines choses, essayer timidement de partager, ne pas imposer, puis se taire.

14. Aimer, c’est écouter, regarder, essayer de percevoir le subtil.

 15. Aimer, c’est au fil des jours, saisir l’occasion d’agrandir son coeur.

64209412 16. Aimer, c’est donner de l’amour avec désintéressement.

17. Aimer, c’est respecter.

18. Aimer, c’est voir l’enfant dans chaque personne.

 19. Aimer, c’est essayer de ne pas avoir le bonheur compliqué.

20. Aimer, c’est parfois recevoir un baiser divin de bien-être, le souffle apaisant d’un ange sur son être.

f9rz5hbk 21. Aimer, c’est être petit et grand à la fois.

 22. Aimer, c’est percevoir des rayons de soleil dans l’apparente obscurité des sentiments.

23. Aimer, c’est avoir le cœur en filigrane imprimé sous ses pensées.

24. Aimer, c’est souvent déceler le regard solitaire de l’autre cherchant le bonheur derrière les barreaux de sa prison intérieure.

 25. Aimer, c’est avoir le cœur pur et léger et, comme l’artiste peintre, ajouter délicatement ci et là quelques touches de couleurs aux tableaux de la vie.

 09102150

26. Aimer, c’est parfois avoir de l’énervement et de la colère, mais c’est surtout savoir aplanir les ondes tumultueuses de son coeur.

 27. Aimer, c’est parfois voir un être médisant et verser une larme de compassion sur sa sécheresse de coeur.

28. Aimer, c’est voir les formes des femmes comme des dunes de tendresse.

29. Aimer, c’est faire un baiser sur la main de la délicatesse.

 d50a93b1

30. Aimer, c’est essayer d’absorber avec le cœur le surplus de ras le bol.

 31. Aimer, c’est protéger le petit enfant qui dort en soi.

32. Aimer, c’est savoir digérer ses frustrations et ne pas faire la moue pour des broutilles.

33. Aimer, c’est parfois crier sa peine jusqu’au ciel, puis s’apaiser en regardant tomber des flocons de chagrins.

34. Aimer, c’est essayer de discerner dans la tempête le vent du bonheur.

35. Aimer, c’est écouter le chant des anges sur le chemin du bonheur.

 033776cb

36. Aimer, c’est apprécier les petites choses de la vie.

 37. Aimer, c’est voir le soleil dans les yeux d’un enfant.

 38. Aimer, c’est parfois voir l’ombre du Christ dans les actes d’amour.

 39. Aimer , c’est un sentiment de satisfaction de travail bien fait.

 40. Aimer, c’est avoir le coeur qui s’embellit au fur et à mesure qu’il digère les peines.

d6b1798a

41. Aimer, c’est une lumière qui scintille dans l’obscurité du souvenir.

 42. Aimer, c’est une lumière qui se reflète dans les miroirs des coeurs.

43. Aimer, c’est ne pas oublier la violence du malheur.

 44. Aimer, c’est mesurer les conséquences de ses actes.

45. Aimer, c’est parfois se sentir seul sur la Terre avec un trésor.

 6600db75

46. Si nous ne sommes que des  » androïdes biologiques hyper sophistiqués dépendant du hasard « , alors aimer est un pied de nez au hasard.

47. Aimer, c’est savoir que se croire supérieur n’est qu’une grande illusion de soi-même.

48. Aimer, c’est ouvrir les portes de son coeur et laisser mourir les flèches du destin.

49. Aimer, c’est ne pas se comparer sans cesse aux autres.

50. Aimer, c’est essayer de discerner l’équité.

 c3e2936a

51. Aimer, c’est désirer le compliment mais pas absolument le rechercher.

52. Aimer, c’est percevoir les pensées secrètes du coeur.

53. Aimer, c’est mettre l’orgueil dans sa poche.

 54. Aimer, c’est avoir la force du coeur qui dope le mental.

55. Aimer, c’est essayer de montrer l’exemple par le coeur.

7cf7e576 56. Aimer, ce n’est pas perdre sa personnalité mais essayer de l’épanouir avec la lumière du coeur.

57. Aimer, c’est parfois avoir L’impression de marcher dans la brume et avancer à tâtons vers l’amour avec sa lumière de coeur.

 58. Aimer, c’est parfois avoir l’impression de remettre souvent un moteur en marche, avec la satisfaction ensuite d’avoir une bonne machine qui fonctionne bien.

 59. Aimer, c’est tenir compte des désirs, des envies, des opinions et des sentiments des autres.

60. Aimer, c’est avoir le bonheur simple.

 bed03d3b

61. Aimer, c’est développer sa patience et sa compréhension.

62. Aimer, c’est rester humble.

63. Aimer, c’est un peu voir l’énervement comme du poil à gratter et essayer de ne pas trop se gratter. (Quoique de temps en temps se gratter refrictionne le sang et soulage.)

64. Aimer, c’est parfois éliminer les  » pensées de moustiques  » sinon ils envahissent votre intérieur et votre extérieur.

65. Aimer, c’est ne pas devenir mauvais sous prétexte que l’on est de mauvaise humeur.

6dc28873

66. Aimer, c’est voyager sur les ailes de l’allégresse.

67. Aimer, c’est avoir une beauté intérieure qui se voit de l’extérieur.

 68. Aimer, c’est toujours persévérer en amour.

69. Aimer, c’est apercevoir la puissance de l’éternité.

70. Aimer, c’est créer un trait d’union entre les gens.

bar711 71. Aimer, c’est accepter ses défauts et ceux des autres.

 72. Aimer, c’est pouvoir se reposer sur la confiance.

 73. Aimer, c’est s’endormir avec le coeur qui chante.

 74. Aimer, c’est un sentiment noble et agréable.

75. Aimer, c’est apprécier tous les petits moments de bonheur dans le quotidien et ne pas avoir trop de rêves d’une grandeur inaccessible.

5af48060

76. Aimer, c’est câliner de bonnes idées.

77. Aimer, c’est croire que l’on peut décrocher la lune.

 78. Aimer, c’est voir fleurir des bouquets de bonheur dans la rosée des jours.

79. Aimer, c’est avoir le cœur et l’esprit large.

 80. Aimer, c’est cueillir la bonne humeur dans les petites choses.

ad6c8b43 81. Aimer, c’est toucher du doigt le ciel.

82. Aimer, c’est toujours tendre la main à l’amitié.

83. Aimer, c’est pardonner.

84. Aimer, c’est poser chaque jour sa pierre à l’édifice du bonheur.

 85. Aimer, c’est grandir intérieurement.

4efcce65

86. Aimer, c’est essayer de donner un bouquet quand on vous demande une fleur.

 87. Aimer, c’est d’abord apprendre à s’aimer.

88. Aimer, c’est ne pas être exclusif.

89. Aimer, c’est avoir la conscience reposée.

90. Aimer, c’est éviter de mentir.

1310831597

91. Aimer, c’est regarder en soi des paysages qui donnent envie de rêver.

92. Aimer, c’est quelque part être un peu naïf.

93. Aimer, c’est tendre la main, plus encore à un coeur au désespoir.

94. Aimer, c’est un peu croire à la providence.

95. Aimer, c’est avoir l’espoir comme flambeau.

 3c966b11

96. Aimer, c’est éviter la jalousie.

97. Aimer, c’est donner sa chance.

 98. Aimer, c’est connaître les forces et les faiblesses.

99. Aimer, c’est ce qui donne un sens à la vie.

100. Aimer, c’est ce que nous devons apprendre.

 f37784d9-300x244

3 janvier, 2012

Je me sens toujours heureux, vous savez pourquoi . . . ?

Classé dans : Le Bonheur (153) — coukie24 @ 22:08

Je me sens toujours heureux, vous savez pourquoi . . . ? dans Le Bonheur (153) img_1294232442

Shakespeare a dit :
« Je me sens toujours heureux, vous savez pourquoi . . . ?

Parce que je n’attends rien de personne . . .
Les attentes font toujours mal.
La vie est courte . . . Aimez votre vie . . .
Soyez heureux . . . Gardez le sourire . . .
Et souvenez-vous :
- Avant de parler, Écoutez . . .
- Avant d’écrire, Réfléchissez . . .
- Avant de prier, Pardonnez . . .
- Avant de blesser, considérez l’autre . . .
- Avant de détester, Aimez . . .

et Avant de mourir . . .Vivez . . . !!

22 avril, 2011

À quoi sert la politesse ? …

Classé dans : Moralité (13),Psychologie (72) — coukie24 @ 14:24

 lapolitesselesmotsmagiques.gif

La politesse doit être enseignée aux enfants sinon ils auront du mal à s’insérer dans la société. Pourtant, l’incivilité semble gagner du terrain et l’on s’en plaint aujourd’hui comme les adultes s’en plaignent depuis des millénaires quand ils parlent de la jeunesse qui  » n’est plus ce qu’elle était « . Pourtant, la politesse, même si elle est indispensable, semble aussi un carcan, lieu d’une véritable hypocrisie. Alors, à quoi sert-elle vraiment ?

La politesse, une règle implicite qui nous guide

Si la politesse semble souvent artificielle, elle a l’intérêt d’organiser un univers rassurant et prévisible. Grâce à elle, vous savez ce que vous devez faire ou ne pas faire, dire ou ne pas dire, comment vous devez réagir. Ses règles écrites ou implicites vous guident, vous soutiennent, vous facilitent la vie à des moments où il ne serait pas simple d’improviser rapidement. Vous savez où vous situer par rapport à l’autre grâce à ces règles. Vous ne parlerez ainsi pas de la même manière à votre patron ou à un subordonné. De même, vous saurez comment placer vos invités à table.

La politesse sert aussi à donner du positif aux autres

Un exemple : quand vous croisez un voisin, vous dites simplement  » bonjour « . En lui souhaitant une bonne journée, vous lui montrez qu’il n’est pas un inconnu pour vous, qu’il existe dans votre environnement, qu’il a sa place dans le monde. Ce n’est pas grand-chose, mais cela peut se révéler très important pour une personne seule qui apprécie énormément ce petit mot. De même le mot  » merci  » vous permet de reconnaître ce que l’autre vous a donné (un sourire, une aide, une attention) et lui renvoie une image positive de lui-même. Un merci est un mini cadeau qui répond à un autre cadeau. Ce sont donc des échanges d’objets positifs. De cette manière, la politesse huile les rouages sociaux et rend la vie plus agréable. Être poli, c’est ne pas laisser la loi de la jungle triompher, mais l’humanité gagner la partie. Un conducteur poli laisse passer les piétons sur un passage qui leur est réservé et n’injurie pas un conducteur étranger ou débutant qui a des difficultés à trouver son chemin. La politesse ne fait pas que mettre en avant du positif, elle atténue le négatif. Un enfant peut dire :  » elle est moche la dame  » alors qu’un adulte peut le penser, mais s’il est bien éduqué, ne le dira jamais. Il ne s’agit pas d’hypocrisie, mais d’une manière de faciliter la vie en communauté. Si chacun blesse les personnes de son entourage par manque de politesse, il sera lui aussi blessé un jour ou l’autre. Il s’agit donc d’un échange tacite de bons procédés. Personne ne va vous dire que vous êtes laid, ni que vous êtes mal habillé, à moins de souffrir d’un déficit grave de politesse. Aussi, quand on souhaite enseigner la politesse aux enfants, l’idéal est de parler non des règles, mais des valeurs que l’on souhaite transmettre.

Il semblerait que l’on puisse ramener les règles de la politesse à 4 grands principes :

- Le respect de soi qui consiste à se vêtir de manière soignée, et à parler d’une manière intelligible et claire pour l’entourage.

- Le respect d’autrui : il s’agit de ne pas gêner par des sons bruyants, de faire preuve de tact, de discrétion et d’éviter les remarques désobligeantes, de ne pas monopoliser les conversations, et de savoir exprimer son désaccord sans blesser l’autre.

- La sociabilité : il s’agit d’offrir des signes d’intérêt aux personnes que l’on côtoie, des compliments, de recevoir dans les formes et de faire preuve de bienveillance en leur proposant des services.

- L’équilibre : ici, on s’applique à rendre une invitation, à ne pas abuser du temps d’autrui, à éviter la familiarité excessive… Notons qu’en dehors de tous ses aspects positifs la politesse a aussi ses limites. Elle sert parfois à vous positionner dans une classe sociale. Chaque groupe culturel a ses propres règles et chacun reconnaît rapidement les siens. Cela peut être un plaisir de former un groupe, mais aussi une manière de s’isoler des autres, pas forcément positive…

À lire  » Pourquoi la politesse ? Le savoir vivre contre l’incivilité  » de Dominique Picard aux éditions Le Seuil (2007)

11 avril, 2011

Crédo de l’optimiste …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 11:32

0724lesirisvendu.jpg

Je promets …

D’être fort au point que rien ne puisse troubler ma sérénité d’esprit

De parler de santé, de bonheur et de prospérité à toute personne que je rencontrerai

D’inculquer à mes amis la confiance en eux-mêmes

De ne considérer que le bon côté des choses en véritable optimiste

De ne songer qu’au meilleur, de ne travailler que pour le meilleur et de n’espérer que le meilleur

De manifester autant d’enthousiasme pour les succès des autres que pour les miens

D’oublier les erreurs passées et de voir à faire mieux à l’avenir

D’avoir toujours l’air gai et de sourire à toute personne que je rencontrerai

De consacrer tant de temps à m’améliorer moi-même que je n’aurai pas le temps de critiquer les autres

D’être trop magnanime pour me tracasser, trop noble pour m’irriter, trop fort pour craindre et trop heureux pour me laisser troubler

Source : Christian D. Larson

du0a1ndy.gif

8 avril, 2010

La générosité rend plus heureux …

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 17:08

generosite1.jpgLa générosité rend plus heureux ! 

Nous avons tous envie d’être mieux dans notre peau. L’un des éléments qui nous en empêche, c’est notre propension à nous pencher sur le négatif des gens qui nous entourent. On râle, on s’énerve, on rumine… et au lieu d’aller mieux, on se sent moins bien. Et si on changeait d’attitude ?


Observez la générosité de vos proches envers vous !

Les autres, votre famille, vos collègues de travail vous rendent des services. Ils font preuve de générosité, de gentillesse, d’altruisme à votre égard. Une personne vous sourit en vous disant bonjour et vous demande si ça va mieux. Elle s’intéresse à votre santé et se rappelle que vous avez eu une gastro. Quelle gentillesse ! Elle a pourtant sans doute ses soucis. Mais un petit coin de son esprit fait preuve d’empathie à votre égard.Dans le train, quelqu’un vous propose de vous aider à monter vos bagages. Il n’était pas obligé de le faire, et il n’attend rien en retour. La générosité à l’état pur. Un commerçant au marché vous dit :  » non, c’est bon  » et vous gagnez 20 centimes d’euros. Pas grand-chose ? Peut-être, mais c’est un geste amical. Si vous êtes attentif, vous verrez beaucoup de gestes porteurs de générosité. Envers vous et envers d’autres. Une personne se lève pour laisser la place à une personne âgée. Quelqu’un dit  » Madame, vous avez oublié votre parapluie  » et vous évite de vous apercevoir qu’une fois de plus, vous l’avez perdu.Apprenez à tourner votre esprit vers ce qui est beau chez les autres et votre regard sur l’humanité vous rendra plus heureux…

 

 

Observez la générosité sociale

De la part de personnes que vous ne connaissez pas, vous recevez pourtant beaucoup. Quelqu’un a pensé comment organiser le disque dur de votre ordinateur. Quelqu’un l’a fabriqué. Idem pour la voiture avec laquelle vous circulez, le train. Les panneaux indicateurs sur les routes faits pour vous aider à trouver votre chemin… Et ce joli jardin devant lequel vous passez le matin, quelqu’un l’a planté, le cultive avec amour. Et tout cela, vous en bénéficiez. Soyez un réceptacle de tout ce qui vous est donné.

Appréciez la générosité de la nature envers vous

L’air que vous respirez, c’est un cadeau de la vie. Les arbres qui poussent, les fleurs, les plantes, ce sont elles qui fabriquent l’oxygène que vous respirez. L’eau qui coule et qui vous désaltère. Les fruits que vous mangez, plein de vitamines, d’antioxydants bénéfiques pour votre corps. La nourriture que vous avez la chance d’avoir dans votre assiette… Un paysage de montagne, de campagne ou du bord de mer.

 

Soyez conscient de la générosité des générations passées

Vos parents, vos grands-parents vous ont beaucoup donné. Centrez-vous seulement sur cela et non sur leurs défauts (même énormes !). Ils vous ont donné votre patrimoine génétique, certes, mais plus encore. Une éducation ? Un idéal ? Des connaissances ? Une confiance en la vie ? Et bien d’autres choses que vous connaissez.

Allez vers les autres avec votre générosité

Vous pouvez vous contenter d’observer la générosité et l’apprécier. Mais vous pouvez faire nettement mieux, la provoquer. Si vous faites un geste pour l’autre, il vous remercie souvent, ne serait-ce que d’un sourire ou d’une parole. Vous tenez la porte à une personne âgée ? Sentez son plaisir de comprendre que vous la prenez en compte. Vous pouvez même aller plus loin que ces petits gestes quotidiens : parlez aux autres. Intéressez-vous à ce qu’ils sont. La caissière où vous allez faire vos courses ? Un petit mot :  » ça va aujourd’hui ? « ,  » vous n’avez pas trop froid à rester sans bouger ? « . Et vous créez du lien, vous vous ouvrez à l’autre. Vous vous apercevrez que même les personnes qui vous semblent fermées peuvent s’ouvrir comme des fleurs au soleil quand vous faites un tout petit pas vers elles.Si vous ouvrez régulièrement votre coeur à toutes ces générosités, elles vont progressivement prendre plus de place dans votre fonctionnement psychique, repoussant les ruminations négatives. Alors, faites volontairement cette place au positif. En quelques jours seulement, vous vous sentirez plus heureux !A lire

Un conseil de lecture :  » Prendre la vie du bon côté « , de Béatrice Millêtre, aux éditions Odile Jacob.

Dr Catherine Solano
06/04/2010

generosite.jpg

17 février, 2010

Il était une fois …

Classé dans : Humour (284) — coukie24 @ 11:43

Il était une fois un homme parfait et une femme parfaite qui se rencontrèrent. Après s’être fait la cour, ils se marièrent; leur union était bien-sûr parfaite.
>

Une nuit de réveillon de Noël, ce couple parfait conduisait sa voiture parfaite le long d’une route déserte lorsqu’ils remarquèrent quelqu’un en détresse sur le bord de la route. Étant parfaits, ils s’arrêtèrent pour donner leur aide. La personne en détresse était le Père Noël, avec sa hotte remplie de cadeaux. Ne voulant pas que des milliers d’enfants soient déçus une veille de Noël, le couple parfait pris le Père Noël et ses jouets à bord de la voiture parfaite et l’accompagnèrent pour la distribution des cadeaux.


>


>


>

Malheureusement, à cause du mauvais temps, le couple parfait et le Père Noël eurent un accident. Seulement l’un d’entre eux survécu cet accident. Il était une fois ... dans Humour (284) smile_confusedsmile_sad dans Humour (284)

Lequel ?

(Voir la réponse ci-dessous.)       

 

  Continuez de descendre. i_safe

 

La femme parfaite a survécu !!!!.

 En fait, c’est la seule personne de cette histoire qui existe vraiment. Tout le monde sait bien que le Père Noël et l’homme parfait n’existent pas.

  NB: Les femmes s’arrêtent de lire à partir d’ici, c’est la fin de la blague. Les hommes peuvent continuer.

 

 

Continuez de descendre i_safe

(seulement les hommes , j’ai dit !!!!)

 

 

Donc, si le Père Noël n’existe pas, pas plus d’ailleurs que l’homme parfait, la femme devait forcément conduire… ce qui explique l’accident.smile_wink

Encore un peu plus bas i_safe

 

Encore un peu plus bas i_safe

 

  

D’autre part, si vous êtes une femme et que vous êtes en train de lire ceci, nous sommes en train d’illustrer une autre vérité :

Les femmes n’écoutent jamais ce qu’on leur dit ! smile_winksmile_tongue

   FIN!!!!

  Envoyez ce message aux hommes et femmes intelligents qui ont besoin d’un sourire …smile_regularrainbow

Merci Pierrot pour l’envoi de cette blague…

5 décembre, 2009

La musique qui venait de la maison …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 18:23

ci2hopy0.jpg

Comme toujours la veille de Noël, le roi convia le Premier ministre à une promenade. Il lui plaisait de voir comment on décorait les rues. Mais pour éviter que les sujets ne fassent des dépenses exagérées pour lui être agréables, ils se déguisaient toujours en commerçants venus de lointains pays.
 
Ils marchèrent dans le centre, admirant les guirlandes lumineuses, les sapins, les bougies allumées sur les marches des maisons, les baraques où l’on vendait des cadeaux, les hommes, les femmes et les enfants qui se pressaient d’aller rejoindre leurs parents pour fêter cette nuit autour d’une table bien garnie.
 
Sur le chemin du retour, ils traversèrent le quartier le plus pauvre ; l’ambiance y était tout à fait différente. Pas question de lumières, de bougies, ni de l’odeur délicieuse de la nourriture bientôt servie. On ne voyait personne ou presque dans la rue, et comme il le faisait tous les ans, le roi fit observer au Premier ministre qu’il devrait être plus attentif aux pauvres de son royaume. Le ministre acquiesça de la tête, sachant que sous peu le sujet serait de nouveau oublié, enterré sous la bureaucratie quotidienne, l’approbation des budgets, les discussions avec des dignitaires étrangers.
 
Soudain, ils remarquèrent que l’une des maisons les plus pauvres venait le son d’une musique. L’habitation, de construction sommaire, avait plusieurs fentes entre ses planches pourries, leur permettant de voir ce qui se passait à l’intérieur. C’était une scène totalement absurde : un vieux dans une chaise roulante qui paraissait pleurer, une jeune fille complètement chauve qui dansait, et un garçon au regard triste qui tapait sur un tambourin et chantait une chanson du folklore populaire.
 
- Je vais voir ce qui se passe, dit le roi.
 
Il frappa à la porte. Le jeune garçon interrompit sa musique et vint répondre.
 
- Nous sommes des marchands et nous cherchons un endroit pour dormir. Nous avons entendu la musique, nous avons vu que vous n’étiez pas couchés et nous aimerions savoir si nous pouvons passer la nuit ici.
 
- Vous trouverez abri dans un hôtel de la ville, Messieurs. Malheureusement nous ne pouvons pas vous aider ; malgré la musique, cette maison est pleine de souffrance et de tristesse.
 
- Et pouvons-nous savoir pourquoi ?
 
- C’est ma faute – c’était le vieux dans la chaise roulante qui parlait. Toute ma vie, j’ai voulu éduquer mon fils pour qu’il apprenne la calligraphie et devienne un des scribes du palais. Mais les années passaient et les nouvelles inscriptions pour cette charge n’étaient jamais ouvertes. Et puis cette nuit, j’ai fait un rêve stupide : un ange apparaissait et il me demandait d’acheter une coupe en argent, parce que le roi allait me rendre visite, boire un peu dans cette coupe, et trouver un emploi pour mon fils. La présence de l’ange était si convaincante que j’ai décidé de faire ce qu’il avait dit. Comme nous n’avons pas d’argent, ma belle-fille est allée ce matin au marché, elle a vendu ses cheveux, et nous avons acheté la coupe qui est là devant vous. Maintenant ils essaient de me faire plaisir, ils chantent et ils dansent parce que c’est Noël, mais c’est inutile.
 
Le roi vit la coupe en argent, se fit servir un peu d’eau parce qu’il avait soif et, avant de partir, déclara à la famille :
 
- Quelle coïncidence ! Nous étions aujourd’hui avec le Premier ministre et il nous a dit que les inscriptions pour un nouveau poste seraient ouvertes la semaine prochaine.
 
Le vieux hocha la tête, ne croyant pas vraiment ce qu’il entendait, et prit congé des étrangers. Mais le lendemain, une proclamation royale fut lue dans toutes les rues de la ville : on cherchait un nouveau scribe pour la cour. Le jour fixé, la salle des audiences était pleine de gens désireux de concourir pour le poste tant convoité. Le Premier ministre entra, demanda à tous de préparer leurs blocs et leurs porte-plume :
 
- Voici le sujet de dissertation : pourquoi un vieil homme pleure-t-il près d’une femme chauve qui danse et d’un garçon triste qui chante ?
 
Un murmure d’étonnement parcourut la salle : personne ne savait raconter une histoire comme celle-là ! Excepté un jeune garçon vêtu humblement, dans un coin de la salle, qui fit un large sourire et commença à écrire.

Paulo Coelho
(basé sur un conte indien)

io5blcwf.jpg

19 novembre, 2009

La Vie est un cadeau …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 17:09

LA VIE EST UN CADEAU.

51408998f0.gif

auteur inconnu

Une fille aveugle se détestait tellement parce qu’elle était aveugle.
Elle haïssait tout le monde sauf son ami garçon. Il était toujours là pour elle.
Un jour, elle lui dit « Si seulement je pouvais voir le monde, je me marierais avec toi. »

Un jour, quelqu’un lui a fait le don de ses yeux.

Quand les bandages ont été enlevés, elle fût capable de tout voir incluant son ami de garçon.

Il lui demanda!
« Maintenant que tu peux voir le monde, te marieras-tu avec moi? »

La fille le regarda et vu qu’il était aveugle aussi, la vue de ses paupières fermées la bouleversa. Elle ne s’attendait pas à ça.
La pensée de le voir ainsi pour le reste de sa vie la mena à refuser de le marier.

Son ami quitta en pleurs et quelques jours plus tard lui écrivit une note qui disait :

Prends bien soin de tes yeux, ma chérie, car avant qu’ils deviennent les tiens ils étaient les miens.

Voici comment le cerveau humain fonctionne souvent quand notre état change.
Seulement très peu de personnes se rappellent ce qu’était la vie avant, et qui était toujours à leurs côtés dans les situations les plus douloureuses.

Aujourd’hui avant de dire un mot cruel.
Rappelez-vous de celui ou celle qui ne peut pas parler.

Avant de vous plaindre du goût de la nourriture.
Pensez à celui ou celle qui n’a rien à manger.

Avant de vous plaindre de votre mari ou femme.
Pensez à celui ou celle qui implore Dieu pour un compagnon ou compagne.

Aujourd’hui avant de vous plaindre de la vie.
Pensez à celui ou celle qui est parti (e) trop tôt au Paradis.

Avant de pleurnicher de la distance à conduire.
Pensez à celui ou celle qui fait à pied la même distance.

Et quand vous êtes fatigué (e) et vous plaignez de votre travail.
Pensez à celui ou celle qui n’a pas d’emploi, la personne handicapée et ceux et celles qui aimeraient avoir un travail.

Et quand les pensées déprimantes semblent vous abattre.
Mettez un sourire sur votre visage et pensez que : Vous êtes en vie et vous êtes encore là.

61a1e962.png

12
 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux