DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Recherche : si tu es triste

1 novembre, 2009

Le pot fêlé …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 16:49

Le pot fêlé ... dans Textes à méditer (239) porteus2 

Une vieille dame chinoise possédait deux grands pots, chacun suspendu au bout d’une perche qu’elle transportait, appuyée derrière son cou. Un des pots était fêlé, alors que l’autre pot était en parfait état et rapportait toujours sa pleine ration d’eau.

À la fin de la longue marche du ruisseau vers la maison, le pot fêlé, lui, n’était plus qu’à moitié rempli d’eau. Tout ceci se déroula quotidiennement pendant deux années complètes, alors que la vieille dame ne rapportait chez elle qu’un pot et demi d’eau.

Bien sûr, le pot intact était très fier de ses accomplissements. Mais le pauvre pot fêlé, lui, avait honte de ses propres imperfections, et se sentait triste, car il ne pouvait faire que la moitié du travail pour lequel il avait été créé.

Après deux années de ce qu’il percevait comme un échec, il s’adressa un jour à la vieille dame, alors qu’ils étaient près du ruisseau.

 » J’ai honte de moi-même, parce que la fêlure sur mon côté laisse l’eau s’échapper tout le long du chemin lors du retour vers la maison »

La vieille dame sourit :
 » As-tu remarqué qu’il y a des fleurs sur ton côté du chemin et qu’il n’y en a pas de l’autre côté ?
J’ai toujours su à propos de ta fêlure donc j’ai semé des graines de fleurs de ton côté du chemin et chaque jour, lors du retour à la maison, tu les arrosais.

Pendant deux ans, j’ai pu ainsi cueillir de superbes fleurs pour décorer la table.

Sans toi, étant simplement tel que tu es, il n’aurait pu y avoir cette beauté pour agrémenter la nature et la maison. « 

porteureau.gif

Chacun de nous, avons nos propres fêlures, nos propres défauts.
Mais ce sont chacun de ces défauts qui rendent nos vies ensemble si intéressantes et enrichissantes.

Donc, à tous mes amis un peu  » fêlés,  » rappelez-vous de prendre le temps de sentir les fleurs qui poussent sur votre côté du chemin !

* * * * *

enln7aur dans Textes à méditer (239)

 

Morale de l’histoire : Nous avons tous des éclats, des blessures, des défauts. Nous sommes tous des jarres abîmées. 

Certains d’entre nous sont diminués par la vieillesse, d’autres ne brillent pas par leur intelligence, d’autres trop grands, trop gros ou trop maigres, certains sont chauves, d’autres sont diminués physiquement, mais ce sont les éclats, les défauts en nous qui rendent nos vies intéressantes et exaltantes. 

Vous devez prendre les autres tels qu’ils sont, et voir ce qu’il y a de bien et de bon en eux. Il y a beaucoup de positif partout. 

Il y a beaucoup de bon en vous. 

25 octobre, 2009

Il est des sourires …

Classé dans : Sentiments (132) — coukie24 @ 23:58

tristesseducoeur.jpg

Il est des sourires qui ne savent qu’avouer la tristesse du coeur.

Jean-Raymond Boudou

14 octobre, 2009

Je sais …

Classé dans : Amour (119),La Vie (116),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 23:46

Jean Gabin !
Jean Gabin (1904-1976)

Maintenant je sais ! 

Quand j’étais gosse, haut comme trois pommes, 

J’parlais bien fort pour être un homme 

J’disais, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS  

C’était l’début, c’était l’printemps 

Mais quand j’ai eu mes 18 ans J’ai dit,JE SAIS, ça y est, cette fois  JE SAIS 

Et aujourd’hui, les jours où je m’retourne  J’regarde la terre où j’ai quand même fait les 100 pas  

Et je n’sais toujours pas comment elle tourne !

Vers 25 ans, j’savais tout : l’amour, les roses, la vie, les sous Tiens oui l’amour ! J’en avais fait tout le tour !

Et heureusement, comme les copains, j’avais pas mangé tout mon pain : Au milieu de ma vie, j’ai encore appris. C’que j’ai appris, ça tient en trois, quatre mots :« Le jour où quelqu’un vous aime, il fait très beau, j’peux pas mieux dire, il fait très beau ! C’est encore ce qui m’étonne dans la vie, Moi qui suis à l’automne de ma vie  On oublie tant de soirs de tristesse Mais jamais un matin de tendresse ! Toute ma jeunesse, j’ai voulu dire JE SAIS 

Seulement, plus je cherchais, et puis moins j’ savais 

Il y a 60 coups qui ont sonné à l’horloge Je suis encore à ma fenêtre, je regarde, et j’m'interroge ?

Maintenant JE SAIS, JE SAIS QU’ON NE SAIT JAMAIS !

La vie, l’amour, l’argent, les amis et les roses On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses C’est tout c’que j’sais !Mais ça, j’le SAIS… ! 

Chanteur : Jean Gabin  Paroles: Jean Dabadie et Philipe Green ( 1974 )

19 septembre, 2009

Les beautés de la Dordogne-Périgord …

Classé dans : Culture Générale (21),Voyages (60) — coukie24 @ 18:49

Le Périgord

et ses 4 Couleurs

Le Périgord est sans aucun doute l’un des départements Français recensant le plus grand nombre de richesses : Châteaux, Abbayes, Bastides, Prieurés, Gisements et Sites Troglodytiques, Grottes et Gouffres, Jardins, Musées et parcs à Thèmes, une multitude de raisons de séjourner dans la région à découvrir.

Le Périgord Blanc : Autour de Périgueux et de la vallée de l’Isle…

Le Périgord Noir : Sarlat, la principale concentration de sites et Châteaux, les forêts, la vallée de la Vézère et de la Dordogne.

Le Périgord Vert : le Périgord verdoyant de Nontron à Excideuil, le parc naturel régional Périgord, Limousin, Brantôme, le val de Dronne…

Le Périgord Pourpre : Bergerac et son vignoble, Le sud Dordogne et son « pays des Bastides »..

commarque Le Périgord est un pays
Un beau pays. Tout le reste n’est que poésie, ou littérature qui touche parfois au génie. N’est pas Etienne La Boétie ou Michel de Montaigne qui veut.
Le Périgord sait que ses paysages, ses produits doivent tout à une touche du Créateur un peu plus légère qu’ailleurs.
Le Périgord a du succès Même largement occupé les mois d’été, il reste de la place pour des couchers de soleil sur les pierres ocres, pour des après-midi à écouter chanter la brise dans les feuilles des peupliers, les pieds dans l’onde claire, et pour des promenades à pied, à cheval ou en vélo sous les châtaigniers.
Ces moments là sauront, mieux que personne, vous conter ce pays multiple.
dordogne-roque-gageac-photo-big
sarlat-diamant-perigord-quel-site-francais-aimeriez-voir-inscrit-par-unesco-patrimoine-mondial_181084 les-cuisses-de-canard-confites-du-perigord
Le Périgord est un sanctuaire
Il a su préserver des valeurs essentielles. On y retrouve des parfums qui réveillent les plus beaux souvenirs, des paysages semblables à des rêves d’enfants, des grottes qui enfantèrent une partie de l’humanité. De temps en temps, il est agréable de faire provision de certitudes et de douceurs en ce monde. Les rivières, les châteaux, l’air pur et les mets de qualité vous seront donnés en plus.
truffes1 bloc-de-foie-gras-de-canard-aux-truffes-du-perigord-130g
Au fil des pages qui vont suivre, vous aurez peut-être du mal à savoir où aller, comment respirer ce pays. Laissez-vous guider par votre intuition. Il n’existe en face de soi que ce que nous sommes nous-mêmes.
marqueyssac_bastionetchateau Avec un gîte pour dormir, il y a, chaque jour, de nouvelles découvertes dans ces Périgord qui s’offrent doucement aux visiteurs. Des étangs et des forêts du Nontronnais, en passant par les routes des vins du Bergeracois et les chemins du Sarladais : il faut du temps pour tout découvrir.Château_de_Beynac_(Dordogne)
Et si les trop grandes chaleurs de l’été vous lassent, les automnes et les printemps sont des moments superbes pour se glisser dans le silence des ruelles sarladaises, ou entre les murs épais des châteaux. Les saisons s’étirent lentement et, de Pâques à Toussaint, la palette des couleurs du Grand Peintre de là-haut, est une raison suffisante pour s’arrêter ici. Et même l’hiver, si triste parfois, prend ici, au coin du feu, blotti dans une vaste cheminée périgourdine, des allures de temple où le temps semble suspendu. Ouvrez donc les pages du temps, pour méditer ou rêver, pour flâner ou observer et… pour aimer… tout simplement.

 

newanim.gif

France, Dordogne, Les Milandes, Chateau

 

panorama_monbazillac

1299-0w300h300__Chateau_Borderie_Monbazillac_Chateau_Borderie

Château de Monbazillac
Château-de-Monbazillac


La Perle du Périgord Pourpre
Monument historique classé du XVIème siècle,
à 5 minutes de Bergerac

20116224  Bâti au milieu du XVIème siècle sur la colline surplombant l’agréable vallée de Bergerac, le Château de Monbazillac est le fruit d’une harmonieuse rencontre entre l’architecture militaire médiévale et les premières élégances de la Renaissance. Au cours de la visite, vous découvrirez le Musée de la Vigne et du Vin, du Meuble Périgordin, de l’Histoire du Protestantisme et des Mille et Un Châteaux du Périgord.
Le château est ouvert à la visite de mi-février à mi-janvier (horaires variables selon la saison). Réservation nécessaire pour les groupes. Visite libre ou guidée en plusieurs langues. Durée de la visite : environ 45 minutes, suivie d’une dégustation gratuite du célèbre vin de Monbazillac au Pavillon d’Accueil. Parc ombragé de 5 hectares. Restaurant gastronomique.

rdc-2

Château de Puyguilhem
chateau-de-puyguilhem-dordogne_a

A Villars près de Brantôme,
classé Monument Historique

puyguilhem
Le château, d’époque Première Renaissance (début du XVIème), est digne des plus belles résidences du Val de Loire au temps de François Ier.
Une grande harmonie des volumes le caractérise, comme en témoignent notamment le corps de logis principal flanqué de tours et tourelles aux formes variées et la façade percée de fenêtres à meneaux.
 Puyguilhem 03
Une riche décoration sculptée – lucarnes, mâchicoulis, escaliers, plafond à caissons, cheminées, telle celle dite «  des travaux d’Hercule  » – contribue à l’élégance de cet édifice. On peut aussi y voir une remarquable charpente en chêne en forme de carène de bateau renversée. Meubles et tapisseries en décorent l’intérieur. 

Cheminée-de-la-salle-dhonneur

Château de Puyguilhem

Le_château_de_Puyguilhem_-_DSC00605

 

Le Château de Montréal à ISSACPanorama_1230247_Chateau_Montreal

A 7 km de Mussidan, à 30 mn de Périgueux et Bergerac. Propriété privée habitée du XIIe et XVIe siècles constituée d’une enceinte de remparts formant un système défensif et d’un logis renaissance. On visite les jardins, les salons avec collection de portraits, la bibliothèque, les souterrains avec salle voûtée du XIIème, la chapelle avec un ensemble unique de statues de pierre aménagée au XVIème siècle pour y habriter la «Sainte Epine» depuis 1453 à Montréal. Le château a donné son nom à une bourgade indienne qui allait devenir la 2ème ville française au monde : Montréal. «Jardin Remarquable».

bande_Mussidan_et_le_parchemin_de_Montreal

Périgord1

 Mille et une facettes du Périgord-Dordogne !

Périgord2

 

Périgord5

 

Périgord3

Périgord4

 

15 septembre, 2009

La solitude …

Classé dans : Citations, proverbes...,Sentiments (132) — coukie24 @ 23:41

 

latristessevientdelasolitudeducoeur.gif

La solitude ... dans Citations, proverbes... cd70857e43

lasolitudea2.gif

9 septembre, 2009

Apparition …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171),Rêveries (62) — coukie24 @ 13:55

Apparition ... dans Poésies, Fables, contes, ... (171) 4utn4r2u 

La lune s’attristait. Des séraphins en pleurs
Rêvant, l’archet aux doigts, dans le calme des fleurs
Vaporeuses, tiraient de mourantes violes
De blancs sanglots glissant sur l’azur des corolles.
C’était le jour béni de ton premier baiser.
Ma songerie aimant à me martyriser
S’énivrait savamment du parfum de tristesse
Que même sans regret et sans déboire laisse
La cueillaison d’un rêve au coeur qui l’a cueilli.
J’errais donc, l’oeil rivé sur le pavé vieilli
Quand avec du soleil aux cheveux, dans la rue
Et dans le soir, tu m’es en riant apparue
Et j’ai cru voir la fée au chapeau de clarté
Qui jadis sur mes beaux sommeils d’enfant gâté
Passait, laissant toujours de ses mains mal fermées
Neiger de blancs bouquets d’étoiles parfumées.

Stéphane Mallarmé

9uv9ps1n dans Rêveries (62)

gn7uwd6f

18 août, 2009

A la Vie à la Mort …

Classé dans : Amour (119),Sentiments (132) — coukie24 @ 23:28

A la Vie à la Mort ... dans Amour (119) titre

love_birds_lg_clr dans Sentiments (132)

 

Nous avons tendance à croire que la fidélité en amour appartient uniquement aux humains.

Voici pourtant l’histoire touchante d’un petit couple d’hirondelles rustiques.

 

Cette femelle vient de subir un accident et elle est
dans une condition difficile et incertaine.

oiseau1

 

Son compagnon lui apporte de la nourriture
et la surveille avec amour et compassion.

oiseau2

 

Lorsque sa compagne s’effondre, il essaie de la déplacer.

oiseau3

 

Hélas, son amour est morte et il semble pleurer sa perte.

oiseau4

 

Il se tient près d’elle et crie sa tristesse devant sa mort.

oiseau5

 

Finalement, il semble se rendre compte qu’il ne peut rien faire,
qu’elle ne reviendra pas, et il se tient à son côté avec tristesse.

oiseau6

 

Les photos de ces deux hirondelles ont été prises en Ukraine.
Des millions de gens ont versé des larmes après avoir vu ces photos,
que ce soit en Europe, en Amérique et même jusqu’aux Indes.

 

love_birds_lg_clr

 

Nous savons maintenant que, pour plusieurs espèces,
dont les hirondelles, l’union entre les couples, c’est…

titre

6 avril, 2009

La mort n’est rien…

Classé dans : Spiritualité-Esotérisme (27),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 14:50

La mort nest rien

La mort n’est rien,je suis seulement passé, dans la pièce à côté.

Je suis moi. Vous êtes vous.Ce que j’étais pour vous, je le suis toujours.

Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné,parlez-moi comme vous l’avez toujours fait.N’employez pas un ton différent,ne prenez pas un air solennel ou triste.Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

Priez, souriez,pensez à moi,priez pour moi.

Que mon nom soit prononcé à la maisoncomme il l’a toujours été,sans emphase d’aucune sorte,sans une trace d’ombre.

La vie signifie tout ce qu’elle a toujours été.Le fil n’est pas coupé.Pourquoi serais-je hors de vos pensées,simplement parce que je suis hors de votre vue ?Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin.

Canon Henry Scott-Holland (1847-1918), traduction d’un extrait de « The King of Terrors », sermon sur la mort 1910

Quelquefois attribué à Charles Péguy, d’après un texte de Saint Augustin

La mort n'est rien... dans Spiritualité-Esotérisme (27) eymok12w 

2 avril, 2009

Rêver…

Classé dans : Rêveries (62) — coukie24 @ 18:11

Rêver

7b644344

Rêver, c’est oublier la réalité
en se donnant un moment de liberté.
Rêver c’est dire non à l’impossible
mais aussi atteindre ce qui est inaccessible.

Rêver c’est s’inventer des roses
quand dans la vie il n’y a pas grand-chose.
Rêver c’est se promener dans son jardin secret
aussi sereinement qu’un roitelet.

Rêver c’est se créer un monde à soi
illuminé par un soleil de joie.
Rêver c’est toucher la beauté
mais aussi émouvoir sa sensibilité.

Rêver c’est broder un poème
avec la soie d’un je t’aime
sur le ciel de son cœur
pour le donner à toutes les douleurs.

Rêver c’est savoir se mentir
et transfigurer la souffrance en plaisir.
Rêver c’est pénétrer dans un autre univers
où l’on ne voit ni la tristesse ni l’enfer.

Serge LÉONARD (BRIVE)

couchersoleil_0010

24 mars, 2009

La chaleur des mots

Classé dans : Amitiés (74),Les mots (85) — coukie24 @ 15:45
La chaleur des mots dans Amitiés (74) desmotsbg1

Bien des gens ne savent pas la chaleur que les mots procurent.
Souvent, il faut les dire et les redire pour qu’ils rassurent.
Un seul mot, un simple geste, ou un sourire.
En font plus qu’on ne pourrait le dire.
L’amitié, c’est dans la tristesse qu’on la reçoit.
Car les amis prennent un peu du noir que l’on broie.
Et pouvoir parler de ce que l’on ressent.
Vaut bien plus que du monde tout l’argent.

 

21 février, 2009

Des petits talibés tristes et malheureux…

Classé dans : Mes émotions — coukie24 @ 15:20

La diffusion de l’enquête de Daniel Grandclément sur les enfants talibés dans le port sénégalais de M’Bour, « Les enfants perdus de M’bour », lors de la précédente émission de Thalassa-FR3, a suscité un incroyable mouvement de solidarité pour défendre les droits fondamentaux de ces enfants.

Spontanément, une pétition a été mise en ligne par les « télénautes » de Thalassa, à l’attention du secrétaire de l’ONU, Monsieur Ban Ki-Moon sur le site www.mesopinions.com, catégorie Droits de l’homme : « Stop à l’esclavage des Talibés ».

 Les enfants perdus de M’Bour  (reportage ci-dessous)

Un reportage de Daniel Grandclément et Odile Grandclément
Une production DGP – FR3 – Emission Thalassa du 20.02.2009
La scène se passe à M’Bour, un port du Sénégal. Des dizaines d’enfants mendient, chacun avec la même gamelle à la main. Ils ont entre 4 et 15 ans. Tous sont en haillons, sales, et semblent inexorablement seuls et abandonnés. Ils sont partout, à chaque coin de rue, chaque carrefour. Ce sont eux qui ont en charge les basses besognes. Ils aident au déchargement du poisson, récurent les coques des pirogues et même quelquefois partent en mer avec les pêcheurs.
Ce sont des Talibés, des élèves des écoles coraniques. Toutes celles-ci ne sont pas logées à la même enseigne, mais celles de M’bour, comme des centaines d’autres au Sénégal, obligent leurs élèves à mendier l’essentiel de la journée. Quelques- unes les obligeant même à rapporter de l’argent sous peine d’être impitoyablement battus.
Chaque village africain abritait autrefois son école coranique. Le maître, le marabout, en contrepartie de l’enseignement qu’il prodiguait à ses élèves, les envoyait cultiver son champ et, un bref moment de la journée, quémander de la nourriture dans les maisons du village.
L’exode rural a bouleversé ces pratiques. Les villages vides, certains maîtres installent leurs écoles dans les villes et les enfants consacrent la majeure partie de leur temps à la mendicité. Et quand ils ne mendient pas, ils apprennent le coran. Par cœur, des heures durant, sous le fouet du Marabout, luttant contre le sommeil et la faim.
En visite à M’bour pour filmer un autre sujet j’ai été bouleversé par la vision de ces foules d’enfants tristes, et c’est pourquoi j’ai voulu vivre quelques semaines à leur côté. J’en rapporte ce film, ces images dures, témoins d’un phénomène qui prend chaque jour de l’ampleur. A cause de la sècheresse, de la misère qui monte, d’une certaine forme d’intégrisme, le nombre de talibés malheureux augmente massivement dans la plupart des pays d’Afrique de l’Ouest.

arton860304x100.jpg

http://www.dailymotion.com/video/k1rqrYG1QcPwugXxeP

14 février, 2009

Tout conjugue le verbe aimer…

Classé dans : Amour (119),Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 15:29

fleursroses62.gif

Tout conjugue le verbe aimer. Voici les roses.
Je ne suis pas en train de parler d’autres choses;
Premier mai! L’amour gai, triste, brûlant, jaloux,
Fait soupirer les bois, les nids, les fleurs, les loups;
L’arbre où j’ai, l’autre automne, écrit une devise,
La redit pour son compte, et croit qu’il l’improvise;
Les vieux antres pensifs, dont rit le geai moqueur,
Clignent leurs gros sourcils et font la bouche en coeur;
L’atmosphère, embaumée et tendre, semble pleine,
Des déclarations qu’au Printemps fait la plaine,
Et que l’herbe amoureuse adresse au ciel charmant.
A chaque pas du jour, dans le bleu firmament,
La campagne éperdue, et toujours plus éprise,
Prodigue les senteurs, et, dans la tiède brise,
Envoie au renouveau ses baisers odorants;
Tous ces bouquets, azurs, carmins, pourpres, safrans,
Dont l’haleine s’envole en murmurant: Je t’aime!
Sur le ravin, l’étang, le pré, le sillon même,
Font des taches partout de toutes les couleurs;
Et, donnant les parfums, elle a gardé les fleurs;
Comme si ses soupirs et ses tendres missives
Au mois de mai, qui rit dans les branches lascives,
Et tous les billets doux de son amour bavard,
Avaient laissé leur trace aux pages du buvard!

Les oiseaux dans les bois, molles voix étouffées,
Chantent des triolets et des rondeaux aux fées;
Tout semble confier à l’ombre un doux secret;
Tout aime, et tout l’avoue à voix basse; on dirait
Qu’au nord, au sud brûlant, au couchant, à l’aurore,
La haie en fleur, le lierre et la source sonore,
Les monts, les champs, les lacs et les chênes mouvants
Répètent un quatrain fait par les quatre vents.

Victor HUGO

bouquets31.gif

copiede0604091719243.jpg

 

 

8 janvier, 2009

La Vie !

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 14:05

La Vie ! dans La Vie (116) motherteresa 

La vie est une chance, saisis-la.
La vie est beauté, admire-la.
La vie est béatitude, savoure-la.
La vie est un rêve, fais-en une réalité.
La vie est un défi, fais-lui face.
La vie est un devoir, accomplis-le.
La vie est un jeu, joue-le.
La vie est précieuse, prends-en soin.
La vie est une richesse, conserve-la.
La vie est amour, jouis-en.
La vie est un mystère, perce-le.
La vie est promesse, remplis-la.
La vie est tristesse, surmonte-la.
La vie est un hymne, chante-le.
La vie est un combat, accepte-le.
La vie est une tragédie, prends-la à bras-le-corps.
La vie est une aventure, ose-la.
La vie est bonheur, mérite-le.
La vie est la vie, défends-la.

Mère Teresa

4 janvier, 2009

Ce qu’il faut pour être heureux… (Voltaire)

Classé dans : Le Bonheur (153) — coukie24 @ 23:44

livres7.jpg 

Il faut penser ; sans quoi l’homme devient,
Malgré son âme, un vrai cheval de somme.
Il faut aimer ; c’est ce qui nous soutient ;
Sans rien aimer il est triste d’être homme.

Il faut avoir douce société,
Des gens savants, instruits, sans suffisance,
Et de plaisirs grande variété,
Sans quoi les jours sont plus longs qu’on ne pense.

Il faut avoir un ami, qu’en tout temps,
Pour son bonheur, on écoute, on consulte,
Qui puisse rendre à notre âme en tumulte,
Les maux moins vifs et les plaisirs plus grands.

Il faut, le soir, un souper délectable
Où l’on soit libre, où l’on goûte à propos,
Les mets exquis, les bons vins, les bons mots
Et sans être ivre, il faut sortir de table.

Il faut, la nuit, tenir entre deux draps
Le tendre objet que notre coeur adore,
Le caresser, s’endormir dans ses bras,
Et le matin, recommencer encore.

Voltaire

Ce qu’il faut pour être heureux... (Voltaire) dans Le Bonheur (153) 6vqkkp8u

26 décembre, 2008

Elise

Classé dans : Famille (34) — coukie24 @ 22:31

cn794w3j.gif 

Dès que l’enfant paraît, le cercle de famille
Applaudit à grands cris ; son doux regard qui brille
               Fait briller tous les yeux,
Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être ?
Se dérident soudain à voir l’enfant paraître,
               Innocent et joyeux. 

Elise dans Famille (34) elise4449gv 

Le prénom Elise a pour origine le prénom hébraïque Elisheba.
sa couleur : orange
             Pierre précieuse :Topaze
 
Indépendante, Elise saisira toutes les opportunités qu’elle rencontrera, essayant de tourner les choses à son avantage. Elle vit pour ses passions. Gare à la personne qui voudrait l’en dérouter.
Caractère
Elise est généralement apparenté au prénom Elisabeth. En hébreu, Elisheba signifie : « Dieu est plénitude ».
Histoire
Sainte Elise est fêtée le 17 novembre.
 
 

 

elise1254vl dans Famille (34)

21 décembre, 2008

Une question pour toi papa…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 14:46

Un homme arrive chez lui un soir fatigué
après une dure journée de travail,
pour trouver son petit garçon de 5 ans
assis sur les marches du perron.

- Papa, est-ce que je peux te poser une question ?

- Bien sûr !

- Combien gagnes-tu de l’heure ?

- Mais ça ne te regarde pas fiston !

- Je veux juste savoir. Je t’en prie, dis-le moi !

- Bon, si tu veux absolument savoir 25.00 € de l’heure.

Le petit garçon s’en retourne dans la maison avec un air triste.

Il revient vers son père et lui demande :

- Papa, pourrais-tu me prêter 10.00 € ?

- Bon, c’est pour ça que tu voulais savoir. Pour m’emprunter de l’argent !
Va dans ta chambre et couche-toi.  J’ai eu une journée éprouvante,
je suis fatigué et j’ai pas le coeur à écouter
des niaiseries semblables.

Une heure plus tard, le père qui avait eu le temps de décompresser
un peu se demande s’il n’avait pas réagi trop fort à la demande
de son fils.  Peut-être bien qu’il voulait s’acheter quelque chose
d’important.  Il décide donc d’aller dans la chambre du petit.

- Dors-tu ?

- Non, papa !

- Écoute, j’ai réfléchi et voici le 10.00 € que tu m’as demandé.

- Oh merci papa ! 

Le petit gars fouille sous son oreiller et en sort 15.00 €.

Le père en voyant l’argent devient encore irrité.

- Mais pourquoi tu voulais 10.00 € ?   Tu en as 15.00  !
Qu’est-ce que tu veux faire avec cet argent ?

- C’est que… il m’en manquait. 
Mais maintenant j’en ai juste assez.
Papa… est-ce que je pourrais t’acheter une heure de ton temps ?
Demain soir, arrive à la maison plus tôt.
J’aimerais dîner avec toi !

_______

< Papa... maman... vous qui lisez ce texte,
ne laissez pas une situation semblable arriver chez vous ! >

Une question pour toi papa... dans Textes à méditer (239) jgxh2hg3

14 décembre, 2008

Il n’en tient qu’à vous !

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 23:52

Il n’en tient qu’à vous !

Une chanson peut illuminer un moment,
Une fleur peut ranimer un rêve.

Un arbre peut devenir forêt,
Un oiseau peut annoncer le printemps.

Un sourire fait naître l’amitié,
Une poignée de main réconforte une âme.

Une étoile peut guider un navire sur la mer,
Un mot peut définir l’objectif.

Un vote peut changer un pays,
Un rayon de soleil peut illuminer une pièce.

Une chandelle efface la noirceur,
Un rire triomphera de la tristesse.

Chaque voyage commence par un pas,
Chaque prière commence par un mot.

Un espoir remontera notre moral,
Un toucher peut montrer que vous compatissez.

Une voix peut parler avec sagesse,
Un cœur peut savoir ce qui est vrai,

Une vie peut faire toute la différence,
Vous voyez, il n’en tient qu’à vous !

Auteur anonyme

Il n’en tient qu’à vous ! dans Textes à méditer (239) kgfbd3dh

8 décembre, 2008

Le prisonnier (Je t’envie petit moineau)

Classé dans : Chansons et musiques sélectionnées — coukie24 @ 13:02

Belle Complainte… 

http://www.dailymotion.com/video/k7HLztw595qlCqyAgD

Le prisonnier

Antoine Ciosi

Je t’envie petit moineau
Toi qui viens quelques fois pour me rendre visite
Perché sur l’un des barreaux
De cette minuscule lucarne à l’air si triste

Mais lorsque tu ne viens pas
J’y vois un coin de ciel, qu’on m’accorde en faveur
Et je t’attends chaque fois
A croire que maintenant, tu sais lorsque c’est l’heure

Sò imprigiunattu
E Mama si nè more
Perduna, mio Mama
Di fà ti tantu male

Je ne peux pas faire un geste
Pour aller l’embrasser une dernière fois
Que m’importe à moi le reste
Car si elle se meurt, c’est à cause de moi

Elle qui ne s’endormait jamais
Sans avoir imploré la Madone, les Saints
Elle qui avait tout donné
Pour qu’on dise plus tard, c’est un monsieur très bien

La vie après la mort…

Classé dans : Spiritualité-Esotérisme (27) — coukie24 @ 11:05

La vie après la mort (conférence du Dr Charbonnier, A-Réa)

La vie après la mort... dans Spiritualité-Esotérisme (27) 123gifs033

Résumé de la conférence du 16 mai 2008, Angers, salle Daviers, association bleu azur.

Je vous rapporte dans les grandes lignes telle que cette conférence s’est déroulée. Conférence que j’ai trouvée d’autant plus percutante, qu’elle était menée par un grand médecin reconnu.

Dr Charbonnier: Anesthésiste- Réanimateur, dans une grande clinique de Toulouse. Ecrivain et conférencier.

“La vie après la mort, je n’y crois pas, je le sais , c’est une évidence “ JJ Charbonnier

 

C’est après avoir ressenti le souffle de vie d’un patient, décédant devant ses yeux, s’échapper du sommet de son crâne, et l’effleurer, que le Dr Charbonnier décide d’écrire son expérience et la témoigner, a partir de très nombreux témoignages de patients, d’infirmières, et de famille.

La mort est le quotidien du service de Réanimation.  (service où les décès répertoriés sont les plus nombreux). Et c’est ainsi que le Dr Charbonnier et son équipe sont au plus prêt de ce phénomène qui nous dépasse, et aujourd’hui si tabou.

Les EMI, expériences de mort imminente: Le patient est en état de mort clinique “transitoire”, son coeur ne bat plus, et il doit être réanimé. ( défibrillateur, adrénaline)

Témoignages de patients lors de EMI  recueillis par le Dr Charbonnier“j’ai senti que je sortais de mon corps, je me voyais allongé là en bas, avec tous ces médecins qui étaient autour de moi. J’étais léger et capable de traverser le mur et de voir le patient de la chambre voisine, je pensais à mes parents, et étais capable en un éclair de les rejoindre alors qu’ils habitaient à l’autre bout de la France. L’espace temps n’existait pas. J’étais capable de lire dans les pensées des médecins. “  “puis je m’élève encore, je vois une lumière, et m’approche vers elle, cette lumière est Amour inconditionnelle, elle m’envahit, et m’apaise, je suis si bien, je ne souffre plus.”  Certains patients font une rencontre spirituelle, dans un tunnel de lumière, d’un ange, d’un défunt, d’un guide, et qui lui suggère de retrouver son corps. ” c’est dur de revenir, car la lumière est si merveilleuse, qu’on a envie de tout abandonner, sa vie terrestre, ses êtres chers pour elle” Il y a une frontière, une fois dépassé il est impossible de revenir. D’autres patient décrivent qu’ils voient leur vie défiler (phénomène de rétrocognition), plus rarement d’autres vivent une précognition (de voir l’avenir défiler). Même certains parleraient d’omniscience (savoir absolu) dans la lumière. Le retour dans son corps est vécu comme désagréable.

Au retour, d’une EMI, les patients ont des difficultés à communiquer leur expériences, certains la cachent, d’autres la révèlent plusieurs années plus tard. Après une période de tristesse, d’avoir quitter cette lumière d’Amour, la plupart, reviennent transformés, changent de vie, de profession, et s’ouvrent à la spiritualité.

4% de la population générale ont vécu une NDE (near death experience) ou EMI.

1% d’EMI “négatives” ont été vécu. (non décrites lors de la conférence). Qui deviendraient positives, dans la transformation après l’expérience (changement de vie), et donc vécues comme un avertissement.

Des enfants auraient vécu des EMI également, qu’ils décriraient avec leurs mots d’enfant.

Les EMI des non voyants, de naissance, sont intéressantes, car leurs acuité visuelle, auditive, et olfactive, seraient décuplées lors de ces dernières, de part leur handicap.

Le 17 juin 2006 s’est déroulée une grande journée réunissant plusieurs scientifiques (6), dont le Dr Charbonnier, et un journaliste de france inter, au sujet des EMI. Des expériences, et des recherches se font dans le domaine, par stimulation du gyrus angulaire, dans le lobe temporal droit, reproduisant la sortie du corps éthérique du corps physique.

Les premières NDE ont été décrites par Raymond Moody. Mais bien avant, jusqu’à 4000 ans avant JC, Socrate, Euraclide, la Torah, la bible et d’autres ont décrits ces phénomènes de lumière, de corps éthérique, etc…

3 consensus:

1) Etat de conscience existe à l’arrêt du fonctionnement cérébral

2) Aucune explication scientifique, pour le moment

3) Etat de conscience possible en dehors des EMI (Meditation, transe, chamane, hypnose…)

La physique quantique a étudié que la Terre après une vitesse de 300 000km/h (je suis pas sûr des données mathématiques), il n’y aurait plus d’espace temps, et la terre ne serait plus qu’un trou noir, ne faisant que quelques mètres de diamètre.

D’ou l’existence d’une supraconscience accessible par la méditation (fonctionnant comme un émetteur-récepteur), et d’où la médumnité et la transcommunication.

Intérêt thérapeutique:

- Moins d’acharnement thérapeutique (limites de la loi Léonetti…)

- Moins d’acharnement affectif  (laisser partir son proche, ne pas le retenir, de peur d’être seul, égoïstement)

- Moins de souffrance liée au deuil, et à sa propre mort.

Hélas, cette médecine douce/alternative est attaquée par le loby pharmaceutique pour des raisons financières…

Ceux qui refusent cette “après-vie” , évoquent souvent : hallucinations, des explications données pour se rassurer (sur beaucoup de bouches), religion, folie…  Le dr Charbonnier explique pour ces derniers, il y a une dissonnance cognitive, c’est à dire que cette “après vie”, bouleverse leurs paradigmes (tout ce qu’ils ont appris depuis toujours, exemple: loi de la gravité, la terre est ronde, etc…). D’où pour se protéger, comme un système antivirus, ils disent que ça n’a jamais existé et que ça n’existe pas et parfois avec haine et scandale.

Rq personnelle :Comment pouvons nous parler d’hallucinations, quand on y réfléchit, les patients décrivent des faits qui se sont réellement déroulés alors qu’ils étaient inconscients, et en détails! Comment pouvaient ils les imaginer, ou les halluciner?

Quelques citations du Dr Charbonnier :

“il y a plus de preuve que l’après-vie existe que l’inverse“c’est du rationalisme”

Je parle pas de religion, qui est bien en retard, mais de spiritualité

“Tous vivent les mêmes EMI, quelques soient leur religion, culture, et philosophie de vie”

Des livres et DVD du Dr Charbonnier sont disponibles (références et les lieux de vente sur le site)

Site : http://jean-jacques.charbonier.fr/

http://www.dailymotion.com/video/k2PRTCBwamqmxrwXI8

http://www.dailymotion.com/video/x4tcg1

23 novembre, 2008

Un petit clin d’oeil à un être cher…

Classé dans : Sentiments (132) — coukie24 @ 15:04

Un petit clin d'oeil à un être cher... dans Sentiments (132) 080517015758176052076617 

Clin doeil  CommentClin doeil

Comment peux-tu vieillir en paix si tu regrettes ton enfance ?

Comment peux-tu parler d’aimer si tu ne t’aimes pas ?

Comment peux-tu parler de paix quand ton coeur vit la rage ?

Comment peux-tu parler de bonheur quand ton coeur vit la tristesse ?

Comment peux-tu parler de joie quand ton coeur vit le chagrin ?

Comment peux-tu parler de vie quand ton coeur vit la mort ?

Comment peux-tu parler au présent quand ton coeur vit dans le passé ?

Comment peux-tu parler de rêve quand ton coeur vit tes échecs ?

Comment peux-tu rendre les autres heureux quand ton coeur ne l’est pas?

Comment peux-tu pardonner si tu ne te pardonnes pas ?

Comment peux-tu accepter les autres si tu ne t’acceptes pas ?

Comment peux-tu guérir si tu n’as pas la foi ?

Comment peux-tu rayonner si aucune lumière n’entre en toi ?

Comment peux-tu écrire si tu es vide d’expérience ?

Comment peux-tu créer si tu ne fais pas confiance et ne t’abandonnes pas?

Comment peux-tu changer les autres si tu ne te changes pas d’abord?

Comment peux-tu désirer la richesse si tu as toujours peur de la perdre ?

Comment peux-tu réussir si tu n’es pas heureux de la réussite des autres ?

Comment peux-tu voyager si tu ne rêves pas de voyage ?

Comment peux-tu recevoir si tu ne donnes pas ?

Comment peux-tu vivre, si tu ne crois pas à la vie ?

Comment peux-t-on espérer être ce que l’on n’est pas ?

Marcel Gagnon

17055510.jpg

18 novembre, 2008

Le souhait d’un père !

Classé dans : Sentiments (132) — coukie24 @ 15:47

Le souhait d'un père ! dans Sentiments (132) fent10

Le souhait d’un père !

Mon enfant,

La journée où tu trouveras que je suis devenu très vieux, essaie d’avoir de la patience envers moi et essaie de me comprendre… Si je me salis en mangeant… si j’ai de la difficulté à m’habiller… sois patient ! Souviens-toi des heures que j’ai passé à t’apprendre toutes sortes de choses quand tu étais petit… Si je répète la même chose des dizaines de fois, ne m’interrompt pas ! Ecoute-moi ! Quand tu étais petit, tu voulais que je te lise la même histoire, soir après soir, jusqu’à ce qu tu t’endormes. Et je l’ai fait ! Si je ne me lave plus aussi souvent sous la douche, ne me réprimande pas et ne me dis pas que c’est une honte. Souviens-toi combien d’excuses, je devais inventer pour te faire prendre un bain quand tu étais petit…En voyant mon ignorance vis-à-vis des nouvelles technologies, ne te moque pas de moi, mais laisse-moi plutôt le temps de comprendre… Je t’ai appris tant de choses… bien manger… bien t’habiller… bien te présenter… comment confronter les problèmes de la vie…S’il m’arrive à l’occasion de manquer de mémoire ou de ne pas pouvoir suivre une conversation… laisse-moi le temps nécessaire de me souvenir… et si je n’y parviens pas, ne deviens pas nerveux et arrogant… car le plus important pour moi, c’est d’être avec toi et de pouvoir te parler !Si je refuse de manger, ne me force pas ! Je sais très bien quand j’ai faim et quand je n’ai pas faim. Quand mes pauvres jambes ne me permettront plus de me déplacer comme avant… Aide-moi de la même manière que je tenais tes mains pour t’apprendre à faire tes premiers pas. Et quand un jour, je te dirai que je ne veux plus vivre… que je veux mourir… ne te fâche pas… car un jour tu comprendras aussi à ton tour !

Essaie de comprendre qu’à un certain âge, on ne vit plus vraiment ! On survit simplement !

Un jour, tu comprendras que malgré toutes mes erreurs, j’ai toujours voulu ce qui était le mieux pour toi et que je préparais le terrain pour quand tu serais grand…

Tu ne dois pas te sentir triste, malheureux ou incompétent (e) face à ma vieillesse et à mon état. Tu dois rester près de moi, essayer de comprendre ce que je vis, faire de ton mieux comme je l’ai fait à ta naissance…

Aide-moi à marcher… aide-moi à terminer ma vie avec amour et dignité…

La seule façon qui me reste pour t’en remercier, c’est un sourire et beaucoup d’amour pour toi…

Je t’aime…

Ton père.

Auteur inconnu

Image de prévisualisation YouTube

2 novembre, 2008

Citations sur le Bonheur – attention voir articles ci-dessous

Classé dans : Le Bonheur (153) — coukie24 @ 17:02

601x6nzd

 Au coeur d’un regard on peut trouver le bonheur

Les gens ne connaissent pas leur bonheur, mais celui des autres ne leur échappe jamais. P. Daninos

Un grand obstacle au bonheur, c’est de s’attendre à un trop grand bonheur. Fontenelle

Le bonheur est un fruit délicieux qu’on ne rend tel qu’à force de culture. Proverbe

Le bonheur ressemble à un diamant, et le plaisir à une goutte d’eau. Chevalier de Boufflers

Le secret du bonheur est d’exiger beaucoup de soi et très peu des autres. A Guinon

Le Bonheur est à votre foyer, ne le cherchez pas dans le jardin des étrangers. D. W. Jerrold

Il y a du plaisir à rencontrer les yeux de celui à qui l’on vient de donner. La Bruyère

La soif du Cœur ne s’apaise pas avec une goutte d’eau. Saadi

Le Bonheur ne se cherche pas : on le rencontre. Il n’est que de savoir le reconnaître et de pouvoir l’accueillir. Françoise Giroud

Le Bonheur ne se multiplie qu’en se divisant. G. Cesbron

Aucun bonheur n’est possible dans l’ignorance,la certitude seule fait la vie calme. Emile Zola

Il n’y a qu’un chemin pour le bonheur, c’est de cesser de nous tracasser pour des choses qui ne dépendent pas de notre volonté. Epictète.

“Le bonheur est une denrée merveilleuse: plus on en donne, plus on en a.” (Madame Necker)

N’attendez pas d’être heureux pour sourire, souriez plutôt afin d’être heureux.
Edward L. Kramer

Une maison en paille où l’on rit, vaut mieux qu’un palais où l’on pleure.
Proverbe Chinois

On n’a que le bonheur qu’on peut comprendre.
Maurice Maeterlinck

On est heureux quand on a dépassé l’inquiétude du bonheur.
Maurice Maeterlinck
Extrait de La sagesse et la destinée

Le bonheur est une sorte d’archipel composé d’instants heureux. Entre ces îlots il y a de l’errance et de la solitude.
Patrice Lepage
L’ange sur le pont

Seul celui qui est heureux peut répandre le bonheur autour de lui.
Paulo Coelho

Il n’y a que deux choses qui servent au bonheur : c’est de croire et d’aimer.
Charles Nodier

C’est dans le mépris de l’ambition que doit se trouver l’un des principes essentiels du bonheur sur la terre.
Edgar Poe
Le domaine d’Arneihm

Ce qui m’intéresse, ce n’est pas le bonheur de tous les hommes, c’est celui de chacun.
Boris Vian

Pour justifier la vie, il suffit de quelques instants radieux d’un éclair de bonheur.
Henri Petit

Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie.
Pierre de Ronsard
Sonnets pour Hélène – A Hélène

La joie réside au plus intime de l’âme ; on peut aussi bien la trouver dans une obscure prison que dans un palais.
Thérèse de Lisieux

Un homme est heureux tant qu’il décide de l’être, et nul ne peut l’en empêcher.
Alexandre Soljenitsine

L’explication du malheur de bien des gens, c’est qu’ils ont le temps de se demander s’ils sont heureux ou s’ils ne le sont pas.
Georges-Bernard Shaw

Il faut rire avant d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri.
Jean de La Bruyère
Les Caractères

Il y a une espèce de honte d’être heureux à la vue de certaines misères.
Jean de La Bruyère
Les Caractères

Nous agissons toujours comme si le confort et le luxe étaient essentiels à notre existence, alors qu’il suffit pour être réellement heureux de trouver quelque chose qui nous intéresse passionnément.
Charles Kingsley

L’espérance est un emprunt fait au bonheur.
Joseph Joubert
Pensées

Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple.
Jacques Prévert

Quand on n’a besoin que de peu de chose, un rien suffit, et quand un rien suffit, on n’a pas besoin de grand chose.
Pierre Dac

Il n’y a qu’un devoir, c’est d’être heureux.
Denis Diderot

Souvent une fausse joie vaut mieux qu’une tristesse dont la cause est vraie.
René Descartes

L’homme qui réclame sa liberté, c’est au bonheur qu’il pense.
Joseph Autran

Ni l’or ni la grandeur ne nous rendent heureux.
Jean de La Fontaine

Le bonheur n’est pas le but mais le moyen de la vie.
Paul Claudel

Un des secrets du bonheur, c’est d’être indifférent à son propre humeur.
Alain

Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d’attente.
Jules Renard

Manifester son bonheur est un devoir ; être ouvertement heureux donne aux autres la preuve que le bonheur est possible.
Albert Jacquard - Extrait de Petite philosophie à l’usage des non-philosophes

Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être bien avec soi.
Bernard le Bovier Fontenelle
Extrait Du bonheur

Si nous sommes dans la joie, gardons-nous de porter nos pensées au-delà du présent.
Horace

Le bonheur est une chose bizarre. Les gens qui ne l’ont jamais connu ne sont peut-être pas réellement malheureux.
Louis Bromfield
Extrait de Mrs. Parkington

Le bonheur, c’est d’être heureux ; ce n’est pas de faire croire aux autres qu’on l’est.
Jules Renard
Extrait de Journal

Il faudrait convaincre les hommes du bonheur qu’ils ignorent, lors même qu’ils en jouissent.
Baron Charles de Montesquieu
Extrait de Mes pensées

Le bonheur ne consiste pas à acquérir et à jouir, mais à ne rien désirer, car il consiste à être libre.
Epictète
Extrait de Manue

L’homme est malheureux parce qu’il ne sait pas qu’il est heureux.
Fiodor Dostoïevski
Extrait de Les démons

Si on ne voulait qu’être heureux, cela serait bientôt fait. Mais on veut être plus heureux que les autres, et cela est presque toujours difficile parce que nous croyons les autres plus heureux qu’ils ne sont.
Baron Charles de Montesquieu
Extrait de Mes pensées

Le bonheur humain est composé de tant de pièces qu’il en manque toujours.
Bossuet

Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d’autre.
Paul Eluard

Ce n’est pas de vivre selon la science qui procure le bonheur ; ni même de réunir toutes les sciences à la fois, mais de posséder la seule science du bien et du mal.
Platon
Dialogues

Le plus souvent, on cherche son bonheur comme on cherche ses lunettes : quand on les a sur le nez.
F. Droz

On peut supporter seul le chagrin, mais il faut être deux pour être heureux.
E. Hubbard

La beauté est source de bonheur pour qui sait la découvrir.
A. Carrel

Puisque l’ultime bonheur de l’homme ne se trouve pas dans les biens extérieurs, dits biens de fortune, ni dans les biens du corps, ni dans ceux de l’âme… il ne peut se trouver que dans la contemplation de la vérité.
Saint-Thomas
Contre les Gentils III – chap. 37

Heureux ceux qui n’espèrent rien, ils ne seront pas déçus
Alfred Hitchcock

Le but de l’éducation, c’est de doter l’individu de tout ce qui va lui permettre de parvenir à un bonheur valable pour lui-même et de rendre heureux les autres.
Lev Kassil
Et du lilas dans le cosmos.

Un souvenir Heureux est peut-être sur terre plus vrai que le Bonheur.
Alfred de Musset

Je travaille à être heureux : c’est le plus beau des métiers.
Roland de Lassus

L’humanité serait depuis longtemps heureuse si tout le génie que les hommes mettent à réparer leurs bêtises ils les employaient à ne pas les commettre.
Georges-Bernard Shaw

Si vous placez votre bonheur entre les mains de quelqu’un d’autre, tôt ou tard, il ou elle le brisera. Si vous donnez votre bonheur à autrui, il peut vous en priver. Alors que si le bonheur ne vient que de l’intérieur de vous-même, qu’il est le résultat de votre amour, c’est vous qui en êtes responsable. On ne peut jamais rendre autrui responsable de son amour, et pourtant lorsqu’on se marie à l’église, la première chose qu’on fait est d’échanger des alliances. Chacun met son étoile entre les mains de l’autre, et s’attend à ce que l’autre le rende heureux. Pourtant, quel que soit l’amour que nous ayons pour quelqu’un, il est impossible d’être pour lui ce qu’il souhaiterait que nous soyons.
Don Miguel Ruiz
La Maîtrise de l’Amour – Apprendre l’art des relations

Votre bonheur ne peut venir que de l’intérieur, et il est le fruit de votre amour. Lorsque vous êtes conscient que personne ne peut vous rendre heureux, et que le bonheur est le résultat de votre propre amour, vous découvrez la plus grande maîtrise des Toltèques : la Maîtrise de l’Amour.
Don Miguel Ruiz
La Maîtrise de l’Amour – Apprendre l’art des relations

Il y a des milliers de façons d’exprimer votre bonheur, mais il n’y a qu’une seule manière d’être vraiment heureux, et c’est d’aimer.
Don Miguel Ruiz
La Maîtrise de l’Amour – Apprendre l’art des relations

Les racines du bonheur naissent dans le malheur.
Anonyme

Le bonheur n’est pas un événement, c’est une aptitude.
Duc de La Rochefoucauld

Le soleil ne se lève que pour celui qui va à sa rencontre.
Gnanannanda

Ils ne savent pas que le véritable bonheur est de rencontrer une autre vie et de la serrer dans ses bras.
Mano Dayak
« Je suis né avec du sable dans les yeux. »

Le vrai bonheur coûte peu ; s’il est cher, il n’est pas d’une bonne espèce.
François René De Chateaubriand

Bonheur : faire ce que l’on veut et vouloir ce que l’on fait.
Françoise Giroud

Tant d’hommes qu’on croit heureux parce qu’on ne les voit que passer.
Astolphe de Custine

On n’est pas heureux : notre bonheur, c’est le silence du malheur.
Jules Renard

Il faut créer le bonheur pour protester contre l’univers du malheur.
Albert Camus

Le bonheur n’est jamais immobile.
André Maurois

Le bonheur n’est pas un gros diamant, c’est une mosaïque de petites pierres harmonieusement rangées.
Alphonse Jean-Baptiste Karr

Les hommes ne veulent pas construire leur bonheur, ils veulent seulement réduire leur malheur.
Bernard Werber

Ce ne sont pas les richesses qui font le bonheur, mais l’usage qu’on en fait.
Cervantès

Le bonheur est quelque chose qui se multiplie quand il se divise.
Paulo Coelho

Le bonheur compense en intensité ce qui lui manque en durée.
Robert Frost

Le bonheur est un hôte discret, dont on ne constate souvent l’existence que par son acte de décès.
Adrien Decourcelle

Le bonheur, c’est quand le temps s’arrête.
Gilbert Cesbron

29 octobre, 2008

Jour après jour…

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 10:10
 Récap. des citations du jour

Jour après jour... dans Citations, proverbes... 976699re3

Mardi 23 mars 2010 :  «Savoir écouter, c’est posséder, outre le sien, le cerveau des autres.»
Léonard de VINCI

Le Mercredi 29.10.08 : « Le seul moyen de se débarrasser d’une tentation, c’est d’y céder. »  Oscar Fingal O’Flahertie Wills WILDE

Jeudi 30.10.08 : « Le ciel est le pain quotidien des yeux »  R. W. Emerson 

Vendredi 31.10.08 : « Qui vit sans folie n’est pas si sage qu’il croit. »  François de la Rochefoucauld     

Samedi 01.11.08 : « L’âme n’aurait pas d’arc en ciel, si les yeux n’avaient pas de larmes. »  John Vance Cheney 

Dimanche 02.11.08 :   »Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant q’on ne les a pas tentées. »  A. Gide   

Lundi 03.11.08 :    »Il y a des choses qu’on ne peut dire qu’en embrassant… Parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l’âme tant qu’un baiser ne les appelle. »  Lamartine  

Mardi 04.11.08 : « Les poules pondent des oeufs et les coqs ont des ailes, car les poules ont besoin d’eux, et les coqs ont besoin d’elles. »   Dicton  

Mercredi 05.11.08 : « Le pessimisme est d’humeur, l’optimisme est de volonté.«   Alain    

Jeudi 06 et Vendredi 07.11.08, samedi 08.11.08 : « Il n’est pas d’hiver sans neige, de printemps sans soleil, et de joie sans être partagée. »  Proverbe     

Dimanche 09.11.08 : « Les passions sont les seuls orateurs qui persuadent toujours. »  F. de la Rochefoucaud

Lundi 10.11.08 :  « Le Temps est un grand maître, il règle bien des choses. »  Corneille

Mardi 11.11.08 :  « Une joie partagée est une double joie, un chagrin partagé est un demi-chagrin. »  J. Deval

Mercredi 12.11.08 : «Nous sommes automates dans les trois quarts de nos actions.»
Gottfried Wilhelm LEIBNIZ

Jeudi 13.11.08 : «L’optimiste pense qu’une nuit est entourée de deux jours, le pressimiste qu’un jour est entouré de deux nuits.»   G.Bernanos

Vendredi 14.11.08 : «L’éducation nous apprend les règles de la vie, L’expérience nous apprend les exceptions.»  M et A.Guillois

Samedi 15.11.08 : «J’ai réinventé le passé pour voir la beauté de l’Avenir.»
Aragon

Dimanche 16.11.08 et lundi 17.11.08 : «Il faut écrire pour soi, c’est ainsi que l’on peut arriver aux autres.» Eugène IONESCO

Mardi 18.11.08 : «Le secret du bonheur et le comble de l’art, c’est de vivre comme tout le monde en étant comme personne.» Simone de Beauvoir 

Mercredi 19.11.08 :  «Le sort fait les parents, le choix fait les amis.»
Jacques Delille

Jeudi 20.11.08 : «Coeur qui soupire n’a pas ce qu’il désire.» A. de MONTLUC

Vendredi 21.11.08 : «Le passé est soldé, le présent vous échappe, soyez à l’avenir.»
G. de Lévis

Samedi 22.11.08 : « Je puis tout pardonner aux hommes, excepté l’injustice, l’ingratitude et l’inhumanité. » Denis Diderot

Dimanche 23.11.08 : «Le pessimisme est d’humeur ; l’optimisme est de volonté.»
M Alain

Lundi 24.11.08 : «C’est quand on a tout donné, quand on ne tient plus à rien qu’on possède tout.» M Jouhandeau

Mardi 25.11.08 : «L’expérience de chacun est le trésor de tous.» G. de Nerval

Mercredi 26.11.08 : «Quant on vit au milieu des roses, on en prend malgré soi le parfum.»
Proverbe

Jeudi 27.11.08 : «Sur les ailes du Temps, la tristesse s’envole.»
Jean de la Fontaine

Vendredi 28.11.08 : «Tous les secrets de la nature gisent à découvert et frappent nos regards chaque jour sans que nous y fassions attention.»
A. Gide

Samedi 29.11.08 : «La façon de donner vaut mieux que ce qu’on donne.»
Corneille

Dimanche 30.11.08 : «Rien de grand ne se fit jamais sans enthousiasme.»
R.W. Emerson

Lundi 01.12.08 et Mardi 02.12.08 :«Qui s’embarrasse à regretter le passé perd le présent et risque l’avenir.»
Francisco de Quevedo

Mercredi 03.12.08 : « Tous les hommes ne sont pas capables de grandes choses, mais tous sont sensibles aux grandes choses » Alfred de Musset 

Jeudi 04.12.08 et 05.12.08 : « Si l’étalon et la jument trottent, comment le poulain irait-il lentement ? » Proverbe Allemand

Samedi 06.12.08 : « Corps, mon vieux compagnon, nous périrons ensemble. Comment ne pas t’aimer, forme à qui je ressemble puisque c’est dans tes bras que j’étreins l’univers ? » Marguerite Yourcenar

Dimanche 07.12.08 : « On dirait que l’âme des justes donne, comme les fleurs, plus de parfums vers le soir. » Madame de Staël

Lundi 08.12.08 : « Les hommes sont ainsi : Eternels insatisfaits, Désireux de ce qu’ils n’ont pas, Et ignorant les trésors qu’ils possèdent. » Jacob

Mardi 09.12.08 : « Les hommes sont ainsi : L’enfance trouve son paradis dans l’instant. Elle ne demande pas du bonheur. Elle est le bonheur. » L. Pauwels 

Mercredi 10.12.08 : « La vérité a un coeur tranquille. » William Shakespeare

Jeudi 11.12.08 : « Chaque fois que l’aube paraît, le mystère est là tout entier. » R. Daumal

Vendredi 12.12.08 : « Il faut vivre et non pas seulement exister. » Plutarque

Samedi 13.12.08 : « La jeunesse est une ivresse continuelle : c’est la fièvre de la raison. » F. de la Rochefoucauld

Dimanche 14.12.08 : « Le goût est la conscience du beau, comme la conscience est le goût du bon. » J. de Maistre

Lundi 15.12.08 : « Celui qui connaît l’art de vivre avec soi-même ignore l’ennui. » Erasme

Mardi 16.12.08 : « Le peuple, le feu et l’eau sont des forces indomptables. » P. de Milet

Mercredi 17.12.08 : »Les conseils de la vieillesse éclairent sans échauffer, comme le soleil de l’hiver. » Vauvenargues

Jeudi 18.12.08 : « La bonne volonté raccourcit le chemin. » Proverbe

Vendredi 19.12.08 : « Il est des paroles qui montent comme la flamme et d’autres qui tombent comme la pluie. » Marie d’Agoult

Samedi 20.12.08 :« La bouche parle selon l’abondance du coeur. » Proverbe

Dimanche 21.12.08 : « Les vertus se perdent dans l’intérêt, comme les fleuves se perdent dans la mer. » de la Rochefoucauld

Lundi 22.12.08 : « Nous aurions souvent honte de nos plus belles actions, si le monde voyait tous les motifs qui les produisent. » de la Rochefoucauld

12 octobre, 2008

Mon discours de départ… voir diaporama ci-dessous !

Classé dans : Retraite (14) — coukie24 @ 16:51

« TOUT AGE PORTE SES FRUITS, IL FAUT SAVOIR LES CUEILLIR. » R. RADIGUET

« Il faut apprendre à rester serein au milieu de l’activité et à être vibrant de vie au repos. » [Gandhi]

Merci à tous d’être venus…

                                                   imgp1751.jpg

La retraite ! Ah, mais oui, c’est vrai, je ne pars pas que pour quelques jours !

C’est un changement de cap radical et de me dire, fini, plus de réveil le matin, plus de contrôle de gestion, plus de réunions, plus de plaisanteries un peu grasses des forestiers, plus les collègues, plus Yoan qui s’énerve devant la photocopieuse, ou l’imprimante qui refuse de lui obéir, cela me rend à la fois triste et heureuse. Eh, oui, triste de vous quitter, heureuse d’aborder une nouvelle vie pleine de projets, triste de penser que la roue tourne vite et que le 3ème âge me guette, heureuse de penser que c’est maintenant à tout jamais que je dois faire autre chose que de travailler, et qu’il est grand tant que je me consacre à ceux que j’aime en alliant plaisir et loisirs.

Merci Monsieur Michel B….. et Jérôme …… d’avoir brossé ma vie à la  C….  , en effet 38 années dans le même milieu professionnel, c’est important, elles m’ont permises de tisser un réseau d’amitiés professionnelles, d’être en quelque sorte la mémoire et porteuse d’espoir. Mon cursus de pionnière m’a fait connaître la découverte, le suspens, le challenge, le stress, les changements, les remises en question, mais comme tout ça était bon ! en effet, l’aventure m’a toujours stimulée. Mais voilà tout a une fin et la retraite est bien là. La parfaite connaissance et la maîtrise de mon poste ne me faisaient plus battre le cœur, je n’avais plus de nouveautés à me mettre sous la dent, place aux jeunes qui ont tout à découvrir et à faire progresser. Tout passe d’abord par l’investissement de soi-même comme j’ai essayé de le faire tout au long de mon parcours.

Merci Monsieur B…… , c’est grâce à vous que j’ai pu développé mon sens de l’organisation, mettre au service de la C…………… et tous ses sociétaires toute mon énergie et l’envie de faire progresser mon entreprise. Je suis rentrée dans une petite entreprise qui n’avait que 5 ans en Périgord, aujourd’hui, je la quitte en pleine expansion et aggrandie à l’échelle régionale (Aquitaine, Charente-Poitou, Limousin).

Merci encore à tous ceux qui sont venus ce soir me rendre un dernier hommage, je pense avoir rassemblé tous ceux avec qui j’ai eu des relations professionnelles, que ce soit lors de leur embauche à la C……… ou de leur formation, que ce soit pour des contrôles, des mises en place d’organisation, des relations de voisinage aussi, c’est avec joie que je vous retrouve et apprécie votre présence. Je suis très très heureuse de voir que vous avez tous bien réussi vos parcours professionnels. Une pensée toute particulière à Jacques P….. qui est descendu de ROUEN, Merci Jacques, à Alain L……. qui est venu d’Aix en Provence. Vraiment ça me touche énormément. Merci à tous d’avoir fait un détour par B…………., merci Marie Claude de m’avoir prêter la salle. Je vous suis très reconnaissante.

Il y en a qui sont en vacances et qui sont venus quand même. Grand merci !

Vous m’apportez tous une bouffée de souvenirs, vous me remémorez toutes les étapes de ma vie dans votre PME. Il n’y en a pas un d’entre-vous sur lequel je ne pourrais pas m’être une image, une histoire, un souvenir.

D’ailleurs, il y en a un qui me revient, Monsieur B…… et ses voitures ! qui pourrait ne pas se souvenir de toutes ses prouesses au volant ? Je vous raconte une petite anecdote cocasse et après on boit le verre de l’Amitié, car ce fut mon premier contact avec les aventures de Monsieur B….. au volant : ça faisait à peine 6 mois que j’étais à la C………, Mr B….. et moi-même avions R.V avec le directeur du travail, nous sommes partis très très en retard, aussi Monsieur B….. était pressé et quand nous sommes arrivés à l’entrée du parking de la cité administrative, il a tout simplement refusé la priorité à droite à un bolide qui sortait du parking de la cité administrative…. Et je vous donne en mille, qui était le chauffeur du bolide ? ? ? ? … le directeur du travail qui avait perdu patience et qui ne voulait pas arriver en retard au RV suivant.

Bilan de cette journée, le directeur du travail et moi-même à la clinique, lui pour des points de suture à l’arcade sourcilière, moi pour un plâtre, la main droite cassée. Le pire dans tout ceci est que j’avais vu arriver la voiture à droite mais je n’avais pas osé le dire, je ne connaissais pas assez mon nouveau directeur général et le respect de la Hiérarchie ! ! ! et puis « le chef a toujours raison… ». La police est venue faire un constat et rédiger un PV. Interrogatoire habituel ; votre nom, votre adresse, votre profession etc… et la personne qui était avec vous, un temps de réflexion puis … Monsieur B…. , Martine… mais Monsieur, Martine Qui ? désolée, c’est mon assistante et je ne me souviens pas de son nom (l’émotion sans doute !), le Commissariat a du appeler le siège de la C…. de l’époque pour avoir mon nom et mon adresse afin de rédiger l’enquête. Une main cassée a marqué mes débuts dans le milieu forestier et à partir de ce moment là, chaque déplacement a été pour moi empreint de risques, de prouesses mais aussi beaucoup de sympathie. Comme quoi la gestion d’une entreprise comporte aussi des risques physiques !

Bon courage à ma remplaçante,

Corinne, que votre parcours soit plein de réussite !

Bonne chance à tous, Bonne route !

 

Et maintenant, levons nos flûtes !  »

Cliquez sur la photo ci-dessous pour le diaporama

                                         imgp1752.jpg

« Moins le poste que vous occupez sera élevé, plus votre absence sera remarquée. [Georges Courteline]« 

a4d5e8c6.gif

Ainsi va la Vie ! Une page qui se referme… un peu vite quand même quand on réalise que tous les êtres qu’on a croisés dans notre vie active s’éclipsent aussi vite.

A ne pas manquer de lire l’Article ci-dessous…  nous serons tous un jour ou l’autre confrontés à …

Être vieux, c’est sérieux !

 

Dans notre monde, je parle de l’Occident, tout est nouveau, tout change; ce qui est jeune est bon, le changement est nouveau, la nouveauté est changeante et qu’on soit humain ou grille-pain, il n’est pas recommandé de vieillir. Le monde est né d’hier, il commence aujourd’hui et renaîtra demain. Nous parlons naturellement de prévenir les marques du temps, anti-tache, anti-rouille, anti-ride, anti-vieillesse. Sans anti, pas d’espoir. Vieux schnouk, vieux de la vieille, vieux machin, vieille chouette, la mode est à tout sauf à l’ancien. Si la vieillesse est un naufrage, alors je donne ma langue au chat. La vie ne serait finalement que ce grand voyage de l’absurde où nous traversons périls et océans, désert et continents pour mieux glisser, ridicules et impotents sur la pente irréversible de la fatalité. Il est vrai que l’on meurt. Il est encore plus vrai que nous nous amenuisons avec le temps rapport au fonctionnement et aux apparence de notre corps. Mais ce serait bien un comble de laisser aux émotions faciles le soin de traiter de la chose. Et pourtant, la vieillesse en a frappé plus d’un depuis la jeunesse de l’espèce. Des études récentes révèlent que lorsque nous ne mourons pas, nous vieillissons. J’en connais, décédés un peu tôt, qui aurait tout donné pour vieillir en paix. Toutefois sur le sujet du vieux, je ne sais pas de sociétés plus mal barrée que la nôtre. Si nous ne sommes pas incompétents, alors nous sommes de mauvaise foi. Nous faisons tout pour dramatiser la vieillesse, tout pour la rapetisser, la rendre déplorable et la disqualifier. Oui, il se cache du « petit » dans notre regard moderne sur le vieux. Petits vieux, petites vieilles qui font des petits dodos, des petits pipis, ils prennent des petites marches, des petites pilules, ils reçoivent de la petite visite, un petit-fils, une petite-fille, ils mangent comme des petits oiseaux et puis meurent comme des petits poulets. La sensibilité de la durée n’existe tout simplement pas. La valeur du temps s’annule depuis que, dans notre esprit, tout ce qui dure perd des plumes. Il pleurera à chaque ride, il maudira ses cheveux gris, il paniquera au premier mal de dos, au premier signe d’arthrite, celui pour qui la beauté se résume tout entière au look de la jeunesse. Nul ne sait plus assumer ses pertes de mémoire et plus personne ne sait boiter. Personne ne se vante de son grand âge, la durée n’en impose plus. Nous ne préparons pas notre vieillissement. Nous préparons notre retraite comme on prépare ses vacances mais nul n’envisage réellement sa vieillesse. Nous la nions plutôt, nous la craignons et nous renouvellons les mots pour cacher nos frayeurs : âge d’or, troisième âge et autres inepties. Comme si le mot vieillard était déjà trop vieux. Je ne dis pas que vieillir est agréable. Mais on meurt à tous les âges, on est malade en été comme en hiver, on déprime à n’importe quel moment de sa vie, les crétins se retrouvent fréquemment et partout dans la colonne de la vie et j’ai connu trop de vieux et de vieilles qui rebondissaient mieux que certains jeunes prématurémennt épuisés pour m’inquiéter sérieusement du temps qui passe. Je crains la maladie, je crains le gagaïsme, je crains le scandale de la souffrance et de la perte. Mais je ne crains pas mon âge et tous les âges que j’atteindrai. Je me propose d’embrasser chacune des années qui me seront données. Avec une canne en merisier que je lèverai au ciel, je clamerai mon grand âge sur tous les toits de la ville et je serai le premier responsable de ma fierté, si Dieu me prête l’amour et la santé. Nous devrions respecter nos vieux parce qu’ils sont vieux, un point c’est tout. Les vieux sont des pierres et des monuments, des arbres tutélaires, des âmes sculptées par le temps. Les vieux sont des témoins principaux. Ils représentent le temps passé et ce sont eux, l’histoire. À quatre-vingts ans, ma mère est si belle qu’elle donne à tous les jours un nouveau sens à la notion de dignité. J’espère ma vieillesse comme j’ai espéré toute ma vie. J’aurai la peau comme une écorce très ancienne, profondément ridée. Je serai honorable mais je serai armé. À la pointe du fusil, je forcerai les jeunes à écouter mes platitudes et jongleries. Et je tirerai un coup de semonce au premier qui me proposera une petite collation, un petit voyage en autobus, voire un petit n’importe quoi. Tous les vieux devraient être armés…

 

Serge Bouchard, anthropologue

 

4 octobre, 2008

Les Sentiments

Classé dans : Sentiments (132) — coukie24 @ 13:43

Lîle des sentiments

Il était une fois une île sur laquelle vivaient tous les sentiments et toutes les valeurs humaines : la Bonne humeur, la Tristesse, la Sagesse… ainsi que tous les autres, y compris l’Amour.

Un jour, on annonça que l’île allait être submergée. Alors tous préparèrent leurs embarcations et s’enfuirent. Seul l’Amour resta, attendant jusqu’au dernier moment. Quand l’île fut sur le point de disparaître, l’Amour décida de demander de l’aide.

La Richesse passa près de l’Amour dans un bateau luxueux et l’Amour lui dit :
« Richesse, peux-tu m’emmener ? »
« Je ne le peux pas car j’ai beaucoup d’or et d’argent dans mon bateau et il n’y a pas de place pour toi. »

Alors l’Amour décida de demander à l’Orgueil qui passait dans un magnifique bateau :
« Orgueil, je t’en prie, emmène moi. »
« Je ne peux pas t’emmener, Amour, tu pourrais détruire la perfection qui règne dans mon bateau. »

Ensuite l’Amour demanda à la tristesse qui passait par là :
« Tristesse, je t’en prie, emmène moi. »
« Oh Amour » répondit la Tristesse « je suis si triste que j’ai besoin de rester seule. »

Ensuite la Bonne humeur passa devant l’Amour, mais elle était si heureuse qu’elle n’entendit pas qu’on l’appelait.

Soudain une voix dit :
« Viens, Amour, je t’emmène avec moi. »
C’était un vieillard qui l’avait appelé. L’Amour était si heureux et si rempli de joie, qu’il en oublia de lui demander son nom. Arrivés sur la terre ferme, le vieillard s’en alla.

L’Amour se rendit compte combien il lui était redevable et demanda au Savoir :
« Savoir, peux tu me dire qui est celui qui m’a aidé ? »
« C’est le Temps » répondit le Savoir »

Le Temps ? », demanda l’Amour, « Pourquoi le Temps m’aurait-t’il aidé ? » Le Savoir plein de sagesse répondit :
« Parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amour est important dans la vie ».
Auteur inconnu

1234
 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux