DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Recherche : saison automne

3 novembre, 2018

La douceur de vivre …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 18:50

La douceur de vivre ... dans Poésies, Fables, contes, ... (171) 6f7db681

A chaque saison qui

Passe je prends du bon temps.

J’apprends la douceur de vivre.

J’adore l’automne. J’aime le printemps,

1651765606 dans Poésies, Fables, contes, ... (171)

 L’hiver, la neige et le givre

Et qu’elle soit furtive ou qu’elle dure,

Petite ou le monde entier,

Chaque seconde est une aventure

Et chaque rencontre est un baiser.

J’écris des vers en rose, en bleu, sur papier blanc,

Des chants d’amour dans ma chambre.

vladimir-derevenchuk3

J’parle de l’automne, j’parle du printemps,

De la froideur de décembre

Et qu’importe qui mène la danse,

Le hasard ou la destinée,

Chaque seconde est une seconde naissance

Et chaque rencontre est un baiser.

Michel Jonasz 

photo-igor-zenin-39

27 octobre, 2018

Feuilles d’automne …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 16:56

1316016031

L’automne, une saison riche en couleurs
Une saison qui nous charme par sa douceur
On ne le dit pas assez souvent
Un automne c’est plus beau qu’un printemps

Sans doute la saison la plus joyeuse
Sans nous tromper, la plus généreuse
Elle réunit les meilleures conditions
Pour que l’on puisse faire la moisson

Si hier, c’était la fin de l’été
On fait place à une saison pleine de beautés
On voit tomber les feuilles, elles se transforment
On les voit alors qui tourbillonnent

L’automne, c’est tellement joli
Comme cette autre saison de notre vie
Durant les premières on avait trimé
On peut aujourd’hui nous reposer

Et de la vie voir toutes ces fleurs
Qu’on avait semées dans le bonheur
Bien sur que des feuilles tomberont
Quand de nouvelles apparaîtront
Il y aura aussi de belles journées

Ou nous serons très contents d’exister
Durant ces jours on voudra encore sourire
Et nous rappeler plein de souvenirs

Texte Claude Marcel Breault

feuilles

10 octobre, 2018

n – Rayons d’Octobre …

Classé dans : — coukie24 @ 10:13

xukk7796.gif

marrons.gif

alleocouchersoleil.jpg

marrons.gif

Octobre glorieux sourit à la nature.
On dirait que l’été ranime les buissons.
Un vent frais, que l’odeur des bois fanés sature,

Sur l’herbe et sur les eaux fait courir ses frissons.

Le nuage a semé les horizons moroses,
De ses flocons d’argent. Sur la marge des prés,
Les derniers fruits d’automne, aux reflets verts et roses,
Reluisent à travers les rameaux diaprés.

Forêt verte qui passe aux tons chauds de l’orange ;
Ruisseaux où tremble un ciel pareil au ciel
vernal ;
Monts aux gradins baignés d’une lumière étrange.
Quel tableau ! quel brillant paysage automnal !

Extrait

Recueil : Les Floraisons matutinales
Nérée BEAUCHEMIN (1850-1931)
 

normalcouleurdesaisonfeuillagesdautomne01.jpg

n - Rayons d'Octobre ... dans Généralités & Divers (152) xukk7796

 pomeoctfrchette.gif

30813zx4.gif

1924737_10152313274901282_952708436_n

automne1.gif

Adieu soupirs des bois, mélodieuses brises,
Murmure éolien du feuillage agité.
Adieu dernières fleurs que le givre a surprises,
Lambeaux épars du voile étoilé de l’été.

pcitatcourtepsp.gif

30815nz4.gif

P1050774

      ecole dans Généralités & Divers (152)

 

J’ai pioché un peu partout dans le net des images, gifs et des textes.
Si certaines sont à vous ou que le nom de l’auteur n’y figure pas, n’hésitez pas à me joindre !

Si certaines images doivent obtenir une autorisation pour être publiées ,  faites moi  le savoir,  je retirerai aussitôt les images, car en aucun cas je ne veux nuire à qui que ce soit.
Bonne visite et contactez-moi en cas de problème.  Merci
 

mws18.gif

 

t5z5kzre

019separatsouris1.gif

C l'automne

xukk7796

441436autome

marrons.gif

 5893804

marrons.gif

matindoctobre.jpg

659f29dd

pyrénées

mautomnenews-divfeuillesfeuilles

mautomnenews-div

Alexander Milyukov

feuilles

Viktor Tsyganov 9

Viktor Tsyganov 3

readers-autumn-ben_2010543i

30813zx4.gif

69919571

xukk7796.gif

Lunnaya Noch Romanov2

sung_kim_painting_027

GRAHAM GERCKEN

GRAHAM GERCKEN2

7e6437e0

3 octobre, 2018

Quand des corbeilles de l’automne, S’épanche à flots un doux nectar, …Pierre Jean de Béranger, Chansonnier français (1780-1857)

Classé dans : Les Saisons (115) — coukie24 @ 16:02

pomgrenate-still-life-paintings

« L’automne est une saison sage et de bon conseil »

Félix-Antoine SAVARD

L’été ne dure pas toujours et après l’été…

Classé dans : Les Chats (55),Les Saisons (115) — coukie24 @ 14:28

e18609a0

« Les femmes aussi ont leurs saisons. L’été ne dure pas toujours et après l’été… Ah oui ! Les splendeurs de l’automne ! Mais combien éphémères !! Qui prend le temps de regarder et d’aimer l’automne ? »
Françoise Dumoulin-Tessier
Extrait de Le Salon vert

0dbaf12b

1 septembre, 2018

zb – Septembre

Classé dans : — coukie24 @ 9:17

zb - Septembre dans Généralités & Divers (152) bonjourcoukievasefenetre2.jpg

Automne

L’été se fait tirer l’oreille
Dans l’antichambre de septembre,
Et la forêt déjà s’honore,
D’un long tapis de haute feuille,
Frangé de pourpre
Et tissé d’or,
Pour pas feutrés en corridor.

sonne,sonne,sonne,automne,
le vent caresse à mi-voix,
sonne,sonne,sonne,automne,
les orillons du sous-bois,
sonne,sonne,sonne,automne,
dans la lumière qui décroît,
sonne,sonne,sonne,automne,
la mort grince sous nos pas.

 Henri Philibert

champignons2.gif

automneweb.jpg

noisettes.gif

Quand automne en saison revient …   

Quand automne en saison revient,
La forêt met sa robe rousse
Et les glands tombent sur la mousse
Où dansent les petits lapins.
Les souris font de grands festins
Pendant que les champignons poussent.
Ah ! que la vie est douce, douce,
Quand l’automne en saison revient.

Samivel

64b03afc.jpg

kohisd2f.png

1535.jpg

kg213pbx.gif

Feuille d’automne

Feuille d’automne
Bijou vermeil
Qui tourbillonne
Dans le soleil,
Flambe l’automne
Pourpres et ors
Qui vermillonnent
Tel un trésor.

Charlotte Serre Patachon (1914-2000)

293304317479431murcouleurautomnewh162113l1.jpg

RIMA VJUGOVEY

45.gif

335083d0

Merci pour vos visites et votre fidélité !

9135202411.jpg

Seuls les commentaires se font attendre …

3144835f.jpg

Mais l’espoir fait vivre ! …

eb0610280101.jpg

On se réfugie dans ce qu’on ignore. On s’y cache de ce qu’on sait. L’inconnu est l’espoir de l’espoir. 

Paul Valéry

48814845p.jpg

J’ai pioché un peu partout dans le net des images, gifs et des textes.
Si certaines sont à vous ou que le nom de l’auteur n’y figure pas, n’hésitez pas à me joindre ! si certaines images doivent obtenir une autorisation pour être publiées , faites moi le savoir, je retirerai aussitôt les images, car en aucun cas je ne veux nuire à qui que ce soit.
Bonne visite et contactez-moi en cas de problème.  Merci
 

mws2.gif

t5z5kzre dans Généralités & Divers (152)

019separatsouris.gif

bouquetc661a0c92c46ad9824ac46fdf8d461.jpg

5048 barre-213

1 octobre, 2017

zl – l’Automne d’octobre

Classé dans : — coukie24 @ 2:43

 bloggif4e8322f835f20.gif

automnegif05.gif

On voit tout le temps, en automne,
Quelque chose qui vous étonne,
C’est une branche, tout à coup,
Qui s’effeuille dans votre cou.

animalfondecranbichecerfmouton45.jpg

C’est un petit arbre tout rouge,
Un, d’une autre couleur encor,
Et puis, partout, ces feuilles d’or
Qui tombent sans que rien ne bouge.

automneavanc.jpg

Nous aimons bien cette saison,
Mais la nuit si tôt va descendre !
Retournons vite à la maison
Rôtir nos marrons dans la cendre.

Lucie DELARUE-MARDRUS (1874-1945)

184 fond d'écran automne

Paysage d’octobre

Les nuages sont revenus,
Et la treille qu’on a saignée
Tord ses longs bras maigres et nus
Sur la muraille renfrognée.
La brume a terni les blancheurs
Et cassé les fils de la vierge ;
Et le vol des martins-pêcheurs
Ne frissonne plus sur la berge.

Les arbres se sont rabougris,
La chaumière ferme sa porte,
Et le joli papillon gris

A fait place à la feuille morte.

sentier d'automne 


Plus de nénuphars sur l’étang ;
L’herbe languit, l’insecte râle,
Et l’hirondelle, en sanglotant,
Disparaît à l’horizon pâle.

Maurice ROLLINAT (1846-1903)

69985171_90SiGqQR_refletsdautomne244

 

Quand vient l’automne

On voit, quand vient l’automne, aux fils télégraphiques
De longues lignes d’hirondelles grelotter.
On sent leurs petits coeurs qui ont froid s’inquiéter.
Même sans l’avoir vu, les plus toutes petites
Aspirent au ciel chaud et sans tâche d’Afrique.
C’est dur d’abandonner le porche de l’église !

279c1375.jpg
Dur qu’il ne soit plus tiède ainsi qu’aux mois passés !
Oh ! Comme elles s’attristent ! Oh ! Pourquoi le noyer
Les a-t-il donc trompées en n’ayant plus de feuilles ?
La nichée de l’année ne le reconnaît point,
Ce printemps que l’automne a recouvert de deuil.

Francis JAMMES (1868 – 1938)

1700060b5388e4

automnegif06.gif

feuillesdautomnejonchent.jpg

automne011

automnebarre.gif

129301072qfzgsnluloredesbois.jpg

automnegif01.gif

1196639979.jpg

automnebarre.gif

bouquetoctobre04thumbnail.jpg

messagepageblogavpluie1.gif

mws12.gif

 automneavanc.jpg

36ed2758.jpg

gifautomne01.gif

23 septembre, 2015

Vieillir en beauté …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 18:26

Le changement de saison aujourd’hui me fait songer à ce poème…

A l’automne de la vie !

rL7MsJjcO1I

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son coeur
Sans remords, sans regret, sans regarder l’heure
Aller de l’avant, arrêter d’avoir peur
Car à chaque âge se rattache un bonheur.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec son corps
Le garder sain en dedans, beau en dehors
Ne jamais abdiquer devant un effort
L’âge n’a rien à voir avec la mort.

Vieillir en beauté, c’est donner un coup de pouce
A ceux qui se sentent perdus dans la brousse
Qui ne croient plus que la vie peut être douce
Et qu’il y a toujours quelqu’un à leur rescousse.

Vieillir en beauté doit être notre philosophie
Pensons que le pain d’hier est rassis
Que le pain de demain n’est pas cuit
Mangeons donc le pain d’aujourd’hui.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec amour
Savoir donner sans rien attendre en retour
Car où que l’on soit, à l’aube du jour
Il y a quelqu’un à qui dire bonjour.

Vieillir en beauté, c’est vieillir avec espoir
Etre content de soi en se couchant le soir
Et lorsque viendra le point de non recevoir
Se dire qu’au fond, ce n’est qu’un au revoir !

Inconnu

Aujourd’hui

C automne

Les saisons de la vie passent trop vite !

Saviez-vous que c’est en vieillissant qu’on devient les plus fructueux.
Michel-Ange entreprit ses travaux d’architecture et de peinture
à la Basilique Saint-Pierre de Rome à l’âge de 66 ans
et les poursuivit jusqu’à sa mort, à l’âge de 89 ans.
Titien peignit son chef-d’oeuvre le plus célèbre alors qu’il avait 85 ans,
tandis que Goethe acheva Faust à l’âge de 81 ans.
Thomas Edison nous fit part de ses meilleures inventions entre 70 et 80 ans.
On vieillit mais on n’est pas fini pour autant !

28 mars, 2015

Changement d’heure : de bonnes pratiques pour éviter la fatigue

Classé dans : Autres fêtes ou évènements,Santé (166) — coukie24 @ 21:40

1425398779

Deux fois par an, on décale son horloge pour mieux suivre les variations d’ensoleillement et économiser de l’énergie. Si 70 pays appliquent le changement d’heure, celui-ci a toujours été critiqué par les scientifiques. Pourquoi ? Comment s’y préparer au mieux ?

Changement d’heure : pour quoi faire ?

Changement d’heure : pour quoi faire ?

Les hommes ont, de tout temps, adapté leurs périodes d’éveil et d’activité à l’ensoleillement saisonnier. Mais c’est Benjamin Franklin, célèbre homme de sciences et de lettres américain, qui a formalisé l’idée de se lever une heure plus tôt le matin, histoire d’économiser de l’énergie en profitant de davantage de soleil le soir… Si sa suggestion date de 1784, l’entrée en vigueur dans les différents pays ne se fera qu’au 20ème siècle, d’abord en Allemagne puis en Grande-Bretagne, pour diminuer la consommation de fuel lors de la première Guerre Mondiale. En France, ce n’est qu’en 1975 que la pratique a été officiellement adoptée.

Ainsi, en avançant l’horloge d’une heure au printemps, on fait coïncider les périodes d’activité avec l’ensoleillement naturel, de sorte à profiter de la clarté en soirée. À l’automne, on « recule » l’horloge pour revenir à l’heure normale.  

Le changement d’heure en pratique

Le changement d’heure en pratique

Aujourd’hui, 70 pays imposent un changement horaire deux fois par an. Mais toutes les pendules ne sont pas à la même heure ! Dans l’hémisphère nord, l’heure d’été « débute » entre mars et avril, pour se terminer entre septembre et novembre. C’est donc l’inverse dans l’hémisphère sud.

En Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada), le changement vers l’heure d’été se fait le deuxième dimanche de mars et celui vers l’heure d’hiver le premier dimanche de novembre. C’est deux semaines avant l’Europe, qui passe à l’heure d’été le dernier dimanche de mars et à l’heure d’hiver le dernier dimanche d’octobre (tout cela a été uniformisé en 1998). Un casse–tête ? Rien par rapport à ce qui régnait aux Etats-Unis dans les années 50-60, où chaque état était libre d’appliquer ou non le changement d’heure. Un vrai capharnaüm !  

Des changements d’heure pas si anodins !

Des changements d'heure pas si anodins !

Le passage à l’heure d’été, au printemps, consiste à avancer l’horloge d’une heure durant la nuit (passant ainsi de 2 heures du matin à 3 heures directement). Voilà qui fait perdre, concrètement, une heure de sommeil.

A priori, la population devrait s’habituer rapidement à ce petit réglage. Mais de plus en plus d’études suggèrent qu’un tel changement n’est pas anodin pour l’organisme. Certaines données montrent que l’impact est ressenti pendant au moins une semaine. Le Sénat français, lui, dans un rapport de 1996, soulignait que le monde médical voit dans ces changements d’heure « une source supplémentaire de fatigue, au moment du printemps ».

La transition d’automne, à l’inverse, fait « gagner » une heure au lit. Mais les études montrent qu’en moyenne, les gens ne dorment pas une heure de plus. Le gain est donc tout relatif !

Selon plusieurs analyses, les changements d’heure sont davantage suivis d’accidents de la route, en raison d’une fatigue accrue et d’une perturbation des rythmes biologiques. Le sommeil serait plus fragmenté, moins réparateur, et nombre de personnes souffriraient de troubles d’endormissement.  

Comment préparer le changement en douceur ?

Comment préparer le changement en douceur ?

Pour anticiper les changements d’heure et éviter une rupture trop brutale du rythme biologique, plusieurs scientifiques conseillent de procéder à un changement graduel des horaires de coucher et de lever, plutôt que de changer de 60 minutes d’un seul coup en fin de semaine.
Ce conseil est surtout valable pour les jeunes enfants, les personnes âgées ou celles souffrant de troubles du sommeil, qui sont particulièrement sensibles aux changements de rythme. C’est encore plus important au printemps, lorsqu’on perd une heure de sommeil.

Ainsi, 6 jours avant le changement, commencez à décaler le réveil de 10 ou 15 minutes. Mais attention ! Il faut aussi se coucher un peu plus tôt chaque soir précédant le passage à l’heure avancée d’été. Voilà qui est plus facile à dire qu’à faire, surtout avec des adolescents !

Dites-vous que c’est justement l’occasion de rétablir un rythme régulier de coucher, une mesure indispensable pour assurer aux enfants une bonne qualité de sommeil.  

Juste avant et après le changement d’heure

Juste avant et après le changement d'heure

Le samedi qui précède le changement d’heure printanier, certains experts recommandent de faire de l’exercice, de se fatiguer, et de s’exposer en extérieur à la lumière du jour. Attention toutefois à ne pas s’agiter trop dans la soirée, ce qui pourrait avoir l’effet contraire et retarder l’heure de l’endormissement.

Le dimanche matin, après le changement, il est conseillé de ne pas trop traîner au lit, histoire d’aider l’organisme à s’ajuster rapidement, et de lui éviter un choc le lundi matin. Encore une fois, sortez profiter de la lumière extérieure : elle aidera à recaler votre rythme circadien.

Enfin, suivez les conseils habituels d’hygiène du sommeil : pas d’excitant après 16h, pas de repas trop lourd ou trop alcoolisé le soir, faire une activité relaxante avant de dormir en évitant la télévision et autres écrans lumineux qui empêchent l’organisme de sécréter correctement la mélatonine – l’hormone du sommeil. Comme toujours, mieux vaut prévenir que guérir !

Article rédigé par Marine Corniou

Sources : http://www.passeportsante.net/fr/Actualites

 

9 novembre, 2014

Comme des lettres …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 14:46

banc sous la brume

« Les nuages nagent comme des enveloppes géantes,

Comme des lettres, que s’enverraient les saisons. »

 Ismaïl Kadaré
Extrait de Poème d’automne

4f1f6c1d28bd

24 février, 2014

Il était une fois …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 17:33

poirier hiver

Il était une fois un homme, père de 4 fils.
Il voulait apprendre à ses 4 fils de ne point juger précipitamment.
Pour cela il les envoya faire chacun faire une enquête personnelle, ils devaient se rendre à une distance lointaine et aller chacun observer un poirier.
Le premier fils partait en hiver, le second au printemps, le troisième en été et le benjamin en automne.

poirier printemps

Quand tous furent partis et revenus, il les rassembla et leur demanda de lui décrire ce qu’ils avaient vus.
Le premier fils dit que l’arbre était affreux, plié et les branches tordus.
Le second dit, « non, il était couvert de pousses vertes et plein de promesses ».
Le troisième n’était pas d’accord et dit « il était couvert de fleurs qui sentait si agréable et je le trouvais majestueux, c’était l’arbre le plus gracieux que j’avais jamais vu ».
Le benjamin secoua sa tête pour bien marquer son désapprobation en disant que les fruits étaient tous murs, lourds de leur jus et plein de promesses.

poirier été

Le brave homme leur dit alors, « mes fils vous avez tous raison et oui, vous avez tous été à une saison différente et donc chacun a vu seulement une saison dans la vie de l’arbre ».
Il leur dit aussi qu’ils ne pouvaient pas juger un arbre ni un être humain en seulement une saison et que l’essence de ce qu’ils sont en réalité ne peut être jugée en seulement une petite partie de vie, car il y a les joies, les peines, les regrets, etc, et qu’ils peuvent seulement être jugé tout à la fin de leur existence.
Si tu abandonnes en hiver alors tu manques inévitablement la promesse du printemps, la beauté de l’été et l’accomplissement de l’automne.

poirier poires

Ne laissez pas le chagrin d’une saison détruire toute la joie de tout ce qui est encore à venir.
Ne jugez pas la vie à cause d’un passage difficile.
Persévérez et n’évitez pas les chemins difficiles qui se présentent à vous et soyez-en sûrs l’avenir est plein de promesses car tout change éternellement.

Inconnu

20 septembre, 2013

Saisons de l’année !

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 9:55

Saisons de l’année ! dans Poésies, Fables, contes, ... (171) Arbres-34


L’été a trop vite fondu
On ne l’a à peu près pas vu
On le dit presque toujours
Nos étés sont hélas trop courts

J’ai vu les fleurs se lever
Puis je les ai vues se faner
J’ai vu s’amener des colibris
Et l’heure d’après ils étaient partis

A-t-on tort, ou a-t-on raison
Elles sont trop courtes nos saisons
On les voit à peine venir
Qu’elles sont déjà dans nos souvenirs

Je voudrais pouvoir inventer
Une espèce d’endroit rêvé
Ou on en couperait la moitié
Ou on aurait l’automne et l’été

Une saison toute pleine de fleurs
Et une autre, riche en couleurs
Je verrais alors mes colibris
Longtemps, ils auraient leur nid

Je ne dirais jamais plus
Que notre été a trop vite fondu
Ou qu’il a été vraiment trop court
Car ces deux saisons sont mes amours

Texte Claude Marcel Breault

colibri-09 dans Poésies, Fables, contes, ... (171)

BONNE JOURNÉE !

frise212

30 septembre, 2012

Nostalgie de l’été …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 10:06

Nostalgie de l'été ... dans Poésies, Fables, contes, ... (171) f6dc234d

Difficile de sourire quand on veut pleurer
Difficile de lui dire adieu, quand on veut le garder
On est toujours triste de le voir s’en aller
Quand autant de plaisirs nous donnait cet été

C’est lorsqu’un jour la neige sera noire
Que je pourrai l’effacer de ma mémoire
Les souvenirs, ça me cause beaucoup d’émois
On ne peut non plus, les serrer contre soi

Y’a des jours ou l’on voudrait juste une chose
On voudrait pouvoir, appuyer sur pause
On voudrait pouvoir arrêter le temps aussi
Vivre, ces moments précis toute notre vie

On souhaiterait parfois, pleurer de rire
Que l’été, ça ne doive jamais finir
Mais mon cœur n’est pas une télécommande
Il faut bien hélas ! Que les saisons changent

Si moi, j’aime à ce point notre été
D’autres aiment que l’automne soit arrivé
Mon été, a beau être du passé
Mon soleil, mes joies, je ne peux les oublier

Texte Claude Marcel Breault

7352966fb4d03e2ba7 dans Poésies, Fables, contes, ... (171)

3 octobre, 2011

Très Belles Photos d’Automne…

Classé dans : Belles images,Les Saisons (115) — coukie24 @ 13:46

normalforetdefaussesreposes16.jpg

normalforetdefaussesreposes15.jpg

normalbvimagedautomne02.jpg

normalbvimagedautomne03.jpg

normalbvimagedautomne01.jpg

normalbvrefletsaquatiquesenautomne09.jpg

normalautomne17.jpg

normalautomne16.jpg

automne10.jpg

normalautomne12.jpg

normalautomne9.jpg

normalautomne8.jpg

normalautomne7.jpg

normalcouleurdesaisonfeuillagesdautomne01.jpg

normalautomnehautevalleedechevreuse04.jpg 

24 septembre, 2011

Les plaisirs de l’Automne …

Classé dans : Les Saisons (115) — coukie24 @ 8:36

bloggif4e7d95a8b08d0.gif

La saison de l’automne commence le 23 septembre et se terminera le 20 décembre. C’est la saison des couleurs chaudes où les arbres se parent de rouge, de jaune et de orange, et où le climat est encore très doux. « L’automne est le printemps de l’hiver », disait le peintre Henri de Toulouse-Lautrec. Outre sa douceur, le climat de l’automne a de plus la particularité d’être rarement décevant, comme l’indique ce dicton populaire : « Bel automne vient plus souvent que beau printemps. »

vk1vekp7.gif

23 septembre, 2010

Le 23 Septembre c’est l’Automne

Classé dans : Les Saisons (115) — coukie24 @ 9:13

fondautomne1.jpg

Le 23 Septembre c’est l’Automne

Automne en fleur, hiver plein de rigueur..

La date du premier jour de l’automne

Le premier jour de l’automne est déterminé à une date bien précise en fonction du positionnement de la Terre par rapport au Soleil : l’équinoxe d’automne. Les équinoxes sont inversés dans l’hémisphère Nord et dans l’hémisphère Sud. Dans l’hémisphère Nord (par exemple au Canada, en France ou en Chine), l’équinoxe d’automne a lieu en général le 22 ou le 23 septembre. Dans l’hémisphère Sud (par exemple en Australie, au Brésil ou à Madagascar), ces mêmes dates correspondent à l’équinoxe de printemps.

C’est le début d’une saison flamboyante

27657811autumncolorsintheforest.jpg

Le premier jour de l’automne correspond à l’entrée dans une période où l’ensoleillement diminue. C’est une période de l’année très agréable, ni trop chaude, ni trop froide, où la nature nous offre un visage flamboyant et coloré. Au Japon, il est de tradition de se réunir en famille, , le jour de l’équinoxe d’automne, pour visiter les tombes des ancêtres. Des chrysanthèmes sont déposés à la mémoire des morts.

o5audgrz.jpg

foretautomne1024.jpg

4740891.jpg

eywiy8pr.jpg

jesienautumnkrajobraz1.jpg

foretdautomne.jpg

7 octobre, 2009

Citation d’automne …

Classé dans : Citations, proverbes...,Les Saisons (115) — coukie24 @ 18:24

Vine Maple Fall Colors, Mt. Baker Snoqualmie National Forest, Washington, USA Photographie

Dans le jardin, l’automne est, en effet la gloire couronnante de l’année, nous apportant la fructification des mois de la pensée et le soin et le travail dur. Et à aucune saison, coffre-fort peut-être dans le temps de jonquille, nous obtenons des effets superbes de couleur tels qu’à compter d’août à novembre.

Rose G. Kingsley

19 septembre, 2009

Les beautés de la Dordogne-Périgord …

Classé dans : Culture Générale (21),Voyages (60) — coukie24 @ 18:49

Le Périgord

et ses 4 Couleurs

Le Périgord est sans aucun doute l’un des départements Français recensant le plus grand nombre de richesses : Châteaux, Abbayes, Bastides, Prieurés, Gisements et Sites Troglodytiques, Grottes et Gouffres, Jardins, Musées et parcs à Thèmes, une multitude de raisons de séjourner dans la région à découvrir.

Le Périgord Blanc : Autour de Périgueux et de la vallée de l’Isle…

Le Périgord Noir : Sarlat, la principale concentration de sites et Châteaux, les forêts, la vallée de la Vézère et de la Dordogne.

Le Périgord Vert : le Périgord verdoyant de Nontron à Excideuil, le parc naturel régional Périgord, Limousin, Brantôme, le val de Dronne…

Le Périgord Pourpre : Bergerac et son vignoble, Le sud Dordogne et son « pays des Bastides »..

commarque Le Périgord est un pays
Un beau pays. Tout le reste n’est que poésie, ou littérature qui touche parfois au génie. N’est pas Etienne La Boétie ou Michel de Montaigne qui veut.
Le Périgord sait que ses paysages, ses produits doivent tout à une touche du Créateur un peu plus légère qu’ailleurs.
Le Périgord a du succès Même largement occupé les mois d’été, il reste de la place pour des couchers de soleil sur les pierres ocres, pour des après-midi à écouter chanter la brise dans les feuilles des peupliers, les pieds dans l’onde claire, et pour des promenades à pied, à cheval ou en vélo sous les châtaigniers.
Ces moments là sauront, mieux que personne, vous conter ce pays multiple.
dordogne-roque-gageac-photo-big
sarlat-diamant-perigord-quel-site-francais-aimeriez-voir-inscrit-par-unesco-patrimoine-mondial_181084 les-cuisses-de-canard-confites-du-perigord
Le Périgord est un sanctuaire
Il a su préserver des valeurs essentielles. On y retrouve des parfums qui réveillent les plus beaux souvenirs, des paysages semblables à des rêves d’enfants, des grottes qui enfantèrent une partie de l’humanité. De temps en temps, il est agréable de faire provision de certitudes et de douceurs en ce monde. Les rivières, les châteaux, l’air pur et les mets de qualité vous seront donnés en plus.
truffes1 bloc-de-foie-gras-de-canard-aux-truffes-du-perigord-130g
Au fil des pages qui vont suivre, vous aurez peut-être du mal à savoir où aller, comment respirer ce pays. Laissez-vous guider par votre intuition. Il n’existe en face de soi que ce que nous sommes nous-mêmes.
marqueyssac_bastionetchateau Avec un gîte pour dormir, il y a, chaque jour, de nouvelles découvertes dans ces Périgord qui s’offrent doucement aux visiteurs. Des étangs et des forêts du Nontronnais, en passant par les routes des vins du Bergeracois et les chemins du Sarladais : il faut du temps pour tout découvrir.Château_de_Beynac_(Dordogne)
Et si les trop grandes chaleurs de l’été vous lassent, les automnes et les printemps sont des moments superbes pour se glisser dans le silence des ruelles sarladaises, ou entre les murs épais des châteaux. Les saisons s’étirent lentement et, de Pâques à Toussaint, la palette des couleurs du Grand Peintre de là-haut, est une raison suffisante pour s’arrêter ici. Et même l’hiver, si triste parfois, prend ici, au coin du feu, blotti dans une vaste cheminée périgourdine, des allures de temple où le temps semble suspendu. Ouvrez donc les pages du temps, pour méditer ou rêver, pour flâner ou observer et… pour aimer… tout simplement.

 

newanim.gif

France, Dordogne, Les Milandes, Chateau

 

panorama_monbazillac

1299-0w300h300__Chateau_Borderie_Monbazillac_Chateau_Borderie

Château de Monbazillac
Château-de-Monbazillac


La Perle du Périgord Pourpre
Monument historique classé du XVIème siècle,
à 5 minutes de Bergerac

20116224  Bâti au milieu du XVIème siècle sur la colline surplombant l’agréable vallée de Bergerac, le Château de Monbazillac est le fruit d’une harmonieuse rencontre entre l’architecture militaire médiévale et les premières élégances de la Renaissance. Au cours de la visite, vous découvrirez le Musée de la Vigne et du Vin, du Meuble Périgordin, de l’Histoire du Protestantisme et des Mille et Un Châteaux du Périgord.
Le château est ouvert à la visite de mi-février à mi-janvier (horaires variables selon la saison). Réservation nécessaire pour les groupes. Visite libre ou guidée en plusieurs langues. Durée de la visite : environ 45 minutes, suivie d’une dégustation gratuite du célèbre vin de Monbazillac au Pavillon d’Accueil. Parc ombragé de 5 hectares. Restaurant gastronomique.

rdc-2

Château de Puyguilhem
chateau-de-puyguilhem-dordogne_a

A Villars près de Brantôme,
classé Monument Historique

puyguilhem
Le château, d’époque Première Renaissance (début du XVIème), est digne des plus belles résidences du Val de Loire au temps de François Ier.
Une grande harmonie des volumes le caractérise, comme en témoignent notamment le corps de logis principal flanqué de tours et tourelles aux formes variées et la façade percée de fenêtres à meneaux.
 Puyguilhem 03
Une riche décoration sculptée – lucarnes, mâchicoulis, escaliers, plafond à caissons, cheminées, telle celle dite «  des travaux d’Hercule  » – contribue à l’élégance de cet édifice. On peut aussi y voir une remarquable charpente en chêne en forme de carène de bateau renversée. Meubles et tapisseries en décorent l’intérieur. 

Cheminée-de-la-salle-dhonneur

Château de Puyguilhem

Le_château_de_Puyguilhem_-_DSC00605

 

Le Château de Montréal à ISSACPanorama_1230247_Chateau_Montreal

A 7 km de Mussidan, à 30 mn de Périgueux et Bergerac. Propriété privée habitée du XIIe et XVIe siècles constituée d’une enceinte de remparts formant un système défensif et d’un logis renaissance. On visite les jardins, les salons avec collection de portraits, la bibliothèque, les souterrains avec salle voûtée du XIIème, la chapelle avec un ensemble unique de statues de pierre aménagée au XVIème siècle pour y habriter la «Sainte Epine» depuis 1453 à Montréal. Le château a donné son nom à une bourgade indienne qui allait devenir la 2ème ville française au monde : Montréal. «Jardin Remarquable».

bande_Mussidan_et_le_parchemin_de_Montreal

Périgord1

 Mille et une facettes du Périgord-Dordogne !

Périgord2

 

Périgord5

 

Périgord3

Périgord4

 

31 août, 2009

Grippe A H1N1 : faut-il renforcer son système immunitaire ?

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 15:28

faut-il renforcer son système immunitaire ?

Maintenant qu’une épidémie massive de grippe A H1N1 paraît inévitable pour cet automne, comment se préparer au mieux à y faire face ? Faut-il renforcer son système immunitaire et si oui comment ?


Grippe A et système immunitaire

A priori, les choses sont simples : le virus de la grippe A est un nouveau microbe et le rôle du système immunitaire est de le détruire pour nous protéger. En pratique, ce n’est pas si simple et il faut considérer cinq cas particuliers :

- Système immunitaire des jeunes de 15 à 40 ans

Les jeunes de 15 à 40 ans : leur système immunitaire est très performant et pourtant, en cas de pandémie, c’est dans cette classe d’âge que l’on trouve le plus de victimes de la grippe A. Pourquoi ? Parce que leur système immunitaire, très puissant, ne supporte pas que les virus de la grippe A colonisent les cellules de leur organisme. Du coup, il en arrive à détruire ses propres cellules infectées, provoquant une inflammation majeure et des défaillances d’organes comme une détresse respiratoire. À l’évidence, renforcer le système immunitaire des jeunes n’a pas beaucoup de sens…

- Système immunitaire des femmes enceintes

Les femmes enceintes : leur système immunitaire est bridé de manière à ce que le fœtus, qui est d’une certaine manière un corps étranger, soit bien toléré par la maman. Du coup, les femmes enceintes sont très fragilisées face à un nouveau virus, et ce sont elles qui sont le plus à risque tant pour leur propre santé, que pour les fausses couches. Là encore, renforcer le système immunitaire des femmes enceintes n’a pas beaucoup de sens.

- Système immunitaire des bébés de moins d’un an

Les bébés de moins d’un an : leur système immunitaire est immature et il n’a jamais rencontré de virus de la grippe A. Même avec la grippe saisonnière, cette population des petits nourrissons est très exposée, autant que celle des personnes âgées. Il est très important de les protéger pour leur faire éviter la grippe pandémique. Renforcer leur système immunitaire n’a pas non plus de sens, car il est très actif.

- Système immunitaire des personnes immunodéprimées

Les personnes immunodéprimées, essentiellement du fait de cancers ou de maladies infectieuses chroniques comme le Sida : toute infection est dangereuse pour cette population et maintenir leur système immunitaire dans le meilleur état possible est une priorité.

- Système immunitaire des personnes de plus de 65 ans

Les personnes de plus de 65 ans : non seulement la faiblesse de leur système immunitaire les empêchera de faire une réaction violente contre la grippe A, mais en plus beaucoup d’entre eux ont déjà croisé un virus voisin, le virus A H1N1 de la grippe espagnole qui a circulé dans le monde de 1918 à 1957. Ils devraient être moins touchés par la pandémie que les plus jeunes. Néanmoins, c’est chez eux que le renforcement du système immunitaire a du sens.

- Système immunitaire des 40-65 ans

Quant aux 40-65 ans, ils devraient être les moins concernés par les formes graves, le conditionnel restant de mise face à une nouvelle maladie. Si c’est votre cas, les mesures simples de renforcement du système immunitaire, proposées ci-dessous, devraient vous être bénéfiques.

Comment renforcer son système immunitaire ?

Pour répondre à cette question, il suffit de se demander qu’est-ce qui affaiblit le système immunitaire… Sept grands facteurs se dégagent :

- le stress

- le manque de sommeil

- une alimentation déséquilibrée pauvre en fruits et légumes

- la sédentarité

- le tabac

- la pollution

- et le manque de vitamine D.

On constate ainsi que ce qui est bon pour la santé en général, et en prévention des maladies chroniques, est excellent pour le système immunitaire. Éviter le stress ou bien le gérer, bien dormir, manger sainement, avoir une bonne activité physique, ne pas fumer, éviter la pollution est donc toujours bénéfique.

Ce qui est moins connu, c’est le rôle fondamental de la vitamine D pour renforcer le système immunitaire. De plus en plus d’études montrent que les personnes dont les taux de vitamine D sont bas font plus de cancers que les autres. C’est un vrai problème car dans un pays comme la France, 80 % des gens sont carencés en vitamine D. Concernant la grippe A et la grippe saisonnière, nous ne disposons d’aucune étude, mais l’hypothèse du rôle préventif de la vitamine D a été proposée. Le gouvernement Canadien vient de lancer une étude clinique dans ce sens.

Si vous n’avez pas eu votre dose de soleil cet été (Ce sont les rayons du soleil qui transforment les stérols de la peau en vitamine D), vous pouvez demander à votre médecin traitant de doser votre taux de vitamine D dans le sang. En cas de carence, il pourra alors vous prescrire de la vitamine D.

Que faire en cas de symptômes de grippe A ?

Indépendamment de la prévention, les consignes en cas de symptômes de grippe A sont toujours les mêmes : appeler votre médecin traitant ou en cas d’empêchement le 15, afin d’être pris en charge rapidement. Si les symptômes sont confirmés (température, fatigue, toux de survenue brutale), vous pourrez alors bénéficier d’une prescription pour un antiviral spécifique de la grippe, comme le Tamiflu®.

Dr Philippe Presles
24/08/2009

 

14 avril, 2009

Trucs de grand-mère et médecines naturelles pour soulager les petits maux

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 16:48

Trucs de grand-mère et médecines naturelles pour soulager les petits maux                            granny.gif

C’est toujours quand il n’y a pas une pharmacie ouverte à la ronde que la douleur en profite pour nous surprendre. Sans aller jusqu’à jouer les MacGyver, on peut déjà soulager pas mal de petits problèmes, avec ce que l’on trouve à la maison.

Si on a du paracétamol, c’est presque toujours gagné car cet antalgique, qui est le mieux toléré de tous, soulage maux de tête, fièvre, maux de ventre et douleurs dentaires. Sinon, on peut toujours ruser en se servant des ‘trucs de grand mère’ et des médecines naturelles qui marchent …

1 – Du froid

Quelques glaçons dans un plastique et un linge (pas de contact direct sur la peau), c’est tout ce qu’il nous faut en cas de choc, car le froid insensibilise et réduit l’œdème en contractant les petits vaisseaux. Mais le froid a encore bien d’autres cordes à son arc : il nous soulage à chaque fois qu’on a un problème ligamentaire (entorse ou tendinite). Et en cas de saignement de nez rebelle à la compression (deux doigts sur la narine qui saigne pendant 2 minutes), le froid contracte les petits vaisseaux qui saignent et diminue de fait le saignement.

2 – Du chaud

Un feu de bois dans la cheminée ou un simple radiateur allumé : il n’en faut pas plus pour soulager une douleur rhumatismale. Le chaud est aussi l’allié de toutes les douleurs musculaires : en cas de crampe ou après un claquage, il soulage rapidement !

3 – De l’eau salée

Ca n’est pas seulement utile pour faire cuire des pâtes ! Quand on est en panne de sérum physiologique et qu’on est enrhumé, un lavage à l’eau salée est vraiment une bonne idée. Que la cause de notre malheur soit des germes ou des pollens, voilà qui permet de laver nos fosses nasales et donc, d’évacuer un maximum d’indésirables (effet ‘karcher’).

4 – Un sachet de thé noir mouillé

Si on a un aphte, c’est le moment de s’y intéresser. Son action anti-inflammatoire calme la douleur locale, à condition de refroidir le sachet avant usage. Une alternative : mâcher des feuilles crues de basilic qu’on destinait à la cuisine.

5 – Des petites fleurs de lavande

Ce n’est pas pour les mettre en sachet dans le linge, mais pour se préparer une infusion anti-stress. En juillet et en août, on en trouve dans presque tous les parcs et jardins, il n’y a qu’à se baisser pour les récolter ! Il n’y a plus qu’à préparer la boisson à raison de 5 grammes au maximum pour un litre d’eau bouillante, qu’on laisse infuser 5 minutes comme pour du thé. C’est amer, mais avec du miel, ça passe…

6 – Du romarin

N’importe quel sachet d’herbes de Provence en contient. Il suffit d’une petite cuillère de feuilles séchées qu’on laisse infuser dix minutes dans une tasse d’eau bouillante pour que ça fasse notre affaire en cas de digestion difficile. En effet, le romarin stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire et calme les spasmes digestifs : lourdeurs et ballonnements disparaissent.

7 – Massage des pieds

Chaque pied comprend pas moins de 7200 terminaisons nerveuses. Il suffit donc d’appuyer sur une zone sensible en réflexologie plantaire et c’est le soulagement assuré.

En cas de mal de ventre dû à un côlon irritable (colite), on doit masser au niveau de la plante du pied droit, sur la voûte, juste devant le talon.

En cas de coup de ‘pompe’, on commence par masser la plante du pied gauche, en alternant des petits cercles, des pressions et des relâchements successifs, depuis le talon jusqu’aux orteils. On termine par des effleurages avant de passer au pied droit. Un bon truc : si on met quelques gouttes d’huile d’amande douce sur la main qui masse, ça ‘glisse’ mieux.

8 – Une ampoule à incandescence de 100 watts

Avant de passer aux ampoules ‘écolos’ pour s’éclairer, on se met une ampoule classique de côté. Ce n’est pas une blague ! Car en automne, lorsque les jours raccourcissent, beaucoup de Français ont le moral en chute libre. Cela s’explique physiologiquement : on a besoin de beaucoup de lumière le matin pour freiner la sécrétion d’hormone mélatonine le jour. Or cette hormone influence notre humeur et lorsque sa sécrétion est augmentée, une dépression saisonnière peut apparaître, comme pour 4 % des Français. La parade consiste alors à s’exposer le matin à une lampe spéciale délivrant au moins 2500 lux. En cas de dépression saisonnière avérée, on ne peut pas faire moins.

Mais pour les autres, qui accusent juste une petite baisse de moral sans aller jusqu’à la dépression, un simulateur de l’aube suffit. Il imite le lever du soleil en produisant une luminosité croissant de 0 à 400 lux en 30 minutes : cela augmente la production matinale de cortisol (l’hormone de l’énergie) et le tour est joué. Or quand on n’a pas encore de simulateur, on peut se servir de sa bonne vieille ampoule à incandescence de 100 watts. Environ une demi-heure après le réveil, on s’installe dans une pièce de 3m2 éclairée par cette ampoule pendant au moins 10 minutes. On reçoit ainsi nos 400 lux : de quoi stimuler, synchroniser nos horloges biologiques internes et garder un moral d’acier !

Plus d’informations
‘Le Guide des médecines naturelles’ par le Dr J. E. Altherr, éd. Flammarion.
Dr Philippe Presles

velo.gif

8 mars, 2009

En cette journée internationale des femmes…

Classé dans : Les Femmes (64) — coukie24 @ 13:17

En cette journée internationale des femmes... dans Les Femmes (64) reflectgraphic

 En cette journée internationale des femmes…

line dans Les Femmes (64)
Bonne fête, mesdames !

Un petit poème pour vous toutes…

                                       Les femmes !

Toutes les femmes sont belles.

Elles sont fleuries par les quatre saisons.

L’idée nous prend de leur donner un bec;

La timidité m’arrête ou serait-ce la raison ?

Je les vois mieux au printemps.

Elles se fleurissent de toutes les couleurs.

Je les regarderais tout le temps.

Ce serait ma joie et mon bonheur.

Que de beautés je vois tout l’été.

Les formes dénudées, désirées, bronzées.

Que la nature vous ait fait si belles,

Me donne à moi bien des ailes.

L’automne nous apporte de belles couleurs.

Mais vous êtes la plus belle des fleurs.

Vous aimez les hommes de 20, 30 ou 40 ans ?

Ma tête d’automne a un coeur jeune et aimant.

Les vêtements d’hiver vous font si désirables.

Fourrures, sports, neige, vous rendent affables.

Vous serrer dans mes bras serait ma grande réjouissance.

Cependant, je dois freiner mes élans, par décence.

Femme, quel nom doux à l’oreille.

Avec la musique, il invite à la danse.

Vous êtes une déesse sans pareille.

Vous êtes la saison pleine d’abondance.

  

Camille Labrecque

Plus une rose pour chacune de vous !

Plus une rose pour cune de vous !

rose

line

25 décembre, 2008

Narcissique ! L’Amour de Soi…

Classé dans : Psychologie (72) — coukie24 @ 19:13

Narcissique ! L'Amour de Soi...  dans Psychologie (72) 080912103429347662489042

Le mythe de Narcisse

Le Divin Tirésias, ayant déclaré que Narcisse vivrait tant qu’il ne verrait pas sa propre image ; alors Némésis, au cour d’une chasse, poussa le jeune homme à se désaltérer dans une fontaine.

Narcisse s’éprit alors d’amour pour son visage, que lui renvoyaient les ondes. De cette image qu’il ne pouvait atteindre et dont il était incapable de se détacher ; Narcisse en oublia de boire et de manger.Prenant racine au bord de la fontaine, il se transforma peu à peu en la fleur qui porte son nom et qui, depuis, se reflète dans l’eau à la belle saison, pour dépérir à l’automne.

Il s’agit d’un mode général de fantaisies ou de comportements grandioses, de besoin d’être admiré et de manque d’empathie qui apparaissent au début de l’âge adulte et sont présents dans des contextes divers.

  • Le sujet (homme ou femme) a un sens grandiose de sa propre importance. Il surestime ses réalisations et ses capacités, s’attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport.
  • Est absorbé par des fantaisies de succès illimité et de pouvoir.
  • Pense être spécial et unique et pense ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens de haut niveau.
  • A un besoin excessif d’être admiré.
  • Pense que tout lui est dû et s’attend à bénéficier d’un traitement particulier et favorable à ses attentes.
  • Exploite les autres et utilise autrui pour parvenir à ses propres fins.
  • Manque d’empathie et n’est pas disposé à reconnaître les sentiments ou les besoins des autres.
  • Envie les autres (jalousie) et croit que tout le monde l’envie.
  • Fait preuve d’attitudes et de comportements hautains et arrogants.

Référence: American Psychiatric Association. DSM-IV Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux.

 

7 novembre, 2008

L’Automne

Classé dans : Les Saisons (115) — coukie24 @ 23:05

léo ferré – chanson d’automne
http://www.dailymotion.com/video/kRWHV2gP4ZofxJ3vkj

 

 

L'Automne     dans Les Saisons (115) blatt17LAutomne blatt18 dans Les Saisons (115)

 Quelques images, rien que pour le plaisir des yeux…

641033couleursautomnalesnouveauhampshireaffiches.jpg  

arbres45

ligneplante003

tch9798refletsdautomneaffiches.jpg

champi006

ligneplante003tch9797brumeautomnaleaffiches.jpg

champi016

ligneplante003

78070champselyseesaffiches.jpgligneplante003

108803closeviewofredmapleleavesaffiches.jpgligneplante003

100771branchesnuesetfeuillesderablerougepoussantlelongdelarouteaffiches.jpgligneplante003

100200lefeuillageautomnaldecoreleparcaffiches.jpgligneplante003

100830refletdufeuillageautomnaldansunlaccanadienaffiches.jpgligneplante003

http://www.dailymotion.com/video/k2otHUZPLuGTNYNx5g

Guillaume APOLLINAIRE

Automne malade et adoré
Tu mourras quand l’ouragan soufflera dans les roseraies
Quand il aura neigé
Dans les vergers
Pauvre automne
Meurs en blancheur et en richesse
De neige et de fruits mûrs
Au fond du ciel
Des éperviers planent
Sur les nixes nicettes aux cheveux verts et naines
Qui n’ont jamais aimé
Aux lisières lointaines
Les cerfs ont bramé
Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
Les fruits tombant sans qu’on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
Les feuilles
Qu’on foule
Un train
Qui roule
La vie
S’écoule

Image de prévisualisation YouTube

081121102655209770.gif

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux