DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Recherche : proverbe vie 2013

9 septembre, 2019

« Le sourire …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 15:12

« Le sourire ... dans Citations, proverbes... sourire-de-femme_620x465

« Le sourire que tu envoies revient vers toi. »

 Proverbe hindou sur le Sourire

1 août, 2019

k – Quand Août n’est pas pluvieux, Septembre est souvent radieux… (Proverbe)

Classé dans : — coukie24 @ 1:19

                                                       k - Quand Août n'est pas pluvieux, Septembre est souvent radieux... (Proverbe) dans Blogs préférés bienvenuesurmonblog

f0176ff9 dans Blogs préférés

3by5kjw41d7192.gif

 Quand à peine un nuage,
Flocon de laine, nage
Dans les champs du ciel bleu,

cieletbl.gif
Et que la moisson mûre,
Sans vagues ni murmure,
Dort sous le ciel en feu ;

blgrosplan.gif

bl2.gif

 

1585288f.gif

 

Qu’il fait bon ne rien faire,
Libre de toute affaire,
Libre de tous soucis,
Et sur la mousse tendre
Nonchalamment s’étendre,
Ou demeurer assis ;

lvsyfkq1

 ..dyn008_original_200_180_gif_2622397_b39273c9f343bebea3ae6b8933bb8bcc

 Théophile Gautier, quelques extraits de Premières Poésies

cabanon2-297x3001

Je vous offre quelques images bucoliques avec l’espoir de vous apporter le temps de votre visite ; la joie, la douceur, le repos, la paix … J’espère que votre passage sera agréable ; pas de casse-tête, de la simplicité, des images choisies, des textes à méditer, beaucoup de neutralité, de tout en vrac comme l’indique mon blog !

post11117320090629151031.jpg

coquelicots.jpg

bonnesvacances.gif

1201651nwbv32uo9v

J’ai pioché un peu partout dans le net des images, gifs et des textes.

Si certaines sont à vous ou que le nom de l’auteur n’y figure pas, n’hésitez pas à me joindre !

Si certaines images doivent obtenir une autorisation pour être publiées , faites moi le savoir, je retirerai aussitôt les images, car en aucun cas je ne veux nuire à qui que ce soit.
Bonne visite et contactez-moi en cas de problème.  Merci
 

 mws16.gif

 

t5z5kzre

019separatsouris.gif

d361f1e3

453659d8

ylem1osk

delaisseroutes

h7fhhybl

pour vos visites et vos comm.

976795__wanda-beach-sydney_p

v0a83y0e

9 février, 2018

L’ELEPHANT QUI PERDIT SON OEIL

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 15:22

L’ELEPHANT QUI PERDIT SON OEIL dans Textes à méditer (239)

L’ELEPHANT QUI PERDIT SON OEIL

L’éléphant se trouvait au bord d’un ruisseau.
L’eau coulait, claire et transparente.
Il eut envie de boire.
Il se pencha au-dessus de l’eau, trempa sa trompe et… plouf !
« Quoi ! Que ?… mais qu’est-ce que… AAAaaaarrrrggggghh j’ai perdu mon oeil ! » s’écria l’éléphant au comble de la panique.
 Effectivement, son oeil droit s’était détaché de son orbite et était tombé au fond du ruisseau.
 Le mastodonte chercha à retrouver son précieux globe. Il ne vit rien. Très inquiet, il agita sa trompe dans tous les sens, cherchant à saisir son œil dans le lit du ruisseau.
 Il remua tant et si bien que l’eau devint trouble. Plus il agitait sa trompe et plus le sable remontait, compromettant ses chances de retrouver une vue complète.
 Soudain, l’éléphant entendit rire à gorge déployée. Furieux, il releva la tête et vit, sur un rocher au bord de l’eau, une petite grenouille verte. Elle riait, elle riait…, la bouche grande ouverte : – coaAH ! coAH ! coAH ! coAH !…
 - Tu trouves ça drôle. J’ai perdu mon oeil et ça te fait rire ?!
 - Ce qui est drôle, c’est de voir à quel point tu t’agites. Calme-toi, tout ira mieux !
 L’éléphant, un peu honteux, suivit le conseil de la grenouille. Il se calma et cessa d’agiter sa trompe. L’eau redevint calme, peu à peu le sable retomba. Tout au fond du ruisseau, l’éléphant vit son oeil, intacte. Il le saisit avec sa trompe, le remit dans son orbite, à sa place. Sans oublier de remercier la grenouille verte. ……………………………………………………………
Ce petit conte apparemment simpliste renferme une grande sagesse. L’éléphant perd un oeil et ce n’est pas anodin : cette cécité soudaine, cette eau troublée, cette agitation, ce désespoir, c’est ce qui nous arrive lorsque nous perdons pied et que notre précipitation nous rend aveugles. Nous sommes momentanément incapables d’interpréter avec lucidité ce qui nous entoure. Pour éviter cette désorientation, il existe une solution : attendre que la situation s’éclaire, que les nuages noirs se dissipent. ……………………………………………………………
« La précipitation vient du Diable ; Dieu travaille lentement. »
 dans Textes à méditer (239)
Proverbe persan

22 juillet, 2017

Dilemme parfois …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 13:29

borderline-hp

« Il y a deux choix de base dans la vie… Accepter les choses telles qu’elles sont, ou accepter la responsabilité de les changer… »

 ~ Denis Waitley ~

interrogation1

“Celui qui a le choix a aussi le tourment.”

 Proverbe allemand
pointdinterrog.bmp  
“La nécessité nous délivre de l’embarras du choix.”

Vauvenargues
 Vauvenargues

5 octobre, 2013

Quand on finit d’apprendre …

Classé dans : Citations, proverbes...,La Vie (116) — coukie24 @ 21:31

Quand on finit d’apprendre ... dans Citations, proverbes... 886825f6abec6c

On commence à vieillir quand on finit d’apprendre. – Proverbe japonais

15 août, 2013

Le Génie de la sagesse …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 16:46

Le Génie de la sagesse ... dans Textes à méditer (239) 66875_525944287469480_570172092_n

Il était une fois un génie de la lampe peu commun. On le sait tous, les génies offrent de réaliser trois vœux à celui ou celle qui le libère de la lampe d’où ils sont prisonniers. Or, le génie de cette histoire est différent, il n’exhausse qu’un seul vœux et celui qui le formule doit absolument contribuer à sa réalisation!

C’est ainsi qu’un jour, par le plus grand des hasards, mais au moment où il en avait le plus besoin, un génie apparut à un explorateur qui venait de faire briller une vieille lampe qu’il avait acquise lors d’une de ses expéditions. 

Le génie dit alors : 

- Pour m’avoir libéré de la lampe, je t’offre d’exhausser un vœux. 

- Ne suis-je pas supposé avoir droit à trois, rétorqua l’explorateur un peu déçu?

-Tu as raison, normalement tu aurais droit à trois souhaits, mais toi je t’aime bien alors tu n’auras qu’un seul souhait.

Devant l’air perplexe de l’explorateur, le génie ajouta:

- Vois-tu, j’ai constaté que les humains réfléchissaient davantage et prenaient de meilleures décisions lorsqu’ils n’avaient droit qu’à un seul souhait et j’aimerais que tu prennes le temps de savoir ce qu’il te faut vraiment pour être heureux.

D’abord très déçu de n’avoir droit qu’à un seul souhait, l’explorateur se mit à réfléchir. Il réfléchit longuement à ce qui le rendrait heureux. Il rêva de trésors inestimables, de voyages, de découvertes, de notoriété, de paix intérieure, de grandes passions, d’accomplissements, etc. mais il n’avait droit qu’à un seul souhait et se voyait incapable d’arrêter son choix sur une seule chose… 

Les jours passèrent et chaque fois la liste de ses désirs s’allongeait alors qu’il devait la restreindre à un seul souhait …
Puis l’explorateur se rappela le proverbe oriental suivant: 

(Donner un poisson à quelqu’un c’est le nourrir pour un jour, lui apprendre à pêcher c’est le nourrir pour la vie…)

Il savait maintenant ce qu’il demanderait au génie de la lampe!
Excité par sa trouvaille, il couru trouver le génie et commença par le remercier de ne lui avoir accordé qu’un seul vœux. 

« Jamais je n’aurais pensé au souhait que j’ai en tête maintenant si plusieurs souhaits m’avaient été offerts », expliqua-t-il au génie.

-Je suis content que tu apprécies mon geste, retourna le génie. Puis-je maintenant connaître ton souhait?

-Oui, lança l’explorateur avec enthousiasme. J’aimerais connaître le chemin du bonheur.

Le génie dû réfléchir, ce genre de souhait n’était pas habituel… Il demanda à l’explorateur de bien vouloir patienter quelques jours afin qu’il puisse rassembler le nécessaire.

Encore une fois un peu déçu, l’explorateur accepta, que pouvait-il faire d’autre?

Un premier jour passa, l’explorateur avait été excité toute la journée à l’idée d’enfin connaître le chemin du bonheur. 

Deux, trois puis quatre jours passèrent sans que le génie ne se manifeste. N’en pouvant plus d’attendre, l’explorateur commença à réfléchir sur son souhait et se demanda ce qui lui était Essentiel pour être heureux. Il se demanda quels étaient les moments de sa vie où il avait été le plus heureux. Il en trouva un, deux, trois, plusieurs. Il découvrit ensuite que ces moments, pourtant différents, avaient en commun le fait de lui avoir fait vivre des émotions semblables. Voilà les ingrédients de mon bonheur se dit-il enthousiasmé par sa découverte. D’autres questions lui virent à l’esprit. Quelles seraient les trois plus petites choses que je pourrais faire dès maintenant ou d’ici à la tombé du jour, pour revivre, ne serait-ce qu’en partie, ces émotions qui m’ont rendu si heureux dans le passé? Plus il s’interrogeait, plus les idées se bousculaient! Voyant le pouvoir des questions qu’ils s’étaient posées, il prit un crayon et écrivit toutes les questions utiles qui lui passèrent par la tête.

- Si j’apprenais qu’il ne me restait que très peu de temps à vivre, où investirais-je davantage de ce temps précieux? 

- Où investirais-je moins de ce temps précieux?

- Que pourrais-je pardonner et ainsi me soulager d’un poids devenu inutile?

- Que pourrais-je me pardonner et ainsi me soulager d’un poids devenu inutile?

- Que pourrais-je faire pour rire de bon cœur aujourd’hui? 

- Quelle(s) activités, passe-temps, etc. auxquelles je prenais beaucoup de plaisir à pratiquer, pourrais-je reprendre?

Puis, un matin, l’explorateur se leva, regarda sa liste de questions – il avait pris l’habitude de se concentrer sur une question aidante par jour – et remarqua une note manuscrite au bas de la page, une note signée par le génie de la lampe!
On pouvait y lire : Le chemin du bonheur : Prendre le temps de s’y arrêter régulièrement. 

Le bonheur n’est pas une destination, c’est le chemin. 

- Source inconnue -

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux