DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Recherche : petit pouce marche

4 août, 2011

Zoom sur la réflexologie plantaire

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 12:22

Zoom sur la réflexologie plantaire

La réflexologie plantaire consiste à stimuler au niveau des pieds des zones dites « réflexes ». En massant ou en exerçant des pressions, la réflexologie agit sur le corps et le psychisme. Selon les zones manipulées, on peut agir plus particulièrement sur certains organes. On peut ainsi soulager ou traiter certains troubles, d’où le terme de réflexothérapie

La réflexologie, comment ça marche ?

La réflexologie part du principe que les organes et les fonctions se projettent sur certaines zones du corps. Ainsi, les orteils correspondent à la tête et au crâne, le talon à la région du petit bassin, le bord interne du pied à la colonne vertébrale et le bord externe aux membres.

Il existe différentes hypothèses pour expliquer les effets de ces massages réflexes. La réflexologie pourrait agir en levant les obstacles à la libre circulation des énergies, en stimulant le système nerveux ou lymphatique, en libérant des endorphines (hormones antidouleurs et euphorisantes), en stimulant certains nerfs ayant une action antidouleur, en détruisant des dépôts d’acide urique à l’origine de douleurs et qui bloquent les flux énergétiques.

Quelles sont les indications de la réflexologie plantaire ?

Les indications sont multiples et très variées. La réflexologie plantaire peut aider à soulager les maux du quotidien : cervicalgie, mal de dos, maux de tête, sinusite chronique, syndrome prémenstruel, stress, etc.

La réflexologie aide également les personnes atteintes d’une maladie chronique à améliorer leur qualité de vie : diabète, cancer, sclérose en plaques…

Elle est aussi utilisée dans le cadre des soins palliatifs.

Enfin, la réflexologie est employée en médecine du sport.  

La réflexologie en pratique

Après un interrogatoire complet, le réflexologue commence par un examen minutieux des deux pieds afin de détecter une éventuelle affection locale (cal, cor, verrue, infection…).

Il explore ensuite les pieds en massant chaque zone (plantes, bords, cou-de-pied) à la recherche de zones à traiter.

Il procède enfin au traitement global de ces zones en exerçant des pressions avec le pouce ou en malaxant la voûte plantaire avec le plat du poing. Il traite un pied puis l’autre.

Si parfois une séance suffit, il est généralement conseillé de consolider le résultat par une ou deux séances supplémentaires. Mais en moyenne, le traitement comprend plutôt entre 6 et 8 séances.

Attention, en l’absence de résultats au bout de 3 séances, inutile de continuer !

Précautions

Il est recommandé de consulter son médecin au préalable afin d’exclure toute maladie grave.

Par ailleurs, sachez que la réflexologie est contre-indiquée en cas de phlébite récente, d’arthrite aiguë du pied ou de fracture récente du pied. Sans être forcément contre-indiquée, la pertinence de la réflexologie est à discuter en cas d’arthrose ou de douleurs.

Sources : Secrets des médecins alternatives, Editions Sélection Reader’s Digest, 2009

1 octobre, 2010

Conseils pratiques pour prévenir la déprime…

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 11:42

Conseils pratiques pour prévenir la déprime... dans Santé (166) 4369

En France, une personne sur 5 connaît un jour un épisode dépressif. C’est beaucoup. Mais sans être dépressif, tout le monde peut passer par des moments de déprime, où le moral baisse dangereusement. Si nous ne nous laissons pas tous couler, c’est que, sans en avoir parfois conscience, nous mettons en place des stratégies de prévention.

Comment prévenir la déprime ?

Pour prévenir une déprime, il y a d’abord les attitudes à éviter…
Les stimulants sont néfastes : fumer une cigarette, boire un verre, manger une barre de sucreries, peut sembler donner un coup de pouce. Et c’est bien le cas, mais de manière très fugace. Quelques heures plus tard, la baisse de moral revient, bien plus basse qu’elle ne le serait si l’on n’avait pas usé de stimulant artificiel. Au total, les drogues, les excitants, loin d’aider à remonter la pente, vous entraînent encore plus bas.

Contre la déprimer il y a des attitudes à favoriser :

Augmentez votre dépense physique. Si vous avez le blues, difficile de vous conseiller une heure de footing par jour. Mais sachez que même un tout petit exercice sera extrêmement bénéfique. Allez par exemple marcher 10 minutes. C’est très peu, mais déjà positif… même si vous le faites à l’intérieur, chez vous ! Vous en ressentirez les bienfaits pendant au moins deux heures. Prenez l’air. Ne restez pas enfermé, allez vous asseoir sur un banc dans un jardin public, jardinez, marchez ou même ouvrez la fenêtre et prenez l’air. Vous gagnerez en lumière, en oxygène, et ça fera du bien à votre moral.
Donc, l’idéal est de marcher dehors, dans un endroit où vous êtes entouré de nature !

Prenez soin de vous. Toilette, maquillage, parfum, douche, vêtements seyants, chouchoutez-vous. Cela paraît être de toutes petites choses. Et pourtant, la manière dont vous traitez votre corps est à l’image de la valeur que vous lui donnez. Il est très précieux et mérite le meilleur. Plus vous en prendrez soin, plus il aura de valeur positive à vos yeux. Pensez à vous offrir un gel douche délicieusement parfumé, une brosse à dents neuve, une nouvelle lime à ongles…

Respirez avec une grande amplitude. C’est un exercice minimal de relaxation à faire au moins une dizaine de fois par jour. Cela détend, apaise. Et cela ne vous prend guère de temps !

Donnez-vous du temps de contact agréable. Souriez à la caissière, remerciez la personne qui vous a tenu la porte, téléphonez à des amis, rencontrez vos proches, rendez-leur service ou demandez-leur un service… Chaque contact humain positif vous fait du bien au moral. Alors, cultivez-les volontairement.

Organisez l’espace autour de vous. Votre environnement doit être plaisant pour vous aider à aller vers des idées et une vie plaisante. Offrez-vous une plante, de jolies bougies, un tableau ou faites pousser un bulbe de tulipe, changez un peu l’ordonnance des meubles, choisissez une couleur gaie pour votre housse de couette, vos oreillers…

Contre la déprime : faites-vous du bien

Et puis, pensez à tout ce qui vous fait du bien à vous personnellement qui n’est peut-être pas superposable à quelqu’un d’autre. Une balade en forêt, un bon film au cinéclub, un roman policier, un spectacle comique, une visite au musée d’art moderne, un délire entre amis, faire les magasins, bricoler, jardiner, etc. Au total, avant de penser aux grands changements pour vous sentir mieux, commencez par les tout petits pas. Ils vous permettront d’en faire de plus grands ensuite.

Article publié par Dr Catherine Solano – médecin sexologue le 08/01/2007

4 juin, 2010

A méditer …

Classé dans : Le Bonheur (153),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 16:27

juroujin.gifjuroujin.gifjuroujin.gif

« Un jour, une femme sort de sa maison et voit trois vieillards

avec de longues barbes blanches, assis devant chez elle.

Elle ne les reconnaît pas.

Elle leur dit : «  je ne pense pas que je vous connaisse, mais vous devez avoir faim,

s’il vous plaît, entrez

et je vous donnerai quelque chose à manger.  »

«  Est-ce que les enfants de la maison sont là ?  » demandent-ils.

«  Non, ils sont sortis  », leur répond-elle.

«  Alors, nous ne pouvons pas entrer.  »

En fin d’après-midi, lorsque les enfants reviennent de l’école,

la femme leur raconte son aventure avec les trois hommes.

«  Va leur dire que nous sommes à la maison et invite-les à entrer !  »

disent-ils à leur mère.

La femme sort et invite les hommes à entrer dans la maison.

«  Nous n’entrons jamais ensemble dans une maison  », répondent-ils.

Un des vieillards explique : son nom est « Richesse » dit-il indiquant un de ses amis

et, en indiquant l’autre lui c’est « Succès », et moi je suis « Amour ».

Il ajoute alors : «  retourne à la maison et discute avec ta famille

pour savoir lequel d’entre nous, vous voulez dans votre maison  ».

La femme retourne à la maison et rapporte à sa famille ce qui avait été dit.

«  Comme c’est étrange !  » s’exclament les enfants.

«  Puisque c’est le cas, nous allons inviter « Richesse ». « 

«  La mère n’était pas d’accord. Pourquoi n’inviterions-nous pas « Succès » ?

Votre père en aurait bien besoin dans ses affaires …  »

La plus petite, Raffie, qui suçait encore son pouce, s’exprime à son tour :

« veux mamours, veux mamours…. »

Les parents fondent devant tant de câlinerie enfantine

et la mère sort inviter « Amour » à entrer…

Amour se lève et commence à marcher vers la maison.

Les deux autres se lèvent aussi et le suivent.

Etonnée, la femme demande à « Richesse » et « Succès » :

«  j’ai seulement invité « Amour » pourquoi venez-vous aussi ?  »

Les vieillards lui répondent ensemble :

« si vous aviez invité Richesse ou Succès,

les deux autres d’entre nous seraient restés dehors

mais vous avez invité Amour

et partout où il va, nous allons avec lui, puisque partout où il y a de l’Amour

il y a aussi de la Richesse et du Succès. »

Et la morale de cette histoire :

LA VALEUR D’UNE PERSONNE SE MESURE TOUJOURS AU  BONHEUR  QU’ELLE DONNE AUX AUTRES

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux