DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

14 décembre, 2009

Sagesse …

Classé dans : Le Bonheur (153) — coukie24 @ 13:42

Sagesse ... dans Le Bonheur (153) igorlaptev01

                      Entoure-toi toujours d’amour et d’amitié.
                       Ne ferme pas la porte aux opportunités.

Rapproche-toi toujours d’avantage de tes rêves,
Si le monde ne change pas, avec lui fait la trêve.

Garde toujours intacte ta soif de découverte,
Que ta curiosité soit toujours en alerte.

Mais surtout sois porté par l’espoir et la foi.
Et que la joie de vivre rayonne autour de toi.  

12 novembre, 2009

La complainte du chien abandonné …

Classé dans : Arche de Noé,Textes à méditer (239) — coukie24 @ 16:42

La complainte du chien abandonné ... dans Arche de Noé chien8

Au fond du vieux refuge, dans une niche en bois,
Depuis deux ans je purge, d’avoir trop cru en toi.
Tous les jours je t’attends, certain que tu viendras,
Tous les soirs je m’endors, sans que tu ne sois là.

Pourtant je suis certain, je te reconnaîtrai,
Viens me tendre une main, je te la lécherai.
Tu te souviens très bien, quand je sautais sur toi,
Que tu me caressais, que je dansais de joie.

chien1 dans Textes à méditer (239)

                                                       

Que c’est il donc passé, pour que ce 16 juin,
Heureux que tu étais, je me rappelle bien,
Tu sifflais, tu chantais, en bouclant les valises,
Que tu m’aies attaché, là, devant cette église.

Je ne peux pas comprendre, et ne croirai jamais,
Que toi qui fus si tendre, tu sois aussi mauvais.
Peut-être es-tu très loin, dans un autre pays,
Mais quand tu reviendras, moi j’aurai trop vieilli.

chien4

Ton absence me pèse, et les jours sont si longs,
Mon corps s’épuise, et mon cœur se morfond.
Je n’ai plus goût à rien, et je deviens si laid,
Que personne, jamais, ne voudra m’adopter.

Mais moi je ne veux pas, que l’on me trouve un maître,
Je montre bien mes dents, et je prends un air traître,
Envers qui veut me prendre, ou bien me caresser,
Pour toutes illusions, enfin leur enlever.

Car c’est toi que j’attends, prêt à te pardonner,
A te combler de joie, du mieux que je pourrai,
Et je suis sûr, tu vois, qu’ensemble nous saurions,
Vivre des jours heureux, en réconciliation.

chien2

Pour cela, je suis prêt, à faire de gros efforts,
A rester près de toi, à veiller quand tu dors,
Et à me contenter, même si j’ai très faim,
D’un vulgaire petit os, et d’un morceau de pain.

Je n’ai jamais rien dit, lorsque tu m’as frappé,
Sans aucune raison, quand tu étais énervé,
Tu avais tous les droits, j’étais à ton service,
Je t’aimais sans compter, j’acceptais tous tes vices.

Tu m’as mis à la chaîne, ou tu m’as enfermé,
Tu m’as laissé des jours, sans boire et sans manger,
J’ai dormi bien souvent, dans ma niche sans toit,
Paralysé, raidi, tellement j’avais froid.

chien3
 

Pourtant, si tu reviens, nous partirons ensemble,
Nous franchirons en chœur, la porte qui ressemble,
A celle d’une prison, que je ne veux plus voir,
Et dans laquelle, hélas, j’ai broyé tant de noir.

Voilà, mon rêve se termine, car je vois le gardien,
Puis l’infirmière, et le vétérinaire plus loin,
Ils entrent dans l’enclos, et leurs visages blêmes,
En disent long pour nous, sur ce qu’ils nous amènent.

chien5

Je suis heureux, tu vois, car dans quelques instants,
Je vais tout oublier, et, comme il y a deux ans,
Je m’endormais sur toi, mon cher et grand ami,
Je dormirai toujours, grâce à …l’euthanasie.

Et s’il t’arrive un jour, de repenser à moi,
Ne verse pas de larmes, ne te prends pas d’émoi,
Pour toi, j’étais  » qu’un chien « , tu préférais la mer,
Tu l’aurais su avant, j’aurai payé moins cher.

A vous tous les humains, j’adresse une prière,
Me tuer tout petit, aurait peiné ma mère,
Mais il eut mieux valu, pour moi, cette manière,
Et vous n’auriez pas eu, aujourd’hui, à le faire.

chien7

Texte de Gilbert Dumas.

14 octobre, 2009

En famille !

Classé dans : Famille (34),Le Bonheur (153) — coukie24 @ 23:53

bonheursmiley 

Il y a deux espèces d’hommes, ceux qui s’habituent au bruit et ceux qui essaient de faire taire les autres. J’en ai connu beaucoup qui, lorsqu’ils travaillent ou lorsqu’ils attendent le sommeil, entrent en fureur pour une voix qui murmure ou pour une chaise un peu vivement remuée ; j’en ai connu d’autres qui s’interdisent absolument de régler les actions d’autrui ; ils aimeraient mieux perdre une précieuse idée ou deux heures de sommeil que d’arrêter les conversations, les rires et les chants du voisin.

Ces deux espèces de gens fuient leurs contraires et cherchent leurs semblables par le monde. C’est pourquoi on rencontre des familles qui diffèrent beaucoup les unes des autres par les règles et les maximes de la vie en commun.

Il y a des familles où il est tacitement convenu que ce qui déplait à l’un est interdit à tous les autres. L’un est gêné par le parfum des fleurs, l’autre par les éclats de voix ; l’un exige le silence du soir et l’autre le silence du matin. Celui-ci ne veut pas qu’on touche à la religion ; celui-là grince des dents dès que l’on parle politique. Tous se reconnaissent les uns aux autres un droit de « veto » ; tous exercent ce droit avec majesté. L’un dit : « J’aurai la migraine toute la journée, à cause de ces fleurs », et l’autre : « Je n’ai pas fermé l’oeil cette nuit à cause de cette porte qui a été poussée un peu trop vivement vers onze heures. » C’est à l’heure du repas, comme à une sorte de Parlement, que chacun fait ses doléances. Tous connaissent bientôt cette charte compliquée, et l’éducation n’a pas d’autre objet que de l’apprendre aux enfants. Finalement, tous sont immobiles, et se regardent, et disent des pauvretés. Cela fait une paix morne et un bonheur ennuyé. Seulement comme, tout compte fait, chacun est plus gêné par les autres qu’il ne les gêne, tous se croient généreux et répètent avec conviction : « Il ne faut pas vivre pour soi ; il faut penser aux autres. »

Il y a aussi d’autres familles où la fantaisie de chacun est chose sacrée, chose aimée, et ou nul ne songe jamais que sa joie puisse être importune aux autres. Mais ne parlons point de ceux-là ; ce sont des égoïstes.

Alain, 12 juillet 1907
Extrait de « Propos sur le bonheur ».

8 janvier, 2009

Le paradoxe de notre temps !

Classé dans : Le Temps (89),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 14:16

Le paradoxe de notre temps !  dans Le Temps (89) tisw166s 

Le paradoxe de notre temps dans l’histoire consiste en ce que nous ayons des
bâtiments de plus en plus longs, mais des tempéraments de plus en plus courts;
des autoroutes de plus en plus larges, mais des esprits de plus en plus étroits.

Nous dépensons de plus en plus, mais nous avons de moins en moins ;
nous achetons de plus en plus, mais nous profitons de moins en moins.
Nous avons des maisons de plus en plus grandes et des familles de plus en plus petites. Nous avons plus de facilités, mais moins de temps. Nous avons plus de diplômes mais moins de bon sens; plus de connaissance mais moins de sagesse; plus d’experts mais plus de problèmes; plus de médicaments mais moins de santé.
Nous dépensons trop, rions très peu, conduisons trop vite; nous nous fâchons trop vite, veillons très tard et nous nous levons trop fatigués.
Nous lisons trop rarement, regardons trop la télé et prions trop rarement.
Nous avons augmenté nos richesses, mais nous avons rabaissé nos vertus.
Nous parlons trop, aimons trop rarement et mentons trop souvent.
Nous avons appris comment gagner notre vie mais n’avons pas appris comment vivre notre vie. Nous avons ajouté des années à notre vie mais pas de vie à nos années.
Nous sommes allés sur la lune, mais nous avons du mal à traverser la rue pour rencontrer le nouveau voisin. Nous avons conquis l’espace mais pas notre fort intérieur. Nous avons fait de grandes choses mais pas de meilleures choses.
Nous avons purifié l’air environnant, mais avons pollué notre âme.
Nous avons maîtrisé l’atome mais asservi notre jugement.
Nous écrivons de plus en plus mais apprenons de moins en moins, planifions de plus en plus mais accomplissons de moins en moins.
Nous avons appris à nous presser mais pas à attendre; nous avons des revenus très élevés mais des principes moraux très bas, plus de nourriture mais toujours moins de satisfaction, plus de rencontres mais moins d’amis, plus d’efforts mais moins de succès.Nous construisons toujours plus d’ordinateurs pour emmagasiner plus d’information, pour produire toujours plus de copies, mais nous communiquons de moins en moins.
Nous avons une longue vue sur la quantité, mais une vue courte sur la qualité.
C’est l’époque des fast-foods et de la digestion lente; des hommes de grande taille mais de patience très courte, des gains immenses et des relations vides.
C’est l’époque où il y a beaucoup dans les vitrines et rien dans les réserves..
C’est l’époque des voyages éclairs, des couches jetables, de la réduction des risques, de la moralité au rabais, des aventures d’un soir, des pilules qui remontent, qui tranquillisent, qui tuent. C’est l’époque de plus de loisirs, mais de moins de joie; de menus de plus en plus variés, mais de moins en moins nutritifs.
C’est l’époque des 2 salaires au foyer, mais de plus en plus de divorce; de maisons de plus en plus sophistiquées, mais de plus en plus de foyers brisés.
C’est l’époque de la paix mondiale, mais c’est aussi la guerre dans les familles.
C’est le temps des grandes technologies.
Ce message vous est parvenu à la vitesse de l’éclair…
Vous pouvez cliquer « supprimer » rapidement
ou le méditer doucement et changer peu à peu…
À vous de décider.

Auteur inconnu

Cliquez sur l’image ci-dessous…

innacessibletoile.jpg

27 décembre, 2008

Extrait de poème sur l’amour

Classé dans : Amour (119),Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 17:40

(…) que m’importe ou la mort ou la vie ?
J’aime, et je veux pâlir ; j’aime et je veux souffrir ;
J’aime, et pour un baiser je donne mon génie ;
J’aime, et je veux sentir sur ma joue amaigrie
Ruisseler une source impossible à tarir.

J’aime, et je veux chanter la joie et la paresse,
Ma folle expérience et mes soucis d’un jour,
Et je veux raconter et répéter sans cesse
Qu’apres avoir juré de vivre sans maîtresse,
J’ai fait le serment de vivre et de mourir d’amour.

Dépouille devant tous l’orgueil qui te dévore,
Coeur gonflé d’amertume et qui t’es cru fermé.
Aime et tu renaitras ; fais-toi fleur pour éclore.
Apres avoir souffert il faut souffrir encore ;
Il faut aimer sans cesse apres avoir aimé.

Alfred de Musset

Extrait de poème sur l’amour dans Amour (119) 8aampz1i

16 décembre, 2008

15 Faits importants de la vie !

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 13:48

1. Il y a au moins 5 personnes dans ce monde qui t’aiment au point de mourir pour toi.

2. Il y a au moins 15 personnes qui t’aiment d’une certaine manière.

3. La seule raison pour laquelle une personne te déteste, c’est parce qu’elle veut être comme toi.

4. Un sourire de toi apporte de la joie à quelqu’un, même s’il ne t’aime pas.

5. Toutes les nuits, quelqu’un pense a toi avant d’aller se coucher.

6. Tu représentes le monde pour quelqu’un. 7. Si ce n’était pas pour toi, quelqu’un ne pourrait pas vivre.

8. Tu es spécial et unique.

9. Quelqu’un dont tu ignores l’existence t’aime.

10. Quand tu fais la plus grosse bêtise, quelque chose de bien provient de celle ci.

11. Quand tu penses que le monde te tourne le dos, regarde bien: c’est surtout toi qui tourne le dos au monde.

12. Quand tu penses que tu n’as pas de chance quand tu n’as pas ce que tu veux, tu ne l’auras probablement pas. Si tu crois en toi, probablement, tôt ou tard, tu l’auras.

13. Souviens-toi toujours des compliments que tu reçois. Oublies les remarques méchantes.

14. Dis toujours aux gens ce que tu ressens a propos d’eux; tu te sentiras mieux quand ils le sauront.

15. Si tu as un meilleur ami, prends, le temps de lui dire ce qu’il représente pour toi.

Auteur(e) inconnu(e)

15 Faits importants de la vie ! dans Textes à méditer (239) roorag10

14 décembre, 2008

Les douze clés

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 23:43

Les Douze Clés !

Les douze clés dans Textes à méditer (239) cle

clé du succès: l’enthousiasme

clé de la joie: le sourire

clé de l’amitié: le partage

clé du bonheur présent: l’optimisme

clé de l’épanouissement: le travail

clé de la maîtrise de soi: le calme

clé des découvertes: le silence

clé de la richesse: le don

clé de la sérénité intérieure: le pardon

clé de la planification: l’ordre

clé de l’harmonie: la discrétion

clé de la joie de vivre: l’amour

Auteur inconnu

23 novembre, 2008

Un petit clin d’oeil à un être cher…

Classé dans : Sentiments (132) — coukie24 @ 15:04

Un petit clin d'oeil à un être cher... dans Sentiments (132) 080517015758176052076617 

Clin doeil  CommentClin doeil

Comment peux-tu vieillir en paix si tu regrettes ton enfance ?

Comment peux-tu parler d’aimer si tu ne t’aimes pas ?

Comment peux-tu parler de paix quand ton coeur vit la rage ?

Comment peux-tu parler de bonheur quand ton coeur vit la tristesse ?

Comment peux-tu parler de joie quand ton coeur vit le chagrin ?

Comment peux-tu parler de vie quand ton coeur vit la mort ?

Comment peux-tu parler au présent quand ton coeur vit dans le passé ?

Comment peux-tu parler de rêve quand ton coeur vit tes échecs ?

Comment peux-tu rendre les autres heureux quand ton coeur ne l’est pas?

Comment peux-tu pardonner si tu ne te pardonnes pas ?

Comment peux-tu accepter les autres si tu ne t’acceptes pas ?

Comment peux-tu guérir si tu n’as pas la foi ?

Comment peux-tu rayonner si aucune lumière n’entre en toi ?

Comment peux-tu écrire si tu es vide d’expérience ?

Comment peux-tu créer si tu ne fais pas confiance et ne t’abandonnes pas?

Comment peux-tu changer les autres si tu ne te changes pas d’abord?

Comment peux-tu désirer la richesse si tu as toujours peur de la perdre ?

Comment peux-tu réussir si tu n’es pas heureux de la réussite des autres ?

Comment peux-tu voyager si tu ne rêves pas de voyage ?

Comment peux-tu recevoir si tu ne donnes pas ?

Comment peux-tu vivre, si tu ne crois pas à la vie ?

Comment peux-t-on espérer être ce que l’on n’est pas ?

Marcel Gagnon

17055510.jpg

13 novembre, 2008

L’Amour !

Classé dans : Amour (119) — coukie24 @ 23:31

L’ a m o u r

http://www.dailymotion.com/video/k5cEqXeW7hTgmIuOqx

Une bonne relation, ce n’est pas un jeu que nous jouons ou une fête que nous faisons avec notre moi ( ego trip ). C’est une question d’amour et de deux personnes. Aimer quelqu’un peut nous apporter la plus grande joie que nous connaîtrons dans notre vie, mais ça peut aussi nous blesser plus que nous ne le croirons jamais. Si nous aimons quelqu’un, nous devrions être prêt à faire aussi bien l’expérience du bonheur que du chagrin. C’est la récompense et le risque qu’il faut prendre. À moins d’être d’accord pour en faire l’expérience, nous ne saurons jamais réellement ce que c’est d’aimer et d’être aimé.Partager un amour est probablement l’expérience la plus valable et la plus significative qu’une personne puisse vivre. Et il y a une différence entre être en amour avec quelqu’un et aimer quelqu’un. C’est la différence entre un amour volage, fou, de courte durée et un amour tendre, passionné et durable. Le premier est facile. Le second, celui qui compte vraiment pour nous tous, demande du travail — parce qu’il s’agit de garder la relation.Aimer quelqu’un exige des efforts. Nous devons être capable de communiquer l’un avec l’autre. Personne ne peut lire la pensée d’une autre personne. Nous présumons toujours que notre partenaire sait ce que nous pensons et sentons. Peut-être qu’avec le temps nous pouvons être capable de prédire ou de sentir les pensées de l’un et de l’autre, mais ce n’est jamais parfait et ça prend du temps à développer.Avoir la chance d’aimer et d’être aimé de quelqu’un est une bénédiction. Respectez l’autre pour ce qu’il/elle est et non pas pour ce que vous voulez qu’il/elle soit. Personne n’est parfait. C’est l’amour vrai qui ferme le fossé de l’imperfection pour former une douce surface d’acceptation de l’un et de l’autre. L’amour vrai voit et accepte une personne pour ce qu’elle est. C’est aussi l’amour vrai qui permet à une personne de changer pour le mieux.Même si le pouvoir de l’amour vrai est indéniable, une relation a aussi besoin d’engagement. De toute façon, qu’est-ce que l’amour sans l’engagement de l’un envers l’autre ? C’est comme les principes et les valeurs. Chacun en a mais ils ne veulent pas dire plus que ce que nous sommes prêt à faire pour les défendre. C’est la même chose pour nos engagements envers nos relations et envers la personne que nous aimons.

« L’amour, c’est comme un vase antique. C’est dur à trouver, difficile à avoir et si facile à briser ».

Chaque jour, partout… des gens tombent en amour. Mais en fait combien de ces relations ont le sens de l’oubli de soi plutôt que d’être juste des relations qui se sont formées seulement pour avoir le sentiment intense de tomber en amour ? Je connais des centaines d’amis qui disent les mots magiques « Je t’aime »… mais plus ouvent qu’autrement, la vérité, c’est juste ceci — Je suis en amour avec toi. Il y a une différence entre être en amour avec quelqu’un et aimer quelqu’un.

Si une personne dit qu’elle est en amour avec vous, elle veut dire qu’elle vous aime pour qui vous êtes maintenant et elle est tombée en amour avec vous à cause de la personne que vous êtes maintenant. Cette sorte d’amour est temporaire et durera seulement aussi longtemps que le conte de fée durera. Lorsque la bonne fée arrive la nuit pour nous ramener à la réalité, nous voyons le chagrin d’une telle relation.

Mais si une personne dit qu’elle vous aime, elle veut dire qu’elle vous aime inconditionnellement pour qui vous êtes maintenant, qui vous étiez dans le passé et pour qui vous pouvez être dans le futur. Quand une personne dit qu’elle vous aime et qu’elle le pense vraiment, vous devez vous demander si vous aussi vous aimez cette personne ou si vous êtes seulement en amour avec l’idée d’être en amour. C’est très difficile de voir la différence en pensant d’une manière logique.

Puissiez-vous être béni tout au long de votre voyage à la recherche de l’âme soeur.

Auteur inconnu

fp17xu7

 

2 novembre, 2008

Citations sur le Bonheur – attention voir articles ci-dessous

Classé dans : Le Bonheur (153) — coukie24 @ 17:02

601x6nzd

 Au coeur d’un regard on peut trouver le bonheur

Les gens ne connaissent pas leur bonheur, mais celui des autres ne leur échappe jamais. P. Daninos

Un grand obstacle au bonheur, c’est de s’attendre à un trop grand bonheur. Fontenelle

Le bonheur est un fruit délicieux qu’on ne rend tel qu’à force de culture. Proverbe

Le bonheur ressemble à un diamant, et le plaisir à une goutte d’eau. Chevalier de Boufflers

Le secret du bonheur est d’exiger beaucoup de soi et très peu des autres. A Guinon

Le Bonheur est à votre foyer, ne le cherchez pas dans le jardin des étrangers. D. W. Jerrold

Il y a du plaisir à rencontrer les yeux de celui à qui l’on vient de donner. La Bruyère

La soif du Cœur ne s’apaise pas avec une goutte d’eau. Saadi

Le Bonheur ne se cherche pas : on le rencontre. Il n’est que de savoir le reconnaître et de pouvoir l’accueillir. Françoise Giroud

Le Bonheur ne se multiplie qu’en se divisant. G. Cesbron

Aucun bonheur n’est possible dans l’ignorance,la certitude seule fait la vie calme. Emile Zola

Il n’y a qu’un chemin pour le bonheur, c’est de cesser de nous tracasser pour des choses qui ne dépendent pas de notre volonté. Epictète.

“Le bonheur est une denrée merveilleuse: plus on en donne, plus on en a.” (Madame Necker)

N’attendez pas d’être heureux pour sourire, souriez plutôt afin d’être heureux.
Edward L. Kramer

Une maison en paille où l’on rit, vaut mieux qu’un palais où l’on pleure.
Proverbe Chinois

On n’a que le bonheur qu’on peut comprendre.
Maurice Maeterlinck

On est heureux quand on a dépassé l’inquiétude du bonheur.
Maurice Maeterlinck
Extrait de La sagesse et la destinée

Le bonheur est une sorte d’archipel composé d’instants heureux. Entre ces îlots il y a de l’errance et de la solitude.
Patrice Lepage
L’ange sur le pont

Seul celui qui est heureux peut répandre le bonheur autour de lui.
Paulo Coelho

Il n’y a que deux choses qui servent au bonheur : c’est de croire et d’aimer.
Charles Nodier

C’est dans le mépris de l’ambition que doit se trouver l’un des principes essentiels du bonheur sur la terre.
Edgar Poe
Le domaine d’Arneihm

Ce qui m’intéresse, ce n’est pas le bonheur de tous les hommes, c’est celui de chacun.
Boris Vian

Pour justifier la vie, il suffit de quelques instants radieux d’un éclair de bonheur.
Henri Petit

Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie.
Pierre de Ronsard
Sonnets pour Hélène – A Hélène

La joie réside au plus intime de l’âme ; on peut aussi bien la trouver dans une obscure prison que dans un palais.
Thérèse de Lisieux

Un homme est heureux tant qu’il décide de l’être, et nul ne peut l’en empêcher.
Alexandre Soljenitsine

L’explication du malheur de bien des gens, c’est qu’ils ont le temps de se demander s’ils sont heureux ou s’ils ne le sont pas.
Georges-Bernard Shaw

Il faut rire avant d’être heureux, de peur de mourir sans avoir ri.
Jean de La Bruyère
Les Caractères

Il y a une espèce de honte d’être heureux à la vue de certaines misères.
Jean de La Bruyère
Les Caractères

Nous agissons toujours comme si le confort et le luxe étaient essentiels à notre existence, alors qu’il suffit pour être réellement heureux de trouver quelque chose qui nous intéresse passionnément.
Charles Kingsley

L’espérance est un emprunt fait au bonheur.
Joseph Joubert
Pensées

Il faudrait essayer d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple.
Jacques Prévert

Quand on n’a besoin que de peu de chose, un rien suffit, et quand un rien suffit, on n’a pas besoin de grand chose.
Pierre Dac

Il n’y a qu’un devoir, c’est d’être heureux.
Denis Diderot

Souvent une fausse joie vaut mieux qu’une tristesse dont la cause est vraie.
René Descartes

L’homme qui réclame sa liberté, c’est au bonheur qu’il pense.
Joseph Autran

Ni l’or ni la grandeur ne nous rendent heureux.
Jean de La Fontaine

Le bonheur n’est pas le but mais le moyen de la vie.
Paul Claudel

Un des secrets du bonheur, c’est d’être indifférent à son propre humeur.
Alain

Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d’attente.
Jules Renard

Manifester son bonheur est un devoir ; être ouvertement heureux donne aux autres la preuve que le bonheur est possible.
Albert Jacquard - Extrait de Petite philosophie à l’usage des non-philosophes

Le plus grand secret pour le bonheur, c’est d’être bien avec soi.
Bernard le Bovier Fontenelle
Extrait Du bonheur

Si nous sommes dans la joie, gardons-nous de porter nos pensées au-delà du présent.
Horace

Le bonheur est une chose bizarre. Les gens qui ne l’ont jamais connu ne sont peut-être pas réellement malheureux.
Louis Bromfield
Extrait de Mrs. Parkington

Le bonheur, c’est d’être heureux ; ce n’est pas de faire croire aux autres qu’on l’est.
Jules Renard
Extrait de Journal

Il faudrait convaincre les hommes du bonheur qu’ils ignorent, lors même qu’ils en jouissent.
Baron Charles de Montesquieu
Extrait de Mes pensées

Le bonheur ne consiste pas à acquérir et à jouir, mais à ne rien désirer, car il consiste à être libre.
Epictète
Extrait de Manue

L’homme est malheureux parce qu’il ne sait pas qu’il est heureux.
Fiodor Dostoïevski
Extrait de Les démons

Si on ne voulait qu’être heureux, cela serait bientôt fait. Mais on veut être plus heureux que les autres, et cela est presque toujours difficile parce que nous croyons les autres plus heureux qu’ils ne sont.
Baron Charles de Montesquieu
Extrait de Mes pensées

Le bonheur humain est composé de tant de pièces qu’il en manque toujours.
Bossuet

Il ne faut pas de tout pour faire un monde. Il faut du bonheur et rien d’autre.
Paul Eluard

Ce n’est pas de vivre selon la science qui procure le bonheur ; ni même de réunir toutes les sciences à la fois, mais de posséder la seule science du bien et du mal.
Platon
Dialogues

Le plus souvent, on cherche son bonheur comme on cherche ses lunettes : quand on les a sur le nez.
F. Droz

On peut supporter seul le chagrin, mais il faut être deux pour être heureux.
E. Hubbard

La beauté est source de bonheur pour qui sait la découvrir.
A. Carrel

Puisque l’ultime bonheur de l’homme ne se trouve pas dans les biens extérieurs, dits biens de fortune, ni dans les biens du corps, ni dans ceux de l’âme… il ne peut se trouver que dans la contemplation de la vérité.
Saint-Thomas
Contre les Gentils III – chap. 37

Heureux ceux qui n’espèrent rien, ils ne seront pas déçus
Alfred Hitchcock

Le but de l’éducation, c’est de doter l’individu de tout ce qui va lui permettre de parvenir à un bonheur valable pour lui-même et de rendre heureux les autres.
Lev Kassil
Et du lilas dans le cosmos.

Un souvenir Heureux est peut-être sur terre plus vrai que le Bonheur.
Alfred de Musset

Je travaille à être heureux : c’est le plus beau des métiers.
Roland de Lassus

L’humanité serait depuis longtemps heureuse si tout le génie que les hommes mettent à réparer leurs bêtises ils les employaient à ne pas les commettre.
Georges-Bernard Shaw

Si vous placez votre bonheur entre les mains de quelqu’un d’autre, tôt ou tard, il ou elle le brisera. Si vous donnez votre bonheur à autrui, il peut vous en priver. Alors que si le bonheur ne vient que de l’intérieur de vous-même, qu’il est le résultat de votre amour, c’est vous qui en êtes responsable. On ne peut jamais rendre autrui responsable de son amour, et pourtant lorsqu’on se marie à l’église, la première chose qu’on fait est d’échanger des alliances. Chacun met son étoile entre les mains de l’autre, et s’attend à ce que l’autre le rende heureux. Pourtant, quel que soit l’amour que nous ayons pour quelqu’un, il est impossible d’être pour lui ce qu’il souhaiterait que nous soyons.
Don Miguel Ruiz
La Maîtrise de l’Amour – Apprendre l’art des relations

Votre bonheur ne peut venir que de l’intérieur, et il est le fruit de votre amour. Lorsque vous êtes conscient que personne ne peut vous rendre heureux, et que le bonheur est le résultat de votre propre amour, vous découvrez la plus grande maîtrise des Toltèques : la Maîtrise de l’Amour.
Don Miguel Ruiz
La Maîtrise de l’Amour – Apprendre l’art des relations

Il y a des milliers de façons d’exprimer votre bonheur, mais il n’y a qu’une seule manière d’être vraiment heureux, et c’est d’aimer.
Don Miguel Ruiz
La Maîtrise de l’Amour – Apprendre l’art des relations

Les racines du bonheur naissent dans le malheur.
Anonyme

Le bonheur n’est pas un événement, c’est une aptitude.
Duc de La Rochefoucauld

Le soleil ne se lève que pour celui qui va à sa rencontre.
Gnanannanda

Ils ne savent pas que le véritable bonheur est de rencontrer une autre vie et de la serrer dans ses bras.
Mano Dayak
« Je suis né avec du sable dans les yeux. »

Le vrai bonheur coûte peu ; s’il est cher, il n’est pas d’une bonne espèce.
François René De Chateaubriand

Bonheur : faire ce que l’on veut et vouloir ce que l’on fait.
Françoise Giroud

Tant d’hommes qu’on croit heureux parce qu’on ne les voit que passer.
Astolphe de Custine

On n’est pas heureux : notre bonheur, c’est le silence du malheur.
Jules Renard

Il faut créer le bonheur pour protester contre l’univers du malheur.
Albert Camus

Le bonheur n’est jamais immobile.
André Maurois

Le bonheur n’est pas un gros diamant, c’est une mosaïque de petites pierres harmonieusement rangées.
Alphonse Jean-Baptiste Karr

Les hommes ne veulent pas construire leur bonheur, ils veulent seulement réduire leur malheur.
Bernard Werber

Ce ne sont pas les richesses qui font le bonheur, mais l’usage qu’on en fait.
Cervantès

Le bonheur est quelque chose qui se multiplie quand il se divise.
Paulo Coelho

Le bonheur compense en intensité ce qui lui manque en durée.
Robert Frost

Le bonheur est un hôte discret, dont on ne constate souvent l’existence que par son acte de décès.
Adrien Decourcelle

Le bonheur, c’est quand le temps s’arrête.
Gilbert Cesbron

29 octobre, 2008

Jour après jour…

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 10:10
 Récap. des citations du jour

Jour après jour... dans Citations, proverbes... 976699re3

Mardi 23 mars 2010 :  «Savoir écouter, c’est posséder, outre le sien, le cerveau des autres.»
Léonard de VINCI

Le Mercredi 29.10.08 : « Le seul moyen de se débarrasser d’une tentation, c’est d’y céder. »  Oscar Fingal O’Flahertie Wills WILDE

Jeudi 30.10.08 : « Le ciel est le pain quotidien des yeux »  R. W. Emerson 

Vendredi 31.10.08 : « Qui vit sans folie n’est pas si sage qu’il croit. »  François de la Rochefoucauld     

Samedi 01.11.08 : « L’âme n’aurait pas d’arc en ciel, si les yeux n’avaient pas de larmes. »  John Vance Cheney 

Dimanche 02.11.08 :   »Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant q’on ne les a pas tentées. »  A. Gide   

Lundi 03.11.08 :    »Il y a des choses qu’on ne peut dire qu’en embrassant… Parce que les choses les plus profondes et les plus pures peut-être ne sortent pas de l’âme tant qu’un baiser ne les appelle. »  Lamartine  

Mardi 04.11.08 : « Les poules pondent des oeufs et les coqs ont des ailes, car les poules ont besoin d’eux, et les coqs ont besoin d’elles. »   Dicton  

Mercredi 05.11.08 : « Le pessimisme est d’humeur, l’optimisme est de volonté.«   Alain    

Jeudi 06 et Vendredi 07.11.08, samedi 08.11.08 : « Il n’est pas d’hiver sans neige, de printemps sans soleil, et de joie sans être partagée. »  Proverbe     

Dimanche 09.11.08 : « Les passions sont les seuls orateurs qui persuadent toujours. »  F. de la Rochefoucaud

Lundi 10.11.08 :  « Le Temps est un grand maître, il règle bien des choses. »  Corneille

Mardi 11.11.08 :  « Une joie partagée est une double joie, un chagrin partagé est un demi-chagrin. »  J. Deval

Mercredi 12.11.08 : «Nous sommes automates dans les trois quarts de nos actions.»
Gottfried Wilhelm LEIBNIZ

Jeudi 13.11.08 : «L’optimiste pense qu’une nuit est entourée de deux jours, le pressimiste qu’un jour est entouré de deux nuits.»   G.Bernanos

Vendredi 14.11.08 : «L’éducation nous apprend les règles de la vie, L’expérience nous apprend les exceptions.»  M et A.Guillois

Samedi 15.11.08 : «J’ai réinventé le passé pour voir la beauté de l’Avenir.»
Aragon

Dimanche 16.11.08 et lundi 17.11.08 : «Il faut écrire pour soi, c’est ainsi que l’on peut arriver aux autres.» Eugène IONESCO

Mardi 18.11.08 : «Le secret du bonheur et le comble de l’art, c’est de vivre comme tout le monde en étant comme personne.» Simone de Beauvoir 

Mercredi 19.11.08 :  «Le sort fait les parents, le choix fait les amis.»
Jacques Delille

Jeudi 20.11.08 : «Coeur qui soupire n’a pas ce qu’il désire.» A. de MONTLUC

Vendredi 21.11.08 : «Le passé est soldé, le présent vous échappe, soyez à l’avenir.»
G. de Lévis

Samedi 22.11.08 : « Je puis tout pardonner aux hommes, excepté l’injustice, l’ingratitude et l’inhumanité. » Denis Diderot

Dimanche 23.11.08 : «Le pessimisme est d’humeur ; l’optimisme est de volonté.»
M Alain

Lundi 24.11.08 : «C’est quand on a tout donné, quand on ne tient plus à rien qu’on possède tout.» M Jouhandeau

Mardi 25.11.08 : «L’expérience de chacun est le trésor de tous.» G. de Nerval

Mercredi 26.11.08 : «Quant on vit au milieu des roses, on en prend malgré soi le parfum.»
Proverbe

Jeudi 27.11.08 : «Sur les ailes du Temps, la tristesse s’envole.»
Jean de la Fontaine

Vendredi 28.11.08 : «Tous les secrets de la nature gisent à découvert et frappent nos regards chaque jour sans que nous y fassions attention.»
A. Gide

Samedi 29.11.08 : «La façon de donner vaut mieux que ce qu’on donne.»
Corneille

Dimanche 30.11.08 : «Rien de grand ne se fit jamais sans enthousiasme.»
R.W. Emerson

Lundi 01.12.08 et Mardi 02.12.08 :«Qui s’embarrasse à regretter le passé perd le présent et risque l’avenir.»
Francisco de Quevedo

Mercredi 03.12.08 : « Tous les hommes ne sont pas capables de grandes choses, mais tous sont sensibles aux grandes choses » Alfred de Musset 

Jeudi 04.12.08 et 05.12.08 : « Si l’étalon et la jument trottent, comment le poulain irait-il lentement ? » Proverbe Allemand

Samedi 06.12.08 : « Corps, mon vieux compagnon, nous périrons ensemble. Comment ne pas t’aimer, forme à qui je ressemble puisque c’est dans tes bras que j’étreins l’univers ? » Marguerite Yourcenar

Dimanche 07.12.08 : « On dirait que l’âme des justes donne, comme les fleurs, plus de parfums vers le soir. » Madame de Staël

Lundi 08.12.08 : « Les hommes sont ainsi : Eternels insatisfaits, Désireux de ce qu’ils n’ont pas, Et ignorant les trésors qu’ils possèdent. » Jacob

Mardi 09.12.08 : « Les hommes sont ainsi : L’enfance trouve son paradis dans l’instant. Elle ne demande pas du bonheur. Elle est le bonheur. » L. Pauwels 

Mercredi 10.12.08 : « La vérité a un coeur tranquille. » William Shakespeare

Jeudi 11.12.08 : « Chaque fois que l’aube paraît, le mystère est là tout entier. » R. Daumal

Vendredi 12.12.08 : « Il faut vivre et non pas seulement exister. » Plutarque

Samedi 13.12.08 : « La jeunesse est une ivresse continuelle : c’est la fièvre de la raison. » F. de la Rochefoucauld

Dimanche 14.12.08 : « Le goût est la conscience du beau, comme la conscience est le goût du bon. » J. de Maistre

Lundi 15.12.08 : « Celui qui connaît l’art de vivre avec soi-même ignore l’ennui. » Erasme

Mardi 16.12.08 : « Le peuple, le feu et l’eau sont des forces indomptables. » P. de Milet

Mercredi 17.12.08 : »Les conseils de la vieillesse éclairent sans échauffer, comme le soleil de l’hiver. » Vauvenargues

Jeudi 18.12.08 : « La bonne volonté raccourcit le chemin. » Proverbe

Vendredi 19.12.08 : « Il est des paroles qui montent comme la flamme et d’autres qui tombent comme la pluie. » Marie d’Agoult

Samedi 20.12.08 :« La bouche parle selon l’abondance du coeur. » Proverbe

Dimanche 21.12.08 : « Les vertus se perdent dans l’intérêt, comme les fleuves se perdent dans la mer. » de la Rochefoucauld

Lundi 22.12.08 : « Nous aurions souvent honte de nos plus belles actions, si le monde voyait tous les motifs qui les produisent. » de la Rochefoucauld

9 octobre, 2008

L’Amour, c’est quoi ?

Classé dans : Amour (119) — coukie24 @ 10:04

L’AMOUR, C’EST QUOI ?

William Shakespeare a dit: « L’Amour n’est pas l’Amour s’il fane lorsqu’il se trouve que son objet s’éloigne, quand la vie devient dure, quand les choses changent, le vrai Amour reste inchangé. »

Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ? Qui ne se rappelle pas avoir effeuillé la marguerite cherchant à vaincre l’affreux doute quant à l’amour du ou de la bien-aimée ? Qui ne se rappelle pas les émotions du premier amour naissant à 14, 16 ou 18 ans ? Comment la proximité de l’élu(e) pouvait nous faire chavirer et rêver pendant des heures… avant même de lui avoir adresser la parole ? Nous étions en amour avec l’Amour.

La première sortie, le premier baiser, la première promesse, la première caresse, le premier projet rêvé à deux. Il était tellement merveilleux ; elle était tellement belle ; rien n’existait plus sans lui ; l’avenir n’était pas possible sans elle. Notre amour était pur et éternel. Nous transformions le monde, avions les plus beaux enfants et nous vivions heureux. Rien ne pouvait nous arrêter. Sauf…

La première peine d’amour. Que de pleurs et de sanglots ! Comment a-t-il pu me faire cela ? Jamais je n’aurais imaginé qu’elle puisse être comme ça. Quel grand vide crée la première peine d’amour ! Que de mal au ventre et à l’estomac la perte de l’être aimé peut susciter. Quelle déprime ! Et juste avant de sombrer complètement, voilà qu’arrive… un nouvel amour.

Nous nous rappelons toujours avec nostalgie nos premières amours d’adolescence. Et comment l’apprentissage de l’amour a pu être parsemé d’embûches, mais aussi de plaisirs et de joies indescriptibles. Jusqu’au moment où enfin la perle rare arrive et qu’on fasse le grand saut : on se promet de s’aimer toujours, pour le meilleur et pour le pire.

Cependant, d’après les statistiques officielles, seulement 2 couples sur 10 confirment la conclusion des romans ou films d’amour: ils se marièrent, eurent de nombreux enfant et vécurent heureux ? Nous connaissons tous des couples complices qui s’aiment depuis leur adolescence, qui ont étudié ensemble, qui ont de beaux enfants et qui semblent faits pour passer le reste de leur vie ensemble. Mais nous connaissons plus de couples qui, oh ! surprise, ont divorcé. En fait, 5 mariages sur 10 actuellement, selon les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé, aboutissent au divorce. Et les trois couples qui restent ensemble, pour le meilleur mais surtout pour le pire, ne se parlent plus ou s’engueulent jusque dans les résidences pour personnes âgées.

Qu’est-ce qui fait la réussite des couples qui marchent et passent à travers les années ? Y aurait-il une formule magique ou miracle à la portée de tous ? Qu’est-ce qui fait que certains ne semblent jamais avoir de problèmes avec leurs amours et que d’autres semblent toujours prêts à se suicider ou à déprimer après une peine d’amour ? Des gens paraissent heureux, avec ou sans partenaires stables ; d’autres s’accrochent au premier venu ou à la première qui ne sait dire non.

On a beaucoup écrit sur les difficultés de l’amour. Des centaines de livres démontrent jusqu’à quel point l’amour est souvent consommé comme une drogue, et évidemment lorsque la drogue fait défaut, arrivent les symptômes du manque, physiques et psychologiques.

Mais qu’est-ce que l’amour ?
On dit que l’amour est une émotion. Le petit Robert nous dit qu’une émotion est : un mouvement, une agitation, une réaction affective, en général intense. L’amour serait donc un mouvement vers quelqu’un. Comment deux personnes en mouvement, l’une vers l’autre et dans leur vie respective, peuvent-elles faire durer ce mouvement réciproque à travers les vicissitudes de la vie à deux ?

À mon avis, il existent trois conditions essentielles à la pérennité de l’amour : l’admiration, le rêve et le désir sexuel. Et ces trois composantes doivent être canalisées vers la même personne. Et réciproques. Et stables. Mais pas nécessairement dans l’ordre : le désir peut naître de l’admiration ou vice-versa.

Je ne peux aimer quelqu’un que si je l’admire et que je me sente admiré par ce quelqu’un. L’admiration est un sentiment de joie et d’épanouissement devant ce qu’on juge beau ou grand (petit Robert). Il n’y a de l’amour que dans le respect. À partir du moment où l’on se crie des bêtises, on hypothèque sérieusement l’amour. On peut ne pas être toujours d’accord sur l’éducation des enfants, la façon de dépenser l’argent (ce sont là les deux principales sources de désaccord)…, mais on doit toujours être d’accord sur le fait que l’autre est une personne humaine unique et digne de respect et d’admiration. N’oublions pas que deux amants sont aussi deux ennemis intimes… qui se doivent respect. La baisse de l’admiration est parallèle à la baisse de l’amour. D’où l’importance de rester debout devant son partenaire.

Deux personnes qui s’aiment partagent les mêmes projets, les mêmes rêves ; ce sont deux complices qui complotent ensemble leur avenir : l’achat de la première maison ou de la première voiture, l’arrivée du premier enfant et des suivants, les succès professionnels de l’un ou l’autre, l’implication sociale, les vacances, la retraite… Encore là, les rêves individuels ne sont pas nécessairement les mêmes et ne doivent pas nécessairement se subordonner aux rêves du couple, mais à partir du moment où les rêves personnels prennent le dessus, ou encore à partir du moment où je me surprends à rêver avec un(e) autre, la fin du rêve commun est proche. Tout couple est basé sur deux personnes autonomes possédant leurs propres projets respectifs. S’aimer, c’est rêver ensemble de choses possibles.

Évidemment, l’amour est basé sur l’attraction physique mutuelle. Tellement que l’acte d’amour désigne les relations sexuelles. Qu’y a-t-il de plus merveilleux que de faire l’amour avec l’être aimé ? Aimer quelqu’un, c’est vouloir se coller, se toucher, se caresser, s’interpénétrer, se fusionner. Mais, c’est aussi entretenir son désir et le désir de l’autre en conservant une certaine distance. Tu n’es pas moi et ne je suis pas toi. Un plus un ne fait pas un, mais trois, i.e. toi, moi et nous. Les coups de foudre ne peuvent survivre à la passion, car la fusion totale tue le désir. Je désire seulement ce que je n’ai pas, pas ce que je possède. Tu existes aussi en dehors de moi et j’existe en dehors de toi. La distance est nécessaire au désir et permet au rapprochement de se transformer en plaisir.

Est-ce à dire qu’une difficulté sexuelle ou une perte de libido signifie une perte d’amour ? Parfois, mais pas toujours. C’est toutefois un indice qu’il se passe quelque chose chez l’un ou l’autre ou dans la dynamique du couple dont le couple doit s’occuper au plus tôt s’il veut survivre. Besoin d’être seul, de parler, d’être écouté, de partir ensemble loin des enfants et du travail, de se reposer, de trouver un nouveau rêve commun, de retrouver l’être admirable que je suis et que l’autre est, de réajuster nos mouvements respectifs et de couple.

Il est vrai que le coeur a des raisons que la raison ne connaît pas, mais la raison peut enseigner au coeur la direction à prendre et comment reconnaître les indices précurseurs de l’essoufflement de l’émotion. L’amour durable, on ne le répètera jamais assez, est fait de passion et de raison, de cur et de tête.

Vivre à deux n’est pas un comportement instinctif. Nous devons apprendre à vivre à deux, tout comme nous avons appris à marcher, parler, écrire, faire de la bicyclette, conduire une voiture, faire notre métier, etc. Mais… où sont les professeurs ???

encadré – L’amour, c’est :

Offrir des fleurs sans raison.
Aimer l’autre, surtout démaquillé.
Faire le petit quelque chose qui fait la différence entre être bien et être très bien.
Mettre son nez dans l’oreiller de l’autre lorsqu’il est parti.
Accepter l’importance d’une distance temporaire.
Trouver agréable de faire la vaisselle parce qu’on est ensemble.
Savoir rigoler ensemble, l’un de l’autre.
Téléphoner, dire je t’aime, et raccrocher.
Effleurer l’aura de l’autre, sans le toucher physiquement.
Se voir avec de nouveaux yeux.
Prendre le rasoir de l’autre sans se faire chicaner.

Et pour vous, c’est quoi, l’amour ?

Yvon Dallaire

080625093959176052215540.jpg 

12
 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux