DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Recherche : images saisons

28 février, 2019

f – Mars et ça repart…

Classé dans : — coukie24 @ 10:00

PETER MOTZ nouvelle

Le mois de mars est à cheval sur les saisons d’hiver et du printemps, puisque ce dernier commence le 21 mars. On a l’habitude de dire « au mois de mars, vent fou ou pluie, que chacun veille bien sur lui ». Côté événement, le 8 mars est célébrée la journée mondiale de la Femme.

printemps011 (1)

cadre-bonjour-et-bienvenue

      Sur mon Blog, bonne et agréable visite  

f - Mars et ça repart... dans Blogs préférés zkv2v7hw 

                 citation-douceur

1425394127

Brouillard en mars
Gelée en mai 

C’est en mars que le printemps chante
Et que le rhumatisme augmente 

De mars la verdure
Mauvais augure 

En mars autant de gelées
En avril autant de poussées 

En mars, les vaches au pré
Si ce n’est pour manger
C’est pour s’y gratter 

En mars, vent ou pluie
Que chacun veille sur lui 

La vigne me dit :
En mars me lie
En mars me taille
En mars, il faut qu’on me travaille ! 

Le mois de mars doit être sec
Avril humide et mai frisquet
Pour que juin tienne ce qu’il promet 

Le soleil de mars
Donne des rhumes tenaces 

Mars est capable
De tuer les bêtes à l’étable

Mars venteux
Verger pommeux 

Pluie de mars grandit l’herbette
Et souvent annonce disette 

Poussière de mars
Poussière d’or 

Quand mars bien mouillé sera
Beaucoup de fruits cueilleras 

Quand mars bien mouillé sera
Bien du lien il te donnera 

Quand mars entre comme un mouton
Il sort comme un lion 

Quand mars se déguise en été
Avril prend ses habits fourrés 

Mars gris, avril pluvieux
Font l’an fertile et plantureux

3cghjxa8 dans Blogs préférés

Vive le Printemps !

mimosa

 Mars

Il tombe encore des grêlons,
Mais on sait bien que c’est pour rire.
Quand les nuages se déchirent,
Le ciel écume de rayons.

Le vent caresse les bourgeons
Si longuement qu’il les fait luire.
Il tombe encore des grêlons,
Mais on sait bien que c’est pour rire.

Les fauvettes et les pinsons
Ont tant de choses à se dire
Que dans les jardins en délire
On oublie les premiers bourdons. 
 

Il tombe encore des grêlons.

 

Maurice Carême

xmqga9m2

J’ai pioché un peu partout dans le net des images, gifs et des textes.
Si certaines sont à vous ou que le nom de l’auteur n’y figure pas, n’hésitez pas à me joindre ! si certaines images doivent obtenir une autorisation pour être publiées , faites moi le savoir, je retirerai aussitôt les images, car en aucun cas je ne veux nuire à qui que ce soit.
Bonne visite et contactez-moi en cas de problème.  

Merci 

mws11.gif

colorsofspring999henrywadsworth

z1bv4va7

9128620-arbre-floral-en-couleurs-pastels-pour-votre-design-printemps

1z6x2q64

2031611

4652

Il-y-a-des-pluies-de-printemps-délicieuses-où-le-ciel-a-l’air-de-pleurer-de-joie

2251328-belle-fleurs-de-printemps-sur-un-magnolia-japonais.2

9c67bc9f

enfin-le-printemps

14b4ffe9

Le-printemps-sannonce-toujours-rempli-de-promesses...-sans-jamais-nous-mentir-sans-jamais-défaillir.

2 septembre, 2016

Aux couleurs de septembre …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 13:26

Aux couleurs de septembre ...  dans Poésies, Fables, contes, ... (171) 1301408198

Mon bel été est presque terminé
Quand je vois septembre arriver
Quand les fleurs vont se dessécher
Ou que les feuilles seront coloriées

Au fond je le sais, il faut être réaliste
Mais je me permets d’être un peu triste
L’été depuis toujours, est ma saison préférée
Celle qui m’a fait le plus souvent rêver

Durant mes étés j’avais beaucoup de projets
De mes étés, j’ai gardé beaucoup de secrets
Je me surprenais parfois à désirer
Des choses, extérieures à mes pensées

Pourtant mois de septembre, et tes jours radieux
Tu seras toujours un délice pour mes yeux
De nos saisons, tu es le plus grand séducteur
Tu nous grises avec tes belles couleurs

Durant chaque nuit je peux me reposer
Pour profiter de chacune de mes journées
Il faut croire que tu es un bon système
On veut se rapprocher de celle qu’on aime

On a le goût de lui écrire des poèmes
Aussi, lui dire souvent qu’on l’aime
Mois de septembre tu sais, à bien y penser
Je devrais te garder toute l’année

Je serais prêt même, à te privilégier
Mais il ne faudrait pas, le dire à l’été

Texte Claude Marcel Breault

1301408198 dans Poésies, Fables, contes, ... (171)

1 juillet, 2012

Liberté …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 20:14
Liberté ... dans Poésies, Fables, contes, ... (171) 1314109272

 Liberté

 Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable de neige
J’écris ton nom

Sur les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom

Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom

Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J’écris ton nom

Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom

Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom

Sur chaque bouffées d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom

Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom

Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J’écris ton nom

Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes raisons réunies
J’écris ton nom

Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’écris ton nom

Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J’écris ton nom

Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J’écris ton nom

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attendries
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom

Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté

Paul Eluard, Poésies et vérités, 1942

76ac6a6e dans Poésies, Fables, contes, ... (171)

29 mars, 2011

L’eau : faut-il vraiment en boire un litre ½ par jour ?

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 11:33

L'eau : faut-il vraiment en boire un litre ½ par jour ? dans Santé (166) 5580_0

Nous avons toujours besoin de beaucoup d’eau quelle que soit la saison. Mais l’eau ne se trouve pas seulement dans les boissons. Alors, quelle quantité d’eau faut-il vraiment boire ?

Boire un litre et demi d’eau ?

Le dogme du litre et même du litre et demi d’eau quotidienne est bien ancré dans nos têtes grâce aux multiples campagnes de toutes sortes serinées depuis des dizaines d’années. D’ailleurs, la majorité des bouteilles d’eau en contient 1 litre ½ , ce qui est censé être notre ration quotidienne.

Ce grand principe a été remis en question l’an dernier dans une étude publiée par des chercheurs américains de l’Université de Pennsylvanie et qui fit grand bruit. Ils affirmaient en effet que boire une bouteille d’eau ne servait à rien et en tout cas pas à mieux éliminer les toxines. Quelle que soit la quantité d’eau absorbée, celles-ci étaient de toutes façons virées par les reins.

Il leur fut répliqué alors, via d’habiles campagnes publicitaires des marchands d’eau en bouteilles, que le litre et demi d’eau quotidien était bel et bien nécessaire. Personne ne prit la peine de rappeler cette évidence : les besoins en eau sont variables d’une personne à l’autre, selon ses dépenses énergétiques, son alimentation et les saisons.

Besoins en eau : 1 ml par calorie

Nous avons besoin de 1 ml d’eau pour chaque calorie que nous dépensons. Lorsque nos dépenses énergétiques sont de 2000 calories (moyenne féminine), c’est 2 litres d’eau qui nous sont nécessaires. Lorsqu’il s’élèvent à 2500 calories (moyenne masculine), il faut alors 2,5 litres d’eau. Mais il n’est pas nécessaire pour autant d’en boire 2 ou 2,5 litres car nous mangeons de l’eau à chaque repas.

Tous les aliments contiennent de l’eau

Tous les aliments, sauf le sucre et l’huile, contiennent de l’eau. Les fruits et les légumes en sont les plus riches : 90 % en moyenne.

Quand nous mangeons les bonnes quantités de fruits (300 g) et de légumes (500 g) quotidiennes, voilà déjà bien plus d’un demi-litre d’eau (700 g environ) engrangé. Et lorsqu’une partie des légumes est transformé en soupe, cela fait encore plus d’eau !
Il y a aussi de l’eau dans tous les produits laitiers (50 à 85 %), dans les viandes et les poissons (60 à 80%), dans les pâtes, le riz et les autres céréales (on les cuit dans de l’eau qu’ils absorbent !).

Tout cela fait que nous arrivons largement à manger plus d’un litre d’eau chaque jour. Sauf si l’on fait l’impasse sur les fruits et les légumes (ce qui est très mauvais pour la santé !), on peut estimer que nous mangeons 1,5 litre d’eau chaque jour. Quand les besoins en eau sont de 2 litres, cela ne fait plus qu’un demi-litre à boire !
Et quand on ajoute à cela le bol (25 cl en moyenne) de lait ou de café ou de thé du matin, les autres thés ou cafés dans la journée, il ne nous reste même pas un quart de litre d’eau pure à ingurgiter ! Si par malheur nous sommes consommateurs de boissons sucrées, alors on n’a plus du tout besoin d’eau pure, mais nous fichons en l’air – faut-il le rappeler ? – notre équilibre alimentaire.

Chaleur, climatisation et sel augment les besoins en eau

En hiver, nous vivons souvent dans une atmosphère surchauffée. Nous sommes très couverts. Tout cela nous fait insidieusement transpirer et augmente donc nos besoins en eau. Il est donc nécessaire de boire plus et de préférence de l’eau pure car si nous nous désaltérons avec des cafés et des thés, nous majorons notre dose de caféine, et ce n’est pas vraiment bénéfique pour notre système nerveux. En plus, la caféine suscite une rapide envie de pipi, ce qui induit alors un cercle vicieux qui peut devenir déshydratant.

Sel et eau sont liés dans notre organisme. Lorsque l’on mange quelque chose de très salé, le besoin en eau se fait assez vite sentir dans les heures suivantes tout simplement par la soif qui donne alors envie d’un bon grand verre d’eau bien désaltérant !

Selon les jours, les circonstances climatiques, l’alimentation, les besoins en eau pure sont finalement très variables.

Article publié par Paule Neyrat, Diététicienne le 08/02/2010 – 01:00

 

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux