DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Recherche : image automne

28 mars, 2015

Changement d’heure : de bonnes pratiques pour éviter la fatigue

Classé dans : Autres fêtes ou évènements,Santé (166) — coukie24 @ 21:40

1425398779

Deux fois par an, on décale son horloge pour mieux suivre les variations d’ensoleillement et économiser de l’énergie. Si 70 pays appliquent le changement d’heure, celui-ci a toujours été critiqué par les scientifiques. Pourquoi ? Comment s’y préparer au mieux ?

Changement d’heure : pour quoi faire ?

Changement d’heure : pour quoi faire ?

Les hommes ont, de tout temps, adapté leurs périodes d’éveil et d’activité à l’ensoleillement saisonnier. Mais c’est Benjamin Franklin, célèbre homme de sciences et de lettres américain, qui a formalisé l’idée de se lever une heure plus tôt le matin, histoire d’économiser de l’énergie en profitant de davantage de soleil le soir… Si sa suggestion date de 1784, l’entrée en vigueur dans les différents pays ne se fera qu’au 20ème siècle, d’abord en Allemagne puis en Grande-Bretagne, pour diminuer la consommation de fuel lors de la première Guerre Mondiale. En France, ce n’est qu’en 1975 que la pratique a été officiellement adoptée.

Ainsi, en avançant l’horloge d’une heure au printemps, on fait coïncider les périodes d’activité avec l’ensoleillement naturel, de sorte à profiter de la clarté en soirée. À l’automne, on « recule » l’horloge pour revenir à l’heure normale.  

Le changement d’heure en pratique

Le changement d’heure en pratique

Aujourd’hui, 70 pays imposent un changement horaire deux fois par an. Mais toutes les pendules ne sont pas à la même heure ! Dans l’hémisphère nord, l’heure d’été « débute » entre mars et avril, pour se terminer entre septembre et novembre. C’est donc l’inverse dans l’hémisphère sud.

En Amérique du Nord (Etats-Unis et Canada), le changement vers l’heure d’été se fait le deuxième dimanche de mars et celui vers l’heure d’hiver le premier dimanche de novembre. C’est deux semaines avant l’Europe, qui passe à l’heure d’été le dernier dimanche de mars et à l’heure d’hiver le dernier dimanche d’octobre (tout cela a été uniformisé en 1998). Un casse–tête ? Rien par rapport à ce qui régnait aux Etats-Unis dans les années 50-60, où chaque état était libre d’appliquer ou non le changement d’heure. Un vrai capharnaüm !  

Des changements d’heure pas si anodins !

Des changements d'heure pas si anodins !

Le passage à l’heure d’été, au printemps, consiste à avancer l’horloge d’une heure durant la nuit (passant ainsi de 2 heures du matin à 3 heures directement). Voilà qui fait perdre, concrètement, une heure de sommeil.

A priori, la population devrait s’habituer rapidement à ce petit réglage. Mais de plus en plus d’études suggèrent qu’un tel changement n’est pas anodin pour l’organisme. Certaines données montrent que l’impact est ressenti pendant au moins une semaine. Le Sénat français, lui, dans un rapport de 1996, soulignait que le monde médical voit dans ces changements d’heure « une source supplémentaire de fatigue, au moment du printemps ».

La transition d’automne, à l’inverse, fait « gagner » une heure au lit. Mais les études montrent qu’en moyenne, les gens ne dorment pas une heure de plus. Le gain est donc tout relatif !

Selon plusieurs analyses, les changements d’heure sont davantage suivis d’accidents de la route, en raison d’une fatigue accrue et d’une perturbation des rythmes biologiques. Le sommeil serait plus fragmenté, moins réparateur, et nombre de personnes souffriraient de troubles d’endormissement.  

Comment préparer le changement en douceur ?

Comment préparer le changement en douceur ?

Pour anticiper les changements d’heure et éviter une rupture trop brutale du rythme biologique, plusieurs scientifiques conseillent de procéder à un changement graduel des horaires de coucher et de lever, plutôt que de changer de 60 minutes d’un seul coup en fin de semaine.
Ce conseil est surtout valable pour les jeunes enfants, les personnes âgées ou celles souffrant de troubles du sommeil, qui sont particulièrement sensibles aux changements de rythme. C’est encore plus important au printemps, lorsqu’on perd une heure de sommeil.

Ainsi, 6 jours avant le changement, commencez à décaler le réveil de 10 ou 15 minutes. Mais attention ! Il faut aussi se coucher un peu plus tôt chaque soir précédant le passage à l’heure avancée d’été. Voilà qui est plus facile à dire qu’à faire, surtout avec des adolescents !

Dites-vous que c’est justement l’occasion de rétablir un rythme régulier de coucher, une mesure indispensable pour assurer aux enfants une bonne qualité de sommeil.  

Juste avant et après le changement d’heure

Juste avant et après le changement d'heure

Le samedi qui précède le changement d’heure printanier, certains experts recommandent de faire de l’exercice, de se fatiguer, et de s’exposer en extérieur à la lumière du jour. Attention toutefois à ne pas s’agiter trop dans la soirée, ce qui pourrait avoir l’effet contraire et retarder l’heure de l’endormissement.

Le dimanche matin, après le changement, il est conseillé de ne pas trop traîner au lit, histoire d’aider l’organisme à s’ajuster rapidement, et de lui éviter un choc le lundi matin. Encore une fois, sortez profiter de la lumière extérieure : elle aidera à recaler votre rythme circadien.

Enfin, suivez les conseils habituels d’hygiène du sommeil : pas d’excitant après 16h, pas de repas trop lourd ou trop alcoolisé le soir, faire une activité relaxante avant de dormir en évitant la télévision et autres écrans lumineux qui empêchent l’organisme de sécréter correctement la mélatonine – l’hormone du sommeil. Comme toujours, mieux vaut prévenir que guérir !

Article rédigé par Marine Corniou

Sources : http://www.passeportsante.net/fr/Actualites

 

26 novembre, 2014

Thanksgiving (USA) …

Classé dans : Autres fêtes ou évènements — coukie24 @ 17:38

Thanksgiving-2014-USA-celebration 
C’est la fête de la dinde ! Demain, dans toutes les maisons américaines, les familles partageront un délicieux repas en famille…

Aux États-Unis, Thanksgiving est célébrée le 3ème jeudi de novembre. Cette fête rappelle la découverte des terres de l’ouest par les colons. En automne 1620, les premiers pèlerins anglais posèrent le pied sur le territoire indiens. Débarquant du bateau « Mayflower » dans l’état du Massachusetts, les anglais s’y installèrent et fondèrent la Colonie de Plymouth. Mais, ayant du mal à s’adapter aux conditions de vie sur ce nouveau continent, un grand nombre de colons périrent de la maladie du scorbut. Cette épidémie aurait pu ravager toute la communauté anglaise, mais les indiens de la tribu des Wampanoag vinrent leur apporter de l’aide. Ils partagèrent leur savoir afin d’apprendre aux pèlerins comment vivre et cultiver la terre. En l’honneur de cette tribu sauveuse, les colons organisèrent un repas gigantesque avec les fruits et légumes récoltés grâce à eux. Cette fête fut perpétuée de générations en générations jusqu’à ce que le président américain George Washington la déclare officiellement (1789) comme une fête religieuse inhérente à l’histoire des états Unis.

 thanksgiving-day-calendar-for-2013

Un repas convivial et riche en couleur

Mettant à l’honneur la belle récolte des mois d’octobre-novembre, le repas de Thanksgiving est composé de soupe au potiron, de purée de patate douce, de pain au mais et de sauce au canneberges (airelles). Toutes ces bonnes choses accompagnant une belle dinde farcie, animal d’abord inconnu, qui fut découvert et très apprécié par les européens dans le Nouveau Monde. En dessert, place à la tarte aux noix de pécan et à la fameuse tarte à la citrouille !

thang

9 novembre, 2014

« En automne, je récoltai …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 14:54

54c568e1

« En automne, je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin. Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps célébrèrent leurs noces, mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles. »

 Khalil Gibran
Extrait de Le Sable et l’écume

4450

Comme des lettres …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 14:46

banc sous la brume

« Les nuages nagent comme des enveloppes géantes,

Comme des lettres, que s’enverraient les saisons. »

 Ismaïl Kadaré
Extrait de Poème d’automne

4f1f6c1d28bd

23 septembre, 2014

Aujourd’hui, l’automne ! …

Classé dans : Les Saisons (115) — coukie24 @ 15:24

rayons soleil forêt

automne

automne irréel

tournesols 3

  sentier d'automne

7 juillet, 2014

Où donc est le bonheur ?

Classé dans : Le Bonheur (153),Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 16:11

8e192a38

Où donc est le bonheur ? disais-je. – Infortuné !

Le bonheur, ô mon Dieu, vous me l’avez donné.

Naître, et ne pas savoir que l’enfance éphémère,

Ruisseau de lait qui fuit sans une goutte amère,

Est l’âge du bonheur, et le plus beau moment

Que l’homme, ombre qui passe, ait sous le firmament !

love

Plus tard, aimer, – garder dans son coeur de jeune homme

Un nom mystérieux que jamais on ne nomme,

Glisser un mot furtif dans une tendre main,

Aspirer aux douceurs d’un ineffable hymen,

Envier l’eau qui fuit, le nuage qui vole,

Sentir son coeur se fondre au son d’une parole,

Connaître un pas qu’on aime et que jaloux on suit,

Rêver le jour, brûler et se tordre la nuit,

Pleurer surtout cet âge où sommeillent les âmes,

Toujours souffrir ; parmi tous les regards de femmes,

Tous les buissons d’avril, les feux du ciel vermeil,

Ne chercher qu’un regard, qu’une fleur, qu’un soleil !

fleurs d'orangers

Puis effeuiller en hâte et d’une main jalouse

Les boutons d’orangers sur le front de l’épouse ;

Tout sentir, être heureux, et pourtant, insensé !

Se tourner presque en pleurs vers le malheur passé ;

Voir aux feux de midi, sans espoir qu’il renaisse,

Se faner son printemps, son matin, sa jeunesse,

Perdre l’illusion, l’espérance, et sentir

Qu’on vieillit au fardeau croissant du repentir,

Effacer de son front des taches et des rides ;

S’éprendre d’art, de vers, de voyages arides, de cieux lointains, de mers où s’égarent nos pas ;

Redemander cet âge où l’on ne dormait pas ;

Se dire qu’on était bien malheureux, bien triste, 

Bien fou, que maintenant on respire, on existe, 

Et, plus vieux de dix ans, s’enfermer tout un jour

Pour relire avec pleurs quelques lettres d’amour !

Ils-ont-recu-des-lettres-d-amour-en-heritage_imagePanoramique500_220

Vieillir enfin, vieillir ! comme des fleurs fanées

Voir blanchir nos cheveux et tomber nos années,

Rappeler notre enfance et nos beaux jours flétris,

Boire le reste amer de ces parfums aigris,

Etre sage, et railler l’amant et le poète,

Et, lorsque nous touchons à la tombe muette,

Suivre en les rappelant d’un oeil mouillé de pleurs

Nos enfants qui déjà sont tournés vers les leurs !

vieillir

Ainsi l’homme, ô mon Dieu ! marche toujours plus sombre

Du berceau qui rayonne au sépulcre plein d’ombre.

C’est donc avoir vécu ! c’est donc avoir été ! Dans la joie et l’amour et la félicité

C’est avoir eu sa part ! et se plaindre est folie.

Voilà de quel nectar la coupe est remplie !

43172_senior_une

Hélas ! naître pour vivre en désirant la mort !

Grandir en regrettant l’enfance où le coeur dort,

Vieillir en regrettant la jeunesse ravie,

Mourir en regrettant la vieillesse et la vie !

Où donc est le bonheur, disais-je ? – Infortuné !

Le bonheur, ô mon Dieu, vous me l’avez donné !

Victor Hugo, Les Feuilles d’Automne, XVIII

déclinaisonvie

24 février, 2014

Il était une fois …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 17:33

poirier hiver

Il était une fois un homme, père de 4 fils.
Il voulait apprendre à ses 4 fils de ne point juger précipitamment.
Pour cela il les envoya faire chacun faire une enquête personnelle, ils devaient se rendre à une distance lointaine et aller chacun observer un poirier.
Le premier fils partait en hiver, le second au printemps, le troisième en été et le benjamin en automne.

poirier printemps

Quand tous furent partis et revenus, il les rassembla et leur demanda de lui décrire ce qu’ils avaient vus.
Le premier fils dit que l’arbre était affreux, plié et les branches tordus.
Le second dit, « non, il était couvert de pousses vertes et plein de promesses ».
Le troisième n’était pas d’accord et dit « il était couvert de fleurs qui sentait si agréable et je le trouvais majestueux, c’était l’arbre le plus gracieux que j’avais jamais vu ».
Le benjamin secoua sa tête pour bien marquer son désapprobation en disant que les fruits étaient tous murs, lourds de leur jus et plein de promesses.

poirier été

Le brave homme leur dit alors, « mes fils vous avez tous raison et oui, vous avez tous été à une saison différente et donc chacun a vu seulement une saison dans la vie de l’arbre ».
Il leur dit aussi qu’ils ne pouvaient pas juger un arbre ni un être humain en seulement une saison et que l’essence de ce qu’ils sont en réalité ne peut être jugée en seulement une petite partie de vie, car il y a les joies, les peines, les regrets, etc, et qu’ils peuvent seulement être jugé tout à la fin de leur existence.
Si tu abandonnes en hiver alors tu manques inévitablement la promesse du printemps, la beauté de l’été et l’accomplissement de l’automne.

poirier poires

Ne laissez pas le chagrin d’une saison détruire toute la joie de tout ce qui est encore à venir.
Ne jugez pas la vie à cause d’un passage difficile.
Persévérez et n’évitez pas les chemins difficiles qui se présentent à vous et soyez-en sûrs l’avenir est plein de promesses car tout change éternellement.

Inconnu

22 septembre, 2013

L’automne est là …

Classé dans : Les Saisons (115) — coukie24 @ 15:11

 L'automne est là ... dans Les Saisons (115) dea43670

L’automne est là… avec ses couleurs saisissantes,

Que votre coeur soit rempli lui aussi de merveilleuses couleurs !

4151 dans Les Saisons (115)1348064245

e6250790

2d4dd9d2

peintures-prix-nozay-2011-watrin-didier

Tableau de Didier Watrin 

vladimir-derevenchuk4

peintures-prix-nozay-2011watrin-didier

Tableau de Didier Watrin 

Résultat de recherche d'images pour "Galerie de Didier Watrin"

Tableau de Didier Watrin ↑

Résultat de recherche d'images pour "Galerie de Didier Watrin"

Tableau de Didier Watrin ↑  

Automne …

Classé dans : Les Saisons (115) — coukie24 @ 2:05

Automne ... dans Les Saisons (115) 1301408117

1348066510 dans Les Saisons (115)

1301408198

 

19 septembre, 2013

Météo automnale : 9 astuces anti coup de blues et coup de froid ! …

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 10:50

Météo automnale : 9 astuces anti coup de blues et coup de froid !

Les vacances à peine terminées, en plein boom de la rentrée, et la météo nous joue déjà des tours…

Comment garder le moral sous la pluie et comment résister aux premières baisses de température ?

Voici 9 astuces pour vous protéger des coups de blues et des coups de froid.

Paré pour l’automne !

1- Pour le moral malgré une météo maussade : sortez !

Même s’il pleut et qu’il fait froid en ce mois de septembre alors que nous avons encore en tête nos souvenirs de vacances, pas question d’aborder la rentrée le moral dans les chaussettes. Ne déprimez pas dans votre coin !

Sortez, voyez du monde, occupez votre emploi du temps avec des activités agréables et joviales. Revisitez vos projets et donnez-leur de l’élan. Sortez dès que le climat le permet : sport en extérieur, balade… Faites du sport très régulièrement et cultivez votre optimisme : efforcez-vous de voir les choses du bon côté (ça s’apprend !). Écoutez de la musique gaie et portez des vêtements de couleur vive, c’est encore l’été après tout !

2- Relisez les stoïciens et vivez plus heureux

Surtout, vous l’avez bien compris, ne restez pas à vous battre ou à maudire des éléments contre lesquels vous ne pouvez rien. C’est le moment de relire Epictète, Marc-Aurèle ou les autres stoïciens, qui firent de ce principe la grande vérité pour accéder au bonheur.

Regardez ces nuages et cette pluie, comme un entrainement à plus de sagesse… Nous pouvons être, comme le dit Epictète, » malade et heureux, en danger et heureux, mourant et heureux, exilé et heureux, méprisé et heureux.  » Sans aller jusque là, nous pouvons être heureux quand il pleut ou qu’il fait froid : cela se passe beaucoup dans notre tête… Et cela n’empêche pas de prendre les bonnes mesures comme nous allons le voir.

3- Attention à ne pas prendre froid

Faites comme les enfants, superposez plusieurs couches de vêtements.
Ainsi, vous ne risquez pas de prendre froid tôt le matin en sortant de chez vous pour aller au travail. Mais en revanche, en milieu de journée si la température daigne être plus clémente, vous pourrez vous mettre à l’aise et en profiter.

4- Ne vous épuisez pas

La rentrée est toujours une période fatigante, mais pas question de vous épuiser.
Organisez-vous pour le mieux : travail, transports, aide aux devoirs, courses, ménage, inscription aux activités, déplacements professionnels…
Veillez bien sûr à un sommeil suffisant et récupérateur : lever et coucher à heures régulières, rituel du coucher…
Et pourquoi ne pas vous accorder quelques séances de relaxation ?

5- Pensez aux plantes

6- Mon ordonnance homéo anti-fatigue

  • Abrotanum
  • Baryta carbonica
  • Argenticum nitricum
  • Sepia officinalis
  • Kalium phosphoricum

7- Mes huiles essentielles anti coup de froid et coup de fatigue

En diffusion, pensez à l’huile essentielle d’eucalyptus.
Mais pour prévenir les infections ORL (nez bouché, éternuement, tête prise, mal de gorge…), vous pouvez aussi recourir aux huiles essentielles suivantes : arbre à thé, thym, pin, lavande…

Et contre le coup de fatigue : citron, menthe poivrée, romarin, pamplemousse, gingembre…

Vous trouverez dans cet article davantage de conseils concernant les huiles essentielles contre les maux du froid.

8- Misez sur l’hygiène

Inutile d’attendre les grands froids pour penser aux virus et autres bactéries.
C’est dès la rentrée qu’il faut prendre les bonnes habitudes : lavage de mains fréquent (après chaque activité), on utilise des mouchoirs en papier que l’on jette dans une poubelle sitôt usagés et on tousse dans le creux de son coude.
Enfin, il faut impérativement aérer tous les jours au moins 10 minutes chaque pièce, y compris son bureau pour renouveler l’air et ainsi éliminer les microbes et les polluants.

9- Faites une cure de vitamines et minéraux

Via votre alimentation ou à l’aide de compléments alimentaires, vous pouvez vous offrir une cure de vitamines et minéraux notamment pour renforcer votre système immunitaire et augmenter votre résistance.

La star est sans conteste la vitamine C (fruits et légumes, et surtout les agrumes). Mais vous pouvez aussi miser sur les vitamines du groupe B, notamment la B6 contre le stress et la B12 contre la fatigue.
Attention également à ne pas manquer de fer ni de magnésium.

Article publié par Isabelle Eustache le 18/09/2013

29 janvier, 2013

Vous manquez sûrement de vitamine D !

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 15:18

Vous manquez sûrement de vitamine D !

Le saviez-vous ? La vitamine D est indispensable pour prévenir les cancers, les maladies cardiovasculaires, l’ostéoporose, la sclérose en plaques, le diabète de type 1, etc.

Or 70% des Français manquent de vitamine D !

Pour modifier cette situation inquiétante, dès 2010, une quarantaine de médecins et chercheurs internationaux ont signé un manifeste invitant les médecins et les pouvoirs publics à formuler de nouvelles recommandations pour pallier au déficit de la population en vitamine D.

  • La vitamine D prévient de nombreuses maladies graves, dont les cancers
  • 70% des Français sont carencés en vitamine D
  • Pourquoi sommes-nous si nombreux à manquer de vitamine D ?
  • Vitamine D : alors quelles sont les recommandations pratiques ?  

La vitamine D prévient de nombreuses maladies graves, dont les cancers  

La vitamine D est indispensable à de nombreuses fonctions biologiques vitales. Elle est apportée en partie par l’alimentation, et en grande partie fabriquée par notre organisme, au niveau de la peau lors de l’exposition au soleil.

Aujourd’hui, les études sont concordantes pour affirmer que la vitamine D contribue à réduire le risque de nombreuses maladies graves : maladies cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, ostéoporose, sclérose en plaques, diabète de type 1 chez l’enfant, et aussi de très nombreux cancers, notamment les cancers du sein, du côlon, des ovaires et les lymphomes non-hodgkiniens.

De plus, il semblerait même que la vitamine D diminue la sévérité de certaines infections, comme par exemple la grippe et la pneumonie  

70% des Français sont carencés en vitamine D  

Le taux optimal de vitamine D dans l’organisme, ou plus exactement de son métabolite actif, le 25-hydroxyvitamine D, se situe entre 75 et 150 nmol/l (30 et 60 ng/ml). Or on estime que 70% des adultes français sont en dessous des 75 nmol/l (étude SUVIMAX).

Pire, 90% des femmes ménopausées seraient carencées, période de la vie durant laquelle elles ont particulièrement besoin de cette vitamine D pour maintenir leur intégrité osseuse (la vitamine D participe à la fixation du calcium sur les os et contribue donc à la prévention de l’ostéoporose).  

Pourquoi sommes-nous si nombreux à manquer de vitamine D? 

Notre alimentation n’apporte qu’une petite partie de vitamine D (saumon, thon rouge, huile de foie de morue, foie de morue, maquereau, anchois), le reste devant être fabriqué par notre organisme, plus précisément par notre peau lorsqu’elle est exposée au soleil.

Or il semblerait que cette exposition fasse défaut à nombre d’entre nous, particulièrement chez les personnes qui sortent peu (personnes âgées par exemple), dont la pigmentation de la peau est foncée, durant l’hiver et chez les habitants de l’hémisphère nord de notre planète !

Concernant l’exposition au soleil, soyez rassuré(e), celle nécessaire à la synthèse d’une bonne dose de vitamine D n’augmente pas le risque de cancer de la peau. Moins de 20 minutes par jour au soleil sont suffisantes, à condition d’éviter les coups de soleil 

Vitamine D : alors quelles sont les recommandations pratiques?  

Parlez-en avec votre médecin, il est peut-être opportun de réaliser un dosage sanguin de votre vitamine D et de vous supplémenter en vitamine D.

En pratique, voici ce que les experts recommandent :

  • Pour la population générale :
    une supplémentation nutritionnelle en vitamine D de 1.000 à 2.000 UI (unité internationale) par jour, et particulièrement pendant les mois d’automne et d’hiver.
  • Pour les personnes souffrant d’un cancer, d’une maladie cardiovasculaire, d’ostéoporose, d’insuffisance rénale chronique ou d’une autre maladie liée à un déficit de vitamine D, pour les personnes de plus de 60 ans et pour celles dont la peau est fortement pigmentée :
    un test sanguin de 25-hydroxyvitamine D suivi d’une supplémentation nutritionnelle adaptée ou d’une exposition modérée au soleil, l’objectif étant d’obtenir, tout au long de l’année, un niveau sanguin entre 75 et 150 nmol/l. 

Mis à jour par Isabelle Eustache le 28/01/2013
Créé initialement par Isabelle Eustache le 22/02/2010

Sources : Communiqué de presse  » Appel des médecins et spécialistes de la vitamine D « , 16 février 2010.

5 janvier, 2013

Recommence …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 18:32

Recommence ... dans La Vie (116) 47468cfa30b13a55fdd2519798cceb67-2

Si tu es las et que la route te paraît longue
Si tu t’aperçois que tu t’es trompé de chemin
Ne te laisse pas couler au fil des jours et du temps

Si la vie te semble trop absurde
Si tu es déçu par trop de choses et trop de gens
Ne cherche pas à comprendre pourquoi

Si tu as essayé d’aimer et d’être utile
Si tu as connu la pauvreté et tes limites
Ne laisse pas là une tâche à moitié faite

Si les autres te regardent avec reproche
S’ils sont déçus par toi, irrités
Ne te révolte pas, ne leur demande rien

Car l’arbre bourgeonne en oubliant l’hiver
Car le rameau fleurit sans demander pourquoi
Car l’oiseau fait son nid sans songer à l’automne
Car la vie est Espoir et Recommencement

Auteur inconnu

9 novembre, 2012

Les arbres jettent l’or de leurs feuilles …

Classé dans : Citations, proverbes...,La forêt,Les Saisons (115) — coukie24 @ 18:56

 Les arbres jettent l'or de leurs feuilles ... dans Citations, proverbes... paysage-de-peder-monsted

Les arbres jettent l’or de leurs feuilles par les fenêtres de l’automne.

Citations de Sylvain Tesson – Dans les forêts de Sibérie (2011)

paysage-de-vladimir-chikanov. dans La forêt

f468505d dans Les Saisons (115)

6555202a

793a305e

f4f930d4

191204eb

143ac4d8

a18ad2f8

89bc5e7b

8f0bb066

 07a3e025

 dc2c96cf

fad93422

 f4482222

13 octobre, 2012

Superbes photos d’Automne de Igor Zenin, excellent photographe Moldave…

Classé dans : Belles images,Les Saisons (115) — coukie24 @ 18:27

Superbes photos d'Automne de Igor Zenin, excellent photographe Moldave... dans Belles images photo-igor-zenin-31

photo-igor-zenin-32 dans Les Saisons (115)

photo-igor-zenin-36

photo-igor-zenin-25

photo-igor-zenin-24

photo-igor-zenin-38

photo-igor-zenin-18

photo-igor-zenin-19

photo-igor-zenin-7

2 octobre, 2012

L’automne et ses charmes …

Classé dans : Belles images,Les Saisons (115) — coukie24 @ 12:53

L'automne et ses charmes ... dans Belles images 9dfdff9b

f89dbh8k dans Les Saisons (115)

fbrcoq88

09od11nd

lwj1l306

otvzgjbw

69985171_90SiGqQR_refletsdautomne244

normal_jardin-en-automne

c355d4b2

273f92dd

184-fond-décran-automne

Alexander-Hodyukov2

Alexander-Hodyukov3

j46wauwc

37e7sdyf

30 septembre, 2012

Nostalgie de l’été …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 10:06

Nostalgie de l'été ... dans Poésies, Fables, contes, ... (171) f6dc234d

Difficile de sourire quand on veut pleurer
Difficile de lui dire adieu, quand on veut le garder
On est toujours triste de le voir s’en aller
Quand autant de plaisirs nous donnait cet été

C’est lorsqu’un jour la neige sera noire
Que je pourrai l’effacer de ma mémoire
Les souvenirs, ça me cause beaucoup d’émois
On ne peut non plus, les serrer contre soi

Y’a des jours ou l’on voudrait juste une chose
On voudrait pouvoir, appuyer sur pause
On voudrait pouvoir arrêter le temps aussi
Vivre, ces moments précis toute notre vie

On souhaiterait parfois, pleurer de rire
Que l’été, ça ne doive jamais finir
Mais mon cœur n’est pas une télécommande
Il faut bien hélas ! Que les saisons changent

Si moi, j’aime à ce point notre été
D’autres aiment que l’automne soit arrivé
Mon été, a beau être du passé
Mon soleil, mes joies, je ne peux les oublier

Texte Claude Marcel Breault

7352966fb4d03e2ba7 dans Poésies, Fables, contes, ... (171)

22 septembre, 2012

22 septembre, jour de l’automne …

Classé dans : Les Saisons (115) — coukie24 @ 17:40

22 septembre, jour de l'automne ... dans Les Saisons (115) mod_article7767996_1

automne20082 dans Les Saisons (115)

carteautomne1

32a47881

3092843883_1_3_3fPaBSed

227874automne2

11 septembre, 2012

La rentrée …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 14:45

 La rentrée ... dans Poésies, Fables, contes, ... (171) alphabet-chalkboard 

Un oiseau chantonne

 Un air de Mozart

Que le vent d’automne

 Emporte au hasard.

Bernard et Nicole,

La main dans la main,

Ont pris de l’école

Le joli chemin.

On voit sous les pommes

 Crouler les pommiers.

Les crayons, les gommes

Sortent des plumiers.

Le ciel est morose :

Il verse des pleurs…

 Mais Rosa-la-rose*

 Est toujours en fleurs.

 Jean-Luc Moreau 

*allusion à la déclinaison latine de « rosa », que les élèves apprenaient au collège (cf la chanson de Jacques Brel : Rosa).  

5854b0cd dans Poésies, Fables, contes, ... (171)

7 juin, 2012

A contre temps …

Classé dans : Le Temps (89) — coukie24 @ 14:27

 A contre temps ... dans Le Temps (89) 270104afViolettes, Colchiques

Un petit morceau de temps

Volé au jour,

A la pendule,

Entre deux sonneries de cloches,

 Au printemps ou à l’automne.

 Arrêter, le vent qui courait d’arbre en arbre,

 De feuille en feuille

D’herbe en herbe.

Arrêter, l’eau de la source

Et celle de la fontaine.

Figés les rayons du soleil

Entre les nuages.

Silence en dehors,

Même pour les oiseaux,

Même pour les abeilles.

Silence en dedans,

Même pour mes pensées.

Tout arrêter.

Voler deux, trois secondes.

Plonger dans l’univers

Pour un petit moment

A contre temps.

Auteur inconnu

66c6d518 dans Le Temps (89)

7 novembre, 2011

Les feuilles mortes …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 21:59

51221831092496f9fd6a3141674ff712f4a7e3f2.gif

Comme elles tombent bien ! – Dans ce trajet si court de la branche à la terre – Comme elles savent mettre une beauté dernière – Et malgré leur terreur de pourrir sur le solVeulent que cette chute ait la grâce d’un vol !
[
Edmond Rostand
]
Cyrano de Bergerac

gifautomne01.gif

3 octobre, 2011

Très Belles Photos d’Automne…

Classé dans : Belles images,Les Saisons (115) — coukie24 @ 13:46

normalforetdefaussesreposes16.jpg

normalforetdefaussesreposes15.jpg

normalbvimagedautomne02.jpg

normalbvimagedautomne03.jpg

normalbvimagedautomne01.jpg

normalbvrefletsaquatiquesenautomne09.jpg

normalautomne17.jpg

normalautomne16.jpg

automne10.jpg

normalautomne12.jpg

normalautomne9.jpg

normalautomne8.jpg

normalautomne7.jpg

normalcouleurdesaisonfeuillagesdautomne01.jpg

normalautomnehautevalleedechevreuse04.jpg 

24 septembre, 2011

Les plaisirs de l’Automne …

Classé dans : Les Saisons (115) — coukie24 @ 8:36

bloggif4e7d95a8b08d0.gif

La saison de l’automne commence le 23 septembre et se terminera le 20 décembre. C’est la saison des couleurs chaudes où les arbres se parent de rouge, de jaune et de orange, et où le climat est encore très doux. « L’automne est le printemps de l’hiver », disait le peintre Henri de Toulouse-Lautrec. Outre sa douceur, le climat de l’automne a de plus la particularité d’être rarement décevant, comme l’indique ce dicton populaire : « Bel automne vient plus souvent que beau printemps. »

vk1vekp7.gif

Renouons avec les plaisirs d’automne…

Classé dans : Les Saisons (115) — coukie24 @ 8:12

87c48f3a.gif

C’est avec une pointe de tristesse que l’on voit l’été se terminer… Mais il y a plein d’arguments en faveur de l’automne : le plaisir de chercher et déguster les champignons, d’admirer les couleurs des feuillages, de respirer la douceur de l’air encore tiède, de sentir l’odeur de la grappe de raisins du panier des vendangeurs …

casktop1.gif

Et oui, l’été s’en va mais l’automne nous réserve souvent bien des plaisirs : saveurs gourmandes, paysages superbes… Alors moral au beau fixe pour cette entrée dans l’automne !

3162.jpg   

automne.gif

Au revoir Eté !

17 septembre, 2011

Reflets d’automne …

Classé dans : Belles images — coukie24 @ 10:19

bloggif4e721a5b55747.gif

crhcdxxq.gif 

14 septembre, 2011

Ce jardin là

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 15:07

jardin.jpg

Il était une fois un grand jardin, le grand jardin de ma vie.  Il avait jailli, un jour d’hiver, au détour d’une rencontre.
Le papa jardin et la maman jardin avaient fait ce qu’ils croyaient le mieux à faire pour ce petit jardin inattendu.  Ils lui donnèrent de l’engrais, lui apportèrent leur présence, lui proposèrent leurs attentes et leurs demandes.  Ils surveillaient jalousement les pousses.  Si d’aventure quelque herbe folle poussait là, elle était aussitôt arrachée.

Il fallait que tout pousse droit. Sinon, que diraient « les autres » ?

Peu de mots étaient échangés. Pour ces parents là, il n’était pas nécessaire de parler, d’exprimer.  Ils avaient la croyance que tout se vit en silence, à l’intérieur, à l’abri de l’extérieur.

Et le petit jardin avait grandi, comme cela, sans poser de questions, en jardin obéissant, sans repères, sans mots pour se dire, sans être entendu.

Plus tard, devenu grand, le jardin rencontra un jardinier extraordinaire qui avait dans son sac de fabuleux outils. Ces outils s’appelaient :
- oser se dire,
- oser dire non,
- oser recevoir,
- oser demander,
- se relier à soi,
- se relier aux autres,
- se relier à son histoire,
- utiliser les symbolisations,
- ne pas vouloir agir sur l’autre,
- agir à son bout de la relation,
- et d’autres encore…

Enfin le jardin sentit la vie venir en lui, belle, possible.

Dans sa terre, il retrouva ses demandes jamais dites, ses désirs jamais dits, ses besoins. Il entendit, derrière les souffrances, les blessures encore ouvertes. C’était tout cela qui faisait mal, qui empêchait les racines d’aller plus loin, vers l’eau, vers la vie.

Les choses changèrent quand le jardin s’autorisa enfin à être « l’auteur » de sa vie… Des fontaines jaillirent et arrosèrent la terre. Cette terre pouvait enfin laisser venir en elle un autre regard, d’autres possibles…

Avec, au plus profond du cœur de ce jardin, une infinie tendresse, claire comme l’eau de la fontaine au printemps, lumineuse comme le soleil d’été, chaude comme l’amour offert une nuit d’hiver, légère comme un vent d’automne quand le soir tombe, une douce tendresse pour le jardinier de la vie.

(auteur inconnu)

lacolonnedejardinr09236828200.jpg

1234
 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux