DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

25 octobre, 2013

Pour Romane et Amandine …

Classé dans : Autres fêtes ou évènements — coukie24 @ 17:27

Pour Romane et Amandine ... dans Autres fêtes ou évènements 1319637848

Des trucs pour

fall-h dans Autres fêtes ou évènements fall-a fall-l fall-l fall-o fall-w fall-e fall-e fall-n
Bricolage et Décorations :
chat-brico-halloween

1 – Chat noir :

Matériel pour le bricolage : 

Contenant vide de lessive liquide
Peinture : noire, blanche, rose
Balle de tennis ou autre forme ronde
6 cure-dents
Feutre, bout de tissu, carton de couleur
Boutons récupérés
Colle chaude

Fabrication du chat

Bien laver et assécher le contenant de lessive.
À l’aide d’un couteau universel, découper un rond dans la balle de tennis.
Poser la balle sur le bouchon du contenant.
Peindre en noir le contenant et la balle, laisser sécher.
Peindre en blanc 6 cure-dents, laisser sécher.

Pour les moustaches : faire 6 petites incisions à l’aide d’un couteau universel
et insérer les cure-dents.

Pour les oreilles : découper 2 triangles dans du feutre noir ou dans des bouts de tissu.
Avec la colle chaude, fixer les oreilles du chat.

Peindre un museau et une bouche. Fixer 2 boutons récupérés avec la colle chaude, Pour les yeux.

citrouille-bonhomme

2- Bonhomme citrouille :

Une activité créatrice d’Halloween, facile à réaliser avec les enfants !

Pour ce bricolage, point besoin d’acheter tout plein d’objets et matériaux
qui ne serviront plus par la suite.

Un vieux pot de terre cuite d’un bon diamètre,
pour mettre des plantes à l’extérieur de la maison.

Asseoir les citrouilles et potirons dedans les pots.

Mettre des feuillages et fleurs séchés,
entre chaque légume et fixer des clémentines (pour les yeux),
des raisins bleus (pour la bouche)
et des boutons recouverts de velours noir.

Ajouter quelques plumes d’oiseaux de couleurs différentes (pour les cheveux),
et décorer le pot de quelques bouts de raphia.

Mettre devant de la maison et,
pour donner la touche finale,
disposer des courges décoratives tout autour.

Un autre exemple de décoration avec les citrouilles. 

decoration-citrouilles

3- Pour décorer des pots-citrouilles :

Pour réaliser ce projet, utiliser des pots en terre cuite avec leurs soucoupes.

Appliquer deux couches de peinture acrylique.

Lorsque c’est bien sec,
peindre, en brun foncé ou en noir,
des yeux, un nez et une bouche pour créer un visage.

Placer ensuite la soucoupe à l’envers sur le dessus du pot.

Pour faire les tiges et les feuilles,
utiliser de la feutrine brune et verte,
puis coller les morceaux avec de la colle chaude.

deco_chat 

4- Silhouettes de chats:

Facile comme tout !

Il suffit de s’inspirer d’un modèle de chat trouvé dans des livres pour enfants.

Tracer le dessin agrandi ou non sur un carton noir, puis découper la silhouette.

En coller plusieurs dans les fenêtres.

Le soir, les silhouettes seront bien visibles.

 

Costumes et Maquillage Halloween !

sorcieres_3

Aucune fête d’Halloween n’est réussie sans un bon déguisement. 

Pour cela, vous avez l’embarras du choix,
soit vous allez dans la boutique de déguisement la plus proche de chez vous,
soit vous recyclez ce que vous avez sous la main à la maison.

12
Pour un costume de mort vivant [morte vivante], par exemple,
prenez une vieille robe noire et découpez des languettes un peu partout, surtout dans le bas.
Puis, mettez un vieux collant déchiré et hop !

Les ongles de sorcière :
Pour cela, découpez des rectangles de papier (de la couleur de votre choix : noir c’est pas mal).
Roulez les rectangles en forme de longs cônes et fermez-le avec du papier collant ou autre sorte de colle.

Le costume de zombie :
il vous faut deux vieux pantalons et deux vieux chandails.
Il ne vous reste qu’à faire des trous dans un des chandails, et un des pantalons.
Ajoutez du faux sang autour des trous. Le tour est joué.

55

Pour le maquillage,
vous pouvez vous faire un visage de zombie.

Mélangez farine, eau et un peu de colorant à gâteau,
puis étendez de petites couches minces sur le visage.

Une fois séché, le résultat est super !

Pour créer une vilaine cicatrice,
il faut du sparadrap adhésif, et du faux sang que vous appliquez sur une partie du corps,

Pincez la peau entre les doigts, puis prenez du sparadrap.
Collez-le à l’endroit pincé.
Il ne reste plus qu’à glisser du faux sang sous le sparadrap.

13
Pour devenir magicien, vampire ou sorcière :

Prenez une vieille jupe noire.
En défaisant quelques coutures, tu obtiendras une cape que tu pourras décorer.

Un beau costume d’épouvantail :

Une vieille paire de jeans.
Vous les trouez, puis, par dessus, cousez des carrés de tissu de différentes couleurs,
en y fixant des feuilles mortes ou de la paille.
Trouvez aussi une chemise rapiécée et un chapeau de paille.
Voici l’attirail complet.

Tu pourrais ressembler à une princesse, à un dieu Grec,
à une fée ou à un malade à l’hôpital
 :

Avec un vieux drap ou une vieille nappe, faites des nœuds ou quelques coutures.
Selon la couleur du tissu et la façon dont on le place,
on peut confectionner une robe, une toge ou une cape.

fanto
Si tu préfères les fantômes :

Fixe un drap blanc sur tes épaules et maquille ton visage d’une couleur claire.
Ne mets pas le drap sur ta tête, car, même en faisant des trous dedans vis-à-vis les yeux,
ça t’empêche de bien voir les voitures, le soir de l’halloween.

Tu aimes les momies :

Prends un vieux pantalon et un vieux chandail blancs.
Puis, habille-toi tout en blanc et maquille aussi ton visage d’une couleur claire.
Découpe quelques minces bandes dans un vieux drap blanc
et enroule-en quelques-unes autour de tes bras, de tes jambes et de ton front.

decofan

Il n’y a pas que les déguisements
qui peuvent être réalisés en recyclant de vieux vêtements,
il y a aussi les décorations!

Une taie d’oreiller blanche donne un joli fantôme.

Tu veux un corps d’épouvantail ?
Remplis, avec des feuilles mortes, une paire de jeans et une chemise rapiécée.
Remplis aussi une taie d’oreiller pour faire la tête.

Laisse aller ton imagination et tu créeras de beaux costumes et des décorations originales.

Voici quelques exemples de maquillage !

chat

Un chat ! 

bee 

Une abeille !

chien 

Un chien !

lion 

Un lion !

os

 Un squelette !

1319637848
1318970687

6 septembre, 2013

Etrange témoignage …

Classé dans : Spiritualité-Esotérisme (27) — coukie24 @ 15:10

MON ÉTRANGE POUVOIR

Témoignage

Etrange témoignage ... dans Spiritualité-Esotérisme (27) sun


MON ÉTRANGE POUVOIR

J’ai peur, j’ai terriblement peur de mon pouvoir. Je n’ose plus penser, plus fixer quelqu’un que j’aime dans les yeux, plus toucher la main d’un ami.

Une punition injuste

Tout a commencé, à l’école, lorsque très jeune encore ma maîtresse me punit injustement devant toute la classe. Mes camarades en liesse riaient dans mon dos, me brocardaient joyeusement. La honte m’envahit et quelque chose se noua tout au fond de moi. Je jetai un regard pathétique sur l’institutrice debout devant le tableau noir qui la frappa comme une gifle. Je la sentis vaciller sous l’impact, une main appuyée sur le dossier de sa chaise, l’autre plaquée sur la poitrine.

Crise cardiaque

Le médecin appelé par la directrice diagnostiqua que Mademoiselle Martin était morte d’une crise cardiaque. Elle avait trente ans. Cet accident me troubla profondément, mais l’insouciance de l’adolescence aidant, je n’y pensais bientôt plus.

Une scène atroce

Trois ans plus tard, à la campagne, (je devais avoir dans les quinze ans), j’assistai avec mon frère à une scène atroce. Un horrible bonhomme, véritable sadique, était en train de martyriser son chien. Nous courûmes vers la brute et nous prîmes courageusement la défense du jeune animal que son maître venait de battre sans pitié et qu’il prétendait clouer vivant sur une porte, en punition de je ne sais quelle peccadille. Avant qu’il ne réussît à planter le premier clou dans une patte de l’animal je le foudroyai du regard, à bout portant, sentant une sorte de boule au creux de mon estomac.Le tortionnaire demeura quelques secondes le bras levé, brandissant son marteau, avant de retomber lourdement. L’homme vacilla ses yeux rivés aux miens, et tomba à mes pieds. Son chien, lui ayant déjà pardonné sa méchanceté, vint lécher ses mains et son visage, jappant douloureusement et nous montrant les crocs lorsque nous voulûmes nous approcher.Le médecin légiste conclut que l’homme était mort d’une embolie cérébrale. A la suite de cette affaire mon frère et moi dûmes témoigner devant un juge. Mais comme nous étions mineurs, on ne nous interrogea pas davantage.

En manoeuvres…

Plus tard, lors de mon service militaire que je fis dans les blindés, je me trouvai un jour en manoeuvres en Allemagne avec des camarades. Une centaine de chars et autres véhicules tout terrains, partagés entre rouges et bleus, s’affrontaient en un simulacre de bataille. Pris dans le feu de l’action nous oublions que si les obus et les missiles étaient chargés à blanc les chenilles des chars d’assaut étaient bien réelles et que les malheureux fantassins qui crapahutaient sous notre protection n’étaient pas à l’abri de leurs mailles d’acier. La bataille factice était acharnée et les officiers d’état-major qui l’observaient de loin, arbitrant les manoeuvres, se félicitaient de la combattivité de leurs troupes. Mais, dans le brouillard artificiel, sous les fumées des embrasements, ni rouges ni bleus ne respectaient plus la règle du jeu et les consignes draconiennes de sécurité.Or, lorsque tout à coup, depuis mon poste de mitrailleur, je vis dans une déchirure de la purée de pois qui recouvrait le champ de bataille un AMX « rouge » foncer sur une patrouille d’assaut bleue courant imprudemment entre les blindés, je sentis à nouveau cette boule d’angoisse au niveau du plexus.Dardant mon regard horrifié sur le monstre d’acier qui allait écraser les nôtres, défiant le mitrailleur adverse debout dans sa tourelle, j’éprouvai une sorte de joie mauvaise lorsque le tank dérapa dans un rugissement de ses moteurs, pivota sur lui-même et s’enflamma subitement comme une torche, épargnant in extremis les fantassins de notre groupe.

Volonté de puissance

A la suite de cet événement tragique qui fit grand bruit et déchaîna les médias, je commençai à me poser sérieusement des questions sur les quelques expériences similaires qui avaient jalonné ma vie.Je n’osais évidemment pas parler de ces aventures, mais, l’impunité aidant, je sentis naître en moi une sorte de volonté de puissance doublée d’un sentiment d’orgueil fou.
Je me mis à exercer secrètement, à tort et à travers, le pouvoir dont je croyais disposer. Je me mis à fixer tous ceux qui me déplaisaient ou me gênaient et enrageai de ce qu’il ne se passât plus jamais rien. J’avais perdu mon pouvoir.

Une obsession

C’était le bide le plus total. J’étais tellement sûr de mon pouvoir que c’en était devenu une obsession.
Une fois encore pourtant, quelque temps après mon mariage, au cours d’une de nos premières scènes de ménage, mon regard courroucé se posa sur ma belle-mère qui défendait sa fille avec une mauvaise foi acharnée. Je ressentis à nouveau dans ma poitrine cette angoisse douloureuse et je vis belle-maman choir inanimée sur la moquette, emportée par un infarctus. Ma femme hurla que j’étais un monstre, un assassin. La scène fut épouvantable. Nous ne nous réconciliâmes jamais et ce fut le divorce. Bouleversé, car j’aimais sincèrement ma femme et ne détestais pas sa mère au point de vouloir la tuer, je me demandais quelle puissance infernale m’habitait.

J’éliminai sans aucune préméditation

Je me mis à craindre toute nouvelle manifestation de mon pouvoir. Mais, mon caractère s’aigrissant, il m’arriva de plus en plus souvent de ressentir cette sourde angoisse, signal précurseur du dangeraux symptôme. J’éliminai ainsi, sans aucune préméditation, un automobiliste qui m’avait fait une queue de poisson, un patron de mauvaise foi et radin qui refusait de reconnaître mes mérites, un contrôleur des impôts qui me cherchait des pouilles, un rival qui braconnait sur mon terrain de chasse, un huissier venu me réclamer le paiement de dix contraventions contestées.Ce fut ce dernier décès qui alerta les autorités. Une information fut ouverte contre moi et le juge, creusant mon passé, découvrit une partie de la série suspecte de morts inexpliquées. Comme l’accident cardiaque de l’huissier n’avait eu d’autre témoin que moi, le juge réclama une autopsie. Le rapport du médecin légiste me fut plutôt favorable: un arrêt du coeur. Mais le parquet exigea une contre-expertise dont la conclusion fut moins catégorique: arrêt du coeur à la suite d’une peur, d’une émotion, d’une menace ou d’un danger.

Arrêté et interrogé…

Je fus arrêté, puis relâché après vingt-quatre heures d’interrogatoire non-stop, puis réentendu par le juge en présence de sa greffière. Et là encore, sans que j’eusse esquissé un geste ou proféré une parole menaçante, je sentis la petite boule tenailler mon plexus. Comme les autres fois, par la seule faute de mon regard, le juge tomba foudroyé par une apoplexie.

Mis au secret

Le nouveau juge nommé par le parquet pour reprendre le dossier de son collègue décédé se vit également confier cette nouvelle affaire. Incarcéré à Fleury-Mérogis, au secret dans une cellule spéciale, je vis depuis des mois, inquiet de l’issue de mon procès. Je n’ai aucune confiance dans la justice. Je n’ose plus regarder dans les yeux les matons ou les magistrats qui m’interrogent de peur d’aggraver mon cas par un nouvel « accident ».Un jour pourtant, bien que je sois athée, j’ai accepté la visite d’un prêtre qui venait assister les prisonniers. C’était un vieil abbé compréhensif, d’une bonté incroyable qui m’inspira tout de suite confiance. Le premier jour nous parlâmes de tout et de rien et il ne m’assaillit pas de morale ou de bondieuseries. Il revint une seconde fois, puis une troisième.

Je finis par tout lui avouer

Je finis par tout lui avouer, depuis le début et il m’écouta jusqu’au bout sans m’interrompre une seule fois. Il ne me fit aucun reproche, ne me prescrivit pas de pénitence. Il me demanda presque humblement si j’accepterais sa bénédiction.J’acquiésçai en haussant les épaules et détournai les yeux pour ne pas le gêner. Il marmonna quelques phrases en latin que je ne compris pas et dessina de son doigt le signe de croix sur mon front. Cela ne me fit ni chaud ni froid. Dès qu’il fut parti je regrettai ma confession. Mais l’Abbé Anselme revint, m’apportant des fruits, une Bible et quelques livres. Il revint chaque semaine.

Depuis, j’ai peur…

N’ayant jamais beaucoup lu c’est avec méfiance que j’ouvris les livres qu’il m’avait apportés. Je feuilletai la Bible sans grand intérêt. Mais un petit opuscule écrit par un prêtre, traitant de différents cas de possession, de magie noire et d’exorcisme m’intéressa.
Je le lus et le relus, m’identifiant peu à peu à l’un des « possédés » décrit dans le livre. Depuis j’ai peur, j’interdis ma cellule au prêtre et à tout autre visiteur, car je sens désormais en permanence, au fond de moi, la boule d’angoisse qui provoqua tous mes malheurs. J’ai peur de mon pouvoir maléfique. Une peur atroce, incompréhensible!
Je vous écris cette lettre sachant qu’elle sera lue par les matons, communiquée au juge, peut-être même retenue contre moi. Mais je vous jure que tout cela est vrai, que je l’ai ressenti comme cela. Je me sens possédé par une force, une puissance étrangère et foncièrement mauvaise! J’ai même peur de « tuer » sans le vouloir le bon père Anselme s’il revient me voir dans ma cellule!Adieu! Je demande pardon à tous ceux à qui j’ai porté préjudice sans le vouloir. Je connais maintenant la solution… 

Jean B.

Fleury-Mérogis


(N.D.L.R) Nous avons pris contact avec l’avocat de Jean B. avant de publier sa lettre. Mais nous avons appris que son client était décédé dans sa cellule. Après enquête et autopsie, le juge aurait conclu à un arrêt du coeur. Nous avons retrouvé le gardien de prison qui découvrit le corps de Jean B. dans sa cellule. Notre reporter a pu l’interroger hors de la centrale et sans témoin sur les dernières heures que vécut le prisonnier. Son récit est troublant. D’après lui son « client » serait mort peu après qu’il lui ait apporté un miroir, objet strictement prohibé, mais dont il n’eut pas le coeur de lui refuser l’usage. Il avoua avoir retrouvé la glace intacte, Jean B. la tenant encore dans la main gauche. Pour éviter un blâme, le gardien l’aurait discrètement reprise avant d’alerter le chef de division et la direction.

yinanim2 dans Spiritualité-Esotérisme (27)

Trouvé http://www.science-et-magie.com/ESOTERISME/pouvetrange.htm

 

2 octobre, 2011

Hallucinant !

Classé dans : Illusions (69) — coukie24 @ 11:58

EXTRAORDINAIRE !

Regarder 10 secondes les trois points sur le nez du personnage de la photo et ensuite regarder tout de suite  pendant 15 secondes un mur nu sans cligner des yeux (paupières grandes ouvertes), c’est spécial !!!


Hallucinant ! dans Illusions (69) 1316705973

1302269180 dans Illusions (69)

Avez-vous vu l’image  sur votre mur ?

Si non recommencez et fixez bien les 3 points ,car ca vaut le coup !

«Surprenant ! … »

46176142p.jpg

24 septembre, 2011

Renouons avec les plaisirs d’automne…

Classé dans : Les Saisons (115) — coukie24 @ 8:12

87c48f3a.gif

C’est avec une pointe de tristesse que l’on voit l’été se terminer… Mais il y a plein d’arguments en faveur de l’automne : le plaisir de chercher et déguster les champignons, d’admirer les couleurs des feuillages, de respirer la douceur de l’air encore tiède, de sentir l’odeur de la grappe de raisins du panier des vendangeurs …

casktop1.gif

Et oui, l’été s’en va mais l’automne nous réserve souvent bien des plaisirs : saveurs gourmandes, paysages superbes… Alors moral au beau fixe pour cette entrée dans l’automne !

3162.jpg   

automne.gif

Au revoir Eté !

13 août, 2011

On ne prend plus son temps, on l’achète …

Classé dans : Le Temps (89) — coukie24 @ 14:15

 

917876montre

A croire qu’on en mange tellement ils nous en vendent !

De quoi s’agit-il ? Du temps.
Existe-il chose plus immatérielle que le temps ? Il passe, immuable, insensible aux événements naturels ou humains. Il nous semble parfois s’arrêter, parfois s’accélérer. Ce ne sont que des impressions, des ressentis. Les minutes des amants séparés leur paraissent durer des heures, celles d’un étudiant qui sèche sur sa copie n’en faire que quelques secondes. Pourtant, insensible à tout cela, l’aiguille de la trotteuse égrène inlassablement le cours du temps qui passe.

Mais le mercantilisme de nos sociétés modernes s’est emparé de tout et voila que dans notre monde moderne, on vous vend du temps. Pire même : on vous le loue. Regardez autour de vous : combien de publicités vous proposent des forfaits, des tranches de temps ? 10h, 20h, 50h… Pour votre téléphone, fixe ou portable, un forfait. Vous avez droit à tel quota de temps en semaine, à tel autre pour les week-ends et les jours fériés. Vos connexions Internet ? Un forfait là encore, 5h pour les plus économes ou pour les plus pauvres, 20h, 50h… Illimité pour les plus avides ou les plus riches, ceux qui veulent se payer du bon temps.
Votre temps ne vous appartient plus, vous l’achetez, vous le louez, vous le payez par tranches, par prélèvement direct sur votre compte bancaire. Tout est devenu argent.

Plus de temps pour rien : tout se vend et le rêve disparaît

Pourquoi n’avons-nous plus de temps pour rien ? Parce que tout doit être instantané : le téléphone, partout, tout le temps, pour communiquer en permanence alors que jamais les gens n’ont été aussi seuls. Pouvoir être joint à tout instant, c’est se donner l’illusion d’être utile à quelqu’un, d’exister. Quelques mots à envoyer, une lettre ? Non ! Un fax, un mail, un SMS. Pas de réflexion, c’est immédiat, impulsif ; de toute façon, qui relit un SMS ?

A la télé, BFMTV, L.C.I et consorts nous informent sans relâche, tout dans le monde en temps réel. La pub ? Tout change, il faut suivre et être à la pointe des choses, ne pas faire partie de ceux qui ont un temps de retard… Avec les voitures, les avions, on peut aller partout quasiment tout de suite, suivant nos envies. Un week-end de shopping à Londres ou à Pékin ? Possible et pas si cher, mais que voyez-vous du pays, que connaissez-vous de ses habitants en deux jours ? Les touristes américains « font » l’Europe en 7 jours ; un jour par capitale et ils « connaissent » l’Europe.

Enfants, nous n’avons pas eu forcément tous les jouets dont nous rêvions. Est-ce encore le cas ? Les enfants rêvent-ils encore d’autre chose que ce qui leur est prescrit à la TV ? Rêver, désirer, c’est avoir du temps pour. Le temps de l’attente, le temps de la patience. Aujourd’hui, tout est fait pour supprimer celui-ci : « on » le fait pour vous, à votre place ; le rêve, on vous le crée, vous, vous achetez et comme il ne faut pas que vous vous rendiez trop compte de ce qui se passe vraiment, on vous supprime le temps de la réflexion, du désir, du rêve. C.Q.F.D.

Pour gagner du temps, vous trouverez des plats préparés, des aliments sous-vide à mettre au micro-onde, ainsi vous n’aurez plus à attendre à la cafétéria, aller au restaurant ou encore prendre le temps de rentrer chez vous.

Nous vivons dans un monde marchand, où il faut vendre et surtout croître. Pour croître, il faut vendre toujours plus, pour vendre plus il faut que les gens achètent plus et donc qu’ils se posent le moins de questions possible. Si vous n’avez pas le temps de vous poser des questions, vous achèterez plus, y compris du futile, du superflu.
Si l’on y réfléchit bien, un téléphone doit-il prendre des photos et faire des vidéos ?

25 août, 2009

Messieurs, voici 3 exercices anti-poignées d’amour !

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 23:03

Mesdames, voici 3 exercices anti-poignées d'amour pour votre conjoint !

Quels sont les exercices recommandés pour perdre ses poignées d’amour ? Et pour développer ses tablettes de chocolat ? Avec quelques abdos en prime, voici 3 types d’exercices à répéter tranquillement chez soi. Les résultats sont soumis à la condition de l’assiduité !

Messieurs, voici 3 exercices anti-poignées d'amour ! dans Santé (166) gif_anime_3d_042

Contre les poignées d’amour

Debout, pieds parallèles, jambes légèrement écartées et légèrement fléchies, les deux bras en l’air. Penchez le haut du corps sur le côté et maintenez la position pendant 5 secondes. Répétez au moins dix fois.

Pour développer vos tablettes de chocolat

Allongez-vous sur le dos, bras le long du corps. Redressez simultanément votre buste et vos jambes (fléchies). Fixez un point au plafond afin de ne pas tirer sur la nuque et n’arrondissez pas votre dos. Prenez votre temps, expirez à la montée et inspirez à la descente. Répétez cet exercice une dizaine de fois.

Pour renforcer vos abdos

Allongé sur le dos, bras le long du corps, jambes levées à la verticale. Descendez lentement vos jambes tendues. Avant de toucher le sol, repliez vos jambes. Tendez-les à nouveau à la verticale et répétez cet exercice une dizaine de fois.

Attention, votre dos ne doit pas cambrer : si nécessaire, ne descendez pas trop bas vos jambes.

À quel rythme faut-il réaliser ces exercices ?

Les bénéfices de l’activité physique s’intensifient avec l’assiduité. Il est donc essentiel de répéter les séances aussi souvent que possible pour augmenter les effets. Mais la régularité est toute aussi importante. C’est pourquoi on recommande de réaliser ces trois exercices une fois par jour, le matin ou le soir, à votre convenance, et sur le long terme…

Isabelle Eustache

corpstresmuscl.jpg
29/06/2009
‘ Affiner sa silhouette ‘, Editions Flammarion.

11 avril, 2009

Je l’ai testé ! Et c’est vrai…

Classé dans : Illusions (69) — coukie24 @ 17:06

Un test visuel vraiment extraordinaire…

Suivez bien les instructions et vous allez voir
quelqu’un que vous connaissez mais
que vous n’avez jamais vu !

see.gif (3269 octets)

Fixer et concentrez-vous sur les 4 points noirs
au milieu de l’image pour environ 30 secondes.

Ensuite, fermez les yeux et relevez votre tête un peu.

Gardez les yeux fermés ; vous allez voir 2 cercles de lumières.
Continuez à garder vos yeux fermés…
Voyez-vous cet homme ?

 

Si vous avez fait exactement ce que je vous ai dit, vous devriez voir cet homme.
Sinon, recommencez en fixant plus longtemps les points noirs.

Ça marche !  Et j’espère que ça marchera pour vous aussi.

 

 

 

SI VOUS NE VOYEZ RIEN ET QUE VOUS VOULEZ ABSOLUMENT
VOIR LA RÉPONSE, JE VOUS LA DONNE MAIS
SVP NE « VENDEZ PAS LA MECHE »
AVANT QUE VOS AMIS NE FASSENT LE JEU EUX-MÊMES.
CE SERAIT LEUR ENLEVER TOUT LE PLAISIR.

 

VOUS ÊTES BIEN CERTAIN…    

OUI

 

 

10 avril, 2009

Expliquer les saisons…

Classé dans : Les Saisons (115) — coukie24 @ 11:20

Durant une année, le Soleil va se lever et se coucher, apparaître et disparaître, à des points différents de l’horizon, décrivant toutes les 24 heures une course dont l’évolution progressive, sous nos latitudes, fixera les saisons et qui culmine tous les jours à midi dans la direction du sud.

Expliquer les saisons... dans Les Saisons (115) fleur          soleil dans Les Saisons (115)         feuille            neige

alternance-saisons

À l’équinoxe de printemps le Soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest ; le jour et la nuit durent chacun 12h et s’équilibrent
Au solstice d’été, le Soleil se lève au nord-est et se couche au nord-ouest ; à midi, il apparaît à sa plus grande hauteur de l’année. Le jour est le plus long de l’année et la nuit la plus courte. Au solstice d’hiver, le Soleil se lève au sud-est et se couche au sud-ouest ; à midi, sa hauteur est la plus faible de l’année. Le jour est le plus court de l’année et la nuit la plus longue.

544

27 février, 2009

Un petit test…

Classé dans : Généralités & Divers (152),Insolite (47) — coukie24 @ 21:26

GYMNASTIQUE DU CERVEAU

tests.jpg 

Lequel de ces deux portraits préférez-vous ?

mannequin.jpg

Réponse plus bas

Fixe le point central

illusioncouleurinv2.gif

Une tache jaune apparaît.

Le portrait: réponse

Vous avez choisi, comme la majorité des personnes, le portrait de droite… Et ceci, sans savoir vraiment pourquoi… non ? En fait, le portrait de droite possède un détail très peu visible à l’oeil nu, qui le différencie du portrait de gauche : les pupilles de la jeune fille sont dilatées, ce qui rend la photo plus attractive. En effet la dilatation de la pupille ne survient pas uniquement lors d’un changement de luminosité, elle survient également lorsqu’on ressent de l’attirance pour autrui… Or nous préférons tous susciter le désir chez autrui plutôt que l’indifférence. Voila pourquoi nous sommes spontanément attirés par le regard de la jeune fille exprimant ce désir. Cette expérience résulte des travaux effectués en 1986 par la Française Paula Niedenthal et l’Américaine Nancy Cantor.
Des effets similaires sont utilisés par les publicitaires afin d’augmenter l’attractivité d’une affiche ou d’un panneau.

20 janvier, 2009

L’hygiène contre les infections hivernales

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 1:13

L'hygiène contre les infections hivernales dans Santé (166) q9v77r23

L’hygiène des mains contre les infections hivernales Se laver les mains est LE geste de base de l’hygiène, nécessaire pour éviter les transmissions de maladies. Mais saviez-vous par exemple que l’on a plus de germes après s’être séché les mains à l’air chaud ? Tout sur l’art et la manière de se laver proprement les mains.
Pour éviter ces petites maladies qui empoissonnent le quotidien, une prévention de tous les instants est nécessaire et notamment concernant l’hygiène.
Que ce soit des affections virales ou bactériennes, elles ont pour point commun de se transmettre d’individu à individu par l’intermédiaire des mains : on tire la chasse d’eau avec, on les porte à la bouche, au visage, on se frotte les yeux avec, elles sont en contact avec plusieurs centaines d’objets différents dans la journée…
En fait, une estimation évalue à 30 le nombre d’objets touchés par une personne en une minute.

Bien souvent, tous ces gestes sont réalisés dans un ordre indifférent, favorisant l’importation de plusieurs milliers de germes. Pour limiter leur invasion, plusieurs petites précautions s’imposent :

- Bien se laver les mains. Mais comment ? Tout d’abord avec de l’eau et du savon. Trivial ? Pas forcément, de nombreuses personnes se nettoient les mains à l’eau, ce qui ne constitue en rien un lavage de mains. Pour qu’il soit efficace, l’Intitut national de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) recommande une durée de 30 secondes, en frottant suffisamment entre les doigts et sous les ongles pour bien éliminer tous les germes.

- Pour se sécher les mains, système à air chaud ou serviette ? En hiver, le premier rencontre un certain succès grâce au réchauffement assuré des mimines. Et pourtant, il y aurait sur les mains jusque 87% de germes en plus après s’être séché les mains avec ce type de système. Quant à la serviette, si elle est sale ou humide, elle annulera l’effet propreté du lavage de mains. Donc, oui à la serviette, à condition qu’elle soit bien propre et sèche.

- Se laver les mains en sortant des transports en commun, des toilettes, etc. peut sembler évident mais tout le monde ne le fait pas. L’INPES estime que 53% des femmes et 39% des hommes se lavent les mains après avoir pris les transports en commun. Lorsque l’on sait que 71.6% des malades se déplacent en transport en commun, on peut imaginer la risque d’être malade à son tour si l’on ne respecte pas un minimum d’hygiène. Dans les lieux publics de manière générale, la prudence est de mise dans les lieux publics : toilettes, cabines téléphoniques, caddies de supermarché, transports en commun, boutons d’ascenseur, etc. Attention, il ne s’agit pas non plus de s’enfermer dans un monde aseptisé et de fixer sur la propreté de notre environnement, sinon, il ne serait plus possible de vivre normalement !

- Les microbes sont partout et même dans votre poche : téléphone portable (qui contient pas moins de 20 900 microbes au cm² !), téléphone fixe, clavier d’ordinateur, souris, etc. Autant de matériels pas forcément individuels et qui ne sont généralement nettoyés qu’à la Saint Glinglin ! Un petit coup de propre dans votre environnement quotidien ne peut faire de mal à personne. Un petit chiffre pour se rendre compte : la table de bureau contiendrait 3 249 bactéries au cm² contre 8 bactéries au cm² sur le siège des toilettes.

- Petite astuce : parfois, on ne se lave pas les mains parce que nous n’avons rien pour le faire. Pour être sûr d’être paré en toutes situations, veillez à avoir sur vous des lingettes désinfectantes ou encore un gel anti-bactérien sans savon. Discrets dans le sac ou la poche, ils permettent par exemple de pouvoir se maquiller dans le métro en toute tranquillité : après avoir touché les barres, cela ne serait pas raisonnable de contaminer votre fond de teint griffé.

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux