DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Recherche : femme classe

3 décembre, 2015

Tous les cheveux un jour deviennent …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 18:03

 

femme beaut coiffure

Tous les cheveux un jour deviennent gris
Ceux des hommes, ceux des femmes aussi
Le gris ajoute de la sagesse à la vie
Quelques onces de respect y compris

Celui pourtant qui a ses cheveux blancs
N’en est pas plus vieux pour autant
Un cheveu moins foncé, moins colorié
N’est pas synonyme d’un âge avancé

Un savant un jour me disait bien sérieux
L’important se cache toujours sous nos cheveux
Y aurait-il alors deux classes de citoyens
Ou certains qui ne cachent presque plus rien

Les cheveux, on en voit des différents tous les jours
On en voit des longs mais aussi des courts
Jadis, toutes les femmes les portaient  longs
Aujourd’hui hélas ! Ce sont les jeunes garçons

Leur couleur ne correspond plus à nos années
Mais en fait, on veut être plus regardé
Des cheveux gris, auront toujours cette priorité
On nous reconnaîtra toujours comme des aînés

Comme des gens qui ont traversés leur vie
Et qui sont heureux de leurs cheveux gris
On les entendra dire, cheveux longs, cheveux courts
Nous nos cheveux, on les porte avec amour

Texte Claude Marcel Breault

7018

6 septembre, 2013

Etrange témoignage …

Classé dans : Spiritualité-Esotérisme (27) — coukie24 @ 15:10

MON ÉTRANGE POUVOIR

Témoignage

Etrange témoignage ... dans Spiritualité-Esotérisme (27) sun


MON ÉTRANGE POUVOIR

J’ai peur, j’ai terriblement peur de mon pouvoir. Je n’ose plus penser, plus fixer quelqu’un que j’aime dans les yeux, plus toucher la main d’un ami.

Une punition injuste

Tout a commencé, à l’école, lorsque très jeune encore ma maîtresse me punit injustement devant toute la classe. Mes camarades en liesse riaient dans mon dos, me brocardaient joyeusement. La honte m’envahit et quelque chose se noua tout au fond de moi. Je jetai un regard pathétique sur l’institutrice debout devant le tableau noir qui la frappa comme une gifle. Je la sentis vaciller sous l’impact, une main appuyée sur le dossier de sa chaise, l’autre plaquée sur la poitrine.

Crise cardiaque

Le médecin appelé par la directrice diagnostiqua que Mademoiselle Martin était morte d’une crise cardiaque. Elle avait trente ans. Cet accident me troubla profondément, mais l’insouciance de l’adolescence aidant, je n’y pensais bientôt plus.

Une scène atroce

Trois ans plus tard, à la campagne, (je devais avoir dans les quinze ans), j’assistai avec mon frère à une scène atroce. Un horrible bonhomme, véritable sadique, était en train de martyriser son chien. Nous courûmes vers la brute et nous prîmes courageusement la défense du jeune animal que son maître venait de battre sans pitié et qu’il prétendait clouer vivant sur une porte, en punition de je ne sais quelle peccadille. Avant qu’il ne réussît à planter le premier clou dans une patte de l’animal je le foudroyai du regard, à bout portant, sentant une sorte de boule au creux de mon estomac.Le tortionnaire demeura quelques secondes le bras levé, brandissant son marteau, avant de retomber lourdement. L’homme vacilla ses yeux rivés aux miens, et tomba à mes pieds. Son chien, lui ayant déjà pardonné sa méchanceté, vint lécher ses mains et son visage, jappant douloureusement et nous montrant les crocs lorsque nous voulûmes nous approcher.Le médecin légiste conclut que l’homme était mort d’une embolie cérébrale. A la suite de cette affaire mon frère et moi dûmes témoigner devant un juge. Mais comme nous étions mineurs, on ne nous interrogea pas davantage.

En manoeuvres…

Plus tard, lors de mon service militaire que je fis dans les blindés, je me trouvai un jour en manoeuvres en Allemagne avec des camarades. Une centaine de chars et autres véhicules tout terrains, partagés entre rouges et bleus, s’affrontaient en un simulacre de bataille. Pris dans le feu de l’action nous oublions que si les obus et les missiles étaient chargés à blanc les chenilles des chars d’assaut étaient bien réelles et que les malheureux fantassins qui crapahutaient sous notre protection n’étaient pas à l’abri de leurs mailles d’acier. La bataille factice était acharnée et les officiers d’état-major qui l’observaient de loin, arbitrant les manoeuvres, se félicitaient de la combattivité de leurs troupes. Mais, dans le brouillard artificiel, sous les fumées des embrasements, ni rouges ni bleus ne respectaient plus la règle du jeu et les consignes draconiennes de sécurité.Or, lorsque tout à coup, depuis mon poste de mitrailleur, je vis dans une déchirure de la purée de pois qui recouvrait le champ de bataille un AMX « rouge » foncer sur une patrouille d’assaut bleue courant imprudemment entre les blindés, je sentis à nouveau cette boule d’angoisse au niveau du plexus.Dardant mon regard horrifié sur le monstre d’acier qui allait écraser les nôtres, défiant le mitrailleur adverse debout dans sa tourelle, j’éprouvai une sorte de joie mauvaise lorsque le tank dérapa dans un rugissement de ses moteurs, pivota sur lui-même et s’enflamma subitement comme une torche, épargnant in extremis les fantassins de notre groupe.

Volonté de puissance

A la suite de cet événement tragique qui fit grand bruit et déchaîna les médias, je commençai à me poser sérieusement des questions sur les quelques expériences similaires qui avaient jalonné ma vie.Je n’osais évidemment pas parler de ces aventures, mais, l’impunité aidant, je sentis naître en moi une sorte de volonté de puissance doublée d’un sentiment d’orgueil fou.
Je me mis à exercer secrètement, à tort et à travers, le pouvoir dont je croyais disposer. Je me mis à fixer tous ceux qui me déplaisaient ou me gênaient et enrageai de ce qu’il ne se passât plus jamais rien. J’avais perdu mon pouvoir.

Une obsession

C’était le bide le plus total. J’étais tellement sûr de mon pouvoir que c’en était devenu une obsession.
Une fois encore pourtant, quelque temps après mon mariage, au cours d’une de nos premières scènes de ménage, mon regard courroucé se posa sur ma belle-mère qui défendait sa fille avec une mauvaise foi acharnée. Je ressentis à nouveau dans ma poitrine cette angoisse douloureuse et je vis belle-maman choir inanimée sur la moquette, emportée par un infarctus. Ma femme hurla que j’étais un monstre, un assassin. La scène fut épouvantable. Nous ne nous réconciliâmes jamais et ce fut le divorce. Bouleversé, car j’aimais sincèrement ma femme et ne détestais pas sa mère au point de vouloir la tuer, je me demandais quelle puissance infernale m’habitait.

J’éliminai sans aucune préméditation

Je me mis à craindre toute nouvelle manifestation de mon pouvoir. Mais, mon caractère s’aigrissant, il m’arriva de plus en plus souvent de ressentir cette sourde angoisse, signal précurseur du dangeraux symptôme. J’éliminai ainsi, sans aucune préméditation, un automobiliste qui m’avait fait une queue de poisson, un patron de mauvaise foi et radin qui refusait de reconnaître mes mérites, un contrôleur des impôts qui me cherchait des pouilles, un rival qui braconnait sur mon terrain de chasse, un huissier venu me réclamer le paiement de dix contraventions contestées.Ce fut ce dernier décès qui alerta les autorités. Une information fut ouverte contre moi et le juge, creusant mon passé, découvrit une partie de la série suspecte de morts inexpliquées. Comme l’accident cardiaque de l’huissier n’avait eu d’autre témoin que moi, le juge réclama une autopsie. Le rapport du médecin légiste me fut plutôt favorable: un arrêt du coeur. Mais le parquet exigea une contre-expertise dont la conclusion fut moins catégorique: arrêt du coeur à la suite d’une peur, d’une émotion, d’une menace ou d’un danger.

Arrêté et interrogé…

Je fus arrêté, puis relâché après vingt-quatre heures d’interrogatoire non-stop, puis réentendu par le juge en présence de sa greffière. Et là encore, sans que j’eusse esquissé un geste ou proféré une parole menaçante, je sentis la petite boule tenailler mon plexus. Comme les autres fois, par la seule faute de mon regard, le juge tomba foudroyé par une apoplexie.

Mis au secret

Le nouveau juge nommé par le parquet pour reprendre le dossier de son collègue décédé se vit également confier cette nouvelle affaire. Incarcéré à Fleury-Mérogis, au secret dans une cellule spéciale, je vis depuis des mois, inquiet de l’issue de mon procès. Je n’ai aucune confiance dans la justice. Je n’ose plus regarder dans les yeux les matons ou les magistrats qui m’interrogent de peur d’aggraver mon cas par un nouvel « accident ».Un jour pourtant, bien que je sois athée, j’ai accepté la visite d’un prêtre qui venait assister les prisonniers. C’était un vieil abbé compréhensif, d’une bonté incroyable qui m’inspira tout de suite confiance. Le premier jour nous parlâmes de tout et de rien et il ne m’assaillit pas de morale ou de bondieuseries. Il revint une seconde fois, puis une troisième.

Je finis par tout lui avouer

Je finis par tout lui avouer, depuis le début et il m’écouta jusqu’au bout sans m’interrompre une seule fois. Il ne me fit aucun reproche, ne me prescrivit pas de pénitence. Il me demanda presque humblement si j’accepterais sa bénédiction.J’acquiésçai en haussant les épaules et détournai les yeux pour ne pas le gêner. Il marmonna quelques phrases en latin que je ne compris pas et dessina de son doigt le signe de croix sur mon front. Cela ne me fit ni chaud ni froid. Dès qu’il fut parti je regrettai ma confession. Mais l’Abbé Anselme revint, m’apportant des fruits, une Bible et quelques livres. Il revint chaque semaine.

Depuis, j’ai peur…

N’ayant jamais beaucoup lu c’est avec méfiance que j’ouvris les livres qu’il m’avait apportés. Je feuilletai la Bible sans grand intérêt. Mais un petit opuscule écrit par un prêtre, traitant de différents cas de possession, de magie noire et d’exorcisme m’intéressa.
Je le lus et le relus, m’identifiant peu à peu à l’un des « possédés » décrit dans le livre. Depuis j’ai peur, j’interdis ma cellule au prêtre et à tout autre visiteur, car je sens désormais en permanence, au fond de moi, la boule d’angoisse qui provoqua tous mes malheurs. J’ai peur de mon pouvoir maléfique. Une peur atroce, incompréhensible!
Je vous écris cette lettre sachant qu’elle sera lue par les matons, communiquée au juge, peut-être même retenue contre moi. Mais je vous jure que tout cela est vrai, que je l’ai ressenti comme cela. Je me sens possédé par une force, une puissance étrangère et foncièrement mauvaise! J’ai même peur de « tuer » sans le vouloir le bon père Anselme s’il revient me voir dans ma cellule!Adieu! Je demande pardon à tous ceux à qui j’ai porté préjudice sans le vouloir. Je connais maintenant la solution… 

Jean B.

Fleury-Mérogis


(N.D.L.R) Nous avons pris contact avec l’avocat de Jean B. avant de publier sa lettre. Mais nous avons appris que son client était décédé dans sa cellule. Après enquête et autopsie, le juge aurait conclu à un arrêt du coeur. Nous avons retrouvé le gardien de prison qui découvrit le corps de Jean B. dans sa cellule. Notre reporter a pu l’interroger hors de la centrale et sans témoin sur les dernières heures que vécut le prisonnier. Son récit est troublant. D’après lui son « client » serait mort peu après qu’il lui ait apporté un miroir, objet strictement prohibé, mais dont il n’eut pas le coeur de lui refuser l’usage. Il avoua avoir retrouvé la glace intacte, Jean B. la tenant encore dans la main gauche. Pour éviter un blâme, le gardien l’aurait discrètement reprise avant d’alerter le chef de division et la direction.

yinanim2 dans Spiritualité-Esotérisme (27)

Trouvé http://www.science-et-magie.com/ESOTERISME/pouvetrange.htm

 

13 novembre, 2010

Portrait de Mohandas Karamchand Gandhi, dit Mahatma GANDHI

Classé dans : Culture Générale (21) — coukie24 @ 8:55

gandhi.jpg

Portrait de Mahatma GANDHI

né(e) le Samedi 02 octobre 1869
décédé(e) le Vendredi 30 janvier 1948
Symbole de la non-violence, assassiné par un fanatique hindou qui lui reproche sa complaisance pour les musulmans.
Né 78 ans plus tôt, dans le Gudjerat, au nord-ouest de l’Empire des Indes, Mohandas K. Gandhi fait des études d’avocat à Londres puis, trop timide pour plaider en Inde, il part en Afrique du Sud.
Affecté par des vexations racistes de la part des Blancs, comme de devoir descendre d’un compartiment de train de première classe, il s’érige en défenseur des immigrants indiens et forge une doctrine originale fondée sur la non-violence, la maîtrise de soi et le respect de la vérité (la « satyagraha »).
De retour en Inde en 1915, il lutte pour l’autonomie du pays puis pour son indépendance tout en prônant l’autosuffisance économique, le retour aux techniques traditionnelle, mais aussi l’émancipation des Intouchables (les hors-castes de l’hindouisme) et des femmes.

1 juillet, 2010

Le chien et le lapin

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 17:13

chipielelapin.jpg

Un lapin malin s’appelait Tablier.
U
n chien, beau mais fripon, s’appelait Coton.
L
e lapin habitait dans un terrier,
Le chien dans une maison.


Un jour, le maître du chien
P
artit à la chasse.
C
oton qui était las
D
e jouer au chien
S
‘amusa avec le lapin.
I
ls décidèrent de jouer
Un tour au chasseur :

 

« Je t’emmènerai près de mon maître, dit Coton.
E
t pendant la nuit, en douceur,
N
ous partirons.
-
B
onne idée, lui dit-il.
-
Allons voir ton maître Gil.»

 


Comme la nuit tombait,
D
ans la maison ils entrèrent.
I
l était trop tard pour manger
Le malin Tablier.

 

Le chasseur et sa femme décidèrent
Q
u’ils se lèveraient
T
ôt le lendemain et commenceraient
À
cuisiner le lapin.
E
n attendant, ils l’emprisonneraient
Dans la niche du chien.

 

Pendant la nuit,
L
e chien prit le lapin
E
t l’emporta bien loin…
D
es ennuis…

Moralité:

Qu’on soit chien
O
u lapin
O
n peut s’entendre très bien
Et devenir copain!

Alizée DAUVERGNE

568.jpg

Une fable moderne

Par Alizée DAUVERGNE de la classe de 5ème7

Collège Anatole France
Montataire – 60

31 août, 2009

Grippe A H1N1 : faut-il renforcer son système immunitaire ?

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 15:28

faut-il renforcer son système immunitaire ?

Maintenant qu’une épidémie massive de grippe A H1N1 paraît inévitable pour cet automne, comment se préparer au mieux à y faire face ? Faut-il renforcer son système immunitaire et si oui comment ?


Grippe A et système immunitaire

A priori, les choses sont simples : le virus de la grippe A est un nouveau microbe et le rôle du système immunitaire est de le détruire pour nous protéger. En pratique, ce n’est pas si simple et il faut considérer cinq cas particuliers :

- Système immunitaire des jeunes de 15 à 40 ans

Les jeunes de 15 à 40 ans : leur système immunitaire est très performant et pourtant, en cas de pandémie, c’est dans cette classe d’âge que l’on trouve le plus de victimes de la grippe A. Pourquoi ? Parce que leur système immunitaire, très puissant, ne supporte pas que les virus de la grippe A colonisent les cellules de leur organisme. Du coup, il en arrive à détruire ses propres cellules infectées, provoquant une inflammation majeure et des défaillances d’organes comme une détresse respiratoire. À l’évidence, renforcer le système immunitaire des jeunes n’a pas beaucoup de sens…

- Système immunitaire des femmes enceintes

Les femmes enceintes : leur système immunitaire est bridé de manière à ce que le fœtus, qui est d’une certaine manière un corps étranger, soit bien toléré par la maman. Du coup, les femmes enceintes sont très fragilisées face à un nouveau virus, et ce sont elles qui sont le plus à risque tant pour leur propre santé, que pour les fausses couches. Là encore, renforcer le système immunitaire des femmes enceintes n’a pas beaucoup de sens.

- Système immunitaire des bébés de moins d’un an

Les bébés de moins d’un an : leur système immunitaire est immature et il n’a jamais rencontré de virus de la grippe A. Même avec la grippe saisonnière, cette population des petits nourrissons est très exposée, autant que celle des personnes âgées. Il est très important de les protéger pour leur faire éviter la grippe pandémique. Renforcer leur système immunitaire n’a pas non plus de sens, car il est très actif.

- Système immunitaire des personnes immunodéprimées

Les personnes immunodéprimées, essentiellement du fait de cancers ou de maladies infectieuses chroniques comme le Sida : toute infection est dangereuse pour cette population et maintenir leur système immunitaire dans le meilleur état possible est une priorité.

- Système immunitaire des personnes de plus de 65 ans

Les personnes de plus de 65 ans : non seulement la faiblesse de leur système immunitaire les empêchera de faire une réaction violente contre la grippe A, mais en plus beaucoup d’entre eux ont déjà croisé un virus voisin, le virus A H1N1 de la grippe espagnole qui a circulé dans le monde de 1918 à 1957. Ils devraient être moins touchés par la pandémie que les plus jeunes. Néanmoins, c’est chez eux que le renforcement du système immunitaire a du sens.

- Système immunitaire des 40-65 ans

Quant aux 40-65 ans, ils devraient être les moins concernés par les formes graves, le conditionnel restant de mise face à une nouvelle maladie. Si c’est votre cas, les mesures simples de renforcement du système immunitaire, proposées ci-dessous, devraient vous être bénéfiques.

Comment renforcer son système immunitaire ?

Pour répondre à cette question, il suffit de se demander qu’est-ce qui affaiblit le système immunitaire… Sept grands facteurs se dégagent :

- le stress

- le manque de sommeil

- une alimentation déséquilibrée pauvre en fruits et légumes

- la sédentarité

- le tabac

- la pollution

- et le manque de vitamine D.

On constate ainsi que ce qui est bon pour la santé en général, et en prévention des maladies chroniques, est excellent pour le système immunitaire. Éviter le stress ou bien le gérer, bien dormir, manger sainement, avoir une bonne activité physique, ne pas fumer, éviter la pollution est donc toujours bénéfique.

Ce qui est moins connu, c’est le rôle fondamental de la vitamine D pour renforcer le système immunitaire. De plus en plus d’études montrent que les personnes dont les taux de vitamine D sont bas font plus de cancers que les autres. C’est un vrai problème car dans un pays comme la France, 80 % des gens sont carencés en vitamine D. Concernant la grippe A et la grippe saisonnière, nous ne disposons d’aucune étude, mais l’hypothèse du rôle préventif de la vitamine D a été proposée. Le gouvernement Canadien vient de lancer une étude clinique dans ce sens.

Si vous n’avez pas eu votre dose de soleil cet été (Ce sont les rayons du soleil qui transforment les stérols de la peau en vitamine D), vous pouvez demander à votre médecin traitant de doser votre taux de vitamine D dans le sang. En cas de carence, il pourra alors vous prescrire de la vitamine D.

Que faire en cas de symptômes de grippe A ?

Indépendamment de la prévention, les consignes en cas de symptômes de grippe A sont toujours les mêmes : appeler votre médecin traitant ou en cas d’empêchement le 15, afin d’être pris en charge rapidement. Si les symptômes sont confirmés (température, fatigue, toux de survenue brutale), vous pourrez alors bénéficier d’une prescription pour un antiviral spécifique de la grippe, comme le Tamiflu®.

Dr Philippe Presles
24/08/2009

 

4 janvier, 2009

LES SPORTIFS, L’ARGENT ET LES FEMMES

Classé dans : L Argent (13) — coukie24 @ 18:15

Mais je ne veux pas dire que les sportifs ont des belles femmes grace à leur argent car la plus part du temps, les sportifs épousent des mannequins, des stars de cinéma … qui ont déjà beaucoup d’argent. Mais l’argent n’appelle-t’il pas l’argent !…

L’ARGENT - Le top 10 des sportifs les mieux payés

Si les salaires des footballeurs sont souvent ridicules par rapport à ceux des gros sportifs américains, ils sont en pleine ascension puisqu’on compte désormais 3 footballeurs dans le top 10. Ceci expliquant cela, il fut compter avec la retraite de Michaël Schumacher, à l’arrivée de Beckham aux Etats-Unis ou encore au fait que Michaël Jordan n’est plus compté comme un sportif. Voici le top ten des sportifs les mieux payés, tous sports inclus :

11woods614.jpg

1. Tiger Woods (golf), 75 M€

 2. Oscar De La Hoya (boxe),  35 M€

3. Phil Mickelson (golf), 32,5 M€

4. David Beckham (football), 31 M€

5. Kimi Raikkonen (Formule 1), 30 M€

6. Fernando Alonso (Formule 1), 26 M€

7. Ronaldinho (Football), 24,1 M€ 8.

8. Kobe Bryant (Basketball), 23,5 M€

9. Leonel Messi (Football), 23 M€

10. Shaquille O’neal (basket), 22,9 M€

Top 10 des sportifs francais les mieux payés .

thierryhenrycapitainedecharme38452w460.jpg 

Parmi les 50ers de ce classement, 37 sportifs vivent et exercent leur métier hors de France.

Longtemps dauphin de Zinedine Zidane, Thierry Henry occupe désormais la première place.

Selon les estimations les revenus 2007 de l’international sont de 17.4 M€

2 – Tony Parker 8,6 M€

3 -Patrick Vieira 8M€

4 – Djibril Cissé 7 M€

5 -Gallas, Anelka Thuram, Sagnol, Makelele. Près de 6M€

10- le pilote Sébastien Loeb. de 5.3 M€

adrianakarembeu.jpg 

LEURS FEMMES

 Adriana Karembeu n’a pas attendu d’être mariée au joueur de football Christian Karembeu pour faire parler d’elle. Rendue célèbre par la fameuse pub Wonderbra « Regardez-moi dans les yeux », ce top model d’origine slovaque est aujourd’hui comédienne pour la télévision et le cinéma, présentatrice pour la Rai et rédactrice en chef du magazine : Télé Show-bizz.

raqueldelrosario.jpg 

Raquel del Rosario est la chanteuse du groupe de pop El Sueño de Morfeo, révélation de l’année 2005 en Espagne. Elle est la compagne du pilote de Formule 1 ibérique Fernando Alonso. La rumeur veut qu’ils se soient mariés secrètement en 2006 mais le couple a démenti cette information.

 nomielenoir.jpg

Top model adulé aux Etats-Unis, Noémie Lenoir tente de se reconvertir au métier de comédienne depuis 2002. Mais sa popularité et sa plastique n’ont pas suffi à faire décoller sa carrière pour le moment. Elle fait souvent la une des journaux people aux côtés de son compagnon, le joueur de football Claude Makelele, avec qui elle a un fils.

 giselebundchen300.jpg

Ex-compagne de Leonardo di Caprio, Gisele Bündchen a grandi au Brésil dans une famille d’origine allemande. Elle est le top model le mieux payé au monde et empoche chaque année 30 millions de dollars. Gisele Bündchen vient d’avoir un enfant avec le joueur de football américain Tom Brady.

victoriabeckhampicture1.jpg 

L’ex-Spice Girls forme avec le joueur de football David Beckham un couple ultra médiatisé. Après l’échec de sa carrière solo, elle a su profiter de sa notoriété et de celle de son mari pour faire des affaires. Alors que les détails de sa vie privée s’étalent tous les jours à la une des tabloïds anglais, elle monnaye ses apparitions et joue les stylistes pour des marques de vêtements et d’accessoires.

 evalongoria198869g.jpg

Cette Texane d’origine mexicaine s’est fait connaître grâce aux Feux de l’amour,, avant d’être propulsée star en 2005 grâce à son rôle de Gabrielle Solis dans Desperate houseviwes. Elle a épousé cet été le basketteur français Tony Parker. Et leur mariage en France a fait les choux gras de la presse people.

 tigerwoodselinnordegren.jpg

L’épouse suédoise de Tiger Woods, Elin Nordegren, était baby-sitter lorsqu’elle a rencontré le champion de golf. Grâce à la popularité de son mari, elle s’est lancée dans le mannequinat, mais sa carrière reste modeste.

helensvendin.jpg 

La suédoise Helen Svendin est mannequin depuis l’âge de seize ans. Elle a rencontré le joueur de football portugais Luis Figo lors d’un concert de flamenco à Madrid. Ils ont trois enfants.

4 décembre, 2008

Chat échaudé craint l’eau froide

Classé dans : Anecdotes, expressions ou chroniques (41) — coukie24 @ 11:44

chatmouill.jpg

Chat échaudé craint l’eau froide

Chat échaudé craint l'eau froide dans Anecdotes, expressions ou chroniques (41) fp_bulle5Qui a connu la souffrance évitera toute situation analogue pour ne pas risquer de souffrir à nouveau

Chat échaudé craint l'eau froideCette locution proverbiale est fort ancienne : dès le XIIIème siècle, on peut lire en ancien français « chat eschaudez iaue creint » (chat échaudé craint l’eau). La formulation qu’on lui connaît aujourd’hui n’aura fait que renforcer l’idée maîtresse de crainte exagérée, en insistant sur le caractère inoffensif de l’eau… froide.En effet, échauder, pris dans son sens propre, désigne l’action de jeter sur quelqu’un ou quelque chose un liquide bouillant, ou de l’y tremper. C’est de cette manière notamment qu’on procédait pour enlever les poils ou les plumes d’un animal mort.On peut donc aisément imaginer qu’un chat ayant subi un tel traitement encore vivant puisse devenir extrêmement méfiant rien qu’à la vue d’un récipient contenant tout liquide susceptible d’être douloureusement chaud, quand bien même il serait glacé… le traumatisme occasionné par la brûlure ayant annihilé le raisonnement de l’animal.La métaphore est aisément transférable à l’homme : qui n’a pas, après avoir été blessé physiquement ou moralement, préféré éviter de se retrouver en pareille situation tant physique que psychologique, pour ne pas risquer de subir à nouveau la même épreuve, alors même que sa raison lui affirmait que ce n’est pas parce que c’est arrivé une fois que cela arrive à chaque fois… ?

 Un exemple à la fois individuel et universel : l’échec amoureux, qui amène parfois à généraliser à l’ensemble des femmes, ou des hommes, les traits de caractère de celle ou de celui qui fut à l’origine de nos souffrances…Un exemple plus subtil, plus collectif, et plus dur à admettre au sein de nos propres vies : la tendance qu’ont certains d’entre nous, par peur, à étendre les actions négatives d’une minorité à l’ensemble de leur groupe d’appartenance, de leur ethnie ou de leur classe sociale… avec l’impression que si on se défie de l’ensemble, on encourt moins de « risques »… Ainsi peuvent naître le racisme, l’homophobie, le nazisme, et tant d’autres familles d’intolérances…

28u56cj6 dans Anecdotes, expressions ou chroniques (41)wetcat5.jpg

chatmouill2.jpg

titreailleurs2.gif

Pays / Région Expression équivalente Traduction littérale
Allemagne
Proposé par chipie
Ein gebranntes Kind scheut das Feuer Un enfant brûlé craint le feu
Angleterre
Proposé par eureka
A burned chid dreads the fire Un enfant brûlé redoute le feu
Angleterre / États-Unis
Proposé par God
Once bitten, twice shy Une fois mordu, deux fois plus effrayé
Brésil
Proposé par crisaidi
Gato escaldado tem medo de água fria Chat échaudé craint l’eau froide
Côte d’Ivoire
Proposé par Donkmaieu
Lorsqu’un serpent te mord et que tu vois le ver de terre, tu te méfies de lui.
Italie
Proposé par salix9506
Can scottato dall’acqua calda teme la fredda Chien brûlé par l’eau chaude craint la froide
Roumanie
Proposé par eureka
Cine s-a fript cu ciorbă, suflă şi-n iaurt Tel qui s’est brûlé avec de la soupe, souffle même dans le yaourt
Tunisie
Proposé par eureka
Elli klé degga biha mét Celui qui a été piqué en est mort

Chat échaudé craint l'eau froide

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux