DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

20 mai, 2019

Se remettre en question …

Classé dans : Psychologie (72) — coukie24 @ 13:22

reflexion_1

Hier soir j’ai pensé à la définition « se remettre en question ».  

Un grand nombre de personnes dit vouloir se remettre en question.  Mais si on leur demande ce qu’est la remise en question, on s’aperçoit que c’est très flou.  La majorité des gens pense savoir ce qu’est la remise en question et elle pense résoudre ses « problèmes » jour après jour.  Alors que souvent, la première étape seulement (c’est déjà important) est appliquée ;  à savoir :  la constatation du « problème ».  Elle se dit que de se rendre compte du « problème » suffit à le résoudre.

Voici donc une autre définition de la remise en question 
1 ère étape :  la constatation du « problème ». Quelque chose va mal. 
2 ème étape :  l’explication, la provenance du « problème » sont trouvés. 
3 ème étape :  des solutions au « problèmes » sont trouvées.
4 ème étape :  vous appliquez la ou les solutions qui font que vous êtes heureux.

Les 3 premières étapes ne sont pas nécessairement réalisées par vous seul. En effet, le « problème » peut-être constaté par vous ou quelqu’un de votre entourage.  L’essentiel est de s’en rendre compte.  Ensuite, les explications et les solutions peuvent venir de vous mais surtout des autres.  Car l’être humain n’a pas forcément le recul nécessaire pour réfléchir sur lui-même.

La dernière étape, quant à elle, est réalisée par Vous.  C’est Vous qui décidez d’appliquer la ou les solutions.  En somme, c’est Vous qui décidez d’être heureux.

Et,

« Le bonheur, c’est la conscience du bien-être »

fracture-desprit

13 mai, 2019

Les Saisons

Classé dans : Les Saisons (115),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 13:08

Les Saisons

 Les Saisons dans Les Saisons (115) 4saisons

Je considère le phénomène des saisons
comme une des plus belles offrandes de la nature.
Est-ce une chance de vivre sous nos latitudes?
Eh bien oui! La Terre tourne pour nous.
On le sait, on le vit, toutes les saisons sont belles,
riches et tellement différentes.

Ce que j’apprécie particulièrement dans le cycle des saisons,
c’est l’alternance, la rupture de la monotonie,
la naissance d’une nouvelle période.
Un peu à l’image des saisons,
l’être humain ressent continuellement un profond désir de changement.

Changer pour s’améliorer, changer pour essayer,
changer juste pour voir.
C’est le propre de l’intelligence de vouloir rendre
son existence encore plus douce, plus facile, plus enivrante;
pour cela, il faut modifier, transformer, rénover,
transplanter, voyager et oser.
La vie appartient à l’audacieux, à celui qui provoque et qui fonce,
qui cherche sans être certain de trouver.
Comme lors d’une course au trésor
dont le parcours est toujours plus intéressant que le trésor lui-même.
Cette course au trésor qui a débuté dans notre lointaine enfance
avait comme premiers repères, comme premiers indices,
les mots oui et non, papa et maman;
dès ce jeune âge on devait faire des choix,
on possédait le pouvoir de changer, la faculté d’alterner.

Cette course au trésor se poursuit la vie durant.
Ayant comme indices tous les événements de notre quotidien,
tout ce qu’on ressent, tous nos rêves et nos ambitions, nos souvenirs,
le parcours se complique, devient plus énigmatique, plus intéressant.
Et comme dans toutes les courses au trésor,
certains repères sont inexacts, faussés, trompeurs.
On doit donc revenir sur nos pas et prendre une autre route.

Changer devient nécessaire. Alterner devient vital.
Les saisons modèlent l’humain en transformant son comportement,
sa façon de vivre, ses habitudes, ses loisirs, son rythme, son souffle et son âge.
Elles marquent le temps, l’impriment dans notre regard et proposent le défi.
« Il ne passera pas l’hiver! » , entend-on souvent dire.
Cette phrase révèle à quel point les saisons
sont souvent considérées comme un obstacle,
à quel point elles s’opposent à l’état trop facile de l’inaction.
Elles poussent au contraire l’adaptation, la création, l’imagination, l’invention.

Aux questions d’un journaliste venu le rencontrer sur son île, Félix Leclerc répondit :
« L’été, je bûche du bois et je compose mes chansons.
L’hiver, je brûle mon bois et je chante mes chansons. » 
Tout comme les mots de Félix, l’alternance suppose la continuité.
Non, ce n’est pas paradoxal de changer tout en conservant l’acquis, l’appris.
L’expérience enseigne la façon, la méthode à utiliser
pour opérer nos changements en douceur, dans la quiétude.
En escaladant le mont Everest, je me suis surpris à réaliser
que chacun de mes pas n’était pas tout à fait nouveau,
même dans un terrain totalement inconnu. Le vécu repousse l’imprévu.

Tout comme les animaux, la flore ou la lune,
les saisons nous apportent une vision du temps
où chaque heure à venir sera différente de celle qui vient de s’écouler.
Notre environnement bouge sans cesse, nous devons l’imiter, faire comme lui.
Si un ami vous dit: « T’as changé! » , prenons-le comme un compliment.
Savourons le constat d’avoir osé, apprécions l’aventurier qui est en nous et surtout,
ne cessons pas de chercher encore et encore
au plus profond de nous-mêmes un nouveau sentier vers un autre sommet.

93674707234cbfcb0cc4xl dans Textes à méditer (239)

Source: Bernard Voyer…www.lespasseurs.com

27 avril, 2019

Le visage porte le reflet de ce que nous recherchons chez les autres …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 12:59

Le visage porte le reflet de ce que nous recherchons chez les autres ... dans Textes à méditer (239) Juan-Fortuny1
 Combien de gens se plaisent à fouiller dans la vie des autres pour y découvrir quelques fautes cachées et aller les raconter partout ! Sur leur visage, on ne lit que doute, méfiance, et leurs regards soupçonneux voient la malhonnêteté et la trahison même là où elles ne sont pas… Mais dites-moi un peu quelle est l’utilité d’agir ainsi ?Non seulement ces gens-là sèment le désordre, mais ils se rendent tellement antipathiques ! Avec leur mine sombre, ils se mettent à ressembler eux-mêmes à des malfaiteurs. Eh oui, c’est cela qui est extraordinaire : tous ces gens tellement méfiants et qui s’imaginent incarner la justice et l’honnêteté, finissent par porter sur leur propre visage les marques des défauts et des vices qu’ils sont continuellement occupés à flairer autour d’eux. Tandis que regardez le visage de celui qui cherche à découvrir les qualités et les vertus cachées des êtres : il reflète peu à peu la lumière de la splendeur divine. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 914dcd83-133x150 dans Textes à méditer (239)

C’est pourquoi je rajouterai que si vous présentez habituellement un visage avenant et souriant, il y a des chances que vous communiquiez votre confiance en la vie, votre spontanéité et sincérité à votre interlocuteur.

Coukie24

c56e0347

 

La tulipe …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 12:54
tulipes-004 
Moi, je suis la tulipe, une fleur de Hollande ;
Et telle est ma beauté, que l’avare Flamant
Paye un de mes oignons plus cher qu’un diamant,
Si mes fonds sont bien purs, si je suis droite et grande.
fffc1583
Mon air est féodal, et, comme une Yolande
Dans sa jupe à longs plis étoffée amplement,
Je porte des blasons peints sur mon vêtement,
Gueule fascé d’argent, or avec pourpre en bande.
fffc1583
Le jardinier divin a filé de ses doigts
Les rayons du soleil et la pourpre des rois
Pour me faire une robe à trame douce et fine.
Nulle fleur du jardin n’égale ma splendeur,
Mais la nature, hélas ! n’a pas versé d’odeur
Dans mon calice fait comme un vase de Chine.
Théophile Gautier
fffc1583

13 avril, 2019

Dans la vie, le plus sûr des amis, …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 10:30

Dans la vie, le plus sûr des amis,

Le premier à vous accueillir, le premier à vous défendre,

Celui dont le coeur honnête appartient pour toujours à son maître,

Qui travaille, se bat, vit et respire pour lui seul.

George Gordon, Lord Byron, poète anglais (1788-1824)

Dans la vie, le plus sûr des amis, ... dans Citations, proverbes... 39c5d1cf

« Le chien, c’est la vertu qui, ne pouvant se faire homme, s’est faite bête. »

 Victor Hugo

8 avril, 2019

Comprendre et dompter sa faim …

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 16:20

La faim, c’est ce qui nous pousse à manger, et peut-être à grossir. Pourtant, nous ne savons pas toujours l’apprivoiser, vivre en bonne entente avec elle. Alors, apprenez à mieux connaître votre faim pour donner à votre corps le meilleur et seulement le meilleur.

La faim « carence alimentaire »

La faim

C’est une faim très fréquente. Si en mangeant, vous n’apportez pas à votre organisme toutes les vitamines, tous les oligoéléments, les acides aminés essentiels dont il a un besoin vital, votre organisme est en manque. Il vous envoie une sensation de faim globale qui vise à combler ces manques. Or, il ne sait pas vous envoyer un message précis comme par exemple : « je manque de vitamine B6″ ! Il vous envoie une envie de manger qui n’est pas, à proprement parler, une faim comme celle de la famine qui, elle, est une faim par manque de calories.

Que faire pour lutter contre la faim carence alimentaire ?

Mangez équilibré, vos 5 fruits et légumes par jour de façon variée, et suffisamment de protéines. Si vous voulez mincir, ou en cas de régime pour une autre raison, surtout ajoutez à votre nourriture un complément en vitamines et oligoéléments à apport global et à dose nutritionnelle. Il s’agit de comprimés, de gélule ou de sirop apportant la dose journalière nécessaire à votre organisme pour ne pas ressentir cette faim de carence.

La faim « volume »

La faim

Quand vous mangez, vous le faites avec votre bouche et votre tube digestif, mais aussi avec vos yeux. Aidés par votre cerveau, ils calculent la quantité de nourriture que vous allez ingérer en voyant votre assiette. Le problème c’est que notre cerveau est habitué à un certain volume. S’il s’agit d’un petit volume, vous êtes sans doute mince. S’il s’agit d’un trop gros volume, vous prenez du poids. Cette faim est malheureusement fréquente : qui n’a pas eu des parents lui disant : « finis ton assiette ! », « encore une bouchée pour maman, une bouchée pour papa » ou en voyant s’avancer la cuillère vers la bouche, « ouvre la porte du garage, la voiture va rentrer ! » ou encore « tu n’as pas honte, il y a des enfants qui meurent de faim ». Au fil du temps, nos yeux s’habituent à des portions trop grandes

Que faire pour lutter contre la faim « volume » ?

D’abord, prenez-en conscience. Puis, organisez-vous pour que votre assiette soit plus volumineuse à moindre calorie. Et qui dit volume pour peu de calories, dit fruits et légumes. Usez et abusez de la salade par exemple, ajoutez des fruits à tous vos desserts… Si vous savez que vous avez une envie de volume alimentaire, habituez très progressivement vos yeux à se rééduquer à un moindre volume. Et surtout, servez de petites portions à vos enfants, laissez-les se resservir et ne les obligez jamais à finir une assiette !

La faim de l’estomac de l’ogre

La faim de l'estomac de l'ogre

Votre estomac contient, dans ses parois, des capteurs d’étirement. S’il est presque vide, vous le percevez et s’il est bien rempli, ses parois sont étirées et vous envoient un message de satiété qui signifie : « je suis plein, arrête de manger ». Malheureusement, certaines personnes se sont habituées dès leur enfance à manger en trop grandes quantités et leur estomac s’est distendu. Le sentiment de satiété ne survient qu’après l’ingestion d’une ration alimentaire très importante.

Que faire contre la faim de l’estomac d’ogre ?

Si vous êtes dans ce cas, commencez par en prendre conscience. Puis, dîtes-vous qu’il va falloir du temps, mais que vous pouvez rééduquer votre estomac. Pour cela, diminuez la ration de votre repas et fractionnez-les. Même sans diminuer vraiment la quantité totale d’aliments, faites une collation dans la matinée et une dans l’après-midi, voire après le repas du soir si vous mangez tôt. En quelques semaines, grâce à l’élasticité de votre estomac, vous parviendrez à retrouver un sentiment de satiété plus rapidement. Une autre méthode est de manger plus d’aliments à la fois lourds et peu caloriques, donc très riches en fibres… Des légumes, par exemple !  

La faim du mangeur Lucky-Luke.

La faim du mangeur Lucky-Luke.

Certains mangent plus vite que leur ombre ! Et c’est un gros problème. En effet, le sentiment de satiété met un certain temps à apparaître quand vous mangez. Environ 20 minutes. Si vous prenez votre repas en 5 minutes, votre corps peut avoir le sentiment qu’il n’a pas suffisamment mangé. Alors, vous mangez plus et vous avez encore une impression de faim lorsque votre repas est fini. En un mot, vous mangez trop.

Que faire contre la faim du mangeur Lucky-Luke ?

Entraînez-vous à manger plus lentement ! Facile à dire, pas forcément facile à faire. Vous pouvez décider de prendre votre entrée 15 minutes avant le plat principal. C’est possible chez vous mais bien sûr moins dans un restaurant d’entreprise. En cas de repas collectif, prenez le temps d’écouter les autres, mangez avec vos collègues les plus bavards qui font durer les repas !  

La faim du mangeur de bouillie

La faim du mangeur de bouillie

Celui qui ne mâche pas a plus faim que les autres… et mange plus. Normalement, lorsqu’un aliment est dans votre bouche, vous le mâchez avant de l’avaler. La mastication est une fonction extrêmement importante. Elle envoie un signal à votre corps qui signifie que vous êtes en train de manger et cela entraîne plus rapidement la satiété. Or, dans notre société, de plus en plus de personnes mangent comme des bébés : sans jamais mâcher. Ainsi, boire des sodas vous apporte beaucoup de calories sans mâcher. Votre corps ne les comptabilise pas de la même manière que des aliments solides. C’est la même chose si vous mangez des purées, du pain de mie, des compotes, des yaourts (yogourts)… Vous ingurgiterez nettement plus que si vous mangez des aliments à croquer.

Que faire contre la faim du mangeur de bouillie ?

Recommencez à manger des aliments à mâcher ! Par exemple, une carotte simplement épluchée que vous croquerez comme un lapin. Mangez-la environ 20 minutes avant le repas. Vous bénéficierez de l’effet mastication, de l’effet satiété (qui met 20 minutes à survenir), de l’effet volume, des fibres, et en plus, de toutes les vitamines et antioxydants présents dans la carotte. Mais pour cela, un impératif : achetez des carottes bio. Les carottes de l’agriculture conventionnelle ont souvent un tel goût chimique qu’il semble quasiment impossible de les manger entières sans sauce pour cacher leur (mauvais) goût. Préférez les soupes non entièrement mixées, celles où il reste des morceaux de légumes, mangez des jardinières de légumes plutôt que des purées…  

La faim « convivialité »

La faim

Cette faim est une faim d’entraînement. Lorsque nous sommes en groupe, nous avons tendance à privilégier la relation aux signaux intérieurs de notre corps. Nous nous laissons entraîner à manger plus, à faire comme les autres. Et cela d’autant plus que nous buvons de l’alcool, car il a la particularité de bloquer les signaux de satiété. Il s’agit bien d’un apéritif au sens littéral du terme : il ouvre l’appétit. Cela peut se produire à la cantine, au restaurant d’entreprise, en famille et plus encore pendant les fêtes quelles qu’elles soient : mariages, communions, anniversaires, fêtes de fin d’année…

Que faire contre la faim « convivialité » ?

Première action : prenez conscience de cette faim ! Ensuite, limitez votre dose d’alcool, ce qui vous fera mieux percevoir les signaux de satiété de votre corps. Et puis, n’hésitez pas à en parler aux personnes qui vous invitent. De nos jours, chacun cherche à rester en bonne santé et à garder la ligne. Si vous êtes invité et que le repas est à la fois bon et léger, vous êtes bien plus heureux que s’il est lourd et bourratif ! Lorsque c’est à votre tour de recevoir quelqu’un, pensez-y. Choisissez, vous aussi, un menu léger et bon pour la santé. Vos amis vous en seront reconnaissants.

La faim émotionnelle

La faim émotionnelle

Nos émotions modifient les signaux de faim et de satiété venant de notre corps. Il n’existe pas de généralités en ce domaine, car chacun réagit avec son histoire émotionnelle : pour certains, la joie, le bonheur, l’excitation peuvent stimuler l’envie de manger, sans doute pour faire la fête ; pour d’autres, ces émotions positives peuvent couper la faim, peut-être parce qu’ils se sentent comblés. La colère ou la tristesse ont plutôt tendance à couper l’appétit, mais pas forcément. L’anxiété ou la peur peuvent bloquer l’envie de manger, ou bien la stimuler pour compenser le malaise et trouver un plaisir dans la nourriture

Que faire contre la faim émotionnelle ?

Commencez par décoder ce que vous disent vos émotions. Plutôt que de penser « j’ai faim » ou « j’ai envie de manger », demandez-vous quelles sont les émotions sous-jacentes. Une fois qu’elles sont connues, vous pourrez parfois agir sur celles-ci. Cela signifie que vous pouvez parfois répondre à vos émotions directement plutôt que de tenter de les oublier en mangeant. Prenons un exemple : si je mange quand je me sens seul, alors j’appelle des amis pour éviter de manger. Mais dans certains cas, le mal être poussant à manger est plus profond, et il sera peut-être nécessaire d’entamer une thérapie. Que cela ne vous fasse pas peur : c’est le plus beau cadeau que vous pouvez faire à vous-même !

sources : http://www.passeportsante.net/

La blague du jour !

Classé dans : Humour (284) — coukie24 @ 15:53

2008-07-23-peche-sous-la-glace-1

Un Belge, sur la glace
Il sort sa scie et sa canne à pêche, et commence à découper un trou dans la glace.
A ce moment là, une voix d’outre tombe, glacée, résonnante, annonce :
« IL N’Y A PAS DE POISSON ICI ! »
Le Belge, stupéfait, s’arrête, regarde autour de lui, ne voit personne,
et continue…
« IL N’Y A PAS DE POISSON ICI ! »

Encore un fois, il s’arrête, et tend l’oreille.
Inquiet, il reprend son travail « IL N’Y A *PAS* DE POISSON ICI !!! »
Et le Belge : Mais qui parle ?
LE DIRECTEUR DE LA PATINOIRE !

humour12

26 mars, 2019

Les Anglais roulent à gauche… Saviez-vous pourquoi ?

Classé dans : Culture Générale (21) — coukie24 @ 15:58

Le choix du côté de circulation sur route provient du moyen-âge, bien avant la simple idée de créer des voitures. En effet, à cette époque, les hommes circulaient à dos de cheval et les combats entre les cavaliers étaient courants. Ainsi, les hommes étant la plupart du temps droitiers, il était plus facile de se défendre à l’épée contre l’adversaire arrivant en face de lui en se croisant par la gauche. De plus, les épées étant attachées du coté gauche du cavalier (accès plus facile avec la main droite) celles-ci ne se choquaient pas lors des croisements.

Lorsque les premières voitures à cheval apparurent, ce type de circulation est resté naturellement.

Les Anglais roulent à gauche... Saviez-vous pourquoi ? dans Culture Générale (21) samoa-roule-a-gauche_pics_390

Cette circulation existait sur tous les continents. Mais Napoléon changea cette disposition. En effet, avant son arrivée sur les champs de bataille, les combats s’effectuaient d’abord par la gauche de l’armée, puis par la droite. Pour déstabiliser ses adversaires, il modifia ce mode de combat en commençant d’abord par la droite, puis par la gauche. Il obligea ensuite les pays conquis à rouler à droite pour marquer sa suprématie.

Ces différents modes de circulation ont été ensuite conservés.

 dans Culture Générale (21)

 

25 mars, 2019

CHANGEMENT D’HEURE : ON PASSE À L’HEURE D’ÉTÉ ! …

Classé dans : Autres fêtes ou évènements,Les Saisons (115) — coukie24 @ 12:42

Après une longue saison d’hiver passée cloîtrés derrière les fenêtres, nous sommes bien heureux d’accueillir le doux Printemps et son soleil rayonnant !
C’est – enfin – le moment de dire au revoir aux journées éclair afin de profiter des longues et délicieuses soirées ensoleillées…
Alors, même si l’on doit avancer le réveil d’une heure le 31 mars prochain, on ne va pas ronchonner ! Hé oui, dans la nuit de samedi à dimanche, la France passera à l’heure d’été. Ce qui signifie qu’à 2h du matin, nous ferons un bond dans le futur et une seconde plus tard : il sera 3h du matin ! Nous perdrons donc une heure de sommeil… Mais, nous gagnerons du temps d’ensoleillement supplémentaire et ça, c’est une excellente nouvelle !

IMAGE : Heure d'été

D’où vient le changement d’heure ?

Le changement d’heure a été instauré en France en 1975, suite au choc pétrolier de 1974, afin d’effectuer des économies d’énergie. Pour utiliser de façon optimale la luminosité du soleil, le gouvernement a proposé de faire correspondre les heures d’activité avec les heures d’ensoleillement. Ceci permettait de réduire les besoins d’éclairage et limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel. Depuis le début des années 80, l’ensemble des pays de l’Union Européenne sont soumis à ce fonctionnement. Ainsi, chaque année, tous les européens changent l’heure de leur montre, leur réveil-matin, leur horloge de voiture, de four micro-onde le dernier dimanche de mars.

 

Pour ou contre ?

Qu’on soit pour ou contre, ce changement d’heure soulève toujours une polémique digne des plus grands débats. Mais il faut savoir qu’il a permis en 2009, selon les chiffres du gouvernement français, d’économiser « 440 GWh en éclairage, soit l’équivalent de la consommation d’environ 800.000 ménages ». Et grâce à ces économies, la France a ainsi évité l’émission de 44.000 tonnes de CO2 ! Sachant qu’une tonne de CO2 correspond à peu près à :
• 1 an de chauffage au gaz ou 3 ans de chauffage éléctrique pour un 3 pièces à Paris
• 1 aller-retour Paris /New York ou 20 allers-retours Paris/Londres en avion
• 1,8 tonnes de papier
• 14000 km de Twingo ou 8500 km de 4×4 en ville
Je vous laisse faire le calcul !

En 2030, la réduction globale des émissions due au changement d’heure pourrait être de 70 000 à 100 000 tonnes de CO2. Bon, c’est plutôt convaincant… Alors, si on peut aider la planète de cette façon, pourquoi pas !

Article trouvé sur : http://cybermag.cybercartes.com

17 mars, 2019

« Nous ne sommes pas tous égaux face aux addictions »

Classé dans : Actualités — coukie24 @ 17:26
Le cerveau, 1,5 kilo de mystères que les scientifiques cherchent toujours à percer.

Le cerveau, 1,5 kilo de mystères que les scientifiques cherchent toujours à percer. 

Trois questions à … Jocelyne Caboche, Directrice de recherche (Cnrs), au laboratoire Neurosciences de l’Institut de biologie Paris-Seine (IBPS).

L’Express : Les différentes drogues – opium, cocaïne, cannabis, alcool, tabac, amphétamines – sont, pour certaines, connues depuis des millénaires. Leur consommation s’est-elle banalisée dans nos sociétés au point de devenir un enjeu majeur de santé publique ?  

Jocelyne Caboche : Il y a une distinction à faire entre les drogues illicites et les drogues licites. Ce sont ces dernières qui entraînent le plus de morts. Selon le Plan national de mobilisation des addictions 2018-2022,le tabac tue 73 000 personnes chaque année en France,l’alcool environ 50 000 et les drogues dites illicites « seulement », 1 600. Car le tabac et l’alcool entraînent denombreuses maladies (cancer, troubles cardiovasculaires, cyphoses, pathologies éthyliques). Mais vous avez raison, certaines de ces substances sont connues et utilisées depuis des millénaires – dans la Grèce Antique, les médecins avaient recours à l’opium. 

Reste que leur utilisation a longtemps été perçue comme une faiblesse de la volonté alors que, de nos jours, elle est clairement reconnue comme une pathologie cérébrale, induisant des effets durables dans le cerveau. Cela s’explique par le fait que les études scientifiques se sont multipliées ces dernières années et que l’importance des maladies mentales est devenue un enjeu de santé publique : les addictions liées à l’alcool et au tabac ont un coût qui a été estimé à 120 milliards d’euros en 2010 (contre 10 milliards pour les drogues illicites). 

Vous travaillez depuis une vingtaine d’années sur les phénomènes d’addiction. Mais comment se définit une addiction ? 

Elle se met en place lorsque l’on passe d’un usage récréatif et ponctuel, à une consommation compulsive, abusive et non contrôlée. Prenez le cas de la cocaïne : après une cure de sevrage, il y a une rechute au bout de deux ou trois mois dans 50% des cas. Durant la guerre du Vietnam, les soldats américains prenaient beaucoup d’héroïne pour supporter l’enfer qu’ils avaient à affronter : après leur retour au pays, ils étaient sevrés et arrêtaient donc l’héroïne. Mais bien des années après, certains sont revenus au Vietnam juste pour un voyage commémoratif. Et ils sont retombés dans leur addiction… Cela montre qu’en retrouvant un environnement, on peut replonger. 

Mais il faut bien comprendre que toutes les drogues n’ont pas la même puissance addictive. Par ordre d’importance, il y a d’abord la nicotine, les opiacés, la cocaïne, l’alcool, puis le cannabis. Ensuite, nous ne sommes pas tous égaux face aux addictions : il y a des facteurs génétiques, sociaux et environnementaux. Enfin, certains d’entre nous sont plus prédisposés en fonction de leur âge. Uncerveau d’adolescent n’est pas encore mature, donc il est plus vulnérable. 

Quels sont les mécanismes cérébraux à l’origine des addictions et quelles sont les pistes thérapeutiques sur lesquelles vous travaillez ?  

Je veux d’abord comprendre, via l’imagerie cérébrale, comment l’exposition aux drogues modifie le cerveau. Puis, en travaillant sur des modèles animaux, on cherche à définir le mécanisme : ces différentes substances – cocaïne, ecstasy, tabac ou alcool – pénètrent rapidement dans le cerveau et agissent sur une zone appelée « le circuit de la récompense ». Là, elles amplifient l’activité des neurones dopaminergiques, augmentant le taux de dopamine, cette molécule du plaisir, dans le cerveau. Peu à peu, les drogues détournent ce fameux circuit de la récompense en jouant sur la plasticité cérébrale. 

Avec mon équipe, j’ai pu identifier des voies biochimiques qui sont à l’origine de cette plasticité neuronale à long terme. Nous élaborons donc de nouvelles molécules agissantes entre l’enzyme et le noyau qui bloquent cette plasticité liée aux différentes drogues. Tout comme nous travaillons sur les récepteurs de la dopamine. Ces nouvelles pistes thérapeutiques doivent maintenant être validées par des tests cliniques d’ici deux ou trois ans.  

* Sorbonne Université – Campus Jussieu (Métro Jussieu), amphithéâtre 25, 4 Place Jussieu, 75005 Paris. Rens. www.semaineducerveau.fr

Trouvé sur : https://www.lexpress.fr/actualite/sciences/nous-ne-sommes-pas-tous-egaux-face-aux-addictions_2066440.html#xtor=AL-447

Le Printemps des poètes …

Classé dans : Les Saisons (115),Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 17:00

Printemps

e_-63rkDGvY Dmitry flèche

Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
L’oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d’être ensemble et se disent des vers.
Le jour naît couronné d’une aube fraîche et tendre ;
Le soir est plein d’amour ; la nuit, on croit entendre,
A travers l’ombre immense et sous le ciel béni,
Quelque chose d’heureux chanter dans l’infini.

Victor Hugo, Toute la lyre

ANN MORTIMER

Le printemps d’une autre époque … Vu par le peintre américain John Sloane

Classé dans : Art et Peintures (64),Les Saisons (115) — coukie24 @ 14:45

John Sloane

Les peintures John Sloane mettent en évidence la beauté et la variété de la nature au printemps et les plaisirs simples de la vie à la campagne.

Dans ses tableaux, on prend une pause face à l’agitation des temps modernes et on découvre des lieux hors du temps d’une autre époque où les gens vivaient en harmonie avec la nature…

John Sloane2

John Sloane3

John Sloane4

John Sloane5

John Sloane7

John Sloane6

John Sloane8

John Sloane9

John Sloane10

John Sloane11

John Sloane13

John Sloane14

John Sloane12

John Sloane15

 

 

28 février, 2019

f – Mars et ça repart…

Classé dans : — coukie24 @ 10:00

PETER MOTZ nouvelle

Le mois de mars est à cheval sur les saisons d’hiver et du printemps, puisque ce dernier commence le 21 mars. On a l’habitude de dire « au mois de mars, vent fou ou pluie, que chacun veille bien sur lui ». Côté événement, le 8 mars est célébrée la journée mondiale de la Femme.

printemps011 (1)

cadre-bonjour-et-bienvenue

      Sur mon Blog, bonne et agréable visite  

f - Mars et ça repart... dans Blogs préférés zkv2v7hw 

                 citation-douceur

1425394127

Brouillard en mars
Gelée en mai 

C’est en mars que le printemps chante
Et que le rhumatisme augmente 

De mars la verdure
Mauvais augure 

En mars autant de gelées
En avril autant de poussées 

En mars, les vaches au pré
Si ce n’est pour manger
C’est pour s’y gratter 

En mars, vent ou pluie
Que chacun veille sur lui 

La vigne me dit :
En mars me lie
En mars me taille
En mars, il faut qu’on me travaille ! 

Le mois de mars doit être sec
Avril humide et mai frisquet
Pour que juin tienne ce qu’il promet 

Le soleil de mars
Donne des rhumes tenaces 

Mars est capable
De tuer les bêtes à l’étable

Mars venteux
Verger pommeux 

Pluie de mars grandit l’herbette
Et souvent annonce disette 

Poussière de mars
Poussière d’or 

Quand mars bien mouillé sera
Beaucoup de fruits cueilleras 

Quand mars bien mouillé sera
Bien du lien il te donnera 

Quand mars entre comme un mouton
Il sort comme un lion 

Quand mars se déguise en été
Avril prend ses habits fourrés 

Mars gris, avril pluvieux
Font l’an fertile et plantureux

3cghjxa8 dans Blogs préférés

Vive le Printemps !

mimosa

 Mars

Il tombe encore des grêlons,
Mais on sait bien que c’est pour rire.
Quand les nuages se déchirent,
Le ciel écume de rayons.

Le vent caresse les bourgeons
Si longuement qu’il les fait luire.
Il tombe encore des grêlons,
Mais on sait bien que c’est pour rire.

Les fauvettes et les pinsons
Ont tant de choses à se dire
Que dans les jardins en délire
On oublie les premiers bourdons. 
 

Il tombe encore des grêlons.

 

Maurice Carême

xmqga9m2

J’ai pioché un peu partout dans le net des images, gifs et des textes.
Si certaines sont à vous ou que le nom de l’auteur n’y figure pas, n’hésitez pas à me joindre ! si certaines images doivent obtenir une autorisation pour être publiées , faites moi le savoir, je retirerai aussitôt les images, car en aucun cas je ne veux nuire à qui que ce soit.
Bonne visite et contactez-moi en cas de problème.  

Merci 

mws11.gif

colorsofspring999henrywadsworth

z1bv4va7

9128620-arbre-floral-en-couleurs-pastels-pour-votre-design-printemps

1z6x2q64

2031611

4652

Il-y-a-des-pluies-de-printemps-délicieuses-où-le-ciel-a-l’air-de-pleurer-de-joie

2251328-belle-fleurs-de-printemps-sur-un-magnolia-japonais.2

9c67bc9f

enfin-le-printemps

14b4ffe9

Le-printemps-sannonce-toujours-rempli-de-promesses...-sans-jamais-nous-mentir-sans-jamais-défaillir.

14 février, 2019

J’ai mal à mes mots …

Classé dans : Les mots (85) — coukie24 @ 13:29
J’ai mal à mes mots ... dans Les mots (85) d9167690

Moi, je voudrais que les mots soient à mon service, qu’ils m’aident à dire tout ce qui est au fond de moi, et que l’autre, en face, arrête de faire comme s’il comprenait, et qu’il les entende vraiment et se laisse entraîner par eux. Avec des mots à moi, j’aimerais dire ce qui va, ce qui ne va pas, ce que j’aimerais et surtout ce que je sens. C’est terrible d’être obligé de tout garder pour soi, tout ce qui tourne en rond dans ma tête, dans mon corps, tout ce que j’imagine, des tas d’images, des pensées malsaines, mais aussi des trucs bien, des bouffées de colère, d’amour. Enfin, tout ce qui circule, s’agite, se bouscule. J’ai mal à mes mots,

Jacques Salomé, Septembre 2002

e – Quand Notre-Dame de la Chandeleur luit…

Classé dans : — coukie24 @ 11:00

e - Quand Notre-Dame de la Chandeleur luit... dans Blogs préférés bienvenuechezcoukie24

Gifs%20Anim%E8s%20Carnaval%20%2828%29              fevrier dans Blogs préférés

A la Sainte Blaise

 L‘hiver redouble ou s’apaise.

Si Février n’est pas froid

Mars pour lui le sera.

Fleur de février va mal au pommier

Soleil le dernier jour de Février

Met des fleurs au pommier

Février chaud par aventure

A Pâques c’est la froidure.

Neige, eau, pluie, brouillard de février
Vaut du fumier.

Si février laisse les fossés pleins,
Les greniers deviendront pleins.

Vaut autant voir un loup en son troupeau
Que le mois de février beau.

  Quand il tonne au mois de février,
Toute l’huile tient dans une cuiller.

S’il tonne en février, point de vin.

Gifs%20Anim%E8s%20Carnaval%20%282%29   iy9jyvl6

081007101958337862585251

« À la Chandeleur, l’hiver se meurt ou prend vigueur. »

« À la Chandeleur, le jour croît de deux heures. »
« À la Chandeleur, grande neige et froideur. »
« À la Chandeleur, le froid fait douleur. »
« À la Chandeleur, Rose n’en sentira que l’odeur. »

Quand pour la Chandeleur le soleil est brillant
Il fait plus froid après qu’avant.

Quand Notre-Dame de la Chandeleur luit
L’hiver de quarante jours s’ensuit

« Rosée à la Chandeleur, Hiver à sa dernière heure. »

kxwa0z5m

Le mois de février est connu pour la Saint-Valentin, fête des amoureux. Elle se célèbre chaque année  le 14 février. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion.

rosesrougebrillante1.gif

carnaval016   chandeleur_lutinwm200qtv

De plus, c’est au mois de février, précisément le 2 février que l’on peut déguster les fameuses crêpes de la Chandeleur ! On dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l’hiver sombre et froid. La Chandeleur marque l’ouverture de la période de Carnaval.

9104gihd

J’ai pioché un peu partout dans le net des images, gifs et des textes.
Si certaines sont à vous ou que le nom de l’auteur n’y figure pas, n’hésitez pas à me joindre ! si certaines images doivent obtenir une autorisation pour être publiées , faites moi le savoir, je retirerai aussitôt les images, car en aucun cas je ne veux nuire à qui que ce soit.
Bonne visite et contactez-moi en cas de problème.  Merci

  mws

rqljver1

mercip-votre-fidelite

m8wtzlqp

d46eb88b

jxigp8ic

htwm1upy

10 février, 2019

Toutes les femmes sont belles …

Classé dans : Les Femmes (64) — coukie24 @ 10:02

Photographies de femmes de 37 pays pour montrer que la beauté est partout…par Mihaela Noroc.

appareils-01

Cette photographe a photographié des femmes dans 37 pays afin d’illustrer leur beauté. 

La beauté est partout 

Mihaela Noroc est une photographe qui vient de Roumanie, elle s’est rendue dans 37 pays afin d’illustrer « La diversité de notre planète représentée à travers des portraits de femmes ». Le projet s’appelle « L’atlas de la beauté ». Pour voir davantage le travail du photographe, consultez sa page Facebook : www.facebook.com/MihaelaNorocPhoto

Nous pouvons dire aujourd’hui que la beauté est partout, et ce n’est pas une question de maquillage ou de taille, mais il s’agit plutôt d’être soi-même. Les tendances mondiales nous mènent à être et à nous comporter tous de la même façon, mais nous sommes tous beaux parce que nous sommes différents. – Mihaela

La beauté est partout:

Le plateau tibétain, Chine

la beauté est partout (11)

Maramures, Roumanie

la beauté est partout (21)

La mer Baltique, Finlande

la beauté est partout (29)

Shiraz, Iran

la beauté est partout (13)

La vallée de l’Omo, Éthiopie

la beauté est partout (24)

Yangon, Myanmar

la beauté est partout (23)

Rio de Janeiro, Brésil

la beauté est partout (16)

La forêt tropicale d’Amazonie

la beauté est partout (19)

La vallée du Colca, Pérou

la beauté est partout (33)

El Paico, Chili

la beauté est partout (36)

 

Ethiopie

la beauté est partout (37)

Nasir al-Mulk, Iran

la beauté est partout (15)

Petite Inde, Singapour

la beauté est partout (27)

Riga, Lettonie

la beauté est partout (8)

New York, États-Unis

la beauté est partout (14)

La Havane, Cuba

la beauté est partout (17)

Chang Mai, Thaïlande

la beauté est partout (30)

Noroc a dit qu’elle avait visité beaucoup d’endroits, dont les favelas au Brésil et les «quartiers difficiles» de la Colombie, ainsi qu’une mosquée iranienne et la forêt amazonienne.

Elle a dit dans sa déclaration «Maintenant, je peux dire que la beauté est partout, et ce n’est pas une question de maquillage, d’argent, de race ou de statut social, mais plus d’être soi-même.
«A cause des directions mondiales nous nous ressemblons tous et nous nous comportons de la même façon, mais nous sommes tous beaux car nous sommes différents. En fin de compte, la beauté se trouve dans les yeux du spectateur et le spectateur est toujours quelqu’un d’autre. »

Oxford, Royaume-Uni

la beauté est partout (26)

 

Plateau tibétain,Chine

la beauté est partout (35)

Mawlamyine, Myanmar

la beauté est partout (32)

Bogota, Colombie

la beauté est partout (34)

Medellin, Colombie

la beauté est partout (10)
Noroc a ajouté «Quand je photographie une femme je parle beaucoup, j’essaie de faire en sorte qu’elle se sente spéciale, fière et unique. Je parle 5 langues et cela m’aide beaucoup, mais dans certains pays, parler devient le langage du corps.
«Je préfère photographier les visages naturels, avec peu de maquillage, et capturer ce moment de sincérité et de sérénité qui est si spécifique aux femmes.

San Francisco, États-Unis

la beauté est partout (22)

Sydney, Australie

la beauté est partout (25)

Tachkent, Ouzbékistan

la beauté est partout (28)

Tbilissi, Géorgie

la beauté est partout (31)

Otavalo, Equateur

la beauté est partout (18)

San Pedro de Atacama, Chili

la beauté est partout (9)

Le temple Maori, Nouvelle-Zélande

la beauté est partout (20)

Sumatra, Indonésie

la beauté est partout (7)

La partie orientale, Nord de la Roumanie

la beauté est partout (6)

Medellin, Colombie

la beauté est partout (5)

La Havana, Cuba

la beauté est partout (2)

Harlem (New-York), États-Unis

la beauté est partout (1)

La mer de Java, Indonésie

la beauté est partout (3)

Lima, Pérou

la beauté est partout (4)

Maramures, Roumanie

25C63DEA00000578-2957994-image-a-145_1424235983211    

2fbf982d

mihaela noroc atlas of beauty
new york, USA, colombian woman

 

 

mihaela noroc atlas of beauty
kichwa woman in amazonian jungle from ecuador

mihaela noroc atlas of beauty
andy in medellin, colombia

mihaela noroc atlas of beauty
zafiro in arequipa, peru

mihaela noroc atlas of beauty
yu kyi in yangon, myanmar

mihaela noroc maps diversity through atlas of beauty project
calla in colca valley, peru

sources : http://dailygeekshow.com/

http://hitek.fr/

http://madame.lefigaro.fr/celebrites/une-photographe-fait-le-tour-du-monde-de-la-beaute-feminine-190215-94661

 

 

6 février, 2019

Les incivilités menacent-elles notre société ? …

Classé dans : Moralité (13) — coukie24 @ 9:47

Il est temps de s’attaquer à la racine du mal, à la perte de sens civique qui accompagne à la fois l’insécurité et les incivilités.

"Si incivilité et insécurité ne se confondent pas, elles sont liées par une chaîne de causalité et vont des simples relâchements de courtoisie aux troubles à l'ordre public."

« Si incivilité et insécurité ne se confondent pas, elles sont liées par une chaîne de causalité et vont des simples relâchements de courtoisie aux troubles à l’ordre public. »

Violences à l’école, « ensauvagement » de la société, heurts de la nuit d’Halloween et de la Saint-Sylvestre, outrages à dépositaires d’une autorité publique et attaques de policiers et même de pompiers, l’actualité regorge de tels faits et des perceptions qu’ils génèrent. Parallèlement, les jets de déchets dans les rues, les bruits excessifs inutiles de deux-roues trafiqués, les dégradations de mobiliers urbains ou de transports en commun, les tags sur les murs et les crottes de chiens sur les trottoirs détériorent le cadre de vie et les budgets des collectivités qui doivent réparer les espaces publics.

Et s’il était temps de s’attaquer à la racine du mal, à la perte de sens civique qui accompagne à la fois l’insécurité et les incivilités?

Ces marques d’irrespect sont de moins en moins acceptées par la population. Mais que sont vraiment les incivilités? Peut-on comparer un incendie volontaire de véhicule et un simple crachat sur le sol? C’est à condition de bien nommer le problème qu’on peut se donner les moyens de le comprendre et de le régler.

C’est à partir de la deuxième moitié du XXe siècle, aux Etats-Unis, que le terme se met au pluriel et commence à recouvrir tout ce qui trouble la paix sociale et le bon fonctionnement de la vie en commun.

L’incivilité, au singulier, revêt originellement une idée de manque de politesse ou de courtoisie. Dire d’une personne qu’elle est « civile » renvoie à ses bonnes manières. C’est à partir de la deuxième moitié du XXe siècle, aux Etats-Unis, que le terme se met au pluriel et commence à recouvrir tout ce qui trouble la paix sociale et le bon fonctionnement de la vie en commun. Aujourd’hui, et avec le sociologue Sébastian Roché, on peut définir l’incivilité comme une « rupture de l’ordre dans la vie de tous les jours ». Mais de quel type de rupture parle-t-on?

Il faut d’abord distinguer la simple impolitesse de ce qui relève de l’infraction pénale. Une conversation téléphonique bruyante dans un métro bondé est un comportement indisposant mais pas répréhensible, des graffitis sur un mur le sont. Néanmoins, les limites ne sont pas toujours claires. Soumettre un voisin à un bruit trop élevé est une incivilité qui peut déboucher, si la gêne perdure, sur une infraction. Dans le même temps, le droit absorbe de plus en plus les incivilités et l’on assiste à une pénalisation accrue des comportements « anormaux ». Le harcèlement de rue, qui relevait jusqu’ici, dans une certaine mesure, de la simple nuisance, se retrouve pénalisé. Si la lutte pour que l’espace public demeure accessible à tous est évidemment bienvenue, on peut néanmoins s’attendre à des difficultés pour mettre en œuvre concrètement ces nouvelles dispositions.

Cette pénalisation des comportements illustre bien le lien qui existe entre incivilité et insécurité.

Il faut en effet distinguer aussi les incivilités en fonction de l’intention de leurs auteurs. L’incivilité d’ignorance existe. Il arrive plus souvent qu’on ne le croit que le fauteur de trouble ne se rende pas compte de la gêne qu’il occasionne. Pour d’autres, les incivilités sont juste une continuation de leur individualisme consumériste de l’espace public et de leur incapacité à fournir les efforts nécessaires à la vie en communauté. Pour d’autres, enfin, il s’agit réellement d’une volonté de nuire et de substituer leur propre système de valeurs aux normes en vigueur. Il est évident que l’on ne lutte pas contre ces différentes formes d’incivilités de la même manière.

Enfin, il est aussi nécessaire de mesurer ce que les incivilités ont d’inévitables, ce qui ne signifie pas qu’il faille renoncer à lutter contre elles. La jeunesse, par exemple, est le moment habituel de la remise en cause de l’autorité et des normes communes. L’incivilité des uns n’est pas forcément celle des autres, et la vie en société ne peut être vécue totalement sans frictions. D’où la nécessité de ne pas se laisser tenter par une compréhension et une réponse uniquement juridiques ou sécuritaires. Les incivilités ont peut être augmenté, mais c’est également notre tolérance qui a diminué.

C’est avec ces nuances et distinctions en tête que l’on peut comprendre les incivilités et tenter d’y apporter remède. Car il est une certitude: l’incivisme des uns fait le malheur de tous.

« Refaire Communauté – Pour en finir avec l’incivisme« , de Jean-Michel Arnaud et David Lisnard, éditions Hermann (sept.2018), trouvé sur Le HuffPost

5 février, 2019

Mélancolie …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 18:32

Mélancolie ... dans Poésies, Fables, contes, ... (171) ME dans Poésies, Fables, contes, ... (171)LANCOLIE

Il y a des jours dans la vie

Ou tout nous semble tellement gris…

On voudrait être heureux
Mais on ne sait pas vraiment ce qu’on veut…

On pense que tout le monde nous déteste
Et on les fuit comme la peste…

On se regarde dans le miroir
On ne se trouve pas belle à voir…

On regarde les gens s’embrasser
On voudrait nous aussi être aimés…

On s’ennuie trop souvent à notre goût
On voudrait avoir tout le monde à portée de nous…

On voudrait être encore un enfant
Pour ne pas vivre les problèmes des parents…

On voudrait plus d’argent
Arrêter de compter tout le temps…

Et plus… on s’apitoie sur notre vie
De moins en moins, on la trouve jolie.

On sait bien qu’il y en a des plus malheureux 
Mais notre cœur se refuse de penser à eux.

Dans ces moments de grande pagaille, 
Pour s’équilibrer, pour trouver la vie un peu plus acceptable,
A pire que soit… se comparer 
Est peut-être la meilleure chose à essayer !

ligne

 

u – Février vient, c’est la Saint Valentin, …

Classé dans : — coukie24 @ 0:01

Bonjour,

1poeyqdz.gif

Chez Coukie24

      

948943ce  

       Février vient, c’est la Saint Valentin,

dyn001_original_264_200_gif_2595077_c02c7c3f227fe38ca738d5e32165a916

Février vient, il fait rougir les saules

Tous les oiseaux, c’est la Saint Valentin,

600.gif

Merles, geais, pics, tout le peuple mutin,

Des moineaux francs, les vives alouettes,

Se réveillant et secouant leurs plumes,

D’un fou désir et d’un vol incertain

Se sont cherchés dans les dernières brumes.

Auguste Angellier

yvtts2mdoiseauxamour2.gif

u - Février vient, c'est la Saint Valentin, ... dans Généralités & Divers (152) bonfet10

fevrier.gif

Aux pans du ciel l’hiver drape un nouveau décor;
Au firmament l’azur de tons roses s’allume
Sur nos trottoirs un vent plus doux enfle la plume
Des petits moineaux gris qu’on y retrouve encor.

Maint coup sec retentit dans la forêt qui dort
Et, dans les ravins creux qui s’emplissent de brume,
Aux franges du brouillard malsain qui nous enrhume
L’Orient plus vermeil met une épingle d’or.

Folâtre, et secouant sa clochette argentine,
Le bruyant Carnaval fait sonner sa bottine
Sur le plancher rustique ou le tapis soyeux ;

Le spleen chassé s’en va chercher d’autres victimes ;
La gaîté vient s’asseoir à nos cercles intimes…
C’est le mois le plus court: passons-le plus joyeux.

Louis Honoré Fréchette

f339d5ae

fevrier.gif, c’est aussi !

carnaval1.jpg

Carnaval & Mardi Gras 

  proverbe1.gif    proverbe2.gif  proverbe3.gif

proverbe4.gif  proverbe5.gif

proverbe6.gif

proverbesfevrier1.gif

Quand fevrier.gif n’a pas de grand froid

Le vent dominera tous les autres mois.

Mieux vaut un loup dans son troupeau, qu’un mois de fevrier.gif beau.

Il ne faut pas que fevrier.gif, laisse sans feuille le groseillier.

Si fevrier.gif n’a ni pluie ni giboulées

Tous les mois de l’année seront ennuyés.

En fevrier.gif,les agneaux naissent plus beaux.

Fleur de fevrier.gif ne va pas au pommier.

Si fevrier.gif est sec et chaud garde du foin pour tes chevaux.

Neige de fevrier.gif tient comme l’eau dans un panier.

Mieux vaut un renard au poulailler qu’un homme en chemise en fevrier.gif.

fevrier.gif trop doux printemps en courroux.

Quand il tonne en fevrier.gif, il faut monter les tonneaux au grenier.

Si fevrier.gif est chargé d’eau, le temps n’en sera que plus beau.

fevrier.gif qui gèle et tonne, annonce un bel automne.

En fevrier.gif, signe de beau, quand les pies bâtissent haut.

dictonfevrier.gif

 

Février, le plus court des mois, est de tous le pire à la fois.

Si l’hiver ne fait son devoir en mois de décembre et janvier

 20a25d75

Au plus tard il se fera voir au deuxième de février.

En février, si au soleil ton chat tend sa peau,

 efaf3384

En mars, il l’exposera au fourneau.

 9ce05071

Si le deuxième de février,  

Le soleil apparaît entier,

L’ours étonné de sa lumière

Se va mettre en sa tanière.

 7f88f9a6

Et l’homme ménager prend soin 

 b02025d3

De faire resserrer son foin.

Car l’hiver, tout ainsi que l’ours,

Séjourne encore quarante jours.

messagepageblogavpluie1.gif

text.gif

saint_valentin16

 

2 février, 2019

ACCRO AU CAFÉ ? …

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 10:49

ACCRO AU CAFÉ ? VOUS N’AVEZ PAS TOUT À FAIT TORT…

moulincaf.jpg

Cappuccino, crème, viennois… Le café accompagne agréablement les pauses de notre vie quotidienne. Mais il est aussi riche en antioxydants, et donc bénéfique pour la santé, dans certaines limites.

  • Les vertus du café lui viennent des antioxydants
  • Le café a aussi ses défauts

 

Les vertus du café lui viennent des antioxydants

Le premier avantage du café, bien sûr, est de nous donner un bienvenu « coup de fouet » grâce à la caféine qu’il contient. Celle-ci augmente la vigilance, la concentration et l’attention – bref, un café, ça réveille… au moins pour un moment !

Mais ses bienfaits ne s’arrêtent pas là. En effet, le café contient de très nombreux antioxydants, et notamment des polyphénols. Les antioxydants, pour rappel, protègent l’organisme contre l’oxydation.

Ce phénomène naturel et inévitable entraîne une dégradation des molécules qui nous composent. Il est lié au vieillissement et à l’apparition de cancers, entre autres. Or on sait qu’une tasse de café de 200 ml contient plus d’antioxydants qu’une portion de fruits qui en sont déjà très riches, comme les myrtilles ou les cerises (1). Les antioxydants ne sont pas le seul atout que lecafé a dans sa manche. Il est aussi une très bonne source de magnésium, de vitamines B2 et B3 et de cuivre.

C’est pour cela que le café peut avoir une action préventive sur plusieurs maladies :

  • cancers du foie, du côlon et du sein,
  • d’autres maladies du foie (cirrhoses notamment),
  • maladie de Parkinson,
  • diabète,
  • goutte,
  • etc.

 

Le café a aussi ses défauts

Tout n’est cependant pas rose au pays du café. Certains de ses effets sont plutôt dommageables :

  • La caféine entraîne la libération d’hormones de stress. Si vous êtes déjà très stressé(e) ou angoissé(e), mieux vaut diminuer votre consommation.
  • Elle accélère le transit intestinal. Les personnes qui souffrent d’un intestin irritable doivent donc l’éviter.
  • Elle augmente également la sécrétion d’acide dans l’estomac : si vous êtes atteint(te) de reflux gastro-oesophagien, de gastrite ou d’un ulcère à l’estomac, attention !
  • Le café diminue l’absorption de fer par l’organisme. Il est donc déconseillé aux personnes qui souffrent d’anémie.
  • La caféine à haute dose est aussi néfaste pendant la grossesse. On conseille aux femmes enceintes de se limiter à deux tasses de café par jour, maximum (et sans y ajouter d’autre boisson riche en caféine).
  • Enfin, la caféine augmente la fréquence cardiaque. Mieux vaut surveiller votre consommation si vous prenez des médicaments pour les troubles du rythme cardiaque.
Dans tous ces cas, il est conseillé de passer au décaféiné. Il a certes moins d’effets bénéfiques sur la santé, mais reste riche enantioxydants.

 

 tasse.gif

 

ACCRO AU CAFÉ ? ... dans Santé (166) 9f7aaf9b-300x199Article publié par Marion Garteiser, journaliste santé le 18/01/2012 – 11:52

Sources : (1) Manach C, Scalbert A, et al. Polyphenols: food sources and bioavailability. Am J Clin Nutr 2004 May;79(5):727-47.
Dr Franck Senninger, « Les incroyables vertus du café », éd. Jouvence.

Comment moins grignoter ? Les 7 astuces qui marchent …

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 10:27

manger

Stress ou simplement gourmandise, alimentation déséquilibrée, emploi du temps chargé… les raisons qui poussent à grignoter sont nombreuses. Voici quelques astuces pour vous aider à résister et à moins grignoter !

  • Pourquoi faut-il éviter le grignotage ?

 

Pourquoi faut-il éviter le grignotage ?

 

Pour garder la ligne bien sûr ! En effet, les fringales et autres grignotages entre les repas représentent un des pièges principaux qui nous font grossir. Le plus souvent gras et sucrés, les aliments que l’on grignote en dehors des repas principaux n’apportent pas de nutriments intéressants pour notre organisme. Ce sont des calories vides, inutiles, que l’on stocke immédiatement et qui de surcroît, ne nous rassasient pas !

Pour garder son poids de forme, voire en perdre un peu, les grignotages doivent donc rester exceptionnels.

1) Je me concentre sur ce que je mange.

Pendant les repas, vous devez vous concentrer sur ce que vous mangez. Pas question de dévorer un sandwich dans la rue en faisant du shopping. Pas question non plus de manger devant votre ordinateur, que ce soit pour vous avancer sur votre travail, surfer ou jouer ! Si vous êtes distrait lorsque vous mangez, vous faussez le message de satiété qui arrive à votre cerveau. Inversement, si vous êtes concentré sur ce que vous mangez, vous favorisez la sensation de satiété, ce qui vous permettra de tenir plus facilement jusqu’au prochain repas, sans grignoter !

2) Je mange lentement.

L’autre façon de renforcer la satiété est de manger dans le calme et lentement. Retenez que la mastication favorise la satiété. Vous devez donc veiller à choisir des aliments qui nécessitent d’être mastiqués, c’est-à-dire pas trop mous !

3) Je limite les aliments sucrés.

Trop de sucre, ce n’est pas bon pour la santé (diabète, infarctus, cancer). Mais aussi, le sucre (vrai sucre ou édulcorant) entretient le goût pour le sucré. Il faut donc rompre ce cercle vicieux. Limitez les sucreries, les biscuits, gâteaux et desserts sucrés. Réservez-les aux grandes occasions.

4) Je mange plus pendant les repas.

Pour éviter les envies de grignoter, augmentez les portions aux repas, de façon raisonnable, et surtout les quantités de légumes. Riches en eau et en fibres, les légumes ont un pouvoir rassasiant très intéressant. De plus, ils facilitent la digestion et sont très bons pour la santé générale !

5) Je bois beaucoup d’eau.

Boire régulièrement tout au long de la journée peut aider à éloigner les sensations de fringale. En revanche, les sodas sont à éviter, même s’ils sont light ! Ils n’apaisent pas la soif et entretiennent le goût pour le sucre.

6) Je grignote des crudités et des soupes.

Il n’est pas facile de rompre avec ses habitudes. Repérez les moments de la journée où vous grignotez le plus souvent et prenez les devants en prévoyant des aliments à grignoter qui sont meilleurs pour votre santé et votre ligne. Ainsi, pourquoi ne pas prévoir des bâtonnets de crudités, une petite soupe, un yaourt nature. En ayant de tels aliments sur vous ou dans le frigo du bureau, vous vous donnez les moyens de résister aux friandises grasses et sucrées et de grignoter des aliments plus sains, c’est déjà ça !

7) Je fractionne mes repas : 3 vrais repas et une collation

La dernière solution contre le grignotage est de vous organiser une vraie collation.

Fractionnez vos repas : 3 repas plus une collation dans la matinée ou l’après-midi (mais pas question d’augmenter les quantités !). En prévoyant à l’avance une collation (céréales, laitages, fruits), vous évitez les fringales pulsionnelles vers des aliments gras et sucrés aux calories vides.

Enfin, voici les derniers conseils : luttez contre le stress et faites régulièrement du sport !

Article publié par Isabelle Eustache le 28/01/2011 – 11:29

Sources : Institut Moncey

30 janvier, 2019

LES GENS HEUREUX …

Classé dans : Le Bonheur (153),Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 20:34

LES GENS HEUREUX

LES GENS HEUREUX ... dans Le Bonheur (153) pensees-p-blog

Les gens heureux n’ont rien à raconter
On ne parle jamais d’eux sur les papiers
Il faudrait, pour cela, raconter le bonheur
Ce qui n’intéresserait pas les lecteurs

On ne parle donc pas de jours où ça va bien
Ou de nos gens heureux au quotidien
On aime plutôt écrire, ou encore partager
Tout ce qui, dans la vie, n’a pas marché

C’est tellement plus facile d’en parler
Quand une nuée de gens veulent écouter
Il nous faudrait, hélas !, Mentionner
Que les gens heureux lisent moins les papiers

N’ont pas besoin de courir, de se presser
Ils vivent un peu à part dans la société
Pour eux, la vie est toujours simple
Ils vivent surtout de la joie qu’ils sèment

Ils vivent d’amour au fond de leurs yeux
Avec l’espoir, que leur ciel sera toujours bleu

Texte Claude Marcel Breault

2943397365 dans Poésies, Fables, contes, ... (171)

L’harmonica est un objet à rêver, …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 18:56

L'harmonica est un objet à rêver, ... dans Citations, proverbes... mc532c-xl-300x148

L’harmonica est un objet à rêver, c’est l’instrument du voyageur, de l’errant… Il génère un imaginaire qui va bien au-delà des possibilités qu’on lui prête.

[Jean-Jacques Milteau]

harmonica dans Citations, proverbes...

23 janvier, 2019

zf – Somnolence Hivernale du blog « De tout en Vrac » …

Classé dans : — coukie24 @ 13:49

  bloggif4cb0c53698504.gif

Vous y trouverez de

text.gif

Vous pouvez vous servir.

Pour les textes et les citations, merci de ne pas omettre l’auteur et d’apporter une touche personnelle à votre copie en choisissant une autre illustration.

bloggif4cc8287df2628.gif

flowerdivider22.gif

Aucune description de photo disponible.

flowerdivider22.gif

partirdonheldercamara.jpg

Merci de votre visite !

8f757b1c.jpg

08f95a9c.jpg

Dans vingt ans, vous serez plus déçus par les choses que vous n’avez pas réalisées que par celles que vous avez réalisées. Alors, larguez les amarres, et voguez loin de l’abri du port. Que voiles se gonflent des alizés. Explorez. Rêvez. Mark Twain

ebd5147a.jpg

6923e14b.jpg

100331065559140082.gif

bvywqf9o.gif

messagepageblogavpluie1.gif

1002220556483010051.gif

Quand on voyage vers un objectif, il est très important de prêter attention au chemin. C’est toujours le chemin qui nous enseigne la meilleure façon d’y parvenir, et il nous enrichit à mesure que nous le parcourons. [Paulo Coelho]

mws.gif

zf - Somnolence Hivernale du blog

019separatsouris1.gif

mercidevotrevisite.gif

5r5tc15x.gif

4 janvier, 2019

S’arrêter mais pas abandonner …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 10:51

L’image contient peut-être : nuage, texte, plein air et nature

12345...33
 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux