DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

9 février, 2009

Combien de visages voyez-vous dans cette illustration ?

Classé dans : Illusions (69) — coukie24 @ 23:07

Combien de visages? 

Résultats:
Si vous avez découvert 10 visages, vous avez un pouvoir d’observation ordinaire.
Si vous avez découvert 15 visages, vous avez un pouvoir d’observation au-dessus de la moyenne.
Si vous avez découvert 20 visages, vous êtes très observateur. Félicitez-vous.
Enfin, si vous avez découvert 21 visages et plus, vous êtes extrêmement observateur. Vous êtes très intuitif et créateur. Vous pouvez maintenant rivaliser avec le pouvoir d’observation de Sherlock Holmes.

P.S. Ceci est une peinture de Bev Doolittle.

1 février, 2009

Epatez vos amis….

Classé dans : Anecdotes, expressions ou chroniques (41) — coukie24 @ 16:46

Epatez vos amis.... dans Anecdotes, expressions ou chroniques (41) monkey

Comment trouver l’âge d’une personne !

C’est bien connu, on ne demande pas l’âge d’une femme… Oubliez les étoiles… Voici une méthode scientifique en 3 étapes pour déterminer l’âge d’une personne à partir de son numéro de téléphone.

1) Demandez à la personne de renverser les quatre derniers chiffres de son numéro de téléphone pour produire ainsi un nouveau numéro à quatre chiffres. Demandez-lui de soustraire ce nouveau numéro de son numéro de téléphone, ou vice versa, selon le chiffre le plus petit. Ne demandez pas la réponse !Par exemple, un numéro de téléphone comme  *** 4567 deviendrait 7654, alors la personne doit soustraire 4567 (le plus petit numéro de téléphone) de 7654 (le plus grand nouveau numéro), ce qui donne 3087.

2) Demandez à la personne d’additionner ensemble les chiffres du numéro obtenu et de répéter le procédé jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un seul chiffre. Ne demandez pas la réponse ! Selon notre exemple, 3087 deviendrait 3+0+8+7 = 18, et 18 deviendrait 1+8 = 9 (un numéro à un seul chiffre).

3) Enfin, demandez à la personne de soustraire ce numéro à un seul chiffre des deux derniers chiffres de son année de naissance.  Demandez maintenant la réponse ! Vous serez alors en mesure de dire l’âge de la personne et son année de naissance !

Comment ça marche?
Le dernier numéro obtenu à partir des calculs des étapes 1 à 3 est toujours 9. Alors vous additionnez secrètement 9 au résultat que la personne vous donne et vous serez capable de dire son âge !  Essayez-le avec quelqu’un qui ne veut vraiment pas révéler son âge, – comme votre professeur.

28 décembre, 2008

Et 1 et 2 et 3 : on se muscle devant son ordinateur !

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 22:49

on se muscle devant son ordinateur !Vous êtes seule devant votre ordinateur, vos collègues pensent que vous êtes sagement concentrée ? Et oui, vous travaillez… vos muscles ! Effectuez ces exercices régulièrement, puis progressivement tous les jours, de préférence avant le déjeuner.


Au bureau : exercice n°1

Et 1 et 2 et 3 : on se muscle devant son ordinateur ! dans Santé (166) 046718_vPAssise sur votre chaise, le dos droit et les jambes l’une contre l’autre.

Croisez vos mains derrière votre nuque et tirez les coudes au maximum vers l’arrière pendant 6 secondes.

Conservez le dos droit et les épaules dégagées.

4 fois

Au bureau : exercice n°2

046719_vP dans Santé (166)Assise, jambes écartées et pieds parallèles, un bras tendu et levé, l’autre vers le bas : en étirant bien la taille, fléchissez la taille à gauche et à droite en essayant de toucher le sol avec la main.

Ne décollez pas les fesses du siège.
8 fois en alternance

Au bureau : exercice n°3

046720_vPÉloignez votre chaise de votre bureau. Les mains tenant les rebords du siège, les pieds effleurant le sol et les jambes placées sur le côté de la chaise, écartez et serrez les jambes devant vous.

Veillez à conserver le dos bien droit.
Une dizaine de fois

Notre astuce +

Vous avez vraiment besoin d’une pause ? En fermant les yeux, inspirez par le nez pendant 5 secondes puis bloquez votre respiration pendant 5 autres, enfin expirez le plus lentement possible en contractant le ventre

15 décembre, 2008

Les femmes ne se marient plus …

Classé dans : Humour (284) — coukie24 @ 18:02

Les femmes ne se marient plus

Les femmes ne se marient plus ... dans Humour (284) tjcs9mm8

« Pourquoi 85% des femmes ne se marient-elles plus ?
Elles ont enfin compris que pour 60 gr de saucisse, ça ne vaut pas la peine d’acheter tout le cochon… »

ça n’est pas de moi…

Neurones masculins…

« C’est un neurone qui arrive par hasard dans un cerveau masculin : Hou, hou, dit le neurone.
ça résonne dans le vide, pas de réponse.
hou, hou, répète le neurone.
Tout à coup, arrive un autre neurone qui lui dit :
« Mais qu’est-ce que tu fais tout seul ici…on est tous en bas !!! »

ça n’est pas de moi…

L’homme et le chat

1hx3a2ih dans Humour (284)

« Quelle est la différence entre un homme et un chat ?
Aucune, ils ont tous les deux peur de l’aspirateur… »

ça n’est pas de moi…

29 novembre, 2008

Hommage à Lisa, petit Amour… qui le 26.11.2004 rejoignait les anges

Classé dans : Famille (34) — coukie24 @ 11:51

xwoka5yn.jpg

 

Hommage à Lisa, petit Amour... qui le 26.11.2004 rejoignait les anges dans Famille (34) 080425035650176051990936

Le Voyage de l’Ame

 

Le parcours de tout être charnel,
Ne demeure jamais éternel.
Telle une bougie qui s’allume, qui s’éteint,
La vie d’un corps connaît toujours sa fin.

Mais ce qui brille en nous, cette étincelle,
Dont on dit souvent qu’elle monte au ciel,
C’est notre âme, notre esprit, notre chemin,
Qui voit toujours un lendemain.

L’enfant, le parent qui part trop tôt,
L’ami ne retenant plus nos sanglots,
L’âme soeur qui reste yeux clos,
N’oubliez pas: ils nous voient là-haut !

Car au-delà de la mort,
Leur lien avec nous est plus fort.
L’âme et l’amour dépassent le corps,
Chaque jour pour nous, ils vivent encore.

Ils nous parlent sans arrêt,
Dans leurs messages d’amour.
Écoutons, observons, ils sont tout prêts,
Dans les signes de tous les jours.

Remercions Dieu pour avoir créé
La seule chose qui traverse les mondes,
Le plus beau cadeau qui ait jamais existé,
Cette chaleur qui se diffuse chaque seconde :
L’ Énergie d’Amour.

Tout cela pour dire,
Que la mort n’est pas un obstacle à l’esprit,
Que toujours en chacun il y a la vie,
Que ce que l’on croit perdu ne l’est jamais,
Qu’une âme chère en aucun cas ne disparaît.

Voilà pourquoi, tous ensemble aujourd’hui,
Prenons conscience de cet amour infini.
Il faut le croire, ils sont ici.
Notre chemin avec eux, c’est pour la vie.

Sébastien Cottart

080517060413176052077942 dans Famille (34)

http://www.dailymotion.com/video/khJTaNd3JHwpOd4hJO 

 

 Vole vole petite aile
Ma douce, mon hirondelle
Va t’en loin, va t’en sereine
Qu’ici rien ne te retienne

Rejoins le ciel et l’éther
Laisse-nous laisse la terre
Quitte manteau de misère
Change d’univers

Vole vole petite soeur
Vole mon ange, ma douleur
Quitte ton corps et nous laisse
Qu’enfin ta souffrance cesse

Va rejoindre l’autre rive
Celle des fleurs et des rires
Celle que tu voulais tant
Ta vie d’enfant

Vole vole mon amour
Puisque le nôtre est trop lourd
Puisque rien ne te soulage
Vole à ton dernier voyage
Lâche tes heures épuisées
Vole, tu l’as pas volé
Deviens souffle, sois colombe
Pour t’envoler

Vole, vole petite flamme
Vole mon ange, mon âme
Quitte ta peau de misère
Va retrouver la lumière

ange 

12 octobre, 2008

Le petit Bonheur !

Classé dans : Le Bonheur (153) — coukie24 @ 12:11

414e0qg5hflsl500aa300.jpg

Paroles de chanson Le p’tit bonheur

C’était un petit bonheur
Que j’avais ramassé
Il était tout en pleurs
Sur le bord d’un fossé
Quand il m’a vu passer
Il s’est mis à crier:
« Monsieur, ramassez-moi
Chez vous amenez-moi

Mes frères m’ont oublié, je suis tombé, je suis malade
Si vous n’me cueillez point, je vais mourir, quelle ballade !
Je me ferai petit, tendre et soumis, je vous le jure
Monsieur, je vous en prie, délivrez-moi de ma torture »

J’ai pris le p’tit bonheur
L’ai mis sous mes haillons
J’ai dit:  » Faut pas qu’il meure
Viens-t’en dans ma maison  »
Alors le p’tit bonheur
A fait sa guérison
Sur le bord de mon cœur
Y avait une chanson

Mes jours, mes nuits, mes peines, mes deuils, mon mal, tout fut oublié
Ma vie de désœuvré, j’avais dégoût d’la r’commencer
Quand il pleuvait dehors ou qu’mes amis m’faisaient des peines
J’prenais mon p’tit bonheur et j’lui disais: « C’est toi ma reine »

Mon bonheur a fleuri
Il a fait des bourgeons
C’était le paradis
Ça s’voyait sur mon front
Or un matin joli
Que j’sifflais ce refrain
Mon bonheur est parti
Sans me donner la main

J’eus beau le supplier, le cajoler, lui faire des scènes
Lui montrer le grand trou qu’il me faisait au fond du cœur
Il s’en allait toujours, la tête haute, sans joie, sans haine
Comme s’il ne pouvait plus voir le soleil dans ma demeure

J’ai bien pensé mourir
De chagrin et d’ennui
J’avais cessé de rire
C’était toujours la nuit
Il me restait l’oubli
Il me restait l’mépris
Enfin que j’me suis dit:
Il me reste la vie

J’ai repris mon bâton, mes deuils, mes peines et mes guenilles
Et je bats la semelle dans des pays de malheureux
Aujourd’hui quand je vois une fontaine ou une fille
Je fais un grand détour ou bien je me ferme les yeux
…Je fais un grand détour ou bien je me ferme les yeux…

10 octobre, 2008

Les Hommes – 2ème Article

Classé dans : Les Hommes (16) — coukie24 @ 10:34

La galère !

Les Hommes - 2ème Article dans Les Hommes (16) galere

Pourquoi, dès que c’est UNE galère, c’est tout de suite au FÉMININ ?

LA pluie, LA neige, LA grêle, LA tempête, tout ça, c’est pour nous les FEMMES ! Les hommes, c’est LE soleil, LE beau temps, LE printemps, LE Paradis!Nous n’avons vraiment pas de chance : LA vaisselle, LA cuisine, LA bouffe, LA poussière, LA saleté, LA balayeuse. Vous, c’est LE café dans LE fauteuil avec LE journal en écoutant LE foot et ça pourrait être LE bonheur si nous venions pas semer LA discorde et LA chicane. Pour retrouver LE calme, nous devrions laisser LE genre décider !!!!  Nous pouvons regarder LA télé, mais vous choisissez LE programme. Même si LA télécommande nous appartient, Vous avez LE contrôle. D’ailleurs dès que c’est sérieux, c’est tout de suite au MASCULIN : On dit UNE rivière, UNE marre d’eau mais on dit UN fleuve, UN océan. On dit UNE trottinette mais UN avion à réaction!  Et quand il y a UN problème dans UN avion, c’est tout de suite UNE catastrophe. C’est toujours la faute d’UNE erreur de pilotage, d’UNE panne d’essence, d’UNE mauvaise visibilité, bref toujours à cause d’UNE connerie.  Et alors là, attention mesdames, dès que LA connerie est faite par UN homme ça ne s’appelle plus UNE connerie, ça s’appelle UN impondérable.

Enfin, je pense que nous devrions faire UNE pétition. Et il faut faire très vite parce que notre situation s’aggrave de jour en jour.

Y’a pas si longtemps, nous avions la logique, LA bonne vieille logique FÉMININE. Ça n’a pas vraiment plu aux HOMMES, ils ont inventé LE logiciel.

Mais nous avons quand même quelquefois des petits avantages: ils ont LE mariage, LE divorce; nous avons LA pension, LA maison. LA carte de crédit, et eux LE découvert.

Mais en général, LE type qui a inventé LA langue française ne nous aimait pas beaucoup.

Auteur : inconnu

Note : La langue est la mère de tous les mots ( maux ) !!!

9 octobre, 2008

L’Amour, c’est quoi ?

Classé dans : Amour (119) — coukie24 @ 10:04

L’AMOUR, C’EST QUOI ?

William Shakespeare a dit: « L’Amour n’est pas l’Amour s’il fane lorsqu’il se trouve que son objet s’éloigne, quand la vie devient dure, quand les choses changent, le vrai Amour reste inchangé. »

Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ? Qui ne se rappelle pas avoir effeuillé la marguerite cherchant à vaincre l’affreux doute quant à l’amour du ou de la bien-aimée ? Qui ne se rappelle pas les émotions du premier amour naissant à 14, 16 ou 18 ans ? Comment la proximité de l’élu(e) pouvait nous faire chavirer et rêver pendant des heures… avant même de lui avoir adresser la parole ? Nous étions en amour avec l’Amour.

La première sortie, le premier baiser, la première promesse, la première caresse, le premier projet rêvé à deux. Il était tellement merveilleux ; elle était tellement belle ; rien n’existait plus sans lui ; l’avenir n’était pas possible sans elle. Notre amour était pur et éternel. Nous transformions le monde, avions les plus beaux enfants et nous vivions heureux. Rien ne pouvait nous arrêter. Sauf…

La première peine d’amour. Que de pleurs et de sanglots ! Comment a-t-il pu me faire cela ? Jamais je n’aurais imaginé qu’elle puisse être comme ça. Quel grand vide crée la première peine d’amour ! Que de mal au ventre et à l’estomac la perte de l’être aimé peut susciter. Quelle déprime ! Et juste avant de sombrer complètement, voilà qu’arrive… un nouvel amour.

Nous nous rappelons toujours avec nostalgie nos premières amours d’adolescence. Et comment l’apprentissage de l’amour a pu être parsemé d’embûches, mais aussi de plaisirs et de joies indescriptibles. Jusqu’au moment où enfin la perle rare arrive et qu’on fasse le grand saut : on se promet de s’aimer toujours, pour le meilleur et pour le pire.

Cependant, d’après les statistiques officielles, seulement 2 couples sur 10 confirment la conclusion des romans ou films d’amour: ils se marièrent, eurent de nombreux enfant et vécurent heureux ? Nous connaissons tous des couples complices qui s’aiment depuis leur adolescence, qui ont étudié ensemble, qui ont de beaux enfants et qui semblent faits pour passer le reste de leur vie ensemble. Mais nous connaissons plus de couples qui, oh ! surprise, ont divorcé. En fait, 5 mariages sur 10 actuellement, selon les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé, aboutissent au divorce. Et les trois couples qui restent ensemble, pour le meilleur mais surtout pour le pire, ne se parlent plus ou s’engueulent jusque dans les résidences pour personnes âgées.

Qu’est-ce qui fait la réussite des couples qui marchent et passent à travers les années ? Y aurait-il une formule magique ou miracle à la portée de tous ? Qu’est-ce qui fait que certains ne semblent jamais avoir de problèmes avec leurs amours et que d’autres semblent toujours prêts à se suicider ou à déprimer après une peine d’amour ? Des gens paraissent heureux, avec ou sans partenaires stables ; d’autres s’accrochent au premier venu ou à la première qui ne sait dire non.

On a beaucoup écrit sur les difficultés de l’amour. Des centaines de livres démontrent jusqu’à quel point l’amour est souvent consommé comme une drogue, et évidemment lorsque la drogue fait défaut, arrivent les symptômes du manque, physiques et psychologiques.

Mais qu’est-ce que l’amour ?
On dit que l’amour est une émotion. Le petit Robert nous dit qu’une émotion est : un mouvement, une agitation, une réaction affective, en général intense. L’amour serait donc un mouvement vers quelqu’un. Comment deux personnes en mouvement, l’une vers l’autre et dans leur vie respective, peuvent-elles faire durer ce mouvement réciproque à travers les vicissitudes de la vie à deux ?

À mon avis, il existent trois conditions essentielles à la pérennité de l’amour : l’admiration, le rêve et le désir sexuel. Et ces trois composantes doivent être canalisées vers la même personne. Et réciproques. Et stables. Mais pas nécessairement dans l’ordre : le désir peut naître de l’admiration ou vice-versa.

Je ne peux aimer quelqu’un que si je l’admire et que je me sente admiré par ce quelqu’un. L’admiration est un sentiment de joie et d’épanouissement devant ce qu’on juge beau ou grand (petit Robert). Il n’y a de l’amour que dans le respect. À partir du moment où l’on se crie des bêtises, on hypothèque sérieusement l’amour. On peut ne pas être toujours d’accord sur l’éducation des enfants, la façon de dépenser l’argent (ce sont là les deux principales sources de désaccord)…, mais on doit toujours être d’accord sur le fait que l’autre est une personne humaine unique et digne de respect et d’admiration. N’oublions pas que deux amants sont aussi deux ennemis intimes… qui se doivent respect. La baisse de l’admiration est parallèle à la baisse de l’amour. D’où l’importance de rester debout devant son partenaire.

Deux personnes qui s’aiment partagent les mêmes projets, les mêmes rêves ; ce sont deux complices qui complotent ensemble leur avenir : l’achat de la première maison ou de la première voiture, l’arrivée du premier enfant et des suivants, les succès professionnels de l’un ou l’autre, l’implication sociale, les vacances, la retraite… Encore là, les rêves individuels ne sont pas nécessairement les mêmes et ne doivent pas nécessairement se subordonner aux rêves du couple, mais à partir du moment où les rêves personnels prennent le dessus, ou encore à partir du moment où je me surprends à rêver avec un(e) autre, la fin du rêve commun est proche. Tout couple est basé sur deux personnes autonomes possédant leurs propres projets respectifs. S’aimer, c’est rêver ensemble de choses possibles.

Évidemment, l’amour est basé sur l’attraction physique mutuelle. Tellement que l’acte d’amour désigne les relations sexuelles. Qu’y a-t-il de plus merveilleux que de faire l’amour avec l’être aimé ? Aimer quelqu’un, c’est vouloir se coller, se toucher, se caresser, s’interpénétrer, se fusionner. Mais, c’est aussi entretenir son désir et le désir de l’autre en conservant une certaine distance. Tu n’es pas moi et ne je suis pas toi. Un plus un ne fait pas un, mais trois, i.e. toi, moi et nous. Les coups de foudre ne peuvent survivre à la passion, car la fusion totale tue le désir. Je désire seulement ce que je n’ai pas, pas ce que je possède. Tu existes aussi en dehors de moi et j’existe en dehors de toi. La distance est nécessaire au désir et permet au rapprochement de se transformer en plaisir.

Est-ce à dire qu’une difficulté sexuelle ou une perte de libido signifie une perte d’amour ? Parfois, mais pas toujours. C’est toutefois un indice qu’il se passe quelque chose chez l’un ou l’autre ou dans la dynamique du couple dont le couple doit s’occuper au plus tôt s’il veut survivre. Besoin d’être seul, de parler, d’être écouté, de partir ensemble loin des enfants et du travail, de se reposer, de trouver un nouveau rêve commun, de retrouver l’être admirable que je suis et que l’autre est, de réajuster nos mouvements respectifs et de couple.

Il est vrai que le coeur a des raisons que la raison ne connaît pas, mais la raison peut enseigner au coeur la direction à prendre et comment reconnaître les indices précurseurs de l’essoufflement de l’émotion. L’amour durable, on ne le répètera jamais assez, est fait de passion et de raison, de cur et de tête.

Vivre à deux n’est pas un comportement instinctif. Nous devons apprendre à vivre à deux, tout comme nous avons appris à marcher, parler, écrire, faire de la bicyclette, conduire une voiture, faire notre métier, etc. Mais… où sont les professeurs ???

encadré – L’amour, c’est :

Offrir des fleurs sans raison.
Aimer l’autre, surtout démaquillé.
Faire le petit quelque chose qui fait la différence entre être bien et être très bien.
Mettre son nez dans l’oreiller de l’autre lorsqu’il est parti.
Accepter l’importance d’une distance temporaire.
Trouver agréable de faire la vaisselle parce qu’on est ensemble.
Savoir rigoler ensemble, l’un de l’autre.
Téléphoner, dire je t’aime, et raccrocher.
Effleurer l’aura de l’autre, sans le toucher physiquement.
Se voir avec de nouveaux yeux.
Prendre le rasoir de l’autre sans se faire chicaner.

Et pour vous, c’est quoi, l’amour ?

Yvon Dallaire

080625093959176052215540.jpg 

12345
 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux