DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

4 septembre, 2010

L’histoire des tziganes  » Le voyage »

Classé dans : Culture Générale (21) — coukie24 @ 19:46

migrationstziganes.jpg

L’origine Indienne des Tsiganes a été déterminée dès la fin du XVIII° siècle par la langue. Elle a été corroborée par la chronique persane d’Hamza d’Ispahan, au milieu du X° siècle, qui fut reproduite et embellie, un demi-siècle plus tard par le poète Firdousi. D’après ces textes mi-historiques, mi-légendaires, quelques milliers de Tsiganes (appelés alors Zott, Rom ou Dom) auraient été envoyés par un roi de l’Inde à son cousin le roi de Perse pour exercer auprès de lui leur talent de musiciens.

gitans.bmp    tsig01.jpg
Après un assez long séjour en Perse (l’Iran actuel) les Tsiganes poursuivent leur migration, divisés en deux branches: l’une se dirigea vers le sud-ouest jusqu’en Égypte; l’autre vers le nord-ouest par l’Arménie et les contreforts du Caucase. La Grèce les accueillit à partir du début du XIV° siècle. On les trouve aussi dans une contrée comparable au delta du Nil nommée « La Petite Égypte ». C’est pourquoi, les Tsiganes furent souvent appelés en France « Égyptiens », en Espagne « Egitanos » puis « Gitanos », en Angleterre « Egypsies » puis « Gypsies ».
Les longues guerres entre les Byzantins et les Turcs rendent leur condition très inconfortable, ils cherchent alors plus à l’ouest des terres plus tranquilles. Nouvelle migration vers: la Hongrie, l’Allemagne jusqu’à la Baltique, la Suisse. L’été 1419, les tribus apparurent sur le territoire de la France actuelle à Chatillon-sur-Chalaronne, dans la Bresse, à Maçon, à Sisteron. En 1427, à la Chapelle Saint-Denis aux portes de Paris.
Entre temps, en 1422, on avait vu des Tsiganes sur les routes d’Italie avec l’espoir d’obtenir du Pape des lettres de protection, d’une portée universelle, dont ils pourraient se prévaloir dans tout le monde chrétien.

pproducteuresssencesderosebulgarie6grand.jpg
Les Tsiganes fréquentèrent les Pays-Bas, de France ils descendirent en Espagne, se posant en pèlerins de Compostelle, atteignirent l’Andalousie dès qu’elle fut libérée de la domination arabe. Les voici bientôt au Portugal. Dans les premières années du XVI° siècle, ils apparurent en Écosse et en Angleterre… Des pays Balkaniques, des tribus remontèrent en Pologne, en Lithuanie, en Russie du Sud. Toute l’Europe ayant été sillonnée par ces infatigables voyageurs, ce fut le tour du Nouveau Monde. Ils ne s’y rendirent pas toujours de bon gré. Le Portugal, pour se débarrasser d’un certain nombre de Ciganos, les expédia au Brésil. Des gypsies, passagers de bateaux anglais, découvrirent les possessions britanniques d’Amérique du Nord, la Jamaïque, les Barbades, la Virginie. Quelques bohémiens participèrent à la colonisation de la Louisiane (un siècle plus tard, leurs descendants parlaient encore le français). Seul dans le monde entier, l’Extrême-Orient ne les attire que très exceptionnellement.

image15.jpg
Au début, les Tsiganes bénéficiaient d’un accueil sympathique et d’une large hospitalité. Mais l’insistance à se faire entretenir lassa les bonnes volontés, les villes fermèrent leurs portes et les campagnes devinrent hostiles. Les Tsiganes “font peur”, aussi les a-t-on accusés de toutes sortes de maux. Des méfaits réels, principalement d’ordre alimentaire (la maraude), mais aussi le vol de chevaux, de larcins furtifs et même de crimes imaginaires comme l’enlèvement d’enfants. Ces accusations ne sont pas inspirées par du racisme, notion relativement récente. Il s’agit de l’incompréhension mutuelle entre le monde nomade et le monde sédentaire.
Les plaintes affluèrent et les gouvernements réagirent plus ou moins sévèrement.. D’abord la Suisse en 1471, puis l’Espagne en 1499, le Saint Empire Germanique en 1500, la France en 1539. Des actes furent signés par tous les états d’Europe. Il s’agit ou bien d’expulsion pure et simple, ou bien le plus souvent, de l’alternative: ou se sédentariser ou quitter le pays dans un certain délai. Ce qui montre qu’en général ce n’était pas le Tsigane qui était visé en tant que tel, mais le nomade. La peine la plus fréquente était celle de la galère, puis venaient la mort et la flagellation surtout en Allemagne. Aux Pays-Bas, de véritables battues ont été organisées au milieu du XIX° siècle.
Dans les anciennes provinces roumaines (Moldavie et Valachie), les Tsiganes furent réduits en esclavage depuis le milieu du XV° siècle jusqu’au milieu du XIX° siècle; non par mesure pénale, mais paradoxalement parce qu’on appréciait leur habileté en de multiples formes d’artisanat. Souvent lorsqu’on a essayé de sédentariser des tribus tsiganes, celle-ci ont préféré vendre à leurs voisins tout ce qu’on leur donnait et se sauver pour vivre sous la tente ou dans de pauvres huttes de boue et de feuillage.

tziganes01.jpg roumanie.bmp

enfantstziganes.bmp
En ROUSSILLON, les Gitans se sédentarisaient ou nomadisaient à leur guise.
Maquignons expérimentés, en relation avec les Gitans espagnols, ils fréquentèrent assidûment les foires comme celles de Nîmes et de Baucaire, se répandaient dans tout le Midi de la France. Un grand point d’attraction en Provence: les Saintes Maries de la Mer (en Camargue). Depuis le milieu du XIX° siècle, les Tsiganes se sont mêlés aux pèlerins qui vénèrent les reliques de Sainte Marie-Jacobé et Sainte Marie-Salomé. Ils y prient surtout Sainte Sara servante présumée des deux Maries.

danseusetzig.bmp     rom.bmp
Depuis le milieu du XIX° siècle se faufilèrent en France les sinti-piémontais, leur professions étaient celles du spectacle. Les arts du spectacle étaient également représentés par des Tsiganes musiciens des pays danubiens et de Russie. En 1867, un orchestre tsigane hongrois, avec violons, contrebasse et cymbalum, obtint un succès immense. Aux environs de 1900, des orchestres tsiganes hongrois se produisaient dans une quantité de cafés et restaurants. Ainsi grâce à la musique et aussi à la danse, les Tsiganes ont jouit d’un incomparable prestige. Citons les deux grands représentants de la musique tsigane: le Manouche Djengo Reinardt et le Gitan Manitas de Plata.

misretziganes.bmp
Le génocide tsigane : l’Allemagne s’était, depuis le XVI° siècle montrée particulièrement inhospitalière. Les Tsiganes n’étaient pas considérés comme des Aryens, mais comme un mélange de races inférieures et comme des asociaux. Enfin, ce fut “la solution finale”, les Tsiganes par milliers, hommes, femmes et enfants furent internés dans des camps de concentration. Marqués sur le pyjama rayé du triangle noir des asociaux, parfois d’un Z, tatoué sur l’avant bras d’un numéro matricule, ils vivaient dans une effroyable misère, destinés au fours crématoires, à moins d’être encore assez résistants pour pouvoir travailler.
D’après un texte de Fr de Vaux de Foletier
dans « Monde Gitan » N° spécial: Les Tsiganes

15 avril, 2010

Le papillon

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 4:02

couplepapillonsbleus471.jpg

Naître avec le printemps, mourir avec les roses,
Sur l’aile du zéphyr nager dans un ciel pur,
Balancé sur le sein des fleurs à peine écloses,
S’enivrer de parfums, de lumière et d’azur,
Secouant, jeune encor, la poudre de ses ailes,
S’envoler comme un souffle aux voûtes éternelles,
Voilà du papillon le destin enchanté !
Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose,
Et sans se satisfaire, effleurant toute chose,
Retourne enfin au ciel chercher la volupté !

Alphonse de Lamartine (1790-1869)
papillon56.gif

14 mars, 2010

A 60 ans, j’ai finalement compris …

Classé dans : Humour (284) — coukie24 @ 23:56

À 60 ans, j’ai finalement compris…

 

À 20 ans, j’avais tout mon temps
La vie était belle, puis j’étais intelligent
Rien n’était trop dur, rien n’était trop haut
Aux défis de la vie, je levais mon chapeau.

 

À 30 ans, j’étais encore fringant
Ah ! C’était facile, j’avais du talent
Puis je m’amusais, je voyageais partout
Faut dire que j’trimais des heures de fous.

A 60 ans, j'ai finalement compris ... dans Humour (284) bikercol

 

Mais à 40 ans, j’ai réalisé
Tout à coup que j’avais un passé
Fallait courir, regarder en avant
Pour ne pas m’ramasser au dernier rang.
 

conflict dans Humour (284)

 

À 50 ans, j’étais encore capable
Mais j’suis devenu plus raisonnable
Mon corps ralentit, fit quelques soubresauts
Mon ossature prédisait la météo.

 

Suis-je encore bon, suis-je encore fort ?
Selon mes enfants, « j’ai pas rapport »
Aux nouvelles de 22 heures parfois je m’endors
Sans compter des moutons et ce, sans remords.

misc_cantsleep_sh
 

À 60 ans, je veux être élégant
Mes yeux sont plus faibles, mes gestes plus lents
Mais fort heureusement
J’ai encore toutes mes dents.

animation_brushbrush_sh
 

À 60 ans, j’écoute mon coeur
Enfin, je reconnais le bonheur
À 60 ans, j’ai finalement compris
Que l’important dans la vie n’a pas de prix !

 

8 mars, 2010

Solutions 100% naturelles pour retrouver le sommeil …

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 14:52

Solutions 100% naturelles pour retrouver le sommeilDifficultés à trouver le sommeil, réveils multiples durant la nuit ? Les plantes représentent des solutions naturelles pour retrouver le sommeil. Certaines favorisent l’endormissement, d’autres limitent les éveils intempestifs au beau milieu de la nuit.

Les plantes qui améliorent l’endormissement

Ces plantes possèdent un effet relaxant, antistress et anxiolytique. C’est ainsi qu’elles aident à améliorer les troubles de l’endormissement.

Le tilleul

Les fleurs de tilleul détendent, calment et favorisent l’arrivée du sommeil. Cette plante convient aussi aux enfants et aux adolescents qui ont du mal à trouver le sommeil.Le tilleul est également utilisé pour soulager les courbatures et les douleurs liées à un refroidissement.

La camomille

Elle aide à l’endormissement, mais possède également des propriétés digestives. La camomille enfin, soulage les maux de tête. Douce comme le tilleul, elle convient aussi aux enfants.La valériane La valériane est connue pour agir contre la nervosité, le stress et les tensions. C’est grâce à de telles propriétés qu’elle améliore le sommeil.

La mélisse

En plus de soulager les troubles du sommeil, la mélisse calme l’anxiété, l’agitation, les coliques et spasmes intestinaux. A savoir : cette plante diminue également l’intensité et la récurrence des symptômes de l’herpès labiale.

L’aubépine

Recommandée contre le stress et les angoisses, cette plante a une action sédative favorable au sommeil. L’aubépine a également des effets antispasmodiques et calmants, lesquels contribuent à diminuer les troubles du rythme cardiaque.

Les plantes qui diminuent les réveils nocturnes

Les plantes qui aident à maintenir le sommeil et à éviter les réveils exercent un effet tonique et antidépresseur.

La fleur d’oranger

Les feuilles, les fleurs et l’huile essentielle de fleur d’oranger, sont toutes sédatives et contribuent ainsi à maintenir un bon état de sommeil.

La passiflore

Traditionnellement utilisée contre l’insomnie et la dépression, la passiflore procure un sommeil réparateur et facilite en même temps l’endormissement.

Le houblon

Tonique et diurétique, le houblon agit contre l’insomnie et la nervosité accompagnée detroubles du sommeil. Cette plante empêche les réveils nocturnes et agit aussi contre les troubles de la digestion d’origine nerveuse.

Isabelle Eustache
08/02/2010
D Michel Dib,  » Apprivoiser l’insomnie « , Editions du huitième jour.

24 janvier, 2010

Je me suis souvent demandé …

Classé dans : Chansons et musiques sélectionnées — coukie24 @ 15:43

Image de prévisualisation YouTube

Je me suis souvent demandé
Comment il se fait qu’un maçon
N’a presque jamais sa maison
Je me suis souvent demandé
Pourquoi les noirs eux n’avaient pas
Comme les blancs les mêmes droits

Je me suis souvent demandé
Pourquoi les petits chiens pelés
Un peu partout étaient traités

A coups de pied
Je me suis souvent demandé
Pourquoi on laissait de côté
Ces petits enfants qui sont nés
Abandonnés
.
Il faudrait pourtant y penser.

Je me suis souvent demandé
Pourquoi les roses de l’été
Etaient arrachées par milliers

Pourquoi les arbres étaient coupés
Quand ils avaient mis tant d’années
A grandir pour nous protéger

Je me suis souvent demandé
Pourquoi ceux qui étaient armés
Finissaient toujours par tuer
La vérité
Pourquoi au nom d’Egalité
On finissait par enfermer
Ceux qui avaient pourtant rêvé
De Liberté.
C’est à croire que tout est faussé !

 Je me suis souvent demandé
Pourquoi certains sont affamés
Quand d’autres meurent de trop manger

Je me suis souvent demandé
Pourquoi on cherche à séparer
Ceux qui se sont enfin trouvés

Je me suis souvent demandé
Comment on pouvait dépenser
Une fortune pour faire trembler le monde entier
En oubliant de partager
Tout cet amour qu’on a donné
Pour essayer de racheter
Tous nos péchés.
Mais un jour il faudra payer
Mais un jour il faudra payer

Richard Anthony…

Même si cette chanson date un peu, elle reste malheureusement d’actualité… rien a changé !

r8t4d545.jpg

7 janvier, 2010

Les 10 secrets de l’estime de soi …

Classé dans : Psychologie (72) — coukie24 @ 17:27

 

surdesoi.bmp

Le bonheur est un des principaux ingrédients de la longévité. Or pas de bonheur sans une bonne dose d’estime de soi. Bonne nouvelle, renforcer son estime de soi, ça s’apprend !

Renforcer son estime de soi

Avoir une bonne estime de soi permet d’être positif, d’agir selon ses aspirations et de faire face aux difficultés de l’existence. Il est donc essentiel de développer son estime de soi. Pour cela, un travail est nécessaire. À tout âge, à tout moment et dans toutes les situations, il est possible de travailler son estime de soi et de la renforcer. Comment procéder ? Voici 10 pistes à explorer.

1) Affirmez-vous ! Apprenez à dire ce que vous pensez, ce que vous souhaitez et aussi ce que vous ressentez. Attention, s’affirmer n’implique pas de devenir agressif. Vous devez apprendre à formuler vos pensées sans agressivité. Apprenez également à bien formuler vos souhaits et vos ressentis. Exprimez-vous clairement et toujours très concrètement.

2) Définissez vos priorités – Prenez le temps de réfléchir objectivement à vos projets de vie : quel est l’important pour vous ? Quelles sont vos priorités, vos projets dans la vie ? Etc. Vous pouvez ainsi mettre de côté vos doutes et vous focaliser sur vos priorités. Chercher à réaliser ses priorités bien établies améliore beaucoup l’estime de soi.

3) Listez vos valeurs fondamentales  – Listez vos valeurs fondamentales (liberté de pensée, respect de l’autre, amour, citoyenneté…) et ne vous laissez pas polluer par des faits accessoires et autres idées superficielles.Vivre avec des valeurs fortes contribue à rendre heureux.

4) Reconnaissez vos qualités – Nous avons tous des défauts et des qualités, lesquels peuvent même changer au fil de la vie. L’important n’est pas de focaliser sur ses défauts, mais sur ses qualités. Listez-les par écrit, relisez-les régulièrement et faites évoluer cette liste. Si nécessaire, demandez à vos amis ce qu’ils apprécient en vous, vous serez sans doute surpris !

5) Soyez positif et regardez toujours du côté de la solution

Face à un problème, on a souvent tendance à ne voir que les mauvais côtés des choses. Pourtant, il y a toujours du positif et des solutions. Exercez-vous. Face à une situation difficile, inscrivez dans une colonne les problèmes et les points négatifs, dans une autre, les points positifs et les solutions.

6) Regardez-vous avec tendresse et bienveillance

Vous faites de votre mieux et vous essayez tous les jours de vous améliorer. Cela vaut bien un peu de tendresse et de bienveillance. Parlez-vous et encouragez-vous, vous le méritez ! Et dès que vous croisez votre regard dans une vitrine ou une glace, souriez-vous.

7) Complimentez-vous et célébrez toutes vos petites victoires

Il n’y a pas que les promotions ou la réussite d’un examen qui comptent parmi vos victoires. La vie de tous les jours est ponctuée de petites et grandes réussites, dont vous devez vous imprégner (votre coq au vin était des plus réussis, vous avez bouclé votre dossier en un temps record, vous avez réparé le jouet cassé de votre enfant, vous avez organisé un super week-end, etc.). Clamez vos victoires et jouissez de ces petits instants magiques qui apportent du bonheur.

Et chaque soir, repensez à toutes vos réussites de la journée et à tous les évènements heureux.

8) Muselez votre critique intérieure

Nous avons tous une petite voix intérieure qui nous dit :  » ne te réjouis pas trop vite « ,  » ça ne va pas durer « ,  » je ne le mérite pas « … Ces critiques n’ont aucune justification et elles gâchent inutilement les instants heureux. Ne vous critiquez pas vous-même et appréciez simplement les instants présents.

9) Éliminez vos  » pensées toxiques « 

 » Je suis bête « ,  » je suis maladroite « ,  » je suis trop petite « ,  » je n’y arriverai pas « … ces formules et autres petites phrases assassines entravent, voire handicapent vos pensées et vos actes. Vous devez les éliminer.

10) Transformez vos défauts en qualité

Acceptez vos défauts, assumez-les ou débarrassez-vous-en. Commencez par les identifier objectivement. Certains traits de votre personnalité que vous considérez comme des faiblesses peuvent devenir des points forts. Certains aspects physiques peuvent aussi devenir des signes distinctifs. D’ailleurs, la beauté vient de l’intérieur. Enfin, rien n’est immuable, tout peut se transformer.

 

Isabelle Eustache
04/01/2010
 » Le guide de psychologie de la vie quotidienne « , Christophe André, Editions Odile Jacob.

6 janvier, 2010

Ecouter de la musique, c’est bon pour le coeur !

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 10:34

Ecouter de la musique, c'est bon pour le coeur !

Ecouter de la musique est bon pour le moral mais aussi pour la santé du coeur. La musique apaise également la douleur et l’anxiété. Alors n’hésitez pas, écoutez quotidiennement vos musiques préférées…

Musique et santé

Des chercheurs américains ont analysé une série d’études ayant porté sur les effets de la musique sur la santé, réalisées pour la plupart auprès de personnes souffrant d’un problème cardiaque. Ils constatent ainsi que le fait d’écouter de la musique diminue l’hypertension et la fréquence des battements du coeur.

La musique diminue la tension artérielle

Par rapport à des sujets cardiaques n’écoutant pas de musique, ceux qui se sont laissés charmer par une mélodie agréable durant 30 minutes, ont vu leur tension artérielle diminuer, tout comme leur fréquence cardiaque et leur angoisse.

Comment expliquer ce phénomène ? La musique améliore la circulation sanguine. Plus précisément, la musique stimule la sécrétion d’endorphine, une hormone qui agit sur les vaisseaux sanguins et provoque leur dilatation. En revanche, un morceau musical jugé désagréable ou stressant aura l’effet inverse avec un rétrécissement des vaisseaux, défavorable pour le coeur. Il faut donc choisir des mélodies agréables, joyeuses ou relaxantes.

La musique atténue la douleur

Après une chirurgie cardiaque, les personnes qui ont écouté de la musique ont rapporté ressentir moins de douleurs, par rapport aux sujets qui se sont reposés dans le silence.

La musique abaisse l’anxiété

Enfin, chez des personnes ayant fait une crise cardiaque, écouter une douce musique pendant une vingtaine de minutes, contribue à faire baisser leur anxiété.

En conclusion, la musique est bénéfique pour la santé du coeur. En écouter quotidiennement est donc une bonne habitude à prendre, mais attention à bien la choisir. Elle doit être agréable et relaxante. Et si un de vos proches est malade, lui apporter un baladeur chargé de sa musique préférée est une excellente idée pour l’aider pendant son hospitalisation et dans sa convalescence…

Dr Philippe Presles
04/01/2010
American Heart Association, novembre 2008.

15 décembre, 2009

Trop de stress ? Buvez du thé vert !Le thé vert : l’anti-cancer par excellence

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 15:20

thevert.jpg

Le thé vert se dote d’un bienfait supplémentaire. Il prévient le stress. Deux conditions doivent cependant être remplies : 1) Boire du thé vert et non du thé noir. 2) Le déguster à raison de 5 tasses par jour.

015667v.jpg


Thé vert : des effets larges et puissants

Le thé vert contient de nombreux polyphénols, lesquels lui confèrent de puissantes propriétés antioxydantes. C’est ainsi que le thé vert exerce des effets préventifs sur le système cardiovasculaire, sur les cancers, la maladie d’Alzheimer, etc. L’autre grand fléau de ce siècle étant le stress, une équipe de chercheurs s’est penchée sur cette question. 

Plus vous buvez du thé vert, moins vous êtes stressé

Cette étude a porté sur quelque 42.000 Japonais de 40 ans et plus. Après avoir renseigné des questionnaires portant sur le type de boisson consommée et sur leur niveau de stress (2.700 sujets souffraient d’un réel stress), on constate qu’à partir de 5 tasses de thé vert par jour, le risque de souffrir du stress est diminué de 20%. Globalement, plus la quantité bue est élevée, plus le niveau de stress diminue.À noter que dans cette étude, les personnes qui consomment le plus de thé vert ont également un risque de pneumonie diminué de 47% et de cancer du sang de 42%.Enfin, une autre analyse ayant porté sur des sujets de plus de 70 ans, montre une diminution de 44% du risque de dépression modérée chez les amateurs de thé vert à hauteur de 4 tasses par jour.

Le thé vert en pratique

- Préférez le thé vert japonais, le plus riche en polyphénols.

- Infusez durant 10 minutes.

- Même s’il renferme peu de théine (l’équivalent de la caféine dans le café), certaines personnes peuvent préférer s’en débarrasser. Comme la théine diffuse rapidement, il suffit d’infuser le thé vert dans très peu d’eau durant une minute et de jeter cette première infusion.

- Évitez d’ajouter du lait, cet aliment neutralise les effets du thé.

- Évitez également de boire du thé pendant les repas car celui-ci interfère avec l’absorption du fer.
- 5 tasses japonaises font 2 bols français.

0013729a7f7108361ae206.jpg

Isabelle Eustache
14/12/2009
Hozawa A. et coll., Am. J. Clin. Nutr., 30 septembre 2009.

thvert.bmp

14 décembre, 2009

Guérir de l’égoïsme …

Classé dans : Psychologie (72) — coukie24 @ 10:47

Guérir de l’égoïsme

L’égoïsme fait partie de ce que l’on appelle communément un « défaut », autrement dit un problème dans la manière de se comporter. Le plus souvent, on attribue l’égoïsme à un amour exagéré pour soi-même, un amour tel qu’il n’y aurait pas de place pour qui que ce soit d’autre. Si la personne égoïste semble effectivement ne s’intéresser qu’à elle-même, peut-on dire pour autant qu’elle s’aime trop ?

Guérir de l'égoïsme ... dans Psychologie (72)

Pour l’égoïste, selon Edgar Poe, « Le grand malheur est de ne pouvoir être seul ». L’égoïste est essentiellement préoccupé de lui-même ; ses choix, ses activités, ses relations convergent vers un même but : ramener tout à soi, s’approprier ce qui lui semble plaisant ; il ne tient compte ni du monde, ni des intérêts extérieurs, ne se soucie pas des autres et organise sa vie pour ne pas être dérangé. S’il entre en relation avec certaines personnes, c’est qu’il pense pouvoir en tirer quelque chose : du prestige, des avantages, du plaisir…

egoisme dans Psychologie (72)Le petit monde de l’égoïste

L’égoïste vit en circuit fermé ; il est comme empêché de voir et d’entendre ce qui ne le concerne pas personnellement ; le monde, c’est lui, le reste est ignoré !

Il est peu satisfait de sa vie et souvent solitaire (égoïsme et « célibat endurci » font bon ménage), soit par choix, soit par force. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il a tendance à lasser son entourage !

Il arrive toutefois qu’il rencontre un(e) « alter ego », quelqu’un comme lui, avec qui il formera un couple replié sur lui-même : rassemblant leurs intérêts communs pour se prémunir du monde extérieur, ils vivront alors un « égoïsme  à deux » ; rien de bien neuf, si ce n’est qu’ils sont maintenant deux dans la même « cellule ».

Le reproche qui est fait le plus souvent aux personnes égoïstes, c’est de trop s’aimer pour pouvoir aimer les autres. Mais avant de dire qu’elles s’aiment trop, demandons nous déjà si elles s’aiment. Et dans le cas contraire, d’où leur vient alors de n’avoir qu’elles-mêmes en tête ?

Les racines de l’égoïsme et de l’amour de soi

Dans le tout premier stade de son évolution, l’être humain est exclusivement tourné vers ses propres besoins : être nourri, soigné consolé, stimulé et ce sont là les conditions de sa survie. Ce n’est qu’après avoir acquis un minimum d’indépendance qu’il s’ouvrira peu à peu à un environnement de plus en plus large (de la mère à la famille, de la famille à la crèche…etc.). Mais pour que cette ouverture progressive vers les autres se réalise sans embûches, il faut que l’enfant ait reçu suffisamment d’amour pour croire en lui, pour s’aimer; il pourra alors commencer à donner de l’amour en retour. Dans le cas contraire, il peut rester bloqué à ce stade où le monde entier semblait converger vers lui.

Autrement dit, la personne égoïste qui accapare tout à son profit, ne trouve pas plaisir à échanger, à donner, n’est pas atteinte d’un « trop plein » d’amour pour elle, elle souffre en fait de son contraire. Son avidité, son besoin d’arracher à la vie ce qu’elle pourrait obtenir autrement, ne sont pas le signe d’un trop grand amour de soi mais celui d’une difficulté à croire en elle-même.

Ce n’est pas l’amour de soi qui produit de l’égoïsme, mais l’attachement plus ou moins pathologique à une image périmée de soi-même, celle de « l’enfant merveilleux », à qui rien ne doit jamais manquer.

Peut-on « guérir  de l’égoïsme ?

Le point de départ est de prendre conscience de cette faiblesse et des effets dommageables qu’elle a pour soi-même ; à partir de là, il devient possible de se dégager petit à petit du cercle vicieux où elle nous enferme : « on ne peut rien attendre des autres… prenons ce qu’il y a à prendre… décidément, je me fais toujours avoir… on ne peut rien attendre des autres… etc ». 

Quelques conseils peuvent s’avérer utiles :

  • Commencer à donner, de petites choses, et de préférence à  quelqu’un qui soit capable de gratitude et de générosité…
  • Pratiquer les sports d’équipe ou un art martial, comme le judo, qui associe  présence à soi-même, contact, ouverture et respect des autres ;
  • Demander un accompagnement psychothérapeutique qui permettra de restaurer le sentiment de sa propre valeur et de celle du monde environnant.

En expérimentant ces quelques trucs, vous devriez réussir à sortir de cet égoïsme et enfin vous tourner vers les autres…

Dominique Pir

« Se replier sur soi-même et ses malheurs n’est-ce pas aussi une certaine forme d’égoïsme alors qu’aller vers les autres et ne pas oublier ceux qui nous entourent est une façon d’exorciser sa peine ? »  Coukie24

                       meyldhef.jpg

 

1 décembre, 2009

5 bonnes raisons de se faire vacciner contre la grippe A

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 18:21

5 bonnes raisons de se faire vacciner contre la grippe AVous hésitez à vous faire vacciner contre la grippe A ? Vous ne savez que penser de toutes ces informations qui circulent, ni qui croire ? Voici 5 bonnes raisons de vous protéger de la grippe A, vous et votre entourage, en vous faisant vacciner contre la grippe A dès que possible. 5 bonnes raisons de se faire vacciner contre la grippe A dans Santé (166) 107


1) Pourquoi se vacciner contre la grippe A ? Pour ne pas tomber malade ni rester cloué au lit

Et aussi pour ne pas prendre du retard dans son travail, dans ses dossiers ou pour ne pas manquer les cours à l’école ou en fac. La grippe A peut être légère, mais elle peut aussi se traduire par une fièvre élevée, d’apparition brutale, avec malaise général, grande fatigue, toux et courbatures, mais aussi maux de tête, nausées, vomissements… Cette forme classique de grippe cloue au lit pendant 5 à 6 jours.

2) La vaccination protège des risques de complications liées à la grippe A

Les complications liées à la grippe A peuvent parfois se révéler graves, voire mortelles. Même les réanimateurs appellent à la vaccination contre la grippe A, après avoir observé des formes sérieuses chez des personnes jeunes. Selon l’Institut national de veille sanitaire (InVS), 245 cas graves de grippe A ont été recensés en France depuis le début de l’épidémie, dont un tiers sont encore hospitalisés en soins intensifs ou en réanimation.

3) Se vacciner, c’est aussi protéger les autres, ses proches et les plus vulnérables

En vous faisant vacciner, vous vous protégez de la grippe A, mais vous protégez aussi les autres en faisant barrage à la propagation du virus. Vous contribuez aussi à protéger les personnes à risques : femmes enceintes, nourrissons de moins de 1 an, sujets atteints d’une maladie chronique

 

4) Le vaccin est sans danger alors que la grippe A peut être mortelle !

Nous en sommes déjà à 53 décès. En revanche, le vaccin contre la grippe A est sûr, il a bénéficié des mêmes procédures, des mêmes essais cliniques et des mêmes soins que le vaccin saisonnier. Il a été évalué par les mêmes autorités sanitaires et fabriqué par les mêmes laboratoires expérimentés dans les vaccins.

5) Un dixième seulement de l’humanité dispose du vaccin…

Le fait de disposer d’un vaccin contre la grippe A fait de nous des privilégiés. En effet, ce vaccin n’est accessible qu’à un dixième de l’humanité. Le négliger est indécent pour ceux qui n’y auront pas accès et qui ne pourront pas se protéger.

Enfin, n’attendez pas, faites-vous vacciner dès que possible car il faut une quinzaine de jours pour acquérir l’immunité contre le virus de la grippe A après avoir été vacciné.

Dr Philippe Presles
30/11/2009
Institut national de veille sanitaire (InVS), novembre 2009 ; Le Quotidien du Médecin, 17 novembre 2009.

sw8537

 

13 novembre, 2009

Les Ailes de l’Imaginaire par Pier de Lune …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171),Rêveries (62) — coukie24 @ 22:32

lune.jpg 

L’absence est à l’amour ce qu’est au feu le vent ;
Il éteint le petit, il allume le grand.

Bussy-Rabutin

Poussières de rêves

Ô dieux d’Amour de paix et d’espérance
jusqu’ici sans votre aide
mes démarches sont vaines
m’auriez-vous seulement tendu la main
m’auriez-vous une seule fois reconnue
me serais-je perdue

une muse dans les ténèbres
forge des pensées sombres
désespérant où trouver
les poètes de l’Amour
elle porte le deuil d’amours éphémères
son coeur se cristallise

ô Léthé qu’attends-tu pour effacer
sur ces fenêtres givrées
les souvenances d’amours amères
d’amours mensongères

Dieux de l’Olympe déversez
dans le coeur des hommes votre baume
soufflez les désespérances
les rêves infidèles
faites-leur enfin connaître
le pouvoir de conjuguer le verbe aimer

donnez-leur la chance de léguer
aux enfants de la terre
les plus beaux présents de l’univers
ceux-là mêmes qui devront perdurer

PAIX AMOUR SÉRÉNITÉ

Pier de Lune

12 novembre, 2009

La complainte du chien abandonné …

Classé dans : Arche de Noé,Textes à méditer (239) — coukie24 @ 16:42

La complainte du chien abandonné ... dans Arche de Noé chien8

Au fond du vieux refuge, dans une niche en bois,
Depuis deux ans je purge, d’avoir trop cru en toi.
Tous les jours je t’attends, certain que tu viendras,
Tous les soirs je m’endors, sans que tu ne sois là.

Pourtant je suis certain, je te reconnaîtrai,
Viens me tendre une main, je te la lécherai.
Tu te souviens très bien, quand je sautais sur toi,
Que tu me caressais, que je dansais de joie.

chien1 dans Textes à méditer (239)

                                                       

Que c’est il donc passé, pour que ce 16 juin,
Heureux que tu étais, je me rappelle bien,
Tu sifflais, tu chantais, en bouclant les valises,
Que tu m’aies attaché, là, devant cette église.

Je ne peux pas comprendre, et ne croirai jamais,
Que toi qui fus si tendre, tu sois aussi mauvais.
Peut-être es-tu très loin, dans un autre pays,
Mais quand tu reviendras, moi j’aurai trop vieilli.

chien4

Ton absence me pèse, et les jours sont si longs,
Mon corps s’épuise, et mon cœur se morfond.
Je n’ai plus goût à rien, et je deviens si laid,
Que personne, jamais, ne voudra m’adopter.

Mais moi je ne veux pas, que l’on me trouve un maître,
Je montre bien mes dents, et je prends un air traître,
Envers qui veut me prendre, ou bien me caresser,
Pour toutes illusions, enfin leur enlever.

Car c’est toi que j’attends, prêt à te pardonner,
A te combler de joie, du mieux que je pourrai,
Et je suis sûr, tu vois, qu’ensemble nous saurions,
Vivre des jours heureux, en réconciliation.

chien2

Pour cela, je suis prêt, à faire de gros efforts,
A rester près de toi, à veiller quand tu dors,
Et à me contenter, même si j’ai très faim,
D’un vulgaire petit os, et d’un morceau de pain.

Je n’ai jamais rien dit, lorsque tu m’as frappé,
Sans aucune raison, quand tu étais énervé,
Tu avais tous les droits, j’étais à ton service,
Je t’aimais sans compter, j’acceptais tous tes vices.

Tu m’as mis à la chaîne, ou tu m’as enfermé,
Tu m’as laissé des jours, sans boire et sans manger,
J’ai dormi bien souvent, dans ma niche sans toit,
Paralysé, raidi, tellement j’avais froid.

chien3
 

Pourtant, si tu reviens, nous partirons ensemble,
Nous franchirons en chœur, la porte qui ressemble,
A celle d’une prison, que je ne veux plus voir,
Et dans laquelle, hélas, j’ai broyé tant de noir.

Voilà, mon rêve se termine, car je vois le gardien,
Puis l’infirmière, et le vétérinaire plus loin,
Ils entrent dans l’enclos, et leurs visages blêmes,
En disent long pour nous, sur ce qu’ils nous amènent.

chien5

Je suis heureux, tu vois, car dans quelques instants,
Je vais tout oublier, et, comme il y a deux ans,
Je m’endormais sur toi, mon cher et grand ami,
Je dormirai toujours, grâce à …l’euthanasie.

Et s’il t’arrive un jour, de repenser à moi,
Ne verse pas de larmes, ne te prends pas d’émoi,
Pour toi, j’étais  » qu’un chien « , tu préférais la mer,
Tu l’aurais su avant, j’aurai payé moins cher.

A vous tous les humains, j’adresse une prière,
Me tuer tout petit, aurait peiné ma mère,
Mais il eut mieux valu, pour moi, cette manière,
Et vous n’auriez pas eu, aujourd’hui, à le faire.

chien7

Texte de Gilbert Dumas.

6 novembre, 2009

Quelles alternatives aux tranquillisants ? …

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 17:57

Quelles alternatives aux tranquillisants ?

Insomnie et anxiété sont des troubles qui amènent classiquement à la prise de tranquillisants, souvent renouvelés pendant des mois, voire des années, en raison d’une dépendance. Il existe pourtant des alternatives à ces médicaments que sont les tranquillisants.

Plus de 3,5 millions de consommateurs de tranquillisants

Quelque 3,5  millions de personnes de plus de 65 ans prennent régulièrement des tranquillisants pour venir à bout de leurs insomnies ou de leur anxiété. Nombre d’entre elles les prennent sur le long terme et finissent par avoir des difficultés à arrêter de tels médicaments, une dépendance étant installée. Sans parler des éventuels effets secondaires indésirables des tranquillisants. Certes, ce n’est pas le cas de tout le monde et certaines personnes s’en sortent très bien en consommant des tranquillisants ponctuellement sur une courte période.
Mais pour ne prendre aucun risque, sachez qu’il existe des alternatives aux tranquillisants en cas d’insomnie ou d’anxiété. Quelles sont-elles ?

Préambule : avant tout traitement, rechercher la cause de l’anxiété ou des insomnies

Avant de suivre tout traitement, médicamenteux ou non médicamenteux, il faut explorer les causes de l’anxiété ou de l’insomnie. C’est une question de bon sens : trouver une cause qui peut être éliminée permet de résoudre le problème. De nombreux médicaments par exemple peuvent générer de l’anxiété ou des insomnies (anti-inflammatoires, corticoïdes, antidépresseurs, Champix, antiulcéreux, antiparkinsoniens…), mais aussi la caféine, l’alcool, le cannabis ou encore certaines maladies (hyperthyroïdie, hypoglycémie, troubles cardiaques, respiratoires, affection cérébrale…). 

Les alternatives aux tranquillisants en cas d’insomnie

L’hygiène du sommeil est la première piste à explorer avant tout recours aux tranquillisants.

Le respect de règles simples procure de réels bienfaits :Ne pas faire d’exercice physique ou intellectuel stimulant avant le coucher.Éviter les dîners trop copieux et trop gras. Éviter la consommation d’alcool le soir.

S’aménager un rituel du coucher : se coucher à heure fixe, boire une tisane après une lecture plaisante au salon, etc.Aménager sa chambre : obscurité, calme…Réserver son lit au sommeil (pas de lecture, ni télé ou ordinateur dans son lit).

La pratique d’une activité physique régulière est tout aussi essentielle.

Attention toutefois de bien l’exercer : un footing intense à 20 heures va inversement empêcher de dormir. L’activité physique doit être réalisée à bonne distance du coucher, et ce d’autant plus qu’elle est intense. Les sports de fond comme la natation ou la bicyclette, plusieurs fois par semaine, sont des activités idéales. Mais le jardinage par exemple, représente aussi une activité intéressante. À chacun ses possibilités et ses goûts.

Les alternatives aux tranquillisants en cas d’anxiété

Les alternatives aux tranquillisants en cas d’anxiété sont également valables contre l’insomnie. C’est le cas des psychothérapies cognitives et comportementales qui sont très efficaces. Elles permettent d’interrompre le cercle vicieux des pensées négatives à l’origine de l’anxiété. La pratique de la relaxation apporte également une aide considérable (chez soi ou en présence d’un thérapeute expérimenté). Certaines méthodes sont centrées sur le mental, d’autres sur les sensations physiques, à chacun de trouver celle qui lui convient.Enfin, certaines plantes sont à tester et particulièrement la valériane.

Isabelle Eustache
02/11/2009
Guide pratique pour mieux dormir, Mieux vivre, Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).

Pour vous relaxer et dormir … 

1 novembre, 2009

Très joli texte …

Classé dans : Le Bonheur (153),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 19:02

h77695hm.jpg 

 

 On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s’être marié, après avoir eu un enfant, et ensuite, après en avoir eu un autre…
> > Plus tard, on se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on pense que l’on sera mieux quand ils le seront.
> > On est alors convaincu que l’on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape.
> > On se dit que notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint, quand on possédera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand on pourra aller en vacances,
 
> > quand on sera à la retraite…  
> > La vérité est qu’il n’y a pas de meilleur moment pour être heureux que le  moment présent.  
> > Si ce n’est pas maintenant, quand serait-ce?  
> > La vie sera toujours pleine de défis à atteindre et de projets à terminer.  
> > Il est préférable de l’admettre et de décider d’être heureux
 
> > maintenant  qu’il est encore temps.  
> > Pendant longtemps, j’ai pensé que ma vie allait enfin commencer, ‘ La Vraie Vie! ‘Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu’il fallait résoudre en premier, un thème non terminé,
 
> > un temps à passer, une  dette à payer.  
> > Et alors la vie allait commencer ! ! ! !  
> > Jusqu’à ce que je me rende compte que ces obstacles étaient justement ma  vie.  
> > Cette perspective m’a aidé à comprendre qu’il n’y a pas un chemin qui mène  au bonheur.  
> > Le bonheur est le chemin..  
> > Ainsi passe chaque moment que nous avons et plus encore :  
> > quand on partage ce moment avec quelqu’un de spécial, suffisamment spécial  pour partager notre temps et, que l’on se rappelle que le temps n’attend pas.  
> > Alors, il faut arrêter d’attendre de terminer ses études, d’augmenter son  salaire, de se marier, d’avoir des enfants, que ses enfants partent de la  maison ou, simplement, le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps,  l’été, l’automne ou l’hiver, pour décider qu’il n’y a pas de meilleur  moment que maintenant pour être heureux.  

> > LE BONHEUR EST UNE TRAJECTOIRE ET NON PAS UNE DESTINATION
!  
> > Il n’en faut pas beaucoup pour être heureux.  
> > Il suffit juste d’apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme l’un des meilleurs moments de sa vie.

17dc1a3871.gif

1 septembre, 2009

Mon alimentation anti-cholestérol en 10 leçons …

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 12:37

Mon alimentation anti-cholestérol en 10 leçons

On vous a diagnostiqué un excès de cholestérol ? Pas une minute à perdre, vous devez dès maintenant modifier vos habitudes alimentaires. Et ça marche : les mesures diététiques permettent efficacement de faire baisser le taux de cholestérol. Bien mené, le régime peut entraîner une diminution du taux de cholestérol allant jusqu’à 15% !

Que faut-il changer dans son alimentation lorsqu’on a trop de cholestérol ?

1) Remplacez le beurre par des huiles végétales (mono et poly-insaturées essentielles) ou par des margarines ‘ molles ‘ qui ne sont pas en emballage papier (car saturées).2) Privilégiez l’huile d’olive. Choisissez une huile extra vierge de première pression à froid.3) Cuisinez autant que possible sans corps gras : à la vapeur, à l’étouffée, au gril, au wok…4) Évitez la charcuterie, à l’exception du jambon maigre.

5) Limitez les produits industriels qui contiennent des acides gras trans : viennoiseries, biscuits, gâteaux, plats cuisinés, sauces, pâtes à tarte…

6) Privilégiez le poisson aux dépens de la viande.

7) Consommez au moins deux fois par semaine des poissons gras, riches en acides poly-insaturés (oméga-3) : saumon, thon, sardine, hareng, maquereau…

8) Limitez les produits laitiers les plus riches en graisses et privilégiez les produits allégés (fromages, yaourt, fromage blanc maigres), tout en vous assurant des apports en calcium suffisants.

9) Ne consommez pas plus de deux œufs par semaine.

10) Consommez suffisamment de fibres : fruits, légumes, pain et féculents.

Enfin, limitez votre consommation d’alcool (pas plus d’1 à 6 verres par semaine), faites trois repas par jour, à heures régulières, assis à table et au calme, et ne grignotez pas ! Évidemment, la pratique d’une activité physique régulière est très vivement recommandée…
Dr Philippe Presles
31/08/2009
Recommandations de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), ‘ Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique ‘.

Mon alimentation anti-cholestérol en 10 leçons ... dans Santé (166) 1j7uu6mz

28 août, 2009

Mais pourquoi donc certains iPhone d’Apple se désintègrent-ils dans les mains de leurs utilisateurs ?

Classé dans : Anecdotes, expressions ou chroniques (41) — coukie24 @ 17:42

Mais pourquoi donc certains iPhone d’Apple se désintègrent-ils dans les mains de leurs utilisateurs ?  dans Anecdotes, expressions ou chroniques (41) apple-iphone-3g-01

Croyez-moi ou pas, mais que les iPhones explosent dans les mains de leurs propriétaires et utilisateurs, c’est une très bonne chose… Enfin, je veux dire qu’en réfléchissant un peu, on se dit que ça doit avoir une utilité… Déjà, on va faire un peu de leçon de choses pour ceux de nos auditeurs, et il y en a – je le sais, parce que j’en fais un peu partie – pour qui le summum en matière de maniement de technologie consiste à manipuler l’interrupteur de leur lampe de chevet et à brancher leur cafetière électrique… Et encore, pour un café filtre… Avec les dosettes et les capsules, c’est déjà plus compliqué…

Donc, pour tous les demeurés de la technologie, un iPhone est un téléphone portable qui fait tout : téléphone, bien sûr, ordinateur, carnet d’adresses, agenda, appareil photo, caméscope, lecteur de musique, mini écran de télé, grille-pain, désodorisant, ouvre-boîtes et missile sol-sol à tête nucléaire… Mais généralement, on se sert assez peu de cette dernière fonction…

C’est tout ça, un iPhone, et franchement, si t’as pas ça, c’est comme la Rolex à 50 ans, t’as raté ta vie… Si t’en es encore à parler aux gens quand tu les rencontres, au lieu de leur envoyer un SMS, ou si tu trouves plus malin de lire un livre que de tchater en live sur une bécane grosse comme boîte d’allumettes, je n’en donne pas cher de ta pauvre vie dans les années qui viennent… Toujours est-il qu’en vivant ainsi, entre le paléolithique et le néandertalien, tu évites au moins que ton iPhone te pète à la gueule, puisque tu n’en as pas… Pour tous les autres, ceux à qui il est arrivé cette mésaventure et ceux à qui cela pourrait bien arriver, je tiens à rappeler qu’il ne s’agit en rien d’une quelconque défaillance technique, ni d’un improbable défaut de fabrication, encore moins d’une volonté délibérée de sabotage… Les demandes répétées d’explications ou de remboursement du matériel auprès du siège d’Apple Europe, en Irlande, n’y changeront rien…

Si les iPhones explosent quand on les tripote, c’est bien qu’il s’agit d’une punition divine, d’une justice immanente, d’une vengeance du ciel, d’un fléau que Dieu envoie sur terre, après les criquets, les inondations et José Bové pour remettre l’homme sur le droit chemin et le détourner de son adoration païenne des mégabits… Euh, c’est pas un gros mot, mégabit… Je le précise pour les demeurés de la technologie… Cela dit, Dieu est bien gentil, mais après tout, il n’avait qu’à pas inventer aussi les mégabits… C’est pourquoi il est permis de s’interroger… Le coup des iPhones, après les pluies acides et la banquise qui fond, c’est peut-être un signe de plus annonciateur de la fin du monde… Mais évidemment, vous n’êtes pas obligés de me croire…

Chronique de Jean Pierre GAUFFRE (France Info)

23 août, 2009

Histoire à méditer …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 12:23

Histoire à méditer ... dans Textes à méditer (239) fratwi0b

Combien pèse un flocon de neige ?’
demanda la mésange charbonnière à la colombe.
‘Rien d’autre que rien’, fut la réponse.

Alors la mésange raconta une histoire :

« J’étais sur la branche d’un sapin,
quand il se mit à neiger.
Pas une tempête, non,
juste comme un rêve,
doucement, sans violence.
Comme je n’avais pas mieux à faire,
je commençai à compter les flocons
qui tombaient sur la branche où je me trouvais.
Il en tomba 14973.
Lorsque le 14974e tomba
- rien d’autre que rien, comme tu dis -
la branche cassa. »
Sur ce, la mésange s’envola.
La colombe, une autorité en matière de paix,
depuis l’époque d’un certain Noé,
réfléchit un moment et se dit :
« Peut-être ne manque-t-il qu’une personne,
le poids de rien,
pour que le travail accompli par tous porte ses fruits,
pour que le monde bascule enfin dans la paix. »

Source inconnue

19 août, 2009

Ce dimanche c’est la Fête des Roses !

Classé dans : Autres fêtes ou évènements,Généralités & Divers (152) — coukie24 @ 18:29

La Sainte Rose nous donne l’occasion de nous pencher sur la « reine des fleurs ».
Percez avec moi les mystères de la rose !

Il y a beaucoup à dire sur cette fleur qui enchante la vue comme l’odorat.

Ce dimanche c'est la Fête des Roses ! dans Autres fêtes ou évènements zmg9xvag

La rose est une championne de la communication ! En effet, de multiples expressions mettent en scène cette fleur. Si vous avez bonne mine, vous serez « frais comme une rose ». A l’inverse une hygiène douteuse vous vaudra de ne « pas sentir la rose ». Vous avez une aventure sentimentale ? Ce sera donc une « histoire à l’eau de rose », sauf bien entendu si cette aventure prend une tournure plus passionnelle, auquel cas prenez garde car le proverbe dit qu’ »il n’y a pas de rose sans épines », ce qui signifie que chaque bonheur comporte sa part de douleur. Reste enfin l’expression « découvrir le pot aux roses », dont le sens nous est connu, mais l’origine beaucoup moins. La rose symbolise le secret, et par conséquent découvrir la rose… c’est découvrir un secret. Mais une autre explication a également été avancée : le pot aux roses pourrait être le pot dans lequel les femmes mettaient leur fard ou leur parfum, symbole de séduction, donc d’aventure amoureuse.  

qmwlb2z8 dans Généralités & Divers (152) 

Ce qui est sûr, c’est que la rose est depuis toujours étroitement associée au sentiment amoureux ! Ainsi dans le langage des fleurs, la rose multiplie les déclarations. La rose blanche est respectueuse et admirative, la rose rose fait passer un message de tendresse et d’amitié, la rose rouge déclare un amour enflammé… Mais attention à la rose jaune et aux malentendus qu’elle pourrait déclencher ! En effet lorsqu’elle est jaune, la rose demande pardon pour une infidélité.
Le nombre de fleurs offertes a également une signification, mais retenons surtout qu’il faut offrir les roses par nombre impair, lorsqu’on en offre moins de dix, dans un souci purement esthétique : un trio de roses est toujours plus élégant dans un petit vase que deux roses
!
5mui0tzn

La rose et le poète

Dans la littérature et la poésie, la rose a souvent été utilisée pour évoquer la fragilité de la beauté. Ainsi fait Pierre de Ronsard dans le célèbre poème « Mignonne allons voir si la rose… », où il évoque le destin de la fleur, belle au matin et fanée le soir. Le poète en tire une morale pour guider la vie humaine :« vivez si m’en croyez, n’attendez à demain
cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie. »
5k4of6spPrenez soin de vous pour la Sainte Rose !plein_de_rosesLa fête de la Sainte Rose nous encourage à se concocter un programme spécial bien-être, rien que pour soi ou en amoureux. En cosmétique, la rose est présente sous différentes formes : lotions d’eau de rose, huiles de massage à la rose, crèmes hydratantes à la rose, qui feront merveille pour adoucir votre peau. La délicate senteur de la rose est également présente dans de nombreux parfums. Enfin, les utilisations culinaires de la rose ne manquent pas. Avec les pétales de roses, on prépare des infusions, des sirops, des bonbons, des confitures… Alors pour la Sainte Rose, mettez votre palais en fête et offrez-lui des douceurs à la rose ! Pour une belle soirée de la Sainte Rose, mettez de la rose au menu puis invitez l’élu(e) de votre cœur à partager avec vous un bain chaud où vous aurez plongé des pétales de rose… Romantisme garanti !

Cliquer sur la vidéo :

Image de prévisualisation YouTube

18 août, 2009

Des jambes légères, légères…

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 13:32

Des jambes légères, légères...

Des jambes légères, c’est bien le rêve des très nombreuses femmes qui souffrent, à différents degrés, de jambes lourdes. Point de fatalité, nous avons quelques armes à notre disposition pour les alléger. Voici notre stratégie anti-jambes lourdes.

L’alimentation anti-jambes lourdes

Leurs vitamines et minéraux tonifient et protègent les veines. Alors mangez équilibré et boostez la part des fruits (myrtilles, agrumes, raisins, framboises, cassis, pêches, pommes, poires…) et des légumes frais (oignons, poireaux, betteraves, brocolis, tomates, céleri, persil…). Vous ferez ainsi le plein en polyphénols, des antioxydants qui contribuent à maintenir en bon état les parois des veines. À noter que les fibres contenues dans les fruits et les légumes, et aussi dans les céréales complètes, vous aideront à lutter contre la constipation, laquelle favorise la stase veineuse.Pour l’équilibre, limitez les aliments gras et privilégiez les poissons, les fruits de mer et les coquillages.Enfin, buvez beaucoup d’eau. Oubliez la cigarette et l’alcool car ils dilatent les veines. Quant au café, il augmente la sensation d’inconfort dans les jambes…

Contre les jambes lourdes, faites circuler !

En se contractant, les muscles activent la circulation sanguine. Autrement dit, plus vous bougez, plus vous stimulez le retour veineux. Alors surtout, évitez de rester des heures assises devant la télé ou de lire allongée sur un transat. Bougez et surtout marchez aussi souvent que possible. Si la marche est une excellente activité, tout comme la natation et le vélo, en revanche, évitez les activités qui génèrent des sauts comme le jogging, le tennis, le step… Les efforts musculaires prolongés comme la musculation sont aussi à proscrire.

La garde-robe anti-jambes lourdes

En cas de jambes lourdes, visez le confort. Les vêtements qui serrent la taille ou qui moulent les jambes et les mollets gênent le retour veineux. Alors choisissez des vêtements amples.Évitez les talons hauts également (2 cm est la hauteur idéale). Chaque pas active la pompe veineuse, profitez-en !Les chaussettes et bas de contention sont recommandés. Ils font d’ailleurs partie intégrante du traitement de l’insuffisance veineuse. Ils empêchent la dilatation de la veine et améliorent le retour veineux. Attention au bas qui comprime trop fort ou qui fait garrot. Un bon bas de contention serre au niveau du pied puis se relâche progressivement en remontant le long de la jambe.

Les petits plus anti-jambes lourdes

En position assise, ne croisez pas les jambes. Si vous devez rester assise, mobilisez régulièrement vos jambes en faisant de petits mouvements, des rotations des chevilles et si possible utilisez un repose-pieds. Dès que possible, surélevez les jambes, et même la nuit. Évitez la chaleur. Sinon, appliquez une serviette humide et froide sur vos jambes ou passez un jet d’eau fraîche sur vos jambes. Évitez les bains chauds. Terminez votre douche par un jet d’eau fraîche depuis les pieds vers le haut des jambes.

Enfin, n’hésitez pas à masser vos jambes, toujours du bas vers le haut.

Si ces conseils ne suffisent pas à vous soulager, consultez votre médecin ou un phlébologue pour trouver un traitement efficace.

Isabelle Eustache
17/08/2009
‘ Fini les jambes lourdes ! ‘ Michel Cymes, Guide France Info, Editions Jacob Duvernet.

summer06.jpg

3 août, 2009

Nos amis les bêtes…

Classé dans : Anecdotes, expressions ou chroniques (41) — coukie24 @ 18:16

Dans mon quartier calme, enfin quand les voisins ne font pas de tapages nocturnes ou ne nous enfument pas comme des «  renards  » avec leur barbecue, j’ai le loisir de regarder passer de braves dames ou autres personnes tenant en laisse leur cher petit compagnon à quatre pattes. 

Nos amis les bêtes… dans Anecdotes, expressions ou chroniques (41) chienlaisse

Tout d’abord quelques similitudes pour vous faire sourire, voyez par vous-mêmes

 Dog Owner Look alike           Dog Owner Look alike  

 Dog Owner Look alike           Dog Owner Look alike  

 Dog Owner Look alike           Dog Owner Look alike  

Mais il y a parfois des exceptions à la règle, il y a les personnes qui s’adressent à leur compagnon comme à un enfant, le serre jalousement dans leurs bras de peur qu’on le leur enlève…et le spectacle est le suivant :  

            obelix_idefix2_c_small1 dans Anecdotes, expressions ou chroniques (41)          obelixetidefix.gif     

« N’importe quoi !! » comme dirait une certaine personne de ma connaissance, et pour utiliser son vocabulaire favori « lamentable » cet article !!!

34wncwgs       nx95d025

education-leonberg-chien

y2k5064a

28 juillet, 2009

Les tatouages éphémères noirs au henné : à éviter absolument !

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 17:17

Les tatouages éphémères noirs au henné : à éviter absolument !

Chaque année, les autorités mettent en garde les vacanciers contre les tatouages éphémères noirs au henné. Le colorant noir ajouté au henné, dont la couleur naturelle tire sur le brun-orangé, peut être à l’origine d’effets indésirables graves.

Eczéma allergique en hausse suite à un type de tatouage

Depuis 5 ans, dermatologues et allergologues signalent des cas d’eczéma allergique de contact quelques jours à quelques semaines après la réalisation de tatouage éphémère noir à base de henné. Ces réactions sont dues à la présence d’un colorant noir. L’an dernier, 32 cas ont été enregistrés, contre 17 en 2007. Le nombre de cas a donc fortement augmenté, mais il s’agit peut-être aussi du reflet des conséquences de la campagne d’informations menée en 2008 ayant permis un meilleur signalement de ces effets indésirables graves. Les eczémas allergiques ont majoritairement été rapportés chez des femmes, âgées en moyenne de 17 ans. Toutefois, il s’agissait d’enfants de 4 à 12 ans dans 12 cas. À noter que la réaction allergique peut se limiter à la zone tatouée ou bien s’étendre à la zone avoisinante, voire à tout le corps.Les réactions peuvent aussi être violentes et nécessiter une intervention médicale en urgence avec hospitalisation. Risque de polysensibilisation irréversible

Enfin, un tel eczéma allergique peut entraîner une polysensibilisation notamment à des caoutchoucs, des colorants vestimentaires ou à des teintures capillaires. Le problème est que cette polysensibilisation est ensuite irréversible et peut être très contraignante, comme par exemple empêcher la pratique de certaines professions (coiffeur…).En conclusion, résistez à la tentation de vous faire un tatouage, aussi éphémère soit-il, il peut vous laisser un cuisant souvenir toute votre vie. Et si c’est votre enfant qui le réclame, soyez ferme ! Autre alternative moins dangereuse : choisissez un tatouage de couleur brun-orangé, mais surtout pas noir !Isabelle Eustache
27/07/2009
Communiqué de presse de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), 11 juin 2009.

tatouages

17 juin, 2009

Et si rêvasser pouvait vraiment changer notre vie ?

Classé dans : Rêveries (62),Santé (166) — coukie24 @ 19:34

Et si rêvasser pouvait vraiment changer notre vie ?

Lorsque nous rêvons, notre cerveau est particulièrement productif. Il en est de même lors de nos rêveries conscientes. Et si nous apprenions à les orienter positivement, à utiliser nos rêvasseries à bon escient ? Elles peuvent nous aider à résoudre nos difficultés, voire à orienter votre vie. Selon le Dr Michel Dib*, ‘ rêvasser c’est aider notre cerveau à transformer notre énergie émotionnelle en action concrète ‘…

En quoi nos simples rêvasseries peuvent nous être utiles ?

Dr Michel Dib : Le principe est le suivant : nos rêves conscients peuvent être utilisés positivement au service de nos actions. Autrement dit, en rêvant consciemment, notre cerveau peut trouver des solutions à nos problèmes.

Lorsque nous rêvons durant notre sommeil, notre cerveau devient soudainement très actif, comme le démontrent les enregistrements électroencéphalogrammes (EEG). Le cerveau travaille donc beaucoup pendant le rêve. Ce même phénomène vient d’être observé durant le rêve conscient, lorsque nous rêvassons. Ainsi, laisser notre cerveau partir à rêvasser n’est pas une perte de temps, c’est une action qui pourrait nous permettre de concentrer nos efforts et nos idées, de mettre en œuvre des mécanismes positifs de succès, de pratiquer l’autosuggestion par la répétition, etc. La rêverie consciente permet aussi de visualiser certaines situations et de les rendre plus concrètes.

Il faut bien comprendre que le cerveau ne distingue pas ce qui est imaginaire de ce qui est visible à l’œil. Si on lui présente une image de succès ou de bonheur, il va tout simplement la considérer et mettre en œuvre tous les mécanismes qui en découlent. Il s’approprie les éléments sans distinguer le vrai du faux.

Ainsi, lorsqu’en rêve conscient, on lui met à disposition des éléments positifs, il va tout mettre en action pour aller dans ce sens. C’est que le rêve fait appel au système de la motivation mettant en jeu des hormones aux effets bénéfiques sur le cerveau. C’est précisément pourquoi la motivation peut changer une personne. Le rêve est ainsi une façon d’activer ses propres motivations et de les mettre en œuvre dans la réalité.

Commet s’y prendre en pratique ? Comment utiliser la rêverie à notre avantage ?

Dr Michel Dib :

1) Prenons l’exemple d’une situation difficile. Il suffit de se laisser aller à imaginer une solution, une porte de sortie, et notre état émotionnel à ce moment précis du succès. En imaginant tous les détails possibles pendant 15 à 30 minutes, on imprègne notre cerveau de ces éléments positifs.

2) Ne rejetez pas, mais au contraire cherchez à approfondir les rêves spontanés, brefs et rapides qui envahissent notre cerveau dans des situations de difficultés. Il s’agit là de messages positifs de notre inconscient (état hypnotique spontané) envoyés à notre conscient pour l’aider, pour le revitaliser et lui donner les indications permettant de résoudre un problème.

Dr Michel Dib : Le rêve n’est pas un état qui éloigne de la réalité mais une activité cérébrale qui prépare les réalités sur des bases solides. Un autre intérêt du rêve est de permettre à notre cerveau d’avoir confiance en lui, de lui insuffler que tout, ou presque, est réalisable.

Enfin, on pourrait dire que le rêve conscient est une fenêtre qui permet de préparer le futur quand le présent devient étroit. En activant les émotions positives dans notre cerveau (joie, amour, plaisir…), le rêve nous aide à dépasser les situations délicates et complexes que nous vivons.

Il transforme notre énergie émotionnelle en action concrète.

* Le Dr Michel Dib est neurologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, membre de la Société française de neurologie et l’auteur de nombreux livres et publications dans la presse scientifique et grand public.

2 avril, 2009

L’alimentation végétarienne protège-t-elle du cancer ?

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 14:25

L’alimentation végétarienne protège-t-elle du cancer ? L'alimentation végétarienne protège-t-elle du cancer ? dans Santé (166)

L'alimentation végétarienne protège-t-elle du cancer ?  Si vous hésitez à abandonner la viande pour devenir végétarien, voici une information qui pourrait vous faire franchir le pas. Le risque de cancer est diminué de 11% chez les végétariens.


Moins de cancers chez les végétariens ?

Depuis longtemps maintenant, on nous dit que pour échapper au cancer, il faut manger plus de fruits et légumes, et moins de viande rouge et de graisses animales.

divers_legumes003 dans Santé (166)

Une étude nous apporte une nouvelle démonstration de l’influence de notre alimentation sur le développement des tumeurs. Celle-ci a porté sur une population américaine de 63.000 personnes suivies durant près de 20 ans. Chez les sujets végétariens l’incidence du cancer était inférieure de 11%. Cette constatation est valable pour tous les cancers (poumon, gorge, foie, sein…), excepté les cancers de la prostate et du côlon.

A noter que cette dernière exception est surprenante, particulièrement pour le cancer du côlon, puisque la viande rouge est déjà considérée comme un facteur de risque et l’alimentation riche en fibres comme un facteur protecteur de ce cancer.

Faut-il abandonner la viande ?

Il ne s’agit pas que d’une histoire de viande. En effet, pour expliquer cette diminution du taux des cancers chez les personnes qui ne consomment pas de viande, les chercheurs indiquent que les végétariens ont globalement une meilleure hygiène de vie que les ‘ carnivores ‘. Certes, ils mangent beaucoup de fruits, de légumes et de céréales (souvent complètes), mais aussi, ils fument moins, boivent moins d’alcool et pratiquent plus d’activités physiques. En conclusion, ils ont tendance à cumuler les facteurs protecteurs et au final, cela paye avec une baisse de11% des cancers !

En pratique, comment manger moins de viande ?

On ne va pas forcément recommander d’abandonner purement et simplement la viande. En revanche, on peut diminuer la part de la viande dans notre alimentation quotidienne. Voici deux conseils :

1) Ne mangez des protéines animales qu’une fois par jour en privilégiant les volailles et le poisson.

2) Remplacez la viande par des céréales et des légumineuses, également sources de protéines.

Enfin, contre le cancer, attachez-vous également à consommer 5 fruits et légumes par jour, veillez à ne pas fumer et limitez votre consommation d’alcool.

tomates009        
Isabelle Eustache
30/03/2009
Key Timothy et coll., The American Journal of Clinical Nutrition, mars 2009.

3 mars, 2009

Conseils pour bien faire la sieste…

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 13:51

Conseils pour bien faire la sieste                    Conseils pour bien faire la sieste... dans Santé (166) 0004

La sieste, tout le monde dit que c’est tendance. Mais quand il s’agit de la faire vraiment, c’est une autre histoire! Sous nos latitudes, les siesteurs sont encore une minorité. Si vous voulez vous mettre à la sieste, il faudra lui faire une place dans vos habitudes. Voici quelques conseils.

La sieste est-elle bonne pour la santé?

Des études récentes ont déjà prouvé que la sieste semble avoir un effet protecteur sur les maladies cardiovasculaires. Et pour certaines personnes qui ont un mauvais sommeil nocturne, faire une sieste permet d’obtenir de meilleures nuits, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Par ailleurs, trouver dans la journée un temps qui semble ne servir à rien, mais qui est dédié à notre bien-être, cela peut être très jouissif. Alors qu’une sieste, c’est vingt minutes à peu près… pas si difficile que ça à caser, même dans une journée occupée par le boulot. Alors si vous avez envie de vous y mettre, suivez ces quelques astuces.

Trouver le bon contexte

Les opportunités pour faire des siestes ne sont pas aussi rares que vous pourriez le croire. Vous pouvez faire la sieste au travail, dans les transports en commun… vous n’avez que quatre questions à vous poser:
- Quelle heure est-il ?
Le moment idéal pour faire une sieste est le début de l’après-midi. La fin de votre pause déjeuner est, par exemple, tout à fait indiquée…
- De combien de temps est-ce que je dispose ?
Vingt minutes, c’est une sieste parfaite. Si vous dormez plus, vous mettrez plus de temps à retourner à un état d’éveil efficace. Il est aussi possible de faire de vraies siestes express (dix minutes environ) mais elles demandent un peu d’entraînement.
- Est-il possible de m’isoler ?
Il ne vous faut pas forcément une pièce à vous pour faire la sieste. Dans les transports, ou même dans un parc en été, il vous suffira de vous isoler du bruit (avec des bouchons d’oreilles par exemple) ou de la lumière (avec un masque, ou plus simplement n’importe quel couvre-chef). Chez vous ou au bureau, il faut simplement expliquer à ceux qui vous entourent que vous ne devez pas être dérangé pendant vingt minutes.

Trouver le lieu pour faire la sieste

Pour dormir, vous devez pouvoir relaxer votre corps un minimum. L’idéal, bien sûr, c’est d’avoir à disposition un canapé ou un fauteuil bien confortable, dans la mesure où se mettre au lit en pleine journée n’est pas toujours possible. Mais à défaut, vous pouvez trouver des alternatives…

- dans les transports en commun: appuyez vos coudes sur vos genoux, et posez votre tête dans vos mains.

- au bureau: croisez vos bras sur votre bureau, et appuyez votre front sur vos avant-bras. Vous pouvez aussi vous mettre à califourchon sur une chaise, faisant face au dossier, et procéder de la même manière.
Après la sieste: le bon réveil
La raison pour laquelle nous hésitons souvent à nous lancer dans une sieste, c’est que nous ne sommes pas sûrs d’être productifs après. Les siestes du week-end ou des vacances nous laissent en effet trop souvent complètement abrutis et incapables de fonctionner jusqu’au soir. Pour éviter l’effet « comateux », la première solution est de ne pas trop allonger la sieste: à 20 minutes, vous avez déjà de grandes chances d’y échapper. Mais la manière de vous réveiller aura aussi un impact sur votre capacité de concentration. Comment bien se réveiller d’une sieste ?

- ne bougez pas tout de suite: vous avez bien une minute pour vous lever-en revanche, concentrez-vous dès votre réveil sur une idée ou un objet, pour éviter de sombrer à nouveau dans le sommeil

- asseyez-vous doucement, massez légèrement votre visage, respirez avec un peu d’énergie, éventuellement étirez-vous-et enfin, mettez-vous debout. Vous êtes bon pour le service! 12439369 dans Santé (166)                                         111

21 février, 2009

La grenouille et l’ingénieur !

Classé dans : Humour (284) — coukie24 @ 13:46

grenouille

La grenouille et l’ingénieur !

Un ingénieur se ballade le long du chemin et rencontre une grenouille répugnante.
- « A l’aide ! » hurle la grenouille.
L’ingénieur se penche étonné et la prend doucement dans ses bras. La grenouille explique alors : « En fait, je suis une merveilleuse princesse, et je viens d’être élue Miss Univers. Mais par dépit, ma dauphine m’a jetée un sort et m’a transformée en sale grenouille. Il suffit qu’un jeune homme m’embrasse et je redeviendrai comme avant…  »
L’ingénieur fourre la bestiole dans sa poche et continue son chemin.
La grenouille réalise alors qu’elle a dû tomber sur un mou du cerveau. Elle doit alors expliquer son affaire plus en détails.
- « Si tu m’embrasses, je redeviendrai comme avant et je te serai très reconnaissante… »
L’ingénieur continue.
La grenouille inquiète: « Si tu m’embrasses, je redeviendrai la femme qui a été élue Miss Univers, et je serai à toi pour la vie. »
Toujours rien. Ce n’est pas possible, il fait monter les enchères, pense la grenouille.
- « Embrasse-moi, et tu auras une femme superbe et sensuelle à tes pieds. Je serai ton esclave, je satisferai tous tes désirs. »
Rien. La grenouille désespérée, demande d’une petite voix : « Ça ne
t’intéresse pas d’avoir une belle jeune femme prête à assouvir tes fantasmes ?  »
Enfin l’ingénieur réponds : « Tu sais, il n’y a vraiment pas de place
dans ma vie pour une nana, mais une grenouille qui parle c’est rigolo. »

La grenouille et l'ingénieur ! dans Humour (284) grenouille-15            grenouille013 dans Humour (284)

12345
 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux