DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Recherche : différence couleur

22 juin, 2010

z – réflexion d’un retour de voyage …

Classé dans : — coukie24 @ 22:33

ug7l636v.gif

 

 

 

 

 

 

 

lacbalatonchezcoukie.gif

réflexion d’un retour de voyage

xn0hx344.gif

Là où le bleu s’empare de vos yeux,
Là où tout vous semble si merveilleux,
Croiriez vous au paradis du pacifique
Vous qui étiez en quête du magnifique ?

Quand, sous un soleil, vous réveille l’oiseau siffleur,
Quand vous bercent les vagues du large,
Seriez-vous prêts à partir de ce bonheur
Et retrouver la ville et ses nuages ?

Quand l’homme inconnu vous sourit,
Quand sous sa hutte il vous apporte son propre riz,
Verrez-vous le monde différemment
Que celui qui rejette la couleur constamment ?

Les voyages nous forgent tous, nous rassemblent sous la même voûte.
La couleur n’émane que d’un simple pigment de nos yeux,
Nous voyons tous les mêmes choses et prenons parfois la même route.
Nous avons perdu l’habitude de voir avec notre cœur ceux

Qui d’apparence sont différents de nous mais si proches d’elle qu’on oublie,
Elle qui tourne sans cesse, elle qui nous donne le jour et la nuit.
Terre, nous sommes tous plantes de ton monde
Mais pourtant nos différences nous détruisent à chaque seconde.

« o temps suspends ton vol, et vous heures suspendez votre cours, laissez nous savourer les rapides délices des plus beaux de nos jours »

poème d’amitié écrit par caballero -Trouvé chez : http://hasta-siempre04.skyblog.com

fky077.jpg

dyn007original151122gif2568542677354f17caacc380788debe967b71c2.gif

« Voyager, c’est demander d’un coup à la distance ce que le temps ne pourrait nous donner que peu à peu. » (Paul Morand)

zagrebcapitalecroatie.jpeg   zagrebcroatie.jpeg

  »Un pays, c’est pour moi, une visage, un sourire, un accueil, un prénom, bien plus que des villes, des montagnes, des forêts ou des rivières » (Pierre Fillit)

dsc05313.jpg  

boursebucarest.jpg   bucarestathene9e.jpg   roumanieparlementbucarest.jpg

« Partir, c’est quitter son cocon, ouvrir ses ailes et s’envoler. C’est s’apercevoir qu’on n’est pas les seuls sur la planète, qu’on ne sait pas tout comme on le pensait. On devient plus humble, plus tolérant, un peu plus intelligent . » ( P.Fillit)

chatdracula.jpg   draculachatdebran.jpg

roumanieconstanta1.jpg   oiseauxdeltadanube.jpg   danubedelta.jpg

« Qui n’a pas quitté son pays est plein de préjugés. » (Carlo Goldoni)

le20delta20du20danube.jpg   animauxplainesdelta.jpg

Voyager c’est vivre, apprendre le monde. Quand j’aurai appris, je pourrai mourir tranquille. » (Charlotte Pioch)

dsc05443.jpg   moldavie1.jpg   moldavie12jpg.jpg 

« Celui qui ne voyage pas ne connaît pas la valeur des hommes. » (proverbe maure)

dsc05437.jpg   dsc05430.jpg   moldavie3.jpg

« Au premier voyage on découvre, au second on s’enrichit. » (proverbe touareg)

moldavie.jpg     dsc05542.jpg    dsc05537.jpg

« Le voyage pour moi, ce n’est pas arriver, c’est partir. C’est l’imprévu de la prochaine escale, c’est le désir jamais comblé de connaître sans cesse autre chose, c’est demain, éternellement demain. » (Roland Dorgelès)

dsc05473.jpg   dsc05508.jpg

« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. » (Marcel Proust)

bousole.bmp

« L’important arrive non pas au terme de la route, mais bien avant, pendant le trajet lui-même. » (M. Pavic)

« Il n’y a d’homme plus complet que celui qui a beaucoup voyagé, qui a changé vingt fois la forme de sa pensée et de sa vie. » (Lamartine)

« Un voyage prouve moins de désir du pays où l’on va que d’ennui du pays que l’on quitte. » (A. Karr)

7q5s8ivd.gif

J’ai pioché un peu partout dans le net des images, gifs et des textes.
Si certaines sont à vous ou que le nom de l’auteur n’y figure pas, n’hésitez pas à me joindre ! si certaines images doivent obtenir une autorisation pour être publiées , faites moi le savoir, je retirerai aussitôt les images, car en aucun cas je ne veux nuire à qui que se soit.
Bonne visite et contactez-moi en cas de problème.  Merci
 

mws4.gif

z - réflexion d'un retour de voyage ... dans Généralités & Divers (152) t5z5kzre

019separatsouris.gif

ydkh9qjn.gif

766p.gif

4 novembre, 2009

Amitiés solides

Classé dans : Amitiés (74),Citations, proverbes... — coukie24 @ 19:21

diffrenceautre.bmp

« Pour entretenir des amitiés solides,
 il ne suffit pas d’apprécier nos ressemblances;
 il faut aussi célébrer nos différences ».
-James Fredericks

633766641.jpg

yeuxcouleurdifference.jpg

27 février, 2009

Un petit test…

Classé dans : Généralités & Divers (152),Insolite (47) — coukie24 @ 21:26

GYMNASTIQUE DU CERVEAU

tests.jpg 

Lequel de ces deux portraits préférez-vous ?

mannequin.jpg

Réponse plus bas

Fixe le point central

illusioncouleurinv2.gif

Une tache jaune apparaît.

Le portrait: réponse

Vous avez choisi, comme la majorité des personnes, le portrait de droite… Et ceci, sans savoir vraiment pourquoi… non ? En fait, le portrait de droite possède un détail très peu visible à l’oeil nu, qui le différencie du portrait de gauche : les pupilles de la jeune fille sont dilatées, ce qui rend la photo plus attractive. En effet la dilatation de la pupille ne survient pas uniquement lors d’un changement de luminosité, elle survient également lorsqu’on ressent de l’attirance pour autrui… Or nous préférons tous susciter le désir chez autrui plutôt que l’indifférence. Voila pourquoi nous sommes spontanément attirés par le regard de la jeune fille exprimant ce désir. Cette expérience résulte des travaux effectués en 1986 par la Française Paula Niedenthal et l’Américaine Nancy Cantor.
Des effets similaires sont utilisés par les publicitaires afin d’augmenter l’attractivité d’une affiche ou d’un panneau.

11 janvier, 2009

La Visualisation – article un peu longuet mais riche d’enseignement – prendre le temps de le lire…

Classé dans : Spiritualité-Esotérisme (27) — coukie24 @ 13:28

cache1079634712.jpg

La visualisation : un chemin vers soi

Vous pouvez le voir ? Alors vous pouvez le faire…

La visualisation est cette faculté mentale que nous avons tous,  de nous représenter un objet, un son, une odeur, une situation, voire une émotion ou une sensationCette représentation  déclenche pratiquement  les mêmes effets physiologiques que le ferait la réalité.


Test du citron

gifs7.gif

Fermez les yeux, centrez vous sur votre respiration, inspirez, expirez (cinq fois calmement…) A présent visualiser un citron, bien jaune, bien brillant…Laissez bien l’image s’installer sur votre écran mental…Visualisez à présent le geste de couper le citron en quartiers…Vous prenez un quartier et vous le portez sous votre nez, vous sentez son odeur…Puis vous croquez à pleines dents dans le citron…Que ressentez vous ?

Il est fort à parier que vos glandes salivaires se sont mises à fonctionner. Pourtant ce citron n’a existé que dans votre imagination…

En fait, le cerveau ne fait pas la différence entre une situation visualisée et une situation réelle. Cela veut dire que votre cerveau donne à votre imagination un pouvoir réel.

 

En fait, le cerveau ne fait pas la différence entre une situation visualisée et une situation réelle. Cela veut dire que votre cerveau donne à votre imagination un pouvoir réel.

Diverses anecdoctes circulent sur le phénomène :

La plus connue est certainement l’histoire de cet ouvrier accidentellement enfermé dans une chambre froide et écrivant, sur les murs de celle-ci, sa lente et glaciale agonie. Or, il s’est révélé que le frigo était débranché !

Persuadé au plus haut point qu’il avait été enfermé dans une chambre froide en fonctionnement, son corps tout entier en a manifesté les symptômes jusqu’à ce qu’il meurt. 

Mais qu’en dit la science ?

Les expériences menées en neurosciences ont démontré que les zones activées en visualisation sont les mêmes que les zones activées face au stimulus réel. Des études ont par ailleurs montré que le phénomène de visualisation stimule l’hémisphère droit du cerveau et envoie des messages nerveux du cortex au système nerveux autonome. Cela activerait les processus automatiques comme les battements du cœur, la digestion, la production d’hormones, la température du corps…

L’objectif de la visualisation ?

Tromper le cerveau et lui apporter  une expérience nouvelle à laquelle il va croire.
Avec cette croyance, votre inconscient reproduira la physiologie que vous avez imaginez, votre intonation, votre débit de parole, votre posture… Méthode simple et progressive, la visualisation n’exige que quelques minutes par jour. Seules comptent la pratique et l’imagination.

Vous pouvez vous imaginer dans une nouvelle maison, ou bien avec un nouveau travail, ou vivant des relations harmonieuses, ou encore dans le calme et la sérénité, ou peut-être jouissant d’une meilleure mémoire et d’une grande faculté d’assimilation.

Si vos êtes porteur d’une maladie grave, la visualisation représente également un allié en vue de la guérison.
Quel que soit le plan sur lequel porte votre travail, vous obtiendrez des résultats… avec l’expérience, vous trouverez les images et les techniques particulières qui vous conviennent le mieux.


Exercices de visualisation

Offerts par Bénédicte Flieller Psychologue clinicienne

 

nenuphar.bmp

 

Avant de commencer,  je vous invite à prendre garde à certains aspects liés à cette technique afin qu’elle soit le plus bénéfique possible :

  • Par respect de soi, on ne visualise pas des choses ou événements qui contredisent nos valeurs.
  • On ne visualise pas un objectif trop important, préférez la méthode des petits pas. C’est à dire divisez votre objectif principal en sous-objectifs.
  • Soyez souple, sans raideur du corps et de la pensée, soyez réceptif en permanence.
  • Il doit y avoir un désir sincère, intense et profond d’atteindre son objectif, je me pose la question : est ce que je le veux vraiment ?
  • Réfléchir à ses sens (vision, ouïe, odorat, toucher) et se poser la question de son mode prédominant.  Suis je plus visuel, olfactif, kinesthésique ou auditif. Dans ses visualisation privilégier le canal dominant (la vue, l’ouïe, le toucher, l’odeur), l’associer aux images. 
  • Dans certaines situations, il semble préférable que la visualisation se transporte sur le terrain de la métaphore. (Voire atteindre un objectif)
  • La visualisation peut se pratiquer seul. Toutefois, au début de la pratique, des difficultés peuvent surgir, et l’aide d’un thérapeute, sophrologue peut être utile.

Exercices pratiques

Avant chaque exercice de visualisation, je vous invite à vous isoler dans un endroit calme, à couper votre portable et à vous installer confortablement.

Puis concentrez vous quelques instants sur votre respiration et laissez s‘installer une respiration calme et abdominale, régulière.

Mentalement répétez vous : « je suis calme, parfaitement calme »

Détendez tout votre corps de la tête aux pieds, ne forcez rien, rien à faire, juste laissez faire. ..

Puis sur votre écran mental, laissez venir :

1er exercice : je souhaite me débarrasser d’une mauvaise habitude

Je visualise ma mauvaise habitude. Je la visualise comme un parasite, une chose immonde. Imaginez qu’avec vos mains vous l’arrachez littéralement de votre corps, vous extirpez cette chose de vous. Même si cette chose s’agrippe, résiste vous devez parvenir à l’arracher de votre corps et vous la jetez loin de vous.

Regarder cette chose dégoûtante, sentez la cela sent très mauvais, la forme de cette chose est assez floue de toute façon l’ensemble de cette chose est sale, dégoûtante, puante.Trouvez lui un nom ridicule, du genre « vomi» , « crasse » ou « beurk »…

Maintenant que cette chose est hors de vous, maintenant que vous connaissez son nom, faites lui payer tout ce qu’elle vous a fait endurer. Montrez vous très cruel avec cette chose, découpez la, frappez la, écrasez la sous vos pieds,  jetez la dans du feu, détruisez là…visualisez bien tout cela…

2ème exercice : Je me prépare à un entretien d’embauche

Durant la semaine précédant votre entretien, pratiquez la visualisation  en préparant le scénario idéal pour la réussite de votre projet. Vous entrez très détendu dans le bureau de votre interlocuteur, votre démarche est souple. Vous inspirez la confiance, visualisez vous, vous êtes élégant, d’une élégance discrète. Vous vous asseyez  et exposer vos arguments. Imaginez votre interlocuteur attentif et intéressé à vos propos. Vous l’entendez vous demander une précision et vous vous entendez répondre. Votre voix est posée et calme. A vous d’adapter la visualisation à votre demande et aussi précisément que possible.

3ème exercice : je prends la parole en public

Imaginez vous en train  de parler devant une salle remplie de monde. Vous vous voyez vous-même, un peu comme si vous étiez dans une salle de cinéma devant un film dont vous êtes l’acteur principal. Habillez vous de façon à la fois élégante et décontractée. Vous êtes à l’aise dans vos vêtements comme dans votre peau. Vous vous tenez assez droit, les épaules ressorties. Vous entendez votre voix, son timbre, son volume, son débit. Vous voyez  l’intérêt sur le visage des personnes qui vous écoutent. Vous vous déplacez , votre démarche est assurée, vous occupez l’espace naturellement. Visualisez tout cela.

4ème exercice : la scène paisible (s’imprégner de calme et de sérénité)

Je visualise un lieu loin du bruit, au calme. Il peut s’agir d’un paysage de campagne, du bord de la mer, de la campagne ou tout autre endroit imaginaire. Je visualise tous les détails, les couleurs. Je mets beaucoup de lumière dans ma scène paisible. Je m’installe confortablement, assis ou allongé et je m’imprègne de l’ambiance de sérénité qui se dégage de ce lieu. Selon mon canal sensoriel de prédilection, je peux me mettre à l’écoute des bruissements, des clapotis, des ruissellements, des chants d’oiseaux ou de  cigale, présence de la vie autour de moi. Je peux également ramasser un élément par terre, de la mousse, des feuilles, un galet chauffé par le soleil, un peu de sable ou de la neige. Imprégnez vous de cette sensation tactile. Je peux humer les différentes odeurs et m’en imprégner, les parfums de la nature, les embruns, l’odeur des sous bois, de la menthe ou des orangers en fleurs. Je laisse le calme m’envahir.

arton2003.jpg  path.jpg

5ème exercice : j’atteins mon objectif

Je visualise mon objectif, pour cela je le définis parfaitement à l’avance. Je visualise une cible. Je visualise les  cercles concentriques de différentes couleurs. Mon regard s’arrête sur le centre de couleur jaune. Je me centre avec toute mon attention sur ce centre, je visualise à l’intérieur de cette cible mon objectif personnel, il est écrit en lettre majuscule. J’imagine que j’ai un arc et une flèche dans mes mains. Mon arc est le prolongement de ma main et de mon désir. La flèche c’est mon intention, elle est droite, équilibrée. Lorsque je regarde la cible, je me concentre sur tout ce qui se passe autour : le vent, le poids et la distance. J’ajuste mes mouvements, j’ouvre la main, je libère la corde. Je visualise la flèche qui atteint la cible, mon objectif.  Je visualise bien la flèche dans le mille. J’entends le bruit de la flèche et de l’impact. Je m’en imprègne totalement. J’ai atteint mon objectif.

Par Bénédicte Flieller

Psychologue clinicienne- Sophrologue

 

4 janvier, 2009

Réflexion africaine !

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 16:07

Réflexion africaine !

 Lorsque je nais, je suis noir.
 Lorsque je grandis, je suis noir.
 Lorsque je suis malade, je suis noir.
 Lorsque j’ai froid, je suis noir.
 Lorsque j’ai peur, je suis noir.
 Lorsque je vais au soleil, je suis noir.
 Et lorsque je meurs, je suis et je reste noir.

                                    Toi, homme blanc :
                            Tu nais, tu es rose.
                          Tu grandis, tu es pêche.

Tu es malade, tu es vert.
Tu as froid, tu es bleu. 

Tu vas au soleil, tu es rouge.
Et quand tu meurs, tu es mauve.

                           Tu as peur, tu es blanc.   

difference2.jpg                     

Et tu oses me traiter d’homme de couleur?

Auteur inconnu

3 novembre, 2008

Suite – c’est quoi l’Amour ?

Classé dans : Amour (119) — coukie24 @ 12:03

 

Une question qu’on se pose tous où qu’on se pose tous au moins une fois : qu’est ce que l’amour ?

jetaimemargueritext2

L’Amour est un ensemble de sensations, de sentiments profonds qui ne nous quittent plus le temps que dure notre relation. Ce sentiment de mal-être, d’attente interminable, d’un manque quand l’autre n’est pas là ; cette impression de bonheur subit, comme une vague de bonne humeur et de bien être lorsque l’autre est à nos côtés. Etre dépendant de la personne que l’on aime, ne vivre que pour lui et ne plus rien avoir à en faire du reste. L’amour est double, il est à la fois une souffrance et un plaisir, comme une drogue.
La souffrance, elle est là quand on doit se séparer, quelques heures qui nous paraissent une éternité, le ventre qui se sert, cette impression de vide, la perte de toutes volontés sur lesquels viennent s’ajouter :
– les inattentions (ben oui au moins au début on est incapable de travailler, on ne peut plus rien faire sans l’autre !)
– les amis qui nous snobent ( » ben oui t’es tellement occupée maintenant, on veut pas te déranger !… « )
– notre forfait téléphone mobile épuisé dès le deuxième jour
– et bien sûr à ne surtout pas oublier : les leçons de morales de la famille ou amis qui vous rappellent vos devoirs envers les autres.

Mais le bonheur de l’amour dépasse bien tous ces petits « dérangements », c’est un rayon de soleil, une source de gaieté, un enivrement. Tout va bien, on se sent protéger, en sécurité, apaiser, comme sur un nuage. Et l’autre, il est tellement… Tellement tout ! Et comme on dit, s’est réellement notre moitié, il fait parti de nous et on ne peut plus s’en séparer. La simple présence d’un homme à nos côtés peut changer toute notre vie, lui donner un sens. On avance dans notre relation au fur et à mesure que notre amour grandit, que nous même grandissons. Après les baisers, les caresses on en vient peu à peu à la découverte du corps de l’autre, à la découverte de notre sexualité. Le sexe est la continuation du témoignage de notre amour mais le passage à l’acte doit se faire au moment que nous décidons, quand on se sent vraiment prêt, en aucun cas nous devons faire l’amour si nous voyons cela comme un passage obligé. Il s’agit d’un cap à franchir mais il doit être effectué dans un consentement mutuel, lorsque nous en ressentons le besoin. Aimer ne veut pas dire faire l’amour est trop souvent cela est oublié. Ce n’est pas parce que l’autre où nous même refusons de faire l’amour que l’amour est absent du couple. Se donner à l’autre, lui montrer tout de nous est une chose difficile et il faut prendre le temps d’accepter de le faire. Si l’autre vous aime, un refus sera très bien accepté. Et avant toute chose, parler ! c’est le meilleur moyen de faire tomber tous les tabous, tous les complexes et de se sentir mieux dans votre relation. Ne pas oublier la tendresse, l’écoute, la parole.

La plus belle qualité de l’amour, s’est qu’il est universel ! Dans notre société où le racisme et l’antisémitisme se font fortement ressentir à travers des actes barbares et révoltants, l’amour est la plus belle preuve de tolérance, il prouve à tous que tous les hommes sont égaux car l’amour n’a pas de frontières , n’a pas de lois, pas de religion et pas de couleur (à par le rouge, couleur universelle de l’amour et de la passion).

Alors plus que jamais, aimons-nous les uns les autres, acceptons nos différences et vivons dans la paix.

Suite - c'est quoi l'Amour ? dans Amour (119) je_t_a10

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux