DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Recherche : ailes imaginaire

13 novembre, 2009

Les Ailes de l’Imaginaire par Pier de Lune …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171),Rêveries (62) — coukie24 @ 22:32

lune.jpg 

L’absence est à l’amour ce qu’est au feu le vent ;
Il éteint le petit, il allume le grand.

Bussy-Rabutin

Poussières de rêves

Ô dieux d’Amour de paix et d’espérance
jusqu’ici sans votre aide
mes démarches sont vaines
m’auriez-vous seulement tendu la main
m’auriez-vous une seule fois reconnue
me serais-je perdue

une muse dans les ténèbres
forge des pensées sombres
désespérant où trouver
les poètes de l’Amour
elle porte le deuil d’amours éphémères
son coeur se cristallise

ô Léthé qu’attends-tu pour effacer
sur ces fenêtres givrées
les souvenances d’amours amères
d’amours mensongères

Dieux de l’Olympe déversez
dans le coeur des hommes votre baume
soufflez les désespérances
les rêves infidèles
faites-leur enfin connaître
le pouvoir de conjuguer le verbe aimer

donnez-leur la chance de léguer
aux enfants de la terre
les plus beaux présents de l’univers
ceux-là mêmes qui devront perdurer

PAIX AMOUR SÉRÉNITÉ

Pier de Lune

18 septembre, 2009

Les Ailes du Rêve…

Classé dans : Amour (119),Poésies, Fables, contes, ... (171),Rêveries (62) — coukie24 @ 14:48

p6300235.jpg

Je t’écris pour te dire:

que jamais je n’oublierai

ces jours où ton beau regard
me façonnait
un rêve imaginaire
jamais je n’oublierai ces nuits
des doux soupirs
j’écoutais
nos deux coeurs battre à l’unisson 

combien je me sentais belle
à me voir à travers toi
combien je me sentais aimée
sous les caresses de tes yeux

je souhaitais que le temps s’arrête
que ces instants perdurent

puis…vint le temps des adieux
désert de silence, de désolation

oui, je sais…
quelque sauvage soient mes plaintes,
étouffées par des mers mugissantes,
elles n’atteindront jamais
la cime de tes montagnes

donne-moi le temps de combler
le vide de ton absence
le temps de remplacer
mes haillons de détresse
par des chiffons de joie

un jour prochain, le coeur léger
j’irai moissonner des îlots de verdure
sur des rives étranges et sauvages
le jour je construirai un abri
la nuit je tisserai mes souvenirs

dans l’attente de ta présence
je cultiverai notre amour
en écoutant l’océan gémir

Pier de Lune

Les Ailes du Rêve... dans Amour (119) cd70857e432

 

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux