DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

30 septembre, 2009

Ecoute-moi …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 13:17

faceani.gif (2930 octets)

ÉCOUTE-MOI !

Écoute-moi, s’il te plaît, car j’ai besoin de parler.

Accorde-moi seulement quelques instants.

Ne me bombarde pas de conseils et d’idées,

Et ne te crois pas obligé de régler mes difficultés.

Écoute-moi, s’il te plaît, car j’ai besoin de parler.

N’essaie pas de me distraire ou de m’amuser,

car je croirais que tu ne comprends pas

l’importance de ce qui se vit en moi.

Surtout, ne me juge pas, ne me blâme pas,

et ne te crois pas non plus obligé d’approuver

si j’ai besoin de me raconter.

C’est simplement pour être libéré.

 Ecoute-moi, s’il te plaît, car j’ai besoin de parler.

N’interprète pas et n’essaie pas d’analyser.

Respecte les silences qui me font cheminer,

car c’est par eux, bien souvent, que je suis éclairé.

Et, quand tu m’auras bien écouté,

À ton tour, tu pourras parler.

Et, à mon tour, je t’écouterai.  

   Auteur inconnu

   Iris.gif (2635 octets)

22 septembre, 2009

L’arbre à soucis …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 18:49

L'arbre à soucis ... dans Textes à méditer (239) a27mj463 

Un jour, j’ai retenu les services d’un menuisier pour m’aider à restaurer ma vieille grange. Après avoir terminé une dure journée au cours de laquelle une crevaison lui avait fait perdre une heure de travail, sa scie électrique avait rendu l’âme, et pour finir, au moment de rentrer chez lui, son vieux pick-up refusait de démarrer.Je  le  reconduisis chez lui et il demeura froid et silencieux tout au long du trajet. Arrivé chez lui, il m’invita à rencontrer sa famille. Comme nous marchions le long de l’allée qui conduisait à la maison, il s’arrêta brièvement à  un petit arbre, touchant le bout des branches de celui-ci de ses mains. Lorsqu’il ouvrit  la porte pour entrer chez lui, une étonnante transformation se produisit. Son visage devint rayonnant, il caressa ses deux enfants et embrassa sa femme.

Lorsqu’il  me  raccompagna  à  ma  voiture,  en passant près de l’arbre, la curiosité  s’empara  de  moi et je lui demandai pourquoi il avait touché le bout des branches de cet arbre un peu plus tôt.

«  C’est mon arbre à soucis », me répondit-il. « Je sais que je ne peux éviter  les  problèmes, les soucis et les embûches qui traversent mes journées, mais il y a une chose dont je suis certain : ceux-ci n’ont aucune place dans la maison avec ma femme et mes enfants. Alors, je les accroche à mon  arbre  à soucis tous les soirs lorsque je rentre à la maison. Et puis, je les reprends le matin. »

« Ce qu’il y a de plus drôle », sourit-il, « c’est que lorsque je sors de la maison le matin pour les reprendre, il y en a beaucoup moins que la veille lorsque je les avais accrochés. »

11 septembre, 2009

Il suffit de se soucier des autres…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 13:22

Il suffit de se soucier des autres... dans Textes à méditer (239) e7a11782

Il suffit de se soucier des autres, en pensées et en actes, pour que dans cette vie – je ne parle pas des vies futures – nous soyons heureux..

L’indifférence, surtout à l’égard des autres, est l’un des pires défauts qui soient. Ne penser qu’à soi-même en se fichant de ce qui arrive à son prochain est le signe d’une vision du monde trop étroite, d’une envergure de pensée trop faible, d’un intérieur trop étriqué..

Tout le monde a droit au bonheur, mais personne n’a le droit de détruire celui des autres. Le but de l’existence humaine ne peut être en aucun cas de faire souffrir qui que ce soit..

Même si nous atteignons le sommet de la connaissance et de la richesse, sans respect ni compassion pour autrui, notre existence n’est pas digne d’être humain..

Une société ou les riches sont trop riches et les pauvres trop pauvres engendre la violence, le crime, la guerre civile. L’indifférent qui ne se soucie ni du bien des autres ni des causes de son bonheur à venir ne peut préparer que son propre malheur

Le Dalaï-lama – Une pensée par jour pour mieux vivre

1o1ogf7a dans Textes à méditer (239)

 

5 septembre, 2009

Leçon de persévérence …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 22:17

As-tu déjà observé l’attitude des oiseaux face à l’adversité ?

moineaux003.gif

Pendant des jours et des jours, ils font leur nid, recueillant des matériaux parfois ramené de très loin.

Lorsqu’ils ont terminé et sont prêts à déposer les oeufs, les intempéries ou l’oeuvre de l’être humain ou d’un quelconque animal détruit et envoie au sol ce qu’ils ont réalisé avec tant d’effort.

Que fait l’oiseau ?  Il paralyse et abandonne la tâche ?

En aucune façon…  Il recommence encore et encore jusqu’à ce que les premiers oeufs apparaissent dans le nid.

Parfois, très souvent, avant que naissent les oisillons, un animal, un enfant ou une tempête détruit une fois de plus le nid mais cette fois avec son précieux contenu.

Leçon de persévérence ... dans Textes à méditer (239) oiseaux-nids-00004

Cela fait mal de recommencer depuis zéro, même ainsi, l’oiseau ne se tait jamais, ni ne recule, il continue de chanter et de construire, construisant et chantant.

As-tu parfois le sentiment que ta vie, ton travail, ta famille ne sont pas ce que tu avais rêvé ?
As-tu parfois envie de dire « assez », l’effort n’en vaut pas la peine.  C’est trop pour moi !
Es-tu fatigué de recommencer, du gaspillage de la lutte quotidienne, de la confiance trahie, des buts atteints quand tu étais sur le point d’y arriver ?

La vie frappe ainsi parfois, mais ne te rends jamais.  Dis une prière, mets ton espoir en avant et fonce.  Ne te préoccupe pas si dans la bataille, tu reçois une blessure, il faut s’y attendre.  Réunis les morceaux de ton espérance, reconstruis-la et fonce de nouveau.

Peu importe ce qui se passe, ne faiblis pas, va de l’avant.

La vie est un défi constant mais cela vaut la peine de l’accepter et surtout n’arrête jamais de chanter.

La-Vie-8226 dans Textes à méditer (239)

lavieesttropcourte.jpg 

23 août, 2009

La machine à motivation …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 12:43

La machine à motivation ... dans Textes à méditer (239) aoy0v8v2

Il n’y a que les coups de pied au cul qui font avancer dans la vie : encore faut-il que les gens veuillent avancer et ça, dans une grande proportion, ce n’est même pas envisageable…
Mais la Vie se charge de mettre un coup de pied au cul au moment où il faut !!!
Et au lieu de rouspéter… il s’agit simplement de comprendre la symbolique et de l’accepter sinon…
Un autre coup de pied au cul arrive …
et encore un autre
et un autre…
Et certains râlent toute leur vie en disant « oh la la la, ça n’arrive qu’à moi ça ! »
Et bien voilà déjà une réponse à cette remarque de soi-disant persécuté.
Pourquoi tout ceci : c’est simple ! Pour que la race humaine évolue !

Brigitte CORDONNIER

Rien n’est plus insondable que le système de motivations derrière nos actions. (Georg. Christoph. Lichtenberg)

La motivation vous sert de départ. L’habitude vous fait continuer.(Jim Ryun)

La grandeur d’âme …

Classé dans : Sentiments (132),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 12:26

La grandeur d'âme ... dans Sentiments (132) 0q2lkzb1

Histoire à méditer …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 12:23

Histoire à méditer ... dans Textes à méditer (239) fratwi0b

Combien pèse un flocon de neige ?’
demanda la mésange charbonnière à la colombe.
‘Rien d’autre que rien’, fut la réponse.

Alors la mésange raconta une histoire :

« J’étais sur la branche d’un sapin,
quand il se mit à neiger.
Pas une tempête, non,
juste comme un rêve,
doucement, sans violence.
Comme je n’avais pas mieux à faire,
je commençai à compter les flocons
qui tombaient sur la branche où je me trouvais.
Il en tomba 14973.
Lorsque le 14974e tomba
- rien d’autre que rien, comme tu dis -
la branche cassa. »
Sur ce, la mésange s’envola.
La colombe, une autorité en matière de paix,
depuis l’époque d’un certain Noé,
réfléchit un moment et se dit :
« Peut-être ne manque-t-il qu’une personne,
le poids de rien,
pour que le travail accompli par tous porte ses fruits,
pour que le monde bascule enfin dans la paix. »

Source inconnue

La Terre est …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 12:08

« La terre est la mère de tous les peuples,
Et tous les peuples devraient avoir des droits égaux sur elle… « 
 

La Terre est ... dans Textes à méditer (239) 42jqxh5i

Etre fort …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 11:56

Etre fort ... dans Textes à méditer (239) myca7lbi

Apprends la sagesse …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 11:53

Apprends la sagesse ... dans Textes à méditer (239) 1a2lpswu-1

Pour se comprendre …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 11:48

Pour se comprendre ... dans Textes à méditer (239) 8bu41oav

Le réconfort …

Classé dans : Les mots (85),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 11:44

Le réconfort ... dans Les mots (85) 2h2n5em3

15 août, 2009

Écouter est peut-être le plus beau cadeau que nous puissions faire à quelqu’un. Ce simple geste démontre à une personne qu’elle est importante pour nous et que ce qu’elle dit nous intéresse.

Classé dans : Psychologie (72),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 19:34

Écouter, Rencontrer, Vivre… 

Écouter est peut-être le plus beau cadeau que nous puissions faire à quelqu'un. Ce simple geste démontre à une personne qu’elle est importante pour nous et que ce qu’elle dit nous intéresse. dans Psychologie (72) kg9d7yrl

Écouter est, peut-être, le plus beau cadeau que nous puissions faire à quelqu’un. C’est lui dire, non pas avec des mots, mais avec ses yeux, son visage, son sourire et tout son corps :
tu es important pour moi, tu es intéressant, je suis heureux que tu sois là,
tu vas m’enrichir car tu es ce que je ne suis pas . . .
Pas étonnant si la meilleure façon pour une personne de se révéler à elle-même,
c’est d’être écoutée par une autre !

Écouter, c’est commencer par se taire. . .

Avez-vous remarqué combien les « dialogues » sont remplis d’expressions de ce genre :
« C’est comme moi quand. . . », ou bien « ça me rappelle ce qui m’est arrivé. . . ».
Bien souvent, ce que l’autre dit n’est qu’une occasion de parler de soi.

Écouter, c’est commencer par arrêter son petit cinéma intérieur,
son monologue portatif, pour se laisser habiter par l’autre.
C’est accepter que l’autre entre en nous-même comme il entrerait dans notre maison
et s’y installerait un instant, en prenant ses aises.

Écouter, c’est vraiment laisser tomber ce qui nous occupe
pour donner tout son temps à l’autre.
C’est comme une promenade avec un ami :
marcher à son pas, proche mais sans gêner, se laisser conduire par lui,
s’arrêter avec lui, repartir, pour rien, pour lui.

Écouter, c’est ne pas chercher à répondre à l’autre,
sachant qu’il a en lui-même les réponses à ses propres questions.
C’est refuser de penser à la place de l’autre,
de lui donner des conseils et même de vouloir le comprendre.

Écouter, c’est accueillir l’autre avec reconnaissance tel qu’il se définit lui-même, sans se substituer à lui pour lui dire ce qu’il doit être. C’est être ouvert positivement à toutes les idées, à tous les sujets, à toutes les expériences, à toutes les solutions, sans interpréter, sans juger, laissant à l’autre le temps et l’espace de trouver la voie qui est la sienne.

Écouter, ce n’est pas vouloir que quelqu’un soit comme ceci ou comme cela,
c’est apprendre à découvrir ses qualités qui sont en lui spécifiques.
Être attentif à quelqu’un qui souffre,
ce n’est pas donner une solution ou une explication à sa souffrance,
c’est lui permettre de la dire et de trouver lui-même son propre chemin pour s’en libérer.

Apprendre à écouter quelqu’un,
c’est l’exercice le plus utile que nous puissions faire
pour nous libérer de nos propres détresses. . .

Écouter, c’est donner à l’autre ce que l’on ne nous a, peut-être, encore jamais donné :
de l’attention, du temps, une présence affectueuse.
C’est en apprenant à écouter les autres
que nous arrivons à nous écouter nous-mêmes,
notre corps et toutes nos émotions,
c’est le chemin pour apprendre à écouter la terre et la vie,
c’est devenir poète, c’est-à-dire sentir le cœur et voir l’âme des choses.

À celui qui sait écouter, est donné de ne plus vivre à la surface :
il communie à la vibration intérieure de tout vivant,
il commence à découvrir l’infini qui vit à la fois la richesse et l’originalité de l’autre.
C’est alors qu’il entrevoit combien la rencontre est source d’être et non pas d’avoir.

« Tu ne vaux que ce que valent tes rencontres,
le seul luxe est celui des relations humaines » (Saint-Exupéry).

C’est le seul luxe gratuit car offert à la décision et à la liberté de chacun.

Article paru dans Non-violence actualité (février 1995)
Repris de La Lettre des amis, bulletin des Quakers de France (décembre 1994)

La pratique de l’Écoute peut devenir une ouverture sur le monde parce qu’elle permet de comprendre ce que les autres vivent vraiment. C’est une expérience enrichissante sur le plan humain et personnel. Lorsque que vous avez un élan de générosité et que vous vous demandez quoi donner; alors donner de votre temps en écoutant les gens autour de vous. L’écoute nécessite du respect, de la persévérance, de la patience, et énormément d’ouverture d’esprit; mais en revanche, elle permet de recevoir beaucoup.  

« Écouter, c’est permettre à l’autre de s’exprimer
afin qu’il trouve lui-même son propre chemin. »

syntagme265.jpg

 

28 juillet, 2009

Chiots à vendre…

Classé dans : Amitiés (74),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 19:10

three golden puppies

Un gérant d’une boutique clouait une pancarte au-dessus de sa porte où l’on pouvait lire  » Chiots à vendre « . Bientôt un petit garçon fut attiré par l’annonce, et demanda  » À quel prix vendez-vous ces chiots ». Le propriétaire du magasin répondit,  » Autour de 70-80 € ». Le petit garçon chercha dans sa poche et sortit de la monnaie…  » J’ai 5 €, est-ce que je peux les regarder « ? Le propriétaire du magasin sourit, et siffla. Sa chienne, nommée Lady, courut hors du chenil, vers l’allée de son magasin, suivie par cinq petits chiots. Chiots à vendre... dans Amitiés (74) a67gqu99Mais un des chiots restait loin derrière… Immédiatement, le petit garçon choisit le chiot boiteux resté en arrière. Il demanda  » De quoi souffre ce petit chien » ? L’homme expliqua qu’à sa naissance, le vétérinaire lui avait annoncé que le chiot avait une malformation de la hanche qui le ferait boiter pour le restant de sa vie. Le petit garçon devint vraiment enthousiasmé et dit  » C’est le chiot que je veux acheter « ! L’homme répondit  » Non, tu ne peux pas acheter ce petit chien, si tu le veux vraiment, je te le donne !  » Le petit garçon devint bouleversé. Il regarda l’homme droit dans les yeux et dit  » Je ne veux pas que vous me le donniez. Il vaut tout autant que les autres chiens, et je vous paierai le plein prix. En fait je vous donnerai 5 € maintenant et 10 € chaque mois jusqu’à ce que j’ai fini de le payer.  » L’homme contrecarra.  » Tu ne peux pas acheter ce chiot, vraiment ! Il ne sera jamais capable de courir, de sauter et de jouer. Aime d’autres chiots.  » Alors, le petit garçon se pencha vers le bas, puis il enroula la manche de son pantalon, et montra une jambe malade, tordue, estropiée, supportée par une grande tige de métal. Il regarda l’homme et dit,  » Je ne cours pas très bien et le petit chiot aura besoin de quelqu’un qui le comprenne ». À ce moment, l’homme mordit sa lèvre inférieure. Des larmes lui piquaient les yeux… Il sourit et dit,  » Mon garçon, j’espère et prie pour que chacun de ces chiots ait un propriétaire tel que toi « .

 Auteur inconnu

purple divider !

DANS LA VIE, PEU IMPORTE QUI VOUS ÊTES, SI QUELQU’UN VOUS APPRÉCIE POUR CE QUE VOUS ÊTES, VOUS ACCEPTE, ET VOUS AIME INCONDITIONNELLEMENT. L’AMI VÉRITABLE EST CELUI QUI SE RAPPROCHE DE VOUS QUAND LE RESTE DU MONDE S’ÉLOIGNE…

2vxt6w4y dans Textes à méditer (239)

17 juillet, 2009

En réponse à mon amie Bernadette sur le commentaire de l’article « réflexions » dans textes à méditer…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 16:06

image1.gif

L’ÉTOILE DE MER

Un matin, un petit garçon se promenait sur la plage déserte avec son grand-père.
Ils entretenaient tous deux une conversation très enrichissante. Le petit garçon était particulièrement 
 curieux de nature et posait plein de questions à son grand-père, doté d’une très grande sagesse.
 

À toute les deux minutes, le grand-père se penchait, ramassait quelque chose par terre qu’il rejetait aussitôt dans l’océan. Intrigué, après la dixième fois, le petit garçon s’est arrêté de marcher et a demandé à son grand-père :
 « Que fais-tu, grand-papa ? »

- Je rejette les étoiles de mer dans l’océan.

- Pourquoi fais-tu cela, grand-papa ?

- Vois-tu, mon petit fils, c’est la marée basse, et toutes ces étoiles de mer ont échoué sur la plage.
Si je ne les rejette pas à la mer, elles vont mourir parce que dans quelques heures elles sécheront sous les rayons chauds du soleil.

- Je comprends, a répliqué le petit garçon, « mais grand-papa, il doit y avoir des milliers d’étoiles
de mer sur cette plage, tu ne peux pas toutes les sauver. Il y en a tout simplement trop.
Et de plus, grand-papa, le même phénomène se produit probablement à l’instant même partout
sur des milliers de plages à travers le monde. Ne vois-tu pas, grand-papa, que tu ne peux rien y changer ? »

Le grand-père a souri et s’est penché, il a ramassé une autre étoile de mer.
 En la jetant à la mer, il a répondu ceci à son petit fils :
« Tu as peut-être raison, mon garçon, mais ça change tout pour celle-là ! »
 

À l’instar du grand-père de cette histoire, vous pourrez peut-être pas changer le monde à vous seul,
mais vous pouvez très certainement faire une différence dans
la vie des gens autour de vous, une personne à la fois.
 

« Dans cent ans, l’argent que vous aurez laissé dans votre compte en banque
 n’aura probablement aucune importance, ni le genre de maison que vous habitiez
ou encore moins la marque de votre voiture que vous conduisiez…

Mais ce qui pourrait toutefois faire la différence dans notre monde,
c’est à quel point vous avez été important dans la vie d’un enfant ou d’un proche. »

À l’instar du grand-père de cette histoire, même si nous ne pouvons pas changer le monde, nous pouvons certainement apporter quelque chose à notre prochain…

En réponse à mon amie Bernadette sur le commentaire de l'article

Oser le risque…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 15:26

Oser le risque... dans Textes à méditer (239) 1-oser

OSER LE RISQUE !

Sourire…c’est prendre le risque de paraître ridicule.
Pleurer…c’est prendre le risque de paraître sentimental
Tendre la main vers l’autre…
 c’est prendre le risque de s’impliquer.
Faire voir ses sentiments…
 c’est prendre le risque de montrer son véritable soi.
Étaler ses idées, ses rêves devant la foule…
c’est risquer de ne pas être aimé en retour.

Vivre,c’est risquer de mourir.
Espérer,c’est risquer le désespoir.
Essayer,c’est risquer l’échec.

Mais les risques doivent être courus,
parce que le plus grand risque dans la vie,
c’est de ne rien risquer.

La personne qui ne risque rien ne fait rien,
n’a rien, n’est rien.

Quelqu’un peut éviter la souffrance et le chagrin,
mais ne peut alors apprendre à ressentir, à changer,
à grandir, à aimer, à vivre.

Enchaîné par les certitudes, l’individu est un esclave
qui a renoncé à la liberté.

Seul l’individu qui risque est vraiment libre.

15 juillet, 2009

Ah, cette jeunesse…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 15:17

 Ah, cette jeunesse... dans Textes à méditer (239) replique
(Réflexion sur la génération d’aujourd’hui)

 

hourglass_sand_pouring_man_md_clr dans Textes à méditer (239)

 

Un étudiant d’université se pensant assez génial, essaie d’expliquer à son voisin de siège qui a un âge certain, pourquoi il est impossible aux vieux de comprendre la nouvelle génération.

«Vous avez grandi dans un monde différent que je qualifierais, aujourd’hui de primitif» dit l’étudiant, assez fort pour que les gens autour de lui l’entendent.

caveman_swing_club_sm_clr

«Les jeunes d’aujourd’hui ont grandi avec la télévision, les avions, les voyages dans l’espace, la marche sur la lune, et nos vaisseaux spatiaux ont visité Mars».

rock3_1_science_technology_grab_md_clr

«Nous avons l’énergie nucléaire, l’électricité, les autos à l’hydrogène, et les ordinateurs ultra rapides, et..»

monitor_info_exchange_highway_sm_clr

Il prit une pause pour boire une longue gorgée de bière.

Profitant de l’arrêt de ce flot de déblatérations, le vieux dit:

«Tu as parfaitement raison mon jeune ! Quand nous étions jeunes, nous n’avions pas toutes ces choses que tu as mentionnées…

C’est pourquoi nous avons dû les inventer».

old_man_lecturing_grunge_guy_md_clr

«Maintenant… Mon p’tit, toi et tes copains, qu’allez-vous faire pour la prochaine génération ?»
ÇA, C’EST LA QUESTION !!!! That is a question ?

exclaim_lg_clr

10 juillet, 2009

Des réflexions…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 17:34

 

Des réflexions... dans Textes à méditer (239) q42601er

On se plaint, mais est-ce qu’on a raison ?

blueangline dans Textes à méditer (239)

Si une journée de pluie vous dérange…

image0011111112_2

Si vous voulez chialer contre vos trottoirs, vos ponts, vos rues…

image0066666667_6

Si vous pensez que votre charge est trop lourde…

image0055555556_6

Si vous croyez que votre handicap vous empêche d’aider…

image0044444445

Si vous avez prévu une augmentation de salaire
et que vous ne l’avez pas eu…

image0022222223

blueangline

Nous sommes chanceux ! Pas eux!

image00888888890_5

image00999999910

image01212121212121213

Continuez-vous de vous plaindre?

Observez autour de vous
et soyez reconnaissants
pour tout ce que vous avez.

Nous avons beaucoup plus
que ce dont nous avons besoin
pour être satisfaits.

Il y a beaucoup de choses dans votre vie
qui vont attirer votre attention,
mais seulement quelques-unes
vont toucher votre cœur.

Cherchez celles-là.

image0011113

Une vérité toute simple …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 16:42

Une vérité toute simple ... dans Textes à méditer (239) f104butm1

S’il y a de l‘amour dans l’âme,
Il y aura de la bonté dans la personne.

 S’il y a de la bonté dans la personne,
Il y aura de l’harmonie dans la maison. 

S’il y a de l‘harmonie dans la maison,
Il y aura de l’ordre dans la nation.

 S’il y a de l‘ordre dans la nation,
Il y aura la PAIX DANS LE MONDE.

f104butm1 dans Textes à méditer (239)

090705030205742483.jpg

12 avril, 2009

L’espace de l’échange …. et Savoir ouvrir la petite porte de notre coeur… 2 belles leçons de vie !

Classé dans : Psychologie (72),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 16:44

lerelationnel.jpg

psy.jpg

Si tu cherches à …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 16:28

mditer.jpg

6 avril, 2009

La mort n’est rien…

Classé dans : Spiritualité-Esotérisme (27),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 14:50

La mort nest rien

La mort n’est rien,je suis seulement passé, dans la pièce à côté.

Je suis moi. Vous êtes vous.Ce que j’étais pour vous, je le suis toujours.

Donnez-moi le nom que vous m’avez toujours donné,parlez-moi comme vous l’avez toujours fait.N’employez pas un ton différent,ne prenez pas un air solennel ou triste.Continuez à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.

Priez, souriez,pensez à moi,priez pour moi.

Que mon nom soit prononcé à la maisoncomme il l’a toujours été,sans emphase d’aucune sorte,sans une trace d’ombre.

La vie signifie tout ce qu’elle a toujours été.Le fil n’est pas coupé.Pourquoi serais-je hors de vos pensées,simplement parce que je suis hors de votre vue ?Je ne suis pas loin, juste de l’autre côté du chemin.

Canon Henry Scott-Holland (1847-1918), traduction d’un extrait de « The King of Terrors », sermon sur la mort 1910

Quelquefois attribué à Charles Péguy, d’après un texte de Saint Augustin

La mort n'est rien... dans Spiritualité-Esotérisme (27) eymok12w 

16 février, 2009

Le bien et la bonté…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 21:40

Zigmunt Bauman
 Zigmunt Bauman

 

Le bien et la bonté 

« Tzvetan Todorov a justement pointé le fait que, contrairement à ce qu’entretient la croyance populaire (croyance responsable de nombreux désastres dans les sociétés modernes et dans la vie de leurs membres), la valeur véritable, celle qui devrait être recherchée et pratiquée, c’est la bonté et non le «bien». De nombreux crimes répugnants, collectifs aussi bien qu’individuels, ont été perpétrés, au cours du siècle dernier (et encore aujourd’hui), au nom du bien. Le bien renvoie à une valeur absolue : si je sais ce que c’est, je suis autorisé à justifier n’importe quelle atrocité en son nom. La bonté signifie au contraire écouter l’autre, elle implique un dialogue, une sensibilité aux raisons qu’il ou elle peut invoquer. Le bien évoque l’assurance et la suffisance, la bonté plutôt le doute et l’incertitude – mais Odo Marquard, sage philosophe allemand, nous rappelle que lorsque les gens disent qu’ils savent ce qu’est le bien, vous pouvez être sûr qu’ils vont se battre au lieu de se parler… »

Extrait d’un entretien avec Zigmunt Bauman, intitulé « Où est passée la société ? » et publié dans la revue « Sciences Humaines » n°165 de Novembre 2005

3 février, 2009

Prenez un peu de distance…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 21:46

Prenez un peu de distance... dans Textes à méditer (239) lciqab1i

Prenez un peu de distance face aux discours moralisateurs
et cessez de confondre vos erreurs avec des fautes ou des péchés.
Ne culpabilisez pas !
La culpabilité est un piège bien séduisant car elle donne un sens à beaucoup
de nos problèmes mais pendant ce temps, nous ne les résolvons pas.

Docteur Etienne Jalenques

 

30 janvier, 2009

Si tu veux …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 23:22

Si tu veux ... dans Textes à méditer (239) 8zq2bpwa

1...678910
 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux