DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

29 janvier, 2009

Petites histoires…. à méditer !

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 17:20

Cliquer sur l’image…

image1mediter.gif

26 janvier, 2009

La Tolérance…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 13:01

La Tolérance... dans Textes à méditer (239) xc3r6zqy

25 janvier, 2009

Quand vous devenez pessimiste…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 13:36
« Quand vous devenez pessimiste, regardez une rose… »

Albert Samain

 rosepine.gif

23 janvier, 2009

Le temps ouvre ses portes

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 23:56
« A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes. » (Proverbe chinois)

 

Le temps ouvre ses portes  dans Textes à méditer (239) 6527m9bp

19 janvier, 2009

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 15:52

 dans Textes à méditer (239) h2zqhy4x

11 janvier, 2009

à méditer – l’humilité

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 15:57

à méditer - l'humilité dans Textes à méditer (239) 2tyj2cr1

L’humilité ne consiste pas à se considérer comme inférieur, mais à être affranchi de l’importance de soi. C’est un état de simplicité naturelle qui est en harmonie avec notre nature véritable et permet de goûter la fraîcheur de l’instant présent. L’humilité est une manière d’être, non de paraître. Matthieu Ricard

Citation qui semble malheureusement être ignorée en ces jours de Janvier 2009…

Citation qui semble malheureusement être ignorée en ces jours de Janvier 2009... dans Citations, proverbes... mqe5x0co 

« Prôner la non-violence, c’est dire qu’il y a d’autres moyens de résoudre les conflits que par les armes et la guerre. La non-violence signifie aussi que la personne d’un côté de la tranchée reconnaît celle de l’autre côté comme un être humain doté des mêmes facultés. À un certain moment, ces deux êtres doivent commencer à se comprendre. »


– Rigoberta Menchú Tum, lauréate du prix Nobel de la paix [traduction libre]

blinkiespaix0.gif

bt9yeueu dans Moralité (13)

9 janvier, 2009

Les trois tamis

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 14:34

Les trois tamis  dans Textes à méditer (239) socrate

Un jour, quelqu’un vint voir Socrate et lui dit : - Écoute, Socrate, il faut que je te raconte comment ton ami s’est conduit. - Arrête ! interrompit l’homme sage. As-tu passé ce que tu as à me dire à travers les trois tamis ?

- Trois tamis ? dit l’autre, rempli d’étonnement.

- Oui, mon bon ami : trois tamis. Examinons si ce que tu as à me dire peut passer par les trois tamis. Le premier est celui de la vérité. As-tu contrôlé si tout ce que tu veux me raconter est vrai ?

- Non, je l’ai entendu raconter et…

- Bien, bien. Mais assurément tu l’as fait passer à travers le deuxième tamis. C’est celui de la bonté. Ce que tu veux me raconter, si ce n’est pas tout à fait vrai, est-ce au moins quelque chose de bon ?

Hésitant, l’autre répondit : Non, ce n’est pas quelque chose de bon, au contraire…

- Hum ! dit le Sage, essayons de nous servir du troisième tamis, et voyons s’il est utile de me raconter ce que tu as envie de me dire…

- Utile ? Pas précisément.. .

- Eh bien ! dit Socrate en souriant,

si ce que tu as à me dire n’est ni vrai, ni bon, ni utile, je préfère ne pas le savoir, et quant à toi, je te conseille de l’oublier…

Apologue grec

Auteur inconnu

sagesse dans Textes à méditer (239)

 

8 janvier, 2009

Le paradoxe de notre temps !

Classé dans : Le Temps (89),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 14:16

Le paradoxe de notre temps !  dans Le Temps (89) tisw166s 

Le paradoxe de notre temps dans l’histoire consiste en ce que nous ayons des
bâtiments de plus en plus longs, mais des tempéraments de plus en plus courts;
des autoroutes de plus en plus larges, mais des esprits de plus en plus étroits.

Nous dépensons de plus en plus, mais nous avons de moins en moins ;
nous achetons de plus en plus, mais nous profitons de moins en moins.
Nous avons des maisons de plus en plus grandes et des familles de plus en plus petites. Nous avons plus de facilités, mais moins de temps. Nous avons plus de diplômes mais moins de bon sens; plus de connaissance mais moins de sagesse; plus d’experts mais plus de problèmes; plus de médicaments mais moins de santé.
Nous dépensons trop, rions très peu, conduisons trop vite; nous nous fâchons trop vite, veillons très tard et nous nous levons trop fatigués.
Nous lisons trop rarement, regardons trop la télé et prions trop rarement.
Nous avons augmenté nos richesses, mais nous avons rabaissé nos vertus.
Nous parlons trop, aimons trop rarement et mentons trop souvent.
Nous avons appris comment gagner notre vie mais n’avons pas appris comment vivre notre vie. Nous avons ajouté des années à notre vie mais pas de vie à nos années.
Nous sommes allés sur la lune, mais nous avons du mal à traverser la rue pour rencontrer le nouveau voisin. Nous avons conquis l’espace mais pas notre fort intérieur. Nous avons fait de grandes choses mais pas de meilleures choses.
Nous avons purifié l’air environnant, mais avons pollué notre âme.
Nous avons maîtrisé l’atome mais asservi notre jugement.
Nous écrivons de plus en plus mais apprenons de moins en moins, planifions de plus en plus mais accomplissons de moins en moins.
Nous avons appris à nous presser mais pas à attendre; nous avons des revenus très élevés mais des principes moraux très bas, plus de nourriture mais toujours moins de satisfaction, plus de rencontres mais moins d’amis, plus d’efforts mais moins de succès.Nous construisons toujours plus d’ordinateurs pour emmagasiner plus d’information, pour produire toujours plus de copies, mais nous communiquons de moins en moins.
Nous avons une longue vue sur la quantité, mais une vue courte sur la qualité.
C’est l’époque des fast-foods et de la digestion lente; des hommes de grande taille mais de patience très courte, des gains immenses et des relations vides.
C’est l’époque où il y a beaucoup dans les vitrines et rien dans les réserves..
C’est l’époque des voyages éclairs, des couches jetables, de la réduction des risques, de la moralité au rabais, des aventures d’un soir, des pilules qui remontent, qui tranquillisent, qui tuent. C’est l’époque de plus de loisirs, mais de moins de joie; de menus de plus en plus variés, mais de moins en moins nutritifs.
C’est l’époque des 2 salaires au foyer, mais de plus en plus de divorce; de maisons de plus en plus sophistiquées, mais de plus en plus de foyers brisés.
C’est l’époque de la paix mondiale, mais c’est aussi la guerre dans les familles.
C’est le temps des grandes technologies.
Ce message vous est parvenu à la vitesse de l’éclair…
Vous pouvez cliquer « supprimer » rapidement
ou le méditer doucement et changer peu à peu…
À vous de décider.

Auteur inconnu

Cliquez sur l’image ci-dessous…

innacessibletoile.jpg

Gagnants ou perdants !

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 13:44

Gagnants ou perdants ! dans Textes à méditer (239) penssee-positive

Un gagnant fait toujours partie de la réponse;
Un perdant fait toujours partie du problème.

Un gagnant a toujours un programme;
Un perdant a toujours une excuse.

Un gagnant dit:  » laisse-moi le faire pour toi  »
Un perdant dit:  » ce n’est pas à moi à faire ça « .

Un gagnant a une solution pour chaque problème;
Un perdant a un problème pour chaque solution.

Un gagnant dit  » ça va être difficile, mais c’est possible  »
Un perdant dit  » c’est peut-être possible, mais c’est trop difficile « .

Un gagnant en fait le plus qu’il le peut;
Un perdant en fait le moins possible.

Un gagnant voit un  » vert  » près de chaque trappe de sable;
Un perdant voit deux ou trois trappes de sable près de chaque  » vert « .

Un gagnant essaie constamment de s’améliorer;
Un perdant connait tout et empêche tout changement.

Un gagnant prend les décisions;
Un perdant les évite.

Un gagnant essaie toujours de trouver ce qui a causé un problème;
Un perdant essaie toujours de trouver quelqu’un d’autre à blâmer.

Auteur inconnu

4 janvier, 2009

Réflexion africaine !

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 16:07

Réflexion africaine !

 Lorsque je nais, je suis noir.
 Lorsque je grandis, je suis noir.
 Lorsque je suis malade, je suis noir.
 Lorsque j’ai froid, je suis noir.
 Lorsque j’ai peur, je suis noir.
 Lorsque je vais au soleil, je suis noir.
 Et lorsque je meurs, je suis et je reste noir.

                                    Toi, homme blanc :
                            Tu nais, tu es rose.
                          Tu grandis, tu es pêche.

Tu es malade, tu es vert.
Tu as froid, tu es bleu. 

Tu vas au soleil, tu es rouge.
Et quand tu meurs, tu es mauve.

                           Tu as peur, tu es blanc.   

difference2.jpg                     

Et tu oses me traiter d’homme de couleur?

Auteur inconnu

1 janvier, 2009

Sois serein…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 19:17

Sois serein

Sois serein au milieu du bruit et de l’agitation
et songe au calme paisible qui se dégage du silence.
Vis en bonne entente avec tout le monde sans pour cela te renier.
Expose calmement et clairement tes idées.

Écoute les autres, même celui que tu considères moins intelligent que toi,
car lui aussi a quelque chose à t’apprendre.

Évite les personnes bruyantes et agressives,
elles sont un supplice pour l’esprit.

Si tu te compares aux autres, tu te sentiras parfois vaniteux et aigri,
car il y en en aura toujours de plus grands et de plus petits que toi.

Si modeste que soit ta profession,
elle est réellement une richesse dans un monde instable.

Soit prudent en affaires car le monde veut te tromper,
mais garde les yeux grands ouverts devant ses beaux côtés,
beaucoup recherchent un idéal élevé et font preuve de grand courage.

Reste toi-même, ne simule pas l’affection
mais ne parle pas non plus de l’amour cyniquement ;
car en présence de l’indifférence et du désenchantement,
il est aussi fragile que le brin d’herbe.

Accepte sans amertume la sagesse des années en échange de ta jeunesse.
Fortifie ton esprit, il te soutiendra en cas de malheur soudain.

Ne te laisse pas entraîner par ton imagination,
l’angoisse naît de la fatigue ou de la solitude.

Impose-toi une sainte discipline,
mais reste néanmoins indulgent envers toi-même.

Tu es un enfant de l’univers tout comme les arbres et les étoiles ;
tu as le droit d’exister.

Et même si cela échappe à ta compréhension,
l’univers poursuit son évolution.

Vis en paix avec une puissance supérieure,
quel que soit le nom que tu lui donnes ;
et quels que soient tes actes et tes aspirations,
vis en paix avec ta conscience dans ce monde bruyant.

Malgré toutes ses hypocrisies, ses tracas et ses rêves envolés,
la vie est quand même belle.

Reste vigilant et tends inlassablement vers le bonheur.

Auteur anonyme du 17ème siècle

Sois serein... dans Textes à méditer (239) 9u2wyvky

 

21 décembre, 2008

Une question pour toi papa…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 14:46

Un homme arrive chez lui un soir fatigué
après une dure journée de travail,
pour trouver son petit garçon de 5 ans
assis sur les marches du perron.

- Papa, est-ce que je peux te poser une question ?

- Bien sûr !

- Combien gagnes-tu de l’heure ?

- Mais ça ne te regarde pas fiston !

- Je veux juste savoir. Je t’en prie, dis-le moi !

- Bon, si tu veux absolument savoir 25.00 € de l’heure.

Le petit garçon s’en retourne dans la maison avec un air triste.

Il revient vers son père et lui demande :

- Papa, pourrais-tu me prêter 10.00 € ?

- Bon, c’est pour ça que tu voulais savoir. Pour m’emprunter de l’argent !
Va dans ta chambre et couche-toi.  J’ai eu une journée éprouvante,
je suis fatigué et j’ai pas le coeur à écouter
des niaiseries semblables.

Une heure plus tard, le père qui avait eu le temps de décompresser
un peu se demande s’il n’avait pas réagi trop fort à la demande
de son fils.  Peut-être bien qu’il voulait s’acheter quelque chose
d’important.  Il décide donc d’aller dans la chambre du petit.

- Dors-tu ?

- Non, papa !

- Écoute, j’ai réfléchi et voici le 10.00 € que tu m’as demandé.

- Oh merci papa ! 

Le petit gars fouille sous son oreiller et en sort 15.00 €.

Le père en voyant l’argent devient encore irrité.

- Mais pourquoi tu voulais 10.00 € ?   Tu en as 15.00  !
Qu’est-ce que tu veux faire avec cet argent ?

- C’est que… il m’en manquait. 
Mais maintenant j’en ai juste assez.
Papa… est-ce que je pourrais t’acheter une heure de ton temps ?
Demain soir, arrive à la maison plus tôt.
J’aimerais dîner avec toi !

_______

< Papa... maman... vous qui lisez ce texte,
ne laissez pas une situation semblable arriver chez vous ! >

Une question pour toi papa... dans Textes à méditer (239) jgxh2hg3

16 décembre, 2008

15 Faits importants de la vie !

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 13:48

1. Il y a au moins 5 personnes dans ce monde qui t’aiment au point de mourir pour toi.

2. Il y a au moins 15 personnes qui t’aiment d’une certaine manière.

3. La seule raison pour laquelle une personne te déteste, c’est parce qu’elle veut être comme toi.

4. Un sourire de toi apporte de la joie à quelqu’un, même s’il ne t’aime pas.

5. Toutes les nuits, quelqu’un pense a toi avant d’aller se coucher.

6. Tu représentes le monde pour quelqu’un. 7. Si ce n’était pas pour toi, quelqu’un ne pourrait pas vivre.

8. Tu es spécial et unique.

9. Quelqu’un dont tu ignores l’existence t’aime.

10. Quand tu fais la plus grosse bêtise, quelque chose de bien provient de celle ci.

11. Quand tu penses que le monde te tourne le dos, regarde bien: c’est surtout toi qui tourne le dos au monde.

12. Quand tu penses que tu n’as pas de chance quand tu n’as pas ce que tu veux, tu ne l’auras probablement pas. Si tu crois en toi, probablement, tôt ou tard, tu l’auras.

13. Souviens-toi toujours des compliments que tu reçois. Oublies les remarques méchantes.

14. Dis toujours aux gens ce que tu ressens a propos d’eux; tu te sentiras mieux quand ils le sauront.

15. Si tu as un meilleur ami, prends, le temps de lui dire ce qu’il représente pour toi.

Auteur(e) inconnu(e)

15 Faits importants de la vie ! dans Textes à méditer (239) roorag10

La Beauté intérieure…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 13:43

Audrey Hepburn et enfants - UNICEF

10 trucs de beauté !

  1. Pour avoir des lèvres attirantes, prononcez des paroles de bonté.
     
  2. Pour avoir de beaux yeux, regardez ce que les gens ont de beau en eux.
     
  3. Pour rester mince, partagez vos repas avec ceux qui ont faim.
     
  4. Pour avoir de beaux cheveux, faites qu’un enfant y passe sa main chaque jour.
     
  5. Pour avoir un beau maintien, marchez en sachant que vous n’êtes jamais seule.
     
  6. Les gens, bien plus que les choses, ont besoin d’être réparés, renouvelés, revigorés, récupérés et rachetés. Ne rejetez jamais quelqu’un.
     
  7. Pensez-y : si un jour vous avez besoin d’une main secourable, vous en trouverez une à chaque bout de vos bras. En vieillissant vous vous rendrez compte que vous avez 2 mains, l’une pour vous aider vous-même, l’autre pour aider ceux qui en ont besoin.
     
  8. La beauté d’une femme n’est pas dans les vêtements qu’elle porte, son visage ou sa façon d’arranger ses cheveux. La beauté d’une femme se voit dans ses yeux, car c’est la porte ouverte sur son coeur, l’endroit où est son amour.
     
  9. La beauté d’une femme n’est pas dans son maquillage, mais dans la vraie beauté de son âme. C’est la tendresse qu’elle donne, l’amour, la passion qu’elle exprime.
     
  10. La beauté d’une femme se développe avec les années.

 

Sam Levenson ( 1911 – 1980 )

15 décembre, 2008

Les apparences sont parfois trompeuses…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 14:27

Merci Maïté pour ce joli pps.

Cliquez sur l’image ci-dessous !

angegardien.jpg

 

14 décembre, 2008

Il n’en tient qu’à vous !

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 23:52

Il n’en tient qu’à vous !

Une chanson peut illuminer un moment,
Une fleur peut ranimer un rêve.

Un arbre peut devenir forêt,
Un oiseau peut annoncer le printemps.

Un sourire fait naître l’amitié,
Une poignée de main réconforte une âme.

Une étoile peut guider un navire sur la mer,
Un mot peut définir l’objectif.

Un vote peut changer un pays,
Un rayon de soleil peut illuminer une pièce.

Une chandelle efface la noirceur,
Un rire triomphera de la tristesse.

Chaque voyage commence par un pas,
Chaque prière commence par un mot.

Un espoir remontera notre moral,
Un toucher peut montrer que vous compatissez.

Une voix peut parler avec sagesse,
Un cœur peut savoir ce qui est vrai,

Une vie peut faire toute la différence,
Vous voyez, il n’en tient qu’à vous !

Auteur anonyme

Il n’en tient qu’à vous ! dans Textes à méditer (239) kgfbd3dh

Les douze clés

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 23:43

Les Douze Clés !

Les douze clés dans Textes à méditer (239) cle

clé du succès: l’enthousiasme

clé de la joie: le sourire

clé de l’amitié: le partage

clé du bonheur présent: l’optimisme

clé de l’épanouissement: le travail

clé de la maîtrise de soi: le calme

clé des découvertes: le silence

clé de la richesse: le don

clé de la sérénité intérieure: le pardon

clé de la planification: l’ordre

clé de l’harmonie: la discrétion

clé de la joie de vivre: l’amour

Auteur inconnu

23 novembre, 2008

Celui…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 15:18

0ea59e69

Celui qui ne voyage pas,
Celui qui ne lit pas,
Celui qui n’écoute pas de musique,
Celui qui ne sait pas trouver grâce à ses yeux.

Il meurt lentement…

Celui qui devient esclave de l’habitude
Refaisant tous les jours les mêmes chemins,
Celui qui ne change jamais de repère,
Ne se risque jamais à changer la couleur de ses vêtements,
Ou qui ne parle jamais à un inconnu.

Il meurt lentement…

Celui qui évite la passion et son tourbillon d’émotions, celles
qui redonnent la lumière dans les yeux et réparent les coeurs blessés.

Il meurt lentement…

Celui qui ne change pas de cap lorsqu’il est malheureux
au travail ou en amour,
Celui qui ne prend pas de risques pour réaliser ses rêves
Celui qui pas une seule fois dans sa vie, n’a fui les conseils sensés.

Vis maintenant ; risque-toi aujourd’hui !
Agis tout de suite !
Ne te laisse pas mourir lentement !
Ne te prive pas d’être heureux !

Texte de Pablo Neruda

7257388814

Unpeudetao a donné une très belle suite à ce texte que je vous laisse interpréter… Valeur d’autant plus délicate  et merveilleuse à mes yeux que les siens ne lui permettent plus de voir le soleil.

6902487

Et à celui là, tends lui la main………
S’il ne sait pas voir, aide le à trouver son chemin !
Un mot, un sourire, peuvent lui donner un peu de chaleur, qui lui manque, tu lui permettras, peut-être, de pousser la porte du bonheur!
Que nos pas guident ses pas………

Viktor Tsyganov 12

22 novembre, 2008

Avant de juger…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 22:20

Avant de juger…

C’est tellement facile de trouver ce qui ne fonctionne pas
dans la vie des autres.
Nous nous disons souvent :
“Si j’étais à sa place,
je ferais telle chose, telle chose, telle chose !”

Mais avons-nous déjà pensé
que si nous étions réellement à la place de l’autre personne,
vraiment dans ses souliers,
nous serions alors aux prises avec ses émotions,
ses préjugés, ses réactions, ses inquiétudes,
ses ambitions, ses objectifs, ses inhibitions,
ses instincts, bref,
nous aurions son passé,
son présent et son avenir
et il est fort probable que nous agirions
exactement de la même façon qu’elle ?

Avant de condamner quelqu’un,
essayons non seulement de le comprendre,
mais de vibrer au même diapason que lui
et nous constaterons alors
que nos émotions ressemblent aux siennes.

Anonyme

284429sdc.jpg

Avant de juger… dans Textes à méditer (239) gezjs610

Changeons de stratégie…

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 22:08

Changeons de stratégie… dans Textes à méditer (239) d6lce66w 

On raconte qu’un aveugle était assis sur un trottoir, avec un chapeau à ses pieds et un bout de carton sur lequel on pouvait lire :
“SVP, AIDEZ-MOI, JE SUIS AVEUGLE”.

Un créatif dans la publicité, qui passait devant lui, s’arrêta et constata le peu de pièces qu’il avait récoltées. Sans lui demander la permission, il prit le panneau, le retourna, prit une craie et y nota une autre annonce. Il remit le carton sur les pieds de l’aveugle et s’en alla.

Dans l’après-midi, le créatif repassa devant l’aveugle et constata que son chapeau était beaucoup plus rempli.

L’aveugle reconnut ses pas et lui demanda ce qu’il avait inscrit sur son panneau. Le publicitaire lui répondit :
- Rien de plus vrai que votre annonce, mais avec d’autres mots.
Il sourit et poursuivit son chemin.

La nouvelle annonce disait :
“AUJOURD’HUI, C’EST LE PRINTEMPS ET JE NE PEUX PAS LE VOIR”.

Changeons de stratégie lorsque les choses n’iront pas et nous verrons que les choses peuvent changer.

Anonyme

STK204699RKE dans Textes à méditer (239)

Il y a au moins neuf possibilités de …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 21:48

Entre ce que je pense,
ce que je veux dire,
ce que je crois dire,
ce que je dis,
ce que vous voulez entendre,
ce que vous entendez,
ce que vous croyez en comprendre,
ce que vous voulez comprendre, et
ce que vous comprenez,

Il y a au moins neuf possibilités
de ne pas se comprendre.

Mais, s’il vous plaît, essayons quand même. 

Anonyme

1...678910
 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux