DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

31 mars, 2009

Surmontez votre stress grâce à l’autosuggestion

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 14:40

                                                     peindremondemeilleur.gif

Dans notre vie quotidienne, de nombreuses situations s’accompagnent d’un stress important, parfois non justifié. La peur, le manque de confiance ou les doutes nous empêchent souvent d’extérioriser et de répondre à ces situations qui pourtant relèvent de nos compétences. Autrement dit, nos émotions nous submergent et nous empêchent de mettre en place les stratégies adéquates. L’autosuggestion est une des solutions pour traverser avec succès nos expériences stressantes. Explications du Dr Michel Dib*.


Quel est le principe de l’autosuggestion ?

Dr Michel Dib : Le principe scientifique de l’autosuggestion repose sur l’utilisation des ressources de notre inconscient, lequel exerce un pouvoir important sur notre conscient et nous permet de traverser les épreuves. L’idée est que pour notre cerveau, l’imagination est une réalité qu’il peut utiliser comme ressource dans des situations bien réelles.

Par exemple, si on se place dans une position d’échec, comme en pensant que l’on va rater une épreuve à un examen, notre cerveau libère des émotions négatives lesquelles vont directement influencer nos décisions et toutes nos capacités dans un sens négatif. Si au contraire, nous envoyons à notre cerveau un signal indiquant que notre travail va être couronné de succès, les émotions qu’il va libérer et les attitudes que nous allons développer vont être plutôt positives. Résultat, nous allons mobiliser nos actions jusqu’à l’obtention de notre objectif de réussite.L’autosuggestion consiste donc à envoyer au cerveau des images mentales positives de nos réalisations. De telles suggestions nous permettent de maîtriser nos réactions et d’orienter toutes nos capacités dans la réalisation d’un objectif.Pour y arriver, il existe plusieurs possibilités. Tout d’abord, grâce à l’imagination, en nous forçant à visualiser les situations de succès avec tous les détails possibles. Si on passe un examen, on peut imaginer notre réussite, les applaudissements, les félicitations du jury, les bonnes notes et toutes les autres conséquences qui en découlent.Cet exercice d’imagination mentale doit durer plus d’un quart d’heure, voire une demi-heure, et être répété régulièrement, afin de bien insister sur les détails et d’imprégner notre cerveau de cette situation afin qu’il la considère comme le scénario de base qui va se réaliser.Une autre possibilité est la méthode Coué.

En quoi consiste la méthode Coué ?

Dr Michel Dib : La méthode Coué a beaucoup de succès aux Etats-Unis et a été adoptée dans de nombreuses situations de management. Elle est beaucoup moins pratiquée en Europe. Pourtant, elle a été inventée au XIXe siècle par un pharmacien de Nancy. La méthode Coué consiste à prononcer des mots d’encouragement : ‘ je vais y arriver ‘, ‘ je vais réussir ‘. Le fait de verbaliser en imagination de telles situations, génère dans le cerveau une image réelle du succès, ce qui lui permet de le considérer comme une réalité et de mettre en place les actions nécessaires pour y arriver.La méthode Coué comprend 3 étapes :- Définir un but : que veut-on faire ? Quel est le résultat que l’on veut obtenir ?- Pratiquer l’autosuggestion dans la détente (séances de relaxation et de respiration) : se répéter plusieurs fois ‘ je vais aller mieux ‘, ‘ je vais réaliser cette tâche ‘, etc.- Répéter cette autosuggestion plusieurs fois par jour pendant toute la période de stress.L’autosuggestion et la méthode Coué reposent sur l’idée que notre cerveau ne distingue pas la réalité de l’imaginaire. Si on lui envoie des messages positifs, comme par exemple avant un entretien, nous allons développer des attitudes positives et nous ne craindrons pas la situation. Inversement, si nous pensons que cet entretien va mal se passer, nous allons réellement produire des comportements négatifs qui vont polluer la situation.

* Le Dr Michel Dib vient de publier deux ouvrages ‘ Apprivoiser la migraine ‘ et ‘ Apprivoiser le stress ‘ aux Éditions du Huitième Jour. Parution en librairie le 19 février 2009. Il est neurologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, membre de la Société française de neurologie et l’auteur de nombreux livres et publications dans la presse scientifique et grand public.

A lire‘ Apprivoiser le stress ‘ et ‘ Apprivoiser la migraine ‘, Dr Michel Dib, Editions du Huitième jour.
Isabelle Eustache 30/03/2009                                 

Surmontez votre stress grâce à l'autosuggestion dans Santé (166) o0mhhx7z

3 mars, 2009

Conseils pour bien faire la sieste…

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 13:51

Conseils pour bien faire la sieste                    Conseils pour bien faire la sieste... dans Santé (166) 0004

La sieste, tout le monde dit que c’est tendance. Mais quand il s’agit de la faire vraiment, c’est une autre histoire! Sous nos latitudes, les siesteurs sont encore une minorité. Si vous voulez vous mettre à la sieste, il faudra lui faire une place dans vos habitudes. Voici quelques conseils.

La sieste est-elle bonne pour la santé?

Des études récentes ont déjà prouvé que la sieste semble avoir un effet protecteur sur les maladies cardiovasculaires. Et pour certaines personnes qui ont un mauvais sommeil nocturne, faire une sieste permet d’obtenir de meilleures nuits, contrairement à ce que l’on pourrait penser. Par ailleurs, trouver dans la journée un temps qui semble ne servir à rien, mais qui est dédié à notre bien-être, cela peut être très jouissif. Alors qu’une sieste, c’est vingt minutes à peu près… pas si difficile que ça à caser, même dans une journée occupée par le boulot. Alors si vous avez envie de vous y mettre, suivez ces quelques astuces.

Trouver le bon contexte

Les opportunités pour faire des siestes ne sont pas aussi rares que vous pourriez le croire. Vous pouvez faire la sieste au travail, dans les transports en commun… vous n’avez que quatre questions à vous poser:
- Quelle heure est-il ?
Le moment idéal pour faire une sieste est le début de l’après-midi. La fin de votre pause déjeuner est, par exemple, tout à fait indiquée…
- De combien de temps est-ce que je dispose ?
Vingt minutes, c’est une sieste parfaite. Si vous dormez plus, vous mettrez plus de temps à retourner à un état d’éveil efficace. Il est aussi possible de faire de vraies siestes express (dix minutes environ) mais elles demandent un peu d’entraînement.
- Est-il possible de m’isoler ?
Il ne vous faut pas forcément une pièce à vous pour faire la sieste. Dans les transports, ou même dans un parc en été, il vous suffira de vous isoler du bruit (avec des bouchons d’oreilles par exemple) ou de la lumière (avec un masque, ou plus simplement n’importe quel couvre-chef). Chez vous ou au bureau, il faut simplement expliquer à ceux qui vous entourent que vous ne devez pas être dérangé pendant vingt minutes.

Trouver le lieu pour faire la sieste

Pour dormir, vous devez pouvoir relaxer votre corps un minimum. L’idéal, bien sûr, c’est d’avoir à disposition un canapé ou un fauteuil bien confortable, dans la mesure où se mettre au lit en pleine journée n’est pas toujours possible. Mais à défaut, vous pouvez trouver des alternatives…

- dans les transports en commun: appuyez vos coudes sur vos genoux, et posez votre tête dans vos mains.

- au bureau: croisez vos bras sur votre bureau, et appuyez votre front sur vos avant-bras. Vous pouvez aussi vous mettre à califourchon sur une chaise, faisant face au dossier, et procéder de la même manière.
Après la sieste: le bon réveil
La raison pour laquelle nous hésitons souvent à nous lancer dans une sieste, c’est que nous ne sommes pas sûrs d’être productifs après. Les siestes du week-end ou des vacances nous laissent en effet trop souvent complètement abrutis et incapables de fonctionner jusqu’au soir. Pour éviter l’effet « comateux », la première solution est de ne pas trop allonger la sieste: à 20 minutes, vous avez déjà de grandes chances d’y échapper. Mais la manière de vous réveiller aura aussi un impact sur votre capacité de concentration. Comment bien se réveiller d’une sieste ?

- ne bougez pas tout de suite: vous avez bien une minute pour vous lever-en revanche, concentrez-vous dès votre réveil sur une idée ou un objet, pour éviter de sombrer à nouveau dans le sommeil

- asseyez-vous doucement, massez légèrement votre visage, respirez avec un peu d’énergie, éventuellement étirez-vous-et enfin, mettez-vous debout. Vous êtes bon pour le service! 12439369 dans Santé (166)                                         111

20 février, 2009

Mon enfant tousse : miel ou sirop ?

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 19:18

miel ou sirop ?

En période hivernale, la toux est un symptôme bénin très fréquent. Elle témoigne le plus souvent d’une agression virale. Comment soulager un enfant qui tousse ?  M

Médicament ou remède maison ?

Certains parents se rendent à la pharmacie pour acheter un sirop contre la toux afin de soulager leur enfant qui tousse. D’autres ont recours à une boisson chaude sucrée au miel, voire directement à une cuillerée de miel. Quelle est la meilleure solution contre la toux ?
Des chercheurs se sont penchés sur cette question. Ils ont comparé l’efficacité de trois types de traitement chez une centaine d’enfants âgés de 2 à 18 ans et souffrant d’une toux importante due à une infection des voies respiratoires.
Certains ont reçu une cuillère de miel, d’autres, un médicament antitussif (à base de dextrométhorphane) ou un placebo administré à l’heure du coucher.
La fréquence de la toux, sa gravité et les répercussions sur le sommeil ont été suivies dans les trois groupes. Les informations ont été recueillies par téléphone auprès de la mère des enfants.
Rien ne vaut le miel !

Dès le lendemain, la toux des enfants ayant bénéficié du miel a été améliorée : la toux a diminué en intensité et en fréquence, avec une meilleure qualité du sommeil. En revanche, l’amélioration était beaucoup moins bonne avec le sirop ou le placebo. Par ailleurs, le sirop n’a pas donné de meilleurs résultats que le placebo, remettant en cause l’intérêt des sirops antitussifs.En conclusion, le miel est la solution la plus efficace pour traiter la toux. Il fait bien mieux que le médicament, lequel équivaut à ne rien donner du tout puisqu’il n’apporte pas de bénéfice supplémentaire par rapport à un placebo.
Pour les auteurs, le miel représente donc un médicament efficace contre la toux pour les enfants de 2 à 18 ans.
En pratique, donnez une cuillerée de miel en soirée à votre enfant s’il tousse.
En revanche, une toux qui persiste plus d’une semaine nécessite une visite chez le médecin.
Dr Philippe Presles
16/02/2009
Paul I.M. et coll., Arch. Pediatr. Adolesc. Med., 161 (12) : 1140-6, 2007.

 

clipart

 

Je manque de fer, que faire ?

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 19:08

Je manque de fer, que faire ?

Je manque de fer, que faire ?

La meilleure façon de faire le plein en fer est de manger du boudin noir, idéalement une fois tous les quinze jours. Pour celles qui n’apprécient pas cet aliment considéré de loin comme le plus intéressant pour sa teneur en fer, d’autres solutions existent… 
Fatigue, pâleur, diminution de l’appétit, maux de tête… Vous manquez peut-être de fer. La carence en fer ou anémie est très fréquente, particulièrement chez les jeunes femmes en raison des règles mensuelles (le fer transite par le sang) et d’une alimentation généralement moins riche en viande. Plus de 10% des Françaises sont anémiées.

Que manger pour augmenter vos apports en fer ?
Le boudin noir n’est pas le seul à apporter du fer. Certes, il s’agit d’un aliment très riche en fer, mais en multipliant et surtout en variant les autres sources, on peut très bien combler nos besoins au quotidien.
Attention toutefois, il ne suffit pas de mettre au menu les aliments les plus riches en fer. Encore faut-il que le fer soit bien absorbé par l’organisme. Autrement dit, il faut différencier le fer non héminique, peu ou mal absorbé, du fer héminique, facilement assimilé par l’organisme. Le premier se trouve dans les aliments d’origine végétale (légumineuses, tofu, céréales, cacao, fruits et légumes) qui représentent la part la plus importante de notre alimentation, tandis que le deuxième est présent dans les aliments d’origine animale (boudin noir, foie de veau, rognons de porcs, viandes, volailles, poissons, fruits de mer). Autrement dit, pour accroître les apports en fer, il faut augmenter ces produits animaux, tout en respectant un bon équilibre alimentaire. En effet, pas question non plus de manger plus de viande que de légumes. Mais idéalement, agrémentez vos légumes et féculents d’une petite portion de viande, poisson ou fruits de mer car ces derniers favorisent l’absorption du fer non-héminique. Enfin, mangez aussi des aliments riches en vitamine C car cette vitamine est connue, elle aussi, pour augmenter fortement l’absorption du fer non-héminique.

Si certains aliments favorisent l’absorption du fer non-héminique par l’organisme, sachez que d’autres ont l’effet inverse. C’est le cas par exemple du thé. Plus précisément, ce sont les tanins contenus dans le thé, qui, en se liant à l’élément fer, réduisent son absorption lors de la digestion. Il est donc important, surtout lorsque l’on manque de fer, de boire son thé à distance des repas : au moins une heure avant et une heure après les repas. Mais le petit-déjeuner peut faire exception pour des raisons traditionnelles.
Isabelle Eustache
16/02/2009
Je manque de fer, que faire ? dans Santé (166) boudin_pomme

12 février, 2009

Renforcez les muscles de votre dos !

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 0:04

Renforcez les muscles de votre dos !

Un dos solide, c’est l’assurance d’une santé renforcée et d’une silhouette gracieuse. Voici un programme à la fois réparateur et préventif. A effectuer 2 à 3 fois par semaine en attaque, 1 à 2 fois en entretien. Et chaque fois que le besoin s’en fait sentir (dos tendu, cervicales ou lombaires fatigués).


Entraînez votre dos : exercice 1

Renforcez les muscles de votre dos ! dans Santé (166) 049059_vP
Allongée sur le dos, genoux fléchis et serrés retenus par les mains, amenez les genoux vers la poitrine et balancez-vous légèrement, d’avant en arrière mais aussi de gauche à droite.

Revenez à la position initiale, recommencez.

Une vingtaine de fois

Entraînez votre dos : exercice 2

049060_vP dans Santé (166)Allongée sur le dos, mains derrière la tête, jambes fléchies. Ramenez le genou droit vers vous. Expirez lentement en relevant le buste et avancez le coude gauche vers le genou droit.

Répétez de l’autre côté.

12 fois en alternance
Entraînez votre dos : exercice 3

049061_vP
Asseyez-vous maintenant sur une chaise. Vos bras sont écartés et tendus, idem pour vos jambes, pieds en flexion. Écartez simultanément les bras et les jambes au maximum, et maintenez l’extension 8 secondes.

Relâchez.

5 à 8 fois

Notre astuce +

Les muscles abdominaux représentent le corset naturel du corps : ce sont eux qui maintiennent votre dos bien droit. Ne les négligez pas !

9 février, 2009

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 13:27

 dans Santé (166) 16107109_p

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 13:18

 dans Santé (166) 27830461_p

7 février, 2009

L’infarctus du myocarde…

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 17:50

Cliquer sur les images à votre rythme…

coeur.jpg

recettescoeur.jpg 

 

22 janvier, 2009

Comment devenir plus optimiste en changeant votre vision du monde

Classé dans : Le Bonheur (153),Santé (166) — coukie24 @ 15:18

lartdubonheur.jpg

‘ La permanence du bonheur ‘, c’est l’expression qu’utilise Martin Seligman (1) pour qualifier une qualité essentielle à ses yeux, celle d’avoir confiance en l’avenir. Ce psychiatre américain travaille depuis des années sur la psychologie positive, ou l’art d’être heureux…

L’art d’être optimiste

Son constat est que les personnes réussissant le mieux leur vie sont aussi les plus optimistes. L’optimisme est constitué de plusieurs facettes très différentes dont l’une d’entre elles est la manière d’appréhender le monde.Certaines personnes, très optimistes, pensent que le monde est bon pour elles. Ainsi, quand elles rencontrent une difficulté, elles pensent intimement que cette difficulté est passagère.Maud voit ainsi un enseignant se mettre en colère envers elle. Et elle pense ‘ il a l’air de mauvaise humeur aujourd’hui, il a peut-être appris une mauvaise nouvelle… ‘. Fanny, dans la même situation, pense différemment : ‘ les enseignants sont tous dominateurs, forcément, ils ont le pouvoir, alors, ils en profitent ‘.Vous percevez immédiatement que leur vision du monde est différente.Si vous avez vu comme des millions de Français ‘ Bienvenue chez les ch’ti ‘, vous avez peut-être remarqué qu’un des employés de la poste exprime, alors que son nouveau chef venu du Sud est invivable au début : ‘ mais non, il a une bonne tête ‘ ; sous entendu ‘ c’est un brave type qui se sent momentanément mal ‘. Son collègue, lui, pense que leur travail va devenir un enfer puisque le nouveau patron est très désagréable. L’un est optimiste, l’autre est pessimiste.Changer son regard sur le monde…

Quel est l’intérêt de remarquer ces différences de réactions aux événements de la vie ? C’est que ces pensées façonnent notre humeur et notre énergie à aller vers nos buts, à réaliser nos rêves. Ainsi, plus vous êtes optimiste sur la vie, plus vous avez d’énergie, de plaisir… et de réussite.Or, il est possible de modifier une façon de penser négative. Non pas d’un seul coup de baguette magique, mais en repérant à l’intérieur de vous-même les réactions négatives généralisantes.Peu d’entre nous sont totalement pessimistes ou totalement optimistes. Vous pouvez être très optimiste au travail et pessimiste avec vos enfants, ou l’inverse…Alors, commencez par repérer dans quel domaine vous êtes le plus pessimiste. Observez vos réactions intérieures devant un obstacle, un problème. Si vous généralisez, si vous imaginez que la difficulté va durer toujours, c’est que vous pouvez améliorer votre dialogue intérieur et le rendre stimulant au lieu de vous laisser engluer par du pessimismeAinsi, lorsque, devant un petit problème, vous généralisez, cherchez à changer de registre, trouvez une pensée qui soit réaliste et cantonne ce problème à ce qu’il est.Si votre équipe de sport perd, au lieu de penser : ‘ on n’est vraiment pas bons ‘, dites-vous ‘ aujourd’hui, nous n’étions pas assez en forme ‘, ou bien, ‘ nous n’avons pas assez travaillé telle stratégie ‘… Vous sentez la différence ?

Si vous pensez ‘ cet enfant ne fera jamais rien à l’école ‘, c’est très différent de : ‘ il était extrêmement anxieux et c’est ça qui lui a fait rater son devoir sur table ‘…

Progressivement, vous pouvez parvenir à améliorer votre optimisme. Au début, c’est un travail de fourmi, mais vous en ressentez rapidement les bienfaits. Et de plus, votre entourage en profite aussi. Car si le pessimisme peut se révéler contagieux, l’optimisme aussi. Vous pouvez ainsi encourager votre entourage à laisser tomber les généralisations négatives et faire des émules pour que de plus en plus de personnes autour de vous soient aussi optimistes…

(1) : à lire, un livre de Martin Seligman : ‘ La force de l’optimisme ‘ chez Interéditions.
Dr Catherine Solano
19/01/2009

sourire0.gif

20 janvier, 2009

L’hygiène contre les infections hivernales

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 1:13

L'hygiène contre les infections hivernales dans Santé (166) q9v77r23

L’hygiène des mains contre les infections hivernales Se laver les mains est LE geste de base de l’hygiène, nécessaire pour éviter les transmissions de maladies. Mais saviez-vous par exemple que l’on a plus de germes après s’être séché les mains à l’air chaud ? Tout sur l’art et la manière de se laver proprement les mains.
Pour éviter ces petites maladies qui empoissonnent le quotidien, une prévention de tous les instants est nécessaire et notamment concernant l’hygiène.
Que ce soit des affections virales ou bactériennes, elles ont pour point commun de se transmettre d’individu à individu par l’intermédiaire des mains : on tire la chasse d’eau avec, on les porte à la bouche, au visage, on se frotte les yeux avec, elles sont en contact avec plusieurs centaines d’objets différents dans la journée…
En fait, une estimation évalue à 30 le nombre d’objets touchés par une personne en une minute.

Bien souvent, tous ces gestes sont réalisés dans un ordre indifférent, favorisant l’importation de plusieurs milliers de germes. Pour limiter leur invasion, plusieurs petites précautions s’imposent :

- Bien se laver les mains. Mais comment ? Tout d’abord avec de l’eau et du savon. Trivial ? Pas forcément, de nombreuses personnes se nettoient les mains à l’eau, ce qui ne constitue en rien un lavage de mains. Pour qu’il soit efficace, l’Intitut national de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) recommande une durée de 30 secondes, en frottant suffisamment entre les doigts et sous les ongles pour bien éliminer tous les germes.

- Pour se sécher les mains, système à air chaud ou serviette ? En hiver, le premier rencontre un certain succès grâce au réchauffement assuré des mimines. Et pourtant, il y aurait sur les mains jusque 87% de germes en plus après s’être séché les mains avec ce type de système. Quant à la serviette, si elle est sale ou humide, elle annulera l’effet propreté du lavage de mains. Donc, oui à la serviette, à condition qu’elle soit bien propre et sèche.

- Se laver les mains en sortant des transports en commun, des toilettes, etc. peut sembler évident mais tout le monde ne le fait pas. L’INPES estime que 53% des femmes et 39% des hommes se lavent les mains après avoir pris les transports en commun. Lorsque l’on sait que 71.6% des malades se déplacent en transport en commun, on peut imaginer la risque d’être malade à son tour si l’on ne respecte pas un minimum d’hygiène. Dans les lieux publics de manière générale, la prudence est de mise dans les lieux publics : toilettes, cabines téléphoniques, caddies de supermarché, transports en commun, boutons d’ascenseur, etc. Attention, il ne s’agit pas non plus de s’enfermer dans un monde aseptisé et de fixer sur la propreté de notre environnement, sinon, il ne serait plus possible de vivre normalement !

- Les microbes sont partout et même dans votre poche : téléphone portable (qui contient pas moins de 20 900 microbes au cm² !), téléphone fixe, clavier d’ordinateur, souris, etc. Autant de matériels pas forcément individuels et qui ne sont généralement nettoyés qu’à la Saint Glinglin ! Un petit coup de propre dans votre environnement quotidien ne peut faire de mal à personne. Un petit chiffre pour se rendre compte : la table de bureau contiendrait 3 249 bactéries au cm² contre 8 bactéries au cm² sur le siège des toilettes.

- Petite astuce : parfois, on ne se lave pas les mains parce que nous n’avons rien pour le faire. Pour être sûr d’être paré en toutes situations, veillez à avoir sur vous des lingettes désinfectantes ou encore un gel anti-bactérien sans savon. Discrets dans le sac ou la poche, ils permettent par exemple de pouvoir se maquiller dans le métro en toute tranquillité : après avoir touché les barres, cela ne serait pas raisonnable de contaminer votre fond de teint griffé.

16 janvier, 2009

Les carottes, c’est pas cher et c’est bon pour la santé

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 18:47

Résultat de recherche d'images pour "images carottes vichy"

Les carottes sont bourrées d’antioxydants, ces fameux carotènes qui protègent les artères mais sont également bons pour la peau. On dit aussi qu’elles mettent de bonne humeur, ce qui est bienvenu en ces temps moroses. Plein de recettes sont faciles et super légères.

 

Résultat de recherche d'images pour "images carottes vichy"

 

15 janvier, 2009

Savez-vous protéger votre coeur ?

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 14:10

Les grandes maladies >  Maladie cardiovasculaire

Savez-vous protéger votre coeur ?

coeur045.gif 

Surveillez votre taux de cholestérol

Le cholestérol est indispensable à la vie, mais point trop n’en faut, surtout du LDL-cholestérol ou mauvais cholestérol, au risque qu’il s’accumule dans vos artères et finisse par les boucher.Vous devez mesurer votre taux de cholestérol (à partir d’une prise de sang) une première fois avant l’âge de trente ans (on dépiste ainsi les hypercholestérolémies familiales), puis une deuxième fois avant 45 ans. Ensuite, il faut le mesurer tous les 3 ans à partir de 45 ans si vous êtes un homme et à partir de 55 ans si vous êtes une femme. Et tous les ans si vous êtes atteint de diabète.En cas d’excès, un régime alimentaire, qui permet notamment de limiter les apports en mauvaises graisses, s’impose en première intention.A noter que cette notion d’excès dépend de vos autres facteurs de risque (âge, antécédents familiaux de maladie coronaire, tabagisme, hypertension, diabète…).

Surveillez votre tension artérielle

Trop élevée, elle fatigue votre cœur. La limite à ne pas dépasser est de 14 mmHg pour la pression artérielle systolique et de 90 mmHg pour la pression artérielle diastolique ou 14/9 en cmHg.Les mesures doivent être réalisées au cabinet médical et confirmées au cours de trois consultations successives sur une période de 3 à 6 mois. Chaque consultation comprenant au minimum deux mesures, en position assise depuis quelques minutes et en position debout.

Surveillez votre glycémie

Le diabète se caractérise par un excès de sucre dans le sang. Cette maladie silencieuse est une menace pour le cœur. Il est important de faire mesurer régulièrement votre glycémie. On peut également prévenir le diabète en mangeant de façon équilibrée et en bougeant régulièrement.

Surveillez votre tour de taille

Votre indice de masse corporelle, calculé à partir de votre poids et de votre taille, est essentiel et détermine votre degré de surpoids. Mais tout aussi important, voire davantage en matière de prévention cardiovasculaire, est la surveillance du tour de taille. La limite à ne pas dépasser est de 94 cm pour les hommes et 88 cm pour les femmes.Parallèlement, pratiquez une activité physique régulière. Quels que soient votre âge et votre condition physique, il faut bouger. Inutile de devenir un sportif de haut niveau, la marche rapide est une excellente activité. Pour les plus sédentaires : un minimum de 30 minutes de marche active chaque jour suffit !

coeur040.gif

12/01/2009
Isabelle Eustache

Source:
Fédération française de cardiologie, Infos n°8, janvier 2009.

12 janvier, 2009

La santé au quotidien > Santé en hiver

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 17:27
La santé au quotidien >  Santé en hiver
Hiver : les vitamines qui vous dopent !

les vitamines qui vous dopent ! 

La vitamine C : la star de l’hiver

La vitamine C n’a pas d’équivalent pour stimuler nos défenses. Elle représente donc une excellente aide pour lutter contre les infections. A noter que la vitamine C est aussi particulièrement conseillée aux fumeurs. En effet, le tabac contribuant à détruire cette vitamine, les fumeurs sont très souvent carencés en vitamine C.

Où trouver de la vitamine C dans notre alimentation ?
Les fruits (les agrumes, le kiwi, le cassis, la goyave…), le persil et les légumes verts (salades, choux, poivrons, oseille…). La santé au quotidien > Santé en hiver  dans Santé (166) citrons3

La vitamine B6 : contre le stress

La vitamine B6 renforce l’action de la vitamine C et permet une meilleure résistance au stress.

Les principales sources de vitamine B6 :
La levure, le germe de blé, les viandes et les poissons.

La vitamine B12 : l’anti-fatigue

La vitamine B12 aide à lutter contre la fatigue et facilite l’absorption du fer.

Les principales sources de vitamine B12 :
Les abats, les œufs, le lait et ses dérivés.

Le fer : contre les infections ORL

Les carences en fer, particulièrement fréquentes chez les enfants et les femmes, favorisent les infections ORL à répétition. Sachez que le fer alimentaire est mieux absorbé par l’organisme que le fer sous forme de compléments alimentaires. A noter également que le thé empêche l’absorption du fer. Aussi, évitez d’en boire après un repas composé d’aliments riches en fer.

Les principales sources de fer :
Le boudin noir, la viande rouge, le foie et le pâté de foies de volaille. Point trop n’en faut : une part de boudin noir tous les dix jours ou une tranche de foie par semaine vous protège de la carence.

Le zinc : au cœur de l’immunité

En jouant un rôle dans la multiplication des globules blancs, lesquels sont de grands acteurs de notre système immunitaire, le zinc a une importance considérable.

Les principales sources de zinc :
Les viandes, les crustacés, les poissons, les céréales et les lentilles.

Le magnésium : un anti-stress

Cet élément aide à combattre le stress, et l’on sait bien que le stress affaiblit nos défenses.

Les principales sources de magnésium :
Les céréales complètes (notamment le riz complet), les fruits secs ou oléagineux (noix de cajou, amandes, noix…), le soja, les poissons, les légumes secs et certaines eaux minérales (Hépar, Badoit…).

En résumé, votre alimentation en hiver est importante pour votre apport en vitamines

Votre alimentation en hiver permettra de vous apporter les vitamines nécessaires pour combattre le froid, la fatigue, le stress et bien d’autres maux !

Encore faut-il bien équilibrer votre alimentation, en n’oubliant pas d’introduire des légumes et des fruits chaque jour ! En effet, légumes et fruits sont souvent moins prisés en hiver car plus rares et plus chers. Bien que tous les légumes soient présents dans le commerce, les légumes « hors saison » ont moins de goût. Privilégiez donc les légumes de saison pour ne pas être déçu(e) !

En hiver, pensez aux endives, choux, carottes, brocolis, betteraves, potirons, mâche…
Pour les fruits, à l’ananas, oranges, kiwis, pommes, poires, litchis…

 oranges7 dans Santé (166)          7e387qhz      

Si votre alimentation n’est pas assez équilibrée ou si vous ressentez un coup de fatigue, pensez aux compléments alimentaires.

closeup2jpgb7869085ce4b4d588116ddd1a58610ccjpglarge.jpg

07/10/2008
Isabelle Eustache

30 décembre, 2008

Le Bonheur est dans tout ! Il faut savoir l’extraire…

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 13:45

Tonifiez votre corps, même au supermarché !

Tonifiez votre corps, même au supermarché !Autant effectuer quelques exercices de renforcement pendant que vous vous collez aux courses : c’est parti ! Effectuez ces exercices à chaque fois que vous y pensez : progressivement, ils deviendront de véritables automatismes et vous gagnerez en muscles.


Au supermarché : exercice n°1

Le Bonheur est dans tout ! Il faut savoir l'extraire... dans Santé (166) 049132_vP
Poussez votre Caddie en contractant progressivement les doigts, les avant-bras, les bras et les pectoraux, le tout pendant 10 secondes. Pensez à allonger votre dos et à redresser vos épaules.

4 fois.

Au supermarché : exercice n°2

049133_vP dans Santé (166)
A la caisse, attendez votre tour en décollant les orteils au maximum pendant 8 secondes. Vous devez sentir la tension jusque dans le mollet. Recommencez avec l’autre pied.

4 fois de chaque côté.

Au supermarché : exercice n°3

049134_vP
Toujours à la caisse, grandissez-vous au maximum, les jambes tendues et serrées l’une contre l’autre : décollez les talons, rentrez le menton et poussez la tête vers le haut comme si un fil vous tirait vers le plafond pendant 8 secondes.

3 fois.

Notre astuce +

Lorsque vous portez vos sacs de courses, levez les coudes afin que les bras prennent toute la charge sans peser sur le dos. Un exercice efficace pour renforcer vos avant-bras et vos épaules.

s7bftbzg

Emilie Veyretout
23/12/2008
 

29 décembre, 2008

Le ménage, c’est bon pour la santé

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 20:11

Le ménage, c’est bon pour la santé

Le ménage, c'est bon pour la santé       Le ménage, c'est bon pour la santé dans Santé (166) 1gct6mynNon, ce n’est pas une excuse de macho pour ne pas avoir à faire le repassage ! Des chercheurs se sont penchés sur le ménage pour passer l’éponge sur les idées reçues.


Vous ne regarderez plus jamais votre aspirateur comme avant. Derrière la corvée du ménage se cachent des effets positifs sur la santé et le moral. Les tâches domestiques ont un sens et une utilité. Faire la poussière est un anti-déprime naturel, faire le repassage est bon pour votre cœur, quand au rangement, il vous aide à mettre de l’ordre dans vos idées… Alors la prochaine fois que vous vous lancerez dans un grand nettoyage, vous verrez le ménage sous un œil différent.

Le ménage, c’est du sport !

Quand vous passez le balai, vous n’avez pas l’impression de faire de l’aérobic ménager ? Faire les vitres en frottant énergiquement, nettoyer la salle de bains en vous trémoussant dans tous les sens pour ne pas oublier un carreau… L’exercice physique se trouve dans les plus petites tâches ménagères et votre corps vous dit merci. Des chercheurs anglais de l’ULC (University College London) viennent de rendre les conclusions d’une étude qui devrait faire plaisir aux accros de la poussière. Réalisée sur 20 000 personnes dont 3 200 présentaient des signes de stress et d’anxiété, l’expérience montre que faire 20 minutes de ménage par semaine, réduirait le stress et les risques de dépression. Le ménage, comme toute activité physique, libère des endorphines, une substance émise par le cerveau et qui procure une sensation de bien-être. Un plaisir ressenti par le corps qui joue un rôle sur le moral.

balai1 dans Santé (166)     accessoire_097f30p00u1

28 décembre, 2008

Repas de fêtes : gardez la ligne en faisant les bons choix !

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 22:56

  

Repas de fêtes : gardez la ligne en faisant les bons choix !

Lorsqu’on fait attention à sa ligne, les repas de fêtes sont des moments redoutés. Quelle attitude adopter ? Résister coûte que coûte à tous ces mets délicieux ? Ou inversement se lâcher en pensant éliminer après les fêtes ? La meilleure solution est un compromis entre ces deux possibilités. Mais pour cela, il est indispensable de ne pas faire d’erreurs dans ses choix et de ne pas se laisser abuser par les fausses idées.

Alimentation : erreurs et vérités

A l’approche des fêtes de fin d’année, le Centre de recherche et d’information nutritionnelles a publié une série de questions type vrai/faux, afin de dénoncer les idées reçues et de rétablir les vérités autour de l’alimentation. Et en effet, celle-ci peut être problématique pendant les fêtes pour les personnes qui surveillent leur poids. Entre frustration et dérapage, il vaut mieux faire les bons choix.

Le foie gras est le premier aliment à éviter car il est beaucoup trop gras.

Faux. Il est effectivement très riche en graisses et donc très calorique. En revanche, il contient des acides gras mono-insaturés, comme ceux que l’on trouve dans l’huile d’olive, réputés pour être ‘ bons pour le cœur ‘. Il est également riche en vitamine A. Au final, le foie gras n’est pas à proscrire, mais il faut en consommer modérément.

Les huîtres sont très caloriques.

Faux. Contrairement aux idées reçues, les huîtres ne sont pas grasses. Certes, elles apportent du cholestérol, mais très peu car elles contiennent moins de 2g de lipides pour 100g. En revanche, elles sont riches en fer et en iode. L’idéal est de les consommer crues, accompagnées d’un peu de citron ou de vinaigre.

L’oie n’est pas plus grasse que la dinde.

Faux. L’oie est beaucoup plus grasse que la dinde avec 17g de lipides pour 100g contre 3g pour la dinde. Pour la ligne, il est donc préférable de manger de la dinde, de choisir un morceau de blanc au lieu de la cuisse ou l’avant cuisse et de laisser la peau. Quant à l’accompagnement, préférer les fruits comme les pommes ou les poires, aux marrons et pommes de terre.

Le boudin blanc est aussi gras qu’une terrine.

Faux. Le boudin blanc n’est pas une préparation particulièrement grasse. En tout cas beaucoup moins que les charcuteries classiques (galantine, terrine, mousse…). Il est généralement fabriqué à partir de viande (souvent maigre), de mie de pain et de lait.

La bûche glacée est moins riche que la bûche traditionnelle.

Faux. Ce n’est pas forcément le cas. La seule solution est donc de rester raisonnable en n’en prenant qu’une petite part. Sinon, privilégiez la salade de fruits exotiques.

Le chocolat noir est tout aussi calorique que blanc.

Faux. Le chocolat noir contient essentiellement du cacao (35% à 70%), du beurre de cacao (18%) et du sucre. Le chocolat blanc, lui, ne contient pas de cacao mais du beurre de cacao, du lait et du sucre, et serait donc un peu plus calorique. Mais soyons réalistes, tous les chocolats sont caloriques. Alors au final, mieux vaut choisir celui que l’on préfère, le déguster et n’en prendre qu’un peu.

Le champagne est moins alcoolisé que le vin.

Faux. Une coupe de champagne, un verre de vin, tout comme un verre de digestif, contiennent la même quantité d’alcool. Et n’oubliez pas que l’alcool est calorique : 1g d’alcool apporte 7 calories. Alors pas d’excès et évitez les mélanges. Buvez lentement en prenant le temps de déguster et alternez avec un verre d’eau.

Et si le lendemain, vous avez ce que l’on désigne communément par une crise de foie, ce n’est pas toujours la conséquence de l’alcool ingéré, mais aussi le fait d’avoir mangé trop et trop riche.

Isabelle Eustache
26/12/2006
Centre de recherche et d’information nutritionnelles (CERIN), Nutrinews, n°172, décembre 2006.
 

Et 1 et 2 et 3 : on se muscle devant son ordinateur !

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 22:49

on se muscle devant son ordinateur !Vous êtes seule devant votre ordinateur, vos collègues pensent que vous êtes sagement concentrée ? Et oui, vous travaillez… vos muscles ! Effectuez ces exercices régulièrement, puis progressivement tous les jours, de préférence avant le déjeuner.


Au bureau : exercice n°1

Et 1 et 2 et 3 : on se muscle devant son ordinateur ! dans Santé (166) 046718_vPAssise sur votre chaise, le dos droit et les jambes l’une contre l’autre.

Croisez vos mains derrière votre nuque et tirez les coudes au maximum vers l’arrière pendant 6 secondes.

Conservez le dos droit et les épaules dégagées.

4 fois

Au bureau : exercice n°2

046719_vP dans Santé (166)Assise, jambes écartées et pieds parallèles, un bras tendu et levé, l’autre vers le bas : en étirant bien la taille, fléchissez la taille à gauche et à droite en essayant de toucher le sol avec la main.

Ne décollez pas les fesses du siège.
8 fois en alternance

Au bureau : exercice n°3

046720_vPÉloignez votre chaise de votre bureau. Les mains tenant les rebords du siège, les pieds effleurant le sol et les jambes placées sur le côté de la chaise, écartez et serrez les jambes devant vous.

Veillez à conserver le dos bien droit.
Une dizaine de fois

Notre astuce +

Vous avez vraiment besoin d’une pause ? En fermant les yeux, inspirez par le nez pendant 5 secondes puis bloquez votre respiration pendant 5 autres, enfin expirez le plus lentement possible en contractant le ventre

Huiles essentielles : contre les rhumes, essayez les gouttes aux essences

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 22:41

Huiles essentielles : contre les rhumes, essayez les gouttes aux essences dans Santé (166) ypyz0f7f 

contre les rhumes, essayez les gouttes aux essencesChaque hiver, les virus se répandent et circulent parmi nous, en affectant certaines personnes plus ou moins gravement. Comment échapper aux rhumes de l’hiver ? Une huile essentielle dénommée ‘ gouttes aux essences ‘ peut vous y aider.


Les vertus millénaires des huiles essentielles

Soins du corps, bien-être ou amélioration de certains petits maux quotidiens, les huiles essentielles extraites de diverses plantes aromatiques sont utilisées de par le monde depuis des milliers d’années. Elles sont appréciées pour leurs multiples vertus cosmétiques et antiseptiques, pour leurs parfums, leurs actions sur le bien-être digestif et articulaire, leurs effets sur le tonus et la vitalité, etc.

Des propriétés antiseptiques pour certaines huiles essentielles

Durant l’hiver, les propriétés antiseptiques, antimicrobiennes, voire antivirales des huiles essentielles sont utiles.
Les gouttes aux essences correspondent à un mélange judicieux d’huiles essentielles (menthe, girofle, thym, cannelle et lavande), dont les propriétés locales antiseptiques sur les voies aériennes supérieures favorisent le bien-être respiratoire. On peut les employer contre les rhumes et les bronchites aiguës bénignes.
Ces dernières sont très fréquentes durant l’hiver et font l’objet d’un grand nombre de prescriptions d’antibiotiques. Or l’origine de ces infections est majoritairement virale, ce qui signifie que les antibiotiques sont inutiles et que la guérison est spontanée.

Une étude l’a démontré en comparant l’évolution d’une bronchite chez des personnes traitées par antibiotiques ou prenant des gouttes aux essences. La guérison a été plus rapide avec les huiles essentielles comparativement aux antibiotiques, avec une amélioration importante dès le 3e jour de la toux, de l’enrouement, des douleurs thoraciques et de la fatigue, et dès le 5e jour du sommeil et de l’expectoration. Une belle démonstration prouvant l’intérêt de limiter les antibiotiques d’une part et l’efficacité des gouttes aux essences d’autre part.

Attention toutefois, la toux est un symptôme qui peut révéler de nombreuses maladies, d’où la nécessité de consulter un médecin si celle-ci persiste plusieurs jours. C’est également le cas en présence de fièvre.

Les gouttes aux essences, en pratique

Les gouttes aux essences sont disponibles en pharmacie sans prescription médicale.
Elles sont à diluer dans un grand verre d’eau ou de boisson chaude.
La posologie chez l’adulte est de 25 gouttes 3 ou 4 fois par jour.

Quelques précautions concernant les huiles essentielles

1) Contient de l’alcool : ne pas donner aux nourrissons et ne jamais absorber sans dilution préalable.

2) Cette spécialité contient des dérivés terpéniques (terpènes) : bien respecter les posologies et encore plus particulièrement chez les enfants ou en cas d’épilepsie car les excès peuvent avoir des effets indésirables graves (convulsions, agitation, confusions des idées…).

3) En cas de grossesse et d’allaitement, à éviter en raison de l’absence de données.

Dr Philippe Presles
07/10/2008
Giraud-Robert, A-M. et coll., Phytothérapie, Vol 2 N°6, novembre 2004.

9y0d8ajx dans Santé (166)

 

11 décembre, 2008

La sieste est bénéfique pour le cerveau

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 12:33

Article écrit le

1. 12. 2008
Par Caroline Brèand

La sieste est bénéfique pour le cerveau dans Santé (166) nappingSelon de récentes études, faire la sieste renforce votre mémoire et votre créativité.Des neuroscientifiques de l’université de New York enseignent à des collégiens une liste de mots chinois simples. Ensuite, la moitié du groupe fait une sieste de 90 minutes, tandis que l’autre reste éveillée. Une fois la sieste terminée pour les uns, l’ensemble des élèves écrit un QCM sur des mots chinois qu’il n’a pas encore appris. Eh bien ceux qui ont eu la chance de se reposer sont nettement plus capables d’utiliser leur connaissance des mots simples pour deviner le sens des mots compliqués. Etant donné que la plupart des adultes n’ont pas le temps de se reposer 90 minutes au cours de la journée, les chercheurs suggèrent de fermer au moins les yeux pendant 12 minutes afin de redynamiser votre cerveau.

En résumé, si les préparatifs effrénés de Noël vous exténuent déjà, fermer les yeux un moment et cela vous inspirera peut-être une réponse cohérente à donner à votre famille quant à savoir quoi faire de votre vie.

1...34567
 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux