DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

5 janvier, 2013

Recommence …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 18:32

Recommence ... dans La Vie (116) 47468cfa30b13a55fdd2519798cceb67-2

Si tu es las et que la route te paraît longue
Si tu t’aperçois que tu t’es trompé de chemin
Ne te laisse pas couler au fil des jours et du temps

Si la vie te semble trop absurde
Si tu es déçu par trop de choses et trop de gens
Ne cherche pas à comprendre pourquoi

Si tu as essayé d’aimer et d’être utile
Si tu as connu la pauvreté et tes limites
Ne laisse pas là une tâche à moitié faite

Si les autres te regardent avec reproche
S’ils sont déçus par toi, irrités
Ne te révolte pas, ne leur demande rien

Car l’arbre bourgeonne en oubliant l’hiver
Car le rameau fleurit sans demander pourquoi
Car l’oiseau fait son nid sans songer à l’automne
Car la vie est Espoir et Recommencement

Auteur inconnu

3 janvier, 2013

Un poème de Jacques Prévert …

Classé dans : La Vie (116),Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 17:26
Un poème de Jacques Prévert ... dans La Vie (116) olga-vorobyeva27

La vie n’a pas d’âge.

La vraie jeunesse ne s’use pas.

On a beau l’appeler souvenir,

On a beau dire qu’elle disparaît,

On a beau dire et vouloir dire que tout s’en va,

Tout ce qui est vrai reste là.

Quand la vérité est laide, c’est une bien fâcheuse histoire,

Quand la vérité est belle, rien ne ternit son miroir.

Les gens très âgés remontent en enfance

Et leur coeur bat

Là où il n’y a pas d’autrefois.

1308057724 dans Poésies, Fables, contes, ... (171)

10 décembre, 2012

Bien vieillir …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 13:50

Bien vieillir ... dans La Vie (116) petite-pensee

Vieillir n’est pas toujours facile pour la majorité d’entre nous à partir

de l’âge adulte.

Quel que soit l’âge, il y a toujours une partie de nous qui ne vieillit pas.

L’âme reste jeune. . . Avez-vous remarqué que dans nos rêves,

on est toujours jeune ?

 Par contre, si on vieillit dans l’humour et la joie, encouragé par les voeux

de notre famille et de nos amis, c’est un peu moins pénible.

  »Rien ne sert de courir, on finit toujours par

vieillir »… alors, aussi bien se résigner et se dire qu’après tout, on n’a

qu’une journée de plus que la veille ».

10 novembre, 2012

A l’assaut de la montagne …

Classé dans : La Vie (116),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 11:41

A l'assaut de la montagne ... dans La Vie (116) randonnee-montagne-monts-ardeche-thumb-940x705-24246-600x450

Choisissez la montagne que vous désirez gravir. Ne vous laissez pas guider par les commentaires des autres, qui vous disent «  celle-ci est plus belle » ou «  celle-là est plus facile », vous dépenseriez beaucoup d’énergie et beaucoup d‘enthousiasme pour atteindre votre objectif. Vous êtes le seul responsable et devez être sûr de ce que vous faites.

 Sachez comment arriver devant elle. Très souvent, on voit la montagne de loin. Belle, intéressante, pleine de défis, mais quand on essaie de s’en approcher, que se passe-t’il ? Les routes la contournent, il y a des forêts entre vous et votre objectif, ce qui parait clair sur la carte est difficile dans la vie réelle. Par conséquent, essayez tous les chemins, les sentiers, et puis un jour vous vous trouverez face au sommet que vous souhaitez atteindre.

  Apprenez de quelqu’un qui est déjà passé par là. Vous avez beau vous juger unique, il y a toujours quelqu’un qui a fait avant vous le même rêve, et a finalement laissé des marques qui peuvent vous faciliter la marche. C’est votre bout de chemin, votre responsabilité également, mais n’oubliez pas que l’expérience d’autrui est d’un grand secours.

Vus de près, les dangers sont contrôlables. Quand vous commencez à gravir la montagne, soyez attentif à ce qu’il y a autour. Des précipices, bien sûr. Des crevasses presque imperceptibles. Des pierres tellement polies par les tempêtes qu’elles sont glissantes comme la glace. Mais si vous savez où vous posez chaque pied, vous remarquerez les pièges et vous saurez les contourner.

Le paysage change, donc profitez en. Il est clair qu’il faut avoir un objectif en tête. Arriver au sommet. Mais à mesure que l’on monte, on voit davantage de choses, et cela ne coûte rien de s’arrêter de temps en temps et de jouir un peu du panorama environnant. A chaque mètre conquis, vous pouvez voir un peu plus loin ; profitez en alors pour découvrir des choses que vous n’avez pas encore distinguées.

Respectez votre corps. Seul celui qui accorde à son corps l’attention qu’il mérite réussit à gravir une montagne. Vous avez tout le temps que la vie vous donne, donc marchez sans exiger ce qu’elle ne peut donner. Si vous allez trop vite, vous serez fatigué et vous renoncerez à mi-chemin. Si vous allez trop lentement, la nuit peut tomber et vous serez perdu. Profitez du paysage, jouissez de l’eau fraîche des sources et des fruits que la nature vous offre généreusement, mais continuez à marcher.

Respectez votre âme. Ne répétez pas tout le temps : « Je vais réussir. » Votre âme le sait déjà, ce dont elle a besoin, c’est de se servir de cette longue route pour grandir, s’étendre à l’horizon, atteindre le ciel. Une obsession n’aide en rien à la recherche de votre objectif et finit par vous priver du plaisir de l’escalade. Mais attention : ne répétez pas non plus « c’est plus difficile que je ne le pensais », car cela vous ferait perdre votre force intérieure.

Préparez vous à marcher un kilomètre de plus. Le parcours jusqu’au sommet de la montagne est toujours plus long que vous ne le pensez. Ne vous mentez pas, le moment arrivera où ce qui paraissait près est encore très loin. Mais comme vous êtes disposé à aller au-delà, ce n’est pas vraiment un problème.

Réjouissez-vous quand vous atteignez le sommet. Pleurez, battez des mains, criez aux quatre coins que vous avez réussi, laissez le vent là haut (parce que là haut il vente toujours) purifiez votre âme, rafraîchissez vos pieds fatigués et en sueur, ouvrez les yeux, ôtez la poussière  de votre cœur. C’est merveilleux, ce qui auparavant n’était qu’un rêve, une vision lointaine, fait maintenant partie de votre vie, vous avez réussi.

Faites une promesse. Vous avez découvert une force que vous ne connaissiez même pas, profitez en et dites vous que désormais vous l’utiliserez pour le restant de vos jours. De préférence, promettez aussi de découvrir une autre montagne et de partir vers une nouvelle aventure.

Racontez votre histoire. Oui, racontez votre histoire. Donnez-vous en exemple. Dites à tout le monde que c’est possible, et alors d’autres personnes se sentiront le courage d’affronter leurs propres montagnes.

Paulo COELHO –  « Comme le fleuve qui coule »          images dans Textes à méditer (239)

 

 

 

20 octobre, 2012

Une main tendue … une main ouverte

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 20:40

Une main tendue ... une main ouverte dans La Vie (116) a38445af

Il y a toujours, puisque je le dis
Puisque je l’affirme
Au bout du chagrin une fenêtre ouverte
Une fenêtre éclairée
Il y a toujours un rêve qui veille,
Désir à combler, faim à satisfaire,
Un cœur généreux
Une main tendue, une main ouverte,
Des yeux attentifs
Une vie,
La vie
A se partager.

 

Paul Eluard

 

29 juillet, 2012

En te levant le matin, …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 2:06

En te levant le matin, ...  dans La Vie (116)

xq916yfm dans La Vie (116)

 

18 juillet, 2012

« Vivre, c’est espérer et attendre. »

Classé dans : Citations, proverbes...,La Vie (116) — coukie24 @ 16:15

« Vivre, c'est espérer et attendre. » dans Citations, proverbes... 42fc2586

« Vivre, c’est espérer et attendre. » 

 Etienne de Senancour 

4 juin, 2012

La vie est un mystère …

Classé dans : Citations, proverbes...,La Vie (116) — coukie24 @ 10:24

La vie est un mystère ... dans Citations, proverbes... Dallhias-p-citations

4 janvier, 2012

La Vie est belle …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 20:02

 

La Vie est belle ... dans La Vie (116) 3054584607_1_3_0cuQf6vS

3 janvier, 2012

Les blessures de la Vie …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 21:49

 

Les blessures de la Vie ... dans La Vie (116) R06-Duo

L℮s blessur℮s qu’on r℮çoit sont un p℮u comm℮ l℮s feuill℮s mortes qui r℮stent accroché℮s tout l’hiv℮r à la branche. 

 Il faudra bi℮n qu’ell℮s tomb℮nt pour laisser la plac℮ aux bourgeons.

Ce n’℮st pas dir℮ qu’en s℮ détachant ces bl℮ssures seront oublié℮s, mais la vi℮ n℮ s’arrêt℮ pas à une saison.

 Pour cicatris℮r, il ℮st important d℮ s’ouvrir comm℮ les feuilles d’un arbr℮.

C’est l℮ cycle de la vi℮.

 Un arbr℮ qui n’accu℮ille pas un℮ nouvell℮ floraison se déssèch℮ et finit par mourir.

 Pour l℮s homm℮s, et surtout les ℮nfants que la vi℮ a meurtris, c’℮st exactement par℮il.

 Laiss℮r tourbillonn℮r le passé, c’℮st perm℮ttre à l’av℮nir de fl℮urir.

 (Tim Guénard)

27 décembre, 2011

La joie prolonge …

Classé dans : Citations, proverbes...,La Vie (116) — coukie24 @ 9:43

La joie prolonge ... dans Citations, proverbes... revesetpassions124164262157_gros

« La joie prolonge la vie. »

de Ben Sira

18 octobre, 2011

Cueille dès maintenant les fleurs de la vie …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 7:35

799f5f5c.jpg

Cueille dès maintenant les fleurs de la vie car la mort est si pressée que le frêle bouton qui s’ouvre aujourdhui aura bientôt trépassé.

[Walt Whitman]
Dialogue du film américain Le cercle des poètes disparus

2 octobre, 2011

On tient à la Vie

Classé dans : La Vie (116),Rêveries (62) — coukie24 @ 15:50

636592da28fbe9.gif

On ne vit pas heureux sans rêver
A cela, personne ne peut échapper
Ceux qui disent ne jamais rêver
Devraient au plus tôt s’en dissuader

Il nous est tous un jour arrivé
De croire que notre vie allait changer
Que nos jours gris seraient coloriés
Que notre rêve enfin, allait se réaliser
 
 

Il faut nous rendre au bout de nos rêves
Les reprendre ou on avait laissé
Peu importe d’ailleurs quel jour se lève
À nos rêves il faut nous accrocher

Le bonheur c’est ce à quoi nous tenons
On y tient tous avec détermination
On s’aperçoit à quel point on y tient
À quel point aussi on en avait besoin

Rêver, fait donc partie de notre vie
Une vie que l’on veut belle aussi
Une vie que de toutes pièces on s’est créé
Mais avec laquelle on ne peut pas jouer

Texte Claude Marcel Breault 

10 septembre, 2011

Le vrai mal de la vieillesse …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 14:34

87792495qkna5iqamarcheensousbois.jpg

Le vrai mal de la vieillesse n’est pas l’affaiblissement du corps, c’est l’indifférence de l’âme. [André Maurois]
Extrait de L’Art de vivre

110826063140625066.gif

3 juin, 2011

La vie est une …

Classé dans : Amour (119),La Vie (116) — coukie24 @ 16:05

9inus61730.jpg

La vie est une fleur. L’amour en est le miel. [Victor Hugo]

Ne prenez pas la vie au sérieux…

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 15:47

bougietibetanimation.gif

Ne prenez pas la vie au sérieux ; de toute façon, vous nen sortirez pas vivant. [Bernard Fontenelle]

yq2j15a9.gif

11 mai, 2011

La passion infinie de la vie …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 13:11

couchersoleil.jpg

« Il n’y a pas de fin. Il n’y a pas de début. Il n’y a que la passion infinie de la vie. »

Fédérico FELLINI 

29 avril, 2011

A quoi sert la vie si …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 13:23

5376eb21.jpg

A quoi sert la vie si les enfants n’en font pas plus que leurs pères ?  Gustave Courbet

11 avril, 2011

Un Crédo pour la vie …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 11:11

fa0b9076.jpg

Ne te sous-estime pas en te comparant aux autres.

C’est précisément parce que nous sommes tous différents que nous sommes tous uniques.

Ne fixe pas tes buts en fonction des autres.

Toi seul sais ce qui est bon pour toi.

Sois toujours à l’écoute de tes plus profonds désirs.

Tiens à eux comme tu tiens à la vie, car sans eux, la vie n’est rien.

Ne laisse pas la vie filer entre tes doigts en songeant au passé ou en rêvant à l’avenir.

Vis ta vie jour après jour, et tu vivras ainsi intensément chaque jour de ta vie.

Ne baisse pas les bras tant que tu as encore quelque chose à donner.

Rien n’est jamais perdu…tant que tu continues de lutter.

N’aie pas peur d’admettre que tu n’es pas parfait.

C’est ce lien fragile qui nous relie les uns aux autres.

N’aie pas peur de prendre des risques.

C’est en prenant des risques que le courage s’apprend.

N’écarte pas l’amour de la vie en prétendant qu’il n’existe pas.

Le meilleur moyen de trouver l’amour est de le donner ;

le meilleur moyen de le perdre est de le retenir prisonnier ;

et le meilleur moyen de le garder est de lui donner des ailes.

N’étouffe pas tes rêves.

Ne pas avoir de rêve, c’est être sans espoir ;

être sans espoir, c’est errer sans but.

Ne fuis pas en avant tout au long de ta vie

de sorte que tu oublies d’où tu viens et où tu vas.

La vie n’est pas une course, mais un voyage dont il faut savoir goûter chaque étape.

Source : Nancye Sims

27 novembre, 2010

La vie doit être vécue avec …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 13:32

laviedoittrevcue.jpg 

7 novembre, 2010

Le chemin de la sagesse ou de la liberté …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 9:56

0de63b8f.jpg

Le chemin de la sagesse ou de la liberté est un chemin qui mène au centre de son propre être. [Mircea Eliade]

Combien de fois abandonnons-nous notre chemin …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 9:50

Combien de fois abandonnons-nous notre chemin, attirés par l’éclat trompeur du chemin d’à côté ? [Paulo Coelho]

331eeb5d.gif

18 octobre, 2010

Ah ! ne me dites pas…

Classé dans : La Vie (116),Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 8:23

normalarbresetlumia22re.jpg

Ah ! ne me dites pas que la vie est un rêve,
Une ombre qui s’enfuit et flotte sous mes pas ;
C’est le temps de la lutte, et si rien ne s’achève,
L’éternel avenir a son germe ici-bas.

La vie est un combat, la vie est une arène
Où le devoir grandit du triomphe obtenu ;
C’est le sentier qui monte, et pas à pas nous mène
Aux sommets d’où la vue embrasse l’inconnu.

(Mme de Pressensé)

38133f60.jpg

30 septembre, 2010

J’aurais voulu être professeur de vie…

Classé dans : La Vie (116),Textes à méditer (239) — coukie24 @ 18:50

jauraisvoulutreprofesseurdevie.gif
Il n’est pas facile de cerner, dans tous les tâtonnements et les errances d’une vie,
les démarches clés qui permettent d’accéder au meilleur de soi.
Il n’est pas aisé d’entretenir vivace la sève du respect envers sa propre personne.
Tout ceci est peut-être vrai, mais cela ne doit pas nous empêcher d’essayer.

J’aurais voulu être professeur de vie.
J’aurais appris aux enfants, aux adultes aussi tout ce qui n’est pas écrit dans les livres.
Je leur aurais appris les choses délicates et précieuses de la vie :
qu’un amour entretenu ne s’use pas, que la seule liberté qui vaille la peine d’être vécue est la liberté d’être, qu’il est important de prendre le temps pour regarder la fuite ou l’immobilité d’un nuage,
pour suivre le vol d’un oiseau,qu’il est possible de se laisse surprendre par l’infini vivance des choses de la vie.

J’aurais tenté de leur faire découvrir :
qu’il est vital d’apprendre à s’aimer,à se respecter, à se définir,
qu’il est encore plus important de ne pas se laisser enfermer par les jugements négatifs,
de résister aux rumeurs, de ne pas se laisser polluer par les messages toxiques
qui peuvent venir de ceux qui prétendent nous aimer ou mieux savoir pour nous.
J’aurais semé en eux le goût de la curiosité
pour ne pas se laisser entraîner par les idées toutes faites,
par les modes ou de rester immobilisé par les conditionnements qui s’imposent insidieusement.
J’aurais essayé de leur apprendre à remettre en cause leurs croyances
quand elles sont devenues des certitudes terroristes,
pour laisser plus de place à l’imprévisible de la vie ».
Professeur de vie, quel beau métier à inventer.

Source: Jacques Salomé – N’oublie pas l’éternité – Albin Michel 2005

4 septembre, 2010

Déguster sa vie c’est …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 21:55

                               Déguster sa vie c'est ... dans La Vie (116) deguster

Flower-fairy dans La Vie (116)

Consacrer passionnément la majeure partie
de son existence à façonner sa vie.

Aller au bout de ses limites pour les tester,
les suspecter et les repousser.

Utiliser son talent à bon escient,
sans devenir imbu de soi-même.

S’inspirer du passé pour composer le quotidien,
jusqu’à ce que l’avenir soit souvenir.

                         Se rendre compte que rien ne stagne,
                          que tout ce qui n’avance pas, recule.

Travailler sur soi-même à temps plein,
sans jamais trop se prendre au sérieux.

Oublier les heures de labeur
pour savourer un instant de bonheur.

Croire que le pire est passé
et le meilleur à venir.

Accepter qu’on ne peut être parfait et se rappeler
que les autres ne le sont pas non plus !

Savoir que l’argent n’est jamais un but,
parfois un moyen ou … une conséquence.

Déguster les petits amuse-gueule de la vie,
et cesser de faire du bonheur… tout un plat !

123456
 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux