DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Archives pour février 2020

12 février, 2020

L’orgueil …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 16:54

Orgueil

« L’orgueil est toujours plus près du suicide que du repentir. »

- Rivarol -

 Orgueil2

« Il n’y a pas de honte à perdre ou à échouer. La honte, la seule qui puisse nous faire honte est d’être inférieure à nous-mêmes. »  

- Alain Ayache -

 Orgueil3

« L’orgueilleux aimera mieux se perdre que de demander son chemin. »  

- Charles Churchill

11 février, 2020

Un mot gentil …

Classé dans : Les mots (85) — coukie24 @ 13:45

62828968

Quand un jour tôt ou tard, …

Classé dans : Famille (34) — coukie24 @ 13:44

d20b0d78

Quand un jour tôt ou tard, il faut qu’on disparaisse,
quand on a plus au moins vécu, souffert, aimé,
il ne reste de soi que les enfants qu’on laisse
et le champ de l’effort où l’on aura semé.
(Charles de Gaulle)

297436FLZUE

Avant notre venue …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 13:08

24398726_p

9 février, 2020

La dent du Bouddha …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 13:44

La dent du Bouddha ... dans Textes à méditer (239) semeunacte-du-pouvoir-des-croyances1-198x300

Les choses ont la valeur qu’on leur accorde :

Un brave homme d’une des castes d’intouchables les plus pauvres et les plus démunies de l’Inde avait réuni, au terme d’une rude vie de labeur, suffisamment de roupies pour réaliser son vœu le plus cher: se rendre en pèlerinage à Kushinagar là ou était mort le Bouddha Sakyamuni.

Au moment de son départ, sa très vieille mère qui était une bouddhiste fervente, le prenant par le bras, l’avait supplié de lui ramener une dent du Bouddha qu’elle pourrait alors vénérer tranquillement pendant le peu de vie qui lui restait.
« Oui, mère », avait t-il promis, « ce sera chose faite ! »

Le brave homme, accompagné d’un ami, chemina longuement jusqu’à Kushinagar où, très ému, il put prier et méditer là où s’était éteint l’Eveillé. Mais son émotion fut telle qu’il en oublia totalement sa promesse et la dent du Bouddha qui, de toute façon, aurait sans doute été fort difficile à se procurer si tant est qu’il en restât une.

Le voici donc sur le chemin du retour qui commençait à être bien entamé jusqu’au moment où son compagnon lui dit : 
« Mais tu as oublié la dent du Bouddha et nous ne sommes plus très loin de ton village !».

Désemparé, l’homme ne savait plus que faire. Il était trop tard pour rebrousser chemin et honorer sa promesse qu’il avait, quoi qu’il en soit, toujours considérée comme une chimère.

C’est alors que, sur le bord du chemin, il vit le corps d’un pauvre chien réduit à l’état de squelette. « Bon sang ! Voilà la solution ! » Et il préleva une canine sur la mâchoire de l’animal et l’enveloppa soigneusement dans un linge propre.

De retour au village, sa mère se précipita vers lui : « Oh mon fils ! As-tu la dent du Bouddha ?

« Oui mère, la voici ! » et la brave dame prenant délicatement la précieuse relique l’installa chez elle sur un petit coussin éclairé d’une bougie, pour la vénérer à loisir.

Elle ne put s’empêcher d’en parler à sa voisine et bientôt, tout le village fût au courant. Les visiteurs furent très vite de plus en plus nombreux à venir voir la précieuse dent.

Il fallut bientôt faire la queue devant le domicile du brave homme et de sa mère qui demandèrent alors une contribution d’une roupie pour assurer l’accueil des curieux. Les lieux devinrent trop exigus et pour y remédier et éviter les bousculades, on construisit spécialement une chapelle autour de la relique. Les dons, offrandes et contributions se multiplièrent.

La foule était sans cesse plus nombreuse.
Des invalides et des malades en tous genres se pressaient parmi les dévots.
Des miracles eurent lieu, dûment constatés et vérifiés comme par exemple des aveugles qui recouvraient la vue et des paralytiques leur mobilité.
Un vaste temple et un monastère furent alors édifiés autour de la chapelle.

Les pèlerins affluèrent, chaque jour, de toute l’Inde et du monde entier.
Le brave homme et sa mère devinrent célèbres, riches et honorés.

Source inconnue

Que penser de cette histoire :

-  la croyance transfigure !

 La leçon des faits n’instruit pas l’homme prisonnier d’une croyance ou d’une formule. »

 Gustave Le Bon

6 février, 2020

Le secret pour être heureux

Classé dans : Le Bonheur (153),Psychologie (72) — coukie24 @ 14:11

Le secret pour être heureux

Si, au lieu de rechercher les méthodes pour améliorer votre niveau de vie, vous recherchiez des méthodes pour améliorer votre niveau de bonheur ?

N’allez pas penser que l’argent est un fléau et qu’on lui doit tous les maux du monde. Bien sûr que non. Vous le savez,  je l’ai déjà exprimé, pour moi l’argent est un outil.

clébonheur

Et comme tous les outils, cela dépend comment on s’en sert. Un couteau peut servir à blesser une personne mais également à partager une pomme avec un ami. L’argent va, en réalité, faire ressortir ce que vous étiez déjà. Si vous étiez généreux, vous le serez davantage, si vous étiez arrogant vous le serez encore plus…

Quel est le secret, alors ? Ne cherchez pas à l’extérieur ce qui se trouve à l’intérieur de vous.

Le bonheur est un état intérieur

Arrêtez de vous comparer aux autres et mettez en application les 5 stratégies que j’utilise ;

1- Aimez-vous

2- Ne renoncez pas à votre pouvoir de choix.

3- Appréciez le voyage.

4- Croyez en vous

5- Lâchez prise

Nous savons que l’argent n’ apporte pas le bonheur puisqu’il n’est pas fait pour cela. Toutefois dans la société actuelle il est indispensable d’en avoir. Car si l’argent ne fait pas le bonheur, le manque d’argent est souvent une source de mal-être. Il est  certain qu’il est difficile d’être totalement heureux si on a du mal à se nourrir, se loger et s’habiller.

Avoir une réserve d’argent vous permet de vous sentir en sécurité.

Sources : http://www.toujours-positif.com/confiance-en-soi-2/comment-etre-heureux-meme-sans-argent

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux