DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 7 juillet 2012

7 juillet, 2012

Le jour où je me suis aimé pour de vrai …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 22:30

 Le jour où je me suis aimé pour de vrai ... dans Textes à méditer (239) dyn003_original_600_689_pjpeg_2620374_632f000edaf5e9557ffc9a4e5758a2db

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris qu’en toutes circonstances,
j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Estime de soi.

 Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
n’étaient rien d’autre qu’un signal
lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Authenticité.

 Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J’ai cessé de vouloir une vie différente
et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive
contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… la Maturité.

 Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à percevoir l’abus
dans le fait de forcer une situation ou une personne,
dans le seul but d’obtenir ce que je veux,
sachant très bien que ni la personne ni moi-même
ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment…
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… le Respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire,
personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… l’Amour propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre
et j’ai arrêté de faire de grands plans,
j’ai abandonné les méga-projets du futur.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime
quand cela me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… la Simplicité.

 Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison,
et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert … l’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.
Et cela s’appelle… la Plénitude.

 Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur,
elle devient une alliée très précieuse !
Tout ceci, c’est… le Savoir vivre.

(Kim et Alison Mc Millen publié en 2001)

                 

L’histoire de l’oeuf de Christophe Colomb

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 20:44

Nous sommes en avril 1493.

Christophe Colomb dîne avec des gentilhommes espagnols après sa découverte du nouveau monde, lorsque l’un d’entre eux déclare : – « Même si votre seigneurie n’avait pas découvert le Nouveau Monde, il y aurait eu, ici, en Espagne, qui est un pays riche de grands hommes compétents dans la cosmographie et la littérature, une personne qui aurait eu une idée similaire avec le même résultat. » Christophe Colomb, blessé dans son orgueuil, ne répond pas immédiatement. Il demande qu’on lui apporte un oeuf.

Il le pose sur la table et dit : – « Seigneurs, je parie que vous êtes incapable de faire tenir cet oeuf debout, comme je le ferai sans aucun type d’aide. »

Tout le monde bien sûr essaye de faire tenir l’oeuf sur son gros bout… en vain. – « C’est impossible », disent-ils. – « Impossible? »

Christophe Colomb reprend alors l’oeuf, le frappe lègèrement à la base, et le fait tenir grâce à la légère dépression obtenue.

- « Bien sûr, tout le monde aurait pu faire la même chose en frappant l’oeuf à sa base » disent les convives.

- « Tout le monde aurait pu le faire, mais personne ne l’a fait. Il en a été de même avec ma découverte du Nouveau Monde : Tout le monde aurait pu le faire, mais personne n’y a pensé. »

Cette anecdote illustre le fait que même si nous sommes capables de grandes choses, peu d’entre nous pensent à utiliser nos talents pour RÉALISER de grandes choses.

« C’est simple, il suffisait d’y penser ».

Et vous, qu’allez-vous réaliser de grand ? 

 Anonyme

L'histoire de l'oeuf de Christophe Colomb  dans Textes à méditer (239) oeuf_de_colomb

« Les apparences suffisent largement à faire un monde. »Jean Anouilh

Classé dans : Citations, proverbes...,Le Bonheur (153) — coukie24 @ 12:23

 

« Les apparences suffisent largement à faire un monde. »Jean Anouilh dans Citations, proverbes... c33d70b9

Le bonheur, c’est d’être heureux, ce n’est pas de faire croire aux autres qu’on l’est.

Jules Renard

dc5f096a dans Le Bonheur (153)

« Le bonheur ne s’acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences,chacun d’entre nous le construit à chaque instant de sa vie avec son coeur. »

 Proverbe africain

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux