DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Archives pour janvier 2012

19 janvier, 2012

La modestie …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 14:24

La modestie ... dans Citations, proverbes... 3047158093_1_5_HmHHuu6P

« La modestie. Elle a le mérite de n’être qu’un constat qui fait échec aux prétentions et aux prétentieux. »

de Robert Blondin

17 janvier, 2012

Insuffisance veineuse : le point sur la contention …

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 12:34

 

Insuffisance veineuse : le point sur la contention

Jambes lourdes, varices, crampes nocturnes, impatiences et oedèmes témoignent d’un mauvais retour veineux. Arrivé dans les pieds, le sang peine à remonter jusqu’au coeur. Les maladies veineuses ou insuffisances veineuses font notamment appel à la contention. Bas, collants, chaussettes, que faut-il savoir sur la contention, traitement de base de l’insuffisance veineuse ?

Maladies veineuses : un tiers de la population

Plus de 20 millions de Français sont concernés par l’insuffisance veineuse. En dehors du traitement chirurgical, lequel est réservé aux cas les plus sévères de maladies veineuses, la prise en charge des maladies veineuses repose sur deux traitements, l’un est médicamenteux, avec les veinotoniques, l’autre repose sur la contention.

À savoir que la contention est également très utile en prévention.

La contention, c’est quoi ?

 Cette technique repose sur les bas de contention (mais aussi chaussettes, collants et bandes) qui, portés du matin au soir, exercent une pression sur les jambes et les chevilles. Cette pression est dégressive de la cheville vers la cuisse. Elle tend à resserrer les veines et favorise ainsi le retour veineux. Douleurs, lourdeurs, oedèmes s’estompent.

Attention à ne pas les confondre avec les « bas de maintien », lesquels n’agissent que sur les veines superficielles.

4 catégories de bas de contention

 En fonction de la pression qu’ils exercent, il existe 4 catégories de bas de contention s’adressant alors aux différentes maladies veineuses.

  • Classe 1 : en cas de jambes lourdes, de varices débutantes et en prévention de la thrombose veineuse en avion.
  • Classe 2 : en cas de maladies veineuses chroniques modérées (phlébectomie, varices de la grossesse, etc.).
  • Classe 3 : en cas de maladies veineuses chroniques sévères (thrombose veineuse profonde, lymphoedème, etc.).
  • Classe 4 : réservée aux maladies veineuses évoluées (ulcère de jambe, lymphoedème sévère, syndrome post-thrombotique sévère, etc.).

Mais attention, il faut également les porter. En effet, les malades disent souvent que les bas de contention sont difficiles à supporter, à enfiler, etc. Bien sûr, il faut savoir persévérer pour s’habituer, mais il est également conseillé de prendre son temps lors de l’achat et de les essayer.

Sources : Egora.fr, 11 août 2006.

Sinusite : quels symptômes et quels traitements ? …

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 12:24

Sinusite : quels symptômes et quels traitements ?

La sinusite désigne une inflammation des sinus, ces derniers étant les cavités osseuses situées autour du nez. Quels sont les symptômes de la sinusite et comment la soigner ?

Quels sont les symptômes de la sinusite ?

 Rhume, allergie, polype, abcès dentaire, utilisation excessive de spray décongestionnant, changement d’altitude, corps étranger, inhalation d’eau contaminée, etc., sont autant de situations susceptibles de boucher les sinus, offrant un endroit idéal aux bactéries et autres virus pour se développer, provoquant alors une inflammation des sinus, soit une sinusite.

Cette inflammation se manifeste par une congestion nasale (nez bouché), un écoulement nasal, une douleur derrière les yeux, des maux de tête, une difficulté à respirer, voire également de la fièvre.

Ces symptômes de la sinusite sont peu spécifiques, ressemblent à ceux du rhume et de l’allergie, d’où parfois la nécessité d’examiner de près les sinus (radio, prélèvement de liquide nasal, nasofibroscopie) pour confirmer le diagnostic de sinusite.

La sinusite aiguë, ponctuelle, est généralement bénigne. Mais parfois, elle tend à récidiver, voire à devenir chronique, nécessitant alors un traitement de longue durée en raison des complications graves qui peuvent en découler. En effet, l’infection peut se propager aux os du crâne, à l’œil, aux méninges…  

Quels traitements pour soigner une sinusite ?

Le traitement de la sinusite consiste à soulager la douleur et à décongestionner les sinus afin d’enrayer l’inflammation.

L’hydrothérapie dite contrastée, qui consiste à appliquer sur les narines successivement du chaud et du froid à l’aide de compresses humides chaudes, soulage la congestion et la douleur.

Des antibiotiques sont utiles en cas d’origine infectieuse bactérienne. En cas de sinusite chronique ou sévère, des corticoïdes administrés sous forme de spray nasal sont intéressants pour réduire l’inflammation.

La naturopathie (solution nasale à base de plantes) est également recommandée. À savoir également que la sinusite figure sur la liste des infections courantes établie par l’Organisation mondiale pour la santé (OMS), susceptibles d’être soulagées par l’acupuncture.

Enfin, en cas de déviation de la cloison nasale, la chirurgie est indiquée.

Du côté des compléments alimentaires, on peut recommander le zinc qui, en prévenant les rhumes, diminue les risques de sinusite, ainsi que les vitamines antioxydantes A, C et E qui stimulent le système immunitaire.

Quelles consignes pour prévenir les sinusites ?

  • Prévenir les rhumes : hygiène (lavage des mains, mouchoirs jetables…), protection contre le froid, arrêt du tabac…
  • Identifier et traiter les allergies respiratoires et alimentaires (éviction des allergènes).
  • Éviter les agressions nasales : mouchage en douceur d’une narine puis de l’autre.
  • Veillez à une bonne humidification des pièces, en plaçant si nécessaire un humidificateur dans la chambre.
  • Adopter une alimentation saine et riche en fruits et légumes (sources d’antioxydants).
  • Boire beaucoup d’eau, et éviter l’alcool
Sources : Centre Duke, Encyclopédie pratique de la nouvelle médecine, Editions Robert Laffont

La patience …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 9:04

La patience ... dans Citations, proverbes... kokj

« La patience joue contre les offenses exactement le même rôle

 que les vêtements contre le froid. »

 Léonard de Vinci

16 janvier, 2012

La sagesse commence …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 23:13

La sagesse commence ... dans Citations, proverbes... 1226018370ie7jej6

« La sagesse commence dans l’émerveillement. »

 Socrate 

La plus belle des fleurs …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 23:01

La plus belle des fleurs ... dans Textes à méditer (239) rose-fanee-1

Le banc dans le parc était vide quand je me suis assise pour lire sous les longues branches broussailleuses d’un vieux saule pleureur.
Désillusionnée par la vie, j’étais justifiée de froncer les sourcils, car le monde était résolu à avoir ma peau.

Comme si ce n’était pas assez pour gâcher ma journée, un jeune garçon hors d’haleine s’est dirigé vers moi, épuisé d’avoir joué.
Il s’est planté devant moi, la tête légèrement penchée et a dit, tout excité :
 » Regardez ce que j’ai trouvé! »

Dans sa main, il tenait une fleur qui faisait vraiment pitié, ses pétales étaient flétris, la pluie et la lumière lui ayant manqués.
Voulant qu’il prenne sa fleur morte et qu’il retourne jouer, je lui ai fait un mince sourire et je me suis détournée.

Au lieu de s’en aller, il s’est assis à mes côtés, a porté la fleur à son nez et a déclaré avec une surprise non dissimulée :
 » Elle sent bon et elle est belle aussi, c’est pourquoi, je l’ai cueillie ; c’est pour vous, voici. »
La mauvaise herbe était à l’agonie ou déjà morte.

Ni orangée, ni jaune, ni rouge, ses couleurs étaient fanées.
Si je voulais qu’il parte, je devais l’accepter.
La main fendue vers la fleur, j’ai dit :  » Merci, justement ce dont j’ai besoin « .
Au lieu de déposer la fleur dans ma main, il l’a tenue en l’air sans raison ou dessein.

C’est alors que j’ai remarqué pour la première fois que le garçon à la fleur ne pouvait pas la voir : il était aveugle.

J’ai entendu ma voix frémissante et des larmes ont coulé de mes yeux, en le remerciant d’avoir choisi ce qu’il y avait de mieux. Il a répondu  » De rien « , il souriait et est retourné à ses jeux
sans savoir qu’il avait transformé ma peine en jour radieux.

Je me suis demandée comment il avait pu apercevoir une femme sous un vieux saule, en plein apitoiement.
Comment avait-il senti ma détresse complaisante ?

Sans doute était-il béni de voir la vérité avec les yeux du coeur.
Par les yeux d’un enfant aveugle, j’ai enfin pu voir que c’était moi, et non le monde, qui broyait du noir. Parce que j’avais si souvent moi-même ignoré la beauté, j’ai juré de voir la beauté dans la vie et d’apprécier chaque seconde qui me serait donnée.
J’ai porté la fleur fanée à mon nez et j’ai senti le parfum d’une magnifique rose.
J’ai souri en voyant ce jeune garçon, une fleur flétrie dans la main, s’apprêter à changer la vie d’une vieille femme aigrie.

Cheryl L. Costello-Forshey

14 janvier, 2012

Coeur insouciant …

Classé dans : Citations, proverbes...,Les Chats (55) — coukie24 @ 16:10

Coeur insouciant ... dans Citations, proverbes... 3052493569_1_3_KGdmQVvP

« Coeur insouciant vit longtemps. »

 William Shakespeare 

Mon Rêve !

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171),Rêveries (62) — coukie24 @ 14:58

Mon Rêve ! dans Poésies, Fables, contes, ... (171) 12819532661fa1d6

Mon Rêve

Lorsque la nuit descend
et que la lune se lève,
dans mon coeur d’enfant
je fais le plus beau des rêves.

Je vous donne un nouveau pays
où le ciel serait bleu.
Plus douce serait la nuit,
le soir, auprès du feu.

Je vous ai fait un bouquet d’étoiles
qui embellira votre toit
pour que dans la nuit sans voile
vous chantiez près d’un feu de joie.

Je vous ai donné un morceau de lune
pour éclairer votre horizon,
j’ai demandé au vent de la dune
de vous porter mes chansons.

Il y a une rivière
dont l’eau pure et claire
coule lentement vers la mer
comme une douce prière.

Je vous ai fait une montagne
pour que vous puissiez contempler
là-bas dans la campagne
les merveilleux champs de blé.

Je voulais vous donner un pays
je ne l’ai point trouvé;
je me suis réveillé dans mon lit,
sans doute, j’avais rêvé.

Ce pays c’est le mien
c’est aussi le vôtre.
Il nous appartient,
ce sera toujours le nôtre.

Dans la douceur de la brise
je marcherai sur la grève
sous les étoiles qui me grisent
pour ne pas briser mon rêve.

Signé : Alban Martel, Sept-Îles

La drogue !

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 14:40

heavensstairwaytop_2.jpg (49082 octets)

La drogue ! dans Textes à méditer (239) rp05_titre

Mon nom vous fait frémir n’est-ce pas ?

Je suis l’amie fidèle de l’alcool et tout comme lui, je vous déteste au plus haut point, surtout les jeunes.

Je vous hais d’être beaux, intelligents et en santé, heureusement plusieurs d’entre vous sont déjà mes ESCLAVES et sont beaucoup moins reluisants maintenant.

Pour ceux qui ne le savent pas, mon travail à moi c’ est l’abrutissement du cerveau ; c’est ma spécialité.

J’aime les débiles, les névrosés, les drogués, les amorphes… enfin je n’aime pas la beauté. Je trouve les arbres laids et j’ai une saine horreur des fleurs. La nature que votre Dieu a créée, je la trouve affreuse; c’est pourquoi j’expédie les gens qui me consomment dans des pays d’épouvante et de désolation d’où, très souvent, on ne revient  jamais.

J’aime les gros trafiquants… les gens sans morale, la saleté, le désespoir et la mort. Je suis mondialement connue, je traverse les continents à la vitesse de l’éclair et aucune frontière ne me résiste. Je suis partout à la fois… je me fous des lois et des principes… et je laisse sur mon passagela destruction
et la folie !

Merci de me vendre, de me consommer et de me cacher, votre aide m’est infiniment précieuse pour anéantir ce qui reste d’amour sur terre.

Si vous aimez les films d’horreur, si vous voulez connaître l’angoisse et la peur et si vous êtes, comme moi, l’ennemi juré du bonheur, alors, consommez-moi sans réserve.

Vous n’aurez aucune difficulté à me trouver… je suis partout où mes services sont requis : Vous pouvez même devenir un de mes vendeurs.

Je suis toujours à la recherche de sang nouveau, tel un vampire.

Je n’ai qu’un seul ami au monde, c’est l’alcool ; il m’aime et me respecte. Il sait très bien que je suis encore plus dangereux que lui ; ensemble nous faisons une belle paire de salauds, nous vivons le parfait bonheur… le nombre de nos victimes augmente sans cesse… que pouvons-nous demander de plus?

Jeunes et moins jeunes, voulez-vous me confier vos cerveaux ? Je vous promets de les détraquer à tout jamais et je vous promets aussi, par la même occasion, de faire de vous des  loques humaines, dans les meilleurs délais. Avec un peu de chance, vous pourriez peut-être vous suicider ou terminer votre vie à l’asile ou en prison !

Je vous laisse réfléchir . . ., il faut que je vous quitte. Je suis débordée de travail ; des millions de gens naïfs m’attendent avec impatience.

P.S. Excusez-moi, mais je n’aurai pas de temps à perdre pour assister à votre déchéance ou vos funérailles.

Signé : Sans remords aucun.

Auteur : Inconnu

La vie sourit aux battants …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 14:33

La vie sourit aux battants ... dans Textes à méditer (239) kit16_ban

Ceux qui gagnent prennent des risques. Comme tout le monde, ils craignent de se tromper, mais ils refusent de se laisser écraser par cette peur. Ceux qui gagnent n’abandonnent pas. Quand la vie est dure, ils s’accrochent en attendant que la roue tourne.
kit16_puce.jpg (2134 octets)
Ceux qui gagnent savent que plus d’un chemin leur est ouvert et ils ne redoutent pas de les emprunter. Ceux qui gagnent savent qu’ils ne sont pas infaillibles. Ils acceptent leurs faiblesses tout en tirant parti de leurs forces. Ceux qui gagnent tombent parfois, mais ils se relèvent aussitôt. Ils n’acceptent pas qu’une simple chute leur interdise de s’élever.
kit16_puce.jpg (2134 octets)
S’ils échouent parfois, ils n’invoquent pas le destin, ni la chance, d’ailleurs, s’ils réussissent. Ceux qui gagnent acceptent de prendre en main leur vie. Ceux qui gagnent ont des pensées positives et voient du bien en toutes choses. Du banal, ils savent toujours faire quelque chose d’extraordinaire.
kit16_puce.jpg (2134 octets)
Ceux qui gagnent croient dans le chemin qu’ils se sont choisi même s’il est ardu, même si les autres ne discernent pas bien ce chemin. Ceux qui gagnent sont patients. Ils savent qu’un travail n’a guère que la valeur de l’effort qu’il a coûté. Tu es de cette race-là, de ceux qui, comme toi, font de ce monde un monde meilleur à vivre.

Auteur : Inconnu

 

kit16_bar1.jpg (2876 octets)

Le dernier rendez-vous …

Classé dans : Amour (119),Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 14:18

Le dernier rendez-vous ... dans Amour (119) yourtouchtitre1yourtouchtitre2 dans Poésies, Fables, contes, ... (171)
yourtouchbaryourtouchbar

yourtouchcouple

yourtouchstarani

Le Dernier rendez-vous
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs,
Au mois de mai, dans le jardin qui s’ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
Nous nous croirons encore de jeunes amoureux,
Et je te sourirai tout en branlant la tête,
Et nous ferons un couple adorable de vieux.

whitewonderstar
Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec de petits yeux attendris et brillants,
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs. 

whitewonderstar
Sur le banc familier, tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d’autrefois nous reviendrons causer;
Nous aurons une joie attendrie et très douce,
La phrase finissant souvent par un baiser. 

whitewonderstar
Combien de fois jadis j’ai pu dire : »Je t’aime! »
Alors, avec grand soin, nous le recompterons.
Nous nous souviendrons de mille choses, même
De petits rien exquis dont nous radoterons.
Un rayon descendra, d’une caresse douce,
Parmi nos cheveux blancs, tout rose, se poser,
Quand, sur notre vieux banc tout verdâtre de mousse,
Sur le banc d’autrefois nous reviendrons causer.
whitewonderstar
Et, comme chaque jour je t’aime davantage,
Aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain
Qu’importeront alors les rides du visage,
Si le mêmes rosiers parfument le chemin?
Songe à tous les printemps qui dans nos coeurs s’entassent.
whitewonderstar
Mes souvenirs à moi seront aussi les tiens,
Ces communs souvenirs toujours plus nous enlacent
Et sans cesse entre nous tissent d’autres liens;
C’est vrai, nous serons vieux, très vieux, faiblis par l’âge,
Mais plus fort chaque jour je serrerai ta main,
Car, vois-tu, chaque jour je t’aime davantage
Aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain!
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs.
whitewonderstar
Au mois de mai, dans le jardin qui s’ensoleille,
Nous irons réchauffer nos vieux membres tremblants.
Comme le renouveau mettra nos coeurs en fête,
Nous nous croirons encore aux jours heureux d’antan,
Et je te sourirai tout en branlant de la tête,
Et tu me parleras d’amour en chevrotant.
whitewonderstar
Nous nous regarderons, assis sous notre treille,
Avec des yeux remplis des pleurs de nos vingt ans …
Lorsque tu seras vieux et que je serai vieille,
Lorsque mes cheveux blonds seront des cheveux blancs!

Auteur : Rosemonde Gérard

4b562bfa1 

13 janvier, 2012

Les 7 secrets de ceux qui savent se faire aimer …

Classé dans : Psychologie (72) — coukie24 @ 18:11

Les 7 secrets de ceux qui savent se faire aimer

Les 7 secrets de ceux qui savent se faire aimer

Savoir se faire aimer et apprécier est un des paramètres essentiels du bonheur.

En effet, sans amitié, sans amour ou tendresse, la vie ne vaudrait plus la peine d’être vécue. Vous connaissez certainement l’une de ces personnes que tout le monde aime. Et si, au lieu de penser qu’il s’agit d’un hasard ou d’une caractéristique génétique, si vous agissiez pour évoluer vers ce fonctionnement ? Voici quelques pistes pour vous aider… à vous faire aimer

  • 7 pistes pour vous faire aimer

1° – Sachez consacrer du temps aux autres. Si vous êtes toujours pressé, si vous n’avez jamais de temps pour échanger, vous ne pourrez même pas entrer en relation. Vous resterez transparent ou inexistant, tout simplement ! Le temps consacré aux autres est un investissement amical !

2 ° – Faites des compliments. Attention, il ne s’agit en aucun cas de flatteries ! Simplement, quand vous pensez quelque chose de positif de quelqu’un, dîtes-le lui. C’est simple ? Pas si sûr, nous avons tous tendance à garder ça pour nous. Alors que ça fait tellement de bien.

3° – Soyez positif avec vous-même : à partir du moment où vous pensez avoir une certaine valeur, où vous vous appréciez vous-même, vous transmettez cette idée à votre entourage. L’exact contraire de « je suis nul, restez à distance » !

4° – Cultivez le sens de l’humour : cela n’est pas forcément spontané. L’essentiel n’est pas d’avoir le mot qui fait mouche, mais d’être capable de se moquer de soi et de relativiser. Quand on sait rire de soi, on est tout de suite plus humain !

5° – Apprenez à demander : il est souvent plus facile de donner que de demander. Pourtant, en allant chercher de l’aide, vous permettez à l’autre d’être généreux. Et ça, c’est un beau cadeau : grâce à vous, il se fait une meilleure opinion de lui ! Rien de plus positif !

6 ° – Prenez plaisir à écouter : s’intéresser à celui qui est là. L’écouter vraiment avec gentillesse, empathie, intérêt. Cela paraît une évidence, mais peu de personnes en sont véritablement capables. Et celles qui le font sont toujours très aimées.

7° – Ne jugez jamais : juger, c’est très facile, mais très réducteur. Cela met une étiquette qui emprisonne. Et comme vous ne connaissez qu’une petite partie de l’autre, vous avez toujours tort ! Lui laisser la liberté d’être aussi tout autre que vous pouvez imaginer, c’est extrêmement précieux parce que plutôt rare !

Et continuez sur la lancée en y ajoutant votre grain de sel. En effet, chacun peut découvrir sa manière personnelle de se faire aimer : partagez vos passions, proposez des projets, soyez confiant et positif envers les autres, osez montrer vos limites et vos faiblesses, faites passer vos relations affectives en priorité, souriez, regardez la vie avec gourmandise, faites des cadeaux personnels, cultivez votre propre bonheur pour qu’il rayonne autour de vous… Finalement, il y a mille manières de se faire aimer !

Article publié par Dr Catherine Solano – médecin sexologue le 25/02/2004 – 01:00
Et mis à jour le 20/12/2011 – 16:04

 

12 janvier, 2012

Le cercle de la vie …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 10:18

Le cercle de la vie ... dans Textes à méditer (239) amrindiennes

Le cercle de la vie

« Remarquez que toute chose faite par un indien est dans un cercle.
Nos tipis sont ronds comme des nids d’oiseaux et toujours disposés en cercle.
Il en est ainsi parce que le pouvoir de l’Univers agit selon des cercles et que toute chose tend à être ronde.
Dans l’ancien temps, lorsque nous étions un peuple fort et heureux, tout notre pouvoir venait du cercle sacré de la nation, et tant qu’il ne fut pas brisé.

Tout ce que fait le pouvoir de l’Univers se fait dans un cercle.
Le ciel est rond et j’ai entendu dire que la terre est ronde comme une balle et que toutes les étoiles le sont aussi.

Les oiseaux font leur nid en cercle parce qu’ils ont la même religion que nous.
Le soleil s’élève et redescend dans un cercle, la lune fait de même, et tous deux sont rond.

Même les saisons forment un grand cercle dans leurs changements et reviennent toujours là où elles étaient.

La vie de l’homme est dans un cercle de l’enfance jusqu’à l’enfance, et ainsi en est-il pour chaque chose où l’énergie se meut. »

Black Elk, indien Oglala

9 janvier, 2012

Pourquoi veux-tu de moi ? …

Classé dans : Arche de Noé — coukie24 @ 15:26

Pourquoi veux-tu de moi ?

Pourquoi veux-tu de moi ? ... dans Arche de Noé carre_tranparent_01

080421090617171741977048 dans Arche de Noé

Que je sois un chien ou que je sois un chat,

pourquoi veux-tu de moi ?

Tu sais,

je ne suis pas un jouet,

je ne suis pas un objet.

Moi aussi, j’ai des sentiments, des besoins,

des désirs, des opinions, des exigences.

Avant de m’adopter, demande-toi

pourquoi tu veux vraiment de moi.

Comme toi,

si j’ai froid, ai-je un abri ?

si j’ai faim, ai-je à manger ?

si j’ai soif, ai-je à boire?

si je suis malade, ai-je des soins?

Et en plus,

si je suis mal élevé,

sais-tu m’éduquer sans brutalité ?

Si ma chaîne est trop courte, vas-tu l’allonger ?

ou te demander si elle est nécessaire ?

Si je suis seul longtemps et souvent, à quoi je sers ?

Avant de m’adopter

demande-toi pourquoi tu veux vraiment de moi.

Je ne suis pas tout à fait à ton image.

Je ne suis pas plus bête que toi.

Tu ne m’es pas supérieur, nous sommes différents,

tellement que souvent avec toi,

le dialogue n’est pas facile.

Ce qui compte, ce n’est pas ce que tu promets

mais c’est ton coeur

et c’est ta main.

C’est notre dialogue muet.

Je fais partie du tout auquel tu appartiens.

Alors, dis-moi,

Pourquoi veux-tu de moi ?

(Auteur anonyme)

2037093849_4-235x300

Etre un enfant, c’est croire à …

Classé dans : regards d enfants (53) — coukie24 @ 15:03

Etre un enfant, c'est croire à ... dans regards d enfants (53) 45861389

Etre un enfant, c’est croire à l’amour, à la beauté, à la confiance.

C’est être si petit que les lutins se penchent pour chuchoter à votre oreille.

C’est métamorphoser les citrouilles en carosses,

Les souris en chevaux,

La bassesse en grandeur,

Rien en tout.

Dans le coeur de chaque enfant, il y a une marraine fée.

dfream-300x292 dans regards d enfants (53)

8 janvier, 2012

Libération et prospérité …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 21:19

Libération et prospérité

Libération et prospérité ... dans Textes à méditer (239) 12403471516iSHDz

Avez-vous l’habitude de conserver des objets inutiles,en pensant qu’un jour, qui sait quand, vous pourriez en avoir besoin ?

Avez-vous l’habitude d’accumuler de l’argent et de ne pas le dépenser parce que vous pensez que vous pourriez en manquer dans l’avenir ?

Avez-vous l’habitude de mettre en réserve des vêtements, des chaussures, des meubles, des ustensiles et autres fournitures domestiques que vous n’avez pas utilisés depuis quelque temps déjà?

Et en vous ?… Avez-vous l’habitude de garder des reproches, du ressentiment, de la tristesse, des peurs et plus encore ?

Ne le faites pas ! Vous allez à l’encontre de votre prospérité !

Il est nécessaire de faire de la place, de laisser un espace vide pour permettre à de nouvelles choses d’arriver dans votre vie.

Il est nécessaire de vous débarrasser de toutes les choses inutiles qui sont en vous et dans votre vie afin que vienne la prospérité.

La force de ce vide est une force qui va absorber et attirer tout ce que vous souhaitez. Tant que vous retenez matériellement ou émotionnellement des sentiments anciens et inutiles, vous n’aurez pas de place pour de nouvelles opportunités.
Les biens doivent circuler…

Nettoyez vos tiroirs, les armoires, les ateliers, le garage….
Donnez ce que vous n’utilisez plus…

L’attitude qui consiste à garder un amas de trucs inutiles enchaîne votre vie en bas.
Ce ne sont pas les objets que vous gardez qui font stagner votre vie… mais plutôt l’attitude de garder…
Quand nous gardons en réserve, nous envisageons la possibilité du manque, de la pénurie…
Nous croyons que cela pourrait manquer demain et que nous ne serons pas capables de satisfaire ces besoins.
Avec cette idée, vous envoyez à votre cerveau et à votre vie deux messages :
Que vous ne faites pas confiance à l’avenir et que vous pensez que ce qui est nouveau et ce qui est meilleur ne sont pas pour vous.
Pour cette raison, vous vous réconfortez en conservant de vieux trucs inutiles.
Débarrassez-vous de ce qui a perdu ses couleurs et son éclat …
Laissez entrer chez vous et en vous-mêmes ce qui est nouveau…
C’est pourquoi, après avoir lu ceci…
Ne le gardez pas… Faites-le circuler

Puissent la prospérité et la paix venir à vous rapidement

Tiré du livre The Principle of Emptiness de JOSEPH NEWTON

Le charpentier …

Classé dans : Textes à méditer (239) — coukie24 @ 20:55

Le charpentier

Le charpentier ... dans Textes à méditer (239) Cabane-a-bois

Il était une fois un charpentier qui décida de prendre sa retraite.

Son patron lui dit : « rends moi un dernier service, bâtis-moi une dernière maison en bois ».

Il dit oui, mais croyant déjà pouvoir se reposer, il n’y mît pas son coeur.

Il employa des matériaux de second ordre et souvent, faisait son travail à moitié, en bâclant, en bouchant ici et là, à tort et à travers.

Quand il eut finit de la bâtir, le patron réunit les autres ouvriers l’appela et lui remis la clé en lui disant :

« Cette maison que tu as bâti c’est ton cadeau de retraite ! C’est mon cadeau que je t’offre pour tes bons et loyaux services ».

Le charpentier était très gêné, très mal à l’aise.

Il se dit : 
si j’avais su que c’était pour moi je l’aurais bâti différemment !

C’est ça la vie, nous bâtissons nos vies, un jour à la fois utilisant souvent les moins bonnes choses, puis soudain nous réalisons que nous devons vivre avec ce que nous avons bâti. 

On se dit : ah ! j’aurais dû faire autrement. 
Mais on ne peut pas revenir en arrière. 

Vous êtes le charpentier, chaque jour vous plantez un clou, une planche ou vous érigez un mur. 
Construisez vous-même votre projet. 

Vos attitudes et le choix que vous faites aujourd’hui bâtissent la maison dans laquelle vous vivrez demain.

Auteur inconnu

4 janvier, 2012

La Vie est belle …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 20:02

 

La Vie est belle ... dans La Vie (116) 3054584607_1_3_0cuQf6vS

3 janvier, 2012

A mesure qu’on est plus éclairé …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 22:42

A mesure qu'on est plus éclairé ... dans Citations, proverbes... 129204508

« A mesure qu’on est plus éclairé, on a moins de lumière. »

 Charles Joseph de Ligne

Je me sens toujours heureux, vous savez pourquoi . . . ?

Classé dans : Le Bonheur (153) — coukie24 @ 22:08

Je me sens toujours heureux, vous savez pourquoi . . . ? dans Le Bonheur (153) img_1294232442

Shakespeare a dit :
« Je me sens toujours heureux, vous savez pourquoi . . . ?

Parce que je n’attends rien de personne . . .
Les attentes font toujours mal.
La vie est courte . . . Aimez votre vie . . .
Soyez heureux . . . Gardez le sourire . . .
Et souvenez-vous :
- Avant de parler, Écoutez . . .
- Avant d’écrire, Réfléchissez . . .
- Avant de prier, Pardonnez . . .
- Avant de blesser, considérez l’autre . . .
- Avant de détester, Aimez . . .

et Avant de mourir . . .Vivez . . . !!

Les blessures de la Vie …

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 21:49

 

Les blessures de la Vie ... dans La Vie (116) R06-Duo

L℮s blessur℮s qu’on r℮çoit sont un p℮u comm℮ l℮s feuill℮s mortes qui r℮stent accroché℮s tout l’hiv℮r à la branche. 

 Il faudra bi℮n qu’ell℮s tomb℮nt pour laisser la plac℮ aux bourgeons.

Ce n’℮st pas dir℮ qu’en s℮ détachant ces bl℮ssures seront oublié℮s, mais la vi℮ n℮ s’arrêt℮ pas à une saison.

 Pour cicatris℮r, il ℮st important d℮ s’ouvrir comm℮ les feuilles d’un arbr℮.

C’est l℮ cycle de la vi℮.

 Un arbr℮ qui n’accu℮ille pas un℮ nouvell℮ floraison se déssèch℮ et finit par mourir.

 Pour l℮s homm℮s, et surtout les ℮nfants que la vi℮ a meurtris, c’℮st exactement par℮il.

 Laiss℮r tourbillonn℮r le passé, c’℮st perm℮ttre à l’av℮nir de fl℮urir.

 (Tim Guénard)

2 janvier, 2012

Tous mes voeux pour 2012 !

Classé dans : Noël et 1er de l An (83) — coukie24 @ 22:09

Tous mes voeux pour 2012 !  dans Noël et 1er de l An (83) bloggif_4ea54109164bb

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux