DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 22 janvier 2010

22 janvier, 2010

Nuit de Neige – Guy de Maupassant …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 19:53

Nuit de neige

cache1206529312.gif

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d’un bois.

Plus de chansons dans l’air, sous nos pieds plus de chaumes.
L’hiver s’est abattu sur toute floraison ;
Des arbres dépouillés dressent à l’horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu’elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s’empresse à nous quitter.

Et froids tombent sur nous les rayons qu’elle darde,
Fantastiques lueurs qu’elle s’en va semant ;
Et la neige s’éclaire au loin, sinistrement,
Aux étranges reflets de la clarté blafarde.

Oh ! la terrible nuit pour les petits oiseaux !
Un vent glacé frissonne et court par les allées ;
Eux, n’ayant plus l’asile ombragé des berceaux,
Ne peuvent pas dormir sur leurs pattes gelées.

Dans les grands arbres nus que couvre le verglas
Ils sont là, tout tremblants, sans rien qui les protège ;
De leur oeil inquiet ils regardent la neige,
Attendant jusqu’au jour la nuit qui ne vient pas.

Guy de Maupassant   

galeriemembreoiseaurougegorgerougegorgejanvier200901.jpg

oiseausneige.bmp

RECETTE DE LA GALETTE D’AMOUR…

Classé dans : Généralités & Divers (152) — coukie24 @ 1:09

jeangteau.bmp

RECETTE DE LA GALETTE D’AMOUR…

                                                         Difficulté : facile

Prix de revient : gratuit

Matériel nécessaire : sensibilité

Temps de cuisson : toute une vie

- Dans un grand saladier de tendresse.

- Bien mélanger délicatement : de l’affection,
de l’admiration et beaucoup de sensibilité.

- Pétrir avec attention et compréhension
dans une grande tasse de prévenance.

- Vous pouvez y ajouter une pointe
de romantisme, selon les goûts.

- Puis, pour un temps, plutôt long,
laissez reposer le tout sur un lit douillet
recouvert de tendres sentiments.

- Ensuite, étalez le tout avec patience,
douceur et sensualité, sans oublier un nuage
de passion cette amoureuse pâtisserie.

- Enrobez ensuite de câlins et d’un
petit brin de folie, (herbe folle que l’on trouve
parfois à la lisière des champs de la passion).

- Le tout est à travailler avec soin, avec caresse,
dans un pétrin préalablement parfumé avec
des fleurs des champs que vous trouverez
dans la poésie de la tendresse.

- Saupoudrez fort d’adoration cette galette
et dessinez en guise de décoration un très joli cœur
(plutôt grand), en se souvenant d’un certain
« pain » offert à « la femme du boulanger »…

- … et tout doux, tout doucement cuisez
avec tolérance.

- Servez sans modération avec
chaleur et émotion chaque jour.

- Ainsi, vous pourrez alors déguster
et faire déguster votre délicieuse « part » d’Amour

marieandreevipblogcom3939110iq8zx8d.gif

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux