DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2009

12 décembre, 2009

Des images de Noël, encore et encore …

Classé dans : Noël et 1er de l An (83) — coukie24 @ 16:24

1aq2o8qu.gifBelles images de Noel

Belles images de Noel

Belles images de Noel

7hz5c5lg.gif

Belles images de Noel

8nbcsdum.gif

Belles images de Noel

Belles images de Noel

Belles images de Noel

Belles images de Noel

7284adfa.gif

 

Belle image de Noël de Ruth Palmer …

Classé dans : Noël et 1er de l An (83) — coukie24 @ 16:12

b3nxl749.jpg

 

Noël – belles images pour faire rêver les petits enfants …

Classé dans : Noël et 1er de l An (83) — coukie24 @ 15:50

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©
Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©
Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

Noël - belles images pour faire rêver les petits enfants ... dans Noël et 1er de l An (83) nqilknu8

t2ctvlze dans Noël et 1er de l An (83)

Hiver et Noel/belles images …

Classé dans : Noël et 1er de l An (83) — coukie24 @ 15:35

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

Hiver et Noel / Belles images

De Ruth Sanderson ©

11 décembre, 2009

Les déménageurs de l’extrême …

Classé dans : Généralités & Divers (152),Habitations (16) — coukie24 @ 10:28

Histoire de faire envie à de vieilles connaissances… 

rapidedemenagement.jpg

10 décembre, 2009

L’intolérance …

Classé dans : Les mots (85) — coukie24 @ 17:49

intolrence.jpg

L’intolérance, c’est de ne pas accepter qu’un autre puisse avoir une idée différente de la sienne. C’est exiger que l’autre ait de gré ou de force les même idées que soi-même.

VOLTAIRE, écrivait :
« Il y a deux monstres qui désolent la terre en pleine paix : l’un est la calomnie, et l’autre l’intolérance; je les combattrai jusqu’à ma mort. ».

Combattre l’intolérance, ce n’est pas de l’intolérance : c’est se battre contre les idées de celui qui ne donne pas à l’autre le droit d’exister dans sa différence.
Tout individu a le droit de vivre sa particularité, tout autant qu’il ne l’impose pas à l’autre.

« Colère et intolérance sont les ennemis d’une bonne compréhension. » (Gandhi)

« Un bon mariage est celui où chacun des époux a la chance de pouvoir tolérer

l’intolérable. » (Jean Rostand)

Le racisme et le sexisme sont aussi une forme d’intolérence.

Superbe coucher de soleil …

Classé dans : Belles images — coukie24 @ 17:27

Superbe coucher de soleil ... dans Belles images 2fed0e7f

Et si on décidait de ne pas grossir ? …

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 14:06

Et si on décidait de ne pas grossir ?Une très sérieuse et récente étude (ObEpi 2009), démontre indiscutablement que nous grossissons de plus en plus : 46,4 % des Français sont trop gros alors qu’en 2006, le chiffre était de 43,7 %. Que faire pour ne pas augmenter les statistiques ?

De plus en plus de gros : un constat alarmant

Depuis 1997, le nombre de Français de poids normal diminue régulièrement tandis que, bien évidemment, celui des français en surpoids augmente, et ce dans toutes les catégories professionnelles. Néanmoins, c’est chez les personnes inactives que cette augmentation des gros est la plus importante.

On remarque que la majorité des Français en surpoids ont généralement dépassé 55 ans : plus on vieillit, plus on a tendance à grossir. Mais ce qui est nouveau cette année, c’est que la proportion de trop gros dans la tranche d’âge de 25 à 34 ans a beaucoup plus augmenté que dans les autres. Autrement dit, on grossit maintenant de plus en plus tôt !

Chaque étude, depuis 1997, avait montré que les hommes trop gros étaient plus nombreux que les femmes. Mais cette année, celles-ci commencent à les rattraper. Probablement parce qu’elles payent les effets des régimes amaigrissants répétés qui, on le sait, font grossir !

Tout cela n’est pas vraiment réjouissant…

Piqûre de rappel sur la  » grossitude « 

On ne grossit pas à l’insu de son plein gré !

On grossit toujours parce qu’on avale plus de calories que l’on en dépense. Et l’hérédité aggrave ce schéma dont il est impossible de sortir.

Le stress joue aussi son rôle. Il pourrait agir sur la fabrication d’hormones favorisant le stockage des graisses. Et il favorise le n’importe quoi alimentaire qui fait inévitablement grossir : petits-déjeuners et déjeuners escamotés ou trop rapides, grignotages à répétition, boissons et produits sucrés calmants.

On grossit parce qu’on mange trop gras et trop sucré mais aussi parce que l’on ne se bouge pas assez : on ne fait pas suffisamment travailler ses muscles alors qu’ils sont les plus gros consommateurs d’énergie.

Chasse au gras

Moins on mange de gras, moins on absorbe de calories puisque ce sont les lipides qui en apportent le plus : 9 par gramme. Il ne s’agit pas de le bannir entièrement mais de le modérer. Un doseur sur la bouteille d’huile, de façon à cuisiner moins gras. Beurre et/ou margarine en petites quantités (10 à 15 g par jour). Charcuteries et fromages seulement de temps en temps. Peu ou pas du tout de plats cuisinés du commerce, ni de ces barres soi-disant énergétiques et qui en sont bourrées. Une friture pas plus d’une fois par semaine.

Du pain

La moitié de nos calories quotidiennes doit être apportée par les glucides, c’est la base de l’équilibre alimentaire. Et une sorte d’assurance de ne pas manger au-dessus de ses besoins, donc de ne pas grossir. Quand ceux-ci sont par exemple de 2000 calories, 250 g de glucides (x 4 = 1000 calories) sont nécessaires.

C’est pourquoi il faut absolument manger du pain (50 à 55% de glucides) à chaque repas : 250 g par jour, c’est la bonne dose qui en fournit environ 140 g. Le reste sera apporté par les pâtes, le riz, les autres céréales, les légumes secs, les pommes de terre qui doivent figurer au menu. Tous ces aliments sont riches en glucides complexes, c’est-à-dire qu’ils délivrent lentement et progressivement l’énergie qu’ils renferment.

Peu de sucre

Mais ce bel équilibre est obligatoirement bousculé quand on consomme trop de sucre : plus de 25 à 30 g par jour. Ce n’est pas celui en morceaux ou en poudre qui est le plus dangereux car on le voit, on en a conscience ! C’est le sucre qui est caché dans les boissons et tous les produits sucrés.

À raison de 10 g dans 10 cl de soda (c’est le minimum), voilà 25 à 33 g de sucre (selon le format de la boîte) avalés sans même que l’on s’en rende compte. Ca relève de la catastrophe nutritionnelle, d’autant plus que les sodas ne désaltèrent pas vraiment.

Toutes les confiseries regorgent aussi de sucre, les biscuits, les desserts industriels, les laitages sucrés aussi. Et on en consomme beaucoup !

Pourquoi trop de sucre fait-il grossir ? Tout simplement parce qu’il donne un coup de fouet temporaire suivi d’une baisse de régime qui entraîne à en consommer de nouveau. C’est ainsi qu’on dépasse vite ses besoins énergétiques et qu’on grossit.

Ajoutez à cela que le sucre ne contient rien d’autre : pas de vitamines, pas de sels minéraux, entraînant ainsi un déséquilibre dans l’alimentation.

Se bouger

Ne pas dépenser assez de calories fait aussi grossir. On quitte sa voiture (ou un bus ou un métro) pour monter dans un ascenseur ou sur un escalier roulant, on se pose 8 heures par jour sur une chaise devant un ordinateur au bureau et ensuite 2 à 3 heures dans un canapé devant la télé avant d’aller dormir. C’est le rythme actuel de notre vie de sédentaire. Même si on se balade un peu pendant les week-ends, même si on a quelques centaines de mètres à parcourir pour rejoindre son arrêt de transports en commun, tout cela ne fait pas beaucoup fonctionner nos muscles. Et on grossit peu à peu !

On peut espérer que lors de la prochaine enquête ObePi, dans trois ans, l’engouement récent pour le vélo, grâce à l’installation des vélib dans les grandes villes, aura fait baisser le nombre de trop gros !

Mais ce qu’il faut faire dès maintenant pour ne pas augmenter ces fichues statistiques des trop gros, c’est de multiplier les occasions de faire fonctionner les muscles de ses jambes en marchant le plus souvent possible. Ca n’est vraiment pas compliqué !

Boire de l’eau, manger du pain, freiner sur le gras et le sucre, ça ne l’est pas non plus.

Et si on décidait de ne pas grossir ? ... dans Santé (166) 41364950

9 décembre, 2009

Pensées et citations …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 21:25

Pensées et citations ... dans Citations, proverbes... dyn008_original_540_388_pjpeg_58690_856a39470660631fe70045f9e961156e

La plénitude …

Classé dans : Citations, proverbes... — coukie24 @ 15:35

Il y a des instants qu’on voudrait voir durer la vie entière. Cela tient à une secrète plénitude, à un mystérieux apaisement en nous de l’inquiétude, cette autre forme du désir.

Jean Paul Pinsonneault

La plénitude ... dans Citations, proverbes... s6sh8tbo

 

8 décembre, 2009

Tachez d’être heureux …

Classé dans : La Vie (116),Le Bonheur (153) — coukie24 @ 22:20

goodbook.gif

 Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte, et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence. Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toutes les personnes.

Dites doucement et clairement votre vérité ; et écoutez les autres, même le simple d’esprit et l’ignorant; ils ont eux aussi leur histoire.

Évitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l’esprit. Ne vous comparez avec personne : Vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux. Il y a toujours plus grands et plus petits que vous.

Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements.

Soyez toujours intéressés à votre carrière, si modeste soit elle; c’est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps.

Soyez prudent dans vos affaires ; car le monde est plein de fourberies. Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe; plusieurs individus recherchent les grands idéaux et partout la vie est remplie d’héroïsme.

Soyez vous-même. Surtout n’affectez pas l’amitié. Non plus ne soyez cynique en amour, car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement aussi éternel que l’herbe.

Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse.

Fortifiez une puissance d’esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères. De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude.

Au-delà d’une discipline saine, soyez doux avec vous-même. Vous êtes un enfant de l’univers, pas moins que les arbres et les étoiles ; vous avez le droit d’être ici. Et qu’il vous soit clair ou non, l’univers se déroule sans doute comme il le devrait. Soyez en paix avec Dieu, quelque soit votre conception de lui, et quels que soient vos travaux et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme. Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau.

Prenez attention.

Tachez d’être heureux.

Trouvé dans une vieille église de Baltimore en 1692. Auteur inconnu.

fsrfnciq.gif

7 décembre, 2009

Quelques gifs de Noël supplémentaires … servez-vous !

Classé dans : Noël et 1er de l An (83) — coukie24 @ 21:29

x1z0ys5p.png

wyqvw8ai.gif

edyj9yic.gif

dyn005original420303gif25823260d61678df65e91f47af2eaf30ac0a208.gifdyn005original328246gif2582326aabfe4c283254e4eda9f55e6099482c1.gif

dyn005original163178gif2582326103f127b62f5b49e254c6ee9d7ecd31a.gifdh8a2r3y.gifdeqj7pkx.gif

 

cartenoel023.jpgc2xdir1t.gifa8mieoi6.gif

11802216184936f7e3c754f.gif76hcig2z.gif60.gif55.gif

0042.gif

0039.gif

0035.gif

16.gif

0015.gif

4si2gfsx.gif4fa8blht.jpg3vx9xbr8.gifcopiede0027.gif

Si un enfant …

Classé dans : Psychologie (72) — coukie24 @ 18:21

http://paradoxa1856.files.wordpress.com/2008/12/mere-et-enfant-1921-22.jpg

Si un enfant vit dans la critique,

                                                 Il apprend à condamner.

Si un enfant vit dans l’hostilité,
Il apprend à se battre.

Si un enfant vit dans le ridicule,
Il apprend à être gêné.

Si un enfant vit dans la honte,
Il apprend à se sentir coupable.

Si un enfant vit dans la tolérance,
Il apprend à être patient

Si un enfant vit dans l’encouragement,
Il apprend à être confiant.

Si un enfant vit dans la motivation,

Il apprend à se faire valoir.

Si un enfant vit dans la loyauté,
Il apprend la justice.

Si un enfant vit dans la sécurité,
Il apprend la foi

Si un enfant vit dans l’approbation,
Il apprend à s’aimer.

Si un enfant vit dans l’acceptation et l’amitié,
Il apprend à trouver l’amour dans le monde.

Anonyme

 Jacques Salomé  » Car nous venons tous du pays de notre enfance »

6 décembre, 2009

Superbes photos d’hiver … la neige et son blanc manteau

Classé dans : Belles images,Les Saisons (115) — coukie24 @ 12:09

Superbes photos d'hiver ... la neige et son blanc manteau dans Belles images 7d43b778

6f4f7161 dans Les Saisons (115)

e7f74407

3e433cbd

5b4306b2

4f943b39

12f5ba4a

415c0c1d

52cb95bb

5 décembre, 2009

La musique qui venait de la maison …

Classé dans : Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 18:23

ci2hopy0.jpg

Comme toujours la veille de Noël, le roi convia le Premier ministre à une promenade. Il lui plaisait de voir comment on décorait les rues. Mais pour éviter que les sujets ne fassent des dépenses exagérées pour lui être agréables, ils se déguisaient toujours en commerçants venus de lointains pays.
 
Ils marchèrent dans le centre, admirant les guirlandes lumineuses, les sapins, les bougies allumées sur les marches des maisons, les baraques où l’on vendait des cadeaux, les hommes, les femmes et les enfants qui se pressaient d’aller rejoindre leurs parents pour fêter cette nuit autour d’une table bien garnie.
 
Sur le chemin du retour, ils traversèrent le quartier le plus pauvre ; l’ambiance y était tout à fait différente. Pas question de lumières, de bougies, ni de l’odeur délicieuse de la nourriture bientôt servie. On ne voyait personne ou presque dans la rue, et comme il le faisait tous les ans, le roi fit observer au Premier ministre qu’il devrait être plus attentif aux pauvres de son royaume. Le ministre acquiesça de la tête, sachant que sous peu le sujet serait de nouveau oublié, enterré sous la bureaucratie quotidienne, l’approbation des budgets, les discussions avec des dignitaires étrangers.
 
Soudain, ils remarquèrent que l’une des maisons les plus pauvres venait le son d’une musique. L’habitation, de construction sommaire, avait plusieurs fentes entre ses planches pourries, leur permettant de voir ce qui se passait à l’intérieur. C’était une scène totalement absurde : un vieux dans une chaise roulante qui paraissait pleurer, une jeune fille complètement chauve qui dansait, et un garçon au regard triste qui tapait sur un tambourin et chantait une chanson du folklore populaire.
 
- Je vais voir ce qui se passe, dit le roi.
 
Il frappa à la porte. Le jeune garçon interrompit sa musique et vint répondre.
 
- Nous sommes des marchands et nous cherchons un endroit pour dormir. Nous avons entendu la musique, nous avons vu que vous n’étiez pas couchés et nous aimerions savoir si nous pouvons passer la nuit ici.
 
- Vous trouverez abri dans un hôtel de la ville, Messieurs. Malheureusement nous ne pouvons pas vous aider ; malgré la musique, cette maison est pleine de souffrance et de tristesse.
 
- Et pouvons-nous savoir pourquoi ?
 
- C’est ma faute – c’était le vieux dans la chaise roulante qui parlait. Toute ma vie, j’ai voulu éduquer mon fils pour qu’il apprenne la calligraphie et devienne un des scribes du palais. Mais les années passaient et les nouvelles inscriptions pour cette charge n’étaient jamais ouvertes. Et puis cette nuit, j’ai fait un rêve stupide : un ange apparaissait et il me demandait d’acheter une coupe en argent, parce que le roi allait me rendre visite, boire un peu dans cette coupe, et trouver un emploi pour mon fils. La présence de l’ange était si convaincante que j’ai décidé de faire ce qu’il avait dit. Comme nous n’avons pas d’argent, ma belle-fille est allée ce matin au marché, elle a vendu ses cheveux, et nous avons acheté la coupe qui est là devant vous. Maintenant ils essaient de me faire plaisir, ils chantent et ils dansent parce que c’est Noël, mais c’est inutile.
 
Le roi vit la coupe en argent, se fit servir un peu d’eau parce qu’il avait soif et, avant de partir, déclara à la famille :
 
- Quelle coïncidence ! Nous étions aujourd’hui avec le Premier ministre et il nous a dit que les inscriptions pour un nouveau poste seraient ouvertes la semaine prochaine.
 
Le vieux hocha la tête, ne croyant pas vraiment ce qu’il entendait, et prit congé des étrangers. Mais le lendemain, une proclamation royale fut lue dans toutes les rues de la ville : on cherchait un nouveau scribe pour la cour. Le jour fixé, la salle des audiences était pleine de gens désireux de concourir pour le poste tant convoité. Le Premier ministre entra, demanda à tous de préparer leurs blocs et leurs porte-plume :
 
- Voici le sujet de dissertation : pourquoi un vieil homme pleure-t-il près d’une femme chauve qui danse et d’un garçon triste qui chante ?
 
Un murmure d’étonnement parcourut la salle : personne ne savait raconter une histoire comme celle-là ! Excepté un jeune garçon vêtu humblement, dans un coin de la salle, qui fit un large sourire et commença à écrire.

Paulo Coelho
(basé sur un conte indien)

io5blcwf.jpg

3 décembre, 2009

Fais de ta vie…

Classé dans : La Vie (116) — coukie24 @ 14:02

faisdetavie.bmp

Fais de ta vie une œuvre d’art.
Que chaque instant de ce présent si précieux,
Soit habillé de tes plus belles pensées,
De tes actes les plus nobles.

 Fais de ta vie un hymne à la joie,
Pénètres au plus profond de la matière,
Et fécondes l’obscurité de pensées lumineuses,
De fleurs de pensées afin d’ensemencer monde intérieur et extérieur.

 Sème les graines de ta destinée,
D’une main heureuse,
D’une main amoureuse,
D’une main confiante, humble et généreuse.

Qu’au travers de tes expériences terrestres,
Puisses-tu faire vibrer ton âme,
Telle une harpe céleste,
Afin qu’elle prenne corps et s’exprime au sein même de la terre.

Fais de ta vie une œuvre d’art,
Et communique ton œuvre dans la matière,
Matérialise les Idées célestes,
Idéalise la matière terrestre.

Que chacun de tes gestes,
Que chacune de tes actions, de tes pensées,
Portent en elles le sceau de ton âme,
Et fleurisse dans l’Amour de l’éternel présent.

Fais de tes rêves de lumière une réalité sans frontière,
Sans préjugé, ni attache.
Détache-toi du futile trop servile
Et croit sans hésiter, lentement et sûrement,
Dans l’Inconditionnel Amour du temps, ton plus beau présent.

Alain Degoumois

Dis pépé, c’est quoi le bonheur ? …

enfantsa2456.jpg
Le bonheur mon enfant, c’est d’avoir des yeux,
Même en vitrine, sous d’horribles lorgnons.
Pouvoir observer, sur la fleur, un bourdon
Gorgé de nectar, s’arracher vers les cieux.

Le bonheur, mon petit, c’est d’être fasciné
Par une perle de rosée, courant sur le fil de la vierge,
Dans une aube radieuse au soleil qui émerge,
Cordiale promesse d’une belle journée. 

Le bonheur, tu sais, c’est pouvoir admirer,
Dans l’azur doré d’un printemps qui s’éveille,
Un magnifique rapace qui, de là-haut, surveille
Le lapereau étourdi qui a quitté son terrier.

Le bonheur, mon garçon, c’est pouvoir arpenter
La garrigue provençale, ta main dans la mienne :
Balade matinale, avant que ne survienne
Le vent brûlant, au zénith de juillet.

Le bonheur, mon enfant, c’est quand la pluie est tombée
Et fait que la terre craquelée et agonisante,
Exhale soudain une odeur douce et enivrante,
Pour remercier le ciel de la bienfaisante ondée.

Le bonheur, vois-tu, c’est, quand finit l’été,
Cueillir une pomme au sein du verger familial,
L’essuyer sur sa blouse, d’un geste machinal,
Puis mordre à belles dents, dans sa chair sucrée.

Le bonheur, tu sais, il se trouve n’importe où :
Se coucher dans le pré, écouter chanter l’herbe,
Le souffle du Mistral dans le chêne superbe,
Le murmure du ruisseau, polissant ses cailloux…

Je te souhaite des choses pures, du bonheur !
Point n’est besoin d’honneurs et de richesses.
Qu’un avenir utopique, et de folles promesses,
Ne puissent jamais, ô jamais ! endurcir ton coeur.


Pierre Clérico, 09/2000

2 décembre, 2009

Classé dans : Insolite (47) — coukie24 @ 18:57

 dans Insolite (47) caocuni4

Classé dans : Insolite (47) — coukie24 @ 18:52

 dans Insolite (47) t7wglbxq

1 décembre, 2009

Donne-moi une vie …

Classé dans : Chansons et musiques sélectionnées — coukie24 @ 20:35

Image de prévisualisation YouTube

Tous les ailleurs et d’ici
Les mendiants du Pérou
Les gosses à la colle de Manille
Monte une voix.
De Calcutta en Haïti
Des sous-sols de Moscou
Des filles qu’on solde en Roumanie
Une seule voix
Qui répète ça.

                                   Donne-moi une vie
                                  Un espoir une envie
                                   Donne-moi une vie
                            Quelque chose à perdre aussi.

Du Darfour brûlant à Grosnvyi
De décharge en égout
Des gamins vendus de Bali
Monte une voix.
De Gaza, Tyr à l’Ethiopie
Les enfants soldats de partout
De Kaboul de celles qu’on oublie
Une seule voix
Qui répète ça.

Donne-moi une vie
Un espoir une envie
Donne-moi une vie
Un demain à aujourd’hui
Quelque chose à perdre aussi.

Donne-moi au moins
Le début d’un possible infini
Donne-moi mieux
Qu’un jour de plus, de plus à tenir
Quelque chose à remplir
Qui me fera vieillir
Un avenir, un avenir.

Donne-moi une vie
Un espoir une envie
Donne-moi une vie
Quelque chose à perdre aussi.

Donne-moi une vie
Un espoir une envie
Donne-moi une vie
Quelque chose à perdre aussi.

Une vie
Donne-moi
Une vie
Donne-moi une vie
Donne-moi
Une vie
Donne-moi
Une vie
Donne-moi
Ma vie

Donne-moi une vie
Un espoir une envie
Donne-moi une vie
Quelque chose à perdre aussi.
Quelque chose à perdre aussi
Donne-moi juste ma vie

Donne, donne-moi une vie
Pas de bonheur
Juste une vie
Quelque chose à perdre aussi
Quelque chose à perdre aussi
Donne, donne-moi une vie

5 bonnes raisons de se faire vacciner contre la grippe A

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 18:21

5 bonnes raisons de se faire vacciner contre la grippe AVous hésitez à vous faire vacciner contre la grippe A ? Vous ne savez que penser de toutes ces informations qui circulent, ni qui croire ? Voici 5 bonnes raisons de vous protéger de la grippe A, vous et votre entourage, en vous faisant vacciner contre la grippe A dès que possible. 5 bonnes raisons de se faire vacciner contre la grippe A dans Santé (166) 107


1) Pourquoi se vacciner contre la grippe A ? Pour ne pas tomber malade ni rester cloué au lit

Et aussi pour ne pas prendre du retard dans son travail, dans ses dossiers ou pour ne pas manquer les cours à l’école ou en fac. La grippe A peut être légère, mais elle peut aussi se traduire par une fièvre élevée, d’apparition brutale, avec malaise général, grande fatigue, toux et courbatures, mais aussi maux de tête, nausées, vomissements… Cette forme classique de grippe cloue au lit pendant 5 à 6 jours.

2) La vaccination protège des risques de complications liées à la grippe A

Les complications liées à la grippe A peuvent parfois se révéler graves, voire mortelles. Même les réanimateurs appellent à la vaccination contre la grippe A, après avoir observé des formes sérieuses chez des personnes jeunes. Selon l’Institut national de veille sanitaire (InVS), 245 cas graves de grippe A ont été recensés en France depuis le début de l’épidémie, dont un tiers sont encore hospitalisés en soins intensifs ou en réanimation.

3) Se vacciner, c’est aussi protéger les autres, ses proches et les plus vulnérables

En vous faisant vacciner, vous vous protégez de la grippe A, mais vous protégez aussi les autres en faisant barrage à la propagation du virus. Vous contribuez aussi à protéger les personnes à risques : femmes enceintes, nourrissons de moins de 1 an, sujets atteints d’une maladie chronique

 

4) Le vaccin est sans danger alors que la grippe A peut être mortelle !

Nous en sommes déjà à 53 décès. En revanche, le vaccin contre la grippe A est sûr, il a bénéficié des mêmes procédures, des mêmes essais cliniques et des mêmes soins que le vaccin saisonnier. Il a été évalué par les mêmes autorités sanitaires et fabriqué par les mêmes laboratoires expérimentés dans les vaccins.

5) Un dixième seulement de l’humanité dispose du vaccin…

Le fait de disposer d’un vaccin contre la grippe A fait de nous des privilégiés. En effet, ce vaccin n’est accessible qu’à un dixième de l’humanité. Le négliger est indécent pour ceux qui n’y auront pas accès et qui ne pourront pas se protéger.

Enfin, n’attendez pas, faites-vous vacciner dès que possible car il faut une quinzaine de jours pour acquérir l’immunité contre le virus de la grippe A après avoir été vacciné.

Dr Philippe Presles
30/11/2009
Institut national de veille sanitaire (InVS), novembre 2009 ; Le Quotidien du Médecin, 17 novembre 2009.

sw8537

 

12
 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux