DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 20 février 2009

20 février, 2009

Mon enfant tousse : miel ou sirop ?

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 19:18

miel ou sirop ?

En période hivernale, la toux est un symptôme bénin très fréquent. Elle témoigne le plus souvent d’une agression virale. Comment soulager un enfant qui tousse ?  M

Médicament ou remède maison ?

Certains parents se rendent à la pharmacie pour acheter un sirop contre la toux afin de soulager leur enfant qui tousse. D’autres ont recours à une boisson chaude sucrée au miel, voire directement à une cuillerée de miel. Quelle est la meilleure solution contre la toux ?
Des chercheurs se sont penchés sur cette question. Ils ont comparé l’efficacité de trois types de traitement chez une centaine d’enfants âgés de 2 à 18 ans et souffrant d’une toux importante due à une infection des voies respiratoires.
Certains ont reçu une cuillère de miel, d’autres, un médicament antitussif (à base de dextrométhorphane) ou un placebo administré à l’heure du coucher.
La fréquence de la toux, sa gravité et les répercussions sur le sommeil ont été suivies dans les trois groupes. Les informations ont été recueillies par téléphone auprès de la mère des enfants.
Rien ne vaut le miel !

Dès le lendemain, la toux des enfants ayant bénéficié du miel a été améliorée : la toux a diminué en intensité et en fréquence, avec une meilleure qualité du sommeil. En revanche, l’amélioration était beaucoup moins bonne avec le sirop ou le placebo. Par ailleurs, le sirop n’a pas donné de meilleurs résultats que le placebo, remettant en cause l’intérêt des sirops antitussifs.En conclusion, le miel est la solution la plus efficace pour traiter la toux. Il fait bien mieux que le médicament, lequel équivaut à ne rien donner du tout puisqu’il n’apporte pas de bénéfice supplémentaire par rapport à un placebo.
Pour les auteurs, le miel représente donc un médicament efficace contre la toux pour les enfants de 2 à 18 ans.
En pratique, donnez une cuillerée de miel en soirée à votre enfant s’il tousse.
En revanche, une toux qui persiste plus d’une semaine nécessite une visite chez le médecin.
Dr Philippe Presles
16/02/2009
Paul I.M. et coll., Arch. Pediatr. Adolesc. Med., 161 (12) : 1140-6, 2007.

 

clipart

 

Attendrissant ! … maman, écoute, écoute…

Classé dans : Arche de Noé,Belles images — coukie24 @ 19:09

ourseourson.jpg 

Je manque de fer, que faire ?

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 19:08

Je manque de fer, que faire ?

Je manque de fer, que faire ?

La meilleure façon de faire le plein en fer est de manger du boudin noir, idéalement une fois tous les quinze jours. Pour celles qui n’apprécient pas cet aliment considéré de loin comme le plus intéressant pour sa teneur en fer, d’autres solutions existent… 
Fatigue, pâleur, diminution de l’appétit, maux de tête… Vous manquez peut-être de fer. La carence en fer ou anémie est très fréquente, particulièrement chez les jeunes femmes en raison des règles mensuelles (le fer transite par le sang) et d’une alimentation généralement moins riche en viande. Plus de 10% des Françaises sont anémiées.

Que manger pour augmenter vos apports en fer ?
Le boudin noir n’est pas le seul à apporter du fer. Certes, il s’agit d’un aliment très riche en fer, mais en multipliant et surtout en variant les autres sources, on peut très bien combler nos besoins au quotidien.
Attention toutefois, il ne suffit pas de mettre au menu les aliments les plus riches en fer. Encore faut-il que le fer soit bien absorbé par l’organisme. Autrement dit, il faut différencier le fer non héminique, peu ou mal absorbé, du fer héminique, facilement assimilé par l’organisme. Le premier se trouve dans les aliments d’origine végétale (légumineuses, tofu, céréales, cacao, fruits et légumes) qui représentent la part la plus importante de notre alimentation, tandis que le deuxième est présent dans les aliments d’origine animale (boudin noir, foie de veau, rognons de porcs, viandes, volailles, poissons, fruits de mer). Autrement dit, pour accroître les apports en fer, il faut augmenter ces produits animaux, tout en respectant un bon équilibre alimentaire. En effet, pas question non plus de manger plus de viande que de légumes. Mais idéalement, agrémentez vos légumes et féculents d’une petite portion de viande, poisson ou fruits de mer car ces derniers favorisent l’absorption du fer non-héminique. Enfin, mangez aussi des aliments riches en vitamine C car cette vitamine est connue, elle aussi, pour augmenter fortement l’absorption du fer non-héminique.

Si certains aliments favorisent l’absorption du fer non-héminique par l’organisme, sachez que d’autres ont l’effet inverse. C’est le cas par exemple du thé. Plus précisément, ce sont les tanins contenus dans le thé, qui, en se liant à l’élément fer, réduisent son absorption lors de la digestion. Il est donc important, surtout lorsque l’on manque de fer, de boire son thé à distance des repas : au moins une heure avant et une heure après les repas. Mais le petit-déjeuner peut faire exception pour des raisons traditionnelles.
Isabelle Eustache
16/02/2009
Je manque de fer, que faire ? dans Santé (166) boudin_pomme

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux