DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

31 décembre, 2008

Nuit de nouvel An sereine, Signe d’une année pleine

Classé dans : Noël et 1er de l An (83) — coukie24 @ 11:20
Le Jour de l’An est le premier jour de l’année dans le calendrier solaire. Le calendrier solaire correspond à l’année tropique, c’est-à-dire à la durée que met la Terre pour faire un tour complet autour du Soleil, d’un équinoxe de printemps à l’autre, soit 365 jours 5 h 48 min 45,96 s avec 5 secondes en moins tous les 1000 ans. Par un édit du 9 août 1564 prenant effet au 1er janvier 1567, le roi de France Charles IX imposa officiellement le 1er janvier comme premier jour de l’année.
Au fil du temps, nos ancêtres ont adopté différents calendriers ;
- le calendrier romain durant 1 600 ans,
- le calendrier julien (Jules César) à partir de 45 av. JC
- le calendrier grégorien (pape Grégoire XIII) depuis 1582.

Nuit de nouvel An sereine, Signe d'une année pleine dans Noël et 1er de l An (83) cqw3faf6

Jour de l’An, fin d’année, année nouvelle.
Que fêtons-nous au juste?
Les deux se confondent sans doute puisque c’est à minuit, ou à zéro heure exactement, le 31 décembre, que la fête bat son plein en famille ou entre amis. Tout le monde s’embrasse, se congratule pour se souhaiter une bonne année.
Dans les maisons, on réserve le premier baiser à la personne aimée avant d’embrasser les autres.
La coutume veut que les souhaits formulés sous le gui aient toutes les chances de se réaliser et les amours de durer. La fête prend ainsi un petit air magique.
Et si vous n’avez pas encore présenté vos voeux à tous vos proches le jour « J », il vous reste tout le mois de janvier pour le faire.
Passez de bonnes fêtes de fin d’année !

30 décembre, 2008

L’amitié est un trésor…

Classé dans : Amitiés (74) — coukie24 @ 17:41

L'amitié est un trésor... dans Amitiés (74) 43vjr5yf

Le Bonheur est dans tout ! Il faut savoir l’extraire…

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 13:45

Tonifiez votre corps, même au supermarché !

Tonifiez votre corps, même au supermarché !Autant effectuer quelques exercices de renforcement pendant que vous vous collez aux courses : c’est parti ! Effectuez ces exercices à chaque fois que vous y pensez : progressivement, ils deviendront de véritables automatismes et vous gagnerez en muscles.


Au supermarché : exercice n°1

Le Bonheur est dans tout ! Il faut savoir l'extraire... dans Santé (166) 049132_vP
Poussez votre Caddie en contractant progressivement les doigts, les avant-bras, les bras et les pectoraux, le tout pendant 10 secondes. Pensez à allonger votre dos et à redresser vos épaules.

4 fois.

Au supermarché : exercice n°2

049133_vP dans Santé (166)
A la caisse, attendez votre tour en décollant les orteils au maximum pendant 8 secondes. Vous devez sentir la tension jusque dans le mollet. Recommencez avec l’autre pied.

4 fois de chaque côté.

Au supermarché : exercice n°3

049134_vP
Toujours à la caisse, grandissez-vous au maximum, les jambes tendues et serrées l’une contre l’autre : décollez les talons, rentrez le menton et poussez la tête vers le haut comme si un fil vous tirait vers le plafond pendant 8 secondes.

3 fois.

Notre astuce +

Lorsque vous portez vos sacs de courses, levez les coudes afin que les bras prennent toute la charge sans peser sur le dos. Un exercice efficace pour renforcer vos avant-bras et vos épaules.

s7bftbzg

Emilie Veyretout
23/12/2008
 

29 décembre, 2008

Belles images…

Classé dans : Les Femmes (64) — coukie24 @ 21:50

Belles images... dans Les Femmes (64) femme_20

femme_25 dans Les Femmes (64)

Le ménage, c’est bon pour la santé

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 20:11

Le ménage, c’est bon pour la santé

Le ménage, c'est bon pour la santé       Le ménage, c'est bon pour la santé dans Santé (166) 1gct6mynNon, ce n’est pas une excuse de macho pour ne pas avoir à faire le repassage ! Des chercheurs se sont penchés sur le ménage pour passer l’éponge sur les idées reçues.


Vous ne regarderez plus jamais votre aspirateur comme avant. Derrière la corvée du ménage se cachent des effets positifs sur la santé et le moral. Les tâches domestiques ont un sens et une utilité. Faire la poussière est un anti-déprime naturel, faire le repassage est bon pour votre cœur, quand au rangement, il vous aide à mettre de l’ordre dans vos idées… Alors la prochaine fois que vous vous lancerez dans un grand nettoyage, vous verrez le ménage sous un œil différent.

Le ménage, c’est du sport !

Quand vous passez le balai, vous n’avez pas l’impression de faire de l’aérobic ménager ? Faire les vitres en frottant énergiquement, nettoyer la salle de bains en vous trémoussant dans tous les sens pour ne pas oublier un carreau… L’exercice physique se trouve dans les plus petites tâches ménagères et votre corps vous dit merci. Des chercheurs anglais de l’ULC (University College London) viennent de rendre les conclusions d’une étude qui devrait faire plaisir aux accros de la poussière. Réalisée sur 20 000 personnes dont 3 200 présentaient des signes de stress et d’anxiété, l’expérience montre que faire 20 minutes de ménage par semaine, réduirait le stress et les risques de dépression. Le ménage, comme toute activité physique, libère des endorphines, une substance émise par le cerveau et qui procure une sensation de bien-être. Un plaisir ressenti par le corps qui joue un rôle sur le moral.

balai1 dans Santé (166)     accessoire_097f30p00u1

Belle Image !

Classé dans : Les Femmes (64) — coukie24 @ 14:52

Belle Image ! dans Les Femmes (64) 0cm7lzh7

Photo impressionnante !

Classé dans : Insolite (47) — coukie24 @ 14:17

Photo impressionnante ! dans Insolite (47) m1pb1z8y

Citations – thème : Maman

Classé dans : Les Femmes (64) — coukie24 @ 2:48

Thème : Maman

séparateur1

L’amour d’une mère c’est comme l’air : c’est tellement banal qu’on ne le remarque même pas. Jusqu’à ce qu’on en manque.
Pam Brown

séparateur2
Maman tu es la plus belle du monde Car tant d’amour inonde tes jolis yeux.
Henri Salvador

séparateur3
Les enfants d’une mère sont comme des rêves. Aucun ne sont plus merveilleux que les siens.
Proverbe Chinois

séparateur4
Porter un enfant, c’est promettre au monde un peu d’éternité.
Anonyme

séparateur6
Regardez une femme enceinte : vous croyez qu’elle traverse la rue ou qu’elle travaille ou même qu’elle vous parle. C’est faux. Elle pense à son bébé.
Anna Gavalda

séparateur5

Elle a écrit : « Je l’aimais », « Ensemble, c’est tout », « Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part » aux éditions

J’ai lu – des personnages sensibles et humains, des histoires qui nous ressemblent… Toujours proche de nous, Anna Gavalda ne cesse de nous émouvoir.

Citations - thème : Maman dans Les Femmes (64) cbj3g76q

Au diable le ménage et vive Internet !

Classé dans : Les Femmes (64) — coukie24 @ 2:45

Au diable le ménage et vive Internet ! dans Les Femmes (64) 24r8whsb

Larmes de femmes

Classé dans : Les Femmes (64),PPS — coukie24 @ 2:42

Cliquer sur l’image…

larmesdefemmesimages.jpg

28 décembre, 2008

Repas de fêtes : gardez la ligne en faisant les bons choix !

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 22:56

  

Repas de fêtes : gardez la ligne en faisant les bons choix !

Lorsqu’on fait attention à sa ligne, les repas de fêtes sont des moments redoutés. Quelle attitude adopter ? Résister coûte que coûte à tous ces mets délicieux ? Ou inversement se lâcher en pensant éliminer après les fêtes ? La meilleure solution est un compromis entre ces deux possibilités. Mais pour cela, il est indispensable de ne pas faire d’erreurs dans ses choix et de ne pas se laisser abuser par les fausses idées.

Alimentation : erreurs et vérités

A l’approche des fêtes de fin d’année, le Centre de recherche et d’information nutritionnelles a publié une série de questions type vrai/faux, afin de dénoncer les idées reçues et de rétablir les vérités autour de l’alimentation. Et en effet, celle-ci peut être problématique pendant les fêtes pour les personnes qui surveillent leur poids. Entre frustration et dérapage, il vaut mieux faire les bons choix.

Le foie gras est le premier aliment à éviter car il est beaucoup trop gras.

Faux. Il est effectivement très riche en graisses et donc très calorique. En revanche, il contient des acides gras mono-insaturés, comme ceux que l’on trouve dans l’huile d’olive, réputés pour être ‘ bons pour le cœur ‘. Il est également riche en vitamine A. Au final, le foie gras n’est pas à proscrire, mais il faut en consommer modérément.

Les huîtres sont très caloriques.

Faux. Contrairement aux idées reçues, les huîtres ne sont pas grasses. Certes, elles apportent du cholestérol, mais très peu car elles contiennent moins de 2g de lipides pour 100g. En revanche, elles sont riches en fer et en iode. L’idéal est de les consommer crues, accompagnées d’un peu de citron ou de vinaigre.

L’oie n’est pas plus grasse que la dinde.

Faux. L’oie est beaucoup plus grasse que la dinde avec 17g de lipides pour 100g contre 3g pour la dinde. Pour la ligne, il est donc préférable de manger de la dinde, de choisir un morceau de blanc au lieu de la cuisse ou l’avant cuisse et de laisser la peau. Quant à l’accompagnement, préférer les fruits comme les pommes ou les poires, aux marrons et pommes de terre.

Le boudin blanc est aussi gras qu’une terrine.

Faux. Le boudin blanc n’est pas une préparation particulièrement grasse. En tout cas beaucoup moins que les charcuteries classiques (galantine, terrine, mousse…). Il est généralement fabriqué à partir de viande (souvent maigre), de mie de pain et de lait.

La bûche glacée est moins riche que la bûche traditionnelle.

Faux. Ce n’est pas forcément le cas. La seule solution est donc de rester raisonnable en n’en prenant qu’une petite part. Sinon, privilégiez la salade de fruits exotiques.

Le chocolat noir est tout aussi calorique que blanc.

Faux. Le chocolat noir contient essentiellement du cacao (35% à 70%), du beurre de cacao (18%) et du sucre. Le chocolat blanc, lui, ne contient pas de cacao mais du beurre de cacao, du lait et du sucre, et serait donc un peu plus calorique. Mais soyons réalistes, tous les chocolats sont caloriques. Alors au final, mieux vaut choisir celui que l’on préfère, le déguster et n’en prendre qu’un peu.

Le champagne est moins alcoolisé que le vin.

Faux. Une coupe de champagne, un verre de vin, tout comme un verre de digestif, contiennent la même quantité d’alcool. Et n’oubliez pas que l’alcool est calorique : 1g d’alcool apporte 7 calories. Alors pas d’excès et évitez les mélanges. Buvez lentement en prenant le temps de déguster et alternez avec un verre d’eau.

Et si le lendemain, vous avez ce que l’on désigne communément par une crise de foie, ce n’est pas toujours la conséquence de l’alcool ingéré, mais aussi le fait d’avoir mangé trop et trop riche.

Isabelle Eustache
26/12/2006
Centre de recherche et d’information nutritionnelles (CERIN), Nutrinews, n°172, décembre 2006.
 

Et 1 et 2 et 3 : on se muscle devant son ordinateur !

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 22:49

on se muscle devant son ordinateur !Vous êtes seule devant votre ordinateur, vos collègues pensent que vous êtes sagement concentrée ? Et oui, vous travaillez… vos muscles ! Effectuez ces exercices régulièrement, puis progressivement tous les jours, de préférence avant le déjeuner.


Au bureau : exercice n°1

Et 1 et 2 et 3 : on se muscle devant son ordinateur ! dans Santé (166) 046718_vPAssise sur votre chaise, le dos droit et les jambes l’une contre l’autre.

Croisez vos mains derrière votre nuque et tirez les coudes au maximum vers l’arrière pendant 6 secondes.

Conservez le dos droit et les épaules dégagées.

4 fois

Au bureau : exercice n°2

046719_vP dans Santé (166)Assise, jambes écartées et pieds parallèles, un bras tendu et levé, l’autre vers le bas : en étirant bien la taille, fléchissez la taille à gauche et à droite en essayant de toucher le sol avec la main.

Ne décollez pas les fesses du siège.
8 fois en alternance

Au bureau : exercice n°3

046720_vPÉloignez votre chaise de votre bureau. Les mains tenant les rebords du siège, les pieds effleurant le sol et les jambes placées sur le côté de la chaise, écartez et serrez les jambes devant vous.

Veillez à conserver le dos bien droit.
Une dizaine de fois

Notre astuce +

Vous avez vraiment besoin d’une pause ? En fermant les yeux, inspirez par le nez pendant 5 secondes puis bloquez votre respiration pendant 5 autres, enfin expirez le plus lentement possible en contractant le ventre

Huiles essentielles : contre les rhumes, essayez les gouttes aux essences

Classé dans : Santé (166) — coukie24 @ 22:41

Huiles essentielles : contre les rhumes, essayez les gouttes aux essences dans Santé (166) ypyz0f7f 

contre les rhumes, essayez les gouttes aux essencesChaque hiver, les virus se répandent et circulent parmi nous, en affectant certaines personnes plus ou moins gravement. Comment échapper aux rhumes de l’hiver ? Une huile essentielle dénommée ‘ gouttes aux essences ‘ peut vous y aider.


Les vertus millénaires des huiles essentielles

Soins du corps, bien-être ou amélioration de certains petits maux quotidiens, les huiles essentielles extraites de diverses plantes aromatiques sont utilisées de par le monde depuis des milliers d’années. Elles sont appréciées pour leurs multiples vertus cosmétiques et antiseptiques, pour leurs parfums, leurs actions sur le bien-être digestif et articulaire, leurs effets sur le tonus et la vitalité, etc.

Des propriétés antiseptiques pour certaines huiles essentielles

Durant l’hiver, les propriétés antiseptiques, antimicrobiennes, voire antivirales des huiles essentielles sont utiles.
Les gouttes aux essences correspondent à un mélange judicieux d’huiles essentielles (menthe, girofle, thym, cannelle et lavande), dont les propriétés locales antiseptiques sur les voies aériennes supérieures favorisent le bien-être respiratoire. On peut les employer contre les rhumes et les bronchites aiguës bénignes.
Ces dernières sont très fréquentes durant l’hiver et font l’objet d’un grand nombre de prescriptions d’antibiotiques. Or l’origine de ces infections est majoritairement virale, ce qui signifie que les antibiotiques sont inutiles et que la guérison est spontanée.

Une étude l’a démontré en comparant l’évolution d’une bronchite chez des personnes traitées par antibiotiques ou prenant des gouttes aux essences. La guérison a été plus rapide avec les huiles essentielles comparativement aux antibiotiques, avec une amélioration importante dès le 3e jour de la toux, de l’enrouement, des douleurs thoraciques et de la fatigue, et dès le 5e jour du sommeil et de l’expectoration. Une belle démonstration prouvant l’intérêt de limiter les antibiotiques d’une part et l’efficacité des gouttes aux essences d’autre part.

Attention toutefois, la toux est un symptôme qui peut révéler de nombreuses maladies, d’où la nécessité de consulter un médecin si celle-ci persiste plusieurs jours. C’est également le cas en présence de fièvre.

Les gouttes aux essences, en pratique

Les gouttes aux essences sont disponibles en pharmacie sans prescription médicale.
Elles sont à diluer dans un grand verre d’eau ou de boisson chaude.
La posologie chez l’adulte est de 25 gouttes 3 ou 4 fois par jour.

Quelques précautions concernant les huiles essentielles

1) Contient de l’alcool : ne pas donner aux nourrissons et ne jamais absorber sans dilution préalable.

2) Cette spécialité contient des dérivés terpéniques (terpènes) : bien respecter les posologies et encore plus particulièrement chez les enfants ou en cas d’épilepsie car les excès peuvent avoir des effets indésirables graves (convulsions, agitation, confusions des idées…).

3) En cas de grossesse et d’allaitement, à éviter en raison de l’absence de données.

Dr Philippe Presles
07/10/2008
Giraud-Robert, A-M. et coll., Phytothérapie, Vol 2 N°6, novembre 2004.

9y0d8ajx dans Santé (166)

 

My special prayer – Percy Sledge

Classé dans : Chansons et musiques sélectionnées — coukie24 @ 11:26

Image de prévisualisation YouTube

Une Rose de la Tombe d’Homère

Classé dans : Amour (119) — coukie24 @ 7:42

Une Rose de la Tombe d'Homère  dans Amour (119) n328l74p  rossignol dans Amour (119)                  

Dans tous les chants d’Orient on parle de l’amour du rossignol pour la rose. Dans les nuits silencieuses, le troubadour ailé chante sa sérénade à la fleur suave.
Non loin de Smyrne, sous les hauts platanes, là où le marchand pousse ses chameaux chargés de marchandises qui lèvent fièrement leurs longs cous et foulent maladroitement la terre sacrée, j’ai vu une haie de rosiers en fleurs. Des pigeons sauvages volaient entre les branches des hauts arbres et leurs ailes scintillaient dans les rayons de soleil comme si elles étaient nacrées.
Une rose de la haie vivante était la plus belle de toutes, et c’est à elle que le rossignol chanta sa douleur. Mais la rose se tut, pas une seule goutte de rosée en guise de larme de compassion ne glissa sur ses pétales, elle se pencha seulement sur quelques grandes pierres.
- Ci-gît le plus grand chanteur de ce monde, dit la rose. Au-dessus de sa tombe je veux répandre mon parfum, et sur sa tombe je veux étaler mes pétales quand la tempête me les arrachera. Le chanteur de l’Iliade est devenu poussière de cette terre où je suis née. Moi, rose de la tombe d’Homère, suis trop sacrée pour fleurir pour n’importe quel pauvre rossignol.
Et le rossignol chanta à en mourir.
Le chamelier arriva avec ses chameaux chargés et ses esclaves noirs. Son jeune fils trouva l’oiseau mort et enterra le petit chanteur dans la tombe du grand Homère ; et la rose frissonna dans le vent. Le soir, la rose s’épanouit comme jamais et elle rêva que c’était un beau jour ensoleillé. Puis un groupe de Francs, en pèlerinage à la tombe d’Homère, s’approcha. Il y avait parmi eux un chanteur du nord, du pays du brouillard et des aurores boréales. Il cueillit la rose, l’inséra dans son livre et l’emporta ainsi sur un autre continent, dans son pays lointain. La rose fana de chagrin et demeura aplatie dans le livre. Lorsque le chanteur revint chez lui, il ouvrit le livre et dit : Voici une rose de la tombe d’Homère.
Tel fut le rêve de la petite rose lorsqu’elle s’éveilla et tressaillit de froid. Des gouttes de rosée tombèrent de ses pétales et, lorsque le soleil se leva, elle s’épanouit comme jamais auparavant. Les journées torrides étaient là, puisqu’elle était dans son Asie natale. Soudain, des pas résonnèrent, les Francs étrangers qu’elle avait vus dans son rêve arrivaient, et parmi eux le poète du nord. Il cueillit la rose, l’embrassa et l’emporta avec lui dans son pays du brouillard et des aurores boréales.
Telle une momie la fleur morte repose désormais dans son Iliade et comme dans un rêve elle entend le poète dire lorsqu’il ouvre le livre : Voici une rose de la tombe d’Homère.

0oj39al8

Contes de Hans Christian ANDERSEN

Andersen

27 décembre, 2008

L’amour de l’argent

Classé dans : L Argent (13) — coukie24 @ 19:10

Afficher l'image d'origine

Pourquoi les hommes aiment-ils autant l’argent ? Il y a bien ici et là quelques indifférents, une certaine affectation de mépris pour l’argent – mais le mépris est souvent secrète adoration : nous nous défions de ce que nous aimons. Alors, honteuse ou assumée, d’où vient cette passion pour l’argent ?

En un sens, la réponse est simple : l’argent n’est rien, mais par lui nous pouvons tout, ou presque. L’argent, échangeable contre les choses, a la valeur des objets, il brille de tout ce que par lui nous possédons. Il a l’aura de nos désirs, la puissance de nos souhaits, il reluit de toutes les satisfactions que nous imaginons – ce pourquoi il semble indécent : l’argent est sale parce qu’il est lié au plaisir et à la quantité. Plus on en a, plus on peut jouir.

Pourtant, curieusement, nous ne l’aimons pas pour maintenant, mais en nous projetant. Il compte davantage au futur qu’au présent. Il sert à garantir l’avenir, à apprivoiser l’inconnu, à s’assurer dans le temps. Il y a donc aussi quelque chose de morbide dans l’argent, car à travers lui c’est l’idée de limite, ou de fin que nous refusons. On a toujours un futur quand on a de l’argent.

Mais ce qui nous rassure, nous condamne en même temps : car ne pas accepter la limite, c’est n’être jamais satisfait, n’en avoir jamais assez, être sans cesse au-delà de ce que l’on fait. Or, l’argent est l’objet par excellence qui se prête à cette course en avant. Comme le remarquait Epicure, il n’y a pas de limite intrinsèque à la possession de l’argent, aucune raison d’en avoir assez, aucune raison de se raisonner. Non, il n’y a pas de degré raisonnable, pas de possession sage, pas de satiété naturelle : on peut toujours en avoir encore, encore et encore…

L’amour de l’argent est donc amour de l’illimité. Il est passionnant, parce qu’il est fou et défie le temps, les normes et les quantités, mais il est risqué parce que la satiété lui est toujours refusé.

Sources : http://jchichegblancbrude.blog.lemonde.fr/2008/01/

Qui y a t-il de plus craquant que le rire d’un enfant?

Classé dans : Le Bonheur (153) — coukie24 @ 18:30

http://www.dailymotion.com/video/k7Gk7HZSkpr4BFfg8r

 

Extrait de poème sur l’amour

Classé dans : Amour (119),Poésies, Fables, contes, ... (171) — coukie24 @ 17:40

(…) que m’importe ou la mort ou la vie ?
J’aime, et je veux pâlir ; j’aime et je veux souffrir ;
J’aime, et pour un baiser je donne mon génie ;
J’aime, et je veux sentir sur ma joue amaigrie
Ruisseler une source impossible à tarir.

J’aime, et je veux chanter la joie et la paresse,
Ma folle expérience et mes soucis d’un jour,
Et je veux raconter et répéter sans cesse
Qu’apres avoir juré de vivre sans maîtresse,
J’ai fait le serment de vivre et de mourir d’amour.

Dépouille devant tous l’orgueil qui te dévore,
Coeur gonflé d’amertume et qui t’es cru fermé.
Aime et tu renaitras ; fais-toi fleur pour éclore.
Apres avoir souffert il faut souffrir encore ;
Il faut aimer sans cesse apres avoir aimé.

Alfred de Musset

Extrait de poème sur l’amour dans Amour (119) 8aampz1i

L’indifférence…

Classé dans : Sentiments (132) — coukie24 @ 13:44
Le pire pêché envers nos semblables, ce n’est pas de les haïr, mais de les traiter avec indifférence ; c’est là l’essence de l’inhumanité. [George Bernard Shaw]  
http://www.dailymotion.com/video/k18rl8eKtPf5Deu4sW

 Les mauvais coups, les lâchetés

Quelle importance
Laisse-moi te dire
Laisse-moi te dire et te redire ce que tu sais
Ce qui détruit le monde c’est :
L’indifférence

Elle a rompu et corrompu
Même l’enfance
Un homme marche
Un homme marche, tombe, crève dans la rue
Eh bien personne ne l’a vu
L’indifférence

L’indifférence
Elle te tue à petits coups
L’indifférence
Tu es l’agneau, elle est le loup
L’indifférence

Un peu de haine, un peu d’amour
Mais quelque chose
L’indifférence
Chez toi tu n’es qu’un inconnu
L’indifférence
Tes enfants ne te parlent plus
L’indifférence
Tes vieux n’écoutent même plus
Quand tu leur causes

Vous vous aimez et vous avez
Un lit qui danse
Mais elle guette
Elle vous guette et joue au chat à la souris
Mon jour viendra qu’elle se dit
L’indifférence
L’indifférence
Elle te tue à petits coups
L’indifférence
Tu es l’agneau, elle est le loup
L’indifférence
Un peu de haine, un peu d’amour
Mais quelque chose

L’indifférence
Tu es cocu et tu t’en fous
L’indifférence
Elle fait ses petits dans la boue
L’indifférence
Y a plus de haine, y a plus d’amour
Y a plus grand-chose

L’indifférence
Avant qu’on en soit tous crevés
D’indifférence
Je voudrai la voir crucifier
L’indifférence

 

Fais du feu dans la cheminée – Les Compagnons de la Chanson

Classé dans : Habitations (16) — coukie24 @ 12:59

Cliquer sur l’image…

compagnons.gif

26 décembre, 2008

Elise

Classé dans : Famille (34) — coukie24 @ 22:31

cn794w3j.gif 

Dès que l’enfant paraît, le cercle de famille
Applaudit à grands cris ; son doux regard qui brille
               Fait briller tous les yeux,
Et les plus tristes fronts, les plus souillés peut-être ?
Se dérident soudain à voir l’enfant paraître,
               Innocent et joyeux. 

Elise dans Famille (34) elise4449gv 

Le prénom Elise a pour origine le prénom hébraïque Elisheba.
sa couleur : orange
             Pierre précieuse :Topaze
 
Indépendante, Elise saisira toutes les opportunités qu’elle rencontrera, essayant de tourner les choses à son avantage. Elle vit pour ses passions. Gare à la personne qui voudrait l’en dérouter.
Caractère
Elise est généralement apparenté au prénom Elisabeth. En hébreu, Elisheba signifie : « Dieu est plénitude ».
Histoire
Sainte Elise est fêtée le 17 novembre.
 
 

 

elise1254vl dans Famille (34)

25 décembre, 2008

Narcissique ! L’Amour de Soi…

Classé dans : Psychologie (72) — coukie24 @ 19:13

Narcissique ! L'Amour de Soi...  dans Psychologie (72) 080912103429347662489042

Le mythe de Narcisse

Le Divin Tirésias, ayant déclaré que Narcisse vivrait tant qu’il ne verrait pas sa propre image ; alors Némésis, au cour d’une chasse, poussa le jeune homme à se désaltérer dans une fontaine.

Narcisse s’éprit alors d’amour pour son visage, que lui renvoyaient les ondes. De cette image qu’il ne pouvait atteindre et dont il était incapable de se détacher ; Narcisse en oublia de boire et de manger.Prenant racine au bord de la fontaine, il se transforma peu à peu en la fleur qui porte son nom et qui, depuis, se reflète dans l’eau à la belle saison, pour dépérir à l’automne.

Il s’agit d’un mode général de fantaisies ou de comportements grandioses, de besoin d’être admiré et de manque d’empathie qui apparaissent au début de l’âge adulte et sont présents dans des contextes divers.

  • Le sujet (homme ou femme) a un sens grandiose de sa propre importance. Il surestime ses réalisations et ses capacités, s’attend à être reconnu comme supérieur sans avoir accompli quelque chose en rapport.
  • Est absorbé par des fantaisies de succès illimité et de pouvoir.
  • Pense être spécial et unique et pense ne pouvoir être admis ou compris que par des institutions ou des gens de haut niveau.
  • A un besoin excessif d’être admiré.
  • Pense que tout lui est dû et s’attend à bénéficier d’un traitement particulier et favorable à ses attentes.
  • Exploite les autres et utilise autrui pour parvenir à ses propres fins.
  • Manque d’empathie et n’est pas disposé à reconnaître les sentiments ou les besoins des autres.
  • Envie les autres (jalousie) et croit que tout le monde l’envie.
  • Fait preuve d’attitudes et de comportements hautains et arrogants.

Référence: American Psychiatric Association. DSM-IV Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux.

 

23 décembre, 2008

La maladie du Bonheur !

Classé dans : Le Bonheur (153) — coukie24 @ 22:28

Attention ! Une épidémie mondiale est en train de se propager à une allure vertigineuse. L’O.M.B. (Organisation Mondiale du Bien-être) prévoit que des milliards de personnes seront contaminées dans les dix ans à venir.

Voici les symptômes de cette maladie :

  1. Tendance à se laisser guider par son intuition personnelle plutôt que d’agir sous la pression des peurs, idées reçues et conditionnements du passé.
  2. Manque total d’intérêt pour juger les autres, se juger soi-même et s’intéresser à tout ce qui engendre des conflits.
  3. Perte complète de la capacité de se faire du souci (cela représente l’un des symptômes les plus graves).
  4. Plaisir constant d’apprécier les choses et les êtres tels qu’ils sont, ce qui entraîne une disparition de l’habitude de vouloir changer les autres.
  5. Désir intense de se transformer soi-même pour développer ses potentiels de santé, créativité et d’amour.
  6. Attaques répétées de sourire, ce sourire qui dit « merci » et donne un sentiment d’unité et d’harmonie avec tout ce qui vit.
  7. Ouverture sans cesse croissante à l’esprit d’enfance, à la simplicité, au rire et à la gaieté.
  8. Si vous voulez continuer à vivre dans la peur, les conflits, la maladie et le conformisme, évitez tout contact avec des personnes présentant ces symptômes.
  9. Cette maladie est extrêmement contagieuse. Si vous présentez déjà des symptômes, sachez que votre état est probablement irréversible. Les traitements médicaux chimiques peuvent faire disparaître momentanément quelques symptômes, mais ne peuvent s’opposer à la progression inéluctable du mal.
  10. Aucun vaccin anti-bonheur n’existe.
  11. Comme cette maladie du bonheur provoque une perte totale de la peur de mourir qui est le pilier central des croyances de la société matérialiste moderne, des troubles sociaux graves risquent de se produire, tels que grèves de l’esprit belliqueux, rassemblements de gens heureux pour chanter, danser et célébrer la vie, cercles de partage et de guérison, crises collectives de fou-rire.

Dr Christian Tal Schaller

La maladie du Bonheur !  dans Le Bonheur (153) jl8rvfil

Noël, origines et traditions…

Classé dans : Noël et 1er de l An (83) — coukie24 @ 9:45

Noël au balcon, Pâques au tison. 

Noël, origines et traditions... dans Noël et 1er de l An (83) y_sapin_noel_61              ynoel64 dans Noël et 1er de l An (83)        ynoel53          y_cheminee_noel_06      noel_058    noelcreche_006

Les origines de Noël

Origines celtes : Novo hel (« nouveau soleil ») ou célébration du solstice d’hiver, jour du renouveau. Origines chrétiennes : Dies Natalis (« jour de la naissance »).C’est en 354 que l’Eglise institua par écrit la célébration de la naissance de Jésus Christ.

Au fil du temps, Noël est devenue la fête la plus populaire dans le monde, réunissant dans la paix et l’amour les croyants et non-croyants du monde entier.

les traditions de Noël    

La période de Noël est marquée par de nombreuses traditions :
Le Père Noël : c’est un personnage légendaire non chrétien venu du nord de l´Europe pour distribuer des cadeaux aux enfants sages.
Le sapin : l’arbre de Noël symbolise la vie au coeur de l’hiver.
La bûche : autrefois, une bûche de vieux hêtre était brûlée pour symboliser la renaissance du soleil. Aujourd’hui, elle est représentée sous la forme d’un gâteau ou d’une glace.
La crèche : c’est la représentation de la Nativité.
Les chants de Noël : ces chants populaires font souvent référence aux hivers en Europe occidentale (Stille Nacht ou « Douce Nuit », Mon beau sapin, Vive le vent, Il est né le divin enfant…)
Le repas de Noël : un grand repas festif symbolisant la célébration du solstice.
Les cadeaux de Noël : les enfants mettent leur soulier ou chaussette au pied de l’arbre de Noël la veille afin d’y récupérer leurs cadeaux le jour de Noël. Ce geste symbolise le partage et le cadeau que Dieu a fait en donnant son fils.

Joyeux Noël

21 décembre, 2008

Comme quoi les sentiments… ça compte énormément…

Classé dans : Sentiments (132) — coukie24 @ 22:01

Comme quoi les sentiments... ça compte énormément... dans Sentiments (132) dal30d9m

1234
 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux