DE TOUT EN VRAC

Bienvenue chez Coukie24 !

  • Accueil
  • > Archives pour le Samedi 15 novembre 2008

15 novembre, 2008

Le destin

Classé dans : Le Destin (23) — coukie24 @ 23:18

Le destin n’est pas une question de chance. C’est une question de choix : il n’est pas quelque chose qu’on doit attendre, mais qu’on doit accomplir.
William Bryan

Le destin dans Le Destin (23) bel10

4047infiniaffiches.jpg

Changer son regard…

Classé dans : Sentiments (132) — coukie24 @ 22:08

081114032516613284.jpg 

Je ne peux changer autrui,
mais je peux toujours changer
ma relation à lui.
De même, je ne peux changer
mon passé mais je peux changer
ma relation à mon passé et mon
regard sur lui.
Car si j’ai peu de prise ou d’influence sur ce qu’on a fait (ou pas fait)
de moi, je suis bien responsable
de ce que je fais avec ce qu’on a fait (ou pas fait) de moi.

Jacques Salomé

La maman qui n’avait qu’un seul oeil…

Classé dans : Amour (119) — coukie24 @ 14:47

La maman qui n'avait qu'un seul oeil... dans Amour (119) 081114094018527550 

Ma mère n’avait qu’un seul oeil. Je la détestais… Elle était comme un fardeau. Elle cuisinait pour les élèves et les professeurs pour apporter son soutien à la famille.
Mais il y a eu ce jour, pendant que j’étais en primaire ma mère était venue me dire bonjour.  J’étais si embarrassé.  Comment pouvait-elle me faire ça ? Je l’ai ignoré et je lui ai jeté un regard rempli de haine et je me suis enfui.
Le lendemain, à l’école, un de mes camarades m’a dit : “heeee, ta mère n’a qu’un oeil ! “.
Je voulais me brûler tout entier. Je voulais également que ma mère disparaisse !
Donc je suis allé la voir ce jour, et je lui ai dit : “Si tu veux que je ris un peu, pourquoi tu ne meurs pas ?”
Ma mère n’a pas répondu…
Je n’ai pas eu le temps de penser une seconde à ce que je disais, parce que j’étais sous l’emprise de la colère. Je m’en moquais éperdument de ses sentiments.  Je voulais qu’elle s’en aille de cette maison,  je ne voulais plus d’elle. Ainsi j’ai étudié très dur et j’ai eu la chance d’aller à Singapour pour étudier. Puis je me suis marié. Je me suis acheté moi-même une maison.  J’ai eu des enfants.  J’étais heureux de ma vie, de mes enfants  et de tout ce que j’avais. Jusqu’au jour où ma mère est venue me rendre visite. Elle ne m’avait pas vu depuis de très nombreuses années, et n’avait jamais vu ses petits enfants.  Quand elle est arrivée sur le pas de la porte mes enfants se sont moqué d’elle, et moi, je l’ai accusée d’être venue sans être invitée !
Je lui ai hurlé : “Comment oses-tu venir chez moi, et faire peur à mes enfants !! DEGAGE D’ICI, MAINTENANT !”
Et à cela, ma mère a calmement répondu : “Oh, je suis désolée. J’ai dû me tromper de maison.” et elle a disparu jusqu’à ce que je ne la vois plus. Un jour, une lettre à propos d’une réunion scolaire est venue à la maison, à Singapour. J’ai menti à ma femme prétextant un voyage touristique. Après la réunion, je suis allé à la vieille cabane, simplement par curiosité. Mes voisins m’ont dit qu’elle était morte. Je n’ai pas versé une seule larme.

Ils m’ont donné une lettre qu’elle voulait que je lise :

“Mon cher fils,
Je pense à toi tout le temps. Je suis désolée d’être venue à Singapour et d’avoir fait peur à tes enfants. J’étais si heureuse quand j’ai appris que tu venais ici pour la réunion scolaire. Mais je ne pourrais pas me lever du lit cette fois ci, pour venir te voir.
Je suis désolée d’avoir été un fardeau constant pour toi, pendant que tu grandissais.
Tu vois….. quand tu étais très petit, tu as eu un accident, et tu as perdu un oeil. En tant que mère, je ne supportais pas de te voir grandir avec un seul oeil. Alors je t’ai donné le mien. J’étais si heureuse de mon fils, qui grandissait et qui voyait un tout nouveau monde pour moi, à ma place, avec cet oeil. Avec mon amour pour toi.
Ta mère.”

(source : inconnue)

Soyons toujours polis, reconnaissants envers nos parents. Ma maman avait un pied bot, mais je n’ai jamais été gênée d’elle. Bien au contraire, j’étais fière qu’elle soit ma mère car elle était honnête et courageuse. Je crois pourtant qu’elle est morte avec l’idée que je n’osais pas me promener en sa compagnie. Pourquoi? Parce que quand elle me le proposait, je refusais car je n’étais pas bien. Cela elle ne le savait pas et moi je ne savais pas ce qu’elle pensait. Comme quoi, la communication entre les membres d’une famille est très importante.

N’ayez pas peur de confier vos craintes à ceux qui vous aiment !

Lettre d’un père…

Classé dans : Sentiments (132) — coukie24 @ 14:14

 

Lettre d'un père... dans Sentiments (132) Coeurs-55       

 Lorsque j’étais tout enfant, je me disais qu’un jour je serais grand et qu’il me faudrait marcher sur les traces de mon père pour effacer les siennes et laisser mes empreintes. Mais jamais, pas un jour depuis tant et tant d’années, je n’ai eu à chasser de ma mémoire sa présence si réconfortante et sa tendresse bourrue qui m’ont donné des ailes. Il y a ainsi des souvenirs si fortement ancrés en nous-même qu’ils nous apportent, au creux des vagues à l’âme, une formidable bouffée d’espoir et la force de se ressaisir. J’ignore si je suis et serai pour toi aussi bon, j’ignore si tu auras de moi l’image d’un père  » copain  » – ce que je déteste – ou si, au contraire, tu garderas la mémoire de mon infinie tendresse. Je sais, cependant, au risque de t’ennuyer, qu’il me faut continuer à te guider pour que tu puisses, sur la route de ton choix, aller de l’avant sans te retourner. J’ai l’immodestie de croire que, grâce à ton indulgence et à ta bienveillante attention, ces lignes n’auront peut-être pas été écrites en vain.

       Je sais qu’il est plus difficile de gagner et de conserver l’estime de ses enfants que celle de son prochain. Je ne peux pour l’instant apaiser tes cris de bébé, qui réveillent en moi les souvenirs de mon enfance, que par des guignolades. Plus tard, j’éviterai de t’asséner toutes ces  » vérités  » et c’est pour cela que j’ai choisi de m’en remettre au temps pour que tu en prennes connaissance quand tu le souhaiteras. J’espère te dire ce que je pense, ce que je crois, et j’aurai alors accompli ce que chaque père doit pouvoir confier à ses enfants. Ainsi, entre nous, n’y aura-t-il jamais de conflit. Ne dis rien. Un sourire de toi, un mot, à l’occasion, à la volée, seront pour moi la preuve que tu auras parcouru certaines de ces lettres. Les marins égarés sur une île déserte jettent à la mer, quand ils l’ont à portée de la main, une bouteille messagère de leur ultime espoir. Le mien, plus modeste, est que ces pages te parviennent, un jour ou l’autre, d’une manière ou… d’une autre.

fepzt0

 

Bizarreries !

Classé dans : Anecdotes, expressions ou chroniques (41) — coukie24 @ 13:59

Bizarreries ! dans Anecdotes, expressions ou chroniques (41) papillon_1 Bizarreries !   papillon_5 dans Anecdotes, expressions ou chroniques (41)

 

 

  • Les papillons goûtent avec leurs pattes.
  • Le cri d’un canard ne fait pas d’écho, et personne ne sait pourquoi.
  • En 10 minutes, un ouragan produit plus d’énergie que toutes les armes nucléaires combinées.
  • En moyenne, 100 personnes chaque année s’étouffent à mort avec leurs stylos.
  • En général, les gens craignent plus les araignées que de mourir.
  • 90% des chauffeurs de taxi de New York sont des immigrés fraîchement débarqués.
  • 35% des gens qui utilisent les agences de rencontre sont déjà mariés.
  • Les éléphants sont les seuls animaux qui ne peuvent pas sauter.
  • Seulement 1 personne sur 2 milliards vivra jusqu’à 116 ans ou plus.
  • Il est possible de faire monter des escaliers à une vache, mais impossible de la faire redescendre.
  • Les femmes clignent des yeux 2 fois plus souvent que les hommes.
  • Il est physiquement impossible de se lécher le coude.
  • La librairie principale de l’université d’Indiana s’enfonce d’un pouce chaque année, car lorsque elle a été construite, les ingénieurs ont oublié de prendre en compte le poids des livres qui occuperaient l’édifice.
  • Un escargot peut dormir durant 3 ans.
  • Vos yeux sont de la même grosseur qu’à votre naissance, mais votre nez et vos oreilles ne cessent jamais d’augmenter.
  • Affolant ! La chaise électrique a été inventée par un dentiste.
  • Tous les ours polaires sont gauchers (j’aimerais rencontrer celui qui a conduit ce test.).
  • Dans l’Égypte ancienne les prêtres s’arrachaient tous les poils du corps, y compris les sourcils et les cils.
  • L’œil d’une autruche est plus gros que son cerveau.
  • Un crocodile ne peut pas sortir la langue. (Ce doit être la même personne qui a conduit le test sur les ours polaires… Je me demande si elle est encore en vie !).
  • Le briquet a été inventé avant les allumettes.

Presque tous ceux qui ont lu ce texte ont essayé de se lécher le coude.

Avez-vous essayé ?

Auteur inconnu  

200207488001.jpg     1085091.jpg     200547212001.jpg

73868156.jpg         200352463001.jpg       u15033776

1249002.jpg           u26714740            u13661301       u16108458

F0029624           72796830.jpg        F0006345

 

DIEGO |
ya est la |
dedel26 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petitpot
| cercledecraie
| La Femme coupée en deux